AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 06:38

Au moins, on pouvait dire que la soirée qu'avait passé le Baskerville avait été plus reposante que sa journée. En même temps, comment pouvait-il en être autrement alors que lui et sa compagne étaient complétement hors service ? Oh, je vous vois venir en disant que les amoureux ne sont jamais fatigués pour certaine chose… Eh bien… Si, surtout si comme Angeler, il faut faire attention à chaque geste et ne pas brusquer sa bien-aimée peu habitué à ce genre de contact. Autant dire que pour une fois, le jeune homme n'avait même pas eut la force de lutter n'avait pas pensé à autre chose qu'au sommeil dans son lit avec la jolie Kyrielle. Pourtant, à bien y repenser, celle-ci l'avait cherché… Non ? En tout cas, elle avait su voir que son homme n'était pas spécialement en forme et donc assez fainéant pour le coup. Autant le dire tout simplement, s'il avait été tout seul, le jeune homme se serait simplement débarrassé de son manteau et ses chaussures avant de se laisser tomber sur le lit pour dormir. Eh bien quoi ? Cela n'aurait pas été la première fois, il s'en fichait bien après tout, l'important c'était de dormir. Mais visiblement, Kyrielle ne l'avait pas entendu de cette oreille puisqu'elle de son côté avait trouvé le courage de le tirer vers elle pour lui enlever ses vêtements, le laissant tout simplement en caleçon, ce qui était bien suffisant pour dormir. Comme quoi, elle était peut-être bien plus courageuse que lui la petite, ou juste plus réveillé, car lui-même ne se rendit même pas compte qu'elle s'était ensuite attaqué à ses propres habits pour dormir en sous-vêtements contre lui…  

Eh bien… Non, il ne s'en était même pas rendu compte tellement il était fatigué le pauvre. Enfin si, il l'avait bien vu faire hein, surtout qu'elle l'avait aussi débarrassé de ses lunettes noires, mais il était trop fatigué ou trop flemmard pour que cela lui fasse un quelconque effet pour le coup. En même temps, cela aurait donné quoi un séducteur crevé hein ? Pas grand-chose d'intéressant selon lui, mieux valait donc s'en passer tout simplement. Au moins, ils avaient bien dormis l'un contre l'autre comme cela non ? Enfin, il ne pouvait pas vraiment témoigner de la nuit qu'avait passé la jeune fille, mais de son côté tout avait très bien été en tout cas. Comme beaucoup le savait, Angeler n'était pas du genre à aimer les horaires matinaux, bien au contraire, il avait plutôt tendances à se coucher très tard et à se lever plutôt en début d'après-midi. En même temps, pour quelqu'un qui n'aime pas tellement la lumière du jour, c'était plutôt naturel en sommes. Kyrielle ne l'avait-elle pas déjà surnommé "sa lune" après tout ? Eh bien elle n'avait pas eu tort puisque le Baskerville était sans nul doute un animal nocturne. Mais bon, ces derniers temps, ce n'était pas vraiment ça pourtant, puisqu'il avait adopté des horaires assez raisonnables depuis l'arrivée de la jeune femme. Si cela allait changer ? Oh que oui, on pouvait lui faire confiance pour revenir aux bonnes vieilles habitudes le pauvre, car sinon, il aurait sûrement du mal à tenir bien longtemps. Si la journée s'annonçait calme comme il l'espérait en fait, il comptait bien reprendre ses horaires normaux dès ce soir en fait… Si cela ne dérangeait pas Kyrielle ?

Oh, elle ne devait pas être bien à cheval sur les horaires non ? Ils n'en avaient pas tellement besoin après tout pour le genre de vie qu'ils menaient. Ce n'était pas non plus comme si être un Baskerville était un travail classique qui impliquait d'aller bosser tous les matins, bien au contraire, la plupart des mission se déroulaient de nuit, du coup, c'était même mieux d'apprendre à rester éveillé. De plus, le scientifique préférait travailler la nuit dans son laboratoire… Ah, ce fameux laboratoire d'ailleurs, il n'y avait pratiquement pas mis les pieds depuis l'arrivée de sa compagne… En même temps, il avait eu autre chose à penser le pauvre, mais bien que cela ne lui est pas vraiment manqué jusqu'à maintenant, il ne fallait pas non plus lui demander d'abandonner complètement cet endroit qu'il aimait tant. En fait, il y passait en temps normal plus de temps que dans sa propre chambre, y dormant même parfois lorsqu'il était trop pris par une expérience. Mais Kyrielle dans tout cela ?... Eh bien, elle n'était pas encore au courant de l'existence de cette maitresse régulière qu'avait Angeler non ?... On voulait bien sûr parler de la science, ne vous emballez pas non plus hein. En même temps, si elle était au courant, elle voudrait aller voir à quoi ressemblait son laboratoire non ? Ce qui serait assez comique, puisque le Baskerville ne laissait en général rentrer personne… Enfin si, quelques Baskerville y entrait quelques fois pour lui demander quelque chose, mais ils ne se promenaient pas non plus à leur grès dedans, c'était un peu comme aller voir quelqu'un dans son bureau en somme. Bizarrement, cela l'étonnerait que Kyrielle accepte de rester assise sur une chaise bien tranquillement pendant qu'il travaillerait.

Si elle n'était pas sage ? Non, telle n'était pas la question, mais elle était plutôt curieuse de nature non ? Un peu comme lui en sommes, du coup, elle risquait de toucher à tout… A moins bien sûr qu'on pense à une autre éventualité et que la demoiselle n'aime pas du tout cet endroit qu'affectionnait tant son compagnon. Eh bien quoi, c'était possible non ? Quelle fille pouvait bien aimer un endroit aussi sombre, rempli de bouquin, de potions et de rats… Car oui, monsieur avait tendance à attraper des rats, si courant au repaire des Baskerville, pour faire quelques petites expériences dessus… Elle n'allait pas le trouver bizarre à aimer ce genre d'endroit ? D'accord, elle connaissait déjà sa chambre, mais cela c'était une chose beaucoup moins révélatrice de sa personnalité puisqu'il y passait bien moins de temps. Bon, au pire, elle le trouverait bizarre c'est tout… Même s'il s'en fichait en temps normal, que Kyrielle ait une mauvaise image de lui le perturbait beaucoup plus, pourtant, il ne pourrait pas lui cacher éternellement ce lieu hein et même, lui montrer le plus tôt possible serait le mieux certainement. Seulement voilà, avant qu'il n'ait pu penser à une manière de l'emmener là-bas, le Baskerville finit par se rendre compte du fond de son lit… Eh bien… Qu'il était tout seul dans ce lit justement, ce qui était assez étrange puisqu'il s'était couché avec quelqu'un. Il avait perdu Kyrielle en cours de route ou quoi ? Il était certain de l'avoir senti contre lui durant la nuit pourtant, mais là, plus rien, juste sa place vide dans le lit.

Se frottant les yeux après avoir cherché à tâtons sa compagne, il se rendit alors compte que le simple fait de ne pas la trouver là où il l'avait laissé pouvait être très contrariant. En même temps, c'était une jeune fille, pas son objet hein, il fallait donc s'attendre à ce qu'elle bouge de par sa propre volonté de temps en temps… Même si cela ne lui plaisait pas trop dès le matin… Ahem, le début d'après-midi vu l'heure que lui indiquait le réveil – qu'il n'utilisait jamais d'ailleurs - . Le Baskerville jeta donc un regard mal réveillé autour de lui et fit sa tête des mauvais jours en voyant qu'il n'y avait toujours pas trace de sa bien-aimée. Où elle était passé celle-là encore, il fallait qu'il lui mette une laisse ou quoi ?... Oui bon, c'était peut-être un peu excessif, mais Angeler était de mauvaise humeur quand il se réveillait en général. Se levant à contre cœur de son lit bien douillé, le jeune homme se dirigea vers son armoire pour y prendre sous-vêtements propre, pantalons et même une chemise noire histoire de s'habiller tout de même avant d'aller à la chasse à la Kyrielle sauvage. Une cravate blanche mal serré autour du col de sa chemise qu'il n'avait pas pris la peine de boutonner jusqu'en haut, un simple passage de main dans ses cheveux brun en guise de coup de peigne et le voilà prêt à attaquer la journée… Comment cela il était débraillé tout de même ? Mais sachez aussi qu'il vous emmerde hein si vous n'êtes pas contents les amis. Et pour ce qui était de sa blessure ? Eh bien… Il n'y avait même pas fait attention, ce qui prouvait bien qu'elle avait guéri toute seule comme une grande, pas besoin de perdre du temps à s'en occuper, ce qui était bien mieux.

Par contre, avant d'aller fouiller le manoir à la recherche de la petite brune perdue, il se serait bien passé un coup d'eau sur la figure au moins, il fit donc une halte par sa salle de bain avant d'aller ailleurs. D'ailleurs, la porte de celle-ci était ouverte, ce qui ne le fit pas plus tilter qu'autre chose au début, mais qui pris toute signification lorsqu'il s'arrêta à celle-ci pour voir la jeune chain en train d'essayer de briser ses menottes avec les outils qu'elle avait trouvé sous le placard du lavabo certainement. Et oui, il faisait du bricolage aussi quand l'envie lui prenait le Baskerville, par contre, il avait eu la flemme d'aller ranger les outils ailleurs après sa réparation. Restant muet devant les tentatives veine de sa compagne qui n'avait visiblement pas remarqué sa présence tant elle était occupée, il s'appuya contre l'encadrement de la porte pour la regarder faire. Eh bien… Elle n'était pas prête de s'en débarrasser comme cela, mais bon, Angeler prenait un peu ce spectacle comme une vengeance pour ne pas être resté dans ses bras. Elle se punissait toute seule, comme elle était pratique celle petite copine franchement. Visiblement de meilleur humeur, probablement parce qu'il l'avait vite retrouvé, le Baskerville sorti de sa poche un cigare qu'il alluma tranquillement tout en regardant sa compagne continuer. Si ça l'amusait ? Oui, un peu, même si c'était méchant de la regarder faire sans rien dire, mais heureusement, sa méchanceté avait des limites… Quand il était avec Kyrielle. Un sourire en coin tandis qu'il avalait des bouffées de fumée grise, il finit donc par lui faire remarquer sa présence.

" Tu vas encore te faire mal ma jolie, tu sais bien que tu es maladroite pourtant… "

Eh bien oui, lorsqu'on est maladroite, on ne prend pas un marteau ou un truc du genre dans les mains, c'est trop dangereux pour une petite chose fragile… En même temps, les autres petites choses fragiles, Angeler s'en foutait bien, seul Kyrielle le préoccupait, bien qu'il semblait plutôt décidé à se la jouer détacher ce matin. Pas pressé le moins du monde, le jeune homme finit par se décoller de la porte pour s'approcher de la demoiselle et se pencher vers elle, prenant alors son air habituel qui avait tendance à en énerver plus d'un… Mais si vous savez, sûr de lui, avec ce sourire agaçant et ce côté si supérieur aux autres qui, il n'y avait rien à faire, pouvait lui donner l'air terriblement séduisant si on aimait un tant soit peu les mauvais garçons. En même temps, c'était un peu pour lui faire un reproche à peine voilé qu'il prenait cet air-là, bien que la politesse voulait qu'il la salut d'abord.

" Salut poupée, tu te souviens de moi ? Le mec que tu as abandonné tout seul dans son lit. "

Eh oui, qu'elle sache donc ce qu'Angeler venait de découvrir, il n'aimait pas se réveiller sans elle, qu'elle se le tienne donc pour dit. Se redressant pour ne pas lui souffler la fumée de son cigare dans la figure, le Baskerville jeta un coup d'œil aux outils qu'elle avait tenté d'utilisé… Mouais, elle n'avait pas fini avec ça hein, ce qui le fit soupirer. Il avait beau la taquiner un peu, il n'allait pas la laisser comme cela se démerder hein, il fallait bien qu'il l'aide. Glissant dans sa poche la main qui ne tenait pas son cigare, il finit donc par continuer.

" J'ai une tenaille qui ira très bien pour te débarrasser de ça dans mon labo, ça ira beaucoup plus vite et aucun risque te de couper une main au moins. "

… Oui, il voulait bien l'emmener dans son labo pour qu'elle puisse se débarrasser des menottes, qu'elle prenne donc cela comme un honneur et surtout… Qu'elle trouve un moyen de se faire pardonner de l'avoir laissé tout seul aussi, car oui, le scientifique est un grand rancunier qui n'aime pas être contrarier dès le matin, même si ce matin se situe dans l'après-midi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 06:45

Une seule chose à dire, dormir ça fait du bien. On ne pouvait pas dire qu'ils le méritaient pas hein ? L'un comme l'autre. Littéralement épuisée, ils n'avaient pour seule envie de se blottir l'un contre l'autre pour fermer les yeux et ne plus penser à rien. Pour sûr elle s'en souviendrait de cette journée, ses poignets également. Bien qu'au réveil elle aurait certainement tout le temps de se rendre compte qu'elle ne c'était pas encore débarrassé de tout souvenir cuisant de la veille. Mais pour l'instant, elle se contentait de se reposer, ne bougeant plus d'un pouce, bien au chaud dans ses bras à lui. Elle n'avait aucune idée de l'heure à laquelle ils s'étaient couchés tous les deux, faut dire qu'elle s'en fichait bien à ce moment-là, Kyrielle n'est pas du genre à avoir des horaires, enfin disons que mis à part ne pas devoir louper les boutiques pour se nourrir ou autre, on n'avait jamais rien attendu d'elle de ce côté là hein. Pourquoi cela changerait d'ailleurs ? De ce qu'elle avait pût voir, mis à part quand on venait le chercher pour le traîner dehors, le brun ne semblait pas avoir des horaires précis à respecter pour travailler ou autre. D'ailleurs, mis à part quand ils avaient dût partir en mission la vieille elle ne l'avait jamais vu travailler. Que faisait-il pour le compte de cette famille ? Souvent des missions du genre ? Oh elle l'espérait pas trop, ou du moins pas trop souvent des trucs comme ça, elle aurait vite fait de s'épuiser mais il serait hors de question de le laisser partir sans elle...  Ce ne serait qu'une question de quotidien pour trouver une réponse à cette question rien de plus. Pour l'instant mieux valait de ne songer à rien du tout pour mieux se reposer l'esprit. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, la chambre était encore relativement sombre, bien qu'un rayon de soleil parfaitement visiblement éclairait suffisamment cette dernière pour pouvoir se repérer, passant alors légèrement à travers le lourd rideau qui n'avait pas été ouvert depuis la dernière fois. Chose qu'elle allait bien se passer de faire vu que son compagnon ne semblait pas trop apprécier la lumière de l'astre du jour dans ses yeux si beaux, mais presque trop fragiles... Ce serait dommage de les faire souffrir d'avantage. Restant un instant sans bouger, elle profita de ses bras, de son brun qui lui dormait toujours. Il était terriblement mignon comme ça les yeux clos l'air apaisé... Cela lui arracha un sourire très léger mais tendre ainsi qu'un très léger baiser sur les lèvres, voir même un effleurement pour ne pas le réveiller. Autant qu'il se profite un maximum aussi...

Techniquement, la jeune Chain serait très probablement restée ainsi, par flemme de bouger et aussi parce qu'elle était très bien là dans ses bras à le regarder dormir. Mais on va dire qu'un léger détail la dérangeait. Se disant certainement qu'elle arriverait à faire ça avant qu'il ne se réveil ou même que cela éviterait qu'il ne le fasse à sa place, la demoiselle se glissa lentement hors de ses bras, le plus doucement possible pour ne pas le déranger. Une fois hors des draps, elle s'habilla très brièvement. Enfin, elle se contenta de changer son bas, de remettre une jupe et un haut au moins. Ne prenant même pas la peine de remettre une paire de chaussettes pour le coup. Direction la salle de bain juste à côté, de à elle se passa un peu d'eau sur le visage pour s'aider au réveil avant de regarder autours d'elle. Bon. Que pouvait-elle prendre pour retirer ces fichus menottes.. ? Enfin, ce qu'il en restait, vu qu'elle avait dût briser la chaîne en deux pour pouvoir porter son brun et le sortir de là. Sa petite recherche la conduisit à regarder dans le placard sous le lavabo, visiblement il y avait deux trois trucs qui traînaient ici. Bon on fait avec les moyens du bords comme on dit non ? Tentant diverses choses, la pauvre demoiselle n'avait visiblement pas la forcé physique pour les couper ou autre, surtout que plus d'une fois elle manqua de s'effleurer la peau et de se couper. Hors de question de faire ça, Angeler n'apprécierait pas qu'elle se taillade les bras en tentant de retirer les menottes sans lui... Tellement Kyrielle était absorbée dans ce qu'elle faisait, qu'elle ne remarqua pas que son homme c'était réveillé entre deux et était planté derrière elle, les bras croisés en train de fumer. Il pouvait pas l'aider ? Pas de tout de suite apparemment... Sursautant lorsque sa voix se fit entendre, la jeune fille arrêta net ce qu'elle faisait pour se retourner et le voir s'approcher. Comment ça elle était maladroite.. ? Mais non ! Enfin, ça dépendait... Voilà quoi... Silencieuse, ne sachant quoi dire elle le regarda gênée, elle voulait se débrouiller... C'est tout... Il se pencha à son niveau pour lui dire quelque chose. Non mais, regardez moi cet air ! Si sûr de lui, monsieur je sais tout hein. Mais il était tellement... Canon... A tel point qu'elle se mit à très légèrement rougir. On pourrait la traiter de maso en cet instant, mais de voir un tel canon qui n'avait d'attention que pour elle, c'était presque valorisant à son goût... Surtout les paroles qui suivirent...

- Heu... Je... P-Pardon Angel, je ne voulais pas te réveiller...

Pourtant à l'entendre on dirait une pauvre femme qui se tait devant son homme ? Moui, enfin, disons qu'elle ne savait pas quoi dire, elle était au fond contente qu'il veuille d'elle contre lui le matin, chose qu'elle appréciait également. Un bel homme qui vous veut le matin dans ses bras, franchement de quoi se plaindre ! Oui, c'était son point de vue sur la chose... Se tripotant nerveusement les doigts en le regardant se redresser, la Chain se releva également avec sa petite bouille toute rouge. Finalement elle trouva le courage de relever son visage vers lui et de le tirer légèrement par la cravate, profitant de l'instant où il n'avait pas son cigare entre les lèvres pour l'attirer à elle et souffler sur ses lèvres.

- Pardon... Mais, moi, je voudrais un baiser le matin de toi quand tu es réveillé...

Quoi ? Eh bien oui, il lui faisait un espèce de reproche pour dire qu'il voudrait qu'elle reste avec lui le matin au réveil et bien elle ne trouvait rien de mieux que de dire qu'elle voulait également quelque chose le matin. Même si au final l'un comme l'autre ne voulait que des câlins et des baisers, rien de bien sorcier hein.. ? Mais visiblement c'est plus drôle de dire ça comme ça. Au moins, les règles sont fixées ? Quelque chose de ce genre oui. Comme pour appuyer ses paroles et se faire en quelque sorte pardonner un peu de son geste, car oui, Kyrielle avec son Angeler c'est une Kyrielle moins sauvage hein. Elle glissa ses mains dans ses cheveux pour poser ses lèvres contre les siennes, très doucement, elle le titilla de sa langue, mais rien de bien méchant, c'est le matin oh, enfin, le matin pour eux quoi. Reculant finalement pour le lâcher et le laisser reprendre son cigare, elle l'écouta lui proposer d'aller dans son labo pour se débarrasser de ça. Ah oui un labo rien qu'à lui et tout ? La classe quand même. Hochant la tête, la demoiselle enroula ses bras autours du sien, ne l'obligeant pas à sortir sa main de sa poche ainsi, avant de dire.

- D'accord ! Je crois que je n'ai de toute façon pas le choix... Tu y fais quoi dans ton laboratoire d'ailleurs ?

Curiosité le retour, en même temps n'est-il pas normal de savoir ce que fait son homme adoré quand il travail ou autre ? Et puis, la demoiselle est curieuse il faut assumer. Remarque, c'est la curiosité du brun qui l'avait fait ramener la brune chez lui, comme quoi, ils s'étaient bien trouvé quand même. Le suivant dans le manoir, la journée s'annonçait bien plus calme que la précédente et c'est peu dire. D'ailleurs... Une fois dans le laboratoire elle ne trouva rien de mieux que de s'approcher de... Toutes ces choses là. Bon, elle garda les mains dans le dos, se gardant bien de toucher à tout et n'importe quoi, elle n'était pas idiote non plus. Avant de s'arrêter pour le regarder à nouveau avec son air tendre de fille amoureuse. Visiblement, cela ne dérangeait pas qu'il ait ce genre de drôle d'endroit, au contraire, elle se disait que c'était bien s'il travaillait à domicile en quelque sorte. C'est son domaine à lui, à lui de mener la danse avec la jeune fille.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:08

Parfois, Angeler pouvait vraiment être un homme adorable… Avec Kyrielle en tout cas. Mais pour ce matin en tout cas, son naturel semblait avoir pris le dessus puisqu'il semblait plutôt d'humeur à taquiner la jeune fille. Oh, elle devait avoir l'habitude après tout et si elle ne l'avait pas encore, cela viendrait vite puisque le Baskerville n'était pas du genre à avoir sa langue dans sa poche et aimait mener la vie dure à son entourage. Encore que, il y avait une différence entre quand il avait vraiment décidé de casser les pieds à son monde et quand il taquinait gentiment, juste comme ça. Au moins, la petite Kyrielle n'aurait que ce dernier cas de figure à supporter, car il ne comptait pas du tout passer ses nerfs sur elle, quel que soit la journée qu'il aurait pu passer. Les autres servaient à ça après tout, non ?... En tout cas, il ne leur trouvait pas d'autre utilité, donc c'était ainsi et ils n'avaient pas à venir s'en plaindre… Quoi que si, ça pouvait être marrant en fin de compte. Mais pour l'instant, ce qui avait donné au jeune homme l'envie de taquiner sa compagne, c'était une petite chose toute bête, si bête même qu'il n'aurait pas cru que ça pouvait l'ennuyer. Mais il fallait croire que si, s'être réveillé tout seul alors qu'il comptait serrer sa petite femme dans ses bras au réveil, cela l'avait mis de mauvais poil. Mais bon, puisqu'il l'avait vite retrouvé, cela allait lui passer très vite, non ? Eh bien non, il fallait qu'il lui fasse payer ce petit écart de conduite. Oh, ce n'était pas bien méchant bien sûr, mais il n'avait pas pu empêcher le naturel de prendre le dessus en la voyant se battre avec des outils pour enlever ses menottes.

S'il avait vraiment envie d'être méchant, il n'aurait rien dit et l'aurait laissé se débrouiller toute seule comme une grande puisque c'était ce qu'elle semblait vouloir faire. Mais bon, faire cela, c'était aussi prendre le risque que la demoiselle se loupe et se coupe une main au passage. Mouais, ça ne devait pas être bien pratique de vivre comme ça et Angeler n'avait pas encore trouvé la formule magique pour faire repousser des membres, du coup, il valait mieux lui donner un coup de main à la pauvre. Cela dit, comme elle n'avait pas été sage, il devait l'ennuyer un peu avant, c'était son rôle de l'éduquer après tout… Enfin peut-être pas, mais il avait tout de même envie de l'ennuyer un petit peu et en voyant la réaction qu'il provoqua très vite, il ne le regretta pas le moins du monde. Regardez donc cette petite bouille gênée et rougissante, comme c'était adorable… Quoi que non, ne regardez pas, c'était seulement pour lui ça. C'est qu'il était doué le Baskerville, il n'avait pas fait grand-chose et déjà la demoiselle ne savait plus où se mettre. Comme quoi, juste avoir l'air sur de soi, cela marche bien… Qu'elle ose lui dire qu'il n'était pas à tomber comme ça tient ! Enfin, elle n'oserait certainement pas puisqu'elle s'était contentée de s'excuser, invoquant comme excuse qu'elle ne voulait pas le réveiller… Mouais, elle pouvait attendre qu'il se réveil hein… Enfin, bon, cela pouvait parfois être long puisque le jeune homme n'était pas vraiment vaillant quand il s'agissait de se lever, mais bon.

Cela dit, elle avait beau être toute intimidé et rougissante face à lui, elle finit tout de même par trouver le courage de relever la tête vers lui pour finalement attraper sa cravate et le faire se pencher pour lui parler, très près de ses lèvres, ce qui n'était pas pour déplaire au Baskerville. Alors comme ça, elle osait lui réclamer quelque chose après ce qu'elle lui avait fait ?... Mouais, en même temps, un baiser, ce n'était pas si compliquait de lui en donner un… Et pas non plus une corvée. Autant dire qu'il pouvait très bien apprécier ce genre de petit rituel du matin, autant qu'elle pourrait bien aimer rester dans ses bras au réveil. Voilà pourquoi il se contenta de sourire de manière arrogante à cette demande de sa compagne, se laissant volontiers pencher en avant pour être à sa hauteur. Il ne tenta rien pourtant, même pas de l'embrasser alors que visiblement, elle en mourait d'envie, peut-être même plus que lui. Il lui répondit donc comme s'il négociait un contrat, presque tout à fait banal.

" Je pense que si chacun respecte les exigences de l'autre, on devrait pouvoir s'entendre ma chère. ~ "

En quelques sortes, c'était sa manière à lui de lui dire qu'il la pardonnait, mais seulement si elle l'embrassait, là tout de suite… Comment cela ce n'était pas très clair ? Oh, mais si, Angeler était toujours clair voyons… Ou pas, mais il se doutait bien que sa compagne ne résisterait pas bien longtemps à cette envie de toute façon. Et il fallait croire qu'il s'y connaissait bien le bougre, puisque juste après, la demoiselle se laissa aller à embrasser les lèvres de son bien-aimé, jouant même un peu avec sa langue, ce à quoi il répondit chaleureusement. – oui, chaleureusement…. Un jour j'arrêterais d'écrire des conneries. – Bon, elle avait été sage, du coup, il pouvait l'aider à se débarrasser de ces trucs qui lui pendaient aux poignets ? Oui, il pouvait bien faire cela, voilà pourquoi il lui proposa de faire un petit tour jusqu'à son laboratoire tout en reprenant son cigare. Au moins, cela lui faisait une occasion pour l'emmener là-bas… Bon, il avait déjà failli l'y emmener, certes, mais c'était alors en tant que chain et non en tant que compagne… Ce qui aurait été beaucoup moins agréable pour elle. Mieux valait qu'elle y aille de son plein grès et pour y faire une petit visite simplement. Après, il ne l'obligerait pas à y retourner hein, il se doutait bien que cet endroit ne devait pas être des plus agréable pour une jeune femme, mais il avait envie qu'elle sache où il travaillait au moins… En tout cas, elle était partante pour y aller, c'était déjà ça. Sans perdre de temps, elle avait attrapé son bras, prête à le suivre et à le laisser fumer même, ce pourquoi il la remerciait intérieurement. Par contre, la demoiselle était curieuse, il le savait bien, du coup, elle avait envie de savoir ce qu'il y faisait dans ce fameux laboratoire. Mouais, s'il lui disait des expériences sur les chains, elle ne serait pas très rassuré la pauvre, autant donc minimiser la chose, ce qu'il fit en lui répondant tout en se dirigeant vers son lieu de prédilection dans ce manoir.

" hm… Pas mal de chose en fait, j'ai la sale habitude de m'intéresser à plusieurs choses à la fois. Principalement, on va dire que j'étudie l'Abyss pour les Baskerville, ce qui me rapporte une certaine tranquillité… C'est très rare les journées comme hier, je te rassure. "

Bon, au moins, il avait minimisé la chose en disant qu'il étudiait l'Abyss et non pas forcément les chains… Même si c'était ce qu'il fallait comprendre, mais bon, autant ratisser large. Après, ça s'était le boulot, pas forcément ce qu'il aimait faire donc. Du coup, on pouvait trouver dans son laboratoire des choses qui n'avaient vraiment aucun rapport avec l'Abyss. Par exemple ? Eh bien, il adorait la chimie et même étudier les plantes, ce qui le conduisait parfois à faire quelques potions qu'il aimait bien tester sur n'importe qui… Eh bien quoi ? Il fallait bien qu'il se passe le temps hein. Au moins, Kyrielle pouvait se rassurer tout de suite, il n'allait certainement pas lui faire gouter l'une de ses potions… A moins d'être sûr de ses effets et que ceux-ci soient bénéfique hein. En tout cas, les deux amoureux ne tardèrent pas à arriver devant la porte du laboratoire. Lâchant un soupire, le Baskerville finit par en sortir la clé pour ouvrir la porte et s'écarta comme un gentleman pour laisser passer la demoiselle en premier. Bon, maintenant, c'était l'heure de vérité. Elle allait le prendre pour un grand taré de travailler dans un tel endroit ou pas ? Il fallait dire que c'était assez glauque finalement. Placé en sous-sol et donc mal desservi en fenêtre, bien que bien éclairé tout de même grâce à la cheminé et aux bougies, les murs étaient chargé d'étagère bourré de livre en tout genre, parfois récent et d'autre plus anciens. Bon, il y avait tout de même deux fauteuil confortable près de la cheminé, mais la table de travail ne donnait pas tellement envie de s'y aventurer compte tenu du nombre de produit bizarre qui y séjournaient. Et puis il y avait le rat… Il l'avait attrapé il y a quelques jour et n'avait pas encore décidé quoi en faire, mais il était bien là dans sa cage.

Pas certain de l'accueil qu'allait réserver sa compagne à cet endroit, le Baskerville resta bien sagement près de la porte qu'il avait refermé sans dire un mot. Il la regarda donc faire le tour de l'endroit, les mains dans le dos comme si elle avait peur de toucher à quelque chose qu'il ne fallait pas, mais l'on sentait bien la curiosité qui brulait dans son regard. Bon, dégouté de l'endroit ou pas ? Il ne savait pas trop, mais compte tenu de son regard d'amoureuse habituelle qu'il lui lança… Il pouvait être rassuré sur ce point ?... N'osant pas trop lui demander directement, il finit par aller chercher le sujet de leur visite. Il ne tarda donc pas à ramener à sa compagne une tenaille de taille considérable avant de lui faire signe d'aller s'assoir sur la chaise placé devant son poste de travail.

" Assis toi là que je m'occupe de tes bracelets."  

Ben oui, elle n'allait pas les garder vingt ans alors qu'il avait de quoi lui enlever hein. Elle n'avait plus qu'à se tenir tranquille le temps qu'il les coupe et tout serait réglé. Il attrapa donc le bras de sa compagne doucement pour le poser sur la table et passa la pince autour du métal en prenant bien soin de ne pas la blesser. Après un bon effort, il finit par venir à bout du métal, pas mécontent de lui… Bon ben… Plus qu'un ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:11

Enfin une journée tranquille ? Il semblerait bien que oui en effet. En même temps ce n'est pas bien difficile de faire plus tranquille que la veille hein. Le simple fait de rester chez soit ça l'était. Et pour être franc, même la balade en ville de la dernière fois faisait plus pépère que cette fichue mission. Ils avaient fait fort quand même... Même si journée tranquille avec ces deux spécimen voudrait certainement dire qu'ils allaient se chercher. Oh pas bien méchamment hein. Encore heureux. Mais on va dire que faire un reproche comme quoi Kyrielle aurait pût rester dans les bras de son homme au lieux de se lever, devait faire partie du quotidien d'un couple comme celui-là. Bon d'accord, à la base c'est certainement la chose que la demoiselle aurait fait, mais on va dire que ses menottes n'avaient rien de bien confortable et avaient tendance à lui serrer un peu trop le poignet. Car oui, la jeune fille possède des os assez fins et certainement pas beaucoup de graisse autours de ce dernier. Je vous laisse imaginer la taille de son tour de poignet et à quel point on avait dût les serrer pour éviter qu'elle ne les perde juste en baissant les bras. Mais bon, la rancune entre eux est inexistante, ou alors on la fait juste durer pour demander un baiser pour se faire pardonner hein. Bien que cas présent ce soit l'accusée qui en avait réclamé un. C'est un comble de devoir chercher les choses par soi même ? Moui bon, on va dire qu'il y avait pire que de rouler une pelle à son homme hein. Au moins, il pouvait être fière de lui, puisque ce geste c'était parfaitement intégré dans les faits et geste quotidien de la demoiselle, chose qu'elle n'aurait jamais songé avant. En même temps, quand on avait jamais échangé le moindre contact soft avec un homme, comment s'imaginer plus ? Non ! Kyrielle n'est pas une perverse alors elle n'y avait jamais pensé voilà ! Et puis laissez-là donc tranquille elle fait ce qu'elle veut avec Angeler voilà. Et là elle voulait l'embrasser, donc elle le fait, chose logique. Blottie dans ses bras, la taquinerie du matin était déjà largement oublié et puis de toute façon elle ne lui tenait pas rigueur de ce genre de chose. Il n'était pas bien méchant et puis, il avait toujours était du genre à lui sortir quelques phrases pour la faire devenir rouge comme une tomate. Eh oui, cela ne faisait pas si longtemps que cela qu'elle était avec lui et pourtant elle commençait déjà à le comprendre la petite.

Le baiser rompu, avec son approbation, elle le suivit jusqu'à son laboratoire, le laissant fumer comme il le voulait. Ben quoi ? Elle n'allait pas non plus s'imposer encore plus et lui dire qu'il n'avait plus le droit de faire cela. Chacun ses libertés après tout. Et puis, s'il résistait à des balles, un cigarette serait bien inoffensive à côté... Accrochée à son bras comme toute fille avec son homme le ferait certainement, la demoiselle ne se gêna pas pour lui poser une question sur son activité dans ce fameux laboratoire. La réponse ne tarda pas à venir. Alors comme ça il travaillait sur l'Abyss exclusivement et d'autres chose ? Quelles pouvaient être ces drôles de choses ? Mais bon, le premier point elle le savait déjà. D'ailleurs pendant un bref instant un éclat autre que la joie pouvait se faire voir sur son visage, très brièvement. C'était bien pour ça qu'Angeler c'était intéresse à elle au début, parce qu'elle était un Chain. Il voulait certainement travailler avec elle, ou dessus. Allez savoir, lui seul pourrait dire ce qu'il aurait fait d'elle, mais étrangement elle ne préférait pas le demander. Non pas qu'elle doute qu'il changerait soudainement d'avis et trouverait qu'elle serait plus utile en tant que cobaye qu'en tant que Chain, voir même petite amie. Mais disons que entendre son homme dire qu'il comptait pas vraiment lui faire du bien au début de leur rencontre ce n'est pas vraiment sympathique... C'est pour cela qu'elle serra un peu plus sa prise sur son bras, pour se contenter de souffler doucement à son égard.

- Je suppose que je dois remercier ton sujet de travail qui t'as fait t’intéresser à moi au début non.. ?

Bien que le ton de la phrase pouvait sonner un peu étrange, ce n'était pas un reproche, elle tenta de rattraper le mauvais ton employé en lui souriant. C'était vrai, s'il n'avait pas été intéressée par ça, il n'aurait pas chercher à la ramener et ils n'auraient pas eut l'occasion de plus se connaître pour finalement tomber sous le charme de l'un et de l'autre. Ne voulant pas qu'il se sente coupable de quelque chose, car après tout à cet époque il n'avait pas prétendu qu'il l'aimait ou autre, ce n'était donc pas de la manipulation avec les sentiments qu'il lui avait fait... Avant de rentrer dans le laboratoire, le jardin secret du Baskerville, se hissant sur la pointe des pieds elle lui embrassa la joue avant de rentrer pour regarder très brièvement ce fameux domaine. Eh bien c'est un sacré lieux de travail on va dire. Sombre, avec des tonnes de choses, de produits, livres etc. A croire qu'ils étaient plusieurs à travailler là-dedans vu le nombre de chose sortie mais non, il était visiblement seul à gérer tout ça. Ce qu'il peut être intelligent tout de même... Hochant la tête en se mettant à la place qu'il lui indiqua pour lui retirer ces bracelets comme il les appelait lui même, la petite brune fût pour une fois des plus sage et se contenta de se laisser faire sans bouger. Car non, même si Kyrielle a un penchant pour s'attirer des ennuies sans le vouloir, elle n'est pas non plus une masochiste qui veut se retrouver avec une main en moins. Le bout de métal était déjà assez proche de sa peau comme ça, pas besoin de donner d'avantage de fil à retordre à son compagnon qui finit par briser le premier. Pour s'attaquer au deuxième rapidement. Une fois les deux mains libérées, une petite trace sur sa peau pouvait être encore visible, légèrement coupée à cause du métal qui avait été plusieurs fois sollicité contre sa peau pâle. Mais cela disparaîtrait bien rapidement va. Se frottant légèrement les poignets comme pour profiter de cette liberté retrouvée,  la Chain ne tarda pas à se lever pour rejoindre son brun pour se blottir dans ses bras. Retirant le cigare de sa bouche elle lui déposa un baiser bien plus soft avant de le lui redonner pour rester un instant comme ça sans rien faire.

- Merci mon amour... Désolé, vrai que j'aurais dût attendre c'est plus rapide avec toi. Encore heureux que ce genre de mission ne sont pas régulières tiens...

Ben quoi ? N'est-ce pas normal de remercier quelqu'un ? Même s'il s'agit là de son homme. Il aurait pût avoir la flemme ou estimer qu'elle pourrait le faire seule. Oh, certainement quelle aurait pût se débrouiller avec son pouvoir mais elle n'avait pas vraiment l'envie de l'utiliser aujourd'hui. Certainement pour le plus grand bonheur de son brun hein ! Restant contre lui comme ça, finalement un grattement dans la salle attira son attention. S'approchant de la petite cage où le rat était enfermé dedans, ce dernier semblait un peu désespère à chercher une sortie, effrayé par tout ce monde, ayant certainement pour seule envie de se cacher dans un trou de souris justement. En tant que fille qui aime la plupart des animaux, à quelques exceptions prêt et de fille surtout pas bien méchante sur le fond, elle tendit la main vers l'animal qui tenta de la mordre pour se défendre de la menace qu'elle représentait pour elle. Évitant la morsure tout en restant calme, elle tourna la tête vers Angeler.

- Tu comptes faire quoi de cette pauvre bête... ? Hésitant un instant elle posa une autre question. Et puis je pourrais t'aider dans ton travail.. ? Je ne veux pas te déranger mais je veux t'être utile...

Si tu pensais avoir le genre de femme qui a peur des rats et des souris c'est raté. Bon elle ne va pas non plus se jeter dessus pour se faire mordre et attraper une saloperie mais voilà. Et puis, c'est le retour de la Kyrielle qui veut être débrouillarde. Mais si vous savez ? Quand elle voulait se faire les tartines elle-même il y a quelques jours... Kyrielle ne pas aimer cet endroit qui aurait pût être un endroit bien plus mauvais pour elle ? Moui non, elle s'en fichait bien en fait. Ce qu'Angeler faisait l’intéressait c'est tout. Et puis elle est curieuse... Très curieuse, peut-être trop puisque regardant une fiole qui avait une couleur violette à côté elle ne pût s'empêcher de se pencher au dessus pour renifler. Oui, ben c'était un poison niveau odorat c'était pareil hein. Lâchant un.

- Ah mais. C'est quoi ça ? C'est toi qui l'a fait ?

Beaucoup de question sur des sujets différents en peu de temps ? Eh bien.. Oui... En même temps regardez ce magnifique bordel, il y aurait de quoi s'en poser !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:12

Comment est-on censé expliquer à sa compagne qu'elle devrait être votre sujet d'étude principal ?... Bon, dans un couple normal, on a pas à expliquer ce genre de chose en général, mais pour le cas du scientifique et de la chain, la question se posait pourtant. En même temps, il était hors de question pour Angeler d'étudier Kyrielle maintenant, mais lorsqu'elle lui demandait ce qu'il étudiait, il était bien obligé d'y penser hein. Dans un sens, c'était presque étrange de l'emmener dans son laboratoire vu comme cela, mais maintenant qu'il lui avait dit qu'il allait lui montrer, il ne pouvait plus vraiment retourner en arrière. De toute façon, elle n'allait pas garder ces menottes aux poignets encore plus longtemps, surtout qu'elle devait maintenant avoir de sale marques la pauvre. Mais bon, il pouvait toujours éluder un peu la question lorsqu'elle lui demanderait sur qui il était en train de travailler en ce moment hein. Par chance, il n'avait pas vraiment de cobaye sous la main en ce moment en plus, si l'on mettait de côté ce rat qu'il avait attrapé quelques jours plus tôt. Mais lui… Eh bien… Il n'avait rien à voir avec l'Abyss qu'il sache, il comptait juste le garder en réserve pour tester quelque chose dessus, une potion ou un truc du genre, ce qui lui éviterait de devoir sortir pour trouver un cobaye humain. Oui, il était fainéant notre Baskerville et alors ? Les rats, c'était fait pour ça et puis, un de plus ou un de moins dans ce manoir infesté, qui verrait la différence hein ? Certainement pas les autres Baskerville qui étaient plutôt content lorsqu'il se contentait de s'en prendre aux rats et ne venait pas leur glisser de drôle de chose dans leur café du matin.

Oui, Angeler était quelqu'un de très apprécié parmi les siens…. Ahem, mais bon, puisque cela était réciproque, il n'y avait pas de souci à se faire. Après tout, il passait tellement de temps dans son laboratoire qu'il n'avait pas vraiment besoin de côtoyer les autres, ce qui n'était pas plus mal compte tenu du tempérament solitaire de notre. Bon, ce tempérament était assez compromis à cause de la présence constante de Kyrielle à ses côtés, mais ce n'était pas tellement gênant selon lui. Elle, il pouvait la supporter sans problème, contrairement aux autres avec qui il avait toujours eu du mal… C'était comme ça, il n'était fait que pour Kyrielle et n'avait donc d'infinité qu'avec elle. Bon, il était certainement capable de se faire des amis hein, tout aussi dérangé que lui de préférence, mais pour l'instant, il était très bien comme cela. Chaque chose en son temps, d'abord la copine et peut-être après d'autre fréquentation…. Quoi que non, il n'avait besoin que d'elle, au diable tous les autres. Même si pour l'instant, il lui semblait l'avoir mise un peu mal à l'aise en répondant à sa question sur son travail… Eh bien quoi ? Il lui avait dit étudier l'Abyss, ce n'était pas bien grave non ? Bon, d'accord à la base, il l'avait fait venir elle pour lui poser des questions sur sa transformation en chain etc, mais c'était du passé tout ça, elle le savait bien non ?... Mouais, il avait tout de même l'impression de sentir un reproche dans sa phrase, à moins que ce soit lui que s'en veuille, tout simplement. Assez déstabilisé par ses mots, voir même un peu gêné, il finit par lui répondre d'une voix qu'il voulait rassurante, pour elle comme pour lui-même certainement.

" Je voulais juste te poser des questions Kyrielle, je ne te voulais pas de mal… "

…. Mouais, enfin… Au début, c'est ce qu'il voulait faire en tout cas, après, allez donc savoir ce qui aurait pu passer par l'esprit dérangé de ce savant fou. Il ne voulait pas le savoir lui-même en fait, car juste penser qu'il aurait pu faire du mal à sa précieuse petite Kyrielle lui faisait mal. Son rôle était de la protéger, pas de lui faire du mal. La preuve, il l'avait amené dans son laboratoire non pas pour faire une quelconque expérience, mais bien pour lui enlever ces bracelets des poignets. La pauvre, dire qu'elle avait dormi avec ça… Il était bien temps de lui enlever quoi, du coup, il lui avait juste laissé le temps d'observer un peu les lieux et de prendre sa tenaille pour lui dire de s'assoir et enfin la libérer de ce point. Eh bien pour le coup, elle devait lui être reconnaissante là, car ces trucs pesaient tout de même leurs poids. Prenant ces bout de ferraille en morceau, le Baskerville les balança loin de sa vue et de celle de sa compagne. Voilà, plus aucun souvenir de cette mission totalement grotesque. Bon, il ne risquait pas de l'oublier de si tôt hein, mais au moins, ils pouvaient faire comme si et mettre ce mauvais souvenir de côté. Prenant sa petite femme dans ses bras qui le remerciait comme il se doit par un baiser de l'avoir libéré telle sa princesse en détresse – est bien quoi ? – le Baskerville la serra doucement dans ses bras en lui rendant un petit sourire. Qui aurait cru qu'il aimerait avoir quelqu'un pendu à son cou comme ça hein… Eh bien si, il adorait ça, en redemanderait même si sa fierté le lui permettait. Mais non, il ne fallait pas abuser, déjà qu'il lui avait clairement fait comprendre qu'il voulait qu'elle rester dans ses bras le matin, il ne pouvait pas non plus lui réclamer de l'attention en permanence hein, il ne fallait pas pousser.

D'ailleurs, après avoir passé un moment dans ses bras, Kyrielle sembla intéressé par autre chose que lui dans le laboratoire… Oui, c'était tout à fait possible apparemment. Visiblement, elle était soucieuse de l'avenir du rat qui grattait comme un pauvre diable au fond de sa cage pour en sortir. Eh bien quoi ?... Ne lui dite pas qu'après les chevaux, l'amour de sa petite femme pour les bestioles allait s'étendre à ce rat ?... Bon, il n'avait rien de particulier contre ces bêtes-là hein, mais il en avait besoin pour travaillait, il fallait faire la part des choses. C'était un peu comme si elle ne voulait plus que les chevaux soient attelés en fait si elle ne voulait pas qu'il fasse des expériences dessus. Et pourtant si, la question qui devait arriver arriva et la demoiselle demanda ce qu'il comptait faire de lui…. Eh bien… Là tout de suite, rien. On pouvait dire que le rat était dans un moment de répit, mais lorsqu'il en aurait besoin pour quelque chose… Tant pis pour lui. Ecrasant son cigare dans un cendrier, le Baskerville regarda sa compagne comme s'il ne comprenait pas trop où elle voulait en venir tout en passant sa main dans ses cheveux en bataille.

" Lui ? Je ne sais pas encore, mais je trouverais bien au moment venu…. Pourquoi ? "

Non, par pitié Kyrielle, ne lui dit pas que tu veux le garder comme animal de compagnie… Les pauvres allaient finir avec une véritable ménagerie à ce rythme sinon. Mais bon, pas vraiment le temps de s'attarder sur cela puisque la demoiselle lui avait aussi demandé si elle pouvait l'aider dans son travail… Euh… Comment cela ? Elle voulait être en quelque sorte… Son assistante ? C'était un peu étrange, mais Angeler aimait bien travailler seul tout de même et surtout, il ne voulait pas que Kyrielle se fasse exploser quelque chose à la figure comme il l'avait fait lui-même. Donc qu'elle l'aide… Oui pourquoi pas, mais pas de trop près non plus. Il faudrait lui trouver une occupation sans danger en sommes. Le Baskerville pris donc le temps de la réflexion avant de lui reprendre la parole.

" hm… Je ne sais pas si j'aurais vraiment la tête à travailler si je t'ai sous les yeux… Mais tu pourrais t'occuper des plantes peut-être ? " D'un geste, il lui désigna quelques feuilles sèches dans un bol. " Je ne peux pas les faire pousser ici, c'est trop sombre, mais il y a une petite serre dans le jardin. Si ça t'intéresse, tu pourrais t'en charger pour moi ?"

Eh bien quoi ? Elle aimait bien les animaux, donc peut-être aimait-elle aussi les plantes hein… Puis si ce n'était pas le cas, il continuerait à se débrouiller, ce n'était pas si grave. Il cherchait juste à lui trouver une occupation bien à elle puisqu'elle voulait se sentir utile. Et comme il venait de lui dire, s'il l'avait sous les yeux… Il ne penserait pas à travailler mais à autre chose, il fallait le comprendre aussi. Mais pendant qu'il réfléchissait à tout ça, la petite Kyrielle elle avait repris son inspection et s'était à présent trouvé un soudain intérêt pour un poison posé sur la table de travail, l'une des dernières choses qu'avait fait Angeler dans son laboratoire, car oui, depuis qu'il avait rencontré Kyrielle, tout fonctionnait au ralenti. Il la regarda donc d'un air méfiant respirer la petite fiole… Mouais, qu'elle respire ok, mais pas touche hein, il ne fabriquait pas des choses très sympathique ici… Il se contenta donc d'hocher la tête à la question de la demoiselle tout en la mettant en garde.

" Oui, je l'ai fait pour un des Baskerville, c'est un poison qu'il met sur des espèces d'aiguille qu'il lance. C'est radical une fois infiltré dans le sang… A même la peau c'est moins grave, mais évite d'y toucher tout de même… "

Oui Kyrielle, s'il te plait, ne te fait pas mal… Encore. Mais bon, le pauvre Angeler ne cesserait certainement jamais de s'inquiéter pour sa compagne dans cet endroit où il savait qu'il y avait des tas de pièges pour quelqu'un d'aussi curieux. Et dire que c'était son devoir de la protéger… Faisant quelques pas pour la rejoindre, le jeune homme s'arrêta juste à côté d'elle et tandis sa main vers elle avec un sourire en coin.

" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, tu me les donnes, je leur trouverait une occupation moins dangereuse. "

…. Non mais… C'était quoi cette phrase pleine de sous-entendu là ?!! Non non, le naturel du Baskerville n'était pas du tout en train de prendre le dessus… Et puis, si on trouvait cette phrase étrange, c'était certainement qu'on avait l'esprit tordu à la base, ce qui n'était pas le cas de Kyrielle donc bon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:14

C'était quoi soudainement cette tentions ? Comme si l'un ou l'autre avait dit la parole de trop sur un sujet qui fâche. Bon d'accord, il y avait peut-être quelque chose pouvait fâcher. Enfin pas du côté de la jeune fille, mai étrangement le soucis venait plus de son brun. Lorsque son brun avait évoqué le laboratoire, endroit de travail pour lui donc, puisque ça elle avait bien compris qu'il était chercheur. Mais lorsqu'ils se sont rencontrés,  ils n'étaient pas une homme et une femme face à leur sentiment, mais plutôt un Chain et un scientifique qui travaillait dessus. C'est quelque chose que même à l'époque il ne lui avait pas caché. Lorsqu'il tentait de la convaincre de se laisser faire pour la ramener chez lui, affirmant qu'il ne ferait rien, juste lui poser des questions. Il faut l'avouer, la jeune fille n'y croyait pas une seule seconde à cette époque, s'attendant à terminé comme cobaye dans une cage jusqu'à ce que mort s'ensuive. Ayant vu à cet instant l'opportunité de ne pas mourir seule, du moment qu'il ne la touchait pas, c'était presque minime pour elle. Bon, il faut avouer que le fait de la toucher avait une toute autre actualité entre eux, mais le brun était certainement très fort. Soit en mensonge, soit pour s'occuper de quelqu'un tout simplement puisqu'elle avait finit par se détendre et oser croire qu'il ne lui ferait effectivement rien ? Quand on voit la finalité elle avait de quoi lui faire confiance hein. Mais comment lui en vouloir d'un attitude alors qu'ils n'étaient pas ensemble, qu'ils n'étaient que deux inconnus. Une voleuse face à son volé même. Peut-être un détail qui ne pouvait pas faciliter les choses au vu du caractère du brun que la jeune fille commençait un peu à connaître, bien qu'elle soit certainement la seule à échapper à ses remarques mauvaises et cassantes. Du moins elle ne prenait pas les taquineries qu'il lui faisait en tant que tel, ce qui n'était pas plus mal vous me diriez la pauvre, sinon elle n'en aurait pas finit d'en baver avec lui. Pourquoi il s'en voulait ? Soufflant une phrase comme pour se rassurer de quelque chose qui n'était même pas arrivée au final. Inutile de regretter quelque chose qui ne s'est même pas produit non... ?

Voulant lui dire qu'il n'avait pas à faire ce genre de tête ou autre, elle fût arrêté par leur arrivée dans le laboratoire. Alors c'est ce fameux endroit ? Oh, qu'importe, du moment qu'elle avait le droit d'y aller pour le retrouver lui et non attendre bêtement dans la chambre cela lui convenait. La petite curieuse entra, nullement effrayé par cet endroit qui pouvait être aussi intéressant que glauque certainement. Une fois débarrassée de ses menottes, se réconfortant dans les bras de son brun maintenant qu'elle avait retrouvé sa liberté de mouvement. Blottie contre lui, elle mit un certain temps avant de le lâcher un peu le pauvre, il avait une vrai pot de colle avec lui. Pour finalement s’intéresser au rat dans la cage puis à la potion. Eh bien quoi ? Kyrielle aime les animaux, ainsi voir ce pauvre petit animal dans une cage de laboratoire n'est-ce pas triste ? Elle aurait pût être à sa place qui plus est. Ce gardant bien de lui dire cette phrase pour éviter de le faire culpabiliser inutilement, elle ne pût s'empêcher de réagir lorsqu'il affirma ne pas savoir quoi faire de lui, qu'il trouverait bien sur le moment. Affichant un air presque triste. Je crois que si son but n'était pas de le faire culpabilisé c'est un peu raté sur ce coup, mais pour une fois elle ne comptait même pas tenter de le faire changer d'avis sur le sort de l'animal. Ne pouvant s'empêcher de se dire qu'elle n'avait pas à interférer partout dans ses histoires, qu'il avait sa vie avant qu'elle n'arrive, donc elle n'avait pas tout les droits. Oui, il avait une vie avant elle... Alors qu'elle non... Elle n'avait plus rien depuis bien longtemps. La tristesse se faisant ressentir dans sa voix également sans qu'elle le veuille elle lâcha.

- Je vois... Le pauvre... Je préférerais voir les humains à sa place plutôt que lui...

Hm ? Oui, la mignonne petite Kyrielle aimant les animaux avait bien dit qu'elle préférait voir un être humain se faire piquer avec divers produits pour les tester plutôt que de voir un rat comme il y en a beaucoup. Car bon, il faut pas se le cacher, il n'y a pas qu'un seul rat dans ce vieux manoir, si ce n'était que ça la demoiselle pouvait en trouver bien d'autres. Tant que ce sont des rats et pas des araignées tout allait bien hein... Son attention reportée sur une potion, comme quoi sa curiosité la rendait très lunatique, son homme lui expliqua qu'il avait fait ça pour un autre Baskerville, un poison très puissant ? Eh bien, quels gens de choses son homme était-il capable de faire encore ? C'est un peu comme de la magie de pouvoir faire pleins de résultat avec des potions, comment savait-il tout cela... ? Non rien à faire, cet homme était parfait. Beau, séduisant, gentil, attentif et terriblement intelligent... Souriant légèrement en regardant la chose sans oser y toucher, elle finit par distraitement répondre à quelque chose, il lui avait proposé un travail. Très bien oui, mais ça présence dérangeait tant que cela ou bien.. ? Non parce que bon il faut être réaliste cinq minutes et comprendre que la jeune fille n'allait pas passer toute la journée dans la serre dans le jardin pour surveiller des plantes, mais bel et bien le retrouver pour passer du temps avec lui. Mais après, c'était son domaine, s'il voulait qu'elle reste dehors... Détail qu'elle ne tarda pas à demander, enfin avoir plus d'information, ne voulant pas être une gêne pour son beau brun rien qu'à elle, bien qu'un éventuel refus de sa part la peinait beaucoup.

- Tu en fais de ces choses... Je veux bien m'occuper de tes plantes ! Dit-elle avec le sourire avant de reprendre de façon moins dynamique. Est-ce si dérangeant si je suis au laboratoire avec toi.. ? Je ne pourrais pas rester à te regarder ou autre... ? Je peux me contenter de t'attendre en haut si tu préfères...

Regardez-moi cette bouille avec laquelle elle disait ça. Comment ne pas être attendrit, la voir comme une petite chose adorable qui réclame de l'attention ? C'est ça en plus. Juste être avec lui, pas besoin qu'il lui parle ou la câline, juste être en sa présence pouvait déjà combler ce petit bout de femme qui avait passé bien du temps toute seule dehors. Mais visiblement là tout de suite il était prêt à lui donner toute l'attention qu'elle voulait, d'un point de vue tactile aussi, puisqu'il s'approcha d'elle pour lui tendre la main. L'invitant à lui donner la sienne ? Comment ça il allait lui trouver une occupation moins dangereuse ? Elle ne touchait à rien pourtant, bien qu'elle en ait au fond un peu envie. Ah, cela doit être ça, il doit bien la connaître. Mais que pouvait-elle faire pour elle ? Ah cet instant elle lui sourit tendrement. Cela pouvait paraître provoquant ou adorable selon les interprétation, surtout vu la phrase lourde de sous-entendu qu'il lui avait sortit... Hm hm occuper les mains hein ? On se demande comment. Mais elle se posait réellement la question la petite jeune ainsi sans la moindre hésitation elle lui prit la main et se rapprocha de lui pour se coller un peu à son torse. Geste parfaitement anodin, elle est souvent dans ses bras non ? La mine légèrement rougissante, mais souriante, comme heureuse qu'il se rapproche d'elle ainsi. Oui oui, qu'il se rapproche d'elle ainsi... Un jour Kyrielle sera capable de profiter pleinement des sous-entendu de son brun tient. Mais pour l'instant, collée à lui, la mine rougissante, elle leva son regard vers le sien pour souffler, ce qui eut pour effet de lui souffler sur les lèvres.

- Ah oui ? Ne t'inquiète pas pour moi, mais je peux faire quoi pour toi ma Lune ?

Ben oui, Kyrielle avait comprit qu'il lui demandait un petit service. Quelque chose qu'il la jugeait capable de faire. Mais quoi donc... Il faut dire que des deux, le beau brun devait être celui songeant le plus à aller plus loin avec sa compagne... N'avais-je pas dit qu'à partir de maintenant c'est à lui de mener la danse avec elle ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:16

Dans un couple, on ne peut pas être d'accord sur tout, c'est bien évident… Et de toute façon, ce ne serait certainement pas drôle. Imaginez-vous donc avoir quelqu'un qui approuve en permanence tous ce que vous faites… Vous n'auriez pas envie de lui coller quelques claques de temps en temps ? Oui bon, peut-être pas, mais cela pouvait finir par ressembler à du foutage de gueule à force, il fallait bien le reconnaitre. Au moins chez Angeler et Kyrielle, ils n'avaient pas ce problème, car même s'ils étaient assez souvent du même avis, ils arrivaient à se contrarier régulièrement tout de même. Mais si, vous savez, quand il lui demande de ne plus utiliser son pouvoir et qu'elle le fait quelques minutes plus tard… Bon, heureusement pour elle, il était dans un état second à ce moment, ce qui avait réduit son niveau de colère, mais cela prouvait bien qu'ils n'écoutaient pas sans cesse aveuglement ce que disait l'autre. Angeler n'était pas des plus obéissant non plus hein, elle n'était pas non plus la seule à blâmer la pauvre, mais bon… C'était l'homme qui commandait de toute façon…Non ? Avant, le Baskerville en aurait été convaincu, mais maintenant qu'il connaissait Kyrielle était tombé sous son charme, il commençait sérieusement à en douter. Elle pouvait vraiment lui faire faire tout et n'importe quoi cette fille ? Mais noooon, elle n'avait rien d'une manipulatrice voyons… Enfin, pas de prime abord. Mais le pire c'était peut-être cela finalement, qu'on ne voyait pas venir la petite manipulatrice et donc qu'elle le prenait au dépourvu. Pourquoi donc dire cela ? Eh bien regardait donc ce regard tout mignon et adorable qu'elle lui faisait !

Vous ne voyez toujours pas le mal ? Pauvre de vous… Mais c'est tout simplement qu'avec ce regard attendrissant, elle pourrait faire faire tout et n'importe quoi au Baskerville la petite. Elle avait le chic pour lui donner quelques problèmes avec sa conscience, alors que jusqu'à maintenant, il avait très bien réussi à vivre en ignorant cette dernière. A croire qu'il avait fallu que sa conscience prenne la forme d'une jolie demoiselle pour qu'il l'écoute… Et encore, sa conscience n'était pas bien développée alors, puisqu'elle l'autorisait à tuer des gens. Enfin, à tuer des gens peut-être, mais à laisser un rat dans une cage… Un peu moins bizarrement. C'était quoi cette drôle d'empathie avec les animaux franchement ? Angeler n'avait rien contre eux, mais il n'avait pas non plus tendance à se poser en grand protecteur de la nature. Bref, il s'en foutait un peu… Mais pas sa compagne visiblement qui lui envoyait des signaux très clairs au sujet de cette bestiole qu'il avait attrapée. Eh bien quoi ? Il débarrassait le manoir de quelques rongeurs, il avait bien le droit non ?... Bon, alors Kyrielle allait-elle arrêter de lui lancer ce petit regard tout malheureux au sujet de cette bête ? Eh bien non, elle se souciait même de savoir ce qu'il comptait en fait du rongeur… Eh bien, il n'en savait rien pour l'instant, mais il ne fallait pas être devin pour savoir qu'un rat dans un laboratoire ça fini mal en générale. Mais Kyrielle ne semblait pas apprécier le destin qui l'attendait, précisant même qu'elle préférerait voir des humains à la place de la pauvre bête… Eh bien… Oui, Angeler avait une chain pour compagne, il ne devrait pas l'oublier cela. Sa phrase lui tira pourtant un petit rire avant qu'il ne lui réponde.

" Ça ne me dérangerait pas plus, mais c'est bien trop encombrant… Et bavard en prime. Mais ne t'inquiète pas, quand je n'ai plus de rat, je vais tester mes expériences sur les habitants de la ville. " Il marqua une pause comme pour réfléchir. " Tu m'en voudrais moins si je testais des choses non dangereuses sur celui-là ?... "

… Non mais il faisait quoi là ? Il… Négociait ? Il fallait croire oui, comme quoi, il ferait n'importe quoi pour ne plus voir cette petite mine triste sur le visage de sa compagne. Il pouvait bien se retenir de faire n'importe quoi avec ce rat hein… Juste pour cette fois. Peut-être s'en servir pour pourrir la vie des Baskerville, il ne savait pas trop encore, mais si cela pouvait calmer la demoiselle, ce serait toujours bon à prendre. Mais quand ce n'était pas pour le rat, la jeune fille ne s'arrêtait pas pour autant de le faire culpabiliser le pauvre… Le faisait-elle exprès ou pas, telle était la question par contre. Angeler doutait qu'elle puisse jouer la comédie avec ce petit air de gamine attendrissante qui lui réclamait un peu d'attention, mais sait-on jamais, les femmes sont manipulatrices après tout. Mais non, pas la petite chain… Elle devait juste avoir compris que le brun amoureux n'avait plus grande volonté pour la contredire voilà tout. Ou alors, peut-être qu'elle ne l'avait pas encore remarqué justement et dans ce cas-là, Angeler pouvait prier pour qu'elle ne s'en rende pas compte de sitôt, car dans le cas contraire, il était perdu. Même en aillant reporté son attention sur une potion plutôt que sur le rat, elle trouva le moyen de paraitre toute mignonne en lui demandant quelque chose. D'accord, elle voulait bien s'occuper de ses plantes, mais cela n'enlever pas le souci principal, elle voulait rester le plus longtemps avec lui possible, ce qui voulait forcément dire qu'elle passerait du temps dans le laboratoire, le territoire du Baskerville en quelques sortes.

C'était quoi le problème avec ça exactement ? Eh bien, soyons clair, le jeune homme était convaincu qu'il aurait du mal à se concentrer sur ses recherches avec Kyrielle juste à côté de lui… Pourquoi donc ? Tout simplement parce que pour le moment et même plus tard sans nul doute, elle représentait un peu le fruit défendu qu'il mourrait d'envie de croquer. C'était une exquise tentation qu'il avait là devant lui et à laquelle il ne pouvait même pas céder pour dire de se calmer. En somme, tant qu'elle serait là, à se balader devant lui avec son air innocent, ses jolies jambes fines –même pas couverte par les chaussettes habituelles ! – et ses petits gestes tendres, il n'arriverait certainement pas à travailler. Bon, pour l'instant, cela allait encore… Mais combien de temps lui faudrait-il pour s'imaginer quelques situations pas très catholiques incluant sa table de travail et une Kyrielle pas très vêtue selon vous ? Un pervers ? Lui ? Oh que non, juste un homme qui se meurs de désir pour une femme qui n'ait pas prête de lui céder, voilà tout. C'était un homme et comme tous les hommes, quand on lui dit non… Cela lui donne encore plus envie d'avoir la chose en question. Bref, travailler avec Kyrielle qui avait la fâcheuse tendance de prendre de drôle de position sur lui et contre lui, cela n'était pas vraiment les meilleures conditions de travail. Mais compte tenu de la petite mine qu'elle lui faisait… Il n'aurait pas vraiment le choix au final le pauvre. Lâchant un soupire en essayant de chasser toute pensée interdite au mineur de son esprit, le Baskerville la regarda par-dessus ses lunettes noires sans avoir l'air plus convaincu que cela.

" Rester là à me regarder, ce n'est pas bien intéressant non ? Mais… Non, tu ne me dérange pas, tu es la bienvenue ici, il faudra juste que j'apprenne à penser à autre chose qu'à toi. "

Eh bien, c'était mignon s'il ne pensait qu'à elle, non ? Bon, toute les pensées qu'il avait n'étaient pas forcément mignonne hein, mais l'idée de base restait la même, il était obsédé par cette fille. Tellement obsédé qu'il avait fini par lui sortir une drôle de phrase… Il n'avait même pas fait exprès en fait et c'était rendu compte qu'elle était plutôt lourde de sous-entendu seulement après l'avoir sorti. Ah ben ça… Ce n'était pas non plus comme si la petite brune comprenait vraiment de quoi il pouvait parler hein ? Elle avait encore l'esprit si pure la pauvre et lui homme vicieux qu'il était, il allait très certainement finir par gâcher cela… Eh bien tant pis, il fallait bien grandir un jour ou l'autre hein. Mais que comptait-il donc lui faire faire avec ces mains ? Eh bien?... Rien en particulier figurez-vous, il voulait juste éviter qu'elle aille les mettre là où il ne fallait pas et se fasse mal, car il commençait à la connaitre elle et sa malchance hein. Après, si elle voulait faire quelque chose de particulier avec… Il ne disait pas non, mais pas sûr qu'elle est ce genre d'intention de son côté la pauvre. Bien sagement, elle lui donna tout de même ses petites mains avec un sourire tendre, qui renforçait le sentiment qu'avait Angeler d'être un véritable monstre. Comment pouvait-il penser faire de drôle de chose à cette petite demoiselle si innocente franchement… Eh bien… Il n'y pouvait rien, c'était encore plus attirant à son gout bizarrement. Mais elle de son côté ne voyait aucun sous-entendu à la situation apparemment, se collant gentiment à lui en lui disant de ne pas s'inquiéter tout en lui demandant ce qu'il attendait d'elle… Non Angeler, couché ! Ne va pas déballer tous tes fantasmes à ta petite copine vierge, cela ne se fait pas. C'était tentant tout de même, mais non, il fallait être sage, autant qu'il le pouvait en tout cas. Prenant les petites mains de Kyrielle dans les siennes, il les porta doucement jusqu'à ses lèvres pour y déposer un baiser tendre avant de poser son regard dans le sien, un léger sourire aux lèvres.

" Rien de particulier mon cœur… Je sais juste que tu es curieuse et que tu risques donc  de te faire mal ici. Mais si tu tiens vraiment à faire quelque chose de tes mains… Un petit massage ne serait pas de refus. ~ "

Tout en finissant sa phrase, le Baskerville guida gentiment les mains de sa compagne jusqu'à sa nuque. Eh bien quoi ? Ce n'était pas trop poussé de lui demander ça non ? Après tout… Il était encore fatigué de la veille et avait bien le droit à une récompense pour lui avoir enlevé ses menottes. Bref, rien de bien méchant pour le moment selon lui. Pourtant, il était bien curieux de voir la réaction de sa compagne.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:18

Une fille est quelque chose de fragile, aimant prendre soin de son apparence plutôt que d'autres choses bien inutiles à ses yeux. Et a une peur bleu des petites bestioles tel qu'araignée, souris ou rat. C'est tellement moches et sales ces choses là. Bon, il semblerait que Kyrielle ne soit pas une femme. Ou du moins une seule de ces choses pouvaient faire légèrement penser à ses braves dames de bonne famille de l'époque, cette peur pour les araignées. Mais comme on dit, une peut cela ne se contrôle pas. Pour ce qui est des rats ou même souris c'est autre chose. La preuve, actuellement son brun en avait visiblement piégé un, voulant l'utiliser pour une de ses expériences, puisque visiblement c'est l'utilité qu'il leur trouvait habituellement. Bien que n'aimant pas qu'on fasse du mal aux bêtes, la demoiselle avait tenté de ne rien dire, juste penser. Qu'elle était attristé par le sort qui lui était réservé, mais ne voulant pas ennuyer son conjoint plus que cela. Mais visiblement, la brune n'était pas bien forte pour ce genre de chose. Puisque sa petite remarque qu'elle voulait anodine mis son homme dans l’embarras bien que ce dernier réagit par une rigolade. Eh bien quoi ? Est-ce drôle que la jeune fille préfère voir des hommes à la place des rats pour subir des produits dont elle ignorait le résultat ? Non. Il ne faut pas oublier qu'elle n'est elle-même plus humaine depuis longtemps et qu'elle avait tendance à se voir comme un monstre à côté des autres hein. Mais visiblement, son homme avait souvent pour faculté de lui faire oublier ce détail, se sentant comme une femme à ses côtés et non comme un Chain. C'est certainement quelque chose que ce dernier voudrait d'ailleurs... Affirmant qu'il fait la même chose pour les humains, mais que sur des rats c'est souvent bien plus simple. Eh oui, la nature avait fait les choses d'une drôle de manière. L'Homme est bavard, très bavard. Alors qu'un animal ne fera que couiner, peut-être y aura-t-il un sens quelconque dans ses couinement, mais nous ne parlons pas la même langue, ainsi nous n'y voyons que des éventuelles plaintes sans être certain que cela soit des plaintes de douleur, de colère, de peur ou alors le tout finement mélanger. Alors que l'Homme dans sa cage pleurera, vous insultera, vous suppliera. Ou d'autres choses bien bruyantes. Mais qu'importe, la demoiselle préférait entendre les plaintes d'un Homme que d'un rat c'est tout. Heureusement que le sien d'homme était très compréhensif hein. Puisqu'il lui proposa d'utiliser l'animal que pour des produits non-dangereux. S'il en était certain alors oui, mais surtout... Qu'il soit bien traité.

Baissant un instant la tête, comme pour juger la petite bête dans sa pauvre cage. La jeune femme trouva que c'était un bon compromis, son brun pouvait l'utiliser, et l'animal était sauvé. Même si elle pouvait négocier pour qu'il soit bien traité, un peu comme un animal de compagnie.. ? Oui elle ne voulait pas le voir souffrir ou mourir... Pourquoi tant d'histoire pour un rat. Peut-être parce qu'elle était traitée comme ces derniers dans la rue ? Comme une vermine qui ronge les restes et prêt à vous bouffer pour sauver sa misérable vie. Le regardant à nouveau pour hocher la tête elle lâcha doucement avec un sourire doux plein de reconnaissance.

- Oui, je veux bien. S'il est bien traité, un peu comme un animal de compagnie...

Et voilà, ils sont trop fort pour ce mettre d'accord ces deux là. Mais c'est idiot, cette petite histoire ainsi terminé, cela avait trouvé le moyen de lui redonner encore d'avantage le sourire. Rien à faire, cet homme la rendait heureuse. Elle avait tant trouvé en croisant sa route... Finalement tout trouva une bonne solution pour elle. Puisque le sujet également sur le fait qu'elle veuille rester avec lui même dans son laboratoire, même s'il s'agit certainement de son domaine privé bien à lui, le pauvre se retrouvait avec une demoiselle squatteuse dans les pattes. Mais il supposa que ce n'était pas intéressant pour elle de le regarder, qu'elle s'ennuyerais, mais qu'elle pouvait rester si l'envie lui disait. Bien qu'il affirma devoir s'y faire sa présence. Elle ne pût s'empêcher de hausser les sourcils. Bien sûr qu'il est intéressant à regarder, pourquoi disait-il cela ? Surtout qu'il faisait de bien étrange choses. Et puis, la regarder était gênant ? En quoi ? Bon, d'accord elle trouvait son beau brun à tomber et se surprenait de temps à autre à avoir une tête un peu idiote mais comblée juste en le regardant, il était juste... magnifique. Mais de là à l'empêcher de travailler. C'est en tout innocence qu'elle posa une question, alors que ses mains se retrouvèrent dans les siennes doucement.

- J'aime te regarder faire, ne t'occupe donc pas de ça. Mais... En quoi ma présence t'empêcherait de bien travailler ? Je te promet d'être sage pourtant. C'est ton territoire après tout.

Pauvre Kyrielle va. Mais n'était-elle pas mignonne ainsi ? Apparemment oui, Angeler semblait être totalement sous le charme en tout cas. Puisque bon, même si la phrase qu'il avait dit pouvait être lourde de sous-entendu, la demoiselle ne rata pas l'occasion de se rapprocher de lui hein. Et se colla contre lui pour savoir ce qu'il attendait d'elle, puisqu'il avait énoncé avoir une idée sur comment l'occuper de façon non-dangereuse. Pure notre Kyrielle ? Laissez lui donc sa pureté tant qu'elle peut prétendre en avoir une, elle n'est pas idiote, mais disons qu'elle est dans la phrase totalement innocente de l'amour qu'elle partage avec son homme et donc tant qu'elle ne sera pas allée plus loin, elle ne percutera pas les signaux que ce dernier peut lui envoyer pour tenter une approche. Ou peut-être ne veut-elle pas les comprendre par peur de ne pas savoir ce gérer toute seule hein. Mais de toute façon elle l'avait dit clairement, elle voulait que ce soit lui et uniquement lui la personne qui lui ferait faire le premier pas. Puisqu'elle ne se voyait pas dans les bras d'un autre, c'était lui ou rien ! Répondant à son sourire tendre et terriblement ravageur pour son petit cœur qui s’accéléra, il lui répondit que c'était juste pour qu'elle ne fasse pas de bêtise et ne se blesse surtout, mais qu'elle pouvait lui faire un massage. Ah oui vraiment... ? Laissant doucement se faire guider les mains pour les poser sur sa nuque, la jeune fille resta un instant comme cela à ne rien faire, juste le regarder tendrement.

- D'accord... Je veux bien, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir.

Que de douces paroles... Glissant un instant ses mains le long de sa nuque en lui soufflant sur ses lèvres, la demoiselle finit par le pousser en arrière, le faisant alors se rasseoir sur la chaise où il était plus tôt. Plus pratique, moins haut pour ses petits bras hein. Souriant tendrement à son aimée, elle poussa alors sa veste qui était par dessus sa chemise en faisant glisser ses mains sur son épaule. Avant de re-glisser ses mains dans l'autre sens pour attendre la base du cou, et à partir de là passer sa main sous sa chemise, à même la peau, elle frotta doucement, pinçait la chair. Bref, elle commença ses doux va et vient entre ses épaules et sa nuque. Restant debout devant lui, avant de finalement retrouver une place assez récurrente chez elle. Sur ses genoux, face à lui, je vous laisse donc deviner la position hm ? C'était pourtant juste pour continuer le massage doux et de temps en temps se rapprocher de lui pour glisser ses mains dans son dos, frotter doucement sa peau, le long de la colonne et remonter continuer son affaire sur sa nuque et ses épaules. Le regard rivé vers ses yeux, tentant de les apercevoir à travers les lunettes sombres, avec son petite sourire. Lors de certain mouvements légers, elle se rapprochait de lui, soufflant alors sur ses lèvres avec son souffle chaud, il n'est plus question d'avoir froid dans la neige hein... Quoi comment ça cela pouvait paraître sensuel ? Pourtant elle le masse ! C'est bien ce qu'il lui avait demandé non ? Pourtant, les petites joues rouge sur son visage démontrait qu'elle avait une certaine conscience de cette proximité, mais... elle n'arrêta pas pour autant. Osant même frôler ses lèvres alors qu'elle recommença a descendre ses mains dans son dos, pour dire tout doucement.

- Je t'aime...

Et se reculer un peu et continuer le massage. Alors Angeler... Elle n'est pas belle la vie ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:20

Gérer une ménagerie n'avait jamais été le but d'Angeler, mais alors pas du tout même… Pourtant, il allait devoir changer sa façon de voir les choses apparemment maintenant qu'il était avec Kyrielle. Pourquoi donc ? Eh bien tout simplement parce que cette dernière semblait très attacher aux animaux, quel qu'ils soient d'ailleurs et ne souhaitait pas qu'il leur fasse du mal. Pire, elle s'était visiblement mis en tête qu'ils allaient garder toutes les bestioles qu'ils trouvaient. Bon, les chevaux, cela pouvait être utile, même s'il y en avait déjà chez les Baskerville, mais un rat… Que voulait-elle qu'ils en fassent à part bien sûr s'en servir comme cobaye pour les expériences du scientifique ? Franchement, Angeler ne voyait pas, car même s'il n'avait rien contre les rats, ces derniers ne lui avait jamais semblait très sympathique. Pire, il pouvait même être pénible à vouloir ronger ses affaires… Les désagréments de travailler en sous-sol dirons-nous. Pourtant, il ne rêvait pas, Kyrielle lui parlait bien de garder cette bestiole et de bien s'en occuper, un peu comme un animal de compagnie… Hm… Mouais, mais non, il ne fallait pas compter sur le jeune homme pour faire des papouilles à cette bête sauvage qui ne pensait qu'à mordre tous ce qui lui tombait sous les crocs. Peut-être cela venait-il de son enfance dans une bergerie, mais pour lui, le seul animal de compagnie acceptable serait très certainement un chien… Et encore, pas n'importe quel chien. Un gros, un utile et intelligent, qu'on peut dresser et qui défend ses maîtres. Autant dire qu'un caniche, ça ne faisait pas partie des races acceptables à son gout. Bon, limite un chat pourrait convenir aussi, car ils chasseraient les rats… Mais puisque visiblement Kyrielle avait décidé que ces derniers avaient le droit de vivre, il faudrait se faire une raison.

Enfin, si cela pouvait donner le sourire à la jeune femme, Angeler n'avait trop rien à y redire. Ce n'était pas non plus la lune qu'elle lui demandait là et au pire… Il n'était pas obligé de l'informer de tout  non plus hein et s'il lui promettait d'être soigneux avec ce rat, rien ne l'obligeait à faire de même avec le prochain… Si ? Au pire, il avait toujours la solution d'aller tester ses potions sur les gens de Sablier comme il le faisait quelques fois, mais cela avait tendance à lui attirer des ennuis… Même si le véritable problème, c'était qu'il fallait sortir en fait, ce qui pour un fainéant comme lui est une épreuve tout de même. Enfin, il verrait tout cela plus tard, car pour le moment, elle ne semblait plus lui en vouloir pour ce genre de chose, ce qui était un souci en moins déjà. La prochaine question était en revanche plus compliquée, car il s'agissait de savoir si le Baskerville pourrait se consacrer à la science tout en ayant Kyrielle près de lui dans le laboratoire. Là tout de suite, il serait tenté de répondre que non, il n'y arriverait pas, mais en même temps, il ne pensait pas à grand-chose à part à elle en ce moment… Peut-être que cela changerait ? Mouais, il ne fallait pas trop y compter tout de même, le Baskerville aurait certainement du mal à s'y faire, même si elle se tenait tranquille comme elle le promettait. En même temps, il ne voyait pas trop en quoi le regarder travailler mais bon… C'était Kyrielle en même temps, il ne fallait pas trop chercher à comprendre non plus. Sa phrase lui donna tout de même un sourire, qu'il garda tout du long qu'il lui répondit.

" Parce que j'aime beaucoup lire, mais vois-tu, mes bouquins sont bien moins intéressant que ma petite femme selon moi. Mais bon, j'essayerais de faire un effort… "

Oui, monsieur était grand seigneur et il essayerait… Ce qui ne voulait pas dire qu'il y arriverait hein, rien n'était gagné encore. D'ailleurs, vu sa manière de procéder, il n'était pas prêt d'être sevré de la jeune fille… Pourquoi cela ? Tout simplement parce qu'il avait parlé d'occuper ses mains, l'avait prise contre lui et avait même fini par lui réclamer un massage ! Oui oui, juste comme cela, il pouvait se le permettre, tout simplement parce qu'il était un dieu et méritait ce qu'il y avait de mieux. Ce n'était tout de même pas Kyrielle qui allait dire le contraire non ? Oh, elle n'oserait certainement pas la pauvre, car elle savait bien que c'était la vérité… Ou tout simplement était-elle assez amoureuse pour le croire, ce qui était tout aussi grave, car incurable. D'une petite voix tendre, celle-ci avait donc accepté sans faire d'histoire de lui faire son massage, ce qui fit lever un sourcil au Baskerville. Ah ben… Si tous ce qu'il voulait d'elle était aussi simple, il demanderait plus souvent hein. Mais cela l'étonnerait si elle lui offrait son corps juste sur simple demande… Il ne fallait pas abuser non plus. Elle par contre, elle avait obtenu le droit de toucher comme elle en avait envie pour le masser, ce qui suffisait à son bonheur non ? Mouais, voyons les choses en face, Angeler était un gros égoïste qui aimait se faire servir et pour le coup, se faire dorloter par des petites mains délicates. Mais soyons francs, qui pourrait donc résister à l'idée de se faire papouiller par la jolie Kyrielle ?... Eh bien… Vous, si vous ne souhaitez pas mourir dans d'atroce souffrance, car la petite brune ne masserait qu'une seule personne et c'était lui, inutile d'espérer autre chose messieurs.

Bien sûr, il ne s'attendait pas à ce qu'elle s'exécute sans poser de question, mais bon, puisqu'elle semblait décider à être attentionné avec lui, il n'allait certainement pas s'en plaindre le pauvre. Voilà donc comment il se retrouva avec les mains de sa compagne sur la nuque, qui bougeaient cependant pour aller rejoindre ses épaules et faire ainsi de doux aller-retour. Mais jugeant que cette position n'était pas assez pratique compte tenu de leur taille sans nul doute, la jeune femme finie par pousser le jeune homme vers une chaise qui n'eut d'autre choix que de s'y assoir. Ah ben… Pourquoi pas ? C'était encore plus confortable ainsi du coup. Se laissant faire bien sagement, le Baskerville finit tout de même par passer ses bras autour de sa compagne lorsque cette dernière revint s'assoir sur lui, à cheval s'il vous plait !... Eh bien quoi ? Elle aimait bien cette position apparemment, même si elle était… Pleine de sous-entendu selon le brun. Les mains sur ses hanches, il la laissa donc faire, appréciant grandement cette marque d'attention qu'elle lui offrait. En même temps, il faudrait être difficile là tout de même, il y avait bien pire dans la vie… Quoi que, dans un sens, cela pouvait aussi être difficile pour notre homme… Comment cela ? Tout simplement parce que mademoiselle qu'il n'avait pas le droit de toucher le tentait de la sorte ! Oui, c'était limite de la triche à ce niveau-là, il ne méritait pas tant d'acharnement le pauvre… Mais si c'était très agréable, encore plus lorsque la demoiselle lui soufflait sur les lèvres un je t'aime plein de tendresse. Cela ne ressemblait pas à…? Non non, il ne faisait rien de mal, enlevait vous cette idée de la tête ! Envouter par sa compagne dont les caresse était plus qu'agréable à ses yeux, le jeune homme lui répondit dans la foulé, les lèvres encore un peu plus près des siennes comme s'il cherchait un baiser qu'il n'osait pas prendre.

" Je t'aime aussi Kyrielle… "

Tendrement, il alla ensuite déposer un baiser sur les lèvres de sa compagne, comme hypnotisé par son charme et le contact de ses mains contre sa peau. Rien à faire, cette fille avait vraiment le chic pour réveiller ses instincts de séducteur… Et comme il ne comptait draguer qu'elle de toute façon, il faudrait qu'elle se fasse une raison la pauvre. Lentement, il glissa ses mains dans le dos de sa compagne, effleurant doucement le bas de celui-ci avant de remonter doucement, bien qu'il sache résister à la tentation de les glisser sous son haut. Et oui, il savait se tenir ! Pour l'instant du moins. Une fois le baiser rompu, le Baskerville ne put pourtant s'empêcher d'aller déposer un petit baiser dans le cou de sa compagne, comme ça, juste par envie soudaine tandis qu'il continuer ses caresses dans son dos. Oulà, doucement, tu cherches le dérapage là Angeler !... Et non, même pas en fait, il se contentait juste de se laisser aller, il n'y pouvait rien si elle lui faisait autant d'effet après tout… Si ? En même temps, c'était à lui de se contrôler, il devait se le rappeler et c'est ce qu'il finit par faire, presque dépité de ne pas pouvoir aller plus loin avec la demoiselle. Voilà pourquoi il ne tarda pas à souffler doucement contre le cou de la jeune fille, près, vraiment trop près de lui pour qu'il reste sage bien longtemps.

" Tu vois, c'est pour ça que j'aurais du mal à me concentrer chérie… Mais c'est tellement agréable en même temps. "

Eh bien quoi ? Il pouvait bien le dire qu'il aimait être contre elle et sentir ses mains contre sa peau, non ? On ne pouvait pas être choqué par quelque chose d'aussi… Simple ? Techniquement non, mais sait-on jamais. De toute manière, il n'y pouvait rien lui, c'était elle qui s'était jeté sur lui ! Ahem… Il ne l'en avait pas empêché non plus, au contraire, il laissait volontiers ses mains parcourir son dos et… Sa tête sur sa poitrine ?! Non mais.. Ce n'était pas volontaire ça, il voulait simplement se laisser aller contre elle et vu la position… Voilà, il s'était retrouvé là… Elle avait quelque chose à redire là-dessus peut-être ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:21

Qu'est-ce qu'ils faisaient à la base dans ce laboratoire ? Ils négociaient si la demoiselle avait le droit de décider que tout animal qui entrerait dans leur domaine serait à eux ? Moui, Kyrielle n'avait en réalité jamais eut l'idée d'avoir plein d'animaux à la maison, mais la finalité était là. Elle trouvait le moyen de faire culpabiliser son homme pour un simple rat, qu'est-ce que ça serait pour une bestiole qu'elle affectionnerait. Hm ? Les chevaux oui, cela faisait incontestablement partit de ceux qu'elle aimait réellement, ainsi elle réalisait certainement un rêve de petite fille de se dire qu'elle en avait deux. Mais je ne parle même pas du fait de juste en avoir mais ne pas s'en occuper, elle ne louperait pas l'occasion d'aller les voir, s'assurer qu'ils vont bien et tout hein, elle n'est pas une pauvre demoiselle qui a peur de se salir, faut dire qu'elle aurait été mal dans la rue si elle fonctionnait comme ça la pauvre fille... Mais c'était loin maintenant tout ça. Pour preuve, elle visitait le laboratoire de son beau brun, lieu certes étrange mais pas dérangeant pour autant, il faisait bien ce qu'il voulait. Et puis cela se saurait si la jeune fille était tombée amoureuse d'un type parfaitement normal, n'oublions pas qu'à la base il l'avait ramené chez lui parce qu'il étudiait l'Abyss. Comment ça ce n'est pas rassurant ? Mais pas du tout ! Elle ne craignait rien avec lui, c'était quand elle était toute seule dehors qu'elle risquait de rencontrer de drôles de type qui pourraient lui faire du mal, ici, elle n'avait que les bras tant aimé de son protecteur... Bien que lors de la dernière mission les rôles se soient échangés pendant un instant pour sortir l'homme blessé de là. Faut dire que quand Monsieur était blessé, ce n'est pas de la rigolade, avoir quelques balles dans le corps... Youpi... Encore heureux qu'il était du genre solide, mais alors vraiment très solide, sinon la demoiselle l'aurait perdu au moment même où elle était en train de lui avouer ses sentiments pour lui. Pauvre fille... Mais n'en parlons pas ! Après tout, ils sont là ensemble non ?

Eh oui, ensemble. Dans le lieux de travail d'Angeler, bien que ce dernier ne soit pas vraiment en train de travailler. Eh bien quoi ? Bon d'accord, c'est son premier jour de visite, il ne faut pas trop compter sur eux pour qu'ils se lâchent et se mettent à travailler, peut-être demain ? Ils verraient bien, depuis qu'elle était avec lui, la demoiselle avait pour tendance de vivre au jour le jour ou alors au rythme que son homme voudrait bien lui imposer. Mais comme pour l'instant il ne lui imposait pas grand chose hein... Pour l'instant il se contentait de complimenter la jeune Chain. Oui oui, complimenter, car lui dire qu'elle était à ses yeux bien plus intéressante qu'un bouquin, chose qu'il affectionnait pourtant beaucoup, c'était pas rien. Cela lui arracha quelque rougeurs supplémentaires à ses joues tient. Ainsi qu'un sourire, elle ne sût même pas quoi dire à ça en fait, il fallait dire merci ? Oh pas sûre qu'il la remercie de le déconcentrer comme ça hein. Et puis c'était idiot de dire merci pour ça. Ainsi, elle baissa juste un instant la tête pour montrer sa gêne sur le moment, avant d'être occupé à autre chose. Non seulement cela lui occupait les mains, mais aussi l'esprit au final. Le masser ? Oh, d'où c'est une corvée d'avoir le droit de glisser ses mains sur sa peau nue. Doucement, presque sensuellement au final ? Moui, enfin ce n'était pas la chose qu'elle voulait faire à la base, elle comptait juste s'exécuter. Mais il faut l'avouer, une fille qui le pousse doucement pour se mettre à cheval sur lui pour lui masser les épaules, la nuque et le dos, plus d'un homme aurait drôles d'idées. Pourquoi ne pensait-elle pas à mal dans ce genre de situation ? Oh, je suis sûre qu'on lui montrerait une photo d'eux actuellement elle trouverait ça étrange. Mais non, elle préférait continuer son massage, et certainement continuait de chauffer doucement son homme. Non, il ne penserait pas à ce genre de chose dans son laboratoire tout de même, c'est dans un lit qu'un couple fait ça... Non... ? Ahem. Au lieux de penser à différents endroit où il était possible de le faire, la demoiselle préféra souffler un « je t'aime » aussi tendre que tendancieux, ce à quoi il répondit encore plus proche. Avant de lui donner un baiser.

A cet instant, les mains de la demoiselle s'arrêtèrent net dans ce qu'elles faisaient, ses doigts glissèrent jusqu'à sa nuque pour le serrer contre elle et approfondir le baiser qu'il lui donnait. Il avait des vices et des envies pour elle hein ? Eh bien elle ne pouvait s'empêcher de lui rendre le double de ce qu'il lui donnait quand il l'embrassait, même si cela impliquait qu'elle devait le rendre plus langoureux encore. Retournant ensuite dans son dos, elle frissonna doucement lorsqu'il embrassa sa nuque et que ses mains glissèrent doucement le long de son dos à elle. C'est  vraiment possible de ressentir de telles choses juste parce qu'on nous touche le corps ? En y repensant la dernière fois, Kyrielle c'était surprise à apprécier qu'il la touche... En même temps, l'un de leur but commun était de lui faire accepter les contacts avec les hommes non ? Enfin non. Pas avec les hommes. Avec lui uniquement qu'elle oublie son passé et avance... Soufflant doucement à son oreille en le laissant faire, ses mains ne faisant leur travail que distraitement, il lui souffla qu'actuellement elle lui prouvait qu'elle le déconcentrait, qu'il n'avait d'yeux que pour elle mais qu'il aimait ça. Ça tombait bien, elle est heureuse dans ses bras...

- Désolée mon cœur... Mais... Je suis tellement bien dans tes bras...

Son cœur battait à toute allure, Angeler devait bien le sentir vu l'emplacement de sa tête. Caressant finalement doucement ses cheveux, la Chain pencha la tête pour embrasser doucement son oreille, en proie à toujours la même question. Pouvait-il avoir ce genre d'idée là comme ça sur une chaise en bois ? Serrant un instant ses jambes sur lui, elle souffla à nouveau dans son oreille, non sans mordiller doucement cette dernière.

- Dis... A quoi penses-tu.. ?

Comment ça c'est quoi cette question ? Eh bien, elle avait le droit de se demander à quoi il pensait ainsi aussi proche d'elle non ? Est-ce qu'il avait légèrement chaud comme elle, le cœur qui battait à toute vitesse. Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'ils se retrouvaient dans une telle situation, il y avait même eut bien pire quand y réfléchit bien. Même si la dernière journée passée ensemble ils avaient été très sage vu l'occupation qu'on leur avait donné. Se serrant contre lui, la brune descendit ses mains sur les hanches de son homme pour tirer un peu sur sa chemise sombre, la tirer hors du pantalon pour pouvoir les réchauffer sur ses peau directement, caressant légèrement cet endroit. Restant un instant comme ça, elle les glissa sur son torse par dessus le tissu bien sûr pour le pousser un peu, qu'il sorte sa tête de là où elle était si bien posée pour s'appuyer contre lui, ainsi assise et murmurer sur ses lèvres.

- Je vais finir par croire que tu m'as fait boire une de ces potions pour que je sois à ce point accro à toi... Riant très légèrement pour tout de même montrer qu'elle ne pensait pas ce qu'elle venait de dire hein, elle reprit. Tu me montrera comment faire des potions... ?

Curieuse hein ? Il doit lui apprendre toutes les joies de partager sa vie avec un homme, mais en prime à jouer les savants ? Il en avait du boulot le pauvre homme, mais le plus déstabilisant c'était certainement sa capacité à parler de tout dans ce genre de situation, tant du travail de son contractant, que d'éventuellement se laisser aller dans ses bras. Libre à lui d’interpréter ses paroles comme il le souhaite...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:21

Soyons honnêtes, Angeler était un homme, ni plus ni moins. Il fallait donc accepter qu'il ait des pensées et des désirs, comme tout le monde d'ailleurs, même si cela pourrait le faire passer pour un pervers. Mais dans un sens… Etait-ce si pervers que cela que de désirer sa compagne ? Franchement, s'il était comme cela avec toutes femmes qui lui passaient sous le nez, on pourrait le critiquer, mais dans ce cas-là, il était on ne peut plus normal non ? En fait, il n'avait absolument rien à se reprocher… Alors pourquoi s'en voulait-il pour de telles pensées au fond ?... Tout simplement parce que si lui pensait à cela, sa compagne de son côté ne voyait qu'innocence dans les gestes qu'elle lui donnait. Pourtant, c'était elle qui s'était placé à cheval sur lui, à plusieurs reprises d'ailleurs, et elle encore qui parcourait son dos de ses petites mains adroites. Mais non, mademoiselle ne savait pas ce qu'elle faisait, du coup, c'était au brun d'assumer et de prendre sur lui pour ne pas se montrer trop entreprenant avec elle. C'est qu'il en faisait des efforts en plus le pauvre, mais Kyrielle n'avait pas tellement l'air de s'en rendre compte en fait, sûrement convaincu dans son esprit de ne pas être assez désirable pour lui. C'est qu'elle pouvait s'en mettre de drôle de chose en tête celle-là quand elle s'y mettait, elle lui avait déjà prouvé à plusieurs reprises. Mais non, aux yeux d'Angeler, était la plus belle femme sur terre et donc oui, il la désirait, qu'elle en soit bien consciente ou non. En même temps… Il lui avait déjà dit non ? Ou si ce n'était pas le cas, elle avait au moins put avoir une preuve qu'elle ne le laissait pas indifférent dans ce fameux bain… Ahem.

Mais sans parler de choses aussi concrètes, on pouvait bien voir que le Baskerville avait très envie d'être le plus proche possible de la petite brune. Cela tombait bien puisqu'il n'avait rien à demander pour cela et qu'elle venait d'elle-même se coller à lui… Bon, il avait tout de même demandé un massage, mais il n'avait pas précisé qu'elle devait lui faire dans cette position pour le moins équivoque. Comme quoi, elle avait beau manquer d'expérience, la petite demoiselle aimait tout de même le contact avec son homme puisqu'elle le recherchait d'elle-même. Bon, pas sûr qu'elle sache à quel point cela pouvait l'inciter lui à vouloir autre chose, mais c'était déjà un bon début non ? Au moins, elle n'avait pas peur de lui, comme cela aurait pu être le cas… Car oui, Angeler faisait peur et il n'y avait bien que Kyrielle pour dire le contraire. En même temps, il ne faisait que faire honneur à sa famille adoptive de tarés hein, mais il fallait avouer qu'il ne donnait pas sa part au chien quand il s'agissait de faire un joli massacre ou juste d'emmerder le monde. Mais si rappelez-vous, il l'avait bien prouvé lorsque ce type avait voulu jouer les gros bras avec sa copine dans la boutique… Eh bien oui, il avait fini empalé et alors ? Il ne fallait pas chercher Angeler, encore moins lorsqu'il cherchait à protéger sa compagne, c'était une très mauvaise idée.

Heureusement pour une fois, la journée promettait d'être calme puisqu'ils s'étaient contentés d'une petite visite de son laboratoire… Enfin calme, pour l'instant du moins, tant qu'Angeler arrivait à se tenir sagement, ce qui n'était pas gagné vu que sa compagne lui compliquait la tâche. Mais au moins, cette fois-ci, le jeune homme se donnait la peine de prévenir puisqu'il lui avait fait remarquer que c'était justement comme cela qu'elle pouvait le déconcentrer de sa tâche le pauvre. En même temps, cela ne devait pas tellement le déranger puisque lui-même avait commencé à promener ses mains dans le dos de la jeune femme, se permettant même d'embrasser son cou avant d'aller blottir sa tête contre sa poitrine… Si c'était cela avoir un comportement exemplaire selon lui, il avait encore des progrès à faire hein, même si on n'atteignait pas encore des limites dans le domaine. Mais bon, puisque la demoiselle avait avoué se sentir bien ainsi dans ses bras, il pouvait bien continuer non ? Ne pas aller plus loin peut-être, mais rester dans cette ligne de conduite, c'était tout à fait raisonnable selon Kyrielle, alors pourquoi s'en priver ? Mais avant que le Baskerville n'ait décidé s'il voulait tenter d'aller plus loin ou non, sa compagne s'était mise à lui mordiller doucement l'oreille avant de lui poser une question… The question même ! A quoi pensait-il ?... Ahem… Franchement petite Kyrielle, toi qui est pure et innocente, tu ne veux pas savoir à quoi pense un homme quand une femme se met à cheval sur lui… Ou alors tu aimes te faire peur. Un peu dérouté par cette question si directe posée le plus innocemment du monde, le jeune homme releva lentement la tête vers le visage de la demoiselle avant de lui répondre, non sans chercher un peu ses mots avant.

" Eh bien… A toi. A nous deux…  Que c'est agréable de pouvoir être ensemble sans qu'on nous dérange… Rien de bien passionnant en fait, pourquoi cette question ? "

Non, Angeler n'avait pas du tout omis la partie de ses pensées où il lui arrachait tous ses vêtements… Ou alors si, mais volontairement et on pouvait comprendre pourquoi hein. Mais même sans avoir entendu cela, ou même justement parce qu'elle ne l'avait pas entendu, la demoiselle c'était encore rapproché de lui, se permettant même de glisser ses mains sur ses hanches pour les passer sous sa chemise et rester comme cela à même la peau… D'accord, là elle le cherchait !... Non même pas ? Oh zut, il l'aurait cru pourtant… Mais elle cherchait juste à réchauffer ses mains toujours aussi froides que d'habitude pourtant, il ne fallait pas y voir là une provocation même si la tentation était grande. Enfin, tant qu'elle ne descendait pas plus bas, tout aller bien et justement, elle se contenta de remonter, par-dessus le tissu en plus pour aller le pousser légèrement en arrière et se coller encore d'avantage à lui. Pour le coup, le Baskerville ne pouvait pas fuir au moins, coincé entre le dossier de la chaise et sa petite femme blottit contre lui. Mais en même temps… Qui voudrait fuir quelque chose comme ça hein ? Il aurait fallu qu'il soit fou, mais non, Kyrielle ne lui avait pas encore fait atteindre ce stade encore et si cela arrivait, il n'aurait toujours pas envie de s'éloigner, bien au contraire, il ne résisterait vraiment plus à la tentation de s'approcher encore. D'un geste presque naturel, comme s'il avait plus que l'habitude de tel mouvement avec sa compagne, le jeune homme glissa doucement ses mains de son dos jusqu'en bas de celui-ci, s'arrêtant juste à la limite de ce qu'on pouvait appeler la décence pour la tirer doucement vers lui, comme si tout espace entre eux n'étaient plus acceptable maintenant.

Si c'était normal de prendre de telles positions lorsqu'on était censé être sage ? Oh ça va, ils étaient amoureux les pauvres, ils pouvaient bien se permettre de se rapprocher un peu. Ce n'était pas comme s'ils pouvaient s'en empêcher de toute façon, même si Angeler faisait des efforts pour garder ses distances… Avec très peu de succès c'est vrai, mais il n'était pas le seul responsable de cet échec hein. Doucement, la demoiselle était venu lui souffler sur les lèvres, pour lui dire qu'il devait lui avoir fait boire une de ses potions pour la faire tomber à ce point amoureuse de lui… Ce qui laissa un instant le Baskerville dans le doute. Elle plaisantait ou se posait vraiment la question ? Compte tenu du petit rire qu'elle lâcha à la suite, on pouvait supposer que c'était une plaisanterie et non une accusation. Non mais oh, Angeler n'avait pas besoin de ça pour draguer tout de même ! Il était bel homme, gentil et attentionné… Bon, beaucoup de gens pourrait douter des deux derniers points, mais Kyrielle savait bien que c'était vrai au moins. C'était juste une manière que Kyrielle avait trouvé pour amener une autre question après tout, puisqu'elle semblait s'intéresser aux potions de son homme à présent. S'il voulait bien lui montrer ? Oui, il pourrait sans problème, mais ferait bien attention à ne rien lui mettre de trop dangereux entre les mains, histoire qu'elle n'aille pas s'éborgner comme lui ou juste s'empoisonner avec une plante trop toxique. Mais oui, si cela lui faisait plaisir, il lui montrerait sans problème. Prenant alors un air faussement vexé, le jeune homme commença à lui répondre, s'amusant à souffler tout aussi près de ses lèvres qu'elle l'avait fait.

" Tu crois vraiment que j'ai besoin de ça pour séduire ? Moi qui croyais que tu avais juste succombé à mon charme irrésistible… ~ " Fit-il avec toute la modestie dont il était capable. " Mais que voudrais-tu me concocter comme potion ? Si ça ne te dérange pas de m'avoir comme professeur, je t'apprendrais. "

En potions, en relations de couples, au tir sans nul doute puisque la demoiselle ne semblait pas savoir se servir d'une arme encore, si l'on comptait bien, Angeler allait être son professeur en bien des domaines à la pauvre fille… Mais bon, du moment qu'elle arrivait à le supporter hein.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:24

Qu'est-ce que la personne dirait si elle entrait dans le laboratoire d'Angeler là tout de suite ? Eh bien, pour commencer sachez que vous n'avez pas à rentrer comme ça dans son domaine voilà. Ce qu'il y fait ne vous regarde pas, il serait certainement du genre à vous dire de dégager, mais Kyrielle alors ? Ah cette Kyrielle c'était totalement un cas à part. Certainement la seule personne sur terre ayant le droit de venir dans le territoire du bel homme comme bon lui semblait. Bien qu'on puisse rapidement se douter que si elle était dans cet endroit c'est parce que l'homme y était, cela devait paraître nettement moins intéressant sans lui hein. Un peu comme ce dernier devait penser avec sa chambre, elle devait paraître beaucoup plus attractive maintenant qu'il y avait une belle demoiselle à l’intérieur pour le câliner plus si affinité. Heu, non pas plus si affinité, mais disons plus si ce dernier arrive à l'engager sur cette pente qu'est le plaisir charnel. Oui voilà c'est cela. On va dire que même si cela progressait lentement mais sûrement il savait s'y prendre ? Oh et bien justement, si quelqu'un rentrait il penserait certainement que le brun ne se fait pas chier d'inviter sa femme à son lieu de travail pour la prendre sur ses genoux au lieux de travailler comme il sait si bien le faire , comme on dit, on ne se fait pas chier dans la vie hein ? Et pourtant non, il n'y avait rien de bien pervers entre eux, si on retire les pensées que l'homme pouvait avoir pour sa compagne hein. Mais ils s'étaient dans des situations bien pire que ça hein. Ne parlons pas d'un certain bain et d'un dérapage de lèvre assez particulier de la part du brun hm ? Moui, ce n'est pas le moment de discuter de ça, puisque la jeune fille n'avait rien trouvé de mieux que de demander à quoi pensait son homme qui avait la tête si bien caché dans sa poitrine. Oh eh bien on va dire qu'il pensait juste à se reposer ainsi.. ? Moui.

Si quelqu'un était témoin de la scène entre les deux, il aurait certainement envie de se frapper la tête avec le plat de la main tient. Et oui, Kyrielle est encore une fille pure et innocente et alors ? Laissez lui sa pureté tant qu'elle l'a encore, peut-être en l'a-t-elle plus pour très longtemps tient. La pauvre fille ne se rendait même pas compte de ses propres envies, voyez la dernière fois comment elle se laissait faire, songeant même à ce qu'il la touche d'avantage parce qu'elle se rendait compte que c'était tout sauf désagréable. Eh bien voilà, maintenant elle aimait se coller à lui. Oubliant que le fait d'être à cheval sur lui pouvait être une tentation, faut dire que c'était presque une situation classique pour eux hein. Même si l'homme semblait avoir plus de mal à s'y faire hm. Peut-être se calmerait-il le jour où ils passeraient le pas ensemble. Mais pour l'instant, elle avait en face d'elle, un homme qui réussit à fournir une réponse à sa question sans mentionner toute chose pouvant être choquante pour un mineur, en fait ce qui était choquant presque dans ses paroles selon elle, c'était qu'il qualifiait le fait de penser à eux comme pas très intéressant à dire. Et pourtant c'est le genre de parole qu'on aime toujours entendre, non sans souffler sur ses lèvres, la demoiselle ne se retient bien sûr pas de lui susurrer doucement comme un mot d'amour.

- Moi je trouve pas ça inintéressant, c'est même plaisant de... Savoir qu'un aussi bel homme comme toi penses à moi. A nous...

Comme pour appuyer ses paroles, elle lui donna un très bref baiser, complètement absorbé par son regard bien que ce dernier était caché par cette paire de lunette. Pourquoi la porter ici aussi, il n'y avait que très peu de lumière en fait. Blottie encore plus dans ses bras, son corps d'avantage collée au sien également, comme s'il ne devait plus y avoir le moindre millimètre entre eux, la demoiselle lui lâcha une blague comme qui il l'avait complètement droguée pour qu'elle soit à ce point amoureuse de lui. Et c'est peu dire hein, elle n'avait d'yeux que pour lui, rêvait de lui, appréciait en tout point le moindre contact... Bien que profitant de cette phrase pour dériver et annoncer qu'elle aimerait bien qu'il devienne également son professeur pour jouer aux petite chercheuse. Eh bien quoi ? Elle n'en avait pas le droit ? Elle était curieuse après tout. Et puis c'est une occasion pour le Chain et le contractant de partager quelque chose de plus ensemble. Attendant sa réaction, elle pût que sourire tendrement lorsqu'il fit avec un air presque vexé comme quoi elle doutait de sa capacité à la séduire sans potion ? Oh voyons, il sait très bien qu'elle est raide dingue de lui... Qu'il est irrésistible comme il le dit si bien... Mais qu'il acceptait, demandant ce qu'elle voudrait faire. Oh et bien que peut-on faire avec des potions ? Qu'était-il lui capable de faire... ? Elle prit un instant pour réfléchir, sans éloigner pour autant des lèvres des siennes, soufflant toujours pour lui répliquer.

- Tu sais bien que tu es irrésistible à mes yeux mon cœur... Peut-être pourrais-on utiliser mon sang ou le tiens pour faire quelque chose pour allonger l'espérance de vie de ce rat.. ?

Eh bien quoi ? C'était une idée comme une autre non ? N'était-elle pas plus solide que la moyenne et possédait une espérance de vie bien au dessus des normes grâce à sa forme de Chain ? Son sang ne devait plus vraiment être humain tiens puisqu'il fallait le boire pour passer un contrat. Et son homme lui eh bien il ne mourrait pas lorsqu'il se prenait une balle dans la tête, je pense qu'on peut se passer d'explication. C'était une idée mais en prime quelque chose qu'elle aimerait bien, après tout ces petits rongeur n'ont pas une très grande espérance de vie. Mais bon, reste à savoir si son homme savait faire ce genre de chose. Le regardant un instant en attendant sa réponse, elle se souvint lors subitement qu'elle s'était arrêtée dans ce qu'elle faisait, c'est à dire son massage. Quelle tête en l'air tient, ainsi, toujours proche de lui elle s'éloigna un très bref instant pour glisser ses mains plus bas et lui ouvrir la chemise. Quel... Torse. Vraiment. A tomber par terre, heureusement qu'il la tient haha. Glissant bien ses mains contre sa magnifique peau pale, elle les remonta, s'attardant un bref instant sur les tétons de son bras pour retrouver toute la partie haute du torses, les épaules et la nuque. Recommençant de doux va et viens à ces endroits. Se rapprochant de lui, elle donnait presque l'impression qu'elle voulait les faire tomber en arrière pour lui grimper dessus en fait... Soufflant sur ses lèvres elle s'excuse en effleurant ses lèvres des siennes.

- Pardon, tu voulais ton massage, c'est pour te remercier d'avance d'être mon professeur on va dire.

Un sourire doux sur ses traits et la voilà en train de rapprocher son visage du sien, mordillant très légèrement sa lèvre un inférieur, un baiser soft. Puis finalement une langue baladeuse qui se glissa doucement dans sa bouche pour aller rejoindre son ami. Rien à faire, elle adorait l'embrasser, peut importe la façon, elle était devenue totalement accro. Continuant a glisser doucement ses mains contre lui, tout en l'embrassant, le pauvre homme ne devait pas être aidé avec elle tient. Mais après tout, ils sont un couple, normal de faire ce genre de chose... Non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:24

Ce jeune couple avait vraiment l'art et la manière de se mettre dans des situations… Pouvant prêter à confusion dirons-nous. Même s'ils étaient plutôt sage pour un couple puisqu'ils n'étaient pas encore passé a des choses plus sérieuse, on pouvait tout de même dire qu'ils passaient beaucoup de temps collé l'un à l'autre, comme si la simple idée de rester éloigner alors qu'ils étaient dans la même pièce leur était insupportable. Oh, ils devaient pouvoir survivre à ce genre de séparation, mais pourquoi se priveraient-ils exprès franchement alors qu'il était bien plus agréable de céder et de se blottir l'un contre l'autre, pour s'embrasser ou tout simplement… Pour parler de chose et d'autre ? En même temps, Angeler ne pouvait pas espérer grand-chose de plus pour l'instant puisqu'il devait être sage et respecter sa compagne qui voulait attendre… Oui oui, elle voulait attendre pour le faire, même si elle se collait aussi près de lui pour un oui et pour un non… Les femmes sont vraiment compliquées quelques fois hein. Enfin les autres, on s'en moquait bien pour le coup, c'était surtout Kyrielle qu'il fallait chercher à comprendre et franchement, elle ne devait pas être la plus simple tout de même. On parlait tout de même d'une jeune femme qui n'avait aucun remord à voir tuer des humains ou même à le faire elle-même alors que d'un autre côté, elle arrivait à faire culpabilisé le Baskerville au sujet d'un rat de laboratoire. Eh oui, on pouvait faire culpabiliser Angeler, c'était nouveau ça aussi tient… Comme quoi, il pouvait se découvrir de nouveau trait de caractère avec elle, même à vingt-cinq ans c'était possible.

Mais bizarrement, ces nouveaux traits de caractère ne le choquaient pas tant que cela puisqu'il était bien trop occupé à essayer de comprendre ce que Kyrielle avait dans la tête. Elle s'amusait à le tenter ou bien elle agissait tout simplement à l'instinct ? Probablement la deuxième solution, ce qui était bien moins pratique puisqu'il aurait tout de même moins de remords à céder s'il était convaincu qu'elle le faisait exprès. Eh bien non, il ne faut pas rêver et assumer ses actes monsieur Silencio. Mais au moins on ne pouvait pas dire qu'il ne faisait pas d'effort, il avait même échappé à une question particulièrement gênante posé par sa compagne, ce qui n'était pas peu. D'où souhaitait-elle savoir ce qu'il avait dans la tête quand elle se collait ainsi à lui hein ? Heureusement, le brun s'en était sorti en lui faisant une réponse assez floue, comme quoi il pensait à elle et surtout à eux… Eh bien, oui, ce n'était pas faux même si c'était imprécis, il faudrait qu'elle s'en contente pour l'instant, car elle n'était pas encore prête à entendre tous ce que son compagnon avait dans la tête. Encore heureux d'ailleurs, qu'elle reste donc encore un peu pure et innocente la pauvre, le Baskerville aurait tôt fait de la pervertir… Et sans l'aide d'aucune potion, car non, monsieur n'avait pas besoin de cela pour séduire, contrairement à ce qu'avait laissé supposer sa compagne avec sa petite plaisanterie. Comme si cela ne se voyait pas qu'elle était folle de lui tient, aucunement besoin de potion pour cela, bien au contraire, il faudrait plutôt lui faire avaler quelque chose pour freiner son amour fou et passionné… Ce qu'Angeler ne ferait pas puisque lui aimait beaucoup cela.

Pourquoi se priver de quelqu'un qui vous aime à la folie après tout ? Oh, certaine personne ne pouvait peut-être trouver cela trop extrême ou tenir à leur liberté et ne pas aimer être collé… Mais non, pas Angeler bizarrement. Si on lui avait dit cela avant, il n'aurait certainement pas dis qu'il aimerait avoir une petite demoiselle pendu à son cou toute la journée, mais maintenant que c'était le cas… Il fallait bien avouer que cela ne le dérangeait pas du tout, au contraire même puisqu'il avait réussi à se vexer le matin même parce qu'elle avait quitté le lit conjugal sans le câliner auparavant. Oui, cela pouvait paraître assez gamin, mais c'était ainsi, Angeler voulait se réveiller avec Kyrielle dans ses bras. En même temps, si elle n'était pas avec lui, il ne pouvait que s'inquiétait sur le lieu où elle se trouvait et avec son talent pour attirer les ennuis, mieux valait se méfier de cela. La garder avec lui restait le meilleur moyen d'assurer sa sécurité, chose qui lui tenait vraiment à cœur. Du coup, inutile de compter sur lui pour la repousser… Oui oui, juste pour cette raison, ce n'était pas du tout parce qu'il trouvait cela très agréable lui aussi hein. Après tout, il ne s'agissait que de câlin, de massage, de tendres baisers… Bon d'accord, il adorait cela lui aussi, inutile de mentir, voilà pourquoi il y participait activement en promenant ses mains le long du dos de la jeune fille, se retenant tout de même de descendre un peu trop bas à son gout. Oh, ils étaient dans un laboratoire tout de même, ce n'était pas très romantique pour une première fois hein… Quoi qu'il ait un lit aussi pas loin… Ahem.

Bien heureusement, avant que le jeune homme ne se mette à trop dériver, la demoiselle avait changé de sujet pour lui demander d'être son professeur en potion. (comme Rogue ?... –sbaf - ) Eh bien… Oui c'était faisable, avec un professeur comme lui, cela ne devait pas être bien sorcier et le Baskerville avait bien vite accepté d'ailleurs, même s'il souhaitait d'abord savoir ce qu'elle avait derrière la tête. De quel genre de potion pouvait-elle avoir besoin après tout ? Elle n'avait personne à empoisonner dans le coin et sans aller jusque-là, il ne lui semblait pas qu'elle était du genre à jouer de mauvais tour aux gens comme lui-même pouvait le faire… Encore que, elle pourrait certainement le surprendre sur ce point.  Au moins, cela avait le mérite de détourner l'attention du Baskerville, puisqu'il songeait à présent à comment donner une leçon à sa bien-aimée… Et pas au lit ! Lui confirmant ce qu'il savait déjà, à savoir qu'il était irrésistible, la demoiselle finit par lui avouer tout de même ce qu'elle avait en tête… Pardon ? Elle voulait vraiment de quoi allonger la vie de ce rat qu'elle connaissait depuis dix minutes ?... Cette fille était folle… Il était amoureux d'une folle. Heureusement qu'il était très amoureux tient, sinon il lui aurait ri au nez. Mais non, il commençait à être habitué à ses fantaisies le pauvre. Faisant légèrement glisser ses lunettes sur son nez, il se contenta de la regarder par-dessus ces dernières, prenant l'air assez septique devant cette demande hors normes.

" Tu es sérieuse quand tu parles d'utiliser ton sang ? Dois-je te rappeler qu'il est bien trop précieux pour ça ?... Ce serait peut-être possible, même si je pense que notre longévité tient plus d'un lien avec l'Abyss que du sang en lui-même, même s'il a certaine propriété vu qu'il tient une place importante dans les contrats. " Il lâcha un soupire. " Tu ne préfères pas commencer par quelque chose de plus simple ? Je connais un Baskerville à qui ça ne me dérangerait pas de jouer un sale tour moi… "

En fait, même Kyrielle le connaissait puisqu'il parlait de cet idiot qui avait osé critiquer leur relation. Mais bon, pas sûr qu'il arrive à lui enlever cette idée de rat de la tête pour si peu… C'est qu'elle était têtu la demoiselle quand elle s'y mettait. Elle de son côté était par contre bien plus doué pour lui enlever les choses de la tête, puisqu'elle n'avait pas tardé à reprendre son massage langoureusement avant de venir jouer avec sa langue pour finalement l'embrasser… Pas de quoi le rendre amnésique non plus, mais il y avait de quoi avoir les idées détournées un instant. Glissant ses mains sur ses hanches avant de les remonter doucement le long de ses côtes, le Baskerville répondit avec attention à son baiser en la gardant contre lui. Ils ne pouvaient pas se contenter de cela ? Non, maintenant que l'idée était lancé, mieux valait le lui donner son cours de potion, cela lui éviterait de dériver au moins. Léchant un instant ces petites lèvres qu'il appréciait tant, le Baskerville se décidé finalement à les laisser tranquille avant de regarder sa table de travail avec un air résigné.

" Ce n'est pas comme ça que tu vas me donner envie de travailler… Aller au boulot jeune fille ! "  

Se redressant un peu sur sa chaise pour paraitre moins affalé, le Baskerville sourit en coin avant de donner une claque sur les fesses de la demoiselle pour lui signaler d'aller bosser…. Oui, c'était une méthode d'encouragement, vous ne connaissait pas ? Pff, bande d'amateur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:25

N'avait-elle pas le droit de profiter d'être avec lui ainsi ? De lui demander des folies, non pas avec leurs corps hein... Je ne pense pas qu'elle ait à négocier longtemps ce genre de chose, mais disons d'avantage pour les potions. Comment ça ? De quoi je parle ? Eh bien d'une demoiselle qui visiblement décidait que faire une potion pour rallonger la vie d'un rat de compagnie en utilisant son sang était certainement une bonne idée. Sur le principe, elle n'avait peut-être pas tort. Un Chain, ce n'est plus humain, disons juste qu'elle avait eu de la chance de garder son apparence humaine, qu'elle aurait très bien pût finir comme bien des créatures avec une forme totalement hideuse, devoir se faire à cette nouvelle apparence et tout. Moui, pas certain que cela se serait passé comme ça, elle aurait plutôt finit sa vie dans l'Abyss, ou alors tuée lorsqu'elle aurait trouvé un chemin pour sortir de là. Et puis, si elle avait concrètement changée par rapport à quand elle était humaine, pas certain que son homme serait tombée sous son charme. Un peu à juste titre en fait, puisqu'elle n'aurait réellement plus rien d'une femme... Mais ne parlons pas de ça, elle est dans ses bras, alors inutile de chercher la pire situation possible. Mais plutôt de cette histoire de rat. Eh bien quoi ? Elle aimait les animaux, presque tous. À l'exception des petites trucs munis de pleins de pattes, comme par exemple les araignée, elle serait certainement la première à l'écraser ou alors à s'enfuir en sautant par la première fenêtre selon la taille. Comment ça c'est un Chain donc une araignée ne peut rien lui faire ? Et alors ! Très franchement on voit que vous n'avez pas peur de ces choses là vous, peut importe la taille ou autre, c'est une araignée, cela suffit pour elle à vouloir s'en éloigner le plus rapidement possible, les peurs cela ne se contrôle pas forcément ! Mais un rat pas de soucis, c'est mignons ces petites trucs là couvert de poils non ? Angeler voulait l'utiliser pour des expériences ? Eh bien c'était loupé, du moins il n'avait le droit que de l'utiliser pour des choses sans danger, et croyez-le que Kyrielle allait être très attentive à cette bestiole, comme pour les chevaux, c'est son animal, il mérite de son attention !

Mais visiblement, son brun n'était pas très emballé par l'idée. En quoi c'était dérangeant ? Ah, visiblement, l'utilisation du sang de sa Chain et donc accessoirement de sa copine semblait être un détail en trop. Eh bien quoi ? Elle n'était pas en mousse et ne craignait pas les piqûres ! Cela ne faisait pas grand chose ce genre de truc... Mais non, c'était apparemment pas une si bonne idée que ça, mettant leur longévité respective sur le dos de l'Abyss plus que sur leurs sang. Pourtant... Oui, il fallait bien du sang de Chain pour passer un contrat avec, c'est que cela avait des propriété. Donc, idée à ne pas exclure ! Chose que Kyrielle ne comptait pas faire en tout cas... Le regardant l'air pour le coup sérieusement, il finit par détourner le sujet, l'invitant plus ou moins à réaliser quelque chose qui les ferait se venger d'un certain Baskerville. Quoi ? Celui qui les avait réveillé et qui voulait la mettre dehors ? Sans compter de sa remarque sur le fait qu'elle était un Chain minable et qu'il n'avait pas à entretenir ce genre de relation avec un être comme elle. Mais... Elle était amoureuse de lui avant d'être son contractant cela compte pas alors non ? Oh et puis, ils font bien de ce qu'ils veulent non ? Ce n'est certainement pas ce genre de paroles qui ferait changer les sentiments de la jeunes filles pour Angeler, de toute façon, il suffisait de voir comment elle se comportait avec pour s'en rendre compte... Pourquoi pas oui, mais s'il comptait faire changer la petite demoiselle juste en lui proposant autre chose en attenant même pas en rêve ! Hochant légèrement la tête à ses paroles, tout en affichant un léger sourire malicieux elle lui répondit doucement, sans bouger de son emplacement sur ses genoux.

- D'accord ! Ça lui apprendra à l'autre de venir nous ennuyer de bon matin... Soufflant sur ses lèvres d'un air taquin, elle reprit. En revanche je compte bien garder ma première idée à l'esprit... Tu m'aideras hein ?

C'était lui le pro des potions pas elle. Mais bon, si elle devait voir si ça marchait toute seule, elle serait bien capable de le faire hein ! Pendant que Monsieur travail et qu'elle n'a pas grand chose à faire, hop et le tour est joué. Mais le connaissant, elle était presque certaine qu'il préférait être avec elle pour ce genre de chose. Et puis, si c'était réellement possible, une potion capable d'allonger un peu la vie d'être, c'est pas beaux ça.. ? Ahem, bon revenons-en au couple voulez-vous ? En train de se câliner, de s'embrasser, voir même voir la demoiselle doucement passer la peau de l'homme. Comme quoi, y en a qui ne se gênent pas dans la vie. Mais cette douce étreinte finit par tout doucement se faire rompre par le brun qui venait de retrouver une certaine motivation pour aller travailler. Ou du moins préférait arrêter tout maintenant plutôt que de se voir dériver... La meilleure façon qu'il trouva de pousser la jeune fille à quitter ses genoux se fût de le lui dire, en plus de se redresser mais en plus de lui claquer les fesses. Pardon ? Il faut l'avouer que sur le coup elle s'attendait pas à ce genre de réaction de sa part, ses joues prirent légèrement de la couleur, tandis que son dos trahissait un sursaut. Eh bien eh bien... D'accord elle allait se lever. Non sans donner un très bref et simple baiser sur ses lèvres, la jeune fille finit par se relever pour se tourner vers les divers ingrédient, potions ou autre qui traînaient  un peu partout. Comment se retrouver là-dedans ? Et surtout, elle ne s'y connaissait pas vraiment la pauvre fille hein. C'était un coup pour qu'elle mette le feu, mais après tout, elle pouvait toujours aider et donner des idées. Elle était avec son professeur de potions...~

Se dirigeant vers le plan de travail qui était également couvert de papiers, à tel point qu'on ne voyait quasiment pas de quelle couleur était la table. La demoiselle se pencha au dessus de ces notes, curieuse, bien qu'elle ne chercha pas à en comprendre une grande partie, avant de se retourner vers son homme. Comme une enfant à qui on venait de proposer de faire une activité pour s'occuper, voilà ce qu'elle était.

- On pourrait peut-être le transformer en femme ? Ou alors le rendre aussi poilu que n'importe quel animal.. ? Prenant une mine songeuse. A moins qu'on lui donne quelque chose qui l'empêche de dormir pendant un moment, ça lui apprendrait à nous réveiller tôt.

Oui, Kyrielle pouvait démontrer une certaine capacité à montrer un certain plaisir à chercher quoi faire comme plan foireux pour pourrir la vie de quelqu'un. En même temps ce n'est qu'une vengeance pour lui apprendre à respecter leur choix non ? Et puis le brun était le premier à avoir proposé cette éventualité ! Attendant qu'il dise ce dont il aurait besoin une fois son choix fixé, la demoiselle ne loupa bien sûr pas l'occasion de se rendre utile en allant chercher quelques ingrédients qui étaient à sa porté avant de revenir devant lui. L'air tout contente, glissée entre lui et la table de travail, elle comptait bien sur ses instructions pour faire ce qu'il lui disait, et si besoin qu'il la guide, ou montre... Il en sait des choses son beau brun hein ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:27

Certaines mauvaises langues pourraient vouloir dire que les deux jeunes gens n'avaient rien à faire ensemble, car après tout, un Baskerville qui sort avec une chain, ce n'est pas très commun, il faut bien l'avouer. Mais peu importe si cela n'était pas aux gouts des autres, Angeler lui n'en avait rien à faire de leur avis et leur ferait savoir sans hésiter si le besoin s'en faisait ressentir. Lui-même ne s'occuper pas vraiment de ce que faisait les autres, tout simplement parce qu'il s'en fichait royalement, du coup, il ne comprenait pas lorsque quelqu'un venait se mêler de ses affaires. Il ne faisait de mal à personne en restant dans son coin, non ? Bon d'accord, quelque fois il cassait volontairement les pieds à son monde, mais il fallait bien qu'il s'occupe le pauvre, pas de sa faute s'il était un inadapté social qui ne savait pas concevoir les rapports humains autrement. Au moins maintenant, il avait appris à prendre soin de quelqu'un d'autre au moins, cela on ne pouvait pas lui enlever, même si la demoiselle en question n'était pas vraiment humaine… Ou eh bien il n'y pouvait rien, on ne choisit pas la personne dont on tombe amoureux, pleins de gens étaient au moins d'accord là-dessus pour une fois. Qu'on qualifie cela de coup de foudre ou juste de destin, les faits étaient là, le Baskerville était fou de la petite brune. Au moins, cela était réciproque… Imaginait donc s'il était tombé amoureux d'une femme qui ne voulait pas de lui le pauvre. Tenter inlassablement de séduire une femme ne devait certainement pas être son truc, mais puisqu'on le savait très têtu, cela serait tout de même amusant à imaginer.

Fort heureusement, le jeune homme n'avait pas eu cette malchance et le coup de cœur avait été réciproque, ce qui lui évitait un peu de ridicule, nous sommes bien d'accord là-dessus. De même pour Kyrielle d'ailleurs, imaginez-là la pauvre tombé amoureuse d'un connard comme Angeler alors que lui n'en aurait rien eut à faire… Elle aurait été bien malheureuse, plus que lui-même l'aurait été dans le cas inverse sans nul doute puisque lui aurait pu en plus se montrer cruel vu son tempérament. Mais bon, il n'y avait pas à penser à cela puisqu'ils étaient pour ainsi dire à égalité et pouvait donc se confier à l'autre sans avoir peur d'un rejet ou d'une moquerie, soit les deux choses les plus terribles en amour. Après, étaient-ils vraiment obligés de se montrer qu'ils étaient amoureux à chaque instant ? Il fallait croire que oui compte tenu du fait qu'ils étaient pratiquement indécollable depuis quelques temps. Eh bien quoi ? C'était normal de passer du temps avec l'être aimé non ? Bon, ils n'étaient peut-être pas obligé de se coller comme cela l'un à l'autre de façon aussi tendancieuse, mais ils n'y pouvaient rien tous les deux s'ils étaient un couple fusionnel ! De toute manière, il n'y avait personne pour venir juger leur intimité, du moins à ce qu'en savait Angeler… Sinon il aurait un sacré ménage à faire dans son laboratoire hein. Mais bon, visiblement, à part le rat il n'y avait personne pour les observer. Ce fameux rat dont Kyrielle voulait allonger la vie d'ailleurs… Quel drôle d'idée elle pouvait avoir derrière la tête celle-là aussi, à peine connaissait-elle cette bestiole depuis deux minutes qu'elle l'avait décrété son animal de compagnie et voulait le sauver de sa mort fatidique de rat dans un laps de temps assez court en lui allongeant la vie à l'aide de potion, faite à partir de son propre sang en plus.

Non, cette fille n'était pas folle, c'était Kyrielle, tout simplement. Il faudrait bien que le Baskerville s'habitue un jour à sa façon de penser assez hors normes, même si en attendant, il avait un peu de mal à envisager saigner sa bien-aimé pour avoir un rat avec une dizaine d'années d'espérance de vie. Quitte à vouloir cela, autant prendre un chien, c'était plus utile et… Moins sale ? Car Angeler n'avait rien contre les rats ou les souris, mais celui-ci il l'avait tout de même ramassé dans le manoir Baskerville, il était sauvage et n'avait aucune idée de quel genre de saleté ou de maladie il pouvait transporter. Mais inutile de signaler cela à Kyrielle selon lui, elle n'en aurait rien à faire ou encore pire, elle ferait le rapprochement avec elle-même puisque elle aussi il l'avait trouvé dans la rue… Bref, il voyait déjà venir les complications à l'horizon le pauvre, du coup, autant éviter cela le plus longtemps possible et changer de sujet bien proprement, ce qu'il avait fait d'ailleurs en suggérant plutôt de lui apprendre à faire une potion pour jouer un sale tour à un certain collègue. Au moins cela, c'était utile !... Ou tout du moins marrant un moment, même si un peu puéril sur les bords. Et alors ? Angeler n'avait jamais prétendu être un adulte responsable hein et Kyrielle non plus qu'il sache, du coup, il pouvait bien faire ce qu'il voulait. D'ailleurs, quand il avait évoqué l'idée, la jeune fille n'avait pas paru contre, bien au contraire, un petit sourire malicieux était même apparut sur son visage tandis qu'elle se blottissait contre lui. Tient, encore un point commun qu'ils avaient, la joie de mener la vie dure aux autres. Pour lui apprendre à les réveiller de bon matin comme lui disait sa compagne, même si elle n'avait pas tardé à reprendre pour dire qu'elle gardait sa première idée de côté et espérait bien son aide. Lâchant un petit soupire, le Baskerville du bien se résigner pour le coup.

" Je ne vais pas te laisser te débrouiller toute seule de toute façon… "

Eh bien non, il ne valait mieux pas, surtout s'il tenait à sa survie et à celle de son laboratoire, parce que compte tenu de Kyrielle et ses deux mains gauches, les murs auraient bien du mal à s'en remettre. Mais bon, puisqu'elle voulait se mettre à faire des potions, au boulot jeune fille ! D'un air résigné, le jeune homme lui avait donc mis une claque sur les fesses pour l'encourager… Oui oui, c'était encourageant ça, en tout cas pour lui et puis, c'était assez amusant de voir sa petite bouille surprise. Au moins, cela l'avait décidé puisqu'elle avait fini par se lever, non sans lui donner un dernier baiser bien sage, pour aller préparer la table de travail… Oh, elle savait ce qu'il fallait faire ? Visiblement non vu qu'elle prenait à peu près tout au hasard, mais ne comptait pas sur Angeler pour gâcher son enthousiasme, ils rangeraient le surplus après tout, voilà tout. De plus, il fallait bien trouver quoi faire et du coup, ils ne savaient pas encore de quoi ils auraient besoin. Heureusement, on pouvait compter sur la gentille et mignonne petite Kyrielle pour avoir des idées sur comment pourrir la vie de quelqu'un… C'était étrange dis comme cela ? Oui peut-être, mais pourtant c'était le cas, la demoiselle semblait véritablement motivé pour jouer ce sale tour, sans pour autant perdre sa petite flamme d'innocence… Pire qu'une gamine celle-là, mais c'était tellement adorable qu'on lui pardonnait bien vite. Alors, qu'avait-elle à proposer la petite demoiselle ? Eh bien, pas moins de trois plan tous plus tordu les uns que les autres.

Faire du Baskerville une femme ? Oui, pourquoi pas, c'était certainement assez frustrant pour un homme et marrant à voir. Tout comme l'idée des poils… Oh ça, il en avait déjà un dans la main de toute manière puisqu'il n'était pas très accro au travail, mais quoi qu'il en soit, dans les deux cas, le brun était à peu près sûr que cela perturberait son sommeil de toute manière et de toute façon, des choses pour empêcher de dormir il en avait déjà sous la main. Le but était d'apprendre à Kyrielle à faire une potion non ? Du coup, autant choisir l'un ou l'autre des premières solutions. Le brun se leva donc finalement de sa chaise tout en réfléchissant à la question, allant au passage chercher certaine chose auxquelles Kyrielle n'avait pas pensé avant de les poser là où il restait de la place. Bon, il faudrait qu'il fasse un peu de rangement un jour… Mais pas aujourd'hui, il avait la flemme en fait, comme tous les autres jours… Eh bien quoi ? Ce n'était pas de sa faute si la motivation ne venait pas hein. Avec un sourire presque mesquin, il finit tout de même par répondre à sa compagne qui semblait attendre ses directives.

" Les trois me semblent bien… Mais j'opterais bien pour le changer en femme moi, je suis sûr que Lily aimerait beaucoup avoir une nouvelle grande sœur, elle se chargera toute seule de le punir. ~ "

Eh oui, pourquoi ne pas rendre utile la plus jeune du clan ? Enfin, la plus jeune… Elle était bien plus vieille qu'Angeler dans les faits, mais si on parlait d'âge mental, ce n'était vraiment qu'une gamine qui serait très heureuse de faire des couettes à se crétin. Voilà donc le problème sur quoi faire résolu, plus qu'à mettre les choses en pratique et encore une fois, c'était au plus âgé de mener la danse. Sortant un briquet de sa poche, il alluma un petit feu à gaz dont il se servait pour faire ses potions avant de mettre dessus un petit récipient remplie d'eau. Une fois cela fait, il attrapa une botte de feuilles rouges qu'avait ramenées Kyrielle pour lui tendre.

" Pour commencer, découpe ça et quand l'eau sera bouillante, tu pourras les mettre dedans pour faire une décoction… Le tout sans te faire mal s'il te plait. "

Au moins, il était un professeur consciencieux et calme, il ne voulait pas que sa seule élève aille se bruler avec l'eau bouillante. Pendant qu'elle faisait cela, lui de son côté attrapa quelques petites fioles dans un placard en hauteur pour les aligner devant lui tout en essayant de juger à vue de nez de quelle dose ils auraient besoin, tout en observant du coin de l'œil ce que faisait sa compagne. Bon, il fallait autre chose aussi… Une sorte de modèle pour le transformer ? Pas tout à fait, mais c'était un peu l'idée, indiquer à la potion qu'on voulait changer en féminin ce qui était masculin. Un sourire un peu malsain en coin, il fouilla dans le tiroir pour en sortir rangé dans un coin une mèche de cheveux roses. Pourquoi les avait-il coupés à Lottie à la base ? Il n'en savait trop rien, juste histoire de parer à toute l'éventualité, alors autant s'en servir aujourd'hui non ?... Que c'était moche tout de même cette couleur de cheveux…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:29

Sur le fond, Kyrielle n'est au final pas le genre de femme difficile à combler. La seule chose dont elle ait réellement besoin c'est au final se raccrocher à quelqu'un, cette personne la sortant alors de cette vie qu'elle avait jusqu'alors dans la rue. Bien sûr il n'est pas bien difficile de comprendre que cette personne est Angeler, l'être le plus cher à ses yeux et à son cœur. Car oui, le petit chat sauvage qu'elle était est tombé sous le charme de cet homme. Fort heureusement pour elle c'était réciproque, dans le cas contraire il n'est pas certain qu'elle aurait continué sa vie comme si de rien était, mais elle en serait ressortie d'autant plus brisée. Ayant eut alors l'impression de mettre sa confiance sur une personne qui ne le méritait pas. A quoi bon rester seule dehors sans avenir ni rien ? Mais inutile d'en parler, maintenant elle avait un foyer, elle avait quelqu'un et pouvait espérer au moins faire quelque chose de sa petite vie. A commencer par vivre à ses côtés, c'est déjà pas mal non ? Vu tout le retard qu'une femme de vingt ans comme elle avait finit par accumuler d'un point de vue relationnel entre homme et femme, Angel allait certainement avoir du boulot, avançant dans sa tâche lentement mais sûrement d'ailleurs. Mais le thème de la journée n'était pas vraiment de lui apprendre les relations humaines, mais plus autres chose. Comme par exemple partager sa passion pour la recherche et les potions ? N'est-ce pas quelque chose de sympa de partager avec l'être aimé quelque chose qui nous tient à cœur ? Surtout si cette dernière se prend au jeu pour s'y intéresser également. Ce qui fait la force d'un bon couple, ce n'est pas juste le sentiment de l'un pour l'autre, mais la capacité à accepter ce que l'autre fait, voir même de partager des centres d'intérêts commun. Avouez que cela serait ennuyant si la demoiselle souhaitait que son homme arrête toute recherche parce que ce n'est pas à son goût pour x raisons. Ce n'est même pas du tout certain que ce dernier accepte, et se quereller pour ce genre de chose c'est comment dire... Idiot ? Oui c'est cela, idiot...

Mais ce n'était pas le cas une nouvelle fois ! De toute façon la seule chose sur laquelle Kyrielle s'était montrée jusqu'alors ennuyante c'est concernant ce petit animal à quatre pattes se trouvant dans une cage. Eh bien quoi ? Elle aime les animaux, s'assimilant souvent à ces derniers. Pourquoi ? Peut-être à force d'en avoir côtoyer dans la rue, il n'a jamais été dit que la demoiselle était du genre cruelle hein ! Même si on pourrait la trouver un peu violente dans certaines réactions, mais cela s'arrête souvent à l'être humain, sans pour autant dire qu'elle voue une haine pour cette « race » dont elle ne fait même plus vraiment partie. Même si depuis qu'elle était avec Angeler, elle en oubliait presque son statut de Chain. Mais pour preuve, elle avait au fond toujours recherché de retrouver de l'attention sur elle que quelqu'un prenne soin d'elle. Bien que la demoiselle fera son possible pour se montrer utile, forte et indépendante, elle reste une jeune femme ayant besoin d'attention. Et cela tombait bien, cet homme à lui tout seul lui donnait tout ça. Mais maintenant, ce n'était plus le moment de se faire des câlins ou autre, ils auraient de toute façon tout le temps qu'ils veulent pour ça. Mais de se mettre au boulot comme l'avait si sympathiquement signalé son brun en lui claquant les fesses. Eh bien eh bien... D'accord. Se levant pour se diriger vers la table de travail, ils s'étaient finalement mis d'accord qui serait le sujet de leur première potion ensemble. Reste à savoir quelle option son brun choisirait, vu qu'elle avait proposé trois idées fort sympathiques pour le Baskerville qui était venu les réveiller hier matin. Le résultat ? Eh bien cet homme deviendrait une femme ! Voilà c'était décidé. Sympa non ? En tout cas, les deux semblaient trouver ça amusant, comme quoi ils s'étaient bien trouvé quand même. Apportant un peu de tout et n'importe quoi sur la table de travail, elle s'arrêta un instant pour regarder son beau brun en penchant légèrement la tête sur le côté, comme pour signifier qu'elle ne comprenait pas quelque chose dans ce qu'il avait dit. Eh bien oui, Kyrielle ne connaissait pas encore tout et tout le monde chez les Baskerville.

- Lily.... ? Qui est-ce ?

Ben quoi ? Elle ne pouvait pas deviner qu'une gamine de treize ans et qui allait rester à cet âge faisait partie de son clan et qu'elle prendrait donc un malin plaisir à prendre cette nouvelle femme du moment pour une potentielle poupée ou tête à coiffer. Regardant les feuilles que l'homme lui tendait, en tant que bonne élève obéissante, elle hocha la tête en souriant avant de se mettre à la tâche qu'il lui avait confié. Commençant alors à couper les feuilles rouges avant de les mettre dans l'eau chaude. Comment était-il capable de savoir quoi mettre et comment pour donner un produit qui aurait un résultat précis ? Il était fort hein... Une fois ceci fait, la demoiselle releva la tête vers son brun qui semblait avoir trouvé un nouvel ingrédient, des cheveux rose ? Ah bon ? C'est possible d'avoir une telle couleur ? Son regard en disait long sur ce qu'elle pensait en fixant ce petit fil ayant une drôle de couleur. En tant que fille curieuse elle ne pût s'empêcher de dire...

- C'est à qui ça ? Non non, ce n'était même pas de la jalousie cette question en plus... Avant d'annoncer toute fière. J'ai fait ce que tu m'as dis ! Qu'est-ce que je fais ensuite ?

Dire qu'ils préparaient un sale coup, c'est possible de faire ce genre de chose avec une telle mine ? Cette petite demoiselle qui a l'air si douce et si fragile... Eh bien oui, elle est comme ça inutile de chercher plus loin. Lui indiquant une nouvelle plante, la demoiselle finit par trouver un bocal qui contenait celle se rapprochant le plus de la description donnée, bien que le bocal soit bien trop haut pour elle... Prenant alors un tabouret, la brune grimpa dessus pour pouvoir l'atteindre. Je tiens à préciser pour les personnes observatrices -n'est-ce pas Angeler?- Qu'à cet instant même, il était parfaitement notable que la jeune fille mise à part sa jupe et son sous vêtement ne portait visiblement rien d'autre, largement assez à l'aise pour se trimbaler ainsi ici. Agitant légèrement la chose qu'elle venait de récupérer, elle le montra à son homme comme pour qu'il lui confirme ou non si c'était bien cela qu'il fallait. Ce serait idiot qu'ils ratent tout parce que mademoiselle pensait tous savoir... Ayant sa confirmation, ainsi que la quantité à mettre dans le récipient, sans prendre la peine de descendre du tabouret qui était juste à côté du plan de travail en fait, elle se pencha pour laisser tomber ce qu'il fallait dedans. Reposant le produit à sa place elle sauta de son perchoir pour attendre sagement devant la mixture qui commençait à prendre de drôle de couleurs.

- Et maintenant ? Il faut touiller ou bien autre chose... ?

En posant son regard sur son brun, elle se perdit quelque instant dans sa contemplation, d'ailleurs cela se remarquait à son manque total de réaction à ce qu'il se passait autours d'elle pendant un bref instant. Cela devrait être un crime punissable par la loi d'être aussi canon vraiment ! Mais pour une fois, Kyrielle était obéissante, mais en plus ne faisait pas de gaffe. Elle n'était pas non plus maladroite en toute circonstance il ne fallait pas pousser, disons qu'elle était juste un peu trop... Impulsive.. ? Moui. Attendons le verdict de Rogue. Heu, pardon d'Angeler~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:29

Mettre en œuvres un plan machiavélique, Angeler savait très bien faire, cela, personne n'oserait dire le contraire. C'était un horrible salaud ? Mais noooon, il trouvait seulement des façons bien à lui de s'occuper, ce qui n'était pas à la portée de tous hein. Certains pourraient avoir des remords après tout, mais pas lui visiblement qui n'avait jamais vu de problème à emmerder son monde. En même temps, il n'était pas spécialement attaché aux Baskerville, même s'il n'avait vraiment rien contre certain, du coup, il ne fallait pas s'étonner qu'il leur joue de sale tours de temps en temps. Surtout que celui-ci avait osé le réveiller de bon matin pour une raison à la con, critiquant par la même occasion le fait que le brun dormait avec sa chain… Et probablement dans son esprit faisait autre chose avec, ce qui n'était bien sûr pas encore le cas. Mais de toute façon, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire à ce type ? Ce n'était absolument pas ses affaires et même si par un grand hasard cela devait l'être, Angeler n'en aurait rien à faire quand même. Il faisait bien ce qu'il voulait avec qui il voulait et ne permettait à personne de venir s'en mêler, du coup, ce crétin méritait bien une petite leçon non ? Visiblement, Kyrielle était d'accord avec cela, alors pourquoi s'en priver hein ? Au moins, ils étaient d'accord sur un point tous les deux, se venger de quelqu'un de façon aussi fourbe n'avait rien de répréhensible, bien au contraire, ils semblaient être assez motivés pour. En même temps, c'était aussi l'occasion de faire quelque chose ensemble qui ne les laisserait pas dériver sur autre chose de plus vicieux, du coup, autant s'y mettre avec motivation s'ils ne voulaient pas finir couchés un peu trop tôt.

Ahem, cela n'était pas la question hein. Revenons donc à nos moutons ou plutôt à nos potions. Après une petite discussion, les deux jeunes gens avaient décidé qu'ils transformeraient le Baskerville en femme… Ce n'était pas si terrible ? Oh que si, aucun homme ne pouvait appréciait cela, surtout qu'Angeler avait en plus la bonne idée de le mettre sous les yeux de la plus jeunes du clan – mentalement parlant – qui lui ferait certainement passer des heures inoubliable… Une poupée géante, quoi de mieux pour une enfant hein ? Et l'on pouvait bien entendu compter sur le brun pour suggérer de lui essayer une nouvelle robe ou un truc du genre hein. Comment cela c'était cruel ? Oh, ce type avait tout de même voulu mettre sa petite femme dehors hein, alors inutile d'espérer un peu de pitié de la part de son bourreau, il méritait le sort qu'on lui réservait. Mais avant de s'amuser à regarder cette scène, il fallait bien se mettre au boulot et préparer la potion qui leur permettrait de voir cela. Au moins pour une fois, le scientifique avait une assistante pour l'aider dans sa tâche, ce qui n'était en fait pas si mal pour un flemmard comme lui. S'il allait lui donner souvent du travail à a place ?... Oh, pas trop, mais une fois de temps en temps pour des travaux simples, ce ne serait pas trop demander puisqu'elle se portait elle-même volontaire, non ? Il verrait bien ce qu'il pourrait lui faire faire oui puisqu'elle semblait motivée, mais en attendant, il devait lui donner un complément d'information. Pourquoi cela ? Tout simplement parce qu'il avait parlé de Lily et que Kyrielle ne l'avait pas encore croisé… Une chance qu'elle n'aurait peut-être pas toujours la pauvre.

" Lily c'est une Baskerville qui a arrêté de vieillir… Un peu trop tôt. Du coup, on a une sale gamine dans les pattes, mais dans le cas présent, ça peut être utile je trouve. "

Et oui, cette gamine était vraiment pénible et certains ici avaient tendance à lui passer tous ses caprices en prime, mais pour le coup, cela pouvait être intéressant d'utiliser ses gamineries pour se venger. De plus, il valait mieux rassurer Kyrielle tout de suite, Lily n'était pas du tout une sublime créature pouvait faire office de rivale hypothétique pour elle. Car oui, ça Angeler l'avait compris, la demoiselle pouvait se montrer jalouse, autant donc lui cacher la présence de femmes dans le clan des Baskerville le plus longtemps possible. Pourtant, tandis qu'elle préparait ce que le brun lui avait demandé, le jeune homme de son côté avait sortie justement la preuve d'une présence féminine chez les Baskerville. Une présence féminine assez aguicheuse en plus, même si Angeler ne pouvait pas la voir en peinture quand elle s'y mettait celle-là. On pouvait donc comprendre qu'il se soit amusé à lui arracher des cheveux en douce… Histoire de faire une poupée vaudou et de la forcer à se jeter par la fenêtre peut-être ? Mouais, ce n'était pas bien utile de toute façon, mais ça pouvait être marrant aussi. Mais puisqu'il avait besoin d'un modèle féminin, il fallait bien utiliser ces cheveux roses… C'était moche cette couleur tout de même et d'après le regard que Kyrielle fit en les voyant, elle pensait exactement la même chose. Eh bien… Encore un point commun, ce n'était pas bien étonnant. Haussant les épaules en jetant la poignée de cheveux dans la mixture en très de bouillir, le jeune homme lui répondit le plus honnêtement du monde.

" A une pimbêche. Tu n'aimes pas le rose non plus ? "

Eh bien non… Il n'aimait pas le rose, ce qui était normal pour un homme en fait, mais certaine fille pouvaient aimer ça… Non ? En tout cas, Kyrielle semblait préférer les couleurs sombres, ce qui était déjà une bonne nouvelle. Jetant un regard à ce qui avait déjà été fait pour réfléchir à la prochaine étape, le jeune homme finit par montrer un bocal qui se trouvait sur une étagère à sa compagne.

" Il faudrait cette plante…Ce qu'il reste dans le bocal devrait suffire, mais je vais aller la chercher elle est un peu haute pour…. Toi. "

C'était quoi ce bug en fin de phrase ? Oh rien, tout simplement que le temps qu'il finisse, la demoiselle était allé chercher un tabouret pour aller chercher elle-même le bocal qu'il lui avait indiqué. Bon ben, rapide la petite, il n'avait même pas pu jouer les gentlemen le pauvre ! Voilà donc pourquoi il resta fixé un moment sur elle… Ah non, c'était peut-être tout simplement parce qu'une fois grimpé sur le tabouret, la demoiselle lui mettait bien à la vue ses jolies petites jambes fines… Et non, mademoiselle n'avait ni collant ni chaussette haute, il n'y avait que sa peau nue à admirer… On pouvait donc comprendre que le Baskerville mette un moment à lui confirmer qu'elle avait bien pris le bon bocal d'un signe de tête un peu absent. Eh bien quoi ? C'était de sa faute à elle là encore ! … Oui bon, il n'était pas non plus obligé de mater hein… Quoi que si, lorsqu'elle se pencha pour verser le contenu du bocal dans la marmite, il n'avait vraiment pas le choix là ! Ah et dire que c'était à lui tout cela… Et qu'il n'avait pas le droit de toucher paradoxalement, c'était vraiment l'enfer dans un sens. En tout cas, elle l'avait bien remué le pauvre, même lorsqu'elle fut descendu de son perchoir pour admirer son travail, lui pensait toujours à la jolie vu qu'elle lui avait offerte. Il fallait bien se ressaisir pourtant puisqu'elle voulait savoir quoi faire ensuite…. Hm…. Après un instant un peu maladroit, le Baskerville finit par retrouver une cuillère en bois qu'il tendit à sa compagne.

" Tu peux… Remuer un moment ? Je vais chercher de quoi la mettre. "

Aller Kyrielle, fait quelque chose d'innocent pour une fois et surtout ne tente pas le pauvre Angeler à qu'il ne faudrait pas grand-chose pour qu'il se jette sur toi… Enfin… Il savait se tenir, mais tout de même. Pour s'occuper l'esprit, il était donc partie bien vite à la rechercher d'une fiole pour mettre sa la mixture qui ne tarderait pas à être prête. Préparant ensuite une louche, il alla vérifier ce que faisait la demoiselle en se plaçant derrière elle pour regarder par-dessus son épaule. Un sourire aux lèvres, il posa la petite fiole sur la table de travail avant de passer ses bras autour de sa compagne pour souffler à son oreille.

"J’ai de la chance d'avoir une assistante aussi douée. ~ "

Se penchant légèrement, il alla déposer un petit baiser dans son cou tandis qu'elle continuer son travail… Comment cela il n'y avait qu'elle qui bossait ? Oh, elle n'allait pas s'en plaindre tout de même… Si ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:30

Kyrielle était une petite nouvelle dans bien des choses. En relation avec les hommes, en tant que Chain car bon, ce n'était pas quelques mois dans le monde réel qui permettaient de dire qu'elle était une connaisseuse même dans ce domaine. Sur le fond, c'est étrange de dire qu'on ne connaît pas forcément totalement ce qu'on est et tout ce qu'implique cette forme. Mais bon, elle était également une petite nouvelle dans le clan des Baskerville et donc ne connaissait pas tout le monde, ni même ne savait s'il y avait beaucoup de monde dedans... Bon, elle avait pût se rendre compte qu'il y avait tout de même un petit groupe de personne, mais mis à part quelques effacés, un qui semble jouer les petits chef et une emmerdeur qui regretterait bientôt de les avoir réveillée de façon si brusque en demandant en prime à ce qu'elle parte d'ici. En fait, la seule personne intéressante selon elle, pour la plus grande surprise de tous -n'est-ce pas?- c'était Angeler, impossible de contester là-dessus, de toute façon cet homme était le plus beau, le plus intelligent et en prime uniquement à elle. La première personne contredisant se fait risquant de fortement l'agacer... En fait, le seul ayant le droit de décider s'il était entièrement à elle, c'était le concerné. Auquel cas le jeune fille s'effacerait sans broncher... Mais inutile de parler de ça non ? Ils sont ensemble, ils sont heureux, se font des câlin et surtout font des coups bas aux gens qui les entoure. À commencer par faire une potion pour transformer un homme en femme tiens. Cela ne devait pas être bien marrant à subir, pour cause, la demoiselle se retrouverait dans une drôle de situation si jamais on la faisait devenir homme... Elle qui s'en méfie et n'ose actuellement pas encore regarder son homme dans son intégralité... Ce serait au final, au point où ils en étaient un peu idiot que le premier sexe opposé qu'il lui serait permis de regarder et surtout qu'elle se permettrait elle-même, ce soit le sien à cause d'une transformation pas naturelle... Ahem. Mais revenons à la potion voulez-vous ?

Ayant eut droit à un petit résumé sur deux personnes du clan, elle pût ainsi donc savoir qu'il y avait deux femmes au sein du clan, donc une gamine qui avait apparemment totalement cesser de grandir. Étrange... Mais bon pourquoi pas, après tout elle était bien bloquée à vingt ans pourquoi pas plus tôt ou plus tard... Mais en plus une fille avec des cheveux rose... ? C'était possible une telle couleur ! Oui exactement, c'est ce que dit la fille qui n'est plus humaine hein. Mais selon elle avoir une telle couleur de cheveux était de un étrange, mais aussi une preuve de mauvais goût sans pour autant vouloir agresser la femme. Mais peut-être n'avait-elle pas voulu une telle couleur et était née avec ? Moui, de toute façon au final elle s'en fichait autant que cela ne la regardait pas. Revenons à cette potion, de toute façon ces cheveux étaient là pour cette étrange mixture qui dégageait une drôle d'odeur, au moins aussi étrange que la couleur qu'elle prit avec les cheveux tiens. En tant qu'élève sage et discipliné, elle se dévoua bien sûr pour aller chercher le dernier ingrédient en hauteur, bien qu'elle eut étrangement du mal à faire dire à son homme si c'était oui ou non les bonnes plantes qu'elle avait prise. Eh bien quoi ? Il était dans la lune ? Si seulement elle savait ce qui avait à ce point attiré son attention tient... Cela était anodin de son point de vue, c'est un peu comme si monsieur se baladait torse nue ? Moui, bon, mauvais exemple puisqu'elle serait la première à baver et à refuser à ce qu'on le regarde de trop prêt comme ça. Et soyons franc, les belles jambes d'une femme ce n'est pas exactement la même choses qu'un torse, c'est plus osé on va dire. Pas pour rien qu'elle porte habituellement quelque chose sous cette fameuse jupe, pour se préserver de bien des regards, mais pas cette fois. Au moins, il devait prendre ça comme une belle avancée qu'elle accepte de se balader ainsi sans pudeur ou peur quelconque de se faire voir. Elle était avec lui, tout allait bien c'était quelque chose de logique c'est tout !

Finalement, il arriva à lui donner la suite des instruction, lui laissant le soin de mélanger la préparation pendant qu'il chercherait un récipient pour la mettre dedans. D'accord d'accord. Avec son sourire adorable, la demoiselle commença alors à s'atteler à la tâche qu'on lui avait nouvellement donner. Ne bougeant pas d'un pouce lorsqu'il revint vers elle pour se placer juste derrière. Posant la fiole qu'il était partit chercher sur la table de travail, elle continua ce qu'elle devait faire, attendant qu'il lui indique quand elle devait arrêter. C'était pas si dur que ça. Enfin quand on te dit quoi faire bien sûr. Toute seule elle aurait certainement trouvé le moyen de faire exploser quelques chose en mélangeant de mauvais produits. Comment peut-on obtenir un tel résultat avec des ingrédients plutôt classiques ? Enfin elle ne savait pas trop, la petite Chain ne s'y connaissait de toute façon pas en plante ou autre hein... Ne bougeant pas, appréciant ses bras qui l'enveloppaient doucement elle avait presque envie de tout lâcher pour se retourner et l'embrasser un coup. Mais non, elle est une élève sérieuse et donc terminerait cette potion comme il est initialement prévu. Il était certain du résultat d'ailleurs.. ? Oh ils verraient bien. Levant légèrement la tête, souriant à ses mots, ses petites joues prirent une légère teinte rouge. Oh, elle ne faisait pas grand chose,  elle comptait bien pouvoir faire des choses par elle-même par la suite, et même l'aider à faire des choses plus compliqués. Continuant de remuant l'immense cuillère dans la marmite elle parla doucement. De toute façon, vu la proximité de son visage par rapport au sien, inutile de parler plus fort.

- Pourtant je n'ai pas fait grand chose. Mais je compte bien plus t'aider à l'avenir ! Il faut bien que je participe un peu. Tu m'apprendras à faire un peu à manger aussi ? Cela fait longtemps que je n'avais pas mit les pieds dans une cuisine.

Disons qu'elle saurait rapidement reprendre les bases, à moins qu'il y ait eut une évolution dans la façon de cuisiner... ? Il y a tout de même cent ans qui sépare son époque où elle est née et maintenant, ce qui n'est tout de même pas rien quand on y pense. Voir même un peu effrayant... Mais elle avait lui, alors tout allait bien, c'est tout. Kyrielle ne voulait de toute façon pas chercher plus loin le pourquoi du comment. La brune allait tout simplement redémarrer une nouvelle vie avec lui, vivre en couple, refaire ce que tout le monde fait au quotidien. Elle pouvait faire tout cela maintenant grâce à lui... Observant le résultat de leur mixture, leur première potion ensemble, la jeune fille se demanda alors si c'était bon ou pas. C'est qu'elle aimait montrer qu'elle pouvait être débrouillarde nah ! Ainsi, elle posa la question.

- C'est bon tu crois maintenant.. ?

Attendant une réponse positive ou négative, elle continua ou non à bien mélanger la chose. Jusqu'à ce qu'il lui annonce que c'était bon. Attrapant la louche et la fiole, elle pris soin de mettre le contenu dans le petit récipient en verre. Faisant cela au dessus de la marmite pour éviter de perdre du produit qui devait certainement pouvoir être gardé et qui serait certainement réutilisable par la suite pour divers raisons plus ou moins amusantes. Posant la fiole où il fallait pour qu'elle ne termine pas bêtement par terre, elle reposa la louche qu'elle tenait pour se tourner vers son brun qui la tenait toujours contre elle. A cet instant, la demoiselle eut presque étrangement un sourire assez inhabituel, surtout dans ce genre de situation. Un sourire qu'Angeler devait bien connaître puisqu'il le faisait souvent, c'est à dire un coin. Moqueur mais pas trop. De la douce moquerie un peu innocente certainement.

- Eh bien ma Lune ? Tu as besoin d'affection ? C'était ça ton excuse pour me laisser tout faire ?

C'est de la pure taquinerie bien sûr. Puisque de toute façon elle aurait été la première à se proposer pour tout faire toute seule et apprendre donc... Sur le fond on pourrait presque dire qu'il la connaissait bien. Mais c'était juste une façon de le taquiner. Et une excuse pour elle pour lui donner un peu d'attention et d'amour. Bien qu'on puisse se demander quand elle le lui démontrait pas. Rien que son regard en disait long sur la chose... Posant ses mains sur son torse, elle se demanda si cette fameuse potion était totalement prête ou non, il restera plus qu'à l'utiliser et pour cela trouver le bon moment. Se hissant sur la pointe des pieds, elle embrassa doucement son cou, avant de remonter le plus possible pour atteindre son menton et ses lèvres, avec bien sûr l'aide du grand bonhomme hein pour se pencher un peu. S'agrippant finalement légèrement à sa cravate, elle arrêta tout pour le regarder un bref instant tendrement. Tout simplement.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:32

Laisser sa petite femme faire tout le boulot alors qu'il se contentait de regarder et de donner quelques instructions, c'était un peu abuser non ? Oh, mais non pas du tout, c'était Kyrielle qui avait demandé à faire une potion elle-même, il ne faisait donc que répondre à l'un de ses désirs… Bon d'accord, en tant que flemmard de première, il n'allait certainement pas s'en plaindre, mais n'allez pas croire qu'il ne s'occuper de rien pour autant. Il supervisait la chose et s'assurer de la même manière à ce que la jeune femme ne touche à rien de trop… Dangereux pour elle. Car oui, il ne fallait pas toucher à n'importe quoi dans le laboratoire du scientifique si on voulait terminer en un seul morceau. C'était aussi pour cela qu'il avait choisi cette potion-ci, au moins là, il était certain qu'il ne ferait pas manipuler de plante toxique à sa compagne et que cela n'allait pas lui exploser à la figure. Car oui, les potions qui explose il s'y connaissait le pauvre, son œil marqué à vie le prouvait bien. Mais aucun risque pour la petite demoiselle, son bien-aimé veillait au grain, même s'il ne faisait pas grand-chose d'autre pour lui venir en aide. En même temps, il faut dire que son regard était accaparé par autre chose que le travail actuel… Franchement, à quoi pouvait-on s'attendre d'autre avec une Kyrielle qui grimpe sur un tabouret et se penche, lui mettant bien en vue ses jolies jambes fines.

Si la demoiselle le cherchait ? Non, même pas, c'était bien cela le pire, du coup, le Baskerville passait presque pour un pervers à la mater de la sorte. Heureusement, il avait tout de même réussi à se reprendre pour lui indiquer la suite de la marche à suivre. Oh, il savait travailler tout de même, l'amusant passerait après… Même si dans un sens, ce travail conduisait lui aussi à de l'amusant, mais d'une toute autre sorte cette fois-ci. Mais bon, mater sa copine, c'était tout de même plus passionnant que de penser à se venger d'un sale type… Même si l'idée lui plaisait beaucoup aussi. Emmerder le monde avait toujours été l'une de ses grande passion, même lorsqu'il était gamin, il s'amusait souvent à dire tourner en bourrique les habitants de son petit village, au grand damne de ses parents d'ailleurs. N'allez donc pas croire que le brun se soit assagit en vieillissant, même s'il passait beaucoup plus de temps à lire ou à étudier qu'autre chose, il n'avait jamais renoncé à mener la vie dure à son entourage. C'était peut-être pour cela que les gens ne l'appréciaient pas non ? Oh ça, il s'en fichait bien, du moment que Kyrielle supportait ce côté de sa personnalité, c'était bien le plus important. Mais arriverait-elle à le supporter longtemps ? Oh… Mais il était tout de même beaucoup moins pénible avec qu'elle qu'avec les autres, il fallait bien l'avouer. Moins méchant en tout cas, puisqu'avec elle, les taquineries restaient gentilles, un peu comme lorsqu'il lui faisait remarquer ses jolies rougeurs.

Eh bien quoi ? C'était amusant de la voir rougir à la moindre occasion, il pouvait bien lui faire remarquer… Histoire que cela empire encore un tout petit peu. Ce n'était pas bien méchant après tout, juste des petites taquineries qu'il n'arrivait pas à retenir. Il n'avait donc plus qu'à espérer que la demoiselle ne s'en lasserait pas trop vite et ne lui en voudrait pas un jour pour cela. En tout cas, il était assez sage pour le moment… Enfin… Non, pas tant que cela au fond. Tandis que la demoiselle touillait la mixture à se demande, il se contenta d'aller chercher une fiole pour y verser le produit avant de revenir jusqu'à sa compagne pour passer ses bras autour d'elle. Eh bien quoi ? Il la dérangeait ? Oh, mais non, il se contentait de l'encourager à sa manière et puis il avait bien le droit à un peu d'attention, un petit câlin ne serait donc pas de refus. Ce n'était pas de sa faute, il aimait avoir Kyrielle dans ses bras, alors pourquoi s'en priver pendant trop longtemps alors qu'il savait qu'elle aussi n'avait rien contre. En tout cas, la jeune femme n'avait rien contre le fait qu'il la laisse travailler en tout cas, lui disant même qu'elle voulait faire plus d'elle-même plus tard et même… Qu'il lui apprenne à cuisiner un peu. Eh bien, il en aurait des choses à lui apprendre à sa petite élève, comme quoi, il n'avait pas fini d'être son professeur attitré. Mais cela ne le dérangeait, bien au contraire, au moins après, il pourrait lui laisser faire certaine chose toute seule. Cela pourrait être agréable d'avoir une petite femme qui lui préparerait un bon petit repas à la fin de la journée, non ? Il y avait pire dans la vie dirons-nous, ce qui fit sourire doucement le Baskerville qui se pencha à son oreille pour lui répondre tout bas.

" Aucun problème, je t'apprendrais tout ce que tu veux mon cœur… Si tu es aussi appliqué dans tous les domaines, ce sera un réel plaisir. "

Dans tous les domaines, il parlait bien des potions et de la cuisine hein ? Hmm… Pas si sûr, il y avait peut-être un autre domaine suggéré parmi ces derniers, mais ça, il faudrait encore le prouver hein. En attendant, le jeune homme préférait serrer sa petite femme contre lui tandis qu'elle finissait le travail, se permettant même de déposer un petit baiser sur ses cheveux. Eh bien quoi ? C'était une très bonne élève, elle méritait donc une récompense. Mais contrairement à ce qu'il aurait pu croire, la demoiselle réussie à lui résister un moment pour finir ce qu'elle avait commencé. Après un moment, le Baskerville jeta un coup d'œil à la potion avant de lui assurer que c'était bon d'un hochement de tête distrait pour qu'elle finisse le travail. En élève attentive, la brune prit donc la louche pour remplir la fiole et la poser un peu plus loin sur le plan de travail tandis qu'Angeler… Eh bien Angeler ne faisait rien, il observait tranquillement, les mains toujours posé sur le petit ventre de sa compagne. Eh bien quoi ? Ils n'allaient tout de même pas s'y mettre à deux pour remplir une fiole, ça aurait été ridicule tout de même. Du coup, il était très bien comme cela, jusqu'à ce que Kyrielle ait fini bien entendu. Car une fois le travail mis de côté, la demoiselle ne tarda pas à se tourner vers lui pour lui faire face avec un petit sourire qu'Angeler n'avait pas l'habitude de voir sur son doux visage. C'était quoi ce sourire… En coin ? Un peu moqueur même ? Eh ! C'était son sourire à lui ça, de quel droit elle lui piquait d'abord ? Il fallait croire qu'il n'en avait pas le monopole le pauvre et qu'il devrait donc partager avec sa compagne qui se moqua gentiment de lui en lui demandant s'il avait besoin d'affection.

Eh bien… Oui, ce n'était pas faux, il avait besoin de beaucoup d'affection le pauvre, il mourrait d'envie qu'elle s'occupe de lui plutôt que de cette potion. Il méritait bien un peu d'attention après tout non ? En tout cas, il n'hésiterait pas à en réclamer si la demoiselle ne lui en donnait pas d'elle-même très vite. Heureusement, elle semblait enfin décidée à s'occuper un peu de lui, ce qui n'était pas plus mal. Posant ses mains dans son dos, le Baskerville sera la petite brune contre lui en se penchant légèrement vers elle pour lui rendre son sourire avant de lui répondre.

" Oui, tu m'a démasqué. Mais ne m'en veut pas trop, j'ai besoin que tu t'occupes un peu de moi aussi. Tu n'oserais pas me délaisser plus longtemps, si ? "

Franchement, ce serait cruel de ne pas s'occuper un peu de lui. Bon, cela ne se voyait pas trop à cause de ses lunettes, mais il lui faisait tout de même un petit regard attendrissant, comme s'il allait vraiment se sentir mal si elle ne lui donnait pas de l'attention, tout de suite, maintenant. Heureusement, Kyrielle ne semblait pas avoir le cœur à lui refuser ça puisqu'elle ne tarda pas à glisser ses mains sur son torse tout en allant déposer un baiser sur le cou de son aimé, qui dériva bien vite sur son menton… Et avec l'aide du brun qui se pencha encore un peu vers elle histoire de placer ses lèvres à sa hauteur, elle lui donna même un doux baiser. Et voilà comment on se retrouve avec une Kyrielle pendu à sa cravate en train de l'embrasser, tandis que lui la serre contre lui. Ce n'était vraiment pas mal ça, en tout cas, Angeler appréciait beaucoup. Voilà pourquoi il se laissa doucement aller dans ses bras, lui rendant avec un peu plus de passion son baiser tandis que ses caresser le bas de son dos. C'était déjà bien comme cela, il ne fallait pas trop en demander ? Mouais… C'était Angeler tout de même, il fallait s'attendre à tout avec lui. Du coup, lorsque la jeune femme arrêta le baiser pour le regarder tendrement, il la serra doucement contre lui en plantant son regard dans le sien, l'air un peu… Distrait, comme s'il réfléchissait à quelque chose.

A quoi donc ? Cela Kyrielle ne tarda pas à le savoir, puisque le brun ne tarda pas à la saisir le plus tendrement qu'il put par les hanches pour… La soulever, oui oui. Cela ne dura pourtant pas longtemps puisqu'il ne tarda pas à la reposer sur une partie de la table de travail qui n'était pas trop encombré. A quoi jouait-il ? Mais à rien voyons, il réclamait simplement un peu d'affection comme elle lui avait fait remarquer. Sans se précipiter, le Baskerville se pencha encore un peu vers elle pour aller déposer un baiser dans son cou avant de se mettre à lécher un peu cette zone…. Quoi ? Il n'était plus sage ? Oh, il avait bien le droit de se laisser un peu aller non ? Puis c'était elle qui l'avait tenté avec ce sourire en coin qui lui allait tellement bien finalement. Remontant doucement vers son oreille pour la mordiller légèrement, le brun s'arrêta un instant pour observer sa réaction… Allez, encore un peu de rouge, c'était tellement joli sur ses joues.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:33

Kyrielle est une bonne élève non ? Elle ne contredit par son professeur, se contente de faire ce qu'on lui demande et ce de la manière la plus appliquée qui soit. Elle devait mettre cette plante dans la marmite ? Pas de soucis ! Elle grimpe s'il le faut sur un haut tabouret pour pouvoir atteindre l'étagère ! Il faut couper ça ? Eh bien là voilà en train de le faire aussi. Maintenant il faut mélanger ? Qu'importe le temps qu'il faudra le faire, la demoiselle le faisait également. En fait, elle partait du principe que son brun prenait déjà le temps de lui apprendre des choses, d'utiliser son propre temps à lui pour la laisser faire, la surveiller du coin de l’œil ou encore lui donner des conseils. Cela paraît logique de montrer au moins qu'on est intéressé parce que l'on fait, sinon autant ne rien demandé et cela sera moins fatiguant pour tout le monde... Mais non, c'était décidé. Son Angeler serait son professeur dans bien des choses. Aujourd'hui, c'était les potions, mais elle avait également demandé à ce qu'il lui apprenne à faire à manger. Comment ça ? Kyrielle une femme inutile qui ne sait même pas cuisiner quelque chose pour son homme bien aimé ? Ce n'est pas que la volonté n'y est pas, mais disons que depuis un certain séjour dans l'Abyss puis dans la rue, la demoiselle avait bien eu le temps d'oublier la base de la cuisine, pour elle, un bout de viande ça peut très bien se manger cru ou alors cuit au dessus d'un feu avec un bout de bois. Eh non, grande nouvelle pour vous, il n'y a pas de cuisine dehors. Donc bon, la base reviendrait certainement très rapidement, il lui suffirait de lui faire reprendre la chose en main un peu, mais si vous voulez quelque chose de plus recherché, je crois qu'il y a un peu plus de boulot là. Oh, eh bien, disons que si Angeler aimait passer du temps avec elle, il serait servit ! Mais la finalité était également pour lui un peu. Si la jeune fille est capable de cuisiner quelque chose, elle pourra le faire partager avec lui, sans même que Monsieur n'ait à mettre un pied dans la cuisine si ce n'est pas beau ça !

Mais pour l'instant, il était question d'une toute autre cuisine. Un peu plus chimique et pas vraiment pour eux. Du moins, pas pour cette potion qui était là juste pour jouer un petit tour aux gars qui avait voulu la renvoyer vite fait dehors. En voilà un qui allait regretté de s'être un peu trop frotté à eux de bon matin tiens. Pourtant, à la base Kyrielle est une fille plutôt gentille. Enfin. Oui. Elle avait tué bien des gens, mais on va dire que les quelques fois où c'était arrivé elle avait une bonne raison de le faire. Et ce n'était pas le Baskerville à ses côtés qui allait la contredire là-dessus certainement. Dire qu'ils sont désagréable comme ça avec les autres... Alors que lorsqu'on les voit ensemble on aurait dit un couple tout ce qu'il y a de plus banale. Une petite demoiselle à l'apparence fragile amoureuse d'un grand jeune homme prêt à la protéger de tout et n'importe quoi. Ah... Ne sont-ils pas mignon, a être ainsi l'un contre l'autre. Lui en train de l'enlacer doucement pendant qu'elle terminer de mélanger la potion avant de la mettre dans une fiole. Moui, ceci est également un moyen de profiter qu'on a une jolie petite assistante pour faire le boulot  notre place mais bon, je ne vais pas non plus parler de ce que certain peuvent penser de leurs jolies assistantes ni même aux fantasmes que certains ont sur leur lieux de travail. Angeler n'était pas de ce type n'est-ce pas.. ? Hm ? Oh, vaut mieux voir que Kyrielle soit de suite dans la tête de notre homme va, attendant qu'elle prenne plus confiance en elle dans les relations homme et femme. Et ce d'un point de vue un peu plus charnel que jusqu'à maintenant. Même si des efforts étaient largement notable de son côté vu la situations dans laquelle ils étaient il y a quelques temps déjà. Tiens... Cela me fait penser que cela faisait un petit moment que l'homme n'avait rien tenté pour faire avancer la chose...

Souriant doucement à son brun, la demoiselle hocha la tête à sa réponse. Simplement contente qu'il prenne tant à cœur le fait de lui apprendre ou réapprenne des choses. Qu'il n'en ait pas juste marre d'être tombée sur la pauvre fille des rues un peu perdue après un voyage rapide dans le temps. Et n'ayant eut aucune relation avec les hommes, pouvant d'ailleurs se montrer difficile avec ce fait.

- Merci... Ça me fait plaisir que tu veuilles bien m'apprendre des choses, ou juste réapprenne pour certaines... Je ferais de mon mieux en tout pour toi !

Ahem. C'est gentil à la base comme phrase non ? C'est doux, c'est pure et innocent. Elle veut faire plaisir à son homme adoré en faisant de son mieux hein. Même si on peut aisément noter que l'homme avait laisser un lourd sous-entendu traîner dans ses phrases. Ainsi, elle y répondait positivement ? Sur le fond oui, Kyrielle lui avait bien dit vouloir avancer avec lui ? Qu'elle voulait réellement avoir une relation sérieuse avec et passer au-delà de sa peur. Il n'y a pas trente-six chose qui l'effraie réellement hein... Mais pour l'instant, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle semblait effrayée par quelque chose au contraire, il était évident qu'elle était plus que bien ainsi à ses côtés... Lorsqu'elle termina la préparation de la potion d'ailleurs, la petite brune ne mit pas bien longtemps à se retourner pour voir son homme dans les yeux. Ou plutôt distinguer très légèrement son beau regard à travers ses lunettes sombres. Non mais ses yeux quoi... Ils sont tellement beaux... Elle les aimes, les adores... Trouvent souvent que c'est dommage qu'ils soient cachés par ces lunettes, mais c'était pour son bien le pauvre... L'embrassant doucement, non sans une petite touche de moquerie, il ne lui cachait même pas qu'il voulait de son attention visiblement, répondant en prime à son baiser. Accrochée à lui, elle aurait pût se perdre dans diverses rêverie juste en tentant de se noyer dans son regard, mais visiblement son homme avait d'autres idées en tête. Se sentant soulever légèrement, s'agrippant un peu plus à lui par réflexe, la jeune fille se demanda alors ce qu'il comptait faire, à  peine la question posée dans son esprit que la voilà assise sur le bord du plan de travail. Désormais à une hauteur bien plus proche de la sienne. Oh. Pratique...

Oui, vous voyez certainement une position perverses, capable d'assouvir tous les fantasme du jeune homme, mais Kyrielle y voyait quelque chose de presque pratique en fait. Acceptant sans broncher cette position. Glissant ses mains dans son dos et sa nuque, son souffle se coupa quelques fois lorsqu'il vint embrasser sa nuque et la lécher. Lui faisant alors doucement pencher la tête sur le côté, comme pour lui laisser plus de surface de jeu. Les joues bien entendus rougis, seuls son souffle trahissait son ressentit, elle fit cependant le silence, jusqu'à ce qu'il se redresse pour la regarder, non sans mordiller son oreille au passage. Comment faisait-il pour lui faire ce genre d'effet ? Cette douce chaleur qui l'envahissait...  Glissant sa main jusqu'à la joue du jeune homme, silencieuse, gênée, elle remonta cette dernière pour attraper doucement la paire de lunette et dévoiler son regard qui la fit rougir d'avantage. Posant les lunettes un peu plus loin sur la table, elle se rapprocha de lui pour souffler à ses lèvres.

- Je veux bien te donner toute l'attention que tu veux mon cœur...

Non mais. Franchement ?! Y a pas idée de sortir de tels mots dans une telle position, faut pas s'étonner si après il se faisait des idées le pauvre homme et avait envie d'elle. Elle tendait le bâton pour se faire battre. Et pourtant c'est mignon non.. ? Elle se dévoue à lui, ne le cache pas, le montre maladroitement même...Effleurant ses lèvres, elle descendit légèrement sa tête dans son cou à son tour pour sentir pendant quelques instant son odeur. Avant de doucement embrasser cette partie, se risquant de temps en temps à faire des suçons très légers. Ses mains quant à elles, comme si elles étaient soudainement fatiguée de se tenir dans le dos de son conjoint, glissèrent pour se poser sur ses hanches, lui permettant de s'accouder un peu sur ses propres cuisses. Elle même dans une position un peu compromettante vue la position qu'il lui avait fait prendre. Inutile d'en dire plus. Il ne valait mieux pas que quelqu'un rentre dans le laboratoire tiens...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:34

Angeler était véritablement un homme dur à cerner. Pourquoi cela ? Oh pour une raison simple, il marchait tout simplement à l'instinct. Il suffisait qu'une envie lui prenne comme cela et qu'elle ne soit pas trop idiote d'après son cerveau pour qu'il décide de l'exécuter. En sommes, c'était un gros égoïste qui n'agissait que dans son intérêt personnel et part envie de tuer l'ennui en général. Cela pouvait conduire à faire de vous, misérable humain juste bon à le divertir, un nouveau jouet qu'il pourrait manipuler à sa guise. Car oui, notre homme n'a en plus aucune morale ! Pourtant, cela avait tendance à grandement changer depuis que Kyrielle était à ses côtés… Bon, il ne fallait pas rêver non plus, il n'y avait qu'avec elle qu'il était plus gentil et n'en faisait pas qu'à sa tête en général. Bizarrement, il s'intéressait à de drôle de chose, comme ce qu'elle pouvait ressentir ou penser par exemple… Oui, c'était très étrange, mais il n'y pouvait rien, c'était presque un reflex maintenant chez lui que de se demander à chaque fois si telle ou telle chose serait bien pour Kyrielle. C'était donc ça l'amour alors ? Si on l'avait prévenu, il aurait sans doute dis que c'était une contrainte plus qu'autre chose, mais maintenant qu'il le vivait, il ne pensait pas du tout comme cela bizarrement. C'était étrange comme Kyrielle pouvait changer sa manière de voir la vie, non ? Mais puisque c'était pour faire de lui quelqu'un de meilleur, il ne fallait pas s'en plaindre.

Enfin, quelqu'un de meilleur, c'était vite dit, surtout quand on savait qu'il était en train de faire fabriquer une potion aux effets assez marrant à sa compagne juste pour emmerder quelqu'un d'autre… Oui bon, il était un meilleur homme avec elle, mais pas forcément avec les autres hein, il ne fallait pas trop lui en demander tout de même. Déjà, qu'il soit sage avec la petite brune était un exploit qui aurait sans nul doute était inimaginable il y a encore quelques temps, alors on pouvait dire qu'il faisait de gros efforts le pauvre. Rappelons tout de même qu'il était à présent devenu totalement abstinent alors qu'il avait une sublime créature en permanence avec lui…. Sublime créature qui en plus aimait se blottir contre lui, même si elle ne portait pas grand-chose sur elle… Comme cette fameuse nuit où elle avait dormi avec sa chemise sur le dos uniquement. Non franchement, Angeler était un dieu vivant pour résister à cette femme ! En même temps, il lui résistait surtout pour elle, car elle ne voulait pas brûler les étapes compte tenu de son inexpérience en la matière. Il avait donc dû se résoudre à se tenir tranquille. Oh, ce n'était pas tellement un supplice en fait, il pouvait bien rester avec elle en faisant autre chose, mais dans un sens… Il l'aimait tellement qu'oublier qu'il avait envie d'elle devenait assez compliqué de temps en temps. Du coup, il ne fallait pas s'étonner si le Baskerville déraillait quelques fois, comme dans le bain par exemple.    

Certes, il avait su s'arrêter à temps ce jour-là, mais il avait tout de même poussé les limites de sa compagne, ce qui était très bon signe puisque cela voulait dire qu'elles pouvaient être franchies tant qu'on y allait très doucement. Mais il n'y avait pas de problème avec cela puisque la douceur, ça connaissait à Angeler… Depuis qu'il connaissait Kyrielle encore une fois, car les autres, il n'en avait rien à faire, soyons sérieux deux minutes. Mais avec elle… C'était un peu comme découvrir un nouvel Angeler, soucieux du bien-être de quelqu'un d'autre et délicat… N'allez pas lui faire remarquer par contre, il nierait tout en bloc le bougre, il n'ait pas encore prêt à assumer cela. Cela dit, aussi gentil et patient que puisse être, le brun restait tout de même un homme et avait quelques fois des envies assez étranges. Voilà pourquoi on ne pouvait pas vraiment expliquer comment la dernière lui était venue. Ils étaient tranquillement en train de finir cette potion, Kyrielle s'était tournée vers lui, l'avait embrassé, serré dans ses bras… Et il ne lui en avait pas fallu plus pour démarrer au quart de tour à ce pauvre homme.  Attrapant sa compagne par les hanches, il ne lui avait pas fallu beaucoup d'effort pour la soulever et la faire s'assoir sur la table de travail. La chose était plutôt pratique quand on y réfléchissait bien, car maintenant, la demoiselle avait moins de mal à atteindre le visage du brun comme ça. Il était presque à la même hauteur, ce qui n'était franchement pas plus mal. Mais de là à dire que c'était la seule chose qui avait motivé les intentions du Baskerville, c'était un peu abuser là.

S'il avait vraiment une idée précise derrière la tête ? Eh bien… Non, figurez-vous qu'il avait simplement répondu à une envie soudaine, sans vraiment réfléchir jusqu'où cela les mèneraient tous les deux. Répondant à cette même envie soudaine, Angeler s'était ensuite penché sur elle pour embrasser tendrement son cou, promenant un peu sa langue dessus au passage. S'il la cherchait ? Oh, mais non, il faisait juste cela gentiment puisqu'il savait qu'elle aimait bien… Ou du moins l'espérait-il ? Il ne s'était pas gêné pour aller également mordiller son oreille non plus, à croire qu'il n'était pas capable de s'arrêter le vilain… Mais si, il en était parfaitement capable, il n'avait pas perdu l'esprit oh ! Certes, cette situation était assez tendancieuse, il fallait bien l'avouer… Mais Kyrielle n'avait rien contre non ? Son petit Angeler ne faisait que lui réclamer un peu d'affection comme elle l'avait dit… En se collant contre elle, ce qui par le plus grand des hasards lui faisait mettre ses jambes fines autour de sa taille à lui…. En bien quoi, il n'allait tout de même pas les pousser toutes les deux du même côté hein. En tout cas, il était impatient de voir quelle teinte de rouge avaient pris les joues de sa petite Kyrielle, car oui, il était certain d'avoir produit cet effet chez elle, il la connaissait bien.

Se redressant un peu pour la regarder, il sourit en coin en voyant qu'il avait encore une fois raison tandis que Kyrielle de son côté avait porté sa main jusqu'à son visage pour caresser sa joue, allant ensuite lui piquer ses lunettes. En même temps, son labo était prévu pour qu'il n'y ait pas trop de lumière, il pouvait donc s'en passer amplement. Voilà pourquoi il la laissa faire, se contentant de plonger son regard violet dans le sien, sachant pertinemment qu'elle ne résisterait pas à cela. Et il fallait croire que cela fonctionnait bien compte tenu de la manière où elle lui souffla sur les lèvres en lui disant qu'elle lui donnerait toute l'attention qu'il voudrait… Vraiment ?... Elle se rendait compte de ce qu'elle lui disait dans une telle situation ou pas la pauvre petite ? En tout cas, cela n'était pas tombé dans les oreilles d'un sourd, borgne à la limite, mais pas sourd du tout non. Glissant ses mains sur la taille de sa compagne, le Baskerville approcha doucement ses lèvres des siennes en gardant son regard planté dans le sien, intensément.

" Tu as conscience que c'est affreusement tentant ce que tu me dis là ma chérie ? ~ "

Eh bien quoi ? Il fallait bien lui explique la situation si elle ne la comprenait pas elle-même après tout. Cela dit, il ne cherchait pas à lui faire changer d'avis, bien au contraire, l'idée lui plaisait beaucoup. Voilà pourquoi il alla tendrement lui donner un baiser, se retenant sagement de la serrer d'avantage contre lui pour ne pas la presser d'une quelconque manière. Pourtant il en avait envie le pauvre… Cela expliquait peut-être sa main droite qui avait glissé de sa taille pour descendre sur sa cuisse, doucement, se contentant simplement d'effleurer sa peau du bout des doigts. Trop pressant lui ? Non, justement, il faisait tout pour se montrer le moins brusque possible, un vrai gentleman. Il finit tout de même pas rompre le baiser sans pour autant éloigner ses lèvres des siennes pour souffler quelques mots.

" Je t'aime Kyrielle. "

C'était plus rare que l'initiative de ses mots vienne de lui, mais au moins, lorsque cela sortait enfin, c'était sincère, on ne pouvait pas dire le contraire. Bien sagement, le jeune homme resta comme cela contre sa compagne, attendant un signe, un mot, n'importe quoi qui pourrait lui indiquer dans quelle direction il devait continuait. Et oui, c'était Kyrielle qui décidait….

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 07:35

Ils sont dans un laboratoire. Je ne sais pas moi, techniquement ce genre d'endroit c'est pour étudier, faire des expériences ou autre. Enfin voilà quoi. C'est certainement l'utilisation qu'Angeler donnait à cet endroit depuis longtemps et qu'il continuerait de lui donner encore pendant très longtemps puisqu'il était du genre à beaucoup aimer son travail. Alors comment expliquer la situation dans laquelle les deux amants se retrouvaient là tout de suite ? Comment dire que c'était juste un petit moment d'égarement juste pour se donner quelques marques d'affections rien de plus ? C'est ça non ? Angeler voulait juste un peu d'attention de la part de sa petite femme, et vu que cette dernière est raide amoureuse de lui et ne peut se passer de ses bras et de ses lèvres, elle se contentait de se blottir contre lui pour l'embrasser et ainsi faire deux heureux en une seule action. Mais non. Impossible de croire que c'est une petite action comme ça parfaitement anodine... Et pourtant on va dire que c'était partit de ce principe. Pourtant Kyrielle devrait savoir qu'à force les dérives avec eux partaient toujours de ça ! Il commençait à démarrer les marques d'affections entre eux, la demoiselle y répondait. Et l'homme s'occupait de les pousser toujours un peu plus loin. C'est certainement qu'ainsi il avait réussit à lui faire repousser un peu ses limites, alors que si vous lui aviez dis dix minutes plus tôt qu'elle devrait se laisser toucher à cet endroit-là, voir même embrasser, elle aurait certainement rougit en disant ne pas vouloir tenter. C'est peut-être idiot, mais Kyrielle n'était sur le principe jamais d'accord avec ce que l'homme entreprenait. Mais il avait une telle manière d'aborder la chose que la demoiselle avait confiance en lui, se laissant doucement aller pour le laisser progresser et lui démontrer que c'est pas si mal que ça. C'est vrai quoi, pourquoi des femmes disent qu'elles aiment ça alors pourquoi Kyrielle devrait forcément trouver cet instant horribles ? Surtout que dans son cas, elle n'était pas avec un parfait inconnu qui ne souhait qu'une seule chose, avoir une relation sexuel et la laisser derrière. Non. C'était un homme doux attentionné, qui faisait son possible pour lui apprendre ce qu'est être avec un homme... C'était simple, elle l'aimait et il était la seule personne qui lui donnait envie de changer doucement d'avis...

Bon, il ne fallait pas crier victoire trop vite hein ! Ce n'était pas parce qu'elle y songeait qu'il fallait pour autant se jeter dessus en se disant qu'elle retirerait elle-même ses vêtements hein. Il ne faut pas oublier que même si Kyrielle est traumatisée par une tentative de viol, personne le n'avait touché jusqu'à maintenant, il y a donc la peur de la petite vierge farouche qu'elle est qui vient s'ajouter à tout. Le moins que l'on puisse dire, c'est que son brun était un homme courageux tiens et visiblement très amoureux. Car très franchement pour tirer un coup il y aurait certainement mieux et beaucoup moins farouche... Mais il y arrivait bien le bougre. Il suffisait de voir leurs positions actuelles même si franchement il y avait déjà eut pire. On va dire que le fait qu'ils avaient encore des vêtements cela rattrapait un petit peu la chose, mais tout de même. Ils oseraient pas faire ça comme ça dans le laboratoire pour leur première fois si... ? Hein ? Chut. Inutile de me rappeler qu'il y a un lit plus loin dans un coin de la salle, à Kyrielle non plus inutile de lui rappeler. Elle avait de toute façon l'esprit bien trop occupée la pauvre petite tiens. Serrée dans le creux de ses bras, à subir ses caresses dans le dos et ses baisers dans le cou. Il y avait bien pire comme châtiments non ? Au moins elle était maintenant une petite habituée à ses gestes qui ne la stressaient nullement, au contraire, cela lui tirait des petites rougeurs et surtout un certain bien être. Pour faire simple, elle suivait le rythme de ses lèvres sans trop se poser de question. Au point de ne pas vouloir les décrocher. Quand il arrêtait pour la regarder dans les yeux, la petite brune s'empressait d'aller frôler ses lèvres pour garder un semblant de contact même s'il fallait ne pas trop les occuper pour pouvoir parler... Elle lui avait dit qu'elle lui donnerait toute l'attention qu'il voulait ? Apparemment cette phrase enclencha quelque chose chez son homme, qui resta un instant un peu bête ainsi devant elle, contre elle même. Avant de se pencher pour souffler, toujours plus proche de la jeune fille folle de lui... Si elle avait conscience que c'était tentant ce qu'elle disait... ? A cet instant, je pense que la réaction de Kyrielle fût plus mature et posé qu'on pourrait le penser d'elle. Même calme... Comme si soudainement elle faisait part de sa pensée à son brun sur ce sujet qui était un peu difficile à aborder...

Soufflant un coup, sans éloigner son visage du sien, juste en regardant son doux regard qu'elle aimait tant. Ces yeux ayant une couleur si particulière et magnifique. Même cet œil, bien qu'il ne l'aime pas et le qualifie de moche certainement, il était beau. D'accord, il ne voyait plus de cet œil là mais même. C'est un accident, mais une espèce d'étoile dans l’œil... Incrusté sur la pupille... Pourquoi cela serait moche ? Elle frapperait toute personne pour le dire en tout cas. Il faut avoir vraiment mauvais goût. Susurrant doucement, comme si elle avait honte de parler plus fort, il était de toute façon inutile de parler bien fort vu leur proximités communes...

- Je n'ai pas conscience de grand chose non... Et pour être franche, je ne veux pas avoir conscience, me mettre à réfléchir pour m'affoler pour rien. Je veux être avec toi, c'est tout... Pas besoin de réfléchir au reste...

Oulà, où est passé la petite demoiselle craintive qui rougit pour un rien ? Voir même la petite maladroite qui n'avait rien trouvé de mieux que de se retrouver suspendu à une fenêtre par les menottes ? Elle était toujours là Angeler, dans tes bras. Mais si vous pensez que l'homme était le seul à changer par amour de façon naturel, je pense que Kyrielle changeait un peu aussi. Pour reprendre doucement confiance en elle, et se muer en une jeune femme. Chose qu'elle devrait être depuis un moment déjà, mais qu'elle semblait avoir perdu en court de route à cause de son passage dans l'Abyss. Ayant alors l'impression d'être juste devenu un monstre aux yeux des gens. Elle était une femme. Une femme amoureuse, c'est tout. Pas besoin de chercher plus loin. Elle avancerait avec lui quoiqu'il puisse se passer. Rendant le baiser qu'il vint lui offrir, la petite Chain caressait doucement ses cheveux pendant, profitant de ce fait. D'ailleurs on pouvait remarquer que la jambe gauche, sur laquelle la main de son brun dérivait un peu, se leva très légèrement à son passage après avoir  fait un petit sursaut de surprise à son contact. Une fois leurs lèvres séparées à nouveau, une petite déclaration de sa part qui laissa la demoiselle loin d'être indifférente. Il était rare qu'il lui dise comme cela de façon aussi spontanée... Souriant, autant qu'elle était devenue soudainement rouge face à ces trois mots. Une touche d'émotion fit son apparition dans sa voix d'ailleurs...

- Moi aussi... Tellement...

Restant pendant une poignée de seconde à le regarder comme ça, elle fût prise d'un soudaine élan pour retrouver à nouveau ses lèvres contre les siennes. Mais cette fois-ci, elle ne commença pas doucement pour doucement dériver. Sa langue se fit rapidement un chemin entre ses lèvres pour trouver les siennes et recommencer à danser avec. Serrant le plus qu'il lui était possible de le faire, son visage contre le sien, une de ses mains glissa par l'arrière du col de sa chemise pour se glisser sur son dos directement sur sa peau, faire doucement glisser ses ongles dessus. Ensuite, sa deuxième main glissa doucement le long de sa tête, puis de sa nuque pour arriver au niveau des clavicules, de là, elle glissa très légèrement pour glisser ses doigts sur son torse, profitant du fait qu'il ne fermait jamais correctement sa chemise. Elle fit une brève pause dans leur baiser pour retrouver son souffle et murmurer.

- Ton cœur... Il est si rapide...

Pour être franche, elle ne lui laissa en cet instant même pas le temps de lui répliquer puisqu'elle retourna vite continuer ce qu'ils avaient arrêtés à l'instant. Pour ne s'arrêter que lorsqu'ils seraient à bout de souffle. Pour éviter de chuter en arrière dans son élan d'ailleurs, la demoiselle resserra très légèrement ses jambes sur lui pour ne pas glisser en arrière... Pourtant, elle ne fait que l'embrasser non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 08:00

Dans la vie, il y avait des personnes qui arrivaient à rester dans le droit chemin en permanence, sans faire de vague ou de chose trop stupide… Mais franchement, demander à Angeler de faire de même, c'était un peu trop demander au Baskerville. Certes, il voulait bien se tenir un peu tranquille avec Kyrielle si cela pouvait la rassurer un peu, mais de là à croire qu'il avait fait vœu de chasteté et allait renoncer aux conneries pour toute sa vie, il y avait une limite tout de même. Bon, l'idée de se jeter sur sa compagne sans lui demander son avis n'était pas non plus dans ses projets hein, ce n'était pas une brute le brun ! Mais bon… S'il pouvait ne serait-ce que profiter de ses bras un moment avant qu'elle ne décide qu'ils étaient allé assez loin, ce serait déjà pas mal. Car il fallait l'avouer, serrer la jeune femme contre lui en l'embrassant n'était pas la pire chose que pouvait faire Angeler, loin de là. Promener ses lèvres sur son cou non plus ce n'était pas désagréable… C'était même dangereux pour le Baskerville qui pourrait être incité à continuait vu les rougeurs que cela faisait naître sur les joues de sa compagne. Pourquoi se priver de quelque chose qui leur plaisait à tous les deux après tout ? Ce serait un peu idiot et dommage en fin de compte. De plus, la demoiselle n'avait pas manqué de l'inciter encore plus sur cette pente dangereuse en lui disant qu'elle lui donnerait toute l'attention qu'il désirait.

Mouais… Non, en fait, dire une telle phrase à un homme qui mourrait envie d'elle, c'était limite cruel pour le Baskerville qui avait rappelons-le promis de ne pas la toucher. Enfin ça, on pouvait dire qu'il avait un peu beaucoup mis sa promesse de côté avec le consentement de sa victime, mais cela ne changeait pas la chose, il devait y aller doucement avec sa compagne. Voilà pourquoi il n'avait pas pu s'empêcher de lui faire remarquer ce que pouvait signifier cette phrase, quitte à ce qu'elle s'en rende bien compte et décide qu'il devait la décoller dans la seconde qui allait suivre. Ce serait dommage bien entendu… Mais si elle ne se sentait pas à l'aise avec l'idée qu'il lui donne de l'affection lui aussi, il faudrait bien faire avec, il comprendrait. Débarrassé de ses lunettes noires grâce à l'attention de Kyrielle, le jeune homme pouvait à présent l'observer sans que sa vue soit assombri, bien que la faible lumière ambiante ne le fasse pas souffrir. Elle était toujours si jolie, gênée par l'attention qu'il lui donnait, mais bien moins qu'elle avait pu l'être dans les premiers temps. Au moins, le Baskerville pouvait sentir qu'il ne lui faisait pas peur et qu'elle avait envie d'être avec lui au moins autant que lui-même le désirait. Ce serait dommage de lui imposer sa présence sans qu'elle le veuille hein ? Mais la réponse qu'elle lui fit était plutôt rassurante sur ce point. Elle ne voulait pas réfléchir à la suite et paniquer pour un rien, elle voulait être avec lui c'est tout.

Au moins, ce désir était partagé par les deux jeunes gens, on ne pouvait pas dire qu'ils n'étaient pas d'accord sur ce point. Être ensemble était un but qu'ils s'étaient fixé, même s'ils y allaient doucement, ils pouvaient bien profiter de quelques étreintes… Même chastes. Glissant l'une de ses mains sur la joue de sa compagne, comme pour la rassurer, il la caressa tendrement avant de lui répondre à voix basse, comme si parler plus fort dans un tel moment serait un crime.

" Il n'y a aucune raison de s'affoler Kyrielle. Tu sais bien que tu ne risques rien avec moi et que tu peux me le dire si tu te sens mal à l'aise ou autre. Je veux juste qu'on soit bien ensemble… "

Certes, Kyrielle devenait de plus en plus sûre d'elle, mais au fond, c'était toujours la même jeune femme un peu perdu dans ce genre de relation non ? Du coup, il valait mieux la rassurer tout de suite en lui rappelant qu'il ne chercherais jamais à lui faire du mal, certainement pas volontairement qui plus est. Mais Kyrielle semblait de son côté beaucoup plus rassuré qu'avant tout de même, puisqu'elle ne se braquait pas à chaque fois que son compagnon posait la main sur elle. Au contraire, elle n'hésitait pas à son tour à promener ses mains et à lui donner des baisers tendres. Un tel effort de sa part ne pouvait que faire plaisir au brun qui finit par lui montrer en lui disant qu'il l'aimait, de lui-même, sans que ce soit elle qui fasse le premier pas. Ce n'était pas non plus exceptionnel, mais assez rare tout de même puisque le Baskerville n'était pas vraiment du genre à être doué pour exprimer ses sentiments de lui-même. C'était tout de même plus simple de répondre qu'il l'aimait lui aussi que de prendre l'initiative comme cela. Kyrielle parut un peu surprise qu'il le fasse d'ailleurs, mais pas mécontente pour autant lorsqu'elle lui répondit qu'elle aussi l'aimait de sa petite voix si adorable. Il lui aurait bien fait remarquer qu'elle était très mignonne en disant cela d'ailleurs, mais il n'en eut pas vraiment le temps puisque cette dernière ne tarda pas à venir chercher un nouveau baiser, pleins de passion cette fois-ci.

Bon et bien… Elle ne semblait pas décidé à le lâcher de sitôt elle aussi apparemment, ce dont Angeler n'allait certainement pas se plaindre puisque c'était précisément le genre de chose dont il avait envie là tout de suite. Le moins que l'on puisse dire, c'était que la petite brune c'était réveillé tout à coup, pleine d'entrain pour lui donner ce baiser auquel il répondit sans se faire prier de la même manière. Se rapprochant encore un  peu de sa belle, il sentit alors ses petites mains se balader tendrement, l'une dans son dos sous sa chemise et l'autre en direction de son torse. Bon, là c'était de sa faute aussi, monsieur trop négligé ne fermait jamais sa chemise comme il le fallait et laisser donc l'accès à la zone à sa compagne… Et il avait très bien fait selon lui ! Sans vouloir rompre ce baiser si agréable, il continua de jouer avec sa langue tout en incitant la jambe de la jeune femme qu'il caressait plus tôt de s'enrouler autour de sa hanche. De l'autre main, il alla sagement effleurer son dos par-dessus son haut tout d'abord, avant de glisser lentement celle-ci en dessous pour avoir un contact direct avec sa peau. Il se contenta cela dit de cette zone pour le moment, pressant un peu contre son dos pour qu'elle colle son corps contre le sien. C'était lui ou la température était montée d'un cran tout à coup ?... Oh il n'allait pas s'en plaindre hein, il le remarquait tout simplement, maintenant, alors que son envie pour la brune se faisait de plus en plus présente. Ce dont elle s'était rendue compte d'ailleurs puisqu'elle ne tarda pas à lui faire remarquer les battements de son cœur anormalement rapides. Ah ben ça… Il n'y pouvait rien le pauvre, c'était elle qui se jetait pratiquement sur lui là ! D'ailleurs, n'avait-elle pas resserré son étreinte sur lui ? C'était ce qu'il lui semblait en tout cas, mais il était trop occupé à l'embrasser encore et toujours pour s'en soucier vraiment. Arrivé à bout de souffle, il se permit tout de même de lui répondre, doucement en soufflant sur ses lèvres.

" C'est toi qui me met dans cet état… "

Le cœur battant, le Baskerville retourna poser ses lèvres sur les siennes tandis que ses doigts glissaient doucement le long de son dos, comme s'il aurait voulu un contact plus poussé mais n'osait pas. Le souffle court, Angeler glissa doucement ses lèvres le long des siennes pour aller embrasser sa joue, descendant ensuite le long de son cou en laissant une trainée de baiser sur son passage. Il ne s'arrêta qu'une fois arrivé à la base de son cou, se décidant enfin à lui laisser un suçon bien net et visible, comme une petite marque rouge qui montrait qu'elle était à lui, rien qu'à lui. Posant une main sur sa hanche, il la serra doucement dans ses bras, se voulant presque rassurant avant de lâcher des paroles… Qu'il regretta certainement juste après.

" Je te veux Kyrielle…. "

Ahem…. Il était vraiment obligé de lui dire ce débile ? Bon ben… Si elle ne s'enfuyait pas en courant maintenant, ce serait un truc bon signe pour lui, mais franchement, il en doutait fortement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 08:02

Kyrielle est une jeune femme de vingt ans, c'est quelqu'un d'un minimum mûre, capable de faire des choses dans la vie, d'agir comme une adulte non ? Oh, je ne pense pas qu'elle soit une gamine, du moins pas tout le temps. Au fond nous avons tous une part d'enfance qui ne nous a jamais lâché, ce serait bien triste de totalement grandir pour ne plus laisser placer aux blagues ou à l'amusement comme un enfant le ferait. Mais le cas de Kyrielle est certainement une nouvelle fois un peu à part. Pourquoi ? Oh, le fait d'avoir traverser des époques n'aidait peut être pas. Mais on va dire qu'elle avait finalement réussir à sortir la tête de l'eau pour doucement se rattraper. Et ce, en commençant par trouver l'amour. Cela paraît bien peu, voir même naturel à vos yeux, mais il avait fallu que la demoiselle face tout de même confiance à un homme et ça  je peux vous assurer que c'est tout de même quelque chose. Pour ne pas dire que notre homme devait le prendre comme un réel effort de sa part. Et encore, vu comment les choses se présentaient, mis à part quelques petites frousses bien vite partie par les bons soin de son homme. C'est qu'il s'y prenait bien le bougre, remarque ce n'était pas plus mal. Ce serait bien mal venu de sa part de commencer rapidement à engager la demoiselle sur ce genre de pente sans vraiment faire attention à ses réactions à elle. Si cela avait été le cas, la petite Chain aurait pût avoir des réactions qu'elle aurait certainement regrettée par la suite. Comme par exemple mordre ou gifler son compagnon ? Oui. Mignon hein ? Mais ce n'est pas parce qu'elle dit l'aimer et que c'est pareil pour lui que son homme a tout les droits sur elle. Disons qu'il peut se permettre bien des choses que d'autres ne pourraient pas faire, mais de là à se jeter comme un affamé sur elle non. Il faut bien comprendre que dans la tête de notre jeune fille, l'acte est quelque chose qui lui paraît désagréable, non sans avoir la moindre expérience là-dessus hein, mais disons qu'il faut lui mettre dans la tête que cela peut-être quelque chose de très agréable tant que c'est bien fait et surtout avec la personne qu'on veut. Et sur ce point, la jeune fille avait été très claire, c'est lui et uniquement lui qu'elle voulait. Angeler Silencio, son seul et unique amour serait le seul qui aurait le droit de la toucher et ce au sens propre du terme...

C'est ainsi qu'ils avaient pût légèrement dériver pendants des soirs précédents ? Oui. Et je dis bien légèrement, puisque la demoiselle était toujours vierge en ce moment-même. Bien que la situation laissait un peu sous-entendre le contraire. Mais non, il n'avait rien fait que la toucher, avec les mains on va dire. Démontrant alors qu'elle pouvait se laisser faire par lui, qu'il ne lui ferait pas de mal. Parfois un sursaut de sa part lui échappait, mais rapidement elle retrouvait les bras chaud et rassurant du Baskerville. Pour preuve, elle n'hésitait maintenant plus du tout à lui rendre des baiser, ou même à aller en chercher d'elle même. C'est ce qu'elle fit. Non sans avoir sortit une parole pour le rassurer lui et elle-même par la même occasion en fait. Ce à quoi il lui répondit doucement en lui caressant la joue qu'elle n 'avait pas à le craindre, qu'elle pouvait tout lui dire, même le moindre malaise. Mais pour l'instant, cela allait. On va dire qu'il n'y avait pas vraiment de réelle raison pour elle d'être mal à l'aise. Hochant légèrement la tête leurs lèvres se joignirent à nouveau pour recommencer un long baiser. Plus les secondes défilaient, plus les deux jeunes gens se rapprochaient l'un de l'autre, il y aurait un moment où ils ne pourraient pas être plus proche que cela de toute façon. Enfin si mais, voilà vous m'avez compris quoi ! Glissant ses mains contre lui en continuant, on pourrait traiter Kyrielle de fille particulièrement docile, puisqu'elle se laissait sur le principe faire. Ne bougeant pas lorsque sa main qui glissait sur son dos se faufila pour caresser directement sa peau du dos, pour la serrer d'avantage contre lui, ou alors pour lui faire légèrement enrouler sa jambes autours de sa hanche à lui. Chose qu'elle fit au final, c'était de toute façon beaucoup plus pratique pour elle de se tenir un peu à lui pour éviter de se reposer sur ses abdos ou simplement à ses bras, cette jambe-ci alla d'ailleurs se glisser légèrement entre les jambes de l'homme par derrière d'ailleurs favorisant alors un appuie. Une fois ce long est fougueux achevée, la demoiselle fit une remarque sur la pulsation rapide de son cœur avant de repartir de plus belle. Eh bien. Pourquoi faisait-il soudainement si chaud dans ce laboratoire ? Cela venait d'elle ou bien... D'eux, ou encore de la salle ? Pourtant le laboratoire ne devait pas être une des pièces les mieux chauffée du manoir... Mais elle était loin d'avoir froid va. Lorsqu'ils s'arrêtèrent une nouvelle fois à bout de souffle, leurs soufflent se mêlant au fil de leurs respirations. Le brun l'accusa d'être responsable de son état. Ce à quoi elle ne pût que rougir un peu plus...

Avant de rapidement avoir de nouveau l'attention détournée par ses lèvres qui retrouvaient les siennes. Mais pour quelque chose de beaucoup plus simple, soft et doux. Cela ne l'empêchait pas de fermer les yeux pour en profiter, soufflant au final un peu bruyamment contre son visage, même lorsqu'il descendit le long de son visage pour atteindre la base de sa nuque et lui faire un suçon. Pourquoi avait-elle la tête qui tournait. Comme si elle était ivre de lui ? L'esprit ailleurs, incapable de penser à quelque chose de façon correct, elle se laissait juste aller sans se poser plus de question, n'osant en cet instant même plus bouger ses deux mains toujours placés au même endroit. Seuls ses jambes effectuèrent une pression sur l'homme pour le maintenir contre elle. Chaud... Agréable. Ainsi, elle pouvait apprécier à ce point un rapprochement hein. Elle n'était certainement pas au bout de ses surprises. Hein. D'ailleurs, lorsqu'il lui murmura doucement une phrase simple courte et pourtant, elle avait tellement de sens. Il l'a voulait hein ? Quelqu'un d'idiot pourrait répliquer qu'il l'avait déjà, elle était rien qu'à lui dans ses bras, quelqu'un avec un peu plus de logique comprendrait que le jeune homme annonçait juste plus ou moins qu'il voulait bien plus d'elle. Que son corps voulait s'unir au sien ni plus ni moins... Pendant un bref instant, la demoiselle parut totalement surprise, comme si elle se demandait si elle avait bien entendu la chose. Avant de faire glisser la main de son dos à sa joue, sans éloigner son visage du sien. Assimilant doucement ses paroles...

- Heu... je...

Là. Il venait de la bloquer pendant un bref instant, ne sachant même pas quoi dire exactement. Qu'est-ce qu'elle devait répondre à ça ? Se sentait-elle prête pour quelque chose de plus poussée encore avec lui ? Elle était certaine de la personne en face, là n'est pas la question. Mais juste, avait-elle suffisamment confiance en elle ? De toute façon, ce qui était évident, c'est qu'elle ne le serait jamais vraiment. Qui est sûr de lui, se la pète en enchaînant les positions les plus farfelues pour sa première fois ? Personne, ou du moins vous êtes étranges. Mais on a peur, de ce qu'on ressentira réellement pendant. De l'impression qu'on donnera à la personne en face de soit. Car bon, il faut pas se le cacher, même si on aime son partenaire sans penser au charnelle, cela a une bonne part dans un couple... Posant son front contre le sien, comme pour tenter de se ressaisir. La voix tremblant dans un premier temps, elle ne tarda pas à se ressaisir.

- M-Mon amour... Je... Je n'ai qu'une faveur à te demander. Devenant encore plus rouge à cet instant. Je voudrais, avant toute chose, que je puisse te voir. Hésitant, même si le message pouvait être clair... Entièrement... Quoiqu'il puisse arriver...

Hm ? Kyrielle péter un câble ? C'est fort possible vous savez, mais là, un grand pas en avant venait d'être fait. La demoiselle voulant voir, réellement et non imaginer un homme nu. C'est presque étrange dit comme ça, mais elle n'avait jamais posé les yeux sur lui lorsqu'il était déshabillé jusqu'à maintenant. Et avant toute « chose », elle voudrait voir. C'est peut-être idiot, mais juste avant pouvoir savoir à quoi s'attendre. Non pas qu'elle en ait la moindre idée hein. Mais laissez-là, n'a-t-elle pas le droit de demander ça ? N'a-t-il pas dit qu'elle devait faire part de ses craintes et de ce qu'elle pensait ? Voilà. Elle l'avait dit... Stressée, également par sa réaction, la demoiselle ferme les yeux avant de retourner joindre très doucement ses lèvres sur les siennes. De là, sa main sur son torse se glissa pour tirer sur la chemise et passer dessous, caresser l'endroit du tatouage. Se serrant contre lui, toujours accrochée, caressant doucement sa nuque et ses cheveux de son autre main. Drôle de réponse non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   6th Mai 2014, 08:04

Angeler était pour ainsi dire un embobineur de première, le genre d'homme qui savait trouver les mots qui sonnerait le mieux aux oreilles de son interlocuteur pour obtenir ce qu'il voulait, que cela soit à l'avantage aussi de la personne ou pas… En sommes, du moment que ça l'arrangeait lui, il se débrouiller pour que les choses se passent comme il le voulait et tant pis pour les autres après. On pouvait donc croire que le brun serait du genre à dire n'importe quoi à une fille pour la mettre dans son lit, ce qui avait peut-être été vrai à un moment, mais ne l'était certainement pas aujourd'hui. Non, il n'était pas du tout en train de monter un bateau à la jeune femme pour arriver à ses fins, remballez donc vos théories foireuse bandes de mauvaises langues. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Angeler était véritablement amoureux et donc sincère avec la demoiselle. Il ne cherchait donc pas à trouver les mots exacts qui conviendraient pour la convaincre de faire quoi que ce soit avec lui. Il ne fallait donc pas s'étonner s'il lâchait par mégarde quelques mots qui pourraient… Déboussoler la petite brune. Mais nooon, ce n'était pas lui qui avait sorti alors que la situation était assez tendancieuse comme cela qu'il la voulait… Bon d'accord, ces simples mots pouvait peut-être un peu effaroucher la jeune vierge qu'il avait dans les bras, mais en même temps, il trouvait ça plus honnête de lui annoncer la chose directement plutôt qu'elle s'en rende compte toute seule au bout d'un moment et se mette à paniquer.

En gros, là tout de suite, il était encore temps de freiner la chose si cela lui faisait peur sans blesser personne. Ils ne faisaient que s'embrasser après tout, ils pouvaient donc s'arrêter tout de suite sans que cela semble bizarre, ils auraient simplement eut un moment d'égarement. Alors que bon, s'ils se mettaient à s'arracher leurs vêtements et plus si infinités, ce serait bien plus étrange de tout arrêter d'un coup… En fait ils auraient l'air débile à devoir se rhabiller pour rien les pauvres. Au moins, on ne pouvait donc pas reprocher au Baskerville de ne pas être honnête avec elle, on ne pouvait pas faire plus direct là pour le coup… Enfin… Si, on pouvait, mais ce serait encore moins romantique, autant laisser ce genre de mots a d'autre. " Je te veux" ce n'est pas si choquant que cela après tout, c'était juste une façon de dire ce qui semblait pourtant évident rien qu'en les regardant tous les deux. Même Kyrielle devait lire le désir du brun dans ses yeux maintenant qu'elle lui avait enlevé ses lunettes noires, même si elle n'en avait pas l'habitude encore. Il faudrait bien qu'elle s'y habitue un jour de toute manière, car le Baskerville n'avait pas fini de désirer sa compagne, qu'elle se donne à lui ou pas d'ailleurs. Disons simplement qu'il risquait très vite d'être en manque le pauvre et comme il n'irait certainement pas voir ailleurs, la pauvre devra supporter de rattraper le temps perdu pour compenser tout ça… Ahem, bon, il y a tout de même pire qu'avoir un beau brun prêt à vous faire l'amour pendant des heures hein, même si en tant que vierge, cela devait encore l'effrayer pour le moment.

Enfin, même si cela devait l'effrayer, au moins, elle ne lui avait pas collé une claque et n'était pas non plus parti en courant en l'entendant dire qu'il la voulait… Là, tout de suite, sur cette table, dans un lit, dans toutes les positions possibles… Ahem, non, il s'était arrêté à je te veux, fort heureusement pour lui hein. Déjà, cette simple petite phrase presque anodine avait fait rougir la demoiselle d'avantage, la laissant alors bafouiller un simple début de phrase avant qu'elle ne se stop net. Eh bien… Bon, au moins on ne pouvait pas dire que la phrase l'avait laissé totalement indifférente hein, que cela soit une bonne ou une mauvaise chose pour elle. En fait, ce simple début de phrase inachevé était plus stressant qu'un simple refus pur et net… Il devait faire quoi alors ? Continuer ? S'arrêter ? S'excuser ? Eh bien non, le Baskerville n'aurait pas sa réponse tout de suite, il devrait rester là, serrant sa compagne dans ses bras en attendant un verdict. Au moins, elle ne lui avait pas encore collé une baffe, ce qui était un bon signe selon lui déjà. Ne disant rien, il attendit donc, gardant son visage près du sien pour que la jeune fille pose son front contre le sien, bien sagement. En même temps, que pouvait-il faire hein ? Il était totalement à la merci de la jeune femme, c'était sa décision à elle et il ne ferait que la respecter, comme le gentleman qu'il était. Même si cela pouvait faire sourire de traiter Angeler Silencio de gentleman, il fallait bien l'avouer. Mais la réponse de Kyrielle finit tout de même pas arriver, peu sûre d'elle certes, mais bien là et… Surprenante !

Au début, le brun se demanda un instant s'il avait bien entendu ce qu'elle venait de lui dire, mais il fallait bien se rendre à l'évidence, oui, il n'avait pas rêvé. Chacun son tour de surprendre l'autre hein, de le choquer même, car Angeler n'aurait vraiment pas cru que sa petite vierge effarouché préférée puisse lui demander ça. Ça quoi ? Eh bien… Elle voulait le voir à poil, il n'y avait pas d'autre mots. Enfin si, il y en avait, mais ceux-ci étaient bien plus clairs que ceux employé par la jeune femme, même si Angeler était à présent certain d'avoir bien compris et entendu. Il devait donc… Vraiment le faire ? Ahem, elle n'avait pas dit qu'il le ferait après hein, juste qu'elle voulait voir, le voir lui, dans son intégralité. C'était… Un peu beaucoup étrange en fait, voilà donc que le Baskerville devait se déshabiller dans son propre laboratoire et avant de songer à arracher ses vêtements à la jeune femme en plus, la vie était décidément étrange. Mettant un petit moment à réaliser et surtout à répondre, le jeune homme profita d'un nouveau baiser donné par sa compagne pour prendre son temps, imaginer la suite, là où tout cela pouvait les conduire… Bon, disons seulement qu'ils avançaient encore un peu aujourd'hui. Caressant doucement le dos de sa compagne, il brisa donc leur baiser en séparant un peu leurs lèvres, pas trop tout de même histoire de pouvoir lui répondre.  

" Tu sais bien que je ne peux rien te refuser… Donc si c'est vraiment ce que tu veux… "

D'un geste lent mais sûr de lui, le jeune homme alla retirer sa cravate, certainement au grand damne de Kyrielle qui adorait tirer dessus pour l'attirer jusqu'à elle. Mais bon, il n'allait tout de même pas enlever tous ses vêtements sauf sa cravate hein, ça ressemblerait trop à une laisse dans ce cas… Et se serait totalement ridicule. Posant la cravate sur la chaise à côté d'eux où se trouvait déjà sa veste, le brun continua donc ce qu'il avait commencé en défaisant un par un les boutons de sa chemise jusqu'à ce que celle-ci soit complètement ouverte. Cela devait rendre service à la demoiselle qui avait entreprit de passer la main sur son torse tient, comme cela, sont tatouage était bien visible également. Faisant glisser la chemise le long de son dos, il la posa avec le reste de ses affaires avant de regarder la jeune femme rougissante pour la prendre de nouveau dans ses bras. Il n'avait pas finit ? Oh ça, il le savait bien, mais il comptait prendre son temps et ne pas imposer trop vite la chose à la pauvre Kyrielle. De plus, faire ça là comme ça, juste au milieu de son laboratoire, ça ne lui disait trop rien bizarrement… En douceur, Angeler reprit donc la demoiselle dans ses bras pour la porter de nouveau, l'emmenant cette fois un peu plus loin puisqu'il se dirigeait ni plus ni moins que vers la salle un peu en arrière du laboratoire, là où protégé d'un rideau se trouvait le lit où dormait le scientifique lorsqu'il n'avait pas envie de remonter jusqu'à sa chambre.

La posant délicatement sur le lit pour qu'ils soient plus… A l'aise dirons-nous, le jeune homme restant quant à lui debout et sembla hésiter un instant avant de porter sa main à sa ceinture pour la défaire. Bon là… il y avait de quoi se poser des questions quant à la suite des évènements hein, mais non, il faisait simplement ce que lui avait demandé la demoiselle. Eh oui, monsieur allait se montrer, entièrement et n'allait rien lui cacher… Bon, en même temps, il s'était déjà déshabillé devant elle hein, c'était juste qu'elle ne s'était pas montré très attentive à ce moment-là et n'avait pas vraiment observé la chose, se contentant de l'effleurer dans le bain… Ce qui n'était déjà pas mal. Le Baskeville fit donc ce qu'il avait à faire, retirant d'abord sa ceinture, puis le pantalon… Puis marqua un temps d'hésitation avant de virer ce qu'il restait. Voilà, tu es contente Kyrielle ? Mouais, inutile de demander, c'était pratiquement sûr qu'elle avait la parole coupé la tout de suite la pauvre. Bon et bien… Voilà, c'était fait, il pouvait se rhabiller maintenant ? Enfin non, ce serait dommage d'avoir fait tout cela pour rien du coup et c'était très peu équitable en y réfléchissant bien. S'asseyant aux côtés de la jeune femme, il ne fit rien pour se cacher, ni pour s'exhiber non plus d'ailleurs, lui laissant le temps… De retrouver la parole ? Mouais, il jeta tout de même un regard à la demoiselle pour voir son expression, si c'était encourageant ou pas en somme, se disant que c'était étrange que la chose ne soit pas réciproque… Ce qu'il ne tarda pas à faire remarquer d'ailleurs.

" C'est assez gênant tout seul en fait… "

Eh bien… Oui, quand même, alors par pitié Kyrielle, débug donc pour ne pas laisser le pauvre Baskerville dans cette galère.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]   Aujourd'hui à 21:48

Revenir en haut Aller en bas
 

Chérie, je te présente mon amante… La science ~ [-18 / pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Sablier :: ♠ Repaire des Baskerville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit