AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 09:44

La journée aurait pût être parfaitement banale est calme pour les deux jeunes gens non ? En tout cas c’était ce qui était prévu même s’il semble les deux avoir un penchant pour avoir une vision différente de la normalité. Au final qu’est—ce qu’ils avaient récoltés tous les deux ? Des coups pour la jeune fille et une chemise tâchée de sang pour l’homme. A croire que c’était une habitude  pour lui en fait de salir sa chemise avec du sang. Notez tout de même que c’était la deuxième fois en trois jours ! Le pire c’est qu’au final c’était toujours de la faute de Kyrielle, cette dernière allait finir par lui couter cher en chemise… Mais pour tout vous dire la jeune fille ne pensait pas vraiment à cela en fait. Puisqu’elle n’avait pas tardé à vouloir soulager ses plaies avec un peu de neige. Contre les plaies de ce genre rien de mieux qu’un bon coup de froid même si ce n’était pas indolore. Une fois la douleur un peu estompée elle s’était finalement relevée, toujours en train de s’excuser de lui attirer des ennuis. Au vu la façon dont il la serrait contre lui et qu’il lui parlait, le brun semblait bien s’en ficher. Annonçant même qu'elle n’avait pas à penser qu’il s’ennuyait de ce qu’il pouvait l’inquiéter ou autre,  préférant en somme ne pas avoir à revoir ce genre de scène. Oh.. si elle avait eu plus de marge pour répliquer à ses agresseurs elle l’aurait fait, ce n’était pas la première fois non plus qu’elle se retrouvait dans ce genre de situation. Cependant elle ne pût que garder le silence devants les intentions de son homme, tout comme la réaction de ce dernier lorsqu’elle avait ouvert sa chemise en sang en panique, se demandant si cette tâche venait de lui ou non. Fort heureusement ce ne fût pas le cas, et le brun ricana doucement à sa réaction, sous-entendant qu’il fallait plus s’en faire pour lui que pour elle. Ah mais… Ne trouvant sur le coup pas trop quoi répliquer, la jeune fille se contentait de se remettre de ses émotions tranquillement dans ses bras. C’était là la meilleure place… Selon elle !

Elle quitta cette dernière uniquement pour aller régler son compte au deuxième marchand à sa manière. Certainement de façon plus délicate que son homme en fait, en même temps vu sa corpulence on faisait avec les moyens du bord, l’homme finit par se retrouver avec le gorge broyé par un talon. Mort inévitable et pas forcément rapide… Mais c’était bien le cadet des soucis de la jeune fille qui passait plus pour une fille froide et sadique qu’autre chose. La seconde suivante elle était de nouveau la jeune fille amoureuse un peu timide sur les bords, se retrouvant vers son aimé pour justifier son acte et retourner dans ses bras. A en juger l’expression qu’affichait son homme, ce dernier semblait plutôt surpris de sa compagne pour le coup, bien qu’il finit par tendrement lui sourire avant de murmurer quelque paroles au plus près de ses lèvres. Une femme surprenante et que ce n’était pas étonnant qu’il soit fou d’elle… ? Rien qu’à ses paroles, les joues de la jeune fille prirent encore plus de couleur. Visiblement aussi surprise que gênée de ce qu’il venait de lui dire. D’ailleurs son cœur loupa un battement à ce moment-même. Bien trop surprise pour répondre, elle ne pût que se faire un peu plus tremblante dans le creux de ses bras lorsqu’il l’embrassa doucement. Elle lui rendit d’ailleurs tendrement ce dernier, avant de se retrouver à nouveau toute penaude contre lui, alors qu’il lui affirmait recommencer si elle faisait un peu plus attention à elle, qu’en couple les sorties n’étaient pas si mal que ça, le tout en frottant doucement son nez contre le sien. Il était comment dire… Vraiment adorable, non à croquer même selon elle. Kyrielle estimait être la femme la plus heureuse et chanceuse au monde. Finissant par arriver à décrocher un sourire tout en restant bien contre lui, elle hocha doucement la tête pour toute réponse. Visiblement encore un peu retournée par ces tendres paroles qu’il lui avait dites.

Serrant sa petite main dans la sienne, la petite Chain suivant son contractant qui avait heureusement ralentis le rythme pour pouvoir rester à ses côtés. Bien rapidement les deux jeunes gens se retrouvèrent dans une rue un peu plus grande, là où le fiacre les avait déposés. D’ailleurs il n’y avait pas beaucoup de monde dehors vu le temps, la jeune fille ne pût s’empêcher de penser à ce qu’elle aurait dût faire dehors par ses températures. Cela n’avait cessé de s’aggraver, pas sûr qu’elle aurait fait l’hiver indemne sans parler de simplement rester en vie. Quoiqu’il en soit elle fût plutôt ravie de pouvoir monter dans un fiacre en plus en la compagnie d’Angeler. La demoiselle ne tarda d’ailleurs pas à reprendre sa place habituelle au plus près de lui. Comme si s’éloigner ne serait-ce qu’un peu de cet homme n’était pas envisageable pour elle. En fait c’était presque plus ou moins ça… Bien installée contre lui, la demoiselle se faisait bien silencieuse, en fait il n’y avait pas vraiment besoin de parler, elle était avec lui, bien, tout allait bien alors. Caressant doucement son visage et ses cheveux, si elle avait été fatiguée elle aurait pût s’endormir en fait ! Mais cela ne fût pas le cas, puisque le voyage se passa plus vite que prévu. Enfin, il ne lui avait pas paru long.  Se levant rapidement de ses genoux, Kyrielle descendit du fiacre gardant toujours un contact avec son homme, le fiacre était arrêté un peu plus loin que le manoir. En même temps Angeler n’allait pas bêtement lui dire de se rendre au repaire des Baskerville. Ne se posant de toute façon pas plus de question sur cette histoire de Baskerville, la petite Chain estimait juste être très bien avec lui et cela s’arrêtait là ! Se laissant une nouvelle fois guidée, n’ayant toujours pas retenu le chemin de ce manoir, le jeune couple ne tarda pas à arriver.

L’intérieur était tout de même devenu un peu plus familier pour la demoiselle qui était maintenant capable de déterminer où était leur chambre. Après cela s’arrêtait là en fait, le reste était encore flou. Oh et puis, elle avait bien le temps de le visiter ce manoir non ? En tout cas après avoir une nouvelle fois marché dans le froid de l’hiver, se serait mentir de dire que la demoiselle n’était pas plus que ravi de retrouver cette chambre qui était déjà un grand repère pour elle. A peine rentrée dedans que la jeune fille retira la longue cape noir qu’il lui avait.. heu… Prêté ? Donné ? Ainsi qu’insister pour prendre le manteau de son homme et les suspendre histoire qu’ils puissent sécher tranquillement. Bien qu’elle espérait au fond ne pas ressortir de suite. Un regard dehors. Il neigeait toujours… Et cela ne semblait pas être prêt de s’arrêter. Apposant sa main sur sa tête, la jeune fille eut tout de même pour reflexe de retirer ses bottes ainsi que ses chaussettes longues qui étaient trempées à cause du fait qu’elle s’était agenouillée dans la neige plus tôt. Les mettant à sécher, la jeune fille restait ainsi avec uniquement sa jupe et ce qu’il y avait dessous pour le bas. Ce qui n’étaient pas bien gênant pour le coup, puisqu’ils sont un couple et qu’ils étaient que tous les deux.. non.. ? Soufflant un coup en s’essayant sur le lit, la demoiselle finit par regarder son aimé et de dire un peu timidement.

- Je suis vraiment contente que tu m’ais ramassé dans la rue… Vraiment…

Non seulement elle était contente d’être en sa compagnie, mais démontrait aussi qu’elle était visiblement ravit de ne pas devoir passer les nuits dehors. Au chaud à l’intérieur avec une cheminée et un homme voilà qui est parfait non ? Pour elle oui… Réalisant soudainement que la chemise de son compagnon était toujours tâchée de sang, la demoiselle l’invita juste en silence à s’assoir à côté d’elle. C’est son lit à lui pour commencer rappelons-le hein. Une fois ceci-fait la jeune fille entreprit de déboutonner doucement la chemise pour la faire lentement glisser le long de ses bras.

- Désolée, à cause de moi tu en a salit une autre… Tu veux que j’essaye de la récupérer ? Le sang est encore frais dessus.

Oui oui, elle se proposait pour laver à la main sa chemise avec du savon et être bonne pour frotter pour un moment. Mais ce n’était pas bien grave. Mais pour tout vous dire son attention était attiré vers autre chose. Le torse de  cet homme magnifique homme juste devant elle. Oui bon c’est vrai, elle avait dormit dessus la nuit dernière, mais pouvoir l’admirer non pas du coin de l’œil comme la première fois qu’il s’était à moitié déshabillé en sa présence, la jeune fille laissa quelques rougeurs apparaitre sur ses joues. C’était possible d’être aussi attirant.. ? En tout cas rien que ceci fit faire légèrement accélérer les battements de son cœur. N’arrivant de toute façon que difficilement pour ne pas dire pas du tout à cacher non seulement sa gêne, le petit effet qu’il faisait sur elle mais aussi le simple fait qu’elle le relookait. La demoiselle tenta tant bien que mal de défaire son regard de lui pour se concentrer sur... Tient la chemise qu’elle tenait entre les mains. Même si de temps à autre des petits regards en coin pouvaient étrangement être visibles. Sans le regarder, du moins toujours en train d’essayée de ne pas le faire, la demoiselle murmura doucement. Un peu pour lui, mais c’était vraiment dit de façon difficilement audible vu la timidité dont elle faisait preuve. Comme une réaction un peu à retardement de ce qu’il lui avait dit plus tôt.

- C’est moi qui suis folle de toi…

Pourquoi dire ça une plombe plus tard après la phrase sérieusement.. ? En tout cas, je peux vous assurer que la rougeur de ses joues laissaient supposé qu’elle n’avait plus du tout froid au moins !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 09:53

Qu'on était bien chez soi, mieux que dehors sous la neige en tout cas. On ne pouvait pas vraiment qualifier le manoir des Baskerville comme luxueux et confortable, plutôt comme délabré et bouffer par le temps, bref, un endroit qui devait avoir connu ses plus belles années dans le passé et avait ensuite décliné, mais en tout cas, il pouvait bien mettre à l'abri du froid beaucoup de monde. Il ne fallait pas grand-chose en fin de compte, juste un peu de feu dans la cheminé et le tour était joué. Bon, dans les couloirs, il faisait nettement plus froid tout de même… Mais personne ne vous demandait de rester planté au milieu de celui-ci comme un crétin empaillé, si ? Ce n'était pas le problème d'Angeler en tout cas, qui passait le plus clair de son temps soit dans son laboratoire, soit dans sa chambre, le second lieu étant tout de même beaucoup moins visité par ses soins avant l'apparition dans sa vie d'une certaine personne… En temps normal, une fois rentré d'une quelconque escapade, le jeune homme n'aurait pas eu à chercher bien loin et serait allé directement dans son laboratoire adoré, sauf en cas où il aurait eu quelque chose à prendre dans la chambre, mais cela c'était plus rare. Bon, pour le coup, il fallait tout de même qu'il change de chemise… Mais le connaissant, il devait bien en avait d'autre rangé en bas, il était tout de même du genre prévoyant, ou tout simplement préparé à ne pas quitter son labos des journées entières. Non, rien à faire, c'était bien la présence de Kyrielle qui avait décidé de sa destination dans le manoir.

Si c'était grave ? Bien sûr que non, il trouvait désormais un nouveau charma à sa chambre, comme s'il la redécouvrait tout à coup… C'était bien le cas, il n'y avait pas une jolie demoiselle dedans pour l'intéresser jusqu'à maintenant, du coup, il s'en fichait un peu des meubles. Après un voyage sans doute un peu long… Mais qui lui parut pour sa part très court vu la bonne compagnie qu'il avait, Angeler avait fini par raccompagner Kyrielle jusqu'à leur point de départ, pas mécontent lui-même d'être enfin à l'abri de ce temps à ne pas mettre un chien dehors. Et dire que sa compagne avait dormis dehors plusieurs nuits avant cela… Mieux valait ne pas y penser, un peu comme les coups qu'elle s'était pris alors qu'elle était censée être sous sa protection… Non en fait, ça aussi il n'arrivait pas à oublier et il s'en voulait un peu, même si finalement, les deux types qui avaient fait cela n'étaient plus de ce monde et pas forcément à cause de lui en fait, puisque la femme qu'il aimait s'était aussi révélée être une véritable tueuse. En même temps… C'était Angeler, il ne fallait pas croire qu'il allait attirer une femme tout à fait banale… Quoi que si, il le pouvait très bien, mais celle-ci se serait vite enfuit en connaissant un peu mieux le personnage, alors que Kyrielle semblait accepter ses défauts… Qui n'en était pas vraiment à ses yeux en fait. Sans même le savoir avant, ils semblaient vraiment être faits pour se compléter et vivre ensemble, en bonne harmonie puisqu'ils avaient l'air prêt à accepter à peu près n'importe quoi venant de l'autre. Angeler était un tueur doublé d'un savant fou ? Pas grave, Kyrielle aussi pouvait tuer et juste après redevenir la petite jeune femme fragile et innocente qu'elle avait toujours été… En fait, des deux, c'était peut-être elle la plus effrayante.

Enfin, du moment que cela ne le touchait pas, Angeler s'en fichait bien, cela donnait même un charme supplémentaire à sa compagne, bien qu'elle n'ait pas besoin de cela à ses yeux, puisqu'elle était déjà la plus merveilleuse des jeunes femmes… Il exagérait ? Hum… Allez donc lui dire si cela vous chante, mais le retour chez vous en vie n'est pas garantie, vous êtes prévenu. Bref, une fois de retour dans sa chambre, où il semblait vraiment être prêt à passer du temps tout à coup, le Baskerville n'avait pas perdu de temps pour enlever son manteau trempé par la neige qui tombait dehors. Ses gants suivirent bien évidemment le même sort, il n'en avait plus vraiment besoin à l'intérieur et compte tenu du fait qu'ils étaient un peu taché de sang – et un peu reste un euphémisme -  et commençaient à raidir au fur et à mesure que celui-ci séchait, ce n'était pas très agréable ni pratique à porter. Bon, il lui restait tout de même sa chemise… Pas étonnant que Kyrielle l'ait cru blessé tient, en voyant tout ce sang, mais que voulez-vous, quand on empale un mec, ça gicle… Bon, la solution la plus simple restait de ne pas empaler de mec, mais il ne fallait pas pousser non plus, si Angeler n'avait plus le droit d'infliger des morts douloureuses à ceux qui l'emmerdait, quel était l'intérêt d'être un Baskerville franchement ?... Ne plus vieillir ? Vivre très longtemps ? Se régénérer après une blessure ?... Oui bon, il y avait tout cela aussi, mais tuer des gens restait au moins dans le top trois, il n'en démordrait pas. Un peu comme si cela lui avait manqué depuis un moment, avant de s'attaquer à autre chose de peut-être plus important, le jeune homme alla trouver sa boite de cigare pour en prendre un et l'allumer… Eh bien quoi ? Il était fumeur, cela ne se soignait pas comme cela et puis comme on venait de le dire, il était pratiquement immortel, alors les dangers du tabacs, il n'en avait rien à cirer.  

Bien parti pour se débarrasser de sa chemise tâchée, au risque de choquer la gente féminine présente… Quoi qu'il était pratiquement sûr que le spectacle ne lui déplairait pas, le Baskerville fut cependant interrompue dans sa lancée par Kyrielle qui lui parlait timidement. Tournant le regard vers elle, il la trouva assise sur le lit, ses chaussettes montantes et ses chaussures, certainement trempé par la neige retiré, ce qui était bien mieux si elle ne voulait pas attraper la mort. Cela dit… Cela laissait tout de même les jambes de la demoiselle découvertes, ce qui ne fit que rappeler à Angeler à quel point sa compagne avait de belles jambes justement. Fines, élégantes, tous ce qu'il fallait pour lui donner envie de promener ses mains dessus… Mais non, ce n'était vraiment pas le moment de penser à cela. Obsédé lui ? Non, pas du tout, juste très amoureux de Kyrielle et puisqu'il ne l'avait pas encore touché… Au sens large tu terme s'entend, son esprit avait tendance à fantasmer tout seul. Si cela se calmerait après ?... C'était vraiment peu sûr, il en doutait fortement en fait, mais pour l'instant, il se trouvait un peu pervers d'avoir de tels regards envers elle… Même si techniquement, elle ne devait pas voir grand-chose avec ses lunettes noires. De plus, il n'était pas non plus en permanence en train de la regarder non plus, il savait se tenir non mais oh. La preuve, il n'oublia même pas de lui répondre… D'enlever sa chemise comme il l'avait prévu, oui, mais pas de lui répondre.

" Tu ne méritais pas de vivre comme ça… Et c'était trop dangereux pour toi de toute manière. "

Oui, même après l'avoir vue tué un homme à l'aide de ses talons hauts, le jeune homme trouvait le moyen de trouver sa compagne douce et fragile… Aller donc savoir comment, lui seul le savait sans doute. De toute manière, il était catégorique là-dessus, sa Kyrielle n'avait rien à faire dans la rue, sa place était ici à ses côtés… Ou ailleurs à la limite, du moment qu'ils étaient ensemble, ce n'était pas bien important. Suivant l'invitation de la jeune femme qui voulait qu'il la rejoigne sur le lit, Angeler ne se fit pas prier pour s'approcher d'elle et s'asseoir tranquillement à ses côtés, allant même jusqu'à déposer un petit baiser sur sa joue au passage, écartant pour un instant le cigare de sa bouche pour l'occasion bien entendu. Que voulez-vous, il était amoureux, les gestes tendres, il ne pouvait donc pas s'empêcher d'en faire. Il fut pourtant un peu surpris de voir sa compagne commencer doucement à défaire les boutons de sa chemise pour finir par lui retirer… Avait-elle la moindre idée de ce que ce geste pouvait signifier alors qu'ils étaient assis sur un lit ou bien ?... Non, en fait, elle voulait tout simplement l'en débarrasser car rappelons-le, celle-ci était bien taché de sang, ce pour quoi elle s'excusa d'ailleurs. Oh, ben ça… Il salissait ses chemises de la sorte bien avant de la connaitre et cela ne changerait certainement pas de si tôt, ce n'était donc pas de sa faute. Mais le plus mignon était bien la manière dont elle lui demanda s'il voulait qu'elle essayer de la rattraper. Elle avait vraiment envie de faire tout et n'importe quoi pour lui non ? Tout simplement adorable, même si Angeler ne tenait pas vraiment à ce vêtement en particulier en fait… Puis du sang sur une chemise bleue, même en frottant bien, elle aurait beaucoup de mal à lui faire retrouver sa couleur d'origine. Un petit sourire taquin aux lèvres, le Baskerville secoua alors doucement la tête en signe de négation.

" Ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est pas la première qui finit dans cet état. Je ne dois pas être assez soigneux avec mes affaires c'est tout. "

Franchement, il n'allait tout de même pas faire laver ses chemises à Kyrielle, surtout vu l'état dans lequel il avait tendance à les mettre… La pauvre tout de même ! Celle-ci garda néanmoins la chemise dans ses mains, la regardant de temps en temps, bien qu'elle levait parfois les yeux vers le Baskerville pour… Admirer la vue ? Qu'elle était mignonne avec ses joues rougis de petite innocente, cela ne faisait que faire craquer d'avantage notre brun qui la trouvait tout simplement adorable comme cela. Levant la main pour la porter au niveau de son visage meurtris par les coups, le jeune homme alla doucement la poser sur sa joue, l'effleurant à peine comme s'il avait peur de lui faire mal. L'attention de la jeune fille était pourtant encore une fois revenue sur la chemise, comme si celle-ci pouvait franchement rivaliser avec Angeler. Bon, il avait sûrement plus beau, on trouvait toujours et même plus musclé, mais il n'avait pas à se plaindre tout de même, il n'avait rien d'un asticot notre Baskerville… Bon, peut-être un peu maigre au niveau des épaules, les clavicules ressortaient un peu sous la peau pour tout dire, mais ce n'était pas si choquant. Prenant une bouffée de son cigare, le jeune homme dut un peu tendre l'oreille pour finir par entendre ce que lui disait sa compagne sans vouloir décoller sa chemise des yeux… Bizarrement, rien qui n'avait à voir avec la lessive cette fois, mais elle lui répondait tout de même à quelque chose qu'il avait dit… Un bon moment avant, puisqu'ils se trouvaient alors dans les rues de Réveil lorsqu'il avait déclaré être fou d'elle. Alors comme ça, elle aussi ? Pourquoi cela n'étonnait en rien le Baskerville tient… Cela lui faisait plaisir bien entendu, mais de là à être surpris, il y avait loin quand même. Mais il y avait là de quoi faire sourire doucement notre homme, qui se pencha alors légèrement vers elle pour passer son bras autour de sa taille.

"C'est un secret pour que tu le dise si bas ? "  

Lui-même avait parlé tout aussi bas d'ailleurs, bien que toute trace de timidité était totalement inexistante chez lui. Il avait tout simplement envie de lui parler tout bas à l'oreille et de rire doucement de sa candeur qui au fond lui plaisait tellement. S'il se moquait ? Mais non… Il avait tout simplement envie de voir s'il pouvait la faire rougir encore plus, ce dont curieusement, il ne doutait pas trop en fait. De sa main libre, il alla tranquillement enlever ses lunettes noires qu'il portait toujours, histoire de mieux regarder sa compagne dans les yeux. De toute manière, avec elle, ça ne le dérangeait pas de les enlever, il ne ressentait pas autant le besoin de cacher son œil étrange avec elle… Parce qu'elle avait presque le même ? Non, tout simplement parce qu'il n'avait pas besoin de cacher une faiblesse face à elle, il pouvait bien tout lui montrer. Et puis… Sans les lunettes, c'était tellement plus simple de lui lancer un regard séducteur… S'il jouait avec elle ? Non, pas du tout… Oh, mais c'était tellement drôle de la voir s'emballer pour un rien aussi… Et puis, ce n'était pas comme s'il était méchant, il n'allait pas la dévorer tout de même.

" Je suis content de t'avoir près de moi tu sais… Sans toi, je n'aurais jamais découvert qu'un visage pouvait prendre autant de teinte de rouge différente. "  

… Bon d'accord, il était méchant à la taquiner comme cela, mais ce n'était pas de sa faute… C'était tellement tentant aussi. Et puis, il n'était pas très doué avec les sentiments… Du coup, c'était plus facile de faire passer les choses comme cela, mais au moins, il ne mentait pas, il était vraiment heureux qu'elle soit près de lui à cet instant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 09:56

Sérieusement, que dire quand on est accompagné d’un ange dans une chambre ? Ce dernier étant rien que pour nous. Rien du tout exactement. On ne peut que sourire bêtement et rougir avec le cœur qui bat à toute vitesse. Pour être franc, cela faisait bizarre à notre petite demoiselle de réagir comme ça. Assez peu habitué à ce qu’un homme lui fasse ce genre d’effet pour ne pas dire que c’était la première fois. Avant, ce n’était pour elle que du dégout, de l’effroi ou encore de l’ignorance pour eux. Mais alors avec lui… C’était totalement autre chose. Il l’attirait littéralement. Impossible pour elle de se défaire de lui, même pas qu’un peu. Bien que voulant regarder ailleurs, ses yeux se reposaient bien souvent sur ce bel homme qui ne cessait de se vanter n’être qu’à elle. Enfin plus ou moins. Avait-il réellement de quoi se vanter sérieusement ? Pas de son point de vu à elle en tout cas, mais elle n’allait pas s’en plaindre. Attendant patiemment sur le lit, la demoiselle observa son homme aller chercher quelque chose. Finalement à ce qu’il alluma avant de glisser cet objet entre ses lèvres, c’était un cigare. Bien qu’haussant légèrement les sourcils en le regardant la petite brune se rappela alors soudainement de la légère odeur plantant qu’elle avait remarqué sur lui ou ses vêtements, notamment la première fois qu’elle avait enfouit sa tête dans son cou, le jour où il l’avait ramassé. Une odeur de tabac froide. Et puis, la cape qu’il lui avait passé sentait au fond toujours un peu le tabac. Tant de fait qui lui étaient totalement passés au-dessus au final, comme si cela allait la gêner, l’odeur aurait été gênante bien plus tôt pour elle. Du moment qu’il ne lui soufflait pas dessus aucun soucis en somme. C’était son Angeler, ainsi elle l’acceptait tel qu’il était. Certain pourraient même dire qu’elle l’acceptait avec bien des défauts, alors pourquoi pas celui-ci ? Et puis sérieusement cela ajouter un petit quelque chose à son charme, un petit côté viril dirons-nous ? En tout cas, ce n’était certainement pas elle qui allait commencer à le critiquer et à vouloir le changer…

Une fois son homme assis à côté d’elle, la jeune fille s’était évertuée à lui déboutonner sa chemise et la lui retirer. Non pas par envie de le voir torse nu, même si au final le spectacle n’était pas déplaisant selon elle, mais plutôt pour lui retirer ce bout de tissus souillé par le sang du dos. Elle avait déjà eu une frayeur au début en voyant la quantité de sang, inutile de la garder. Même si la demoiselle se proposa pour lui récupérer sa chemise au lavage, se trouvant coupable de l’état de cette dernière. Son brun nia bien rapidement, refusant qu’elle se mette à la laver, ajoutant même qu’il faisait déjà cela avant. Pourtant, il n’était pas couvert de sang le jour où il s’était rencontré. Ah mais, oui je sais, ce n’est pas vraiment une référence enfin… Oh et puis Zut. Kyrielle arrête de vouloir chercher des excuses et ne lave donc pas cette chemise ! Restant silencieuse comme pour confirmer qu’elle ne le ferait pas, la demoiselle semblait bien indécise entre poser les yeux sur la chemise ou sur le magnifique torse-nu qui s’offrait alors à elle ? Elle avait le droit de le regarder non.. ? Si ce n’était pas elle qui le pouvait, qui alors ? Ne me répondait pas tout le monde et n’importe quel femme au risque de voir un objet insolite de la pièce voler pour vous éclater en pleine face… En tout cas, face à son aveu comme quoi elle était folle de lui. Le brun toujours en train de fumer tranquillement son cigare ne semblait pas vraiment surprit. Oui bon ça va hein ! Pas besoin d’encore plus la mettre mal à l’aise ! Trop tard. La voilà déjà en train de rougir de plus belle lorsqu’il lui murmura doucement si c’était un secret pour que cela soit dit tout doucement. Non ! Enfin… Ce n’était pas ça voilà tout !

Tortillant les doigts sur le bout de tissus bleu ensanglanté entre les mains, la demoiselle baissa la tête comme pour cacher si possible son regard derrière sa frange. Non mais, il avait fini lui de la chercher en plus ? Je vous rassure elle ne lui en veut pas c’est juste.. qu’il était capable de la faire rougir pour un rien et surtout qu’elle s’emballe facilement pour pas grand-chose. Ainsi, alors qu’il passa son bras autours de sa taille, Angeler se trouvait en ce moment même beaucoup plus proche d’elle. Ajoutant qu’il était heureux qu’elle soit là, qu’il n’aurait jamais vu autant de nuance de rouge sur le visage d’une personne. Et voilà, monsieur en remet une couche !  Se collant finalement à lui pour cacher sa tête qui avait une bien drôle de couleur dans son cou. La demoiselle tenta de se reprendre ainsi. Soufflant un cou avant d’oser relever la tête, bien qu’affichant toujours une petite mine gênée, lâchant finalement cette chemise qu'elle tenait toujours entre les mains, la jeune fille passa doucement sa main sur sa joue en silence. Avant de doucement la faire glisser dans son cou et enfin sur la tatouage sur son torse. C’était étrange de se dire que c’était pas là avant.. que c’était là à cause d’elle, pour elle.. ? Dessinant doucement le contour du cadran vide, la jeune fille finit enfin par décrocher un mot pour toute réaction oral.

- Idiot… Te moque pas de moi… Tu sais déjà ce que je pense de toi…

C’était dit avec une toute petite voix timide. Bien sûr qu’il savait déjà tout, elle lui avait dit je t’aime, ce n’était pas suffisant ? Pour elle si en tout cas… Doucement, elle releva toujours la même main pour aller doucement prendre le cigare déjà bien entamé entre ses lèvres pour la lui retirer. Pourquoi le priver de son cigare ? Tout simplement parce qu’elle pouvait l’embrasser peut-être un petit plus facilement non ? Enfin ce n’est qu’une supposition… Le regardant un bref instant dans les yeux, ce regard qu’elle aimait tant qui lui était désormais à nouveau accessible du regard depuis qu’il avait retiré ses lunettes, la jeune fille se redressa légèrement dans sa position assise pour aller trouver ses lèvres avec les siennes. Un tendre et doux baisé bien sage, voilà ce qu’elle lui donna. Poussant même la chose jusqu’à aller très doucement et timidement lui mordiller la lèvre inférieur. Ne lui demande pas pourquoi elle faisait ça elle ne le savait pas elle-même. Prenant garde au cigare qu’elle tenait entre les doigts elle retourna tout de même lui donner un autre petit baiser sur les lèvres avant de doucement, comme par instinct se hisser sur sa place sa favorite. Ses genoux. Ses bras autours de sa nuque, la petit Chain recommença la même chose que la dernière fois. Soit parce qu’elle avait oublié l’avertissement soit parce qu’elle se disait que tous les deux habillés c’était bon.. ? Certainement la deuxième option dans son cas. Une jambe de chaque côté de lui pour être bien en face et son petit corps collé contre son torse-nu. Kyrielle glissa à nouveau le cigare entre ses lèvres. Voulant lui laisser le temps de le terminer quoi. Passant doucement sa main sur sa joue ainsi elle finit par de nouveau parler.

- Je t’aime tellement… J’en viens à me demander ce qu’un homme comme toi fait encore seul.

Sous-entendu tu pourrais avoir n’importe qu’elle femme avec toi tellement tu as-tu charme ? Certainement. On pouvait cependant ressentir cette petite touche de jalousie dans sa voix, montrant qu’elle n’aimerait certainement pas le voir avec une autre. Le simple fait d’y penser… Hm non, pensons à autre chose. Glissant ses bras contre sa peau blanche, la petite brune semblait décidément aimer le contact peau contre peau avec lui, même s’il ne s’agissait pour elle que de ses bras. Laissant ses mains vagabonder dans son dos elle lâcha tout doucement au creux de son oreille, soufflant dans cette dernière. Comme si élever la voix dans cet instant casserait tout le charme du moment…

- S’il fallait tomber dans l’Abyss pour pouvoir te rencontrer, alors je suis contente que cela ce soit fait. Embrassant doucement son oreille elle lâcha dans un souffle. Ma Lune…

Bon ben c’était décidé, la jeune fille venait de lui trouver un nouveau surnom. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il avait la peau blanche, comme s’il était baigné par un rayon de lune. Sombre mais lumineux à la fois, du moins pour elle. Préférant éviter les rayons de l’astre du jour. Et encore, la jeune fille ne savait pas encore quel était son mode de vie à cet instant même ! C’est peu dire. Mais la brune avait étrangement l’impression que ce surnom lui allait comme un gant. Resserrant l’étreinte de ses bras et de ses jambes sur lui, comme pour le serrer fortement contre elle. Même si cela pouvait être vu d’une toute autre façon d’un point de vu externe. Kyrielle embrassa doucement sa joue. Avant de descendre ses lèvres dans son cou. Le pire, c’est qu’elle ne se rendait pas compte qu’elle avait les bons gestes pour comment dire, allumer un homme.. ? Allez disons cela comme ça. Soufflant dans son cou doucement, elle embrassa cet endroit de son corps à plusieurs reprises. Avant d’y faire un suçon. Laissant une petite marque rouge bien visible. Satisfaite ? Kyrielle fit très légèrement glisser sa langue sur sa peau. Elle ne pouvait pas l’embrasser à cause de son cigare, il fallait faire sans non ? En tout cas la seule chose qui était certaine pour elle, c’est qu’elle voulait être proche de lui et surtout lui montrer toute son affection. Qu’elle faisait des efforts, voir même sans s’efforcer de faire quelque chose, se sentait plus à l’aise à ses côtés !

Un de ses mains remonta doucement le long de sa colonne vertébrale pour aller doucement caresser sa nuque et se glisse dans ses cheveux noirs. La deuxième resta là dans le dos, à faire de petits cercles du bout des ongles. Que de tendresse… Du moins toujours de son point de vu de vierge hein…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 09:58

Soyons francs, manipuler les gens pour leurs faire faire ce qu'il désirait, Angeler savait le faire, très bien même… C'était un peu comme… Un passe-temps ? Un passe-temps particulièrement malsain alors, qui prouvait bien que notre homme n'était pas si ordonné que cela dans son propre esprit. Un tordu ce pauvre Baskerville ? Mais non, il cherchait simplement à tuer le temps en général, alors si cela pouvait lui être utile, il n'allait pas s'en plaindre… Et certainement pas plaindre ses pauvres victimes non plus. Elles n'avaient qu'à lui résister après tout, c'était tout à fait faisable… Mais pas si facile à faire sans nul doute, la jeune Kyrielle pouvait en témoigner. Comment cela il se fichait d'elle ? Mais non, pas du tout, il avait juste envie de la taquiner un peu… Aussi étrange que cela puisse paraître, cela était affectueux. L'envers de l'amour, ce n'est pas la haine, c'est l'indifférence et Angeler était justement très amoureux de sa Kyrielle, si bien qu'il ne pouvait rester trop longtemps sans faire attention à elle. S'il ne la regardait même pas ou se fichait de l'endroit où elle se trouvait, ce serait nettement plus problématique que l'habitude qu'il était en train de prendre en la taquinant de temps en temps. C'était sa façon à lui de gérer ce genre de sentiment auquel il n'était pas vraiment habitué. En embêtant la jeune femme, il avait encore l'impression de contrôler les choses au moins, ses sentiments ne lui échappaient pas totalement comme cela. Et puis… Il fallait tout de même avouer qu'elle était craquante dans ce genre de situation.

Oui, tout à fait, gênée et rougissante à la moindre petite parole ou au moindre petit geste de son conjoint, elle était tout à fait adorable. Mettons cela sur le compte de son inexpérience, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de situation la pauvre… Remarque, Angeler non plus, puisqu'il n'avait jamais été en couple avant. Car oui, séduire une femme et ne plus jamais la revoir après, cela ne s'appelle pas être en couple, c'est juste un jeu de jeune homme un peu je m'en foutiste. Mais faire ce genre de coup à Kyrielle ne lui était jamais passé par la tête, ce qui prouvait bien son attachement rapide à cette dernière. Elle était différente, bien mieux, bien plus belle et bien charmante à ses yeux que n'importe quelle autre, il fallait s'y faire et quiconque direz le contraire s'exposerait à des remontrances imminentes. Ah là là, quel homme possessif tout de même… Mais la demoiselle n'avait rien contre, non ? Elle n'en avait pas l'air en tout cas, mais s'il avait envie de lire quelque chose sur son visage à cet instant, c'était bien difficile puisqu'elle essayait de cacher celui-ci derrière sa frange. Encore un petit geste anodin mais qu'Angeler trouvait mignon… A croire qu'elle pourrait bien faire n'importe quoi, qu'il ne changerait pas d'avis. En même temps, il l'avait vu tuer froidement un homme avant de le regarder de nouveau avec des yeux de jeune fille amourachée, après avoir vu cela, on pouvait dire qu'il avait tout vu ou presque.

Du coup, s'il semblait au premier abord se moquer de ses rougeurs, il ne fallait pas croire cela, c'était tout simplement sa manière à lui de les remarquer et même de dire que cela lui plaisait. Une Kyrielle qui ne rougissait plus à son approche, ce n'était plus sa Kyrielle, non ? Ou alors une Kyrielle qui en aurait pris l'habitude, mais cela, ce n'était pas pour demain la veille lui semblait-il. Au pire, si elle n'aimait pas sa manière de la taquiner, elle lui dirait tout simplement et il aviserait, son but n'étant nullement de la blesser de cette manière. Les autres, oui, lorsqu'il leur envoyait une pic, c'était forcément méchant ou ironique, mais pas avec elle. Elle était sa petite privilégiée en somme, celle qui n'avait pas à subir sa mauvaise humeur… D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, sa mauvaise humeur s'envolait automatique lorsqu'il était avec elle, puisqu'il ne ressentait plus le besoin permanant de pourrir la vie de tout le monde… Un net progrès en somme, tout à fait admirable, bravo Kyrielle. Sans doute pour prévenir une nouvelle montée de rouge alors qu'Angeler s'était de nouveau approché et avait même passé son bras autour de la taille de la jeune fille, Kyrielle n'avait rien trouvé de mieux que de se blottir contre lui pour cacher cela. Cela ne le dérangeait pas, bien au contraire, il aimait beaucoup être si proche de sa compagne. C'était bien la seule personne dont il supportait la présence constante à ses côtés d'ailleurs. Les autres il les supportait quoi… Cinq minutes avant de leur dire d'aller voir ailleurs ? En tout cas, ce n'était pas le cas pour la petite brune, qui ne tarda d'ailleurs pas à reprendre la parole d'une voix timide pour lui dire de ne pas se moquer… Et qu'il savait ce qu'elle pensait de lui. Oh que oui, il en avait une belle idée, mais cela le fit tout de même sourire doucement, sans mesquinerie cette fois.

" Oui je le sais et que du bien étrangement. "

Etrangement ? Oh que oui, car pour qu'on ne pense que du bien d'Angeler et bien…. Comment vous dire, à part que cela était totalement inédit ? A croire que la demoiselle ne pensait vraiment pas comme tout le monde… Une véritable énigme à elle toute seule, mais le Baskerville n'allait pas s'en plaindre, loin de là. De toute manière, il avait bien autre chose à penser… Quoi donc ? Oh, tout simplement le fait qu'il s'était fait enlever son cigare pour commencer. La demoiselle venait-elle de se découvrir un gout pour le tabac ? Certainement pas, puisqu'elle se contenta de le garder dans sa main, approchant ensuite son visage de celui du Baskerville pour lui donner un tendre baiser… Hum, finalement, cela était bien plus agréable que le tabac, elle pouvait le garder du moment qu'elle continuait à s'occuper de lui de la sorte. Comme à son habitude, le premier baiser fut assez sage, bien que la jeune fille ne se priva pas de mordiller doucement les lèvres de son conjoint, comme quoi, elle apprenait vite la petite… Mais c'était déjà terminé ? Oh que non, puisqu'un deuxième baiser ne tarda pas à suivre et Angeler ne se priva pas pour chercher à approfondir un peu celui-ci. Il en avait bien le droit non ? C'était elle qui avait commencé après tout. Mais ce n'était peut-être pas une si bonne idée que cela de l'encourager finalement, car peu de temps après, elle fit un mouvement pour changer de position… Quelle position ? Oh, mais Angeler commençait à très bien la connaitre celle-là et Kyrielle de son côté devait bien l'aimer puisqu'elle y revenait régulièrement.

Si cela dérangeait le Baskerville ? Non, pas du tout, mais il aimerait tout de même que sa compagne prenne un tant soit peu conscience du côté suggestif de la chose… Une femme à cheval sur un homme, cela vous fait penser à quoi vous ? Bon, Kyrielle n'étant pas très expérimenté, cela n'était sans doute qu'une façon d'être plus proche pour elle, mais se rendait-elle seulement compte que de cette manière, elle lui mettait sa poitrine un peu trop en vu ? Bon, cette fois au moins, elle était habillé et d'une façon correct, c'était déjà cela, il pouvait donc se concentrer d'avantage sur son visage. Ah là là, Kyrielle était vraiment une tentation trop présente pour lui, même sans qu'elle le sache, c'était tout de même fort non ? Mais imaginez donc qu'elle prenne conscience de l'influence qu'elle pouvait avoir sur lui de la sorte ?... Oui, parfaitement, il était perdu dans ce cas-là, même s'ils pouvaient être deux à jouer à ce petit jeu. Enfin, pour le moment, c'était assez difficile de tenter une vierge en fait. Comment lui faire languir ce qu'elle ne connait pas après tout ? Il n'était franchement pas à égalité pour le coup, il faudrait qu'il lui fasse découvrir cela pour avoir un peu plus d'emprise le pauvre. Enfin, au moins, elle avait renoncé à l'embrasser… Quoi que cela n'était pas vraiment une bonne nouvelle finalement, le cigare avait un gout bien fade comparé aux baisers de sa belle, son choix était vite fait entre les deux. Tandis que sa compagne caressait doucement sa joue, il inspira une bouffée de son cigare tout en passant ses mains dans le dos de la jeune fille… Si ce n'était pas risquait de la serer un peu plus contre lui ? Oh, laissez donc céder à ses envie, il restait sage là pour le moment. Kyrielle de son côté semblait penser à de drôle de chose par contre, qui la rendait un peu jalouse apparemment. Si Angeler avait envie de se trouver une autre femme ? Oh que non, c'était elle qu'il aimait et aucune autre.

" Peut-être que j'attendais juste la femme parfaite ? Celle que j'aime à la folie… " Fit-il en souriant tendrement.

Ce n'était pourtant pas dur à comprendre, aucune autre ne lui plaisait comme Kyrielle, même si elle semblait encore avoir du mal à le croire. Pourquoi être jalouse, elle n'en avait aucune raison, puisqu'elle avait trouvé le plus fidèle de homme. Cela aussi, il faudrait du temps pour lui faire comprendre apparemment… Comme le fait qu'elle était très belle, puisque cela non plus, elle n'avait pas l'air décidé à le croire. Essayant de rester sage en gardant tout simplement ses mains sur les hanches de la jeune femme, le Baskerville du pourtant résister contre la tentation de les descendre plus bas, surtout lorsque la demoiselle se mit à caresser lentement son dos en allant susurrer à son oreille. Mais non, monsieur était un homme bien, il l'écouta donc bien sagement, comme un gentleman, sans penser à autre chose… Enfin, si c'était le cas, cela ne se vit pas en tout cas. Mais son attention fut assez retenue par la dernière phrase qu'elle prononça, juste après avoir embrassé son oreille d'un geste tendre. " Ma lune" ? Tient, ce n'était donc plus mon ange… En même temps, à part le nom, le Baskerville n'avait rien d'un ange, elle avait pu le remarquer, il était donc évident qu'elle allait changer d'appellation à un moment ou un autre. Cela ne manqua pourtant pas de titiller le jeune homme, qui leva un sourcil en se penchant doucement sur sa nuque à sa portée pour y déposer un petit baiser.

" Ta lune ? " Demanda-t-il d'une voix aussi basse que la sienne. " Décidément, tu aimes me trouver des surnoms mon amour. "

Remarque, lui-même l'appelait souvent comme ici, mon amour, ma belle, ma douce, ma chérie… Tout un tas de chose très banal en somme, même si lui-même n'avait pas l'habitude de donner ce genre de surnoms. Enfin, compte tenu de la manière dont elle s'acharnait à lui faire des suçons dans le cou, il pouvait aussi l'appeler "ma puce" en référence autant à sa petite taille adorable qu'à sa manie de vouloir lui sucer le sang… (Oui, lui sucer le sang, si tu voyais une autre fin à cette phrase, tu sors tout de suite…) Enfin, pas sûr qu'elle apprécie d'être comparé à quelque chose d'aussi petit, il verrait plus tard pour cela. Enfin, ce n'était pas si mal vu, puisque très vite encore une fois, elle ne tarda pas à retourner dans son cou pour lui faire ce dit suçon, comme si laisser sa marque sur son homme était un besoin maladif pour elle, ce qui fit encore une fois sourire le jeune homme. Ce qui lui fit passer l'envie de se moquer par contre, se fut la manière dont la demoiselle se colla encore d'avantage à lui, resserrant son étreinte comme si elle avait peur qu'il lui échappe… Oh, il ne comptait pas partir, loin de là, mais elle devrait peut-être se souvenir d'une conversation qu'il avait déjà eue à ce sujet non ? Tenter son homme qui avait promis d'être sage, que c'était vilain mademoiselle…

Mais est-ce qu'Angeler avait vraiment envie de rester tranquille alors que de son côté, Kyrielle s'en donnait à cœur joie ? Pas vraiment non… C'est pourquoi, gardant un bras autour de sa taille pour ne pas la faire glisser de sa position, il enleva son cigare déjà bien entamé de sa bouche de sa main libre avant de se pencher un peu vers la table de chevet pour aller l'écraser dans le cendrier. Non, rien à faire, elle lui avait coupé l'envie de fumer, elle pouvait être fière d'elle pour le coup. Lançant un petit regard vers sa compagne bien serré contre lui, c'est alors qu'une vilaine idée lui vint alors qu'il ne s'était pas encore redressé… Non, il ne pouvait pas faire cela… Quoi que, c'était elle qui avait commencé à se coller à lui et l'allumer, même si elle ne connaissait pas vraiment ce terme selon lui… Oh et puis zut, pourquoi se poser la question pendant des heures ? Inutile, voilà pourquoi il décida de mettre son petit plan à exécution. Quel plan ? Oh, trois rien, vraiment rien. Alors qu'il venait de finir d'écraser son cigare, il fit un petit geste pour glisser d'un air maladroit sur le lit et puisque sa compagne était bien attachée à lui grâce à la prise de ses jambes et de ses bras, elle ne tarda pas à se retrouver sur le matelas, Angeler penché au-dessus d'elle… S'il l'avait fait exprès ? Bien évidemment, mais le petit air désolé qu'il prit voulait sans nul doute indiquer le contraire.

" Pardon ma puce, j'ai glissé… Mais on est bien comme ça aussi, non ? "  

Oui non, enfin… Angeler lui, préférait être au-dessus, ce n'était pas une découverte hein. Mais peut-être que la jeune fille trouverait cette position trop… Tendancieuse cette fois-ci ? Elle ne l'était pas vraiment plus que l'autre en fait, mais allez savoir… En tout cas, Angeler se plaisait bien ainsi, allez donc savoir pourquoi. Doucement, il alla glisser dans un geste tendre sa main sur le visage de sa bien-aimée pour écarter une mèche de cheveux de celui-ci, déposant ensuite un baiser sur son front…. Alors, il avait le droit de rester comme cela ou pas ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:00

Sincèrement, il était un peu difficile de classer l’ambiance actuellement entre les deux jeunes gens. D’accord, ils sont un couple, aucun doute là-dessus. Si jamais vous n’avez rien suivit à la chose il suffit de les regarder agir l’un envers l’autre. Gardant aussi souvent que possible un contracte entre eux, à ce  stade ce n’est même plus amical. Même si tenir la main n’était pas grand-chose, c’était comme pour dire « je ne veux pas te lâcher » à l’autre. Si on retire en plus le fait qu’ils avaient plus ou moins prit un bain ensemble quoi. Bien que douter sur le fait que l’homme l’ait regardé sur toutes ses coutures lorsqu’elle s’était retrouvée mise à nue devant lui, du côté de la demoiselle c’était moins sûr. Pour ne pas dire qu’elle s’était contentée de poser ses yeux sur toute la partie supérieure de son corps. Tout ce qui était en dessous de sa taille était inconnu pour elle. Enfin, si, elle avait tout de même vu les jambes il ne faut pas pousser. Mais c’était déjà beaucoup pour elle. Rappelons-le tout de même dans l’histoire, Kyrielle n’avait jamais vu d’homme nu de sa vie. On ne peut pas dire qu’elle ait eu assez d’étude pour avoir droit à des dessins de ce genre et ses parents adoptifs ne semblaient pas vraiment du genre à vouloir donner une éducation de ce genre à leur fille. Voyant de toute façon très bien le refus qu’elle montrait à en apprendre d’avantage sur les hommes. Bien trop marquée parce qu’elle avait vécu. Ils devaient penser qu’elle changerait d’avis le jour où elle tomberait sur la bonne personne ? Eh bien ils avaient raison si c’était le cas. La demoiselle se sentait même un peu bête avec lui, notamment la veille lorsqu’il avait dû lui expliquer ce qu’il ne fallait pas faire ainsi dénudé avec lui si elle ne voulait pour le moment pas un rapport trop poussé entre eux. Mine de rien, cela voulait dire qu’elle avait déjà envisagé éventuellement aller plus loin ? Quoi ? Non mais en quoi ça vous regarde ce qu’elle pense ! Oust !

Vous l’aurez certainement compris, malgré les sentiments pour Angeler, c’était encore un sujet assez dur à aborder pour elle. Comme si elle ne savait pas elle-même ce qu’elle devait faire ou non. Jusqu’où elle était prête à aller par amour et confiance pour lui… Ainsi, le mieux est de ne pas se poser de questions et de profiter de l’instant présent. Un peu comme elle faisait actuellement en fait. En effet, la petite Chain n’avait pas tardé à aller chercher un baiser ou deux malgré le cigare qui la gênait bien en ce moment même. Oh, cela ne devait pas trop le gêner de le voir être retiré d’entre ses lèvres pour quelques baisers d’elle tout de même, si ? Pas vraiment apparemment, puisque le brun la laissa faire dans un premier temps, avant de lui rendre, voir même de rendre le baiser un peu plus profond la deuxième fois. La réaction de la demoiselle, bien que fait instinctivement ne c’était pas fait attendre pour sa part. Elle avait retrouvé sa place favorite sur ses genoux. Qu’est-ce qu’elle était collante ! Mais au moins on ne pouvait pas dire qu’elle n’éprouvait pas quelque chose pour lui, ni même qu’elle n’était pas à l’aise avec. On pouvait même dire qu’elle était un peu plus sure d’elle sur ce qu’elle faisait avec lui, cela pouvait se ressentir notamment dans les baisers qu’elle lui donnait. Bien que tout ceci reste encore très pur. En même temps, qu’attendez-vous d’une vierge sérieusement ? D’une vierge effarouchée qui plus est ! N’importe quel autre homme l’aurait embrassé, ou même trop approché à son gout, se recevait un coup bien placé, si ce n’est la mort si la demoiselle prenait trop peur. Un vrai chat sauvage je vous dit, elle mord et griffe en plus ! Enfin presque… Mais on s’égare là !

Voilà ainsi la jeune fille en train de tendrement embrasser son homme, une nouvelle fois à califourchon sur ce dernier. Avant de lui rendre son cigare et de retourner s’amuser doucement dans son cou. Enfin, à son stade ce n’était pas vraiment de l’amusement, mais un plaisir de lui prouver son affection pour lui. Il ne semblait pas réagir, ou du moins la repousser, donc elle pouvait continuer.. ? En tout cas, la réponse qu’il lui donna lorsqu’elle supposa qu’elle se demandait ce qu’un homme comme lui faisait encore seul. C’est-à-dire sans femme qui vit avec, la brune ne pût que rougir doucement. Ne sachant quoi répondre… Oui, elle avait du mal avec autant de compliment. Mais faut dire que passer de déchets de la société, ou juste Chain à femme aimée, ça change. Et lui rappelait étrangement le jour où ses parents l’avaient trouvé dans la rue. Elle ne pût s’empêcher de répondre d’une voix timide à ceci.

- Je crois.. que tu en fais un peu trop. Mais tu me rends heureuse…

Elle était sincère en parlant, vraiment… Même si elle était gênée, ne sachant comme réagir, et aussi trouvant qu’il abusait, elle ne pouvait qu’être heureuse de l’entendre parler ainsi d’elle. C’était bien la première personne qui devait l’accepter, bien la voir. Et vouloir d’elle à ses côtés… Elle n’était pas vraiment certaine de supporter le voir s’éloigner pour être franche. Embrassant, faisant des suçons dans son cou. La jeune fille en tout cas semblait trouver son bonheur ici. Sans compter son homme qui lui passait doucement les bras autours de la taille. Finissant en paix son cigare. Ce dernier ne devait pas être bien malheureux pour le coup ! Finalement il vint souligner qu’elle aimait bien lui donner des surnoms. Oh ben oui, c’était une façon comme une autre pour dire qu’il était à elle non ? Ne pas l’appeler comme tout le monde le ferait… Il ne se gênait pas vraiment pour le faire lui-même. Mais ce n’était pas pour déplaire à notre demoiselle en fait. Hochant doucement la tête avec quelques rougeurs sur les joues. La petite brune répliqua tout de même tout doucement.

- Tu fais la même chose tu sais. Et puis.. c’est plus personnel.. ? Tu es tant de choses pour moi, même si ça peut se résumer en peu de mots… Tu es l’homme que j’aime plus que tout…

Oulà, comment ne pas être plus clair ? Il était de toute façon évident qu’il était l’être qui comptait le plus pour elle non ? En tout cas, s’il ne l’avait pas deviné comme un grand, le Baskerville était maintenant fixé. Sans lui, elle serait encore seule dans la rue. A survivre pour une raison qu’elle ignorait elle-même. L’instinct de survie certainement, l’être humain n’échappe pas à cette règle. Enfin.. les Chains aussi du coup ? Un peu dur de savoir où se situer dans tout ceci, mais la seule chose à retenir était qu’elle était bien dans ses bras, au chaud et souriante… D’ailleurs la petite demoiselle ne bougea pas du tout lorsqu’il la serre un peu plus contre lui pour pouvoir se pencher un peu. En tournant légèrement la tête, elle pût voir qu’il ne faisait qu’écraser le reste de son cigare dans un cendrier posé sur la table de nuit. Remettant sa tête sur son épaule, la brune continuait doucement ses caresses dans son dos. Alors que soudainement ? Du moins, elle ne s’y attendait pas du tout. Le brun bascula alors, la demoiselle étant accrochée à lui avec ses bras et jambes, elle ne tarda pas à se retrouver couchée sur le dos sur le matelas. Son homme n’ayant physiquement pas bougé par rapport à elle, la seule différence était qu’il était maintenant penché sur elle. Ayant sur le coup fermé les yeux lors de la petite chute, Kyrielle ne tarda pas à les rouvrir pour voir le magnifique visage de son homme juste au-dessus du sien.

Bon, il faut avouer ce qui est. Sur le coup, la petite Kyrielle prit une petite couleur supplémentaire sur les joues. Pour ne pas changer me diriez-vous ? Certainement. Mais bien que pur et innocente d’esprit, surtout avec lui. La demoiselle avait tout de même conscience que cette position était tendancieuse et pas qu’un peu. En même temps, même si ce vieux pervers ne l’avait pas touché, elle avait rapidement compris que ce dernier tentait de se mettre sur elle. Et puis de toute façon, même en étant vierge, de ce qu’on entend ou autre, on a une toute petite idée de comment cela peut se passer entre un homme et une femme, même sans connaitre les détails. Son cœur s’accéléra subitement en le regardant s’excuser, l’appelant au passage « ma puce », mais pour aussi demander, ou supposer, qu’ils étaient bien ainsi non ? Pour être franche, elle n’éta it pas mal non. Gênée par contre si. En fait, elle ne savait plus du tout ce qu’elle devait faire, ne devait pas faire… Arrivant difficilement à reprendre la parole tout doucement, toujours en murmurant. La demoiselle apposa sa main sur sa joue.

- Je… oui… Mais et toi.. ?

Bravo Kyrielle. On voit que tu arrives à t’exprimer correctement. En même temps mettez-vous à sa place, jamais elle ne s’était retrouvée dans cette situation. Un bel homme au-dessus d’elle, ses jambes toujours enroulés autours de sa taille. Etrangement, à ce moment-là elle percuta à quel point c’était tendancieux de les placer ainsi autours de lui. Elle ne les bougea cependant pas, soit par non-envie, soit par peur de bouger ou de mal faire quelque chose. Ou peut-être un peu de tout en fait. Sa main glissa doucement pour se transformer en caresser du bout de deux doigts. Pour se glisser sur ses lèvres avant de redescendre dans son cou et enfin faire le tour de son tatouage sur sa poitrine. Finissant par poser sa main là et glisser l’autre sur son épaule. Qu’est-ce qu’elle faisait ainsi sérieusement.. ? En tout cas, elle ne pût s’empêcher de doucement ajouter à son égard.

- C’est mieux… Quand tu n’as pas de cigare pour me gêner…

Non pas que c’était gênant qu’il fume hein ! Mais disons qu’il fallait retirer ce dernier au préalable avant de tenter de l’embrasser. Chose qu’elle avait dût faire plus tôt et encore, ne sachant trop s’il aimait être dérangé pendant qu’il fume, la demoiselle lui avait bien rapidement rendu son dût. Mais cette fois-ci… Glissant sa main sur sa nuque, elle lui tira la tête vers elle pour poser ses lèvres sur les siennes une nouvelle fois. Décidément elle était accro ce n’était pas possible autrement ! Passant un bref instant sa langue sur ses lèvres. Elle ne tarda pas à vouloir une nouvelle fois ce genre de baiser qu’elle aimait tant, glissant doucement sa langue dans sa bouche à lui, pour trouver la sienne. Au moins, elle ne risquait pas d’avoir chaud là-dessous non.. ? Kyrielle était visiblement totalement différente lorsqu’elle était avec lui, et il semble que cela soit un peu pareil d’ailleurs…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:01

Que cela faisait du bien de se reposer après une journée un peu mouvementée… Enfin, mouvementée ? Disons seulement qu'elle avait été moins calme que ce qu'elle aurait dû l'être à la base, voilà tout. En tout cas, après avoir faire le voyage aller-retour jusqu'à Réveil et avoir affronté ce froid polaire, ils avaient bien mérité de se reposer un peu tous les deux, non ? Enfin, se reposer… Etait-ce vraiment dans leur plan finalement ? Angeler ne savait pas trop pour sa part, il fallait bien l'admettre. Tout ce qu'il savait, c'était que Kyrielle était finalement revenue sur ses genoux, bien collé contre lui et qu'elle s'était remise à l'embrasser… Et à lui caresser le dos alors qu'il avait enlevé sa chemise… Si cela pouvait prêter à confusion ? Oh que oui, vous n'avez même pas idée à quel point pour le Baskerville, qui ne savait plus trop s'il devait être bien sage où se laisser aller tranquillement avec elle. Ce n'était pas une si bonne idée que cela de se laisser aller à ses instincts, non ? Pas sûr que cela plaise à la jeune fille en tout cas… Même si sans le vouloir, c'était elle qui l'y invitait. C'était toujours sans le vouloir bien entendu, hein ? Elle ne s'était pas subitement découvert un talent d'allumeuse pour le tester sur lui, pauvre victime sans défense, n'est-ce pas ? Bon, donner à Angeler le rôle de victime sans défense était peut-être un peu poussé, mais pour le coup, c'était bien vrai qu'il ne savait pas trop comment réagir face aux avances de sa compagne. Une partie de son corps lui disait de céder, l'autre de se montrer plus fort et de patienter… Bien évidemment, il avait bien plus envie d'en écouter une que l'autre.

Mais c'était tellement difficile de ne pas céder aussi, Kyrielle ne faisait vraiment rien pour l'y aider… Comment ? Regarder donc cet adorable petit air innocent sur son visage empourpré ! C'était si tentant de la taquiner dans de telles conditions… Ou même plus. Si avec un simple compliment elle rougissait de la sorte, il ne lui en faudrait pas beaucoup plus pour devenir une véritable petite tomate cerise humaine. Mais compte tenu de son passé, le Baskerville comptait bien se garder de faire la moindre allusion aux rapports plus poussés entre un homme et une femme tout de même, il ne voulait pas la mettre mal à l'aise sur ce point ou pire, carrément l'effrayer. Comment lui amener la chose alors ?... Il verrait bien, très doucement certainement, tendrement et en évitant bien sûr de se montrer trop insistant. S'il avait envie d'elle ? Bien entendu, elle était ce qu'il désirait le plus au monde, mais de là à en devenir égoïste et à ne pas penser à son bien-être, certainement pas ! Quand cela se ferait, tôt ou tard d'ailleurs, ce serait parce qu'ils le voudraient tous les deux, pas juste pour lui faire plaisir à lui. C'était cela aussi un couple, non ? Angeler s'en voudrait trop de la faire souffrir de toute manière, il était donc prêt  à attendre le temps qu'il fallait… Même si c'était assez compliqué lorsque la demoiselle choisissez cette position. Non pas que cela soit l'une des positions fétiches de notre homme, mais cela restait tendancieux tout de même.

Enfin, mieux valait se concentrer sur autre chose, sur le fait qu'elle était la femme parfaite à ses yeux par exemple, comme il lui faisait savoir… Non, ça n'aidait vraiment pas, mais tant pis. Elle ne semblait pas d'accord là-dessus en plus, à croire qu'il pourrait lui mentir juste pour lui faire plaisir… Oui, il pourrait, mais il n'en avait vraiment pas envie et pas le besoin non plus puisqu'il le pensait. Ah, il faudrait qu'elle apprenne à accepter les compliments la pauvre, car elle risquait d'en entendre souvent avec lui, entre deux petites taquineries, il fallait bien cela pour lui faire comprendre qu'il l'aimait après tout. Mais de son propre aveux, cela la rendait heureuse, alors pourquoi s'en priver franchement ? Ce n'était pas le genre d'habitude à perdre que de lui dire qu'elle était belle, adorable, gentille et parfaite à ses yeux, c'était même un grand honneur puisqu'elle était la seule femme à ne lui avoir jamais décroché un compliment sincère, chapeau mademoiselle. La serrant doucement dans ses bras, le jeune homme finit donc par lui murmurer doucement à l'oreille.

" On en fait jamais trop pour la femme qu'on aime chérie. ~ "

C'était bien vrai non ? De toute façon, il n'allait certainement pas se priver de la complimenter, il aimait bien cela, tout comme les rougeurs qui apparaissaient sur ses joues après. Elle devrait donc apprendre à vivre avec. Tout comme vivre avec les surnoms ?... Oui, là aussi il faudrait qu'ils fassent avec tous les deux, car aucun ne semblait décidé à abandonner cette petite manie. A dire vrai, Angeler n'y réfléchissait même pas, ces petits noms sortaient tout seul de sa bouche, comme si cela était naturel… Alors que, non ? Il n'en avait pas l'habitude en tout cas, mais il fallait croire que ce genre d'habitude se prenait très vite, surtout avec sa Kyrielle adorée. Vous savez, celle qui s'acharnait à lui faire des suçons dans le cou pour prouver qu'il était à elle ? Comme s'il avait besoin de cela pour s'en rappeler tient… Mais la sensation était loin d'être désagréable, au contraire, cela le faisait même sourire doucement, comme si cette petite manie qu'elle avait bien vite prise l'amusait un peu. En tout cas, cette manière qu'elle eut de lui répondre ne fit que le conforter dans sa certitude qu'elle était vraiment mignonne… Et amoureuse, mais tout cela, il le savait déjà bien sûr. Souriant d'avantage, il ne put que l'approuver dans ce qu'elle disait.

" Moi aussi je t'aime plus que tout Kyrielle… Tu peux bien me donner le surnom qu'il te plait, ne t'en fait pas. "    

Oui oui, elle avait le droit… Elle avait tous les droits en fait, mais pourquoi lui dire après tout ? Elle devait bien s'en rendre compte… Ou si ce n'était pas le cas, elle le saurait bien un jour ou l'autre, ce n'était pas non plus un secret d'état. Rien ne l'était avec elle de toute façon, il fallait bien qu'il s'habitue à tout lui dire du coup. Mais pour l'instant, il avait un souci bien plus grave… A savoir, il devait écraser son cigare avec Kyrielle sur ses genoux. Autant dire qu'il du tout de même la tenir pour ne pas qu'elle glisse le temps qu'il se penche pour se débarrasser de ce qu'il fumait, mais une fois cela fait… Une vilaine idée lui avait traversé l'esprit. Bon, il aurait tout simplement put ignorer celle-ci, mais il fallait tout de même avouer que c'était très tentant… Voilà pourquoi il finit par céder et bascula sur le lit pour entrainer Kyrielle avec lui, plaçant alors celle-ci juste en dessous de lui. Si c'était gênant comme situation ?... Oh, juste un tout petit peu ! Ils étaient bien comme cela tout compte fait, ce n'était pas pire qu'avant… Si ? Peu importe, ce qui était fait été fait, il ne pouvait pas remonter le temps pour la remplacer au même endroit, il fallait donc faire avec… Bon, ils pouvaient toujours se déplacer aussi, mais pas avant de voir si cela la gênait vraiment… Ce qu'il ne tarda pas à lui demander d'ailleurs, même s'il fit semblant de n'avoir pas fait exprès d'attérir dans cette position.

Eh bien quoi ? Glisser en écrasant son cigare, c'était courant non ?... Bon, d'accord, cela ne lui arrivait jamais en temps normal, c'était sûrement la petite brune qui lui avait fait perdre l'équilibre du coup. Comment cela il lui mettait tout sur le dos ? Oh, à peine… Mais pas à voix haute au moins, c'était toujours ça. Torse nu, les jambes de Kyrielle passée autour de sa taille, si quelqu'un était entré dans la chambre à ce moment-là, il n'aurait certainement eu aucun doute sur ce que faisaient ou s'apprêtaient à faire les deux jeunes gens.  Pourtant… Non, il n'y avait rien, à la connaissance d'Angeler en tout cas. C'était innocent ?... Non, peut-être pas, mais il avait tout simplement céder à une envie passagère et souhaitait rester comme cela, près d'elle… Voir au-dessus d'elle, pourquoi pas ? D'une petite voix timide, la jeune fille avait même finit par lui répondre que cela ne la dérangeait pas… Lui demandant même son avis à lui ? Oh eh bien, s'il avait glissé par accident, ce n'était pas pour rien non plus hein. Mais bien que les paroles de Kyrielle étaient vraiment très timide, elle trouva tout de même le courage de caresser doucement la joue de son conjoint… Puis ses lèvres, son cou pour terminer autour de son tatouage nouvellement apparut. A croire qu'elle n'arrivait pas à s'y faire à celui-là… Angeler non plus remarque. Mais pendant qu'il se disait cela, Kyrielle de son côté reprenait déjà en lui disant que c'était bien plus pratique lorsqu'il n'avait pas de cigare… Pourquoi ? Certainement pour l'embrasser, ce qu'elle fit juste après d'ailleurs après l'avoir fait se pencher légèrement en appuyant légèrement sur sa nuque de sa petite main.

Peu importe si la position était tendancieuse, il ne se gêna pas pour lui rendre son baiser avec autant de passion, jouant doucement avec sa langue lorsque celle-ci vint chercher la sienne. Ce n'était peut-être pas malin, mais le Baskerville se laissa même aller à glisser sa main le long du corps de la jeune femme pour aller caresser doucement son dos, tandis que l'autre main… Lui servait surtout à se soutenir un peu pour ne pas écraser sa pauvre compagne à vrai dire. Inutile de lui faire supporter son poids hein. Le baiser dura un moment… Le temps qu'ils soient un peu à bout de souffle en fait, car ils ne pouvaient pas encore se passer de respirer malheureusement. Soufflant doucement sur ses lèvres, le brun se décida enfin à lui répondre une fois son souffle repris.

" Moi, je suis toujours bien avec toi de toute façon… "

Il lui adressa un petit sourire tendre avant de déposer une nouvelle fois, mais sagement, ses lèvres sur les siennes avant de reprendre.

" Et tu as raison, c'est gênant pour s'embrasser ces choses-là… "

Comme pour profiter de sa liberté retrouvée maintenant qu'il pouvait l'embrasser, Angeler alla poser ses lèvres sur les joues rougis de la jeune femme pour y déposer à tour de rôle un baiser. Il remonta ensuite sa main sur son front pour le dégager de la frange qui le couvrait et poser un autre baiser à cet endroit-là. Vous voyez, il pouvait être sage quelques fois… Pour le moment au moins, il l'était. En même temps, il fallait aussi noter que Kyrielle ne lui avait pas dit non lorsqu'il avait proposé de rester comme ça, c'était déjà un bon point donc. Il ne se permit pourtant pas d'avoir les mains baladeuses pour autant, la preuve, il ne fit que glisser la main qui était sur son front sur sa joue, puis lentement sur son cou… C'était encore décent non ? Puis si elle voulait l'arrêter, elle pouvait hein. Il ne se gêna pourtant pas pour doucement se pencher vers elle et lui murmurer à l'oreille, comme si parler trop fort était gênant dans cette situation…

" Alors ? Ça ne te gêne pas si on reste comme ça ? "

Si c'était une manière de demander si cela ne la gênait pas tout court qu'ils soient si…. Proches ? Un peu si, mais c'était si gentiment demandé…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:07

Qu’est-ce qu’ils faisaient en ce moment-même ces deux-là sérieusement ? Où en étaient-ils ? Certes ils étaient un jeune couple, deux jeunes gens en pleine santé et amoureux l’un de l’autre. Pourtant, la demoiselle avait montré ses craintes vis-à-vis les rapports plus poussés entre les hommes et les femmes. Tous cela à cause d’un passé un peu trop marquant ? En même temps même si pas mal d’année c’étaient écoulés depuis cette tentative que ce vieil homme répugnant avait fait, c’était toujours gravé aussi profondément dans la tête de la jeune fille. Comment il l’avait frappé, tenté de la maîtriser pour retirer ses vêtements à lui et certainement les siens dans la foulée s’il en avait eu le temps. Fort heureusement il était mort avant, laissant tout de même dernière lui une petite fille traumatisé. Voyant les hommes comme des pervers finis qui ne pense qu’à une seule chose avec les femmes... Un peu extrémiste comme point de vu ? Peut-être mais c’était jusqu’à maintenant son moyen de défense principal. Mais on pouvait dire que le fait d’aimer lui avait permis de revoir un petit peu son point de vu. Du moins, un petit peu. N’allez pas croire qu’elle ferait confiance au  premier homme venu. Angeler était l’expression à la règle. Il était bien le seul être à qui elle avait envie de faire confiance. Même s’il était évident qu’encore quelques sujets étaient délicats pour elle. En l’occurrence elle n’était pas sûre de réagir comme il fallait avec lui. C’est pourquoi actuellement la jeune fille faisait son possible pour tenter de vider son esprit le plus possible en ce moment-même. Oublier le côté tendancieux de la chose pour simplement penser au fait qu’elle était bien dans le creux de ses bras. C’était vraiment le cas d’ailleurs ! N’allez pas croire que c’était une plaie pour elle d’être-là. Pour rien au monde elle ne voudrait s’éloigner…

Voilà pourquoi même intimité, voir gênée tout simplement elle c’était empressée de lui caresser la joue ainsi que le cou pour retourner poser sa main sur ce tatouage. Non pas qu’il l’a gênait, mais elle avait du mal à se dire qu’il était là à cause d’elle. Mais au fond cela représentait le fait qu’ils étaient ensemble, qu’il avait tout fait pour la garder à ses côtés, se lier à elle en fait. C’était là une des meilleures preuves d’amour qu’on pouvait imaginer, bien des femmes pourraient l’envier au final. Le mariage représente quelque chose certes mais là, leurs vie étaient carrément liée, ce n’est pas un engagement à la légère qu’on peut rompre aisément. Ainsi elle s’était mise à doucement le caresser, comme pour assimiler qu’il était là et n’était pas prêt de quitter la surface de sa peau. Bon, cela entachait un peu son torse mais quoiqu’il arrive, il restait magnifique… Quelle chanceuse cette Kyrielle de pouvoir ainsi le toucher. Je peux vous assurer que ce privilège lui est réservé, et que la jeune fille pourrait se montrer très jalouse envers la gente féminine un peu trop collante. Et je peux vous assurer que le coup des talons pour tuer quelqu’un aujourd’hui cela ne serait rien par rapport à ce qu’elle était capable de faire par jalousie ou simplement par amour. Comme vous avez pût le deviner, Kyrielle n’avait pas peur de tuer ou même de se salir les mains de sang. Encore heureux qu’elle était avec un Baskerville tient, notre voleuse aux côtés un peu de tueuse avec quelqu’un d’un peu plus honnête cela ne l’aurait pas vraiment fait. Elle aurait mieux fait d’oublier vite fait ces vilaines habitudes. Au final, ils étaient faits l’un pour l’autre. S’acceptaient tels qu’ils étaient sans demander à l’autre de changer. De toute façon, ils seraient un peu mal placés pour se juger.

Revenons en tout de même à cette situation pour le moins étrange d’un point de vu étranger. Hm… Une fille ainsi positionnée sur le dos avec un homme torse nu bien penché au-dessus d’elle. Vous ne pensez à rien vous ? Eh bien la jeune fille non. Actuellement elle ne voulait pas. Si elle se mettait à trop réfléchir elle aurait vite fait de se souvenir de ce crevard assit sur elle pour tenter d’abuser d’elle. La chain ne devait penser à tout ceci, elle était dans les bras de l’homme qu’elle aimait c’était différent. C’est pour cela qu’elle n’avait pas tardée à faire comprendre que les cigares ce n’étaient pas pratiques pour s’embrasser. Chose qu’elle fit comprendre en engageant un baiser plutôt passionné entre eux. Ce dernier dura un bon moment, et je peux vous assurer que  notre demoiselle n’avait pas froid actuellement. Au contraire, plus le baiser gagnait légèrement en intensité, plus la demoiselle s’agrippait à lui. Sa main dans sa nuque attrapant ses cheveux, comme pour signifiait qu’elle ne voulait pas qu’il s’éloigne, même rien qu’un peu. Ses jambes serrées sur son bassin se resserrent légèrement par reflexe, tandis que sa deuxième ma glissa légèrement le long de son dos. Finalement le baiser dût bien s’arrêter à un moment donné pour leur permettre de retrouver leurs souffles respectifs. Toujours les joues rougies, le brune posa son regard sur celui de son homme. Il la comblait…

Affirmant être toujours bien avec elle, le brun donna à nouveau un baiser bien sage sur ses lèvres avant d’affirmer que c’est mieux de ne pas avoir de cigare pour ça. En effet, il pouvait lui embrasser doucement les joues avant de retourner lui embrasser le front. C’était tout bête, mais elle aimait beaucoup ce geste, c’était doux, affectif et puis cela faisait protecteur. Fermant doucement les yeux à son contact, elle les rouvrit cependant lorsqu’il lui demanda si cela ne la gênait vraiment pas qu’ils restent ainsi. Pendant un bref instant la jeune fille se demanda si dire oui avait une signification pour son homme ou pas, mais ne voulant une nouvelle fois pas trop réfléchir, la demoiselle se contenta de lui faire un sourire tendre toujours les joues rougies. Lui caressant doucement le dos des deux mains pour le serrer contre elle, la demoiselle murmura doucement au creux de son oreille qui était à portée de ses lèvres, non sans déposer un léger baiser sur cette dernière.

- Non… ça ne me dérange pas, c’est toi. Et je t’aime.. !

Elle n’avait pas tort ? Voilà comment Kyrielle voyait la chose. Le gardant ainsi contre elle, la demoiselle se mit à très doucement lui lécher le haut du coup, ainsi que sa joue qui était à sa portée. Avant de souffler doucement son souffle chaud à son oreille. C’est fou, la petite Chain avait tout de même de plus chaud d’un coup. Appuyant doucement sur ses épaules pour l’éloigner juste ce qu’il faut pour avoir un peu de place pour se mouvoir sans lui donner des coups. La demoiselle lâcha l’air distraite, les rougeurs sur ses joues s’étant un peu plus accentués.

- Angel… J’ai chaud…

Allez savoir pourquoi elle se sentait obligée de le lui dire, peut-être pour justifier son geste actuel. C’est-à-dire descendre ses mains vers le bas de son haut à elle pour doucement le tirer et le retirer. Se retrouvant alors en haut en soutien-gorge en haut pour seule tenue. Certes cela rendait la situation encore plus tendancieuse, mais après tout il l’avait déjà vu plus dénudé que cela puisqu’ils avaient pris un bain ensemble. Pas de raison de s’en faire de retirer ça alors non ? En tout cas ce n’était pas ça qui allait vraiment plus la gênée actuellement. Repassant doucement ses mains sur son torse tout en gardant son regard sombre dans celui magnifique de son contractant, la Chain glissa ses mains sur ses hanches pour les agripper très légèrement du bout des doigts. Les caressants légèrement.  L’attirant légèrement vers elle à nouveau, elle préféra tout de même remonter ses mains dans le haut de son dos et sa nuque pour lui souffler doucement sur les lèvres. Pourquoi même si elle n’était pas certaine de la situation entre eux la jeune fille avait l’impression d’être totalement enivré par lui en ce moment-même ? D’un souffle elle lâcha tout doucement.

- Pourquoi tu es aussi beau mon amour.. ? Aussi attirant…

Oulà, elle avait de la fièvre ou quoi notre jeune fille ? Pas vraiment, elle était juste totalement sous le charme de notre brun, à tel point qu’elle arrivait à mettre pour le moment toutes ses craintes de côtés. Son visage toujours aussi proche du sien, repoussant inutilement quelques mèches qui tombaient sur son visage lui chatouillant légèrement son visage à elle. La jeune fille finit par doucement tirer la langue, s’amusant à doucement lécher le contour de ses lèvres. N’allez certainement pas dire ce que signifiait tous ces gestes pourtant si agréable, au risque de l’effrayer et de la braquer. Si elle se met à trop réfléchir… Ainsi, ne pas penser, se laisser aller à faire ce qui lui passait par la tête. Même si ce n’était pas si bonne idée que ça au final non ? Allez savoir… En tout cas son petit cœur battait à la chamade et savait pertinemment qu’elle serait capable de tuer pour pouvoir être à cette place et y rester…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:09

Aussi étrange que cela puisse paraître, Angeler semblait s'être trouvé un nouveau jeu… Dans lequel il n'entrait pas dans les règles de découper quelqu'un ou de lui faire avaler une décoction bizarre. En fait, tout de le monde devrait s'en sortir parfaitement indemne pour une fois, pas seulement lui, qui en temps normal, s'amusait plutôt au détriment des autres. Au moins là, on pouvait le considérer comme sage… Non ? Oh, ce n'était pourtant pas bien méchant de faire rougir sa compagne à volonté, juste pour le plaisir de la voir aussi mignonne. Bon, la mettre mal à l'aise n'était peut-être pas une si bonne idée que cela finalement, mais il essayait de ne pas aller trop loin justement, de trouver un bon équilibre… Ce qui n'était pas simple, surtout depuis qu'il avait décidé de s'installer juste au-dessus d'elle, qui était allongé sur son lit par ses soin. Non, cela n'avait rien de pervers voyons, il avait glissé... Du moins, il lui avait servi cette excuse et elle n'avait pas vraiment eu l'air d'en douter, nous garderons donc cette version-là. Mais ils n'étaient pas si mal ainsi après tout, non ? Angeler de son côté aimait bien en tout cas et Kyrielle n'avait pas l'air de vouloir le contredire. Si elle n'avait pas envie de le voir si proche, elle pourrait parfaitement le virer bien entendu, il n'était pas si insistant que cela tout de même et puis… C'était elle qui s'était placée dans une drôle de position sur ses genoux au départ, rappelons-le aussi.

Au pire, si elle le trouvait vraiment trop collant à présent, il se prendrait une baffe… Car rappelons qu'elle avait du tempérament la petite, inutile de se fier à sa taille, c'était un indice bien trompeur, Angeler avait eu l'occasion de le remarquer déjà. Mais au mieux… En fait, le Baskerville ne savait pas trop. Jusqu'où il avait le droit d'aller cette fois-ci ? Inutile de poser directement la question, cela ne ferait que donner de la réflexion à la petite brune et pourrait par la même occasion la mettre encore plus mal à l'aise, ce qui n'était vraiment pas le but. C'était quoi le but en fait ? Eh bien… Tout simplement être avec elle ? Lui faire comprendre qu'être proche de quelqu'un n'était pas forcément un danger mais aussi une bonne manière de se sentir bien ? Allez donc savoir, c'était bien compliqué tout ça. En tout cas, le jeune homme se sentait pour le moment trop bien ou trop attiré par sa compagne pour décider tout à coup de s'en éloigner, alors, comme elle ne semblait pas décidée à le faire décoller de là… Autant en profiter ? Le terme profiteur allait très bien à Angeler en général, mais là pour le coup, c'était beaucoup moins cela. On ne profite pas de la femme qu'on aime, voilà tout, ce n'était donc pas ce qu'il se passait à présent. Il se contentait juste… De se rapprocher un peu ? Il testait dirons-nous, histoire de voir à quel point elle pourrait lui faire confiance dans ce genre de situation. En même temps, il ne voulait pas non plus trop insister et lui rappeler de mauvais souvenir, d'où son dilemme et sa lenteur dans l'action. Il lui avait même demandé s'ils pouvaient rester comme cela tous les deux, alors que pourtant, il n'était pas du tout le genre d'homme à demander l'autorisation pour faire quelque chose en général.

C'était drôle les changements qui s'opéraient en lui lorsqu'il était avec elle, non ? En tout cas, il n'y aurait jamais cru lui-même, bien qu'il ne s'en plaigne pas d'un autre côté. Du moment que cela restait une circonstance exceptionnel et qu'il ne se ramollissait pas en règle général, cela lui convenait tout à fait d'avoir un côté plus tendre avec celle qu'il aimait. Heureusement d'ailleurs, sinon la pauvre aurait du souci à se faire. Toute autre personne qui croisait la route d'Angeler le trouvait automatiquement détestable, il fallait donc croire que la jeune chain portait en elle un antidote contre cela et était capable de trouver un bon fond à notre homme. Comme si même ses mauvais côtés pouvaient devenir des qualités. Pas difficile la jeune femme ? Ou alors, elle ne recherchait tout simplement pas la même chose que les autres, allez savoir, l'amour, ça ne se contrôle pas. Mais elle n'était pas si mal tombé tout compte fait, au moins, avec Angeler, elle était certaine d'avoir un protecteur digne de ce nom, ainsi qu'un homme prévenant et fidèle, ce qui commençait déjà à se faire rare. Les autres, qu'ils aillent donc se faire voir, mais sa petite Kyrielle aurait toute l'attention qu'elle méritait de sa part, peut-être même un peu trop de temps en temps, mais ce n'était pas de sa faute s'il était protecteur. Et puis, comme il n'avait qu'une seule personne dont il devait se préoccuper du bien-être, autant qu'il fasse ça bien ! Mais visiblement, il ne la dérangeait pas trop comme cela, puisqu'elle ne tarda pas à lui répondre que cela allait puisque c'était lui et qu'elle l'aimait… La meilleure raison d'avoir quelqu'un aussi proche de soi sans nul doute, de toute manière, aucun autre n'aurait le droit de l'approcher comme cela, Angeler en était convaincu.

Devant les paroles et le beau sourire de sa compagne, Angeler ne put s'empêcher de lui rendre tendrement, caressant au passage doucement ses cheveux qu'il avait écarté juste avant pour embrasser son front. Finalement, ils n'étaient pas mal du tout comme ça, cela plaisait bien au Baskerville en tout cas. Il faut dire aussi que Kyrielle ne faisait rien pour qu'il n'aime pas ça aussi, bien au contraire, compte tenu de la façon dont elle se mit à lui lécher doucement le cou. Bon, au moins… Elle aussi semblait bien s'amuser comme ça ?... Mais cela avait aussi l'effet de ne pas laisser le jeune homme indifférent, autant dire qu'il était prêt à céder totalement à ses charmes et à se laisser aller. Mais tandis qu'il se disait justement cela, il sentit les mains de Kyrielle qui le repoussait un petit peu… Elle le trouvait trop collant finalement ? Même pas, apparemment, elle souhaitait juste un peu de place… Pourquoi ? Eh bien, elle ne tarda pas à lui signaler qu'elle avait chaud comme cela, mais au lieu de mettre tout bonnement fin à cette étreinte, elle choisit une autre solution pour le moins… Divertissante ? Inattendu en tout cas, puisque cela fit sur le coup lever un sourcil au brun. Elle voulait vraiment se débarrasser de son haut ? Bon, il n'avait rien contre hein, la vue était assez plaisante comme cela aussi, mais bon, c'était pour elle, si elle voulait le garder bien sage quoi. Laissant un instant son regard dériver vers la peau dénudé de sa compagne et son joli dessous, il finit par se reprendre bien vite pour remonter son regard jusqu'à ses yeux. Bon… Si elle avait chaud, il n'allait pas l'empêcher de se mettre à l'aise hein.

" Eh bien… Tu es chez toi, met toi à l'aise ma chérie. " Finit-il par dire avec un sourire pour chasser sa surprise du moment.

Eh bien oui, il n'allait tout de même pas se plaindre de voir sa compagne en soutien-gorge, ce serait étrange… Même si en même temps, la méchante ne l'aidait pas vraiment à rester sage avec ça. Surtout vu la manière dont elle finit par poser ses mains sur ses hanches pour l'attirer de nouveau contre elle… Rien à faire, elle le cherchait là… Non ? A sa manière en tout cas, sans le savoir même, mais elle lui faisait de l'effet, c'était indéniable. Surtout qu'elle ne savait visiblement pas s'arrêter et s'était ensuite mise à lui lécher doucement les lèvres… O' douce torture, de quoi avoir envie de devenir masochiste. Quant à la demoiselle de son côté, elle ne semblait pas totalement neutre dans cette histoire non plus, comme si résister aux charmes de son conjoint devenait compliqué pour elle. Que disait-elle déjà ? Qu'il était beau et attirant… Il pouvait bien lui faire exactement les mêmes compliments et plus encore d'ailleurs, mais l'entendre dire ça de sa petite voix lui donna encore d'avantage le sourire. Déposant un instant ses lèvres sagement sur les siennes, il ne tarda pas à aller chercher sa langue baladeuse de la sienne pour rentrer dans son jeu à son tour. Si ce n'était pas jouer avec le feu ?... Oh que si, et pas qu'un peu, mais il ne pouvait pas vraiment s'en empêcher là. Glissant doucement ses mains le long du corps de la jeune fille, il les descendit le long de son dos pour finir sa course sur ses hanches, hésitant un moment à ne pas finir plus bas, mais jugeant finalement que ce serait un peu trop rapide. Autant rester le plus sage possible le plus longtemps non ?

" Je te le dirais si tu me dis comment tu m'a envouté ma douce… Parce que tu es vraiment douée pour ça. " Répondit-il au bout d'un moment.

On ne pouvait pas dire le contraire après tout, personne d'autre n'avait ce talent à sa connaissance et il n'avait même pas envie de vérifier, sa Kyrielle lui suffisait amplement. Certain qu'elle n'avait de toute façon pas la réponse elle-même, il alla ensuite chercher un nouveau baiser, doux mais passionné, comme pour lui prouver qu'il était fou d'elle. Tandis que ses lèvres étaient occupées, il ne put s'empêcher de laisser l'une de ses mains dériver un peu dirons-nous. Oh, pas bien méchamment pourtant, puisqu'il se contenta de la glisser doucement le long de sa jambe, juste du bout des doigts pour effleurer sa peau… C'était bien sage non ? Elle avait encore sa jupe en plus. Fermant un instant les yeux, il profita de ce baiser, de cet instant tout simplement, en espérant que sa bien-aimée pouvait faire de même, sans que cela ne lui rappel de mauvais souvenir. Il l'espérait de tout son cœur en tout cas. Une fois le baiser rompu, il descendit doucement ses lèvres le long du cou de la jeune femme, continuant sa course jusqu'à pouvoir déposer un petit baiser sage sur sa poitrine… C'était sage ça ? En tout cas, c'était fait tout en douceur et il ne descendit pas plus loin. Ce qu'il attendait ?... Peut-être qu'elle le stop, ou qu'elle l'encourage, il ne savait pas vraiment pour le coup, mais comme il doutait un peu de sa réaction, mieux valait y aller en douceur certainement. Il remonta donc doucement au niveau de son visage pour planter son regard dans le sien, histoire de juger par lui-même de sa réaction.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:12

Frissonner, c’était là le mot qui résumait le plus l’état d’esprit de notre demoiselle. Gênée, Kyrielle ne savait bien sûr ce qu’elle faisait, ni même ce qu’elle devait faire dans ce genre de situation. Très sincèrement, on lui montrait une photo d’eux deux actuellement, il était évident que le petite Chain prendrait peur. Trouverait que c’est trop, déplacé. Mais tant que ne lui mettez pas les faites sous les yeux, ou qu’elle n’avait pas la soudaine sensation d’être débordée ou de revoir ce qu’elle avait vécu autrefois. Elle était bien. Et c’est la seule chose qui comptait dans sa petite tête actuellement. Ce magnifique brun qu’elle aimait n’avait d’yeux que pour elle. Quasiment totalement couché sur elle, pas une seule seconde l’idée de le repousser lui passa à travers la tête. Pour preuve, elle finit par doucement lui faire part de la température de son corps. Etrangement, la dernière fois qu’elle avait fait part d’un tel changement de température, c’était lorsqu’ils avaient pris un bain ensemble. Vous vous souvenez ? Un jeune couple nu dans une baignoire. Bien que beaucoup d’idées perverses pourraient vous venir à l’esprit il ne s’est rien passé entre eux. Du moins rien de bien méchant si ce n’est quelques rapprochements corporels. A la limite de la décence certes mais l’homme avait eu la sagesse de freiner ce petit jeux qu’aucun des deux ne contrôlait finalement. Dire que la petite brune avait la sale tendance à ne pas aimer avoir aucun contrôle sur sa petite vie et surtout sur son corps… Le jeu semblait avoir recommencé, Angeler avançant doucement, sans même savoir quelles règles étaient fixés et pour être franc, Kyrielle ne les connaissaient pas elle-même. Ces dernières se placeraient donc au fur et à mesure… ? Nous verrons bien, inutile de réfléchir en cet instant.

Ce qui fit en revanche rougir la jeune fille, c’est la réponse de son homme lorsqu’elle c’était décidé à retirer son haut à cause de la chaleur ambiante entre eux, plutôt que la chaleur réel de la pièce mais bon… Non sans baisser les yeux sur son frêle corps dénudé, l’homme affirma qu’elle était chez elle et donc qu’elle pouvait se mettre à l’aise. Chez elle.. ? Oui bon, cela faisait déjà plusieurs jours qu’elle venait ici naturellement, qu’elle dormait dans cette chambre. Comme si c’était déjà une habitude pour elle ? Mais qu’il lui dise franchement qu’elle vivait là, que c’était son chez elle, ou plutôt l’endroit où ils vivaient ensemble lui faisais sincèrement plaisir. D’ailleurs c’est pour cela qu’elle vint timidement caresser sa joue, comme si elle se rendait compte à l’instant même qu’elle avait le droit de se dire que tout ceci était à elle. Non il n’y avait pas à dire, Kyrielle ne regrettait certainement pas être tombée dans l’Abyss au final, c’était même plutôt le contraire. Un ange noir certes, mais tout de même un ange l’avait attendu à la sortie pour la prendre dans ses bras protecteurs. Un sourire de joie c’était affichés sur ses traits. S’il n’avait pas compris qu’il la rendait heureuse, il était temps de changer ses lunettes de soleil par de lunettes de vue. Au moins si elle pouvait réagir ainsi, cela prouvait qu’elle n’était pas non plus stressée face à la situation ambiguë.

Cela ne l’avait pas gênée pour revenir dans le vif du sujet en tout cas, retournant gouter à ses lèvres qu’elle appréciait tant. Un petit gout de tabac qui trainait bien sûr, mais rien de bien méchant à son gout, au contraire elle avait envie de les dévorer. Bravo Angeler, tu as été un bon professeur de ce côté-là, la Chain était désormais bien à l’aise pour s’amuser avec les lèvres de son compagnon. Au moins c’était un jeu où ils pouvaient jouer à deux pour le coup, puisque le brun finit par venir la rejoindre en mêlant sa langue à la sienne, partant tous les deux dans un baiser plus langoureux que passionnée, bien qu’il restait encore très doux. Lorsqu’il recula son visage légèrement du sien pour répondre à sa remarque faite plus tôt. Etrangement, la demoiselle se mit à prendre une nouvelle fois quelques couleurs supplémentaires lorsqu’elle l’entendit lui dire qu’il lui répondrait si elle lui disait comment elle l’avait envouté. Comment ça ? Elle n’avait absolument rien fait… Mais en plus ce qui la gênait légèrement était le… Comment dire, petit filet de bave nettement visible entre leurs deux bouches encore proche. Bien que ce dernier se rompit par un léger sursaut de la demoiselle qui tremblait doucement. Non pas de peur, peut-être un peu d’excitation ? Mais grandement d’émotion pour le coup. Alors qu’elle s’apprêtait à tenter de lui donner une réponse qui ne devait même pas en être une vraiment, l’homme retrouva rapidement ses lèvres des siennes l’empêchant de donner toute réponse. Qu’importe, c’était de toute façon la meilleure chose à son gout, la réponse pouvait bien attendre, du moment qu’elle arrivait à la garder dans un coin de sa tête… Un baiser doux mais passionné commença alors, je peux vous assurer que la demoiselle n’hésitait pas une seule seconde à le lui rendre comme il se doit. Maintenant qu’elle était plus à l’aise dans ce domaine, pourquoi ne pas se priver ? Vu le nombre de fois où les deux s’embrassaient, ils avaient intérêt à aimer ça, sinon c’est avoir clairement un penchant pour le masochisme. Sentant la main de son compagnon qui était sur sa hanche glisser un peu plus pour frôler doucement sa jambe. Un frisson la parcouru, la faisant par automatisme lever un peu  plus cette dernière. C’était lui, c’était ses douces et grandes mains qu’elle aimait, et il fallait être honnête ce n’était pas désagréable bien que cette zone soit un peu plus proche d’une zone particulièrement sensible, voir même interdite selon elle. Mais c’était lui, son ange noir, sa Lune. Alors tout allait bien non.. ?

Sa main resta ici, tandis que le baiser fût doucement rompu. Mais à peine eut-elle le temps de reprendre son souffle tremblant que le voilà en train de descendre ses lèvres sur son cou pour embrasser ce dernier, puis descendant encore plus bas. Embrassant tout doucement sa poitrine. Il est presque impossible que son homme n’ait pas sentit le battement de son cœur rater un battement à ce moment-là. A moins ce que cela ne soit qu’une impression de sa part. Ouvrant de grands yeux, certainement sur le coup surprise de cette action de sa part, la demoiselle ne détourna pas un seul instant son regard du sien. I-Il en avait parfaitement le droit… N’avait-elle pas dit qu’elle était entièrement à lui ? Quoiqu’il en soit le silence tomba un bref instant entre eux, le souffle de la jeune fille se mêlant au sien, bien que ne s’étant pas vraiment calmé. La voix tremblante elle murmura en admirant son magnifique regard, car elle le trouve ainsi, quoi qu’il puisse en dire dessus.

- Rien… Je-je n’ai rien fait pour te plaire Angel. Je ne sais pas vraiment jouer la comédie… Du moins je n’ai jamais sût avec toi.

Faire la gentil pour mieux tuer derrière elle savait faire ça oui. Mais sinon sa spécialité était plutôt de rester impassible, ou d’afficher un visage dénué de toute émotion lorsqu’elle tuait quelqu’un. Mais avec lui tout était différent, elle était terriblement honnête, bien plus qu’elle ne le pensait. Incapable de mentir, pensant plus à lui qu’à elle-même. Comme quoi le fait d’aimer peut en faire faire des choses… Attrapant doucement une de ses mains avec les siennes sans cesser un seul instant de le regarder. La petite brune la serra quelque instant la caressant du bout du pouce, avant de placer sa main de manière à contrôler ses doigts, du moins pouvoir faire une pression avec les siens dessus. Posant cette main au niveau des clavicules visibles de son petit corps avant de la faire doucement glisser entre ses deux seins. De là, elle s’arrangea pour doucement lui faire replier les doigts tout en les faisant descendre légèrement. Le but étant au final de le faire tirer doucement sur son soutient gorge, et donc de le faire descendre. Dénudant en grande partie sa poitrine. Oui, on pouvait dire qu’elle avait compris qu’il aimait cet endroit-là. Et pour être franc, bien que très gênant la demoiselle avait apprécié ce qu’il avait fait dans le bain… Rien qu’au toucher, on pouvait sentir que les deux jeunes gens étaient bien loin du froid de l’hiver. Ils étaient réchauffés depuis longtemps.

- Je t’aime tant ma Lune…

Lâcha-t-elle soudainement en un souffle. Avant de doucement attraper sa lèvre inférieure avec les siennes. Vraiment délicatement, comme si elle avait peur de lui faire mal ainsi. Quant à ses jambes, la main de son homme étant toujours en train d’effleurer cette dernière, elle eut pour réflexe de resserrer d’avantage sa prise autours de son bassin. Pour une question de confort d’ailleurs, ce dernier se retrouva bien rapidement collé à elle attiré par ses jambes d’ailleurs… Sa petite jupe remonta légèrement, heureusement que son bas était au final caché par lui. Enfin.. heureusement vraiment ? Allez savoir. Sa main lâcha en tout cas la sienne pour remonter le long de son bras et doucement se poser sur son épaule, massant très légèrement cette dernière du bout des doigts. Jamais personne ne l’avait mise dans cet état. En même temps, vu que c’est une vierge effarouchée, le contraire serait étonnant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:14

Kyrielle avait visiblement chaud, en tout cas, c'était l'excuse qu'elle avait trouvée pour enlever son haut et ainsi se présenter en soutien-gorge devant son compagnon… Juste une excuse pour vouloir le tenter sans en avoir l'air ? Venant d'une autre, cela aurait été possiblement, mais il s'agissait là de Kyrielle et Angeler était bien tenté de la croire sur parole lorsqu'elle lui disait quelque chose. Lui aussi était parfaitement honnête avec elle après tout, il pouvait donc comprendre ce besoin ou plutôt ce manque de besoin justement d'embrouiller l'autre. Et puis… S'il fallait être franc, là tout de suite, Angeler lui aussi pourrait dire qu'il avait chaud. La température de la pièce ? Rien à voir là-dedans, ce n'était certainement pas parce qu'il avait allumé un feu dans la cheminé que le froid de l'hiver s'était ainsi éloigné d'un seul coup, surtout que la demoiselle dans les bras de qui il était avait pris soin de lui enlever sa chemise… C'était donc qu'il n'en avait pas besoin et qu'elle se chargerait à l'avenir de le réchauffer s'il avait froid. Et vous savez quoi ? Cette solution lui allait parfaitement ! Bon, maintenant, il dépendait de sa petite femme s'il désirait se réchauffer… Mais franchement, se coller à elle dans ses conditions était loin d'être une punition, loin de là, il avait même l'impression d'être récompensé pour une quelconque bonne action à l'instant… Même s'il était certain de ne pas en avoir commis ses derniers temps… Sauver une jeune fille d'une mort certaine dans la rue ? Oui, peut-être que c'était gentil, mais compte tenu des intentions qu'il avait à ce moment-là, pas sûr que cela compte réellement.

Au pire… Les dieux étaient généreux ? Pff, le Baskerville s'en moquait bien des dieux ou d'autre forme de vie soi-disant supérieure, sa chance, il se la faisait lui-même et n'attendait certainement pas en priant qu'on lui donne ce qu'il voulait sur un plateau d'argent. C'était en quelque sorte lui son propre dieu alors ?... Mouais, un peu narcissique tout cela, il ne fallait pas pousser tout de même. S'il fallait vraiment adorer quelqu'un comme cela, il adorerait Kyrielle tient ! Elle serait sa petite déesse, pour qu'il veuille bien faire n'importe quoi et même la suivre jusqu'en enfer s'il le fallait… Même s'il était convaincu à ce moment-là avoir plus de chance d'y aller qu'elle. Pourquoi ? Mais les meurtres qu'elle commettait elle ne comptaient pas voyons, elle faisait cela en toute innocence !... Un peu abusé comme défense ? Tant pis, il voulait bien se faire son avocat lui et pour le payement, ils se débrouilleraient bien entre eux. Parce qu'il voulait être payé pour une défense aussi merdique ? La ferme, il savait très bien le genre de récompense qu'il avait en tête, alors chut. S'il était pervers ? Oh que non, pas tant que cela, la preuve puisque cet échange de salive – domaine dans lequel Kyrielle commençait à devenir experte tient – lui suffisait amplement pour le moment… Pour le moment oui, on ne pouvait pas lui reprocher de vouloir vivre quelque chose de plus poussé avec la femme qu'il aime, même si cela risquait de prendre encore un peu de temps. Il s'en fichait bien de toute façon, du moment que cela allait au rythme de la demoiselle et qu'il arrivait à lui faire entrer la chose dans le crâne d'une manière plus… Attrayante ? Car franchement, ce qu'elle avait vécu avant n'était pas très gai, loin de lui l'idée de lui faire revivre donc.

Mais même pour elle, c'était mieux de dépasser cette peur pour vivre… De nouvelle chose avec lui, non ? En tout cas, il serait vraiment dommage qu'elle passe à côté de quelque chose qui peut être réellement agréable lorsque cela est bien fait… Avec consentement des deux personnes s'entend. Et avec amour ?... Là, il fallait avouer qu'Angeler de son côté n'en savait rien non plus, puisque Kyrielle était la première femme dont il était tombé amoureux et bien entendu la dernière. Il ne savait donc pas ce que cela faisait de la faire avec la femme de sa vie… Hum… Cela comptait comme une première fois ou pas ? Allez, disons donc que oui, comme cela, les deux seraient à égalité, ou presque. S'il lui tardait de connaître ce moment avec elle ? Pourquoi ne pas demander si le soleil est brulant tient, c'était une question débile et compte tenu de la manière dont Kyrielle et surtout son corps réagissait aux baisers et aux caresses du brun, elle aussi semblait dans un sens plus empressée… Même si chez elle, cela devait certainement être inconscient. C'était drôle comment le corps réagissait à ce genre de chose non ? Même lorsqu'il ne connaissait pas vraiment cela… C'était cela que l'on appelait l'instinct ? Bof, rien à voir avec la survie, à moins que le besoin de faire des enfants en soit un, puisqu'il s'agissait de l'instinct de survie de l'espèce. Mouais, pas terrible cette déduction, mais il fallait bien qu'Angel trouve une explication à pourquoi Kyrielle accepter d'être si proche de lui et semblait même y prendre un certain plaisir. Bon, le pire cela dit, c'était tout de même lui, qui ne pouvait pas s'empêcher déposer ses lèvres où il en avait envie et de balader ses mains sur ses jolies jambes.

Ce n'était tout de même pas de sa faute si elles étaient magnifiques ces jambes après tout ! Toutes fines, bien dessinées… Une véritable œuvre d'art vivante. Il en faisait trop ? Bon, peut-être un peu, mais il les trouvait vraiment belles tout de même, un peu comme sa Kyrielle en règle général en fait. C'était un peu pour cela qu'il avait du mal à suivre les règles et à se tenir bien sagement éloigné d'elle en même temps. Enfin, si elle ne lui faisait pas comprendre qu'elle avait envie qu'il s'éloigne aussi, il ne risquait pas d'en avoir envie tout seul. Ils étaient bien là, non ? Kyrielle ne se plaignait pas en tout cas et Angeler était bien tenté de l'imiter. De toute façon, il n'y avait rien à faire, il était fou d'elle, comme si elle lui avait jeté un sort… Comme il lui avait dit d'ailleurs ? Mais bizarrement, la demoiselle plaidait non coupable, allant même jusqu'à dire qu'elle n'avait vraiment rien fait pour lui plaire. Elle n'avait donc jamais su lui mentir ? Cela tombait bien, lui aussi de son côté ne savait pas vraiment… Il avait bien essayé pourtant, même en lui faisant des promesses ridicules qu'il ne comptait absolument pas tenir… Et là, il s'appliquait bien à le faire maintenant, à croire qu'il y avait toujours était obligé sans le savoir. Le pauvre… Ou pas finalement, puisque ce n'était pas si dur pour lui… Bon si, là tout de suite, avoir promis qu'il ne la toucherait pas lui coûtait un peu, mais les choses étaient alors différente à l'époque, on pouvait donc comprendre que ces actions évolues. Un petit sourire de vaincu apparut cela dit sur le visage du brun lorsqu'il lui répondit enfin.

" Cela nous fait un point commun au moins, moi non plus je ne sais pas te mentir… Je n'en ai pas très envie en même temps, ça tombe bien. "

Ce n'était pas la fin du monde après tout s'ils étaient condamnés à se dire toute la vérité jusqu'à la fin de leurs jours hein, ils feraient très bien avec tous les deux. Surtout qu'ils avaient d'autre façon de s'occuper que le mensonge… Lesquels par exemple ? Eh bien, se câliner semblait être un bon passe-temps pour le moment, ce qui semblait convenir à chacun. Après, pouvaient-ils en rester seulement là ?... C'était bien moins sûr, mais de là à dire que la faute en revenait entièrement à Angeler, c'était un peu fort. Pourquoi donc ? Parce que ce qui suivit ne jouait pas tout à fait en la faveur de l'innocence de Kyrielle. D'un geste doux, peut-être même un peu tremblant, celle-ci avait pris la main du Baskerville dans la sienne pour la guider et écarter un peu son sous-vêtement du haut… Autant dire qu'il n'y avait plus grand-chose pour cacher à cet instant-là, mais bien qu'un peu surpris par cette initiative, le brun ne s'en plaignit pas, bien au contraire. Attiré encore un peu plus contre sa compagne, par envie d'une part et par ses jambes qui se resserraient autour de sa taille d'une autre, le jeune homme profita doucement de cette étreinte et de sa bien-aimée qui avait saisi sa lèvre inférieur entre les siennes. Rien à faire, elle avait bien fait des progrès de ce côté… Et bien vite en plus. Attendez donc qu'il est fini de lui donner des leçons et celle-ci deviendrait vite une experte, parole d'Angeler. Et cette façon de lui soufflait qu'elle l'aimait… Elle cherchait véritablement à le faire craquer non ? Si c'était le cas, elle s'y prenait véritablement bien, car le Baskerville n'avait déjà plus envie d'être sage.

Le jeune homme alla donc répondre au jeu de sa compagne en léchant doucement ses lèvres, alors que l'une de ses mains remonter doucement le long de sa jambe, puis de sa hanche et de son ventre pour finir au niveau de sa poitrine dénudée… Et bien quoi ? Si elle lui avait montré, c'était bien pour lui indiquer de continuer à jouer par-là, non ? Il y alla très doucement en tout cas, délicatement, comme s'il avait peur de lui faire mal de la sorte, alors qu'on contraire, ce n'était vraiment pas le but. Posant un petit baiser très délicat sur les lèvres de Kyrielle, il garda son visage tout près du sien pour la regarder dans les yeux.

" Moins que moi ma belle, tu peux en être sûre… "

Ils allaient faire un concours pour savoir qui aimait le plus l'autre maintenant ? Allez savoir, ils étaient tous deux assez têtus pour soutenir avoir raison de leur côté, cela pourrait donc durer longtemps. Mais ils n'étaient pas assez gamins pour cela… Si ? Peu importe, ils avaient autre chose à faire pour le moment. Quoi donc ? Eh bien… Disons que certaines idées passaient par la tête du brun à ce moment-là et qu'il avait bien envie de les mettre en pratique. Ce n'était pas de sa faute le pauvre si elle lui faisait de l'effet, le contraire serait même étonnant compte tenu de la position adoptée. Mais il comptait rester sage tout de même… Selon lui. Glissant doucement ses lèvres sur la peau de sa bien-aimée, il ne tarda pas à embrasser doucement son cou de nouveau, laissant ensuite son souffle chaud courir sur celui-ci lorsqu'il reprit la parole.

" Ma chérie ? Si je disais vouloir embrasser chaque centimètre de ta jolie peau… Tu me laisserais faire ? "

Oui oui, il lui demandait vraiment l'autorisation de poser des baisers un peu partout… Et alors, c'était déplaisant peut-être ? Non, certainement pas, mais on pouvait tout de même se demander ce qu'il avait derrière la tête… Mais rien voyons ! Disons simplement qu'il comptait arriver de la sorte à un endroit bien précis, voilà tout. La regardant un instant avec un petit air tendre de don juan auquel il serait difficile de résister plus de dix secondes, le jeune homme alla comme pour lui donner un avant-gout de la chose et donc lui donner envie embrasser bien sagement son épaule… Puis il descendit, lentement, mais sûrement, le long de son bras fin, s'attardant un instant sur son poignet avant de déposer encore d'autres baisers sur le dos de sa main qu'il tenait dans la sienne, puis sur sa paume. Une fois cela fait, il retourna doucement auprès de sa compagne, comme s'il attendait l'autorisation pour continuer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:17

Sincèrement où est-ce qu’ils en étaient ? De quoi avaient-ils donc l’air ainsi tous les deux l’un sur l’autre à moitié nus ? Et ce au sens propre du terme vu que la demoiselle n’avait quasiment plus de haut, pour ne pas dire que son soutient gorge n’était que tenu mais ne cachait presque plus rien. Quant à son homme, ce dernier avait perdu sa chemise il y a de ça un bon moment pour être franc. Pour le plus grand bonheur de sa compagne qui fallait l’avouer aimait beaucoup cette vue,  et si elle ne pouvait pas l’admirer parce qu’il était trop collé à elle, ce n’est pas bien grave, avoir un simple contacte la comblait. En fait, dès que Kyrielle était avec Angeler, d’un seul coup la vie paraissait plus simple et plus agréable. Comme si un rien venant de lui suffisait à égayer sa journée. C’était le cas en fait, savoir qu’elle était destinée à rester à ses côtés, qu’elle aimait et avait ce sentiment de sa part en retour, il y avait franchement de quoi la jalouser selon elle. La petite Chain se disait qu’elle serait prête à tuer pour être à cette place, je peux donc vous assurer qu’elle tenait à la garder. Toute femme s’approchant un peu trop de lui avait intérêt à savoir courir vite pour sauver sa petite vie. Violente elle ? Mais non pas du tout, aussi peu violente qu’elle n’est pas possessive avec lui. De toute façon de ce côté-là ils semblaient être plutôt faits pour s’entendre. Mais ne nous égarons pas voulez-vous ? Actuellement la jalousie ou possessivité de Kyrielle n’avait pas lieu d’être vu la situation. En fait, ce n’était même pas du tout le cas. Puisque n’importe quelle personne serait rentré dans cette pièce à cet instant précis, aurait eu vite fait de faire demi-tour en fermant la porte derrière lui, priant pour ne pas s’être fait repéré par la jeune couple bien occupé, si vous voyez ce que je veux dire. Pourtant il n’en était rien du tout, du moins pas officiellement, cela avait juste commencé par un baiser sur ses genoux quoi, rien de bien méchant non.. ?

Peut-être, mais Kyrielle n’étant certes pas une idiote totale dans ce domaine, ce n’était pas pour autant qu’elle en connaissait les subtilités, pauvre Angeler était désormais chargé de lui apprendre tout ça en fait. Mais elle semblait plutôt bien s’y prendre, ne cessant de se mettre à califourchon sur ses genoux, trouvant cette position confortable et pratique, pouvant ainsi être bien en face de son partenaire et se coller à lui pour le câliner. Je sais que c’est difficile à croire, mais je vous jure que Kyrielle ne pensait à rien d’autre à ce moment-là. Et maintenant… Disons que la situation avait légèrement changé. Son homme installé bien confortablement, à moitié couché sur elle, ayant les chambre de cette dernière de chaque côté de ses hanches à lui donner de tendres baisers. La demoiselle tout simplement couchée sur le dos. Des baisers, des caresses, tout ceci restait relativement correcte puisque rien n’atteignait toute la partie inférieure du corps humain, des deux côtés d’ailleurs, l’homme n’osant que caresser légèrement les jambes de sa bien-aimée tout simplement. C’était nouveau  pour elle, assez osé pour lui faire découvrir de nouvelles choses de la vie, en l’occurrence le plaisir d’être proche, voir même très proche physiquement d’un homme, chose qu’elle n’aurait alors jamais imaginé jusqu’à maintenant. Mais ce n’était pas assez osé pour le moment pour bloquer notre demoiselle. Ne connaissant pas les limites de son propre corps, elle réagissait au naturel, de temps à autre entravé par sa gêne qui était plus que visible. Mais l’idée de l’éloigner de là ne lui effleura même pas l’esprit. Ses mains, ses lèvres et sa langue, rien ne la dérangeait. En même temps, pourquoi aurait-elle invité ce dernier à venir un peu s’occuper de sa poitrine si cela lui déplaisait.. ? Dévergondée elle ? Non du tout. Il l’avait déjà fait et puis pourquoi se refuser quelque chose qu’on appréciait ? Surtout qu’Angeler ne semblait pas vraiment partie pour repousser cette avance vu comment sa main remonta jusqu’à cette endroit…

A son simple toucher, la corps de la jeune fille se contracta un bref instant, se crispant légèrement à la fois de surprise, réaction non voulu de sa part, mais aussi à cause d’un frisson particulièrement agréable qui la traversa. Ne détournant pas son regard de lui, la petite Chain lui faisait face, comme pour faire comprendre à son contractant qu’elle acceptait sans aucun souci tout ce qu’il faisait actuellement. N’avait-elle pas dit qu’elle voulait faire des efforts pour lui ? Actuellement on ne pouvait pas vraiment qualifier ça d’effort pour être franche. Se câliner, se dire je t’aime que demander de plus sérieusement ? Alors qu’elle comptait fermer les yeux, prête à se laisser totalement aller  à ses caresses douces et à cette langue sur ses lèvres, la jeune fille eut pourtant droit à une question qui l’a surpris. Alors qu’il embrassait doucement son cou son souffle chaud attira son attention, tandis qu’il affirmait vouloir embrasser chaque bout de peau, et demandait si elle le laisserait faire ? Cette question prit un peu de court Kyrielle il fallait l’avouer. Hésitante, et cela se voyait dans son regard, la jeune fille tenta tout de même dans une premier temps de répondre.

- Heu… Je… Angel… heu…

Oui je sais, pas très constructive comme réponse, mais franchement que voulez-vous qu’elle réponde à ça ? Tant que questions se bousculaient en elle, tant de questions qui ne trouvaient pas de réponses. Puisqu’elle n’oserait de toute façon les demander à son homme. Qu’entendait-il par partout ? Oui, elle se posait vraiment la question. Sachant que toute une zone n’avait pas été approché, même pas ne serai-ce qu’effleurée tant la demoiselle avait montré une certaine réticence à ce sujet. Son homme avait parfaitement respectée ceci, ne cherchant nullement à forcer la main, mais maintenant, demandait-il la permission pour pousser la chose plus loin ou bien.. ? ça y est-elle commençait à réfléchir… Il ne fallait pas… Et puis l’autre question qu’elle se demandait, et ça personne n’avait la réponse, même pas elle actuellement. Même si elle aime Angeler plus que tout, souhaite aller vivre tout ce qu’un couple peut vivre avec lui, ait une confiance aveugle en lui. Jusqu’où était-elle actuellement capable d’aller pour lui ? Dure comme question hm ? Au final toutes les questions se rejoignaient, qu’est-ce qu’elle était capable d’accepter de lui sans broncher ou sans prendre peur ? Le pire certainement dans tout ceci, c’est que ce n’est pas voulu. Une peur bien ancrée dans sa tête hein…

Le souffle chaud de son compagnon glissa le long de son cou, l’empêchant de continuer à répondre et à donner une réponse. Pour être franche elle ne savait pas quoi répondre sur le coup. Kyrielle se retrouva donc bêtement à frémir tandis que son homme lui lança un regard à fondre sur place franchement. C’était quoi cette tête qu’il lui faisait là ? Si elle n’était pas déjà bien rouge, une petite touche supplémentaire vint trouver sa place sur son visage pendant un bref instant. Comment lui refuser quelque chose.. ? Comment le repousser, alors qu’elle savait au fond être certaine de vouloir rester contre lui. Garder le plus de contact physique qu’elle pouvait avec. Puis ses lèvres vinrent trouver son épaule pour y déposer un baiser, glissant ces dernières le long de son bras, laissant toujours quelques baisers, comme pour rappeler qu’il n’avait pas oublier de le faire en cours de route. Comment c’était ? Loin d’être désagréable franchement, comment trouver cela pas bien en même temps ? C’était tellement doux… Le moindre contact de ses lèvres sur sa peau faisait monter une vague de chaleur douce en elle, la faisant fermer les yeux l’apaisant même légèrement, bien que la gêne soit toujours présentent en elle. Son homme remonta lentement jusqu’à son poigné s’attardant légèrement dessus avant d’embrasser doucement sa main, tant le dos que la paume, gardant cette dernière dans la sienne pour le soutenir. Cela se voyait à son bras en tout cas, mais actuellement il avait réussi à parfaitement la détendre. Glissant sa main par-dessus la sienne qui était restée sur sa poitrine, la demoiselle pensa qu’on devait très certainement remarquer son cœur qui battait à toute allure. Déglutissant, tout en osant affronter son regard à nouveau, elle tenta de répondre, bien que peu certaine de ce qu’elle affirmait elle-même à haute voix.

- O-Oui… ?

Rien n’était certain, mais l’idée en elle-même de la rebutait pas si c’était aussi agréable que ce qu’il venait de faire. Et rappelons-le, mais l’homme n’avait pas précisé ce que le tout signifiait, vu que précédemment dans le bain la dernière fois il devait la laver mais rien n’avait été approché dans toute zone sensible en bas. Tirant doucement la langue tandis que son souffle se mêlait au sien elle effleura doucement ses lèvres avec cette dernière tout en murmurant timidement. L’incertitude toujours présente en elle, bien qu’elle ne veuille pas se brusquer contre quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Du moins pas trop.

- J’aime tes lèvres Angeler. Leurs contacts…

Sa main qui était toujours tenue par la sienne resserra son étreinte, comme pour lui indiquer de ne pas la lâcher. Affrontant sérieusement son regard, le souffle encore un peu coupé, la demoiselle attendait. Ne sachant trop à quoi elle devait s’attendre exactement en fait, ni même comment elle allait réagir au final. Mais une chose était certaine, elle l’aimait et voulait lui faire confiance.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:19

Notre Baskerville semblait dernièrement s'être trouvé un nouveau jeu, celui très simple de faire rougir sa compagne le plus rapidement possible… Et vous savez quoi ? Il semblait naturellement doué pour cela puisqu'il gagnait à chaque fois et comme quand on gagne, on rejoue, ou pouvait comprendre que la pauvre Kyrielle est souvent à en faire les frais. Si c'était dérangeant ? Eh bien, Angeler lui trouvait cela mignon et même un peu amusant… Kyrielle de son côté semblait un peu gênée, mais pas totalement braqué contre l'idée, alors autant dire que ce petit jeu allait recommencer souvent. Jusqu'à ce qu'elle s'habitue et ne rougisse plus si vite ? Parfait, cela mettrait un peu plus de défis… Si tenté qu'elle renonce un jour à passer au rouge à chaque petite remarque, compliment ou geste de son homme. Oui oui, de son homme, rien que cela. Comme quoi, même le pire des célibataire endurcit peut se trouver la femme qui lui convient, même sans vraiment la chercher… A condition d'avoir un peu de chance aussi. Être avec elle, voilà bien tous ce qui comptait pour le jeune à présent, comme si la simple idée de devoir se séparer d'elle lui était douloureuse. Inutile d'y songer, il ne comptait pas la lâcher de sitôt, même si compte tenu de leurs natures respectives, cela risquait de durer longtemps. Peu importe, ils avaient de quoi s'occuper après tout. Et comment ? Oh, pour commencer, ce cher Angeler allait devoir apprendre à sa compagne à accepter les compliments qu'il lui faisait et aussi à être proche de quelqu'un.

D'un certain point de vu, il n'était peut-être pas le mieux placé pour cela puisque lui-même n'avait jamais été aussi proche de quelqu'un sentimentalement parlant, du coup, cela était une nouveauté pour lui aussi… Après, physiquement et psychologiquement, lui n'avait pas subi un traumatisme comme sa petite femme, ce qui lui donnait tout de même un sérieux avantage. Tous ce qu'il espérait, c'est pouvoir l'aider à oublier, qu'elle puisse se sentir bien avec lui sans avoir peur d'une quelconque violence de sa part. Elle avait bien dis qu'elle lui faisait confiance non ? C'était déjà une bonne chose, mais après, Angeler ne savait pas comment elle pouvait réagir malgré elle, s'il faisait un geste un peu trop déplacé. Au pire, il se prendrait une baffe non ? Il s'en remettrait très vite, ne lui en voudrait même pas d'ailleurs, il préférait cela que de la voir… Apeurée ? Quelque chose dans ce style sans doute, mais pour l'instant, cela semblait aller pour tous les deux. Du coup, le jeune pouvait tenter d'aller… Un tout petit peu plus loin ? N'allez pas croire qu'il avait envie de lui sauter dessus purement et simplement, même pas d'ailleurs, loin de lui cette idée, mais il avait besoin d'être proche d'elle, de lui faire comprendre comme il la désirait et la trouvait belle. Car oui, aux yeux d'Angeler, Kyrielle était la plus belle de toute les femmes et ce n'était vraiment pas la peine d'essayer de lui faire changer d'avis, surtout pas en dénigrant la demoiselle, ce serait franchement débile et suicidaire. C'est comme si tout à coup, il s'était rendu compte que la femme parfaite à ses yeux était une petite demoiselle brune, frêle, au teint pâle et aux joues roses… Avec un caractère bien particulier en plus de cela, que demander de plus franchement ?

Qu'elle l'aime en retour ? Oh, cela semblait assez bien partie, inutile de venir rassurer le jeune homme là-dessus, il croyait sur parole la jeune fille lorsqu'elle disait l'aimer. Pas la peine de le redire à longueur de journée non ? Une fois était suffisant, lui-même n'étant pas très bavard quand il fallait parler sentiment, il n'allait surtout pas lui reprocher cela, surtout qu'elle arrivait tout de même à s'exprimer là-dessus, même si elle ne semblait pas tellement sûre d'elle, comme si elle avait peur qu'il se moque de ses propos… Ce qu'il ne ferait bien entendu jamais, puisqu'il les partageait. Et puis, lui aussi disait des choses étranges des fois… Par exemple, c'était quoi se délire de vouloir l'embrasser partout ? Une idée comme ça, il ne fallait vraiment pas chercher à s'introduire dans sa tête. Certains diraient qu'il était tordu, d'autre qu'il avait simplement envie… Chaleur humaine ? En tout cas, il ne fallait pas prendre cela si perversement que cela pouvait paraitre, il était bien décidé à rester sage non mais oh !... Oui, il en était capable, c'est quoi ce regard plein de sous-entendu ? Enfin bref, comme pour éviter un éventuel refus de sa compagne, le Baskerville ne s'était pas gêné pour lui donner un petit apperçu de la chose en promenant doucement ses lèvres de l'épaule jusqu'à la main de la demoiselle. Ce n'était pas désagréable pour elle non ? Enfin, si c'était le cas, le jeune homme avait plus de boulot que prévu… Pas de quoi le décourager pour autant, mais du boulot tout de même. Cela dit, Kyrielle sembla trouver la chose assez agréable et arriva même à… Se détendre un petit peu ? Elle semblait un peu moins tendue en tout cas, même si la main du brun posé sur sa poitrine sentait bien son petit cœur qui battait la chamade. En même temps, son cœur à lui ne devait pas être si calme que cela, non pas qu'il redoutait quelque chose, mais il fallait bien avouer que le simple touché de sa compagne lui transmettait assez d'émotions pour qu'il n'y reste pas indifférent.

Ce ne serait pas drôle que cela fasse de l'effet à une seule personne après tout un, c'était un moment de partage, voilà tout. Qui allait certainement finir par continuer puisque la demoiselle avait tout de même fini par lui répondre, bien qu'assez gênée, un petit oui qui ne mettait pas fin aux contacts tout de suite. Pour autant, ce n'était pas parce qu'elle avait accepté qu'il fallait accélérer les choses pour autant, c'était hors de question. Ils prendraient leur temps tous les deux, voilà tout, puisque de toute façon… Rien ne les pressait et qu'Angeler avait promis d'aller au rythme de sa compagne et non le contraire. Serrant doucement sa petite main dans la sienne, le Baskerville se pencha de nouveau doucement vers le visage de Kyrielle soufflant un instant sur ses lèvres, souriant presque imperceptiblement en en admirant les jolies rougeurs sur ses joues. Elle était tout simplement adorable et elle était à lui… Que demander de plus hein ? Sans qu'il le cherche de lui-même, il sentit bientôt la langue de sa compagne effleurer ses lèvres, ce qui l'incita à lui donner un baiser très tendre et amoureux. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, la jeune fille affirma aimer ses lèvres et leur contact… Ce qui tombait franchement bien pour le coup. Gardant son visage près du sien, il posa doucement son front contre le sien en lui souriant tendrement.

" Moi j'aime tout chez toi… J'ai de la chance de t'avoir. "

Oui oui, c'était bien lui qui avait de la chance, contrairement à ce que semblait penser la jeune femme. Il savait encore ce qu'il disait après tout, elle n'allait pas le contredire là-dessus… Non ? Autant lui ôter cette occasion, ce que le jeune homme ne se gêna pas pour faire. Il dériva donc dans la foulé vers le cou de la demoiselle pour y déposer quelques baisers, promenant un petit peu sa langue par la même occasion. Il s'y attarda un peu avant de descendre tranquillement, sans se presser, jusqu'à trouver sa poitrine… Ce n'était pas trop cela non ? Il l'avait déjà fait en plus, du coup, il était à peu près sûr que Kyrielle ne lui en voudrait pas pour cela. Le petit jeu continua donc, très doux, avec quelques baisers, accompagné de petites caresses sur les hanches de la jeune fille… Et bien quoi ? Ce n'était pas encore trop bas, il avait le droit ! Après s'être occupé de cette partie – qu'il adorait, soyons francs – un bon moment, il finit par descendre encore un peu ses lèvres pour embrasser ses côtes, puis son petit ventre. Ce n'était pas bien méchant, mais il voulait d'abord voir comment sa compagne réagissait en le voyant descendre avant d'aller éventuellement plus loin. Stop ici pour les lèvres donc, il préféra alors changer sa main de place, qui était alors posée sur sa hanche pour les descendre sur le haut de sa cuisse et continuer doucement tout le long jusqu'à son genou. Peut-être un peu hésitant intérieurement, il releva son regard vers le visage de Kyrielle pour y déceler un petit indice, lui  posant alors à voix basse une question.

" Je ne suis pas trop… Brusque ? Ça va comme ça ?... "

C'était quoi ce nouveau sentiment franchement ? Cette impression tenace qu'il s'en voudrait indéfiniment s'il lui faisait du mal ? Même pas physiquement, mais juste en lui rappelant un mauvais souvenir. En tout cas, comme ça, il ne pouvait pas s'empêcher d'y aller à tâtons, ce qui n'était pas plus mal. En tout cas, si elle souhaitait lui coller une claque à présent, c'était quand elle voulait hein.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:21

Si on demandait en ce moment-même à la jeune fille jusqu’où elle comptait se laisser allez dans les bras de son beau brun, elle serait incapable de vous donner une réponse. Ou plutôt lui poser ainsi la question serait une mauvaise idée. Pourquoi ? Disons qu’actuellement elle réagissait comme son instinct lui disait de faire. Frémissant sous ses caresses, répondant à ses baisers. Voilà ce qu’elle faisait. De temps en temps elle en venait à légèrement se demander qu’est-ce que son brun comptait faire ensuite, redoutant ceci. Mais très rapidement, les lèvres de son compagnon l’attirent vers lui, plutôt que de rester en retrait à réfléchir. Si on la mettait devant les faits, nul doute qu’elle se dirait que cette situation est très tendancieuse, pour ne pas dire qu’elle suggérait clairement une suite. Enfin excusez du peu, mais il ne me semble pas qu’on agit ainsi avec tout le monde. L’homme étant torse-nu, même jusque-là cela peut paraitre plutôt anodin pour un homme, mais ce dernier se trouve être sur la jeune fille. Cette dernière n’étant d’ailleurs plus très habillée, puisqu’elle n’avait pour ainsi dire plus de haut. Enfin si, mais son sous-vêtement, bien qu’encore accroché ne cachait plus grand-chose à la vue du beau brun. Pour ne pas dire que le retirer serait certainement plus confortable pour elle, plutôt que d’avoir ce truc pour lui serrer les côtes. Eh oui, c’est ça de tirer dessus. Mais disons que le fait qu’elle avait les jambes de chaque côté des hanches de l’homme, il ne manquerait plus que le bas soit retiré pour que la suite vienne très franchement. Mais jusqu’à maintenant, rien de tout ceci n’avait été touché. Même pendant le bain qu’ils ont pris ensemble, l’homme avait dût laver la jeune fille, moyen que cette dernière avait trouvé pour tenter de l’habitué au contact divers avec un homme. Enfin, avec lui. Puisqu’avec un autre homme cela ne l’intéresserait nullement. Pour tout dire, quelqu’un d’autre voudrait l’embrasser pour x raisons, ce dernier risquerait de voir un poing voler, pour ne pas dire que le pouvoir de la demoiselle pourrait carrément être utilisé. Mais revenons au cas présent voulez-vous ? Oui c’est cela, au fait qu’aucune partie intime n’avait été touchée. La question était de savoir ce qu’Angeler avait en tête…

Kyrielle le saurait certainement bien assez tôt. De toute façon la petite Chain n’eut pas le temps d’y songer une nouvelle fois, puisque lorsqu’elle passa très légèrement sa langue sur ses lèvres, son contractant ne tarda pas à chercher une nouvelle fois un baiser. Encore une fois ? Et alors ? Ils avaient bien le droit d’aimer ils sont un couple ils s’aiment. Ce serait même anormal qu’ils n’aiment pas faire ce genre de chose. Lui rendant ce dernier comme il se doit, au moins la petite brune on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas avoir pris le coup de main. Ou devrais-je dire le coup de langue.. ? Ahah. Ahem. Ce dernier lui répondit doucement, comme quoi lui c’était tout qu’il aimait chez elle et qu’il s’estimait heureux de l’avoir. Bien que l’envie de répliquer fût bien présente et qu’elle était d’ailleurs bien parti pour, les lèvres qui glissèrent sur son cou l’arrêtèrent net. Non. C’était elle qui avait de la chance pas lui, c’était lui, cet homme splendide qui daignait lui donner toute son attention. Pour lui que Kyrielle serait prête à tuer… Lui, le seul homme qui était capable d’avoir un tel rapprochement avec elle sans qu’elle ne se sente agressée. C’est son homme, sa Lune, son Angeler rien qu’à elle. La Chain l’aime dans son intégralité. En espérant qu’il ne doute pas de cela, bien qu’on ne doive pas avoir trop de raison de s’en faire de ce côté-là… Alors qu’il avait la tête enfouit dans son cou, la jeune fille resserra son étreinte de ses bras, serrant d’avantage son dos sur le coup. Il faut avouer, ses baisers et ses coups de langue lui faisait un certain effet. A tel point qu’à cet instant elle passa très légèrement sa langue sur son oreille qui était à sa portée pour la lécher, légèrement mordiller et embrasser. Pourquoi faire ça ? Par envie certainement… ? Laissez-là donc faire au lieux de faire comme si on l’accusait de faire quelque chose de mal.

Finalement cette fameuse oreille, seule partie du visage de son brun qui était encore accessible disparut. Puisque son homme glissa lentement contre elle pour faire descendre des lèvres plus bas sur le corps féminin. Atteignant à nouveau une partie plutôt sensible pour la jeune fille, mais puisqu’elle avait déjà démontré apprécier ce genre de rapprochement de sa part. Elle le laissait entièrement faire. Frissonnant doucement à ses caresses sur ses hanches et à ses lèvres baladeuses s’attardant ici. La jeune laissa un souffle un peu plus fort que les autres s’échapper de ses lèvres, tandis que ses doigts qui étaient restés sut la tête de son bras jouaient doucement avec ses cheveux. Très sincèrement, dire que c’était désagréable serait mentir sur ce qu’elle ressentait à ce moment-là, elle se surprit même à se dire qu’elle ne voulait pas qu’il s’arrête. Doucement, tandis qu’il restait sur cette zone à s’occuper d’elle, le visage rougit de la jeune fille se laissa tomber en arrière fixant alors le plafond. Comme si elle chercher à cacher sa jeune et le certain plaisir qu’elle semblait éprouver. Ses jambes quant à elle, toujours plus détendu par rapport à tout à l’heure, elles faisaient de légers frottements sur les hanches du Baskerville, puisqu’elles montaient et descendaient légèrement. Non là il n’y a  pas à dire il ne valait mieux pas que quelqu’un rentre pour voir cette scène. Même si la jeune fille possédait toujours son bas, au même titre que son brun, cela reste très tendancieux. Incapable de parler, la demoiselle ne pût que se laisser faire lorsqu’il descendit finalement à nouveau doucement contre elle. Pour atteindre son ventre. A ce moment-là deux réactions étaient possibles.

Soit elle se braquait en se demandant s’il comptait aller plus bas, bien que la présence de ses vêtements puisse être rassurante pour elle. Soit elle était bien trop sous son « emprise » et lui faisait une confiance aveugle dans ses faits et gestes au risque de se brusquer à un moment, ou pas.. ? Allez savoir, comme si ce genre de chose était prévu de sa part. C’est simplement l’instinct et la plaisir qui compte sur le moment non.. ? Actuellement la jeune fille en était convaincue et ne resserrait pas ses jambes de lui. Comme voulant lui signifier inconsciemment de rester là. Cette main qui descendit le long de sa hanche pour parcourir doucement sa jambe, elle ne pût s’empêcher de légèrement la lever, les mains toujours agrippés à ses cheveux. Finalement lorsqu’il lui posa la question pour savoir s’il n’était pas trop brusque, la jeune fille finit par lâcher sa chevelure pour se laisser aller totalement sur le matelas. Regardant encore un instant le plafond, elle finit par se redresser légèrement pour le regarder. La première chose qu’elle fit avant de lui répondre, se fût retirer le soutien-gorge encore accroché mais qui ne servait visiblement à plus grand-chose de toute manière. Plus confortable… Une fois ce dernier lâché pour le voir au final glisser sue le sol. Avant de lâcher dans un souffle. Encore sous l’émotion et perturbé cela se sentait. Mais.. elle trouva le moyen de lui sourire en cet instant. Il l’avait détendu, elle était.. bien…

- N-non… Je… Tu es parfait. J’ai de la chance de t’avoir…

Hésitant encore un peu, il faut avouer que cette situation ambiguë ne l’aidait pas à parler comme il faut. Comme si elle se demandait jusqu’à où il était capable de la détendre. En tout cas gênée oui, mais aucune honte à être ainsi dans ses bras et à le laisser l’embrasser. S’il y avait bien une personne qui pouvait se permettre ce genre de chose c’était bien lui.

-Je veux te faire confiance… Tu es.. mon astre de nuit qui m’a réchauffé dans les rues de la ville…

Que de belles paroles dis-moi Kyrielle ! On ne peut pas dire que tu n’es pas totalement sous son charme. On ne peut que féliciter Angeler qui semble actuellement très bien s’y prendre pour habituer sa compagne à des contacts normaux entre un homme et une femme qui s’aiment. Peut-être qu’un jour grâce à lui elle arrivera à oublier ce passé collant… Après tout, c’était lui sa nouvelle vie, cette Lune qui l’a guidé… Ne bougeant pas d’un pouce, elle tandis justement légèrement la mains vers son visage pour glisser ses doigts sur sa joue légèrement, avant de remonter cette main dans ses cheveux où elle reprit doucement le petit jeu doux qu’elle avait plus tôt.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~


Dernière édition par Kyrielle Hollystone le 4th Mai 2014, 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:21

Comment ils en étaient arrivé jusque-là, Angeler ne le savait pas vraiment, mais tous ce qu'il savait, c'était que cela ne lui déplaisait pas du tout. Il y avait tout de même pire dans la vie que de se retrouver seul avec la femme qu'on aime, même si cette simple idée que d'aimer quelqu'un lui paraissait encore très extravagante quelques jours plus tôt… Comme quoi, il suffit parfois de pas grand-chose pour faire changer radicalement d'avis à quelqu'un. Juste de tomber sur la bonne personne, celle avec qui on se sentait bien et avec qui on avait envie de construire quelque chose, une histoire sérieuse et la plus longue possible à deux. Rencontrer à vingt-cinq ans une femme née il a un siècle auparavant, mais qui pourtant n'en avait que vingt… C'était étrange dis comme cela ? Pourtant, c'était bien le Baskerville qui semblait être le plus âgé des deux, surtout sur certain point… Il avait des tas de choses à lui apprendre, cela, il en avait parfaitement conscience, mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde, il se disait même que cela allait être agréable… Amusant quelque fois, mais jamais un supplice. Après tout, faire un saut d'un siècle dans le futur ne devait pas être simple, beaucoup de chose change en ce laps de temps et il fallait donc revoir certaines choses. Bon, après, les relations homme femme n'avaient pas vraiment changé depuis bien longtemps, mais comme la demoiselle n'y connaissait déjà pas grand-chose à l'époque apparemment, il fallait commencer son éducation quelque part. De toute manière, le Baskerville n'apprécierait pas du tout que quelqu'un d'autre s'en charge, elle était à lui, uniquement sienne.  

C'était trop tôt pour être si possessif ? Peut-être oui, mais pas pour Angeler puisque cela était de toute façon dans sa nature. Il n'était déjà pas préteur avec ses affaires et ce depuis tout petit, alors avec sa femme… Même la regarder avec un peu trop d'insistance pouvait devenir un délit ! Qu'on pense donc à lui piquer tient, le résultat serait amusant à voir… Mais pas à vivre pour l'autre homme, c'était certain. S'il pouvait devenir violent ? C'était sûr, il l'avait déjà prouvé, même si là, il n'avait pas s'agit de jalousie, mais de violence envers sa douce petite Kyrielle. Comment pouvait-on faire du mal à une fille comme ça ?... Bon, d'accord, Angeler était mal placé pour se poser la question puisque lui-même ne l'avait pas si bien traité à leur première rencontre et il s'en voulait bien assez pour cela d'ailleurs, mais maintenant qu'il la connaissait mieux… La simple idée qu'on puisse lui vouloir du mal lui était insupportable, alors si en plus la personne passait à l'acte, il ne répondait plus de rien. Bien heureusement, la jeune fille semblait bien décidée à rester auprès de lui et donc sous sa protection, ce qui pouvait déjà éviter certains soucis à notre homme. Au moins, elle ne risquait plus rien dans sa chambre, seule avec lui… Enfin, d'après lui en tout cas, même s'il se demandait un peu si elle pensait de même compte tenu de son passé.

Quelle drôle d'idée pouvait bien passer dans sa petite tête à l'instant ? Que finalement, le brun n'était qu'un homme comme les autres et qu'il allait se jeter sur elle ? Raté, jamais il n'oserait lui faire cela, il tenait trop à elle pour cela… Et de toute façon, aussi salaud qu'il puisse être, il n'avait jamais été un violeur. Il fallait être le dernier des minables pour faire cela à une femme non ? Profiter de sa force pour s'en prendre à plus faible, pourquoi pas, mais il y avait tout de même des limite à ne pas franchir. Oui, une leçon de moral venant de lui c'était fort, mais tant pis, il avait bien le droit de penser ce qu'il voulait. Surtout maintenant qu'il savait que ce genre de chose avait marqué la femme qu'il aimait à vie. S'il voulait lui rappeler de mauvais souvenir en restant si près d'elle ? Certainement, au contraire, il souhaitait surtout lui montrer que ce n'était pas forcément une mauvaise chose et que cela pouvait être agréable avec la bonne personne, voilà tout. Bien sûr, il était conscient que cela ne se ferait pas si facilement, voilà pourquoi il se montrait extrêmement tendre et ne se précipitait pas. Ce n'était pas un mort de faim non plus hein…. Il avait simplement très envie d'elle, mais c'était normal après tout de désirer la femme qu'il aimait, le contraire serait même très étonnant. Mais il pouvait tout de même prendre son temps en embrassant patiemment le corps de sa bien-aimée, ou du moins, toute la partie haute… Ou il s'attarda un peu sur certains points qu'il savait plus sensible que d'autre. Et bien quoi ? Il avait bien le droit d'essayer de lui faire plaisir non, et puis, cela ne semblait pas la déranger tant que cela… Ah moins qu'elle soit une très bonne actrice, mais il ne lui semblait pas….? Il n'en savait rien…? Bref, non, elle ne jouait pas la comédie selon lui, pas pour une telle chose.

S'il la mettait mal à l'aise, avec le vécu qu'elle avait, elle aurait certainement beaucoup de mal à le cacher, mais cela ne semblait pas être le cas pour l'instant, ou du moins, pas spécialement. C'était normal qu'une fille est une certaine appréhension si elle n'avait pas d'expérience et qu'un homme se mettait à s'occuper d'elle de la sorte, non ? Ou alors cette fille était vraiment bizarre, mais ce qualificatif n'allait pas à sa petite Kyrielle… Bon, si, quelque fois quand même, mais jamais dans le sens méchant et pas à ce moment précis hein. Il lui semblait même qu'elle avait réussi à se détendre un peu en plus, même s'il s'avait bien qu'il suffisait d'un geste trop poussé ou déplacé pour lui faire changer d'état. Voilà pourquoi il prenait son temps, ne se pressait surtout pas et lui avait même laissé son bas !... Oui oui, c'était gentil de sa part d'y avoir pensé, même s'il avait aussi pensé à le virer, soyons honnête un moment… Mais bon, lui aussi avait gardé son pantalon hein, du coup, il ne lui infligeait pas la vue de… Ce truc avec lequel elle n'était pas encore très familière, oui voilà, cette chose dure sur laquelle elle s'était assise dans le bain ! Il lui avait bien semblait qu'elle n'avait pas vraiment regardé par-là lorsqu'il s'était déshabillé la dernière fois, du coup, ce n'était pas vraiment le moment opportun pour lui faire découvrir ça en prime… Ahem. Quoi qu'il en soit, notre homme restait tout de même soucier de ne pas brusquer la demoiselle, voilà pourquoi il avait tout de même pris le temps de faire une petite pause pour lui demander comment elle allait et si elle ne voulait pas qu'il ralentisse un peu le rythme… Ou s'éloigne carrément à plusieurs mètres d'elle.

Si elle allait lui confirmer ses craintes ? Même pas, la demoiselle avait même réussi à lui sourire un instant avant de lui répondre d'une petite voix timide et douce, celle-là même qui faisait toujours craquer le brun. Même si la gêne s'y faisait sentir, Angel ne pensait pas y entendre de la peur à proprement parler, juste l'inexpérience de sa chère et tendre qui ne savait pas bien s'exprimer sur ce genre de sujet. Le jeune homme ne put alors s'empêcher de lui rendre son sourire, tendrement avant de lui répondre d'une voix basse.

" Je t'aime Kyrielle, je veux que tu sois bien avec moi… "

Si c'était son vœu le plus cher ? A cet instant, oui, il ne désirait pas autre chose, juste qu'elle soit bien et qu'elle puisse lui faire confiance, comme le dis d'ailleurs d'elle-même un peu après à sa manière un peu poétique, mais tellement mignonne. Après cela, elle tendit simplement doucement les mains vers son visage pour le caresser doucement avant de les glisser dans ses cheveux, ce qui fit frissonner légèrement le Baskerville. S'il aimait le contact de ses petites mains sur sa peau et dans ses cheveux ? Bien entendu, il adorait cela même, il voulait qu'elle continue, qu'elle reste blotit dans ses bras, cela suffirait à le rendre heureux, il en était certain… Il se contentait de peu ? Détrompé vous, pour lui, c'était déjà beaucoup qu'elle veuille lui faire confiance à ce point. Se penchant de nouveau vers la jeune fille pour la serrer doucement dans ses bras, il approcha encore ses lèvres des siennes pour souffler contre elles.

" Merci de me faire confiance ma douce… je te jure que je ne te veux pas de mal, juste te garder avec moi. C'est toi qui réchauffe mon cœur. "

Bon, elle devait le contaminer pour que lui aussi se mette à dire de telles choses, mais finalement, ce n'était pas si mal, non ? Mais n'allez pas croire pour autant qu'il avait oublié sa promesse de l'embrasser un peu partout ! bien au contraire, il faisait justement une petite pause pour lui donner un baiser un peu plus conventionnel, à savoir sur les lèvres tout simplement. Pendant qu'il l'embrassait tendrement, il reprit doucement ses caresses sur son petit corps et surtout sur sa jambe… Eh bien quoi, il aimait beaucoup ses jolies jambes toutes fines, il n'y pouvait rien. Il finit pourtant pas remonter doucement jusqu'à ses hanches en rencontrant un obstacle entre ses doigts et sa peau… A savoir sa jupe un peu trop remonté. De toute façon, elle ne lui servait plus à rien comme ça, non ? Il entreprit donc de glisser sa main jusqu'au bouton de celle-ci pour lui défaire, parfaitement conscient qu'il touchait peut-être une limite là, même si elle portait toujours sa culote en dessous.

" J'ai bien aimé la tenue dans laquelle on a dormi la nuit dernière… " Finit-il par lâcher comme si de rien n'était.

Une tenue, quelle tenue ? Ils avaient dormis complètement nus !... Ah, c'était donc là où il voulait en venir l'air de rien, du style, tient, si on recommençait ?.... Pourquoi pas après tout, cela pouvait marcher… Ou pas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:25

Qu’avait vraiment à faire Kyrielle dans cette histoire ? Pas grand-chose, du moins ce ne serait pas une idée bien brillante que de lui demander d’agir dans une telle situation. La demoiselle avait préféré pour l’instant ne pas réfléchir, de se laisser porter dans ses bras pour voir jusqu’où elle était capable de se laisser faire sans broncher. Chose qui à la base n’est pas dans sa nature déjà. En effet, la brune avait toujours pour habitude de se rebeller contre tout et tout le monde, n’aimant pas se laisser faire même sans dire son mot. Du moins façon de parler. Et ce même si la frêle jeune fille n’a pas la moindre chance de s’en sortir ou de se faire entendre, mais comme on dit qui ne tente rien n’a rien et parfois cela peut réserver des surprises. Pour preuve, si elle n’avait pas tenté le tout pour le tout à cette époque, quand elle était dans l’orphelinat, elle serait peut-être tout simplement morte à l’heure qui l’est, et même sans chercher jusque-là on pourrait alors dire qu’Angeler tenait dans ses bras une femme qui avait perdu sa virginité à l’âge de dix ans… Triste non ? Mais on va dire qu’elle n’était pas la plus à plaindre, contrairement à d’autres filles qui étaient passées avant elle, Kyrielle avait sût le repousser sauver sa peau et s’enfuir pour trouver une vie tout de même meilleur que ce qu’on voulait bien lui donner. C’est qu’un enfant n’a jamais demandé à vivre ainsi, n’est-il pas naturel de lui donner tout ce qu’il faut et d’en prendre la responsabilité ? Ce n’est pas la vision de tout le monde en tout cas. Mais ne parlons pas de choses aussi déprimantes hm ? La jeune fille n’avait au final rien eu, du moins rien dans ce registre. Ainsi aussi pure que la neige, la voilà dans une position qui compromettait fortement cette dernière. Reste à savoir quand est-ce qu’elle se déciderait à lâcher cette pureté. S’étant toujours refusé d’avoir le moindre contact poussé avec un homme, ce n’était plus vraiment d’actualité depuis qu’elle était littéralement tombée sous le charme de ce beau brun…

Ce brun penchée sur elle, ses jambes de chaque côté de son homme, la demoiselle semblait en fait plutôt bien partie pour laisser sa virginité entre ses mains sans se poser plus de questions que cela. Il faut en fait ce méfié de ce fait. Ce n’était pas parce qu’Angeler l’avait mise dans cette position, lui embrassait toute la partie supérieur du corps pour finalement la retrouver sans le moindre vêtement lui couvrant le haut, ni même réagir faces aux caresses que ce dernier semblait bien aimer faire sur ses fines jambes. Que notre demoiselle était pour autant prête à aller jusqu’au bout. C’était tout bête, mais il suffirait d’une parole, chose que je doute grandement, d’un geste déplacé. Et elle pourrait se mettre à paniquer, comme si elle revivait cet instant qui l’avait tant marqué enfant. Sans vouloir comparer Angeler à ce sale type hein ! Mais d’être ainsi aussi ouverte et vulnérable n’était pas quelque chose dont elle avait l’habitude. Et pourtant, cela ne semblait pas trop lui poser de soucis pour le moment, son amour faisait pour l’instant un parcours sans faute si je puis m’exprimer ainsi. Frissonnant doucement, la Chain n’avait en tout cas pas du tout pour idée de mettre fin à cette étreinte avec son contractant, bizarre dit comme ça hm ? S’il s’éloignait là d’un seul coup, la brune se sentirait en fait plus abandonnée qu’autre chose… C’est pourquoi lorsqu’il remonta à son niveau pour souffler doucement sur ses lèvres, les bras de la jeune fille ne tardèrent pas à se serrer dans son dos. Comme pour le coller le plus possible à elle, lui faire comprendre qu’il n’avait pas à s’éloigner là. C’était qu’une étreinte non ? Presque, si on retire le fait qu’elle avait les jambes écartées, mais la présence de son bas pouvait retirer encore tout doute sur ce qu’il se passait actuellement va. Soudainement, son cœur loupa légèrement un battement. Ah.. ces mots. « je t’aime ». A chaque fois que cet homme le lui disait cela provoquait une réaction chez notre demoiselle, celui qui doute de ses sentiments mérite d’aller se pendre immédiatement. Souriant, la demoiselle se retrouva bête comme souvent, ne cachant cependant pas son bonheur d’être là avec lui. Finalement, son homme se mit à faire de la poésie à son tour. Eh bien, de s’embrasser ainsi donne un virus apparemment. Celui de l’amour ? On va dire ça puisque le Baskerville ne semblait pas trop avoir eu de sentiment pour quelqu’un avant. Qu’elle soit bien dans ses bras c’était ce qu’il voulait ? Mais c’était le cas… D’une voix timide, elle finit par lui répondre en gardant ses lèvres près des siennes, mêlant son souffle chaud au sien.

- Je suis bien dans tes bras… Ce… C’est ma place. Je veux y rester.

C’était presque étrange, Kyrielle n’était pas du tout à l’aise, on pourrait même dire que la suite des évènements l’effrayait un peu en y repensant, mais rien de bien alarmant dirons-nous. Mais elle se sentait presque obligée de le rassurer, de lui faire comprendre qu’il ne faisait rien de mal. Quoi qu’il puisse se passait il ne faisait rien de mal d’ailleurs. Beaucoup d’homme en auraient profité pour se jeter sur elle. Mais pas lui, il était tellement doux et patient, qu’il était à ses yeux un ange et ce n’était pas abusé selon elle de voir les choses ainsi. Son Ange Noir rien qu’à elle. Prenez garde mesdemoiselles, la jeune Chain est prête à tout pour le garder entièrement à elle. Si Angeler est possessif, on peut largement dire qu’il en était de même pour elle. C’est pas si mal, d’un côté cela prouve qu’ils ne désirent que rester ensemble et rien de plus. Recevant un à nouveau un tendre baiser de sa part, elle n’hésita pas un seul instant à le lui rendre, bien au contraire. Là-dessus, elle savait quoi faire maintenant, comme quoi elle n’était pas non plus un cas aussi désespérée non.. ? Glissant à nouveau ses doigts dans sa chevelure, elle commença alors le mimique de légèrement les enrouler autour de ses doigts, pour finalement à la fin du baiser attraper doucement sa lèvre entre les siennes, sa petite langue baladeuse finit alors par dériver sur le coin de sa bouche avant de retourner dans sa place originel. Croyez-le ou non ses lèvres étaient parfaitement à son gout. Finissant par souffler légèrement plus fortement lorsqu’il laissa ses mains balader, il lâcha l’air de rien qu’il avait beaucoup aimé la tenue pour dormi qu’ils avaient eu la veille. Restant un instant sans réagir, la demoiselle finit par comprendre alors qu’elle avait dormi sans le moindre vêtement dans ses bras. Bien sûr les rougeurs firent à nouveau leurs apparitions alors qu’elles avaient réussis à partir de son visage pâle pendant quelques instants.

Silencieuse, elle le regardait timidement. Gênée. Elle devait se mettre nue… ? Etait-ce juste comme cela ou pour quelque chose en particulier… Notre demoiselle avait encore cette naïveté de se le demander encore. Valait certainement mieux qu’elle ne cherche pas à savoir, juste à le faire si elle le désire.. ou non ? Elle n’avait déjà plus de haut remarque… Et il l’avait déjà vu nue… Normalement. C’était gênant dit comme ça mais c’était une vérité, le soir dernier il devait l’avoir vu dans son intégralité elle-même si elle se réfugiait souvent dans ses bras pour se cacher. Soufflant pour tenter de se calmer, un peu vainement vu que ses gestes étaient un peu tremblants, elle finit par faire glisser cette jupe qu’il avait pris soin de détacher. Elle glissait toute seule, bougeant légèrement sous lui pour pouvoir la retirer, se frottant du coup légèrement contre lui au passage. La culotte partie avec… Retrouvant sa place sous lui, elle plaça alors par pudeur une main devant son intimité. Gênée, pas à l’aise. Son regard se planta sur celui qu’elle aimait tant. C’était bien.. ? Complexée, intimidé, elle ne savait pas quoi faire… Et pourtant elle se disait que c’était un moyen de se sentir plus à l’aise… ? Ne bougeant pas d’un pouce elle murmura doucement.

- Je veux.. prendre confiance avec toi. Je… Je me sens complexée… Si banale. Je ne sais pas quoi faire… J’ai peur…

Lui faisant part de son ressentit elle espérait ainsi qu’il puisse la détendre… ? Il avait bien réussit à le faire juste en lui embrassant doucement le bras alors… Pourquoi pas là ? A cet instant le fait d’avoir les jambes ainsi paraissait gênant effectivement. Comme pour s’occuper rapidement l’esprit et ne pas penser, elle lâcha d’un seul coup tout pour passer ses bras à nouveau dans son dos. Soufflant doucement en essayant de se détendre. Prendre l’initiative de l’embrasser ne vint même pas dans son esprit stressé. Caressant doucement son dos pour se détendre, elle trouva le courage de remonter une de ses main jusqu’à sa joue.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:26

Très franchement, Si Angeler devait là tout de suite se classer parmi les autres hommes, il se placerait très certainement tout en haut du panier, mais pour une fois, pas parce qu'il se sentait tout simplement supérieur aux autres, mais bien parce qu'il était le plus heureux d'entre tous. Pourquoi donc ? Vous voyez cette jolie petite brune ? Eh bien elle était à lui, rien qu'à lui et était folle de lui… Ce qu'il lui rendait très bien d'ailleurs, puisque jamais auparavant il n'avait eu envie de protéger et de rendre heureuse une femme comme cela. Elle méritait d'être heureuse, enfin, après tout ce qu'elle avait vécu dans son passé – assez long bizarrement bien qu'elle n'est que vingt ans – elle pouvait bien vivre une vie paisible à ses côtés non ?... Bon, pour une vie paisible, ce n'était peut-être pas gagné, car on parlait tout de même là d'une chain et d'un Baskerville, bien que celui-ci préfère les définir tout simplement comme un couple, sans se préoccuper de la nature de l'un ou de l'autre. Qu'on vienne lui dire qu'embrasser sa chain n'était pas une chose à faire tient, il se ferait un plaisir d'arracher sa langue trop bien pendu à ce type qui viendrait réduire la femme qu'il aimait à simple créature de l'Abyss. Car elle était tout de même bien plus que cela, plus humaine, plus douce aussi… Angeler qui n'avait jusqu'alors envers l'Abyss que du mépris commençait à revoir son jugement, cela pouvait donner de belles choses finalement et il devait à ce monde étrange qui l'avait lié à sa famille d'adoption enfin quelque chose de bien. C'était drôle comme des années de rejets pouvaient s'envoler d'un coup, non ? Mais comment associer sa douce Kyrielle à quelque chose de malheureux en fin de compte, c'était un peu trop lui demander là, il ne voulait voir que les bon côtés de sa chère et tendre.

Et être avec elle n'avait que des bons côtés figurez-vous, puisqu'il se sentait étrangement très bien en sa compagnie, alors qu'en temps normal, il ne pouvait pas passer bien longtemps dans la même pièce qu'une autre personne sans que celle-ci lui tape atrocement sur les nerfs… Il n'y pouvait rien, c'était physique ! C'était un solitaire, un vieillard aigri avant l'heure même dirons certain… Mais il n'avait tout simplement pas envie de supporter des crétins et des emmerdeurs, pas si cela ne lui rapportait rien en fait. Bon, parfois, il avouait que c'était marrant de leur jouer de sale coup, mais là avec Kyrielle, ce n'était certainement pas pour cela qu'il la supportait. Il ne le faisait même pas exprès en fait, il aimait être avec elle, voilà tout. Ce n'était pas sa faute s'il se sentait bien avec elle et pas avec les autres non ? Chacun fait comme il veut après tout et puisque ce sentiment était réciproque, ils n'avaient aucune raison de s'en priver. Il n'était pas né celui qui empêcherait Angeler de rester près de sa Kyrielle tient, si quelqu'un essayait vraiment, ce serait certainement la dernière chose qu'il ferait de son vivant… De plus, à cet instant précis, ce n'était pas vraiment le moment de chercher à séparer nos deux amoureux, puisqu'ils étaient assez occupés. A quoi ? Bande de petits curieux ! Mais ils ne faisaient absolument rien de mal ou de répréhensible pourtant, ils étaient juste bien installés dans les bras l'un de l'autre… Sur un lit… A moitié nu… Non non, tout cela était parfaitement normal et chaste, croyez-le ou non ! Bon, avec Angeler, c'était plutôt compliqué à croire, mais Kyrielle de son côté était parfaitement pure et allait très certainement encore le rester un moment… A moins que cela la gêne et qu'elle supplie le Baskerville de lui faire changer d'état hein… Ahem, peu probable encore une fois, mais on pouvait toujours rêver.

Enfin, ce n'était pas bien important puisque comme il l'avait déjà dit, Angeler était prêt à attendre qu'elle soit prête pour passer à des choses plus sérieuses… Ce qui ne l'empêchait pas de commencer gentiment à passer quelques étapes pas trop poussées pour habituer sa compagne aux contacts homme femme, puisque cela leurs plaisait à tous les deux, aucune raison de se gêner non ? Bizarrement, le brun pensait que s'il restait tendre et surtout ne la pressait pas, il pouvait très bien donner confiance à sa petite femme qui en manquait atrocement. Il l'aimait et ne lui voulait absolument aucun mal, voilà ce qu'il voulait lui faire comprendre, tout comme le fait qu'il ne lui en voudrait jamais si elle lui disait non ou voulait qu'il arrête ce qu'il faisait, il n'était pas stupide et savait très bien qu'avec un passé comme le sien, ce genre de contact n'était pas simple, voilà pourquoi il était aussi plutôt rassurer de voir qu'il pouvait l'enlacer sans qu'elle semble trop paniquer. Un peu de stress, c'était normal après tout pour une jeune femme, non ? Même les hommes ne faisaient pas les fiers la première fois hein, même si c'était pour d'autre raison tout de même. Quoi qu'il en soit, le Baskerville lui avait bien dit qu'il était heureux qu'elle veuille bien lui faire confiance, que cela était déjà beaucoup pour lui, même juste la garder dans ses bras. S'il pouvait se contenter de cela ? Oh que oui, par amour pour elle, il pourrait bien accepter n'importe quoi du moment qu'il pouvait la garder à ses côté, heureuse de préférence, pour le reste de sa vie. C'était beaucoup demander ? Mais il faut être exigeant dans la vie voyons. Il fut donc assez rassurer d'entendre sa petite Kyrielle, les joues à nouveau rougi depuis que son homme avait dit l'aimer, lui répondre que sa place était dans ses bras et qu'elle ne souhaitait pas bouger, ni même qu'il la lâche.

Ce n'était pas plus mal, car à l'instant, Angeler n'avait aucune envie de s'éloigner de sa compagne, il voulait rester près d'elle, la rassurer, lui donner la tendresse qu'il pouvait… Et même dormir dans ses bras, comme il l'avait fait la nuit dernière ? C'était aboutissement qui lui plaisait assez oui, sauf que la nuit dernière, ils étaient totalement nu l'un comme l'autre… Mais bon, il ne restait plus à Kyrielle que son bas – et même plus ses chaussettes ! – sbaf – elle pouvait bien s'en débarrasser pour le reste de la nuit, non ? Du moins, c'est ce qu'avait innocemment suggérer le Baskerville, qui lui avait même rendu le service de défaire doucement ses boutons. S'il n'en demandait pas un peu trop là ? Peut-être, mais en même temps, il l'avait déjà vu nu, ce n'était donc pas une nouveauté… Jusqu'il aimait bien le contact de sa peau contre la sienne. Pervers ? Non, même pas, il avait bien le droit d'aimer cela non mais oh ! Il ne poussa même pas jusqu'à la déshabiller lui-même d'ailleurs et préféra attendre qu'elle décide de le faire ou non d'elle-même. Après un moment d'hésitation ou la jeune femme parut un peu plus anxieuse, elle finit par doucement enlever sa jupe… Et ce qu'il y avait dessous par la même occasion d'ailleurs, faisant glisser le tout le long de ses jambes fines en bougeant un peu sous le brun… Non non, il ne pensa pas à de drôle de choses en la sentant gesticuler juste en dessous de lui presque nu, n'allez pas le prendre pour un pervers… Mais tout de même, cela ne le laissait pas indifférent, il fallait bien l'avouer. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela alors que sa compagne elle avait du mal à se faire à la situation bien qu'elle ne soit pas inédite.

Sentant parfaitement qu'elle était tendu, le jeune homme ne perdit pas de temps pour porter sa main jusqu'à la joue de sa compagne pour la caresser doucement, la rassurer comme il le pouvait. S'il pouvait faire plus ? Il aimerait bien, mais il essayerait de toutes ses forces en tout cas. D'une voix basse, un doux murmure, la jeune fille finit par prendre la parole pour lui dire qu'elle voulait avoir plus de confiance avec lui, malgré ses complexes et sa banalité…. Banal elle ? La femme qu'il aimait ? Pour qui il pourrait faire tout et n'importe quoi ? Ces paroles attristèrent un peu le Baskerville qui garda son regard planté dans celui de Kyrielle. Comment pouvait-elle se dénigrer de la sorte à chaque fois ? Lui ne la voyait pas du tout comme cela, pour lui, elle était belle, magnifique même, douce dans ses gestes, forte de caractère et il en était follement amoureux, alors forcément, l'entendre dire de telles bêtises ne lui faisait pas du tout plaisir. Il ne lui en voulait pas bien sûr, il cherchait tout simplement à savoir comment il pourrait lui faire changer d'avis un jour… Le plus tôt possible bien entendu. De plus, il ne voulait pas qu'elle ait peur lorsqu'elle était avec lui, bien au contraire, il souhaitait la rassurer, c'était cela qu'il voulait, rien d'autre. Posant un baiser très tendre sur le front de sa compagne, il finit par lui répondre d'une voix aussi basse que la sienne, doucement.

" Peur de moi ? Ou peur de faire une bêtise ? " Demanda-t-il gentiment, cherchant juste à la comprendre. " Tu ne dois pas t'en faire, je veux juste que tu sois heureuse… Et tu ne feras rien de déplacé, je te rassure. Agis simplement comme tu en as envie sans te préoccuper de ce que j'en penserais."

Voilà bien ce qu'il ne voulait pas, qu'elle se force à faire quelque chose juste parce qu'elle penserait que cela lui ferait plaisir. Il voulait qu'elle agisse pour elle, parce qu'elle en avait envie et pour aucune autre raison. Continuant de caresser tendrement sa joue, il reprit.

" J'aimerais que tu te vois comme je te vois moi… Comme ça, tu arrêterais de te dénigrer et tu te verrais enfin comme tu es. Belle, adorable… Précieuse. Car c'est ce que tu es pour moi. "

Comment faire comprendre à la femme qu'on aime qu'elle n'a pas à complexer et devrait même avoir plus confiance en elle ? Pas simple, surtout lorsqu'on était pas très doué pour parler de ces choses-là, un peu comme Angeler. Mais il voulait vraiment la rassurer et espérer qu'il y parviendrait en étant sincère avec elle. Doucement, il se laissa glisser un peu sur le côté, la gardant toujours dans ses bras, mais il se disait qu'elle se sentirait peut-être un peu moins… Coincé comme cela ? Cela ne changeait pas grand-chose à leur étreinte, mais tout de même, c'était toujours cela. Il la garda donc ainsi en caressant doucement son dos, cherchant chez elle le signe qu'il arrivait à la calmer… Ou bien tout le contraire malheureusement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:28

La situation était comment dire délicate. Elle n’était pas non plus déplaisante, il ne fallait pas se le cacher, la jeune fille est littéralement folle de cet homme qui était actuellement à moitié couché sur elle. Elle aurait d’ailleurs plus que jalouser si elle trouvait une femme dans cette même situation avec lui, ce serait même une très mauvaise chose, puisque la jeune fille risquerait de passer ses nerfs sur la femme et sur tout ce qui passe à ça porté. Elle reste un Chain, c’est un détail sans importance aux yeux du couple, mais il ne faut pas l’oublier non plus. Cela signifie qu’elle reste tout de même physiquement plus résistantes aux dégâts ayant alors la capacité de se régénérer plus rapidement que la moyenne, mais elle possédait en prime un pouvoir qu’elle était parfaitement capable d’utiliser jusqu’à sa limite sur un coup de colère, même si cela signifiait mourir derrière. Ce n’est pas une nouveauté, mais perdre son homme reviendrait à la condamner à mort en fait. Ce qui était un peu bête au final c’est qu’elle était liée à lui par un contrat… Mais il n’est nullement utile de penser à cela non ? Après tout ils se le disent assez souvent qu’ils sont fou l’un de l’autre et comptent ainsi rester enlacés ensemble. Kyrielle aimait tellement ses bras, se fait lâcher serait l’équivalent d’une grosse claque. Elle se sentait au fond rassuré et tellement bien. Comme si le simple fait qu’il puisse la prendre comme cela contre lui pourrait la protéger de tout, même de ses souvenirs dérangeants. Ce n’était pas totalement faux remarque, puisqu’elle se laissait tout de même approcher bien plus qu’elle ne l’aurait jamais permis avec un autre homme. Mais voilà, ce n’était pas un homme, ce n’était pas n’importe qui. C’était son homme à elle, son Angeler. Ce beau brun si gentil qui la respectait tant. C’était certainement ceci qui permettait à notre demoiselle de ne pas paniquer même dans une situation aussi ambiguë que celle-ci. Car elle savait qu’il prendrait soin d’elle, qu’il ne la brusquerait pas et surtout qu’il ne ferait rien sans son accord.

La question actuelle était. Etait-elle prête à franchir le pas avec lui ? Là tout de suite, au moment-même où elle y pense, la réponse serait certainement non. Déjà une raison toute simple à ça, la jeune brun n’avait pour le moment eut aucun contact un peu plus poussé avec tout la partie inférieur de son corps. Cela restait intouché, pur. Presque interdit. Et pourtant, la Chain voulait aller plus loin avec lui, c’était uniquement avec lui qu’elle voulait franchir ce cap, alors il faudrait bien un jour passer par là non.. ? Il faut avancer, lentement mais sûrement comme on dit. De toute façon, elle n’avait pas peur de lui. D’avantage de ce qui pourrait se passer et surtout de mal réagir. Quelle compagne agaçante qu’elle faisait là tient. Elle était amoureuse, ne le cachait pas. Avait certainement envie de lui, chose naturel et instinctif. Mais elle ne se montrait pas forcément très enclin à aller plus loin, à faire ce qui est naturel pour un homme et une femme qui s’aiment techniquement… C’est pourquoi elle se demandait comment réagir avec lui, comment lui faire plaisir sans pour autant se faire une frayeur à elle-même au risque de mal réagir et de le faire se sentir coupable. Ça elle l’avait bien compris tient, son homme était tellement doux et prévoyant qu’il ne cessait de s’assurer qu’il ne faisait rien de déplacé, rien qui lui rappellerait ce qui l’avait traumatisé enfant. C’est totalement idiot d’assimiler cet évènement à l’homme qu’on aime en fait. L’autre vieux voulait la forcer, alors que là elle est dans ses bras parce qu’elle le souhaite, l’embrasse, le laisse la toucher parce qu’elle est amoureuse tout simplement. Il fallait se poser, relativiser. Même si il y a quelque chose qu’on ne pourrait pas lui retirer même en la rassurant, c’est cette crainte de l’acte. Après tout, quelle demoiselle vierge et normalement constituée dans sa tête ne redouterait pas cet instant. Ne sachant trop à quoi vraiment s’attendre, en parler et le vivre ce n’est pas la même chose. Ni même savoir quoi faire. Que c’est dur…

Avec tout ceci, la demoiselle avait trouvé le courage de totalement se dénuder. C’était certes la deuxième fois qu’elle se retrouvait dans cette tenue avec lui, mais jamais avec un tel contexte. Bon ce n’était pas non plus extraordinaire. Mais disons que la dernière fois c’était une nécessité, c’était pour prendre un bain. Là c’est d’avantage suite à une demande de son prince ? Oui, mais il avait eu le respect de lui laisser le choix une nouvelle fois au lieu de prendre totalement les devants et de tenter de le faire lui-même. Laissant alors le temps à la demoiselle à réfléchir comment réagir. Nu sous lu, dans le creux de ses bras. Elle avait eu un peu inutilement le réflexe de se cacher, du moins son intimité avant de se décider de le lâcher pour l’enlacer. Elle était complexe, ne se sentait pas à la hauteur, avait peur de ce qui pouvait se dérouler. Mais elle l’aimait, c’était une certitude qu’on ne pourrait pas lui retirer. Et elle voulait prendre confiance avec lui. Si cela pouvait rassurer son homme, il faut qu’il sache que la demoiselle ne comptait pas rester éternellement la petite farouche avec lui, mais bel et bien avancer… C’est étrange, mais en le voyant en train de la rassurer, la demoiselle se demandait parfois un bref instant pourquoi elle avait peur. Elle ne risquait vraiment rien. Alors qu’il déposa un baiser sur son front, elle ferma les yeux. L’écoutant. A sa première interrogation la demoiselle ne tarda en revanche pas à réagir rapidement, ne voulant pas qu’il pense qu’elle ait peur de lui… Surtout pas.

- Je n’ai pas peur de toi ! Avait-elle lâché sur un ton étrangement confiant par rapport à son ton habituel.J’ai juste peur.. de ce que je fais. De mal faire ou réagir.

Qui n’a pas peur de ça franchement ? Beaucoup de jeune femme doivent  le penser tient. Même si Kyrielle était à peu près certaine que ce n’était pas Angeler qui allait se moquer d’elle là-dessus. Ce serait plutôt mal venu de sa part. Mais ce n’était pas dans sa nature, du moins elle ne le pensait pas. Il continua de la rassurer, de lui dire de faire ce qu’elle voulait sans se poser de questions. Vrai que dès qu’elle s’en pose un peu trop, la jeune fille commence alors à se stresser toute seule et à se montrer un peu plus fermée aux avances de son homme peut-être. Gardant le silence, elle ne pût s’empêcher de rougir une nouvelle fois à ses mots. Décidément, il ne supportait pas qu’elle se dénigre. Remarque d’un côté elle pouvait comprendre puisqu’elle le trouve parfait à ses yeux et refuserait qu’il la contredise sur ce fait. Se disant que c’est certainement les paroles de quelqu’un d’amoureux, elle pouvait bien se taire, c’était son cas également. Elle trouva alors le moyen de lui décrocher un sourire adorable lorsqu’il affirma qu’elle était précieuse pour lui… Se rendait-il compte qu’elle était la femme la plus heureuse du monde lorsqu’il disait cela ? Restant accrochée à lui, le cœur de la jeune fille s’emballa, mais pas vraiment par crainte ou autre truc du genre. Mais bel et bien parce que ce brun lui faisait réellement battre plus rapidement son petit cœur. Il glissa doucement à côté d’elle, la gardant contre lui. Lui caressant doucement le dos, parfois la joue. Tournant avec lui pour se retrouver en face elle garda son regard planté dans le sien, silencieuse.

C’est idiot mais. Elle avait le sentiment de l’avoir effrayé avec sa réaction, lui donnant l’impression qu’il fallait tout arrêter pour ne plus la mettre mal à l’aise. La jeune se sentit alors un peu bête. Respirant doucement, elle resta quelque instant à le regarder sans bouger ni rien dire. Juste à se calmer, songer. Relativiser. Finalement, elle se colla alors d’avantage à lui pour déposer un bref mais doux baiser sur ses lèvres, l’enlaçant alors par la nuque et n’ayant pour une fois pas la pudeur de se coller à lui et à son torse. Tout en l’embrassant elle trouva le moyen de se glisser sous lui à nouveau. Mais pas comme plus tôt et c’était tout de même clairement une position qui laissait envisager une suite. Disons que son brun avait une de ses jambes entre les siennes, rien de plus. Rompant alors le contact de leurs lèvres pour le regarder, la jeune fille passa sa main sur sa joue avant de doucement la glisser jusqu’à son épaule, son bras pour atteindre une de ses mains et mêler ses doigts aux siens. Elle lui souffla alors, gênée, pas forcément des plus à l’aise, mais plus courageusement certainement ?

- Je ne sais pas si je suis prête à quoique ce soit. Ni même quand je le serais. Mais… Je veux franchir ce pas avec toi, vraiment. Embrassant doucement sa main. Je veux faire toutes les étapes avec toi.

Toujours les joues rouges. Elle retourna lui donner un bref baisé sur les lèvres. En fait, c’était limite s’ils ne se rassuraient pas mutuellement. Angeler la rassurait pour ce qui allait se  produire, ne voulant pas l’effrayer. Et elle, tentait de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas peur de lui et ne lui en voudrait pas, qu’il ne faisait rien de mal. C’est  presque comique comme situation. Ayant toujours gardé sa main dans la sienne, elle la dirigea finalement sur un de ses sein pour la faire se poser là, sans détacher son regard du sien. Elle n’allait pas fuir une nouvelle fois, il l’avait déjà touché de ce côté-là…

- Tu n’as pas oublié ce que tu voulais faire.. ? Je te propose la même chose que dans le bain…

En gros, tu touches. Mais pas plus loin. Kyrielle semblait être adepte de se faire doucement habituer au contact comme ça, c’était une idée comme une autre. Si elle arrivait à totalement à se détendre à son contact la suite devrait mieux se passer non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:29

Si on avait dit à Angeler qu'un jour il serait aussi attentionné et patient avec quelqu'un, il aurait certainement bien ri au nez de cette personne. Car oui, Angeler, n'était pas du tout du genre patient en général… Pas avec les gens en tout cas, car s'il pouvait attendre des heures voir des jours entiers que ses expériences donne quelque chose – ou pas – c'était nettement moins le cas avec les êtres humains qui ne bénéficier en général pas de cette chance. Tu sers à quelque chose, là, tout de suite, ou tu dégage, voilà comment fonctionnait notre homme… Avant en tout cas. Ce qui l'avait fait changer ? La rencontre avec une femme, la sienne, douce et parfaite pour qui il voulait bien faire tous les efforts du monde, même si pour lui, cela ne représentait même pas un effort en fait. Bon, il n'allait tout de même pas commencer à se comporter comme cela avec tout le monde hein, ce serait un peu trop pour lui, surtout que personne d'autre à ses yeux ne méritait d'attention particulière. Seule Kyrielle avait ce droit, ce privilège même ?... Non non, elle le méritait amplement, c'était donc comme un dut en quelque sorte, Angeler devait la traiter comme une reine et celui qui trouverait quelque chose à redire là-dessus allait passer un sale quart d'heure… Si bien sûr le Baskerville lui faisait l'honneur de lui consacrer autant de temps hein, cinq minutes pouvaient largement suffire aussi. Mais la demoiselle se rendait-elle seulement compte à quel point elle pouvait demander à son brun de faire n'importe quoi ? Pour tout dire, elle pourrait même le faire languir d'elle comme cela, sans rapport physique plus poussé encore longtemps sans qu'il cherche à aller plus loin… Par amour pour elle ? Pourquoi d'autre après tout.

Il avait envie d'être près d'elle. Certes, le plus près possible, c'était le mieux, mais si elle ne se sentait pas prête à se rappeler de mauvais souvenir en essayant d'aller trop loin avec lui, ce n'était certainement pas le jeune homme qui allait lui en vouloir. Qu'elle se sente bien était sa priorité à présent, alors s'il devait la mettre vraiment mal à l'aise et la rendre ainsi malheureuse, il s'en voudrait vraiment… D'où sa façon douce de se comporter avec elle ? En fait… Il n'avait pas spécialement envie de se comporter autrement de toute manière. Il se montrait bien assez indifférent, voir violent avec les autres pour qu'au moins la femme qu'il aimait puisse bénéficier d'un côté plus tendre de sa personnalité. Il n'allait pas devenir un gentil petite être inoffensif hein, il ne fallait pas rêver non plus, mais au moins avec elle, il savait qu'il pouvait être plus calme, détendu… Amoureux tout simplement ? Oui, même si certains pouvaient dire que cela ne lui ressemblait pas, il l'était pourtant, éperdument et il n'avait aucune envie de changer cela. Ils n'étaient pas bien là tous les deux après tout ?... Bon, Kyrielle devait tout de même être beaucoup moins à l'aise que lui, mais c'était normal, il s'y attendait un peu. Cela ne voulait pas dire qu'elle ne l'aimait pas ou qu'il lui faisait peur non ?... Pourtant, le brun n'avait pas pu s'empêcher de poser tout de même cette question à sa compagne lorsqu'elle lui avait vraiment avoué redouter cette situation. Il fallait bien qu'il le sache s'il faisait quelque chose de déplacé pour elle et s'il valait qu'il s'arrête tout de suite, non ? Mais d'après les mots de la jeune femme qui pour le coup semblait plus confiante en le disant, elle avait surtout peur de mal faire elle… Ce qui paraissait totalement ridicule aux yeux d'Angeler.

Que pouvait-elle bien faire de mal après tout ? Absolument rien. Elle pouvait bien faire ce qu'il lui plaisait et même dire carrément si quelque chose ne lui plaisait pas d'ailleurs, elle était totalement libre. C'était cela dont il fallait qu'elle se rende bien compte, c'était elle qui décidé et non pas lui… Le choix lui appartenait de sauter le pas ou pas non ? Angeler de son côté… Voulait être si proche d'elle, mais il n'allait certainement pas lui en vouloir si elle souhaitait attendre, il trouverait cela parfaitement normal d'ailleurs. Mais ce qu'il voulait surtout, c'était la rassurer… Bien que lui-même doive être rassuré aussi bizarrement, mais pour d'autres raisons bien entendu. Lui, ce pourquoi il devait être rassuré, c'était pour le fait que Kyrielle ne le voyait pas comme un prédateur qui l'agressait… Certes, ce n'était pas une douleur physique, mais si la petite brune le voyait comme cela, il se sentirait terriblement mal et coupable. En même temps, il ne voulait pas non plus que Kyrielle perde le si peu de confiance en elle qu'elle avait et voulait donc la rassurer lui-même sur ce point qu'elle venait de mentionner. Il lui répondit donc de cette voix gentille qui n'était réservé qu'à elle, en gardant son visage tout près du sien.

" Tu ne fais rien de mal mon cœur… On ne fait rien de mal. On s'aime, c'est tout…? "

Oui et lorsqu'on s'aime, on est un peu maladroit en général… Mais cela n'avait jamais d'importance, puisque l'autre s'en fichait toujours s'il aimait l'autre assez lui aussi. Du coup, il n'y avait rien à craindre, d'un côté comme de l'autre ?... Autant voir les choses ainsi alors, si cela pouvait éviter aux deux jeunes amoureux de se faire du souci pour rien. Cela calma au moins un peu l'ambiance ? Visiblement, puisqu'il fut ensuite surtout question de baiser rassurant tandis qu'ils se tenaient dans les bras l'un de l'autre… Angeler était calmé au moins ! Enfin cela, c'était peut-être sans compter sur la jeune femme qui ne tarda pas à le faire basculer de nouveau sur elle, les remettants dans une position assez ambiguë… Mais pas tant que cela finalement ? De toute manière, Angeler avait toujours son pantalon, il fallait bien le rappeler ça, du coup, même si Kyrielle de son côté était complétement nue, il ne pouvait pas se passer grand-chose si ce n'était pas réciproque. Cela dit, le Baskerville appréciait toujours les douces caresses de sa compagne… Oh, rien de bien pervers, je vous vois venir, il s'agissait simplement de promener ses mains dans le dos et dans les cheveux du brun. Et cela suffisait à lui faire plaisir oui, comme quoi, les choses simples avaient du bon aussi. Toujours avec sa gêne habituelle et ses joues rougies, la demoiselle ne tarda pas à reprendre la parole pour lui dire que même si elle n'était peut-être pas prête tout de suite, elle voulait le faire avec lui… Quand elle se sentirait prête justement ? Cela convenait parfaitement au jeune homme, qui de toute façon, n'avait pas l'intention de la presser d'une quelconque manière. Répondant doucement au baiser qu'elle avait posé sur son front, le Baskerville lui sourit ensuite tendrement.

" Ne t'en fait pas pour ça, je ne veux pas te presser… Je suis prêt à attendre que tu le veuille vraiment, c'est à toi de décider mon amour. "

Lentement, le brun finit par sentir la main de sa compagne qui tenait la sienne la guider doucement vers l'un de ses seins pour la faire s'y poser… Ce à quoi il n'opposa aucune résistance, car rappelons-le, il appréciait assez cet endroit… Comme toute les parties du corps de sa bien-aimée en fait. Caressant délicatement cette partie sensible, Angeler remonta ensuite son autre main vers la hanche de la jeune femme pour continuer les caresses. S'il ne repartait pas un peu sur le mauvais chemin là ? Si, peut-être, mais il faut dire aussi que c'était la petite chain elle-même qui lui avait proposé de reprendre, lui donnant même le droit de faire la même chose que dans le bain, à savoir toucher sans aller plus loin. Ça, il savait faire, il allait même très certainement devenir un expert à ce rythme-là… De plus, il avait promis de l'embrasser un peu partout non ? Et il comptait bien tenir sa promesse si cela ne la dérangeait pas trop. Posant un dernier baiser sur ses douces lèvres, le Baskerville descendit ensuite son visage dans le cou de la demoiselle puis vers ses seins pour accompagner les caresses de sa main… Mais il ne s'y attarda pas tant que cela pour une fois étrangement. Pourquoi ? Parce qu'il avait déjà visité cette partie voyons et qu'il comptait bien explorer le reste… Il finit donc par se redresser un peu pour regarder sa compagne avec un regard tendre avant de passer l'une de ses mains sur sa jambe pour aller saisir doucement sa cheville qu'il souleva délicatement pour porter la jambe jusqu'à ses lèvres. Il donna alors un petit baiser sur sa cheville, avant de faire comme il l'avait fait plutôt avec son bras et de remonter en lenteur en laissant une trainée de baisers.

Arrivé à une certaine hauteur de cuisse pourtant, il choisit de s'arrêter histoire de ne pas aller trop vite et préféra aller s'occuper de l'autre jambe de Kyrielle, jetant de tant en tant quelques regards sur son visage pour voir si elle se détendait un peu. C'était bien le but non ? Qu'elle prenne confiance en elle et même qu'elle découvre qu'on pouvait prendre du plaisir à de telles marques d'affections ?  C'était le but en effet, alors, il fallait bien lui montrer ce que cela faisait… Une fois arrivé de nouveau en haut de la cuisse, le jeune homme décida de faire durer le plaisir un petit peu et au lieu de suivre le chemin… Logique dirons-nous, préféra aller poser un baiser sur la partie de la fesse qui lui était accessible – puisque sa compagne était allonger dessus tout de même… Enfin bref – Il remonta ensuite bien gentiment sur le ventre de la jeune femme pour continuer son petit jeu. Il ne manqua tout de même pas de parler un peu à sa douce, car il sentait bien qu'il avait un certain talent pour la calmer avec sa voix… Non, ce n'était pas prétentieux puisque c'était vrai.  

" Comme ça ?... Tu vois, je sais être sage… Je ne fais que t'embrasser. ~ "

….. Mais pourquoi cela avait-il l'air si pervers pour un œil extérieur alors ? Peu importe, il n'y avait pas besoin d'un œil extérieur ici-bas  – n'est-ce pas, toi qui lis par curiosité ?... – et donc, cela n'était pas bien dérangeant, du moment que Kyrielle ne se plaignait pas… Si elle comptait le faire, elle en était libre bien sûr, le Baskerville ne se précipitait pas plus que d'habitude en fin de compte, mais il finit tout de même par redescendre un petit peu… Histoire de poser un dernier baiser à un endroit bien précis et plutôt sensible d'après ce qu'il en savait… Plus qu'à voir s'il se prendrait une baffe ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:31

Quand allait-elle franchir le pas ? Bonne question, en fait la jeune fille elle-même ne le savait pas. Elle qui avait toujours été si farouche, se découvrait une toute autre personnalité avec lui. Une partie d’elle-même qui avait disparu il y a cent ans avec la Tragédie. Enfin, disons que ce n’était pas non plus la même chose, à cette époque la demoiselle n’avait pas de sentiment amoureux pour quelqu’un, mais elle avait trouvé le moyen de s’adoucir un tout petit peu et à se montrer moins méfiante envers tout le monde. Pour cela elle avait dût passer par l’étape mordre violement la main d’un pauvre gamin de quatre ans son ainée mais c’était tout. Elle s’était calmée et acceptait de parler à certaines personnes sans avoir l’envie de fuir ou d’attaquer pour défendre sa peau. Elle s’était de nouveau renfermée lorsqu’elle s’était retrouvée seule à nouveau. Dans la rue, vulnérable à tout. Car bien qu’elle soit un Chain, il ne faut pas se leurrer, ça ne se voit pas et elle parait bien frêle et sans défense. La rendant à nouveau agressive,  Kyrielle s’était retrouvée à errer sans but précis, subissant le temps et les autres. A attendre on ne sait quoi. Sans vraiment le savoir, la demoiselle devait sentir au fond d’elle-même que c’était la mort qu’elle attendait. Mourir dehors, ou bien retourner dans l’Abyss et mourir là-bas. De toute façon c’était pareille, dans les deux cas elle était seule et serait morte sans que personne ne s’en rende compte. Officiellement elle était morte il y a cent ans, voir même plus. Le jour où elle avait quitté cet orphelinat, on avait dû classer cette affaire comme morte par accident ou autre. Ce n’est qu’une Orpheline, on s’en fiche non ? Certainement. Mais un jour d’hiver elle rencontra quelqu’un. Un homme tout vêtu de noir, avec un air  plutôt menaçant. Il l’avait mis en garde, mais au final il s’avérait qu’il était le fameux type plus fort qu’elle ? Il l’était oui. Et plus d’une fois la demoiselle avait à cet instant songé qu’elle allait mourir de sa main. Chose qui ne s’était au final pas produit.

Tant mieux ? Oh oui. Au final la demoiselle si seule et blessée s’est retrouvée dans les bras d’un beau brun. Ne pensez pas qu’il s’est passé quelque chose, la demoiselle l’aurait très mal vécu il faut le dire. Même si elle l’avait trouvé rapidement attirant, elle est bien trop réservée pour se permettre de fantasmer réellement sur quelqu’un qu’elle ne connait pas. Non, c’est quelque chose qui vient lentement avec le temps, en apprenant un peu plus de chose que la personne en face de soi. Se mettre à l’apprécier avant de soudainement se rendre compte qu’on veut réellement être proche. Chercher un contact physique sans  pour autant chercher quelque chose de pervers. C’est ce qui avait certainement poussé la demander à dormir dans le creux de ses bras. Regardez donc la finalité. Ils avaient fini par s’avouer un sentiment commun et à rester dans les bras l’un de l’autre pour se câliner. On pouvait même dire un peu plus, vu que la demoiselle était tout de même dépourvue de tout vêtement, prouvant alors qu’il ne se passait alors rien actuellement. Du moins pas ce que l’on pourrait penser. En revanche, songer au préliminaire c’est une toute autre chose. Elle bien au chaud glissé sous lui, la demoiselle prenait tout doucement confiance en elle. Lentement mais sûrement comme on dit. Apprendre le plaisir qu’elle pouvait ressentir à son contact. Certes, elle avait un peu peur rare sont les femmes qui sont assuré leurs de leur première fois. Mais  ce n’était pas bien méchant, elle n’avait pas peur de lui. Si on lui avait dit il y a peu de temps de cela qu’elle serait nue dans les bras d’un homme et ce de façon consentante, elle ne vous aurait pas cru. Pire, elle aurait cru à une blague de très mauvais gout et vous aurait certainement donné une baffe avant de prendre ses jambes à son cou. Et pourtant c’était bel et bien le cas. Ce n’était pas lui qui lui avait retiré ses vêtements. Il l’avait un peu invité à le faire certes, un peu incité en commençant le travail, mais la jeune fille avait pris cette initiative. Ils se rassuraient, ils s’aimaient, ils ne peuvent qu’avancer ensemble.

D’ailleurs, c’est ce que son beau brun finit par souligner, puisqu’il affirma qu’ils ne faisaient rien après tout non ? Il ne faisait que s’aimer… Hochant doucement la tête, la demoiselle n’avait pas perdu son temps pour garder un contact sur lui avec ses mains. Le caresser doucement et tendrement. Rien de bien méchant, cela s’arrêtait aux cheveux, le dos voir le torse rien de plus. Peut-être un peu le visage, comme lorsqu’elle vint apposer sa main sur sa joue. Ils allaient avancer surement mais lentement. Angeler était visiblement prêt à attendre sur elle sans la presser, pour la pousser à bien vouloir se laisser faire plus rapidement et certainement assouvir un désir qu’il devait garder au fond de lui depuis un moment le pauvre. C’est pourquoi, comme pour montrer qu’elle voulait réellement avancer, et prendre ses habitudes pour être plus conciliante et se laisser faire sans risquer une réaction trop vive, la demoiselle avait fini par lui proposer de recommencer dans le bain, qu’il l’a touché. L’embrasse. C’était ce qu’il voulait aussi non ? Du moment que cela n’allait pas plus loin en fait… Il ne faut pas brûler les étapes non ? En sommes, c’est comme si actuellement il l’habituait aux caresses, aux baisers et aux préliminaires avant de pousser la relation un peu plus loin. De toute façon, il serait bête que le Baskerville doute, il était clair des sentiments de la jeune fille à son égard et qu’il y aurait bien plus entre eux…

C’est pourquoi il accepta reprenant doucement le petit jeu de tout à l’heure. Recommençant à doucement descendre le long de son corps en lui caressant la poitrine et les hanches. Frémissant doucement, la demoiselle réagissait par des légers tremblements, mais c’était plus la sensation qui lui faisait avoir ce réflexe. C’était agréable… Il descendit pour attraper une de ses jambes et l’embrasser tout le long jusqu’à la cuisse. Rougissant un peu plus, le buste de la demoiselle se dandinait légèrement, comme si elle ne savait pas où se mettre. Bien que son expression gênée pouvait laisser apparaitre un certain plaisir… Il recommença de l’autre côté, provoquant des frissons le long de sa jambes, l’autre remontant légèrement contre lui par la même occasion. Inutile de parler dans cet instant non ? Elle ne pouvait pas de toute façon… Le souffle chaud dériva, allant doucement trouver ses fesses ou du moins le côté, puisqu’elle était dessus. Pour sentir à nouveau un baiser se poser. Très légèrement, son bassin se souleva très légèrement un bref instant. C’était possible d’avoir autant de frisson et d’avoir chaud comme ça.. ? Et encore, on pouvait dire qu’elle n’avait pas tout vu… Remontant sur son ventre pour y déposer un baiser. Il parla. Pour la rassurer, affirmer qu’il était sage et ne faisait que l’embrasser. Son regard se planta dans le sien. … Cet homme était à elle vraiment… ? Difficilement, d’une voix tremblante elle finit par lâcher…

- J’ai.. confiance en toi… Je t’aim-

Elle ne pût aller jusqu’au bout de sa phrase, puisque le souffle chaud se déplaça pour se retrouver à un endroit bien plus sensible et intime. Inutile de vous faire un dessin hein. Sentir son souffle ici l’avait surprise, mais lorsque ses lèvres se firent sentir, la demoiselle lâche un léger bruit sortir de ses lèvres. Un mélange de surprise et de plaisir ? Certainement, elle ne pouvait pas ne pas apprécier même si elle était prise au dépourvu. Totalement même pour le coup. Par reflexe, la pauvre demoiselle ferma un bref instant ses cuisses sur la tête de notre homme qui se retrouva un peu coincé, ce n’était pas bien fort non plus hein. Avant de.. doucement se détendre. Se retrouvant totalement relâchée sur le lit, fixant le plafond. La tête lui tournait. Déboussolée presque. Et pourtant, ce n’était pas désagréable pas du tout… Se mordant la lèvre, elle glissa alors ses propres mains contre elle, jusqu’à les poser sur son intimité. Reste à savoir si c’était comme pour se dire qu’elle appréciait ou qu’elle se cachait. Peut-être des deux, elle n’était pas vraiment dans un état normal il faut l’avouer. Se redressant soudainement, elle attrapa vivement son compagnon pour le tirer sur elle. Et là. La jeune fille fit un geste pour le moins surprenant. Elle-même ne savais pas pourquoi elle le faisait, même si elle vous dirait qu’elle en avait eu envie et que ça faisait office de protection.. ? Quoiqu’il en soit une fois l’homme retourné à sa hauteur sur elle, la Chain l’embrassa. Jusque-là rien d’anormal. Mais une de ses mains vint se saisir de la sienne pour vivement la glisser sur… Eh bien. Entre ses  jambes à elle… Serrant ses cuisses sur cette main judicieusement placé, la jeune fille rompit le baiser pour le regarder. Son souffle se mêlant au sien. Elle venait de péter un câble ou bien.. ? Au moins, elle n’avait pas tort dans le sens où cette main faisait office de barrière au reste comme si ça la protégeait hein.. ? Rouge au possible, déviant plusieurs fois le regard du sien elle finit par lâcher…

- P-Pardon… Je ne sais pas ce qui m’a pris... C’est… tellement sens- inhabituel…

Non Angeler. Tu ne rêves pas, elle a bien changer le sens de la phrase en cours de route. Un coup de stress face au nouveau, à cette vulnérabilité, mais également le plaisir soudain à le sentir si proche d’elle et à la faire frissonner ainsi. Soufflant comme pour se détendre, elle relâcha un peu ses jambes pour se contenter de serrer la jambe de son homme presque tendrement. Ne touchant plus à rien si je puis dire. Juste doucement embrasser le coin de ses lèvres et susurrer à son oreille.

- Je… je voulais te dire tout à l’heure si tu savais à quel point je t’aime…

C’est ça Kyrielle change de sujet va. Avoue qu’au fond même si tu crains la suite tu y as pris plaisir. D’ailleurs la main d’Angeler était toujours aussi bien placée… Une chose est sûre, ils s’étaient engagés sur une pente. Et elle avait besoin de son homme pour se raccrocher à lui pour ne pas avoir peur… Son souffle se calma, son front se posa sur le sien tout en se posant sur le matelas. Quelle soirée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:32

Comment sait-on exactement lorsqu'on a dérapé ? Toujours après certainement, car si l'on s'en rend compte avant, logiquement, on ne dérape pas… A moins de le faire vraiment exprès, mais ça, c'était une autre histoire. C'était possible en effet de pousser les limites par pur esprit de rébellion ou juste pour emmerder un peu son monde, ce qu'Angeler aimait beaucoup faire soit dit en passant. Mais pour une fois dans sa vie, il faisait véritablement attention aux limites et cherchait même à ne pas les franchir. Il serait dommage d'effrayer sa petite Kyrielle par un geste malheureux alors qu'elle semblait bien décidée à prendre sur elle pour apprendre à se laisser… Toucher ? Dis comme ça, cela pouvait semblait étrange, mais c'était un peu cela en fait, il fallait qu'elle apprenne à ne pas craindre les marques d'affection de l'homme avec qui elle avait décidé de vivre à présent. Lui apprendre cela était assez compliqué, mais en même temps, Angeler était prêt à relever le défi pour sa belle. Après tout, lui aussi aimait bien cela hein, inutile de se mentir, c'était aussi pour lui que la chose était importante, peut-être même plus ?... Pas à ce point peut-être, mais le fait était que lui connaissait déjà la chose et savait donc que ce serait agréable de vivre cela avec la femme qu'il aimait. Kyrielle de son côté… N'avait pas une vision très agréable de la chose à cause de son passé, ce qui était bien normal, même s'il espérait pouvoir lui faire changer d'avis et le plus rapidement possible tant qu'à faire.

S'il était pressé ? Non… Enfin… Peut-être un peu ? En tout cas, il ne laissait pas cela paraître et ne comptait pas du tout presser sa compagne à faire quoi que ce soit. Comme il lui avait dit, c'était elle qui décidé, pas lui et il respecterait toujours ses décisions quelle qu'elle soit. Après, il ne fallait pas mentir non plus, être si près d'une femme dont on est fou amoureux sans pouvoir faire quoi que ce soit avec, c'était tout de même légèrement frustrant. Cela le serait peut-être moins si la jeune femme n'avait pas la fâcheuse tendance de se mettre à cheval sur lui ?... Hm… Non, il aimait bien cela et de plus, elle n'était même pas dans cette position là pour le moment, il ne fallait donc pas l'accuser pour rien non plus. C'était bien Angeler qui était à blâmer là, car c'était lui qui était sûr elle, lui encore qui avait proposé de l'embrasser sur tout le corps et qui promenait ses mains aux endroits qu'il savait les plus sensibles chez la demoiselle. Mais qu'il était donc cruel, il méritait la peine de mort !... Oui, non peut-être pas, Kyrielle ne semblait pas de cet avis apparemment puisqu'elle l'avait encore une fois autorisé à faire comme dans le bain, à savoir, promener ses mains un peu partout… Et ses lèvres aussi, c'était la nouveauté du soir. Qu'est-ce que cela serait demain ?... La ferme bande de pervers. Mais puisqu'on l'y invitait si gentiment, le Baskerville n'allait tout de même pas dire non. Voilà pourquoi il n'avait pas tardé à reprendre son petit jeu arrêté un peu plus tôt à la partie haute du corps de sa compagne. Ce fut d'abord les jambes de la brune qui profitèrent de son attention, ces si belles jambes que le jeune homme aimait tant… Ce n'était pas de sa faute s'il les trouvait très belles non ? De toute manière, il n'y avait qu'à se rappeler de la manière dont il l'avait regardé enlever ses longues chaussettes qui les couvraient pour savoir que cet endroit l'intéressait particulièrement.

Si notre homme était un pervers ou une sorte de fétichiste ? Non, il trouvait simplement les fines jambes de sa compagne jolies, ce n'était pas un crime tout de même. D'ailleurs, il faudrait si prendre de bonheur pour qu'il trouve quelque chose qui ne lui plaisait pas chez elle. Même sa poitrine qui n'était pourtant pas bien grosse lui plaisait, il trouvait qu'elle allait plutôt bien sur son corps fin… Et non, elle n'était pas trop petite du tout, quand il posait sa main dessus, il trouvait que c'était pile la bonne taille figurez-vous… Eh bien quoi ? Si vous ne voulez pas entendre parler de telles choses, ne vous mêlait pas de leurs affaires tout simplement, il s'agissait de choses privées entre un homme et sa femme après tout. Quoi qu'il en soit, puisqu'il était autorisé à promener ses lèvres où il avait envie, le jeune homme n'allait certainement pas se gêner pour le faire. Du moment que cela convenait aussi à sa bien-aimée, il n'y avait pas de raison qu'il s'arrête après tout, voilà pourquoi il prêtait tout de même régulièrement attention au visage de la jeune femme. Visiblement, elle était assez gênée… Mais de là à dire que la chose ne lui plaisait pas, c'était tout de même un peu abusé. Comment ne pas être gênée par de telles choses la première fois après tout ? Cela ne voulait pas dire que c'était déplaisant, il n'avait pas l'impression de lui faire passer un mauvais moment en tout cas. C'était donc une invitation à continuer ? Elle pouvait toujours l'arrêter quand elle le souhaitait hein, il n'allait pas si rapidement que cela en fin de compte, bien au contraire, il prenait tout son temps pour prendre soin du petit corps de sa jolie femme. Il était sage ! Si si, je vous assure, très sage même, il avait même osé le précisé à sa compagne… Avant d'aller embrasser un point bien précis de son anatomie.

Il avait pété les plombs ou quoi ?... Autant être francs, à ce moment-là, le Baskerville s'attendait un peu à une mauvaise réaction de sa compagne. Une baffe dans la figure, un coup de pied, des insultes peut-être, mais étrangement…. Rien ne se passa ? Enfin si, mais rien de ce qu'il avait imaginé ou plutôt redouté en tout cas. Figurez-vous qu'à ce moment-là, Kyrielle avait commencé une phrase qui n'aura probablement jamais de fin. Pourquoi parler dans un tel moment hein ? Elle semblait bien trop occupée à autre chose pour le moment… C'était quoi ce petit son qu'Angeler avait entendu sortir de sa bouche ? Du plaisir non ? Ou de la surprise surtout, mais il ne semblait pas non plus l'avoir effrayé, ce qui était déjà une très bonne chose. Comme par reflexe, il sentit les jambes de sa compagne se serrer un peu autour de sa tête, le forçant de toute façon à rester comme cela même si la jeune femme désirait le contraire. Mais très vite, elle finit par se détendre, comme si l'effet de surprise était passé pour ne laisser que le bon côté…? En tout cas, le Baskerville ne savait pas comment prendre le geste qui suivit, puisque la demoiselle descendit ses propres mains jusqu'à l'endroit que venait d'embrasser son bien-aimé, lui en cachant ainsi l'accès… A moins que ce ne soit pour autre chose ?... Non, en fait, il ne voulait pas savoir hein, tous ce qui l'intéressait, c'était que Kyrielle se soit redressé pour venir le chercher et l'attirer de nouveau à sa hauteur pour l'embrasser. Ah ! Enfin une preuve concrète qu'elle ne lui en voulait pour son geste assez osé !

Elle aurait très bien pu hein, mais visiblement, ce n'était pas le cas, ce qui rassura rapidement le Baskerville. Au moins, il avait réussi à approcher la zone la plus sensible sans la braquer, un véritable exploit qui méritait une médaille ou une récompense à la haute. Bon, on savait très bien quelle récompense lui ferait plaisir hein, mais chaque chose en son temps. Bizarrement, cette réaction n'était pourtant la plus inattendu, puisqu'une autre suivit tandis que le plus âgé se replacé bien sagement au-dessus de sa compagne. Si cette position peut être considérée comme sage bien entendu… Cela dit, oui, il était sage, même par rapport à la jeune femme figurez-vous, vu le geste qu'elle eut juste après. Prenant une de ses mains à lui, elle le guida sans hésitation vers la dernière zone qu'il avait embrassé pour y déposer sa main et… Serrer ses cuisses autour… Bon, si ça ce n'était pas une invitation, Angeler voulait bien se faire péter un truc dans l'autre œil hein. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait tout à coup ?! Ce n'était pas elle qui voulait y aller lentement, avec le consentement de son compagnon, mais tout de même ? Elle voulait vraiment qu'il… Garde sa main là ? Visiblement, elle venait de comprendre que le plaisir pouvait venir de là et encore, elle n'avait même pas idée à quel point encore la pauvre… Cela aussi il faudrait qu'Angeler lui montre et il s'en ferait un grand plaisir lui aussi, même si ce n'était pas pour maintenant, il en avait bien conscience. Mais ce geste était tout à fait encourageant pour la suite selon lui, même s'il faut avouer qu'il resta un instant abasourdit par cette soudaine preuve de courage.

En même temps… Kyrielle aussi sembla assez surprise d'elle-même après coup, un peu comme si ce geste lui avait totalement échappé ou qu'une autre Kyrielle enfoui au plus profond d'elle avait pris le relais pour lui faire comprendre qu'elle avait envie de connaitre les plaisirs de la chair. Eh bien… Pourquoi pas hein ? Même s'il était surpris aussi, Angeler n'allait certainement pas se plaindre que sa bien-aimée prenne un peu plus confiance en elle et soit capable de réagir plutôt que de rester totalement stoïque devant lui. Mais si une chose n'avait pas changé, c'était bien la couleur des joues de Kyrielle qui avaient retrouvées leur jolie couleur rouge. Eh bien, si elle ne rougissait pas à ce moment après tout, inutile de le faire à un autre moment, il n'y en avait pas de plus approprié. D'une toute petite voix, la jeune fille finit aussi par retrouver l'usage de la parole pour balbutier quelques mots… Dont des excuses pour ce geste qu'elle avoua ne pas avoir compris elle-même, tout simplement parce que la situation était… Inhabituel. Bon, elle avait changé de mot en cours de route hein, s'en était un autre au départ, mais elle n'avait pas semblait être assez décidé pour le terminé. Tant pis, Angeler était assez fier de lui tout de même, car il avait réussi son coup et lui avait démontré au moins que la chose était plaisante et qu'elle pourrait plus tard se laisser aller avec lui… Sans trop réfléchir, comme là. Elle était tellement adorable en plus… Et lui, il arrivait toujours à lui résister, bravo. Enfin… Mouais, il ne fallait tout de même pas que Kyrielle s'étonne si elle sentait de nouveau quelque chose de dur contre elle, il n'y pouvait rien le pauvre, rappelons qu'elle était complétement nue dans ses bras et l'incitait à faire de drôle de chose. Un sourire démontrant qu'il était tout de même assez content de lui apparut sur les lèvres du Baskerville tandis qu'il alla déposer un nouveau petit baiser sur celle de sa femme.

" Pourquoi tu t'excuse ? Tu peux faire ce qui te plait, ça ne me dérange pas… Au contraire. "

Ah non, ce n'était certainement pas lui qui allait se plaindre, elle faisait bien ce qu'elle voulait de son corps après tout et avec lui, c'était encore mieux de préférence. Mais du coup, le jeune homme se retrouvait de nouveau avec sa Kyrielle sous lui et cette fois avec sa main… Bien placé par ses soins. Puisqu'elle l'avait mise là, c'était bien pour quelque chose non ? Pour qu'il n'y mette plus ses lèvres peut-être aussi, mais bon, cela n'avait pas semblait particulièrement lui déplaire non plus hein. Doucement, le contractant alla doucement glisser sa main dans le dos de sa compagne pour caresser celui-ci doucement, car il la sentait toujours un peu tendu et se disait qu'une caresse sur une partie moins… Sensible, pourrait l'aider à se détendre. Mais vous savez quoi ? Kyrielle ne tarda pas à en profiter pour finir sa phrase de tout à l'heure, comme quoi, elle devait finalement avoir une fin. Combien elle l'aimait ? Il en avait une assez bonne idée et il comprenait bien cela puisque lui-même était complètement fou d'elle. Soufflant contre ses lèvres, le Baskerville ne tarda pas à lui répondre sur le même ton.

" Autant que moi je t'aime j'espère ?... "

Oui, c'était un minimum, mais au moins, il savait qu'il mettait la barre haute comme cela. Tendrement, il alla chercher les lèvres de sa bien-aimée pour lui donner un nouveau baiser. C'est qu'il aimait ses lèvres, ses baisers et même le moindre contact qu'il pouvait avoir avec elle au point de profiter de chacun et d'en rechercher le plus possible. Restait le problème de sa main posé là où il fallait… Quoi que non, cela n'était pas un problème finalement, il fallait tout simplement y aller avec beaucoup de doigté… Sans mauvais jeu de mot. [je le jure, j'ai trouvé ça tordu qu'en relisant…] Avec beaucoup de délicatesse, le brun commença donc à doucement caresser cette zone, sans trop insister ou chercher à lui faire peur. Il passait simplement sa main là en fait, comme il le faisait dans son dos. Il verrait bien si cela ne lui allait pas après tout. Rompant doucement le baiser, le jeune homme regarda sa compagne dans les yeux pour essayer d'y déceler un encouragement ou bien… Un refus ? Quoi qu'il en soit, un détail ramena finalement le Baskerville sur terre… Pourquoi lui avait-il toujours ses vêtements du bas ? Il n'avait rien contre mais, ce n'était pas bien confortable cette ceinture, il avait un peu peur de finir par faire mal à la jeune fille tant il se collait à elle… Bon, il pouvait toujours se décoller hein, mais il n'en avait pas la moindre envie. Mais comme il ne voulait pas que Kyrielle s'imagine des choses en le voyant subitement enlever le bas, il préféra la prévenir… Voir même lui demander avant.

" Ca ne te dérange pas si je me mets plus à l'aise aussi, n'est-ce pas ? "  

Bon, après tout, ils avaient pris un bain ensemble et dormi nu juste après. Du coup, s'il se mettait en caleçon, cela irait aussi non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:36

Kyrielle était-elle prête en ce moment-même ? Prête à éventuellement franchir le pas avec lui, de se laisser aller totalement dans les bras de son homme. A devenir une femme en quelque sorte. Car bien que Kyrielle semble s’y connaitre un peu dans le sujet et notamment démontre une certaine peur face à ça, ce n’est pas pour autant qu’elle n’est plus vierge au contraire. On pouvait dire que notre Chain s’était toujours montrée agressive de ce côté-là pour le rester. Angeler avait très certainement dût le comprendre vu comment elle avait montré préférer largement la mort au lieu de subir une étreinte forcée de la part d’un homme. Même s’il semble que cette peur qu’on  pourrait presque jugé de maladive pouvait induire en erreur. La dernière fois que les deux jeunes se sont retrouvés nus dans les bras l’un de l’autre, Kyrielle avait tenté de faire comprendre sa crainte sur le moment, car c’était un fait, aucun homme avant lui ne l’avait vu partiellement ou même totalement dénudé. C’était chose faite maintenant, puisque la petite brune était actuellement dépourvue de tout tissu pouvant la cacher aux yeux de l’homme qu’elle aimait. Mais ça c’était passé maintenant, encore un peu complexée, ayant toujours la peur de le décevoir, la jeune fille n’utilisait que lui pour un peu se cacher quand cela lui était possible. Mais elle semblait avoir largement accepté son regard sur elle. De toute façon, ce n’était pas comme s’il était mauvais avec elle, enfin. Je veux dire que son brun ne la rabaissait pas, au contraire. Aux yeux de la demoiselle il en faisait certainement trop, mais même si elle n’approuvait pas vraiment tout ce qu’il pouvait dire sur elle, la jeune fille estimait ne rien avoir à dire. Puisqu’elle le considérait elle-même un peu comme un Dieu pour elle. Ridicule non ? N’allez pas la contredire sur ce point au risque d’avoir affaire à une femme têtu qui voudra vous faire rentrer ça dans le crâne, et ce même si elle doit vous l’ouvrir. Ah non, je m’égare, ceci est le sort réservé pour toute fille le regardant un peu trop, donc ayant des arrières pensés à son égard. Notez-le bien, il a un nom écrit sur son front et il lui appartenait ok ?

Revenons plutôt à la situation actuelle, car pour être franc Kyrielle devait bien plus se préoccuper de ce qui se passait entre eux, plutôt que de songer à d’éventuelles rivales qui n’existent pas. Puisque de toute façons les deux ne cessaient de se répéter qu’ils s’aiment. Mais plutôt savoir les réactions de la jeune fille, comment le beau Baskerville les interprétait ? Je tiens à souligner qu’il y a quelques secondes à peine, une minute tout au plus, l’homme avait osé quelque chose que jamais elle n’aurait cru possible. Un homme venait de lui embrasser la partie intime, un endroit certainement interdit, le simple fait d’y penser méritait aux yeux de la jeune fille une punition, c’est-à-dire minimum un coup de pied bien placé, alors songer à toucher ou autre ce n’était même pas en rêve. Mais voilà, comme quoi, il suffit de tomber amoureux pour changer totalement d’optique dans la vie. Et la voilà en train d’y prendre un certain plaisir, bien que la nouveauté de la chose laissait place à de la surprise et à une certaine crainte toujours bien ancrée. Fort heureusement pour elle, ce n’était pas vraiment la crainte qui avait été le plus visible, mais bel et bien le plaisir et la surprise. Commençant par serrer les jambes sur le coup comme pour se rétracter, avant de se laisser un peu aller et à réagir de façon un peu inexpliquée. Vous ne comprenez pas de quoi je parle ? Pourtant, le fait de glisser sa propre main jusqu’à cette zone qui se révélait affreusement sensible, mais pas en mal en plus. Pour finalement tirer à nouveau son homme sur elle, se retrouvant à nouveau dans cette position tendancieuse, le seul fait qu’il ait encore ses vêtements en bas suffisait en rendre tout de même cet instant moins gênant. Quoique… Au final elle lui avait tout de même mis la main entre ses jambes. Allez savoir pourquoi, elle ne le sait pas trop elle-même. Instinct de protection mélanger à celui du plaisir qu’elle avait ressenti à cet instant… Le fait qu’elle était totalement désemparée était parfaitement visible, alors son homme étant particulièrement attentive à elle, ne tarda pas à tenter de la rassurer doucement…

Lui dire qu’elle ne faisait rien de mal, qu’elle avait parfaitement le droit de faire ce qu’elle voulait. Mais justement que voulait-elle exactement.. ? Plongeant son regard sombre dans celui si beau et lumineux à son gout de son compagnon, elle arriva à très légèrement sourire bien que stressée. Sentant sa main lui caresser doucement le dos, cela eut pour effet de légèrement la détendre, on pouvait facilement le ressentir en étant à ce point collé à elle en fait. Avant de doucement lui souffler sur les lèvres qu’il espérait qu’elle l’aime autant que lui l’aime.. ? Oh certainement, même si l’un et l’autre allaient peut-être se vanter de l’aimer plus que l’autre jusqu’à ne plus en finir. Pour finalement tomber sur un accord commun, ils s’aimaient autant l’un que l’autre et ce n’était pas plus mal sur le fond, un couple harmonieux c’est exactement ça. C’est pour cela qu’elle finit tout de même par lui répondre de sa douce voix, murmurant. Comme si depuis tout à l’heure si l’un des deux haussait le ton cela gâcherait l’ambiance. De toute façon, vu leur proximité il était inutile de parler plus fort hein.

- Je t’aime au moins autant… Si ce n’est pas plus.

Si la jeune fille avait réussi à sortir cette phrase avec autant de certitude, c’est qu’au moins elle n’était pas aussi désemparée que cela, enfin certainement moins. Comme si cette main toujours placé ici était habituelle. Non pas vraiment, mais.. cela allait… ? Elle n’eut pas vraiment le loisir de penser de toute manière, puisqu’il n’en tarda pas à déposer ses lèvres sur les siennes pour repartir dans un baiser. La jeune fille entra dans son, jeu, bien que sentir sa main commencer doucement à caresser cette partie la perturbait et l’empêchait d’être aussi « douée » que d’habitude dirons-nous. Pour finalement légèrement attraper sa langue durant le baiser, comme pour l’arrêter sans pour autant rompre le contact. Avant de très doucement. D’une lenteur qu’on pourrait presque dit calculée même si ce n’était pas le cas se détendre. Ses jambes se laissaient une peu plus aller contre les hanches, ses cuisses laissaient un peu plus de place pour cette main baladeuse. Ainsi qu’un léger filet de bave visible entre les deux jeunes qui rompaient alors le baiser pour se regarder. Elle était rouge. Normal non.. ? Mais il est vrai qu’en la regardant il était difficile de déterminer jusqu’où elle était prête à aller là tout de suite. Puisque malgré les crispations qu’on pouvait sentir de temps en temps, elle se laissait au final toucher. Gardant même ses lèvres si proche des siennes qu’elle les frôlait. Finalement, il lui demande quelque chose d’un peu surprenant quoique logique. S’il pouvait se mettre à l’aise. Il est chez lui après tout non.. ? C’est elle qui squatte et puis… Ils avaient déjà été nus tous les deux même si la demoiselle n’avait rien regardé du tout… Répondant finalement à cette question elle hocha très doucement la tête.

- B-Bien sûr. Tu es chez toi en plus…

Genre, maintenant c’était elle qui commandait chez lui, où allait le monde franchement ! D’ailleurs, comme pour confirmer qu’il en avait parfaitement le droit, la demoiselle eut le courage de glisser ses petites mains jusqu’à sa ceinture pour doucement la lui retirer et la laisser tomber à côté d’eux. Sans même comprendre la signification de son geste. Enfin si elle le comprendrait, mais actuellement c’était juste pour lui qu’elle faisait ça, sans vraiment d’arrière-pensée… Ouvrant justement légèrement son pantalon, le devant en somme. Vrai qu’il devait être serré… Et même pour elle c’était plus agréable vu comment il se collait à elle. Ses petites mains trouvèrent le moyen de se glisser alors sous son caleçon derrière, trouvant cet endroit-là très chaud pour ces mains habituellement fraîches… Ne sachant si elle avait le droit, elle le regarda sans trop savoir s’il allait dire quelque chose ou non, tandis qu’une seule de ses mains alla effleurer le derrière de son dos. Très légèrement, timidement, comme si elle n’avait au final aucun droit de le toucher lui, mis à part la partie supérieure de son corps… Elle trouva cependant le moyen de lécher les lèvres d’Angeler pendant cette action. Non décidément, il est vraiment difficile de douter de la suite en fait actuellement mais… pourtant…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:38

Une situation tout à fait banale, sans aucune ambiguïté, voilà ce qu'il se passait dans la chambre du Baskerville à l'instant… Vous auriez au moins pu faire semblant d'y croire pendant une petit seconde, cela aurait bien gentil hein. D'accord, il n'y avait aucun doute en voyant cette scène qu'on avait à faire à un couple d'amoureux en train de découvrir chacun le corps de l'autre. C'était bien normal non ? Ils avaient bien le droit de faire cela du moment qu'ils étaient tous les deux d'accord et puis… Si quelqu'un voulait les en empêcher, bon courage à lui, car le jeune homme ne serait pas du tout d'accord pour qu'on le sépare de sa compagne. Ce qu'il comptait faire avec ? Devinez… Ah, non ! Non bande de pervers, il ne comptait pas du tout lui faire… Ce genre de chose. Bon, peut-être que l'idée l'avait un peu effleuré à un moment, mais il s'était bien vite repris voyons. Au fond, il savait bien que même si sa petite Kyrielle se montrait plus courageuse qu'il ne l'aurait cru, elle ne serait certainement pas prête à sauter le pas. Elle lui avait bien dit non ? Elle ne savait pas elle-même quand elle serait prête. N'allez donc pas croire que le Baskerville était comme la plupart des hommes et devenait complètement sourd du moment qu'il avait une idée pas très catholique en tête. Elle lui avait bien dit et il n'y avait pas si longtemps en plus, le jeune homme n'allait donc pas l'oublier de si tôt… Surtout qu'en fait, il était impossible pour lui d'oublier compte tenu du fait qu'il possédait une mémoire assez atypique qui ne le trahissait jamais.

Au moins comme ça, Kyrielle ne pourrait pas se plaindre à l'avenir de le voir oublier quelque chose, bien qu'elle ne soit pas encore au courant pour ce talent de son bien-aimé. Mais c'était bien pratique un homme comme ça, non ? Pas d'oubli d'anniversaire – de rencontre en tout cas comme il ne connaissait pas vraiment encore celui de sa compagne – pas d'oubli de promesse ou de quoi que ce soit d'autre… A moins bien sûr qu'il ne le fasse exprès, ce qui pouvait aussi arriver s'il n'avait pas envie ou juste la flemme de faire quelque chose. A ce titre, il pouvait se demander si parler un jour de sa mémoire absolu à Kyrielle était une bonne idée… Elle pourrait le retenir contre lui après tout !... Elle était comme cela ? Non, peut-être pas, il exagérait tout de même, sa Kyrielle était bien trop douce et trop gentille pour faire quelque chose comme cela. Quoi qu'il en soit, cela ne changeait rien à la situation actuelle, à savoir le fait qu'Angeler comptait… Rester sage. Oui, c'était beaucoup lui demander, mais il pouvait bien faire cet effort pour elle. Il avait déjà accompli beaucoup non ? Selon lui en tout cas, il avait déjà été assez loin sans se prendre une baffe, ce qui pouvait presque être considéré comme un exploit compte tenu des réticences de la jeune fille. Qu'avait-il fait de si extraordinaire après tout ? Eh bien, il avait réussi à promener ses mains un peu partout et pas seulement sur la partie supérieur du corps de sa bien-aimée comme la dernière fois. Et comme si cela ne suffisait pas, il lui avait en plus proposé de l'embrasser sur chaque partie du corps… Ce qu'elle n'aurait certainement pas accepté si elle avait su qu'il était vraiment sérieux lorsqu'il parlait de tout son corps…

Si elle avait été surprise de ce baiser posé à un endroit bien précis de son anatomie ? Franchement, Angeler ne voyait pas bien comment il pouvait en être autrement, mais il avait était bien surpris de voir qu'elle l'avait assez bien pris finalement. En tout cas, elle ne s'en était pas plainte et n'avait pas essayé de le frapper, ce qu'il aurait tout de même bien compris. Mais non, elle avait même laissé échapper un petit bruit qui signifiait… Qu'elle avait bien aimé ? En tout cas, elle n'avait pas l'air non plus traumatisé par ce geste, ce qui était une grande victoire pour le Baskerville. Ce qui avait suivi était encore plus surprenant puisque la jeune femme avait elle-même conduit la main de son bien-aimé jusqu'à ce point sensible qu'il avait embrassé. C'était une incitation ? Mouais, pas si sûr puisque la demoiselle avait comme elle l'avait précisé, agis sur un coup de tête et n'avait donc pas réfléchit vraiment aux conséquences d'un tel geste sur les envies de son homme. Ah, heureusement que lui était un adulte raisonnable hein… Oui oui, il était raisonnable, inutile de prétendre le contraire. Il s'était juste laissé aller à pousser les limites de sa compagne un peu plus loin… Par jeu ? Non, même pas, pour lui donner confiance tout simplement et peut-être bien parce qu'il en avait envie aussi. Aussi patient et gentil qu'il pouvait être, il restait un homme, on ne pouvait donc pas lui demander d'être trop sage non plus, bien qu'il soit tout de même assez raisonnable selon lui. Après, c'était plutôt à Kyrielle d'en juger, mais comme elle n'avait pas l'air de se plaindre ou de lui en vouloir, c'était déjà un bon signe. Au pire, que lui aurait-elle fait ? Physiquement, rien de bien méchant certainement, mais le préjudice moral aurait été plus pénible pour le Baskerville qui s'en serait terriblement voulu d'effrayant sa bien-aimée.

Mais ce n'était pas le cas, non ? En tout cas, elle disait toujours autant l'aimer, ce qui rassurait le Baskerville à ce sujet. Il ne l'avait pas dégouté de lui, c'était déjà bien. Après, si elle croyait vraiment l'aimer plus que lui, elle se trompait tout de même lourdement, car il était impossible de surpasser l'amour que ressentait le jeune homme pour sa compagne.  Bon, peut-être pouvait-elle l'égaler si elle voulait, mais rien de plus, notre homme l'aimait bien trop pour la laisser dire que c'était elle qui l'aimait le plus. Voilà pourquoi la phrase de la jeune femme le fit doucement sourire. Il ne se moquait pas, loin de là, mais il trouvait amusant la manière dont elle trouvait soudainement du courage pour lui dire des choses pareil. Ah, gentille petite Kyrielle, que c'est beau l'innocence. Mais elle n'avait vraiment aucune idée d'à quel point Angeler tenait à elle apparemment, ce qui était nettement moins drôle à son gout tout de même. Les lèvres pratiquement collé au sienne, il avait donc fini par lui répondre sur le même ton qu'elle.

" Ne rêve pas trop, mon amour est trop fort pour que tu puisses le dépasser si facilement ma belle. "

… Non mais franchement, ils jouaient à quoi là tous les deux ? A qui aime le plus l'autre ? Mais n'était-ce pas un jeu d'enfant ou au moins d'adolescent ça ? Hum… Pas sûr, c'était tout simplement un truc d'amoureux apparemment, puisque même eux ne pouvaient pas s'empêcher d'y jouer. Le pire, c'était qu'avec leur caractère assez buté à tous les deux, cela pouvaient certainement aller très loin. Autant dire qu'aucun n'allait donner raison à l'autre de sitôt. Bande de gamins tient, mais tant pis, il n'y avait personne pour observer cette scène puérile de toute manière… Quoi que non en fait, définir la position des deux jeunes gens comme puérile serait tout à fait étrange, puisqu'aucun enfant ne jouait vraiment à cela hein. Au pire, ils étaient retournés au stade adolescent, mais certainement pas à l'enfance. S'ils pouvaient être adultes, ce ne serait pas mieux ? Mouais, ils n'en avaient pas spécialement envie, au moins, ils pouvaient rester au stage du touché un peu plus longtemps avant de passer aux choses sérieuse comme ça. Cela dit, cela n'empêchait pas le Baskerville de se sentir un peu à l'étroit avec son bas… Quoi ? Il n'y avait rien de pervers là-dedans encore une fois, juste qu'il n'avait pas l'habitude de dormir en pantalon le pauvre et puisque sa compagne s'était mise à l'aise, il pouvait bien faire de même non ? Il lui avait même demandé si cela ne la dérangeait pas avant, comme quoi, elle avait bien le choix de le gardait un peu plus éloigné d'elle si elle le souhaitait. Sa réaction fut encore une fois assez mignonne puisque la demoiselle lui répondit qu'il avait bien le droit puisqu'il était chez lui. Oh, mais maintenant qu'elle allait vivre avec lui, pouvait-il encore dire cela ? Sa chambre, son lit…. Non, tous cela étaient à eux à présent, il n'y avait donc que son laboratoire qui restait… Eh bien, son laboratoire tout simplement.

" Nous vivons ensemble maintenant non ? Du coup, cette chambre est autant la tienne que la mienne, tu as ton mot à dire tu sais. "

Bon, dans un sens, on pouvait régler le problème en disant qu'ils étaient tous les deux chez les Baskerville, mais bon. Lui avait sa place ici en tant que membre de la famille, même si cela lui écorchait la langue de le dire et quant à Kyrielle et bien… Elle était sa chain à présent, aucun moyen qu'elle soit foutu dehors du coup. Et puis même dans le cas contraire, le jeune homme ne les laisserait certainement pas faire hein. En tout cas, comme pour l'encourager à faire ce qu'il voulait, la jeune femme ne tarda pas à passer ses mains sur sa ceinture pour lui enlever et s'en débarrasser dans la foulée. Elle s'attarda ensuite un peu vers cette zone pour lui défaire le haut de son pantalon… Bon, encore une fois, c'était assez tendancieux et en plus, cela frôlait cette fois une partie sensible de l'homme. Allez Angeler, respire et calme toi, tu n'auras rien, alors inutile de te faire des idées…. Bon, avec cette main qui alla ensuite glisser de son dos jusqu'en haut de ses fesses, il eut un peu de mal à ne pas imaginer une suite hein, mais c'était humain après tout. Il glissa donc doucement son visage dans le cou de la jeune femme pour se détendre un petit peu avant d'aller lui-même s'occuper du reste avant qu'elle n'est cette bonne idée. Après une petite hésitation, il préféra garder son caleçon et vira tout simplement son pantalon avant de revenir près de sa compagne. Là, la suite pouvait être simple à deviner si Angeler était un impatient… Ce qui n'était pas le cas. Même s'il était bien dans ses bras, il savait bien qu'il ne fallait pas la brusquer, voilà pourquoi il préféra tenter de trouver quelque chose pour détourner sa propre attention et ne pas avoir envie d'aller trop loin. Après un instant, il trouva donc à lui demander quelque chose d'une voix douce.

" Tu n'as pas froid ? "

Bon, en même temps, il lui demandait cela, mais d'un autre côté… Il était déjà en train de tirer la couverture vers elle de cette même main qui s'était retrouvé à un drôle d'endroit un peu plus tôt. Ce qu'il cherchait à faire ? La réchauffer bien sûr… A moins bien entendu qu'il est tout simplement peur de déraper s'il gardait la vision de ce joli corps nu plus longtemps sous les yeux. Car oui, Angeler Silencio restait un homme tout de même…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 262
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:42

Est-ce que cela allait déraper ? Quoi ? Vous vous posiez la question avouez. Mais non, désolé certainement de vous décevoir, mais il semblerait que Kyrielle avait tout de même été assez clair à ce sujet. Elle voulait certes aller plus loin avec lui, elle ne le cachait pas, mais doutait fortement qu’elle puisse le faire maintenant. Si Angeler se lançait dans une tentative il se prendrait certainement un refus au final. Pas besoin de lui mettre une claque, mais attirer son attention pour lui faire comprendre qu’elle ne pouvait pas encore se permettre d’écarter les jambes et  de le laisser faire ce qu’il voulait. Même si c’était lui, l’homme qu’elle aimait, le souvenir était trop ancré. Et se dévoiler trop vite n’était pas dans sa nature. On pouvait dire qu’elle avait jusqu’à maintenant fait un bien gros effort. En effet il avait réussis à poser certes qu’un seul baiser dans cet endroit sensible mais c’était déjà pas un mal qu’il ait pût faire une telle chose sans qu’elle se brusque et se replie sur elle-même en position défensive. En même temps, la jeune Chain s’en serait profondément voulu de réagir ainsi avec lui, après tout, il n’était pas son ennemi au contraire. Il n’était pas quelqu’un qui l’agressait. Au contraire, il était particulièrement soucieux d’elle et semblait redouter une mauvaise réaction de sa part. Puisque la demoiselle avait tout de même dût le rassurer en disant qu’elle ne lui en voulait pas pour ses faits et gestes à son égard. C’est fou de devoir rassurer quelqu’un alors qu’on est soi-même pas à l’aise et qu’on a besoin de se faire rassurer assez souvent pour se détendre. Par des mots, ou même des gestes hein. En l’occurrence de douces caresses dans le dos de la demoiselle additionné à la voix grave et pourtant si agréable de son compagnon, c’était un peu le remède magique pour la faire se détendre physiquement.

A tel point qu’elle avait réussie à se détendre même en ayant la main de son Baskerville si bien placé. C’est tendancieux, cela faisait frémir la demoiselle à chaque mouvement qu’il pouvait faire même léger, alors je vous laisse imaginer la chose quand il s’était mise à très légèrement caresser cette partir du bout des doigts. Rien à faire, il l’envoutait et était capable de la rendre entièrement sienne si facilement. Elle ne l’avait pas mordu ni même repoussé pour un tel geste, il l’avait touché. Et elle s’était au final laissé faire. Une belle avancée non ? Peut-être trouverez-vous ça pas assez stimulant ni assez ambigu pour deux personnes officiellement ensemble et qui s’aiment. Mais très franchement, pouvoir avancer au rythme de chacun sans que l’un des deux ne se sente forcer d’aller plus loin, ce n’était pas là une bonne preuve d’amour ? Qu’il était capable de la désirer de vouloir aller plus loin sans pour autant tenter de mettre à exécution ses pensées qui dérivaient. Et pourtant, Dieu sait qu’il y a des hommes qui se seraient facilement laissé aller, en prétextant ne pas pouvoir résister que c’est plus fort que lui. L’instinct masculin certainement… C’est d’ailleurs cette chose-là qui a le plus effrayée notre demoiselle dans le passé. Ce côté, tu es une femme. Le sexe opposé, donc nous avons envie de toi et nous n’y pouvons rien, tu es là pour assouvir à ce besoin. Effrayant dit comme ça non ? Cela fait penser un peu à un objet. C’est certainement un peu la vision que devait avoir ce directeur des gamines qu’il voulait bien accepter gratuitement. Eh oui, tu es la gratuitement alors maintenant tu fais ce que je dis si tu ne veux pas disparaitre sans que personne ne te regrette puisque tu es orpheline. Sauf que c’est bête pour lui, mais parfois l’instinct de survie peut se montrer très fort, et la petite Chain semble en avoir un plutôt bien développé pour être franc. C’est ce qui lui avait permis de tenir si longtemps. Mais il faut l’avouer, elle s’était pour le moment un petit peu ramollis depuis qu’elle était avec lui. A juste titre certainement, puisqu’il promettait qu’il la protégeait… Chose qu’elle croyait d’ailleurs, c’est aussi pour ça qu’elle n’avait pas repris sa dague depuis ce jour enneigé où ils se sont rencontrés.

Et maintenant ? Eh bien, il n’était pas encore tant qu’ils soient un « vrai » couple. C’est-à-dire qu’ils se partagent le temps ensemble, qu’ils parlent ensemble, mais aussi qu’ils soient physiquement plus proche que jamais. Disons que s’ils voulaient être plus proches, la demoiselle pouvait dire adieux à sa virginité, donc c’est un tout petit peu tôt. Mais qui sait la prochaine fois peut-être. Pauvre Angeler qui devait bien se languir d’elle, de l’avoir nue dans ses bras sans pour autant obtenir totalement ce qu’il voulait. Juste partiellement. Un peu de patiente, au final cet instant ne sera que plus beau non ? Nous le verrons bien, actuellement il faut plutôt observer ce doux brun qui ne cessait de renchérir sur le fait qu’elle ne pouvait pas l’aimer plus qu’il ne l’aimait. Bon d’accord disons égalité.. ? C’était certainement le mieux à penser pour éviter de tourner en rond et finir par faire taire l’autre avec un baiser pour avoir le dernier mot. C’est pour cela qu’elle se contenta juste d’un doux sourire pour toute réponse, comme pour dire qu’elle approuvait au final. S’accrochant doucement à son cou, il avait demandé s’il pouvait lui aussi se dévêtir. Ce à quoi elle avait répondu qu’il était chez lui après tout non ? Il n’hésita pas à répondre qu’elle était chez elle aussi, donc qu’elle avait son mot à dire. Ah… Un chez elle. Elle ne pût que répondre, visiblement émue.

- Un chez moi… Merci… Tu me rends tellement heureuse, si tu savais. Mais nous somme semble non ? Alors tu as tous les droits ici…

En gros j’accepte tout de toi. C’est beau l’amour hein ? On ne pouvait pas lui reprocher d’être difficile avec son homme hein. Rouge, très légèrement, la voilà en train de l’encourager à se débarrasser de son bas. Son brun semblait un peu perturber, puisqu’il finit par souffler doucement dans son cou quelque instant. Ne bougeant plus, il faut le dire franchement. La jeune fille sentit quelque chose en bas, alors qu’elle avait ouvert son pantalon pour glisser ses doigts sur le haut des fesses de son brun. Alors… Comment dire… C’était la même chose que la dernière fois. Ça pointe, c’est dur et c’est étrangement bien placé. A nouveau des rougeurs firent leur apparition sur ses joues comprenant alors ce qui était en train de se passer. Il devait avoir terriblement envie à nouveau, à cause d’elle. Et elle, lui disait ne pas être encore prête et n’avait plus qu’à se retenir. Essayant de faire ça le plus discrètement possible puisqu’il ne tarda pas à lui demander si elle avait froid une fois vêtue de son caleçon, tout en tirant la couverture. Ne bougeant pas, elle s’arrangea pour le faire glisser à côté d’elle. Moins tendancieux et moins enviable pour lui ? Elle se serra alors contre lui tendrement, posant ses doigts sur son torse. Et finissant de tirer la couverture sur eux, ainsi, plus personne ne voyait personne ? Juste le contact de leur peau sous le tissu.

- Un peu, mais je suis avec toi alors. Tu me tiens chaud mon amour…

Répondit-elle au final l’air un peu ailleurs. C’est vrai quoi. Elle devait tellement l’ennuyer avec ses histoires de vierge farouche… Pourtant, elle faisait tous les efforts pour avancer avec lui et lui montrer qu’elle le voulait vraiment. C’est pourquoi elle posa son front contre le sien doucement, pour le regarder dans les yeux en caressant très doucement son torse. Il faut le dire elle était bien comme ça dans ses bras, contre lui à sentir son cœur battre, son souffle contre son visage et le poids de ses bras sur son frêle petit corps pour le garder contre lui. Elle finit par lâcher des excuses.

- Excuse-moi… Tu.. aurais certainement voulu encore plus. Pardon. Je ne voulais pas te tenter encore une fois alors que tu savais…
Caressant doucement sa joue elle tenta de sourire. On avance doucement ensemble. Ma Lune.

Il n’y a pas à dire ce surnom lui va comme un gant. Ce couple allait bien ensemble en fait, ils s’aiment et se plaisaient dans les bras l’un de l’autre alors pourquoi s’arrêter ? Posant très légèrement ses lèvres sur les siennes elle déduisit qu’après une journée et une soirée comme ça il valait mieux se coucher et dormir un peu. Qui sait ce qui les attend demain après tout. Une chose était sûre elle comptait bien passer sa journée avec lui encore. Gardant son visage si proche du sien, blottie contre lui. Elle resta ainsi, les yeux se fermant doucement pour profiter un peu de cet instant si calme avant de songer à dormir peut-être ? Avec lui… Encore. C’est une habitude à ne pas perdre ça tient.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 91
Age : 24
Personnages préférés : Moi-même of course


MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   4th Mai 2014, 10:44

Être sage, ce n'était pas bien compliqué en fait, il suffisait simplement de ne rien faire du tout… Mouais, c'était plus simple à dire qu'à faire tout de même, car dans les faits, ne pas faire ce dont on meurt d'envie n'est vraiment pas si simple. Heureusement qu'Angeler était un homme patient et qu'il pouvait se vanter d'avoir une bonne maitrise de lui-même, sinon les choses auraient véritablement dérapé depuis bien longtemps. Ce n'était pas de sa faute s'il était amoureux d'elle non ? Et désirer la femme dont on est amoureux n'avait rien d'un crime, le seul problème était seulement que la demoiselle n'était pas prête à aller aussi loin avec son homme… Ce qu'il comprenait parfaitement. Mais il aurait peut-être moins de mal à respecter sa décision si elle n'était pas nue dans ses bras non ? Peut-être bien oui, mais en même temps, il ne voudrait pour rien au monde qu'elle décide de s'éloigner de lui plutôt que de dormir dans ses bras. Même si cela n'avait rien de pervers, rester dans ses bras, la câliner et la serrer contre lui était bien plus agréable qu'il aurait pu le croire avant. De cette manière, il avait l'impression de la rassurer et même de la protéger, qu'elle pouvait se sentir bien juste parce qu'il la gardait contre lui et cela lui plaisait bien. Bon, une fois passé l'envie de faire autre chose avec elle bien entendu, cela était tout de même agréable pour lui aussi. Il se sentait lui-même mieux que jamais dans les bras de sa petite Kyrielle, respirant son odeur, caressant ses cheveux… Elle était si douce et fragile à ses yeux de toute manière qu'il n'avait aucune envie de la lâcher. Il devait lui tenir chaud, voilà !

Mais attendant… Il se retrouvait tout de même très peu habillé dans les bras d'une demoiselle qui elle ne l'était pas du tout et se collait à lui de manière assez suggestive en promenant ses mains… Tentatrice, on pourrait presque croire qu'elle le faisait exprès, mais non en fait, le Baskerville le savait très bien, elle n'avait pas encore idée à quel point ce genre de geste pouvait être mal interprété dans l'esprit d'un homme. Heureusement que le sien était sage tient… Oui oui, Angeler était sage et n'allait pas dire le contraire, ce n'était pas parce qu'il avait un peu poussé les limites de sa compagne qu'il ne l'avait pas respecté pour autant et il avait su s'arrêter au bon moment selon lui… Même si l'envie d'aller plus loin était toujours présente de son côté. Mais… Cela allait tout de même, il pouvait faire avec, juste en la gardant dans ses bras et en ne pensant pas trop à certaines choses. Il y avait d'autre chose à penser non ? Comme la façon un peu émue dont elle lui avait répondu quand il lui avait parlé de leur chez eux par exemple ? C'était tellement adorable après tout, comme si cette simple petite phrase prononcée par son homme avait suffi à la rendre encore plus heureuse qu'elle pouvait l'être. En même temps, lorsqu'on est orpheline et qu'on vit à la rue pendant longtemps, la simple idée d'avoir un foyer était déjà beaucoup non ? Angeler ne pouvait pas vraiment en témoigner, pour sa part, il avait vécu chez ses parents… Puis chez les Baskerville depuis presque quinze ans maintenant. En fait, l'idée d'être ici chez lui l'avait toujours un peu agacé et l'envie de fuguer s'était fait sentir pas mal de fois, avec mise en œuvre bien entendu.

Un fugueur qui n'avait jamais vraiment réussi à mettre son plan à exécution pouvait-il comprendre cette jeune femme qui était bien contente qu'on lui donne un simple foyer ?... Oui, il pouvait essayer en se mettant à sa place, mais c'était compliqué pour lui tout de même. Il n'avait jamais aimé cet endroit, ni même ceux qui y habitaient, refusant de les considérer vraiment comme la famille qu'ils devraient représenter pour lui. Mais maintenant que Kyrielle était là… C'était différent ? En fait, avec elle à ses côté, s'imaginer devoir passer le reste de sa vie chez les Baskerville comme cela était prévu ne le dérangeait plus tellement en fait. Il pouvait être très heureux avec elle, il le savait et ce quel que soit l'endroit où ils se trouvaient. Il avait bien changé d'avis sur les chains grâce à elle, bien qu'il n'arrive toujours pas à la considérer comme tel, alors sur les Baskerville ?... Mouais, si Kyrielle pouvait se plaire ici, cela devrait aller. Quelle plaie de faire partie de cette famille franchement, mais en même temps, s'il ne les avait pas rejoint, il ne se serait sûrement jamais mis à étudier l'Abyss et n'aurait donc pas cherché des informations sur la petite chain ? Effectivement, si aucun des deux n'aimait son passé, il fallait bien admettre que c'était celui-ci qui les avaient tous deux conduit à se rencontrer, même en étant né avec presque un siècle d'écart. Autant donc accepter le passé pour ce qu'il était et maintenant vivre pour le présent non ? Même pour l'avenir, un bel avenir à deux…  Oui, c'était cela qu'il fallait faire, pleurer sur son sort ne servait à rien après tout, autant donc vivre le mieux possible avec à présent.

Un sourire adorable était apparu sur le visage du Baskerville lorsqu'elle lui avait dit être heureuse. Un sourire comme personne d'autre n'en verrait jamais, réservé uniquement à l'être cher qu'elle était pour lui, parce que la rendre heureuse était bien l'un de ses seuls but à présent. Un grand égoïste comme lui qui vivait pour quelqu'un d'autre, c'était nouveau ça tient… Mais tant pis, s'il fallait réellement qu'il pense à quelqu'un d'autre que lui-même, autant que ce soit à Kyrielle. De toute façon, il n'arrivait plus à penser sans la mettre dans ses priorité, du coup, ce n'était vraiment pas un effort de sa part, mais juste une nouvelle façon d'agir et de penser à laquelle il devrait s'habituer à présent. La preuve, il venait de penser que peut-être, sa compagne pouvait avoir froid comme cela… Oui bon, c'était un peu égoïste aussi dans un sens, puisqu'il cherchait surtout à son corps de sa vue pour éviter toute tentation… Mais peu importe, seul le résultat importait vraiment hein ? Voilà pourquoi il lui avait demandé si elle n'avait pas trop froid en tirant la couverture sur elle doucement. Au moins comme cela, la tentation visuelle disparaissait et ne restait plus que le toucher… Ce qui était déjà pas mal oui, mais la jeune femme aurait moins froid au moins puisqu'elle avait admis que c'était un peu le cas à présent. Pas grave puisqu'il la réchauffait hein ? Oh, il pouvait faire cela très bien oui et ne laisserait se privilège à personne d'autre même. Les bras passés autour de sa frêle compagne, il la frictionna donc doucement sous la couverture pour tenter de lui apporter un peu de chaleur.

" Promis, je te garde au chaud pour la nuit alors… "

Il avait lâché cette phrase tout doucement, si près de son visage, comme s'il avait peur qu'elle soit en train de s'endormir et qu'il puisse la réveiller avec ses mots. Ils étaient bien comme cela non ? Dans les bras l'un de l'autre, à se tenir chaud, se montrer des marques d'affections… Pourtant, la jeune femme devait bien sentir que son homme avait pensé à un peu plus à un moment donné, ce qui la fit alors s'excuser de ne pas lui avoir donné… Ah non ! Hors de question qu'elle se sente coupable de quelque chose à cause de lui, de plus, comme elle l'avait dit, ils avançaient doucement tous les deux… Son front collé au sien le brun fit un léger mouvement de la tête comme pour nier ce qu'elle venait de dire avant de lui répondre d'un ton rassurant.

" Tu n'as pas à t'excuser, tu n'as absolument rien fait de mal. Je t'aime et j'attendrais le temps qu'il faudra, ne t'en fait pas pour ça… Je veux que tu te sentes bien et j'aime avancer doucement avec toi mon cœur… "

Il posa alors un petit baiser sur ses lèvres doucement, juste pour lui montrer qu'il ne lui en voulait pas du tout et qu'il se sentait bien avec elle. Qu'importe si aller plus loin pouvait prendre des mois du moment qu'il pouvait rester avec elle et la voir heureuse, souriante dans ses bras ? C'était cela qu'il voulait, pour le reste, ils avaient bien le temps de se rattraper plus tard. La gardant blottit contre lui, il la regarda fermer doucement les yeux et la trouva encore plus adorable qu'elle était déjà à ses yeux tout à coup. Il ne bougea donc plus, car il voulait qu'elle s'endorme paisiblement et se repose, elle avait eu une journée bien assez chargé comme cela après tout, pourquoi en plus la priver de sommeil ? Une main dans ses cheveux pour les caresser doucement, il s'accorda seulement quelques mots avant de fermer les yeux à son tour pour la suivre dans le sommeil.

" fais de beaux rêves mon amour… "

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]   Aujourd'hui à 14:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Je crois que j'ai trouvé, tu sera ma Lune ♥ [Pv: Angeler ♥][+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Sablier :: ♠ Repaire des Baskerville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)