AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   10th Décembre 2013, 11:22

Son sourire était figé, son regard, hésitant voir apeuré. Une perle de sueur menaçait de couler le long de son front, tandis qu'une chair de poule agitait son épine dorsale. Ses doigts étaient serrés autour des plis de sa robe et ses pieds étaient collés l'un à l'autre. La désagréable impression qu'il lui manquait quelque chose – elle sentait que son pouvoir était éteint – mettait ses nerfs à rude épreuve, cette absence n'était pas naturelle pour un être magique. Elle, tendue ? À peine voyons. Pourquoi le serait-elle ? Après tout, Heileen s'était juste réveillée dans un monde qui le lui disait rien. Assise sur un banc comme si elle s'y était endormie la veille au soir, sauf qu'elle se souvenait parfaitement d'avoir rejoint son lit. Tout comme la demoiselle se souvenait d'avoir fait un rêve étrange qui ressemblait à une terreur nocturne, pendant lequel une étrange fumée avait envahi sa chambre et menacé de l'asphyxier dans son sommeil. Et puis soudainement la lumière fut, la réveillant sans douceur. Elle avait plissé au maximum les paupières, avant de les ouvrir lentement en sentant ses yeux la brûler vivement en protestant contre ce traitement de choc. Quand elle parvint enfin à regarder ce qui l'entourait, notre apprentie vétérinaire – qui s'attendait à l'habituelle vision que lui offrait sa chambre chaque matin – remarqua... Que la vue ne lui était pas familière. Où étaient son plafond, ses quatre murs, sa table de chevet, ses fenêtres ou même son lit ? Que faisait-elle dans une ville qui ne lui disait absolument rien ? Non parce que encore si elle avait reconnu les rues, elle aurait pu croire à une crise de somnambulisme.

Au final, c'était ça qui l'avait le plus perturbé : quel était donc cet endroit ? Surtout que les constructions ne ressemblaient en rien à ce qu'on trouvait à Réveil – ou même dans le pays Ouest, à croire qu'on l'avait téléporté dans un univers parallèle... Et très franchement c'était l'hypothèse qui semblait le plus probable à Heileen. Ce n'était pas que l'architecture, mais aussi les rues, le style vestimentaire et les moyens de locomotion qui avaient changé. De là où elle était – dans la périphérie d'une sorte de parc –, elle pouvait observer le tout sans souci. Bon l'un de ses soucis était que les passants aussi semblaient l'observer comme une étrangère, mais en même temps avec sa robe qui ne ressemblait en rien à ce que eux portait, ce n'était pas si étonnant. Non son plus gros problème était toujours de savoir où la petite sorcière avait échoué pendant la nuit.
Voilà maintenant une trentaine de minutes qu'elle s'était réveillée et elle n'avait pas encore bougé de sa place assise. Passé la honte que la brunette avait ressenti en voyant les gens la fixer étrangement quand en se réveillant – ils avaient dû la prendre pour une pauvre mendiante, en plus ce ne serait pas étonnant qu'un filet de bave ait coulé pendant son sommeil – elle s'était mise à observer tout ce qui l'entourait, un examen qui s'était terminé cinq minutes auparavant. Et maintenant ? Eh bien, maintenant, la demoiselle se sentait complètement perdue. Mais rester là ne servirait à rien – ce n'était malheureusement pas comme si un portail allait magiquement s'ouvrir pour la téléporter dans sa chambre si elle restait là où elle avait été emmenée –, alors elle lâcha un soupir de résignation et se leva. Il lui fallait trouver quelques repères et découvrir comment retourner à Réveil.

Une fois mise en marche, Heileen tenta tant bien que mal d'interpeller quelqu'un... Mais tout le monde passait à côté soit en faisant mine de l'ignorer, soit en lui lançant un regard dédaigneux du genre « quoi, encore une mendiante ? » ou « j'ai pas le temps de m'occuper de toi, gamine » . C'était effrayant de voir à quel point les gens étaient peu aimables et trop pressés pour leur propre bien. Mais à force d'obstination, elle réussit à apprendre que la ville s'appelait « Paris » - comme quoi notre étrangère avait vraiment mis les pieds dans une autre dimension, puisque ce nom ne lui disait absolument rien or ça aurait dû être le cas si la commune avait fait partie de son monde vu que le coin respirait la grandeur, l'importance. C'était déjà une chose d'apprise, en revanche la femme à qui elle le devait l'avait fixée d'une manière qui disait clairement que ceux qui avaient besoin de demander quelle était cet endroit étaient idiots.
Tout en vagabondant dans les rues avec un air dépité, la Blauereiss s'arrêta au bord d'une route, près d'un passage à rayures blanches. La première fois qu'elle avait tenté de traverser la route dans ce nouvel univers on avait bien failli lui rouler dessus, heureusement elle avait rapidement compris les bases de la circulation : il fallait traverser au niveau des zébrures et suivre la foule, qui semblait se fier à la couleur des feux représentant un petit bonhomme. Celui du passage piétons qu'elle voulait traverser était actuellement rouge, la brune resta donc sagement sur le trottoir mais finit par décrocher son regard du sol pour le porter droit devant...

Erreur fatale. Parce que droit devant se dressait un homme qu'elle connaissait, mais ne voulait certainement pas voir... Alors juste avant que la lumière passe au vert, Heileen se détourna et marcha rapidement, se faufilant comme une souris dans la foule en espérant qu'il ne l'avait pas vue et, si c'était bien le cas, qu'il ne la suivrait pas. Mais il n'était pas suffisant de l'avoir côtoyé pendant des années pour savoir que cet homme ne la laisserait pas filer. Donc, ne restait plus qu'à espérer qu'il ne l'avait pas reconnue. Si elle avait cru sentir que ces iris rouges s'étaient posés sur elle, ça n'avait dû qu'être une impression – qui suffirait presque à se croire dans un film d'horreur, certes, mais bien une simple impression.
En tout cas, elle n'avait certainement pas pu se tromper sur l'identité de l'homme. Et rien qu'à repenser à lui, des frissons la parcouraient.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   25th Décembre 2013, 07:23

Il était tombé où là ? Non mais, il y avait de quoi se poser la question, surtout que notre homme c’était à la base uniquement assoupit. Pour une fois qu’il ne faisait pas de connerie comme on dit, on le poussait à en faire ce n’était pas possible autrement en fait. Pourquoi ? Tout simplement que le transporter dans un monde étrange n’était pas une façon de l’inquiéter même qu’un peu, mais plutôt de le rendre curieux voir joueur en fait. C’était un tout nouveau terrain de jeu qui s’offrait à lui, mais en plus de nouveaux jouets ! Et le mieux dans tout ça était certainement le fait qu’il y avait tant de choses qu’il ne semblait pas connaitre ici que de tout découvrir allait au moins l’occuper pendant un petit moment. C’était plutôt cool pour un type qui a pour particularité de vite s’ennuyer de ses proies et de donc trouver assez souvent de nouveau jeux pour son plus grand plaisir lors de la chasse mais pas forcément pour celui de ses victimes. En même temps, voilà un moment qu’on ne l’avait pas envoyé en mission tient. Qu’importe, revenons-en aux faits ! Le voilà qu’il s’était assoupis tranquillement dans son coin sous un arbre, le voilà en train de soudainement se réveillée à cause d’un brouhaha  plutôt dérangeant qu’il ne serait même décrire, ça ne ressemblait à rien selon lui. Sauf que surprise ! Il était bel et bien toujours sous un arbre, mais il n’était visiblement plus au même endroit, puisqu’il était dans un parc, c’était nouveau ça ? Et c’est qui tous ces gens mal habillés ? La mode est-elle devenu aussi nulle en quelques heures de sommeilles ? Déjà qu’ils trouvaient que les gens du peuples n’avaient aucune allure à ce stade c’était selon lui de la blague. Et pis ces femmes avec des jupes là ? Elles voulaient toutes se faire passer dessus ? En fait c’est le nombre de prostitués tout s’explique…

Hm ? Oui c’est des suppositions foireuse laissez-le penser ce qu’il veut ! Se décidant à se lever, il se sentit un peu étrange. Tient, il n’arrivait donc plus à communiquer avec son Chain ? Ce dernier avait certainement dût rester de monde normal. Dommage, il se serait fait une joie de le lâcher à un moment juste pour voir ce que cela donnait… Un sourire s’étira sur son visage, c’est un jeu avec une règle comme un autre après tout. Il était de toute façon partant ! Le voilà pour l’instant encore sagement en train de sortir de cet endroit pour se trouver dans une ville beaucoup plus grande que Réveil. Il était où ? Aucune idée. C’était en revanche très grand, trop grand et ça puait affreusement. C’était ses voitures sans chevaux qui faisaient cette odeur ? Quelle invention merdique tient ! Bien qu’il fût un instant dubitatif sur la façon dont cette chose marchait. Ça faisait un peu comme les trains sauf que ça ne fait pas une aussi grosse fumée… Tournant un peu sur lui-même histoire de mieux observer ce qui l’entourait, il faut l’avouer, ça l’amusait autant qu’il était réellement curieux ! Avoir peur ? Pfeu c’est pour les tafioles ça ! Son épée toujours fidèlement attachée à sa hanche ne manqua bien sûr pas de percuter les gens autours, c’est qu’il y a du monde ici, ils en ont pas marre de respirer cet air pourris les gens ? Un type, certainement le petit ami de la jeune fille qui venait de se prendre un coup de fourreau sur la cuisse ne tarda pas à l’interpeller de façon assez peu aimable.

- Hey toi ! L’allumé avec son déguisement de carnaval ! Chais pas où tu te crois mais c’est interdit de porter des armes de collections comme ça ! Alors tu vas me faire le plaisir de ranger ton déguisement et de t’excuser auprès de ma copine si tu ne veux pas que j’appelle la police !

De quoi la police.. ? Un truc comme Pandora ? Comme s’il avait peur de ça, et ceci n’est point un déguisement mon cher, mais un vêtement de la noblesse de son temps, bien que la cape rouge vienne un peu gâcher le tout selon lui. Le regardant de haut en bas, il le trouvait terriblement ridicule, voir même efféminé. C’est quoi cette coupe avec du produit qui rend les cheveux collant et brillant comme ça ? Souriant en-il l’attrapa par le col sans ménagement et claqua les fesses de sa copine.

- Tu sors avec une pute ? Excuse-moi mes vu ses vêtements c’est ce qu’elle est, donc elle est à tout le monde. Tu m’as l’air d’avoir autant qu’elle dans ton pantalon en revanche.

Sans ménagement, il le jeta de toutes ses forces contre la baie vitré d’une boutique, ce dernier passant à travers non sans se blesser. Se tournant vers la demoiselle, il lui souffla à l’oreille qu’elle ne lui faisait même pas envie mais qu’il allait avoir la bonté de la laisser sauf, qu’elle suive le destin tragique du pauvret qu’elle semble aimer qui est passé à travers une vitre. Non sans ameuter des gens, il ne tarda pas à pousser les gens pour se faire un passage. De toute façon peu de personne semblaient vouloir lui tenir tête, mis à part quelqu’un qui appelait on ne sait comment de son point de vu la « police ». S’éloignant, il prit soin de changer un peu de terrain de jeu, histoire de ne pas attirer trop rapidement l’attention sur lui, ce n’était pas son monde, il n’était que de passage autant jouer un maximum. Des murmures sur son passage, il n’y prêtait guère, cherchant alors quoi faire dans ce monde. C’est alors qu’il traversa la route, suivant pour le coup la foule qui indiquait plus ou moins où ils traversaient sans se faire renverser. Parce que si on passe ailleurs ça ne s’arrête pas.. ? Qu’importe, le plus important pour l’instant était la petite brune qui arrivait juste en face de lui et qui fit demi-tour. Oh ?~ Elle était là ? A grande enjambés, il ne tarda pas à la rattraper, posant ses deux mains sur ses épaules pour se pencher à son oreille tout en la tenant fermement.

- Que je suis heureux, une tête connu ♥. Tu es perdu ?~


Passant à côté d’elle, il ne la lâche pas pour autant, comme pour lui faire comprendre qu’elle devait de toute façon rester avec lui pour le coup. Qu’elle ne se plaigne pas, elle subirait certainement un meilleur traitement que n’importe qui dans cette fichue ville. Mais quitte à lui faire peur, autant bien le faire vu le visage qu’elle affichait déjà alors qu’il venait à peine d’arriver. Lui désignant la route où les voitures continuaient de circuler.

- Tu vas visiter avec moi d’accord ? Tu tombes bien j’allais justement faire une petite expérience sur ces choses sur la route.

Bon en fait, il se doutait un peu de comment ça marchait, mais c’était juste histoire de rire un peu… Ainsi, il la tira avec lui sur le bord du trottoir pour regarder les voitures passer. Hm… D’un geste vif, il poussa légèrement la jeune sorcière en avant, pile sur un homme qui était planté à attendre on ne sait quoi. Il eut la gentillesse d’empêcher la brune de tomber plus loin, tandis que l’autre se retrouva sur la route, avec pile à cet instant une voiture qui malgré le coup de frein ne fût pas capable de s’arrêter à temps. Oups, un accident.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   22nd Janvier 2014, 03:23

Se retrouver dans un autre monde était pour le moins perturbant, surtout quand notre dernier souvenir est notre lit et que nous n'avons vraiment aucun repère. Faut dire que l'endroit dans lequel elle avait atterri était vraiment étrange, elle ne comprenait pas la moitié des choses qu'elle voyait. C'étaient quoi, ces panneaux bleus, par exemple ? Oui bon vous me direz qu'il y en avait plusieurs sortes, mais au final ils intriguaient tous Heileen. Certains avaient un « P » dessus, c'était une abréviation pour « Place », ou pour « Porteur » peut-être ? Et ceux avec marqué « rue de » ou « avenue de » donnaient le nom de l'artère dans laquelle nous nous trouvons ? Mais et le « arr » précédé d'un numéro, juste au-dessus, à quoi servait-il ? Et pourquoi y avait-il autant de passages réservés à ces engins roulants ? Des machines qui recrachaient une fumée malodorante, d'ailleurs, à croire qu'elles cherchaient à intoxiquer les passants. En parlant de cela, plus elle passait de temps ici plus elle avait l'impression que l'air était malsain, cela la faisait suffoquer légèrement. Sans oublier que les gens qui marchaient dans les rues semblaient fuir tout contact, à se presser comme ils le faisaient, ce qui les rendait très aimable... Oui elle parle d'expérience, après tout rien que pour apprendre le nom de la ville la demoiselle avait galéré. Elle serait bien allée dans un bar ou un restaurant pour se renseigner, or non seulement l'idée de se ridiculiser lui faisait peur mais en plus elle avait cru deviné qu'ils utilisaient une monnaie différente de celle qui circulait à Réveil ici.

Bref, cet univers était des plus étranges, du comportement des gens qui ne prenaient pas leur temps au style vestimentaire en passant par ces odeurs désagréables et l'architecture – c'était une impression, ou est-ce qu'il n'y avait vraiment que de grands bâtiments ici ? Et qu'est-ce que c'étaient, que cette grande tour sombre et ce pic en ferraille qu'elle voyait au loin ? Il y avait tellement d'éléments qui ne lui étaient pas familiers que, si Heileen s'était mise à tous les regarder les uns après les autres, elle aurait eu le tournis.
Quoi qu'il en soit, visiter un autre monde était une expérience qu'on ne vivait pas tous les jours. C'était en soi une chance de pouvoir vivre quelque chose d'aussi unique, puisque les probabilités d'être impliqué dedans sont faibles. Non pas que la brunette était particulièrement heureuse d'avoir été téléportée Dieu savait où pendant son sommeil, mais quand même, cela ferait une histoire difficilement crédible à raconter. Elle voyait la réaction de sa mère d'ici : elle afficherait un sourire en coin qui pourrait se traduire par un « ah là là mais que va-t-on bien pouvoir faire de toi » tout en lui disant « et tu es sûre que ce n'était pas un rêve ? » pour se moquer gentiment de sa fille. D'ailleurs, elle pouvait aussi prédire que suite à cela, elle-même se mettrait à bouder en affirmant que ce n'était pas un mensonge avant de se demander si, effectivement, ce n'était pas juste son inconscient qui avait travaillé. C'était dans sa nature de se poser cette question quand on lui faisait ce genre de remarque, parce qu'elle avait tendance à se laisser influencer par les paroles des autres – surtout quand c'était un membre de sa famille.

Cela dit, Heileen finit bien par tomber sur du connu. Une personne, plus précisément. Voilà qui aurait dû la rendre heureuse, après tout cela voulait dire que d'autres étaient dans la même galère... Mais, vous voyez, pour le coup elle aurait certainement préféré rester seule et sans repère plutôt que de tomber sur lui. C'est pour cela que dès qu'il était entré dans son champ de vision, la petite sorcière avait tourné les talons pour repartir dans le sens inverse en espérant qu'il ne l'avait pas vu – tout en sachant que, malheureusement, c'était bel et bien le cas. Et se faire toute petite entre les nombreux passants ne l'aida en rien, puisqu'il ne tarda pas à l'arrêter en posant ses mains sur ses épaules avant de se pencher pour lui parler dans l'oreille, comme il aimait le faire.
Sursautant plus par surprise que par peur – quoi que elle ne pouvait pas nier qu'il lui faisait peur –, la jeune femme tourna des yeux agrandis vers lui alors qu'il se mettait à côté d'elle tout en conservant sa prise sur l'une de ses épaules. Même alors qu'ils étaient loin de Réveil, cet homme était toujours fidèle à lui-même : il avait l'art et la manière de mettre mal à l'aise rien qu'avec son comportement, sa façon de nous parler tout bas donnait des sueurs froides et son sourire ne donnait étrangement pas envie de lui faire confiance. Elle se demandait si, un jour, elle arriverait à s'habituer à sa présence et à son caractère, surtout qu'elle se doutait bien qu'il ne comptait pas la laisser tranquille avant un bon moment.

-Curtis... Vous aussi, vous êtes ici...

Ne montres surtout pas ton enthousiasme Heileen. C'est vrai, quoi, le revoir te fait tellement plaisir, sa compagnie est si agréable... Enfin bref.
Par la suite, le brun déclara qu'elle visiterait avec elle avant de dire qu'il avait envie de tenter une expérience avec les engins roulants. Sur ces paroles intrigantes il la tira jusqu'au bord du trottoir, tandis qu'un mauvais pressentiment l'envahissait. Elle osa espérer l'espace d'un instant que rien ne se produirait quand il les arrêta sagement, mais l'homme aux yeux rouges la fit revenir bien vite sur Terre en la poussant sans prévenir. Surprise, la Blauereiss ne put empêcher la collision avec un inconnu trop occupé à regarder son petit engin rectangulaire et lumineux et qui l'empêcha de se retrouver face contre le bitume, malheureusement lui n'eut pas autant de chance puisqu'il se retrouva à passer sous l'un des engins motorisés.
Elle regarda la scène se dérouler comme s'il s'agissait d'une pièce de théâtre, muette de surprise et d'horreur, sans trop comprendre ce qu'il se passait : le sang qui se répandait partout, la foule qui paniquait, le gros engin rouge très bruyant qui arrivait en trombe... Il était mort ? Mais... Non, c'était impossible. Un air quelque peu hagard sur le visage, l'occidentale qui était accroupie par terre tourna lentement le visage vers Curtis ; l'air de demander si c'était bien vrai, si elle n'avait pas imaginé ce qu'il venait de faire. Le sang martelait violemment ses tempes, comme pour lui donner une preuve de la véracité des faits.
Finalement, elle aurait préféré que tout ceci soit le fruit de son subconscient.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   14th Février 2014, 05:44

C'est déstabilisant de se retrouver dans un monde qu'on ne connaît pas ? Des gens étranges, des nouvelles inventions qui n'existent même pas dans vos rêves les plus fous, on pourrait être effrayé. Fasciné, ou encore perdu, le minimum. Une réaction normal pour un être humain en somme, ou même simplement un être vivant. Après tout il n'est pas rare de voir certain animaux l'air totalement déboussolés parce qu'ils ne sont plus dans leur petit territoire hein. Mais non, visiblement c'était trop demandé à notre homme d'avoir un semblant de réaction normal. Cela ne semblait même pas vraiment le préoccuper qu'il ne puisse même plus communiquer avec son Dragon et donc techniquement qu'il ne puisse plus l'invoque, ce qui était pourtant un gros atout pour sa petite force personnel. Bien que cela soit une bonne chose pour ce monde-ci qu'il ne puisse pas le faire, sinon la ville, toute grande ville qu'elle était, elle aurait eut vite fait de finir cendre, comme si une guerre Mondial venait de s'abattre dessus, des bombardements c'est cela. Avec les avions nous aurions pût presque faire un remix de godzilla mais bon, nous en sommes pas là hein. Pour ne pas dire que nous ne serrons jamais à cette extrême fort heureusement. Déjà qu'il arrivait à se débrouiller tout seul pour provoquer le bordel autours de lui, inutile d'en rajouter hein. D'ailleurs, la pauvre Heileen semblait être des plus heureuse de retrouver cet homme. Eh oui, même sans qu'il ait besoin de la chercher à nouveau, les choses faisaient que la petite sorcière était automatiquement ramené jusqu'à lui, si ce n'est pas beau ça, le destin lui même arrive à comprendre quand Curtis décide que quelque chose est à lui, même s'il s'agit là d'une vie. Oh, elle pouvait s'estimer heureuse qu'il décide de garder la sienne. Vu qu'il semble assez souvent estimer que toute vie lui appartient et que donc s'il décide de tuer quelqu'un, c'est à juste titre, il fait ce qu'il veut. Hm ? Oui ce mec est un fou furieux et il sortait certainement encore plus du lot à cette drôle d'époque tiens... Les gens n'ont même pas d'armes c'est pour dire s'ils sont totalement faible. Comment deviner qu'en 2014 c'est totalement interdit de porter une lame telle qu'il en possède une ?

Qu'importe, cela ne l'avait pas empêché de se balader avec, de traiter une femme de prostitué avant de balancer son copain dans une vitre. Magnifique non ? Il était certain qu'il aurait rapidement la police après lui le bougre... Dans la foulé, il retrouva sa petite sorcière bien aimé, et décida de tester avec elle pour comprendre un peu mieux le fonctionnement de ces choses sur roues qui sont tirés sans chevaux. Un peu comme un train, sauf qu'il n'y a pas de rail pour délimiter le chemin, mais qu'en plus ça pue. Quel monde pourrit tient. Cela ne dérangerait personne que quelqu'un finisse écrasé ? Oh, le pauvre homme n'avait certainement rien fait pour mériter cela, mais cela tira un large sourire à Curtis, c'était... Magnifique. La façon dont cette chose de métal fit voler l'homme pour le voir s'écrouler, se briser sur le sol et se vider de son sang. Tant de violence de quelque chose qui n'a pas de vie, encore plus magnifique que si l'on écrase quelqu'un avec sa calèche... Non sans retirer cette expression macabre de son visage, il baissa ses yeux rouge flamboyant vers la petite sorcière, cette dernière encore au sol semblait toute retourner par l’événement, comme beaucoup de gens d'ailleurs... Provoquant l'arrêt de la circulations et de bien des choses. Riant légèrement il se pencha pour l'attraper fermement par les bras et se redresser pour l’entraîner l'obligeant à le suivre. Rester ne servirait à rien, et puis de toute façons ils n'étaient pas chez eux. La forçant à marcher à une allure soutenue dans la rue, non sans attirer les gens sur eux à causes de leur accoutrement tout droit sortie d'un film, il finit par la lâcher, bien que son regard montrait qu'elle avait tout intérêt à le suivre. Oh, soutient entre gens du même endroit ! Ricanant encore légèrement, encore heureux du résultat de son petit test il finit par dire.

- Intéressant. Drôle d'endroit. Tu sais où nous sommes petite sorcière ? Comment es-tu arriver jusqu'ici 

La fin de la phrase était dit sur un ton plutôt sérieux. Eh bien, c'était une question intelligente non ? On ne pouvait pas le lui reprocher pour une fois. Preuve qu'il n'est pas si fou que ça notre homme bien qu'il semble l'être et se plaire à l'être... Si seulement vous saviez à quel point il pouvait être sérieux, cela vous ferait certainement peur... L’entraînant à un espèce de café, il y prit place, l'incitant à s’asseoir en face de lui. Commandant de l'alcool, bien que le serveur leur lança un regard étrange, pour ne pas changer de la plupart des gens hein. Il apporta ce que les deux choisirent. Et oui, Curtis était capable de se poser à un café sans tuer le serveur, je te jure ma petite Heileen. On va dire que c'était un moyen pour parler plus au calme, car bon, si elle savait des choses c'était toujours bon à prendre. Tout comme un moyen de rentrer chez eux tiens, car bon. Faire mumuse c'est rigolo, mais rentrer chez soit aussi. Affichant toujours cet air sérieux qui pourrait faire peur au vu du peu de fois où on le voyait avec, il demanda tout en prenant quelque gorgées de sa boisson.

- Bon, toi qui es un truc magique, tu saurais ptête comment on rentre hm ?

Oui. Tu es un truc magique... C'est presque mignon non ? Quoi non ? Pourtant c'était pas méchant, enfin quand on sait qu'il peut faire pire... Ah et au fait. Il n'a pas d'argent, du moins pas la monnaie local qui a un bien drôle de symbole, mais ne comptait certainement pas payer. Il ne sait pas trop ce qu'il en était pour elle... Mais lui cela ne le dérangeait pas du tout de partir sans laisser de l'argent. Il n'était plus à un vice près, on va dire que c'était le plus sympathique. Sachant que la visite est loin d'être terminée...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   4th Mars 2014, 11:08

Coincée dans un monde dont elle ne savait rien à part qu'il était étrange et assez désagréable, en compagnie d'un psychopathe dont le caractère n'était pas le moins du monde affecté par ce changement d'univers... On pouvait dire qu'Heileen avait de la chance, aujourd'hui. D'ailleurs, était-ce seulement le jour dans leur monde ? Durant les dernières minutes qu'elle avait passé à Réveil, il faisait nuit et elle s'endormait paisiblement. Mais s'il était la même heure dans les deux villes, alors elle avait dormi un sacré bout de temps puisque, quand elle s'était réveillée, le soleil brillait haut dans le ciel. D'accord ça lui arrivait de faire de longues grasses matinées, mais pas à ce point-là quand même, la brunette n'était pas une marmotte non plus.
Bref, tout se passait très bien dans le meilleur des mondes possibles et avec une charmante compagnie. Bon après, elle ne savait pas trop comment prendre le fait que le jeune homme ait pensé à faire quelque chose de nuisible pour un pauvre innocent alors qu'il venait à peine de la trouver dans la foule. Ça pourrait presque passer pour une mise en garde du genre « cherches à me faire faux bond et tu finiras comme lui dans une marre de sang – ton sang ». Effrayant, vraiment effrayant. Mais bon, il n'était pas nécessaire de bien le connaître pour savoir qu'il n'avait pas besoin d'excuse pour se montrer cruel et/ou violent, sa simple envie suffisait. Après tout, ne venait-il pas de provoquer la mort d'une personne juste parce qu'il voulait faire une expérience qui allait évidemment être très dangereuse – mortelle, même ?

Enfin bref, assez disserté sur le danger public qu'était Curtis pour cette fois. Heileen était assez traumatisée comme cela, sans avoir besoin d'évoquer le sujet. Voir un homme mourir juste sous ses yeux, savoir pourquoi et comment et pourtant s'être montrée des plus inutiles – enfin des plus utiles du point de vue du coupable peut-être ? -, c'était choquant. Surtout quand on ne s'y attendait pas vraiment, mais le Baskerville avait-il encore besoin de prouver qu'il était illisible et imprévisible ? C'était à se demander s'il suivait chacune de ses impulsions au moment où elles venaient où s'il était prévoyant. Ou bien encore un mélange des deux, qui sait. Mais si c'était bel et bien le cas, est-ce que cela ne voudrait pas dire que sa folie cachait un homme particulièrement mesquin et intelligent qui n'avait absolument pas l'intention de changer ?... Tout compte fait, notre petite sorcière n'aurait pas de mal à y croire en fait. Sans oublier que s'il avait vraiment plus de cent ans, si à un moment l'envie de changer – d'agir un peu moins comme un psychopathe, un peu plus comme une personne normale – lui avait pris, il aurait largement eu le temps de le faire. Et comme elle ne voulait absolument pas envisager qu'il se soit en fait amélioré durant les cent dernières années (imaginez un peu le montre qu'il avait dû être à une époque dans ce cas), elle partait du principe que ce n'était pas le cas.
Pour faire court, il ne cessait de lui prouver encore et toujours quelque chose qu'elle savait déjà : il était timbré et assumait pleinement, s'en servait même.

Du coup, si Heileen s'écoutait, elle prendrait ses jambes à son cou pour s'éloigner le plus vite possible de lui. Mais parce que Curtis était justement un grand timbré, elle préférait encore ne pas le contrarier. La meilleure manière de ne pas se faire mal ou se fatiguer trop rapidement est de nager dans le sens du courant, eh bien dans son cas le courant était cet homme et si elle ne l'écoutait pas elle risquait de finir écrasée contre un rocher. Elle aurait été capable de rester encore un bon moment à terre, occupée à fixer d'un regard hagard la flaque de sang grandir toujours plus autour de la victime et celle-ci se faire embarquer dans un véhicule rouge tandis que ceux qui assistaient à la scène avaient d'étranges engins rectangulaires devant eux et paraissaient absolument paniqués, c'était le moins que l'on puisse dire (hahem, c'est sans doute pour ça qu'ils avaient l'air calmes, limite c'était normal). Seulement l'homme aux yeux couleur sang avait d'autres plans, alors il la saisit par le bras en riant de son méfait et l'entraîna à sa suite à l'écart de l'agglutinement.
Quand ils furent assez éloignés à son goût, il la lâcha en lui lançant un regard de mise en garde qui la fit ravaler sa salive (« tu cherches à t'en aller, je te le fais regretter » ou un truc du style, un message tout à fait rassurant quoi) et lui posa posa une question sur un ton sérieux qu'elle ne lui connaissait pas, ce qui la réveilla un peu. Oui, peut-être fallait-il s'intéresser à leur situation actuelle, le positif dans le fait qu'ils étaient là tous les deux est que deux têtes valent mieux qu'une – même si elle considérait que la sienne ne valait qu'une demi-tête.

-On m'a dit que cette ville s'appelait Paris, je suppose qu'elle se trouve dans un monde parallèle... Je suis arrivée ici pendant mon sommeil, il me semble qu'une sorte de brouillard a envahi ma chambre – ou en tout cas j'en ai rêvé –, c'est certainement de son fait. Et... Vous ?

Heileen avait peur de lui poser la question, allez savoir pourquoi, mais elle pensait que mettre leurs informations en commun était la meilleure solution.
Cela dit, le brun décida qu'ils s'installeraient à la terrasse d'un café, une scène qui lui rappela étrangement leur dernière rencontre – d'où le malaise qu'elle éprouva pour le serveur quand il vint prendre leurs commandes, mais heureusement rien ne se passa ou, en tout cas, pas cette fois-ci. La jeune femme commanda un simple jus de fruit sans penser un seul instant au souci éventuel de la monnaie (voilà pourquoi elle pensait ne compter que pour un demi-tête, l'autre était toujours perdue ailleurs), puis écouta la nouvelle question de son vis à vis. Ha, si elle savait comment rentrer ce serait déjà chose faite, elle n'était pas ici par plaisir tiens. Mais elle était loin d'être aussi amère quand elle répondit.

-Je n'en ai aucune idée, du moins pour le moment.... Mais je pense que la solution nous viendra. Peut-être faut-il nous rendre à un endroit spécifique ou bien attendre une heure précise, peut-être même qu'il nous faut nous endormir...

Optimisme éternel bonjour, je me suis dit que je devais déjà vous manquer. M'enfin, ça ne faisait jamais de mal, si ? Ah et, quand à sa théorie du sommeil, elle lui venait tout simplement du fait que c'était l'état dans lequel elle était quand on l'avait transportée ici.
Par la suite, les deux étrangers à cette ville immense terminèrent leur consommation et le serveur revint leur donner un bout de papier tout en leur annonçant le total à payer. Et en entendant le mot « euro », notre Blauereiss se sentit prise de panique : mince, comment faire ? Elle fouilla nerveusement ses poches pour en sortir une malheureuse pièce qu'un passant lui avait donné tout à l'heure, certainement en pensant qu'elle était une mendiante. Alors ne sachant trop que faire, l'apprentie vétérinaire porta le regard vers Curtis... Si elle attendait qu'il trouve une solution, les choses risquaient de se passer très mal. Que faire... ? Bon, pour commencer, elle adressa un sourire au serveur.

-Désolée, je n'ai que ça, je crois bien qu'on m'a volé mon porte-monnaie... (bouh la mauvaise menteuse!). Est-ce qu'il y a quoi que ce soit que je pourrais faire pour vous payer... ?

Même si elle n'aimait pas faire la vaisselle, ce serait toujours mieux que de prendre le risque que Curtis n'emploie ses propres moyens souvent très radicaux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   13th Avril 2014, 22:58

Visite dans un autre monde ? Oh, cela semblait plutôt normal aux yeux de notre homme, ou plutôt disons qu'il avait une grande résistance mentale à tout, et était donc capable de réagir de façon assez étrange il faut le dire. Vous êtes perdue, surpris et tout ? Eh bien lui trouvera le moyen de se dire que c'est un nouveau terrain de jeu. Jusqu'à ce qu'il ne décide soudainement que c'est ennuyant et qu'il veut rentrer chez lui dormir. Moui, dit comme ça, on pourrait presque le comparer à un enfant, mais on va dire qu'il aimait donner une image de lui tout sauf sérieuse, c'était pourtant parfois pas plus mal... Difficile à cerner le Curtis et à côtoyer de toute façon, et ce quelque soit le comportement pour lequel il opte. Mais au final Heileen s'en sortait plutôt bien, c'est vrai, même s'il avait des tendances un peu bizarre pour pourrir la vie des autres, on va dire qu'elle était juste obligée d'être spectatrice de bien des malheurs en pouvant s'estimer heureuse de ne pas faire partie des victimes tiens. Mais pour l'instant, on va dire que notre homme s'était décidé à se tenir sage. Du moins, il l'était depuis qu'il avait décidé de balancer quelqu'un sous les roues d'une voiture pour voir quel effet cela ferait. Du moins, c'est l'excuse bidon qu'il vous sortirait tiens, même s'il savait sur le fond très bien que ça plus une personne dessous, égale la mort. Il suffit de réfléchir de toute façon, c'est comme écraser quelqu'un avec un cheval. Mais qu'importe, c'est passé oublions ce petit incident hm ? Visiblement il était pour l'instant d'humeur à être un peu plus au sérieux pour se pencher sur le problème du moment non négligeable tout de même hein. Soit, comment étaient-ils arrivé ici. A en juger la réponse de la petite sorcière, c’était un peu de la même façon que lui. Elle s'était endormie, pour finalement être transporter de façon plus qu'étrange via son sommeille ici, pour tout simplement se réveiller ici, un peu comme s'ils s'étaient endormit ici. Ceci est parfaitement normal hein...

S'accoudant sur la table, demandant un café bien fort pour sa part, ne se souciant guère du prix de la boisson, puisqu'il ne comptait de toute façon pas payer. Il ne devait pas avoir l'argent local, et de toute façon il n'allait pas céder quelque chose à lui pour rembourser une boisson hein. Ce n'était pas ça qui allait ruiner le bar/café. Hein quoi ? Qu'est-ce qu'il se passerait si tout le monde réagissait comme lui ? Il s'en moque ben de ça tiens ! Accoudé sur la table, il songeait juste. Réfléchissant à ce qu'il s'était passé pour eux, ignorant pendant un bref instant la question retournée de la demoiselle. Réfléchissant juste à ce qu'elle disait. Un moyen pour repartir ? Se rendormir ? Peu-être, mais si ça ce trouve cela ne marchait pas... Il faudrait faire des test ? Oh, c'est ennuyant pour l'instant ils pouvaient bien voir un peu plus de monde non ? Autant ne pas être venu pour rien. Et puis Curtis était persuadé qu'il pouvait faire quelques trucs amusants par ici. Finalement, buvant une gorgé de sa boisson, bien que son regard assombris par son sérieux était toujours présent, il afficha un large sourire en coin. Drôle de mine tiens. Avant de ce décider à répondre en soufflant.

- Je dormais aussi avant de me retrouver ici. Pas besoin de chercher plus loin. Pour rentrer en revanche j'en ai pas la moindre idée mais. Nous verrons bien.~

A ce moment son sourire montrait clairement qu'il ne comptait pas partir sagement, c'était une belle grande ville non ? Autant visiter ! Et elle le ferait avec lui ! De toute façon pour repartir valait mieux y songer à deux que tout seul hein. Mais il ne prit pas le temps de réfléchir plus longtemps.  Voilà le bonhomme qui revenait avec l'addition. Hm ? Oh eh bien Curtis allait certainement lui faire comprendre que c'était mort pour avoir de l'argent ahah. Mais sa petite sorcière alla plus vite puisqu'elle inventa une excuse pour justifier le manque d'argent et se proposa pour les aider pour les dédommager ? Quelle brave petite fille va... La regardant du coin de l’œil, il resta presque étonnamment calme vu la situation en fait. Souriant en coin il se décida à se lever en s’adressant aux deux personnes.

- Bon eh bien je viens vous la récupérer d'ici deux heures.

Ne leur laissant pas le temps de répliquer il disparut sans demander son reste au final. Elle allait faire la vaisselle, la cuisine ou des boissons ? Qu'importe, du moment qu'il récupérait sa sorcière c'était suffisant à son goût. Ce qu'il fit pendant ce temps ? Oh, il avait dût se trouver un nouveau jeu. D'ailleurs, le voir revenir effectivement revenir deux heures plus tard dans une voiture en disait long sur ce qu'il avait fait pendant ce temps... Il avait tout simplement viré un conducteur du volant pour s'initier à la conduire ces drôles d'engin. Vu l'état de ce dernier on pouvait également facilement deviner qu'il s'était pris plusieurs murs avant d'avoir compris comment au moins freiner et avancer. Même si on va dire que la vitesse ce n'était pas tout a fait ça. Plusieurs fois la voiture cale, fait des dérapages au lieux de tourner normalement, ou bien met quelques secondes avant de se décider à avancer. En même temps, où voulez-vous qu'il apprenne à conduire ça vous ! C'est étrange, des choses comme ça sans chevaux qui avance tout seul ! Avec un sourire en coin, il descendit pour aller récupérer Heileen et plus ou moins l'inviter dans la voiture. D'un sourire moqueur il lâcha.

- Eh bien ? Qu'as-tu fais ? La vaisselle t'aime bien ? Lui couper la main aurait largement suffit pour lui faire comprendre qu'il n'aurait rien mais bon. Que veux tu voir, y a des bâtiments bizarre par ici, rien avoir avec chez nous.

Finalement, il démarra. Enfin plus ou moins, avant de rouler non sans percuter quelques voitures, provoquant la colère de autres conducteurs de droites à gauche, et se retrouver bloquer au milieux d'autres voitures. S'agaçant, il se tourna vers la petite sorcière qui devait être particulièrement rassurée avec un gars comme lui au volant très certainement. Il soupira et lui annonça.

- Je te laisses quelques instant pour me trouver une brillante idée. Ou tu veux encore voir un massacre ? Tu pourrais y prendre goût.~

Un léger ricanement qui s'échapper de ses lèvres, avant d'apposer sa main sur son épée qui devait être interdite dans ce monde-là. La voiture bloquée au milieux de la route était en piteux état, les autorité ne tarderaient pas à venir vu blocage que l'accident provoquait. Et encore, il n'y avait pas eut de mort, enfin... Pas qu'il sache.~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aurais préféré ne jamais vous revoir... [PV Curtis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Évènements Spéciaux :: ♠ Welcome in 2014 :: Paris-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com