AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   10th Novembre 2013, 03:20

Ses pieds claquaient sur le sol au rythme d'une valse imaginaire. Elle virevoltait en silence, répétant des pas de danse qu'elle connaissait par cœur. Le seul bruit perceptible était le tic-tac léger de l'horloge, sur lequel la jeune femme avait inconsciemment calé ses pas. Elle manqua de trébucher, se reprit et continua à danser. 1, 2, 3, 1, 2, 3, elle était tellement concentrée qu'il lui semblait entendre les violons jouer la mélodie.

Lydie ne faisait pas cet exercice pour le plaisir. Elle avait reçu le matin même une invitation à un bal et s'assurait de ses compétences en matière de danse. Non pas qu'elle se trouvait mauvaise, mais un petit entrainement n'était pas de refus. Ce genre de réunion n'était pas sa tasse de thé et elle manquait sans doute légèrement de technique comparer aux jeunes femmes de son âge. Mais rien de bien inquiétant !
La lettre était posée en évidence sur un petit meuble en bois, dans la pièce principale. Cette dernière était simplement meublée, lumineuse, et bien rangée. La demoiselle avait toujours vécu dans l'ordre et la propreté et cette habitude lui était resté lorsqu'elle avait emménagé ici. La pièce, de taille moyenne, comportait un sofa, une table basse et quelques étagères sur lesquelles étaient amassés des objets banals en tout genre ; quelques livres étaient empilés, que Lydie s'était promis de lire un jour ; de nombreux petits jouets mécaniques étaient posés de-ci de-là, que la demoiselle appréciait beaucoup ; aucun bijou de valeur ne trainait, elle n'avait pas l'intention de facilité la tache à un quelconque voleur. Ce salon était séparé de la cuisine uniquement par un bar, en bois également. Les pièces restantes n'étaient pas visibles, cachée derrière des portes.

La Rainsworth, qui dansait toujours sur sa valse silencieuse, était habillée simplement, à l'exception étrange de sa paire de chaussure. Ces dernières étaient celles que Lydie comptait porté au bal, et quitte à s'entrainer, mieux valait le faire avec ses bottines.
La jeune femme dansait donc lorsqu'elle entendit frapper à la porte. Elle marqua un temps d'arrêt, surprise. Elle n'attendait personne ! La noble cria à l'intention de son visiteur un : "j'arrive" clair et fort, et s'empressa de retirer ses bottines, qui risquait de la gêner plus qu'autre chose.

Lydie ouvrit la porte et eu la bonne surprise de découvrir Heileen qui se tenait devant l'entrée. Ce demandant ce que pouvait bien lui vouloir la jeune fille, elle la salua chaleureusement et l'invita à entrer. Elle la conduit à l'intérieur de l'appartement et la fit assoir.

- Tu veux boire quelque chose ?

Tandis qu'elle posait la question à son invité, ses yeux s'arrêtèrent sur la paire de bottines laissée bien en évidence, brillantes de par leur prix et leur propreté, puis glissèrent sur l'invitation au bal chez l'une des plus grande famille ducale de la ville. Ce qu'elle pouvait être stupide parfois, Heileen n'avait pas pu passer à côté !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   22nd Novembre 2013, 23:02

Un pied, puis l'autre. Gaiement, Heileen avançait ainsi dans les rues de Réveil, un petit air guilleret dans la tête qu'elle chantonnait assez bas pour n'en faire profiter aucune paire d'oreilles malheureuse – que ceux qu'elle croisait ne la prennent pas pour une simple d'esprit ou une folle, en plus de se dire qu'être aussi peu douée pour le chant devrait être interdit. D'ailleurs, en parlant de tous ces passants, la moitié d'entre eux lui donnait envie de leur tirer les joues pour forcer un sourire à apparaître sur leur visage renfrogné. On se croirait dans le pays de l'humeur maussade dis donc, tellement les gens annonceraient avoir une parenté avec Grincheux que ça ne la surprendrait pas – mais si, voyez, la même manière de froncer les sourcils et de s'énerver rapidement. Dès que ce genre de personne à l'air si aimable croisait sa route la jeune femme ne pouvait s'empêcher de leur adresser un large sourire reflétant toute sa bonne humeur naturelle, en espérant pouvoir la leur communiquer... Dommage que ses tentatives aboutissent presque toutes à un échec. Mais rien que pour les rares qui lui avaient rendu son expression joviale, elle était prête à continuer. Il fallait propager le sourire dans les rues ! Et comme il faut toujours montrer l'exemple lorsqu'on essayait de pousser quelqu'un à quelque chose, elle était du genre joyeuse. C'était à se demander si notre petite sorcière avait le moindre tracas dans sa vie or une vie sans tourment n'existe pas, elle était juste très douée pour positiver malgré tout, pour se dire que tout allait s'arranger de toutes façons si elle ne perdait pas espoir, pour relativiser en se disant que ce n'était pas la fin du monde ni même un drame.

À un croisement ses pas la dirigèrent vers la gauche, pour l'enfoncer dans une petite ruelle dont Heileen se servait comme raccourci. Ses yeux baladeurs lui garantirent qu'il n'y avait personne ici, elle se laissa donc aller l'espace d'une seconde à sautiller un peu avant de faire un tour sur elle-même, gonflant ainsi légèrement les jupons de sa robe bleue marine... Seulement, l'apprentie vétérinaire n'avait pas vu qu'une dalle s'était délogée du sol et buta dessus, la faisant manquer de peu la chute. Heureusement, les moulinets qu'elle fit avec les bras pour conserver son équilibre ne furent pas en vain. Une fois stabilisée, elle resta un instant dans sa position avant d'éclater de rire en se redressant : décidément on ne la changerait jamais, quelle gourde.
Un soupir lui échappa à la fin de son éclat, avant que la brunette ne se remette en marche. Sa destination, vous me demandez ? Oh eh bien, elle avait décidé de profiter de son dimanche pour rendre une petite visite à son amie Lydie. Sans la prévenir évidemment, sinon ce ne serait pas aussi drôle. On peut bien dire qu'on ne s'invite pas à l'improviste chez les autres quand on est poli, mais cela était uniquement valable quand la personne chez qui on se rendait n'était pas du genre à apprécier ces surprises ou quand elle ne voulait pas nous voir nous, or d'une Lydie était plus du genre à apprécier qu'on vienne la voir et, de deux... Eh bien si elle n'appréciait pas son élève ou ne voulait pas la voir sur le moment, elle pourrait toujours la congédier, voilà.

Au sortir de la petite rue Heileen se retrouva presque au pied de l'immeuble dans lequel son aînée habitait et, inconsciemment, son sourire s'élargit : elle se faisait une joie de la revoir. C'est en espérant que Lydie n'était pas de sortie qu'elle retrouva la porte de son appartement et y donna quelques coups de phalanges. Le « j'arrive » qui résonna effaça le doute de son esprit. Puis sa coach vocale vint lui ouvrir la porte, un air un peu curieux de savoir qui cela pouvait bien être peut-être qui lui passa bien vite pour laisser place à de la joie. Après cela elle la mena jusqu'au salon en lui demandant si elle voulait boire quelque chose.

-Mhh, je prendrais bien du thé !

Répondit-elle, tout en promenant son regard sur la pièce et son contenu.
L'un de ses sourcils se haussèrent quand l'occidentale vit une paire de belles bottines au sol : on pouvait facilement l'imaginer sur le présentoir d'une boutique luxueuse, attendant patiemment qu'une riche dame les achète. Autant elle soupçonnait Lydie d'appartenir à une famille aisée, autant elle ne se doutait pas que ce serait à ce point. Et elle n'avait pas fini d'être surprise puisque, après les chaussures de qualité, ce fut un carton qui lui fit arquer le second sourcil. De là où la demoiselle était elle pouvait lire une partie de ce qui était écrit sur l'invitation et, en reconnaissant le nom du bal comme étant celui de l'un des événements les plus huppés de la capitale qui prenait place chaque année, elle se dit que rien ne l'étonnerait plus jamais à ce stade. Mais à quelle famille pouvait bien donc appartenir Lydie ?
Quelque peu hésitante – elle n'osait pas vraiment faire le grand saut et la questionner –, la plus jeune reporta son attention sur son amie et remarqua que cette dernière fixait les mêmes choses qu'elle à l'instant – et qu'elle semblait un peu embarrassée. Heileen marqua un temps de pause, avant de sourire doucement puis de s'exclamer.

-Ces chaussures sont superbes ! Ce sont celles que tu as prévu de mettre pour aller au bal ?

Puis elle s'approcha des bottines et s'accroupit devant pour les regarder de plus près. Décidément, de près on voyait encore mieux qu'elles n'avaient certainement pas été achetées au marché. Et en prime, pour le plaisir de la femme qu'était notre Blauereiss – car c'est bien connu que les femmes sont coquettes et rêvent toutes d'avoir un jour les chaussures de verre de Cendrillon –, elles étaient neuves.

[En espérant que ça t'ira :3]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   31st Décembre 2013, 01:02

Lydie n'avait jamais eu de tendances masochistes. Se faire marcher dessus avec des chaussures cloutées, se verser de l'eau bouillante sur la peau, bref, se faire mal volontairement, très peu pour elle. Pourtant, à cet instant précis, la jeune femme aurait sans doute été capable de se cogner elle-même la tête avec une poêle, voir de se jeter de la fenêtre de son appartement pour aller s'écraser en bas avec un réel bonheur. La raison ? Son manque de discrétion, ainsi qu'une bonne dose de stupidité. On ne laisse pas trainer une invitation à un bal quand on ne veut pas que d'autres personnes la voit. On ne prend pas la peine de s'habiller simplement si c'est pour ensuite laisser trainer une paire de bottines hors de prix. C'était pourtant simple... Enfin bon... Il était trop tard pour s’apitoyer sur son sort, le mal était fait.

La jeune femme, qui fixait toujours le carton d'invitation avec un air proche de celui du poisson rouge hors de son bocal, secoua légèrement la tête pour se reprendre. Elle essaya de coller un air tranquille sur son visage. Un thé, Heileen venait de lui demander un thé. Sauf qu'Heileen s'était désintéressée de Lydie. Heileen détaillait la pièce. Heileen avait remarqué les chaussures et l'invitation.
La noble ne savait plus sur quel pied danser. Le fait qu'elle appartienne à la famille Rainsworth n'était pas un secret d’État. Mais la demoiselle avait fait exprès de cacher ce "détail", et elle n'aimait pas vraiment devoir l'annoncer là, comme ça, tout ça parce qu'elle avait laissé trainer une paire de bottines...

La dite paire de bottines semblait d'ailleurs plaire à la plus jeune. Celle-ci, une fois la surprise passée, avait adressé un petit sourire à Lydie, et tout de suite après commenté les chaussures. Les yeux violets de la noble suivirent Heileen lorsque celle-ci se leva pour aller admirer les bottines, sa bouche articula mécaniquement une réponse à la question posée par l'apprentie-chanteuse.

- Oui... C'est celles que je vais mettre. Moi aussi je les aime beaucoup...

Bon... Au point où j'en suis, autant tout dire à Heileen, non ?
Telles étaient les pensées de la Rainsworth. Celle-ci, soudainement décidée, s'assit sur un fauteuil, le visage tourné vers Heileen qui observait les chaussures. Sur le visage de la jeune femme se peignait un air tellement déterminé qu'il n'aurait pas paru déplacé dans un combat. Il s'agissait simplement d'annoncer à une amie qu'elle appartenait à l'une des 4 grandes familles ducales, mais Lydie restant Lydie, le ton prit par la noble était presque solennelle, on sentait aussi une légère touche d'inquiétude. Pourvu qu'Heileen ne soit pas de ses personnes détestant les riches et qu'elle ne s'enfuirait pas en courant.

- J'ai été invité à ce bal car j’appartiens à l'une des familles ducale. Je suis une Rainsworth. Je ne te l'ai pas dit tout de suite parce que j'avais peur que ton comportement change, que tu sois plus distante sous prétexte que j'appartenais à une grande famille. Ça m'est déjà arrivé et... Enfin, tu étais tellement naturelle avec moi que je ne voulais pas perdre ça.  

La demoiselle se mordillait la lèvre avec inquiétude, demandant sans détour ce qui la tracassait :

- Tu ne m'en veux pas trop ?

Pour le thé, il faudra atteindre un petit peu, Lydie n'ayant pas l'intention de quitter son fauteuil tant que son ancienne élève n'aurait pas répondu à la question.

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   6th Janvier 2014, 08:23

Il paraît que la vérité éclatera toujours au grand jour, à croire que c'était un destin auquel on ne pouvait pas échapper. Heileen ne pensait pas que c'était totalement faux, mais plutôt qu'il y avait des conditions à réunir pour que cela se fasse : si seule une personne était mise au courant d'un secret, il fallait que celle-ci ait vu les indices qu'on laissait toujours, intentionnellement ou non. Si c'était tout un groupe, alors c'était tout bêtement qu'on n'avait pas été assez précautionneux. Mais dans les deux cas, on pouvait être sûr à 99% que deux éléments ont joué un rôle : le temps et les coïncidences. Le hasard. Parce qu'on a beau tout faire pour couvrir notre petit secret ces aléas pourront toujours nous prendre en traître grâce à leur imprévisibilité, ne serait-ce que parce qu'on ne peut pas prévoir les actions futures des gens – ni des animaux d'ailleurs.  Quelqu'un présent au mauvais endroit au mauvais moment ou encore un événement spécial et nous voilà exposés, partiellement ou pas, ensuite l'esprit logique des autres peut suffire à achever le boulot. Après il y avait aussi les cas où on cherchait absolument à savoir ce qu'on a à cacher, mais ce sont les moins répandus – ce qui ne lui était encore jamais arrivé. Encore heureux parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de penser que ce serait mauvais signe à cause de ce qui était arrivé dans le pays Ouest, elle ne pouvait pas s'imaginer qu'on chercherait à la faire chanter ou à la détruire – et sa famille aussi au passage.

Lydie ne s'attendait pas à recevoir une visite. Et à la tête qu'elle fit, la brunette devina qu'elle aurait caché les bottines et l'invitation si son amie avait été au courant. Elle tenta de rendre l'atmosphère légère et s'intéressa d'un peu plus près aux chaussures, jusqu'à ce que Lydie s'asseye dans un fauteuil et la fixe avec tant d'intensité qu'elle crut sentir son dos brûler. Ce regard voulait dire qu'elle avait pris un décision et s'était préparée à faire un grand saut, à se jeter dans l'arène, une volonté qui la fit reporter son attention sur la plus âgée et s'installer sur le canapé pour écouter ce qu'elle avait visiblement à lui dire attentivement – elle lui devait bien ça, vu l'effort qu'il lui fallut fournir pour parler.
Lydie lui avoua alors faire partie des Rainsworth et lui expliqua aussi pourquoi elle n'avait encore jamais osé le lui dire. Dans tout ça, vers le milieu, Heileen écarquilla les yeux : alors en fait, la réalité était bien au-delà de tout ce qu'elle avait pu imaginer. Elle aurait pu visualiser sa coach en fille de baron en robe de soie qu'elle en serait encore loin, Lydie devait plutôt porter du satin pendant les soirées mondaines.
Cela dit notre sorcière battit plusieurs fois des cils en assimilant l'information, avant que la noble ne lui pose une question qui la fit réagir vivement.

-Non, bien sûr que non ! Je suis juste... Surprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Un petit rire lui échappa. Je ne t'en veux pas. En fait, je te comprend – enfin je comprend que tu n'aies pas voulu me le dire jusqu'ici et je suis heureuse que tu aies choisi de me l'avouer, tu n'as pas à t'en faire...

Elle ne voyait pas trop quoi dire d'autre sur le coup et pensait avoir déjà beaucoup parlé, alors elle se tut à ce moment et sourit à Lydie. Notre occidentale ne mentait pas en disant être heureuse que Lydie se confie à elle, surtout volontairement, ça voulait dire qu'elle lui faisait confiance et l'appréciait assez pour, en voilà une belle preuve d'amitié non ?
Mais ce sourire ne dura pas longtemps, puisque l'apprentie vétérinaire se souvint qu'elle aussi n'avait pas été très honnête. Sa décision s'imposa alors à elle aussi naturellement que l'air entrait dans ses poumons, la plus grande difficulté résidait plutôt dans le fait qu'il lui fallut rassembler du courage. Quoi de mieux pour cela que de prendre une grande inspiration ? Suite à quoi, elle se lança.

-J'ai moi aussi... Quelque chose à t'avouer. Tu te souviens quand ce voleur est parti en criant à la sorcière ? Eh bien il avait une bonne raison de le faire. Je suis effectivement une... Sorcière.

La Blauereiss avait hésité un court instant avant de prononcer ce dernier mot en baissant involontairement la voix. Ensuite ses lèvres se firent plus étroites tandis qu'elle baissait les yeux vers ses pouces qui jouaient ensemble depuis un petit moment, mais l'étrangère les releva bien vite pour fixer à nouveau son amie plus timidement.

-Désolée d'avoir essayé de te mentir, ce jour-là, mais ce secret peut attirer pas mal d'ennuis à ma famille et à moi alors je n'ai pas eu le courage...

Ses lèvres se scellèrent alors et toute sa peur se transforma en stress de l'attente. Comment Lydie allait-elle réagir ? Elle ne pensait pas qu'elle faisait partie de ces gens qui étaient effrayés par la moindre manifestation d'un don inhumain, mais savait-on jamais. En tout cas lui en parler la soulageait d'un poids, c'était un peu comme lui retourner la pareille en lui montrant à son tour sa confiance et donc qu'elle la considérait vraiment comme une amie, mais Heileen ne se sentirait vraiment plus légère qu'après la réaction de sa professeur de chant.

[HRp : voilà voilà, j'espère que ça t'ira :3 Et dans le cas contraire, tu sais comment me contacter, n'hésite pas ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 16th Janvier 2014, 02:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   10th Janvier 2014, 06:53

Lydie était en proie à un étrange sentiment, celui qui vous saisit lorsque après un long silence vous dîtes enfin ce que vous aviez sur le cœur, ce que vous cachiez par peur des autres et de leurs réactions. Mélange d'inquiétude et de soulagement, c'était à la fois comme une grande bouffée d'air frais et l'envie dérangeante d'aller se glisser sous un lit pour ne pas connaitre l'avis de votre interlocuteur.

La jeune femme se tenait droite sur son fauteuil, regardant Heileen en craignant et attendant avec impatience sa réaction. Elle se retenait de se ronger les ongles, on lui avait suffisamment répété que non, ça ne se faisait pas, ce n'était pas gracieux ni digne d'une jeune fille etc, etc. Elle passait donc ses nerfs sur ses lèvres. Il allait falloir que la petite chanteuse répondre sinon la noble n'allait pas tarder à arriver jusqu'au sang.
Heureusement, Heileen était réactive, et réagit vivement face à l'inquiétude de Lydie, la rassurant. La noble se détendit instantanément, poussant malgré elle un petit soupire de soulagement. Elle regrettait même d'avoir douté un instant de la jeune fille. Cette dernière lui avait montré jusqu'à présent un esprit ouvert et aimable, rien qui puisse laisser penser qu'elle couperait les ponts avec quelqu'un avec pour seul prétexte sa classe sociale. Mais une fois que le doute est là, il est bien difficile de s'en débarrasser.
Lydie adressa à sa jeune amie un sourire, un vrai sourire, sincèrement heureux.

- Merci. *son sourire devient plus malicieux* C'est vrai qu'il y a de quoi être surpris, je n'ai pas le comportement d'une véritable Lady !

La Rainsworth se tue, simplement contente d'être débarrassée de son "secret" et qu'Heileen soit toujours là.

La chanteuse perdit cependant le sourire qu'elle abordait, ce qui surpris la plus âgée. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer dans la tête de l'apprentie vétérinaire pour qu'elle change d'humeur ainsi ? La réponse ne tarda pas. Entendant qu'Heileen souhaitait lui annoncer quelque chose d'important, la noble reprit son sérieux, toute son attention tournée vers son amie, qui ne semblait pas bien à l'aise.
Puis la vérité tomba. Heileen était une sorcière. Oui. Elle avait bien dit : "Sorcière". Lydie la regarda, stupéfaite, n'articulant pas un mot tandis que son cerveau disséquait l'information. La jeune fille semblait on ne peut plus sérieuse, et avait baissé les yeux. La Rainsworth aurait voulu la rassurer, voyant que la brune était plus qu'inquiète, mais l'information qu'elle venait d'obtenir été tellement étrange et inattendu que rien ne lui vint à l'esprit. Heileen releva alors la tête, son regard timide croisant celui complètement ahuri de la plus âgée, et s'excusa de ne pas lui avoir annoncé la nouvelle plus tôt.

- Je... Enfin... Tu n'as aucune raison de t'excuser ! C'est... c'est un lourd secret ! Je suis vraiment...

La noble secoua la tête, s'asseyant en tailleur sur son fauteuil. On allait recommencer tout ça. C'était juste n'importe quoi.
Elle remit ses idées en ordre, regardant Heileen en espérant trouver les bons mots pour la rassurer. Mais en même temps, elle peinait à croire ce que son amie lui racontait. C'était sacrément étrange ! Même si les histoires de sorciers ne lui étaient pas inconnues, c'était rester trop loin de ses préoccupations pour qu'elle s'y intéresse vraiment.
La jeune femme reprit la parole, commençant à parler d'une façon claire, puis s'embrouillant dans ces phrases au point qu'il devenait difficile de croire à son éducation noble. Elle tachait de mettre dans ses paroles toute la sincérité qu'elle pouvait.

- Tu n'as pas à t'inquiéter, je garderais ce secret pour moi. Ça me fait vraiment plaisir que tu me fasses confiance à ce point Heileen. J'ai un peu de mal à... à comprendre ce que ça signifie, je n'ai jamais rencontré de sorcier... Enfin, tout ça pour dire que je te crois. Même si ça m'étonne un peu. *Elle hésite légèrement et affirme la suite de sa phrase* Beaucoup en faîte.

Heileen n'était pas une menteuse, la Rainsworth en était persuadée, c'est pour cela qu'elle décida de la croire, simplement sur une intuition. Il faut dire que Lydie n'avait jamais marché à la réflexion, elle était plus dans l’impulsion.
La noble adressa un sourire chaleureux à son amie, espérant ne pas s'être trop embrouillée dans sa réponse au point de paraitre distante et mal à l'aise, elle était juste un peu paumée. Ça faisait beaucoup d'émotions tout ça !

- Je crois qu'on a bien mérité un thé !

La demoiselle se leva, se dirigeant vers la cuisine d'un pas motivée (sa façon de marcher habituelle tout simplement...). Elle mit l'eau chauffer dans la bouilloire et revient s’assoir dans le salon. La jeune femme regardait Heileen avec un mélange de gentillesse et d'hésitation. Ce qu'elle avait envie de lui demander, c'était la question la plus stupide qu'elle pouvait lui poser à un moment pareil : "Comment marche le pouvoir des sorciers ? Qu'est-ce qu'elle pouvait faire exactement ?" Sauf que comme elle venait de le penser, ce n'était vraiment pas le moment, c'est pourquoi elle ravala sa question en espérant qu'elle ne ressortirait pas un jour par inadvertance, ce dont Lydie se savait malheureusement parfaitement capable de faire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   16th Janvier 2014, 05:51

On dit que les apparences sont trompeuses... Eh bien, Heileen ne pouvait qu'être d'accord. Nous arborons tous une façade incomplète, chacun place un voile sur certaines parties de sa vie ou de son identité. Et nous vivons tous ainsi en société, avec dans notre cœur la crainte secrète qu'un jour quelqu'un ne déchire ce voile. Une peur que nous faisons mine d'ignorer par prudence : on ne sait jamais si quelqu'un ne va pas deviner quelque chose rien qu'en nous voyant tendu.
Elle-même était bien placée pour le savoir : tous les sourires ne sont pas sincères, certains ne servent qu'à détourner l'attention des autres ou à prouver – à nous prouver – qu'on est aussi fort qu'on prétend l'être. C'est une technique crée pour cacher notre sentiment d'insécurité. D'insécurité vis à vis de qui, de quoi ? Des autres, de leur réaction. Si jamais ils venaient à apprendre la vérité, qu'est-ce qui changerait ? Est-ce que leur regard serait différent ? On ne peut pas le savoir sans être honnête, cependant – peut-être par faiblesse – nous préférons ne pas nous jeter à l'eau. Pourtant un véritable ami ne nous laisserait tomber sous aucun prétexte et douter d'eux sans leur dire quoi que ce soit est malhonnête de notre part, mais la peur que le pire ne se produise, qu'on nous rejette pour ce que nous sommes vraiment, nous tétanise. Alors nous préférons garder le masque en place. Après tout, rester sur du sûr est bien plus prudent.

Mais je ne sais pas si vous avez déjà essayé, auquel cas vous serez d'accord : porter un masque n'est pas agréable. Ceux qui ont un élastique nous empêchent de respirer correctement et notre bras s'engourdit à force de porter ceux qui n'en ont pas. Au final on est mieux sans, seulement il faut oser l'enlever.
C'est ce que Lydie fit devant Heileen, en lui révélant être une Rainsworth. Elle avait bien vu ce que cela lui avait coûté en courage, surtout qu'après son aveu son amie s'était visiblement mise à stresser. Mais notre brunette avait apparemment réussi à la rassurer, puisque après qu'elle ait exprimé sa surprise et lui ait assuré qu'elle était juste surprise mais la comprenait, l'aînée la remercia tout en lui adressant un sourire sincère qu'elle ne put s'empêcher de rendre – avec un peu moins d'émotion que l'original – tant il réchauffait.
La petite blague qu'elle fit ensuite transforma le sourire de la sorcière en rire : c'était impossible de la contredire, Lydie n'avait pas ce raffinement qu'on attendait en général d'une dame, ni même le comportement. Certainement que certains nobles correspondaient au cliché répandu, mais Lydie était une personne sympathique, pleine d'énergie et souriante avec qui elle s'entendait très bien, ce que sa naissance ne pouvait pas changer. L'amitié ne se fie pas au rang, mais seulement aux personnalités et aux affinités.

Cela dit, Heileen décida que si la demoiselle aux yeux d'améthyste était parvenu à réunir son courage, il fallait bien se montrer tout aussi brave pour qu'il n'y ait pas de déséquilibre. Elle avoua donc à Lydie sa véritable nature. L'expression qui s'afficha alors sur son visage démontrait que ses neurones étaient en plein travail d'assimilation et de réajustement, ce qui n'était pas surprenant : excepté faite d'autres sorciers et de Kurana qui croyait déjà en l'existence des êtres magiques, personne n'avait jamais réagi en disant « oh, je vois ! » comme si tout coulait de source naturellement – ou alors, ces gens ne prenaient pas la révélation au sérieux. Il y avait toujours un petit temps d'absence avant que la personne ne réagisse. Et ces quelques minutes, l'apprentie vétérinaire décida de les employer à s'excuser pour ne pas avoir été franche pendant l'incident fâcheux qui s'était produit lors de leurs dernières courses ensemble. Sa coach lui assura tout de suite qu'il n'y avait pas de quoi demander pardon avant de commencer à s'emmêler les pinceaux, puis de tenter de remettre un peu d'ordre dans ses idées en agitant la tête. Étrange réflexe que voilà d'ailleurs, parce qu'en général en secouant quelque chose dans tous les sens, on mettait plus de bazar que d'ordre – mais ce n'est pas le sujet. Quoi qu'il en soit, l'occidentale se tut le temps que sa vis à vis reprenne la parole, c'était mieux que de risquer de la perturber.

Lydie commença par la rassurer en lui assurant que le secret resterait entre elles, ce à quoi elle répondit en étirant les lèvres avec reconnaissance : sur ce point elle lui faisait confiance, surtout maintenant qu'elle avait donné sa parole. Heileen était sûr et certaine que son amie s'y tiendrait, c'était une personne honnête.
Ensuite, en voulant lui faire comprendre qu'elle la croyait même si cela la surprenait, la Rainsworth perdit une nouvelle fois le fil et termina ses explications de manière radicale, mais simple, ce qui l'amusa quelque peu bien qu'elle n'en montra rien. Elle préféra hocher la tête devant sa stupéfaction avant de répliquer.

-Pas étonnant, nous ne sommes pas très nombreux, dit-elle en souriant avant que son ton se fasse plus solennel. Merci beaucoup Lydie. Je te promet moi aussi que ton secret ne risque rien avec moi.

Sa voix s'était faite plus chaleureuse. La jeune femme se sentait vraiment soulagée de s'être confiée à Lydie et lui était reconnaissante de ne pas avoir pris peur malgré l'effet « nouveauté ».
Cela dit elles échangèrent un sourire, avant que la plus âgée ne déclare subitement qu'elle méritaient bien un thé. Oh oui, bonne idée ! Heileen appuya cette idée et la regarda se lever puis disparaître rapidement dans le couloir.
Pendant ces quelques minutes de solitude elle respira profondément pour faire passer ses émotions, de manière à être détendue au moment du retour de son hôtesse. Cette dernière finit par revenir s'asseoir et le regard qu'elle lui adressa mit la puce à l'oreille de la sorcière. C'était comme si elle hésitait à dire quelque chose. Légèrement surprise, elle se demanda l'espace d'un moment de silence ce qui la gênait avant de reprendre timidement les devants.

-Alors... Mhhh... Le travail que tu as évoqué la dernière fois... Est-ce qu'il a un rapport avec ce secret ?

Miss Blauereiss-tête-de-linotte frappait encore un grand coup en mettant les deux pieds dans le plat ! Mais n'allez pas croire que c'était si simple, elle était à deux doigts de se mettre à entortiller ses cheveux autour de ses doigts, de jouer avec ses pouces ou de ronger ses ongles – chose qu'elle n'avait encore jamais eu envie de faire, pour vous dire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   9th Février 2014, 07:48

Il allait falloir encore un sacré bout de temps à Lydie Rainsworth pour accepter l'existence des sorciers. Jusqu'à présent elle les avait côtoyé uniquement dans les contes, et entendre une amie affirmer "je suis une sorcière" le plus sérieusement du monde, malgré toute la confiance que vous lui portiez ça laissait assez dubitatif. Pourtant, la noble ne voulait pas mettre en doute la parole d'Heileen. La jeune fille disait la vérité, c'était criant. Sa façon de parler, d'agir, tout semblait prouver qu'elle ne mentait pas. Mais cette vérité était tout simplement surréaliste. Quand on savait le mal qu'il avait fallu à Lydie pour accepter l’existence des Chains et de l’Abysse, il semblait difficile de parvenir à lui faire avaler une histoire de sorcière. Mais elle n’était plus la petite fille bornée qui avait refusé de croire ses propres parents, elle avait grandi. Certes elle restait encore sacrément têtue, mais elle avait fait des progrès, c’est pour cela que la demoiselle ne refusait pas en bloque les paroles de son amie, elle voulait y croire et allait faire de son mieux.

Une fois tous ses neurones en place, connectés de façon à peu près logique les uns aux autres, Lydie s’était empressée de rassuré l’apprentie-chanteuse quand à ce qu’elle venait de lui avoue. Elle ne dirait rien à personne, c’était certain, et elle allait essayer de s’en remettre, car elle ne l’avait vraiment pas vu venir (ce qui semble assez logique).
Heileen comprenait sa surprise, et lui précisa que les sorciers n’étaient pas très nombreux. Lydie ne sut pas si elle devait se réjouir ou non. D’un côté, apprendre que des êtres humains pouvaient posséder des pouvoirs surnaturels avait de quoi inquiéter et il était plus rassurant de les savoir un petit nombre plutôt qu’une armée, mais d’un autre point de vue, la jeune femme se demandait si le peu de membres de cette communauté ne viendrait pas du faite que leur vie était dangereuse, et donc également celle d’Heileen. Lydie allait lui poser la question, mais la plus jeune prit un air quelque peu solennel qui convint la Rainsworth que ce n’était pas le moment de couper la parole à son invitée. Cette dernière la remercia, sans que la noble sache si c’était plus pour sa réaction que pour sa promesse de ne rien dire.
Heileen semblait plus légère, comme Lydie après qu’elle est avouée son appartenance aux Rainsworth. L’’atmosphère c’était détendu, ce qui fit énormément plaisir à la plus âgée. Celle-ci se fit également la remarque que son « secret », à côté de celui de son ancienne élève, était presque ridicule, mais Lydie y attachait de l’importance.

Lydie décida qu’après toutes ces révélations, il était peut-être temps de donner à Heileen le thé qu’elle lui avait demandé. La noble fit donc un petit tour à la cuisine pour faire chauffer de l’eau avant de revenir s’assoir auprès de son invitée.
C’est là que la Rainsworth décida de se prendre la tête. Pouvait-elle demander à la jeune sorcière comment fonctionnait ses pouvoirs ? C’était trop indiscret, surtout après l’effort qu’il avait fallu à la brune pour avouer sa vraie nature. Lydie se forçait donc à ne pas laisser échapper de questions idiotes, entrainant un léger silence qui fut coupé par une Heileen hésitante. Celle-ci demanda à son hôte si le secret que la Rainsworth venait de lui dévoiler avait un rapport avec son travail.
Ah. Oui. C’est vrai. Lydie avait mentionné son travail. Ça lui apprendrait à ne pas pouvoir se taire plus de 5 secondes. Il fallut deux petites secondes à la demoiselle pour se souvenir ce qu’elle avait dit exactement à la jeune fille à propos de son travail, deux petites secondes où elle eut un air absent. Puis elle se reprit et retrouva son sourire. Après tout, elle pouvait bien dire en quoi consistait globalement son métier, ce n’était pas un secret d’État.

- Oui, c’est pour ça que je ne voulais pas t’en parler. *Et un petit sourire d’excuse de plus* Je travaille avec la duchesse Rainsworth, je suis son employée et je fais un peu de tout… Coursier, quelques fois je la représente…

Sans oublier les actions qu’on ne pouvait pas vraiment dévoiler en public, les vols de documents, l’espionnage… Bref, tout un joyeux programme qu’il valait mieux ne pas crier sous tous les toits. Mais passons.
L’explication de son travail était assez vague, mais le problème, c’est que le travail en lui-même était vague, elle obéissait aux ordres de Sheryl Rainsworth, tout simplement. Lydie ayant commencé à parler, elle ne put s’empêcher de préciser certains détails.

- J’aime beaucoup ce métier ! Je n’ai vraiment pas à me plaindre ! La duchesse est une personne en qui on peut avoir confiance, elle est compréhensive, le travail qu’elle me confie me convient parfaitement !

La jeune noble avait parlé sur un ton motivé. Elle était sincère, c’est ainsi qu’elle voyait sa patronne et elle n’aurait changé pour rien au monde. Et puis, en partant sur le sujet de la duchesse, elle avait peut-être détourné Heileen du fait que sa réponse à la question initiale était assez vague ? Si c’était le cas, elle ne l’avait absolument pas fait exprès.

Tandis que la demoiselle parlait de son employeur avec une motivation qui n’était pas courante, elle se souvient de la question qui lui était passé par la tête tout à l’heure, alors que la jeune sorcière venait de lui avouer son secret. Elle prit un air plus grave, et changea de sujet, passant du coq à l’âne assez soudainement. Il n’y avait plus qu’à prier pour que la pauvre Heileen suive.

- Est-ce que je peux te poser une question ?

Bon, la question était en quelque sorte rhétorique car la jeune femme ne se gêna pas pour continuer.

- Tu m’as dit tout à l’heure que vous, les sorciers, n’étiez pas très nombreux. Est-ce que ça veut dire que vous êtes en danger, que des personnes vous… Comment dire… vous menace ?

Il valait mieux qu’elle le demande maintenant, sinon elle allait se prendre la tête avec ça encore longtemps.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   16th Février 2014, 01:43

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, tous les secrets ne sont pas à dévoiler. On peut ne pas vouloir se dévoiler par crainte que le regard des autres change, tout comme on en peut avoir envie ou non mais ne pas le faire par peur du danger. Et je ne parle pas là du risque qu'on nous perçoive différemment, mais de celui que notre vie et celle de nos proches soit mise en péril. Un secret pouvait nous appartenir sans pour autant n'être que le nôtre, dans ce cas nous impliquons obligatoirement ceux avec qui nous le partageons en choisissant de le révéler. C'est cela qu'Heileen redoutait le plus : hors de question qu'à cause d'elle, le peu qu'il lui restait de famille se retrouve à devoir fuir encore une fois pour survivre. Ils avaient réussi tant bien que mal à l'intégrer ici, ils se plaisaient à Réveil, être chassés encore une fois serait pire que tout. Se reconstruire après avoir perdu ce que notre famille avait établi au cours de générations successives pendant des années n'était pas une mince affaire, loin de là, d'une il ne fallait pas laisser l'impression que tous nos efforts étaient futiles nous empêcher d'aller de l'avant et de deux il fallait être très courageux, assez pour ne pas baisser les bras à chaque porte qui nous claquait au nez, oser prendre les devants, ne pas redouter de se taper la honte, attendre patiemment sa chance. Heureusement pour la famille de sorciers, ils étaient à la base très soudés et les épreuves qu'ils avaient traversées, les pertes qu'ils avaient essuyées, n'avait fait qu'accentuer cela, du coup ils avaient pu se serrer les coudes, chacun avait fait de son mieux.

Il fallait donc savoir que si Heileen ne parlait pas de sa nature, ce n'était pas forcément par manque de confiance. C'était simplement parce qu'elle savait son secret dangereux et pas seulement pour elle. Mais autant elle ne s'était pas confiée à Lydie la dernière fois qu'elles s'étaient croisées, autant ce jour-là était différent. Elles étaient toutes les deux et Lydie avait ouvert le bal après que la plus jeune ait vu les chaussures et l'invitation, alors elle avait suivi le mouvement en révélant ce qui l'avait pas osé franchir ses lèvres alors qu'elles étaient dans la rue marchande – là où quelques paires d'oreilles auraient pu les surprendre. D'ailleurs, c'était amusant de voir qu'elles avaient des comportements similaires : chacune s'excusait de ne pas avoir parlé plus tôt, d'avoir caché des choses, aucune ne doutait de la parole de l'autre et l'une comme l'autre semblait soulagée de s'être confiée.
N'empêche, apprendre que sa coach était une Rainsworth avait tout d'abord surpris la brunette qui ne l'aurait jamais imaginé – quoi que, la noble avait tout de même une belle posture – tellement elle était simple, spontanée, fraîche et rayonnante de gaieté, mais désormais cela la rendait quelque peu curieuse. Voilà qui tombait bien puisque après le temps des révélations, c'était apparemment celui des interrogations, chacune pouvait en apprendre plus sur l'autre sans qu'aucune barrière ne les en empêche désormais. Autant dire qu'elle comptait bien en profiter.

C'est bien pour cela qu'elle lui demanda si son appartenance à la famille ducale et son mystérieux métier sur lequel Lydie ne lui avait pas dit grand chose – à part qu'elle n'avait pas le droit d'en dire plus – étaient liés. Oh Heileen aurait pu commencer par autre chose, par exemple « comment est la famille Rainsworth », mais elle préféra aborder un sujet qui regardait plus son amie que la fameuse famille.
La réponse fournie lui parut à la fois précise et vague. Lydie elle-même ne semblait pas trop savoir comment expliquer en quoi consistait son métier, mais en y accordant un petit peu de réflexion – qui se traduit par un songeur froncement de sourcil qui dura environ deux secondes – la casserole aux yeux bleus synthétisa le tout par « femme de main », ce qui voulait dire que son hôtesse devait être très polyvalente. Allez savoir pourquoi, mais elle ne put s'empêcher de se l'imaginer en secrétaire hyperactive incapable de rester clouée à une chaise.
Bref, à peine sa conclusion atteinte que son attention retourna aux paroles de Lydie, qui précisait désormais que ce boulot lui plaisait vraiment et que sa patronne était très sympathique. Un sourire joyeux sur le visage – c'était agréable de voir quelqu'un d'aussi motivée en parlant de travail –, la sorcière allait répliquer quand, si subitement qu'elle en cligna des yeux avec surprise, sa professeure de chant lui demanda si elle pouvait poser une question. Notre Blauereiss lui aurait bien répondu « évidemment que oui », mais sa vis à vis ne lui en laissa pas le temps – elle devait être dans l'une de ces phases pendant lesquelles on parle et parle sans pouvoir s'arrêter.

Ladite question fut donc posée, atténuant un peu l'enthousiasme d'Heileen. Son sourire changea, son expression se fit attristée. Elle ne put s'empêcher de repenser à ce fameux jour où sa famille a été décimée, un massacre dont seules des bribes flambantes lui revenaient – même si elle en avait vu beaucoup plus, seulement son inconscient la protégeait en l'empêchant d'accéder au reste de ses souvenirs sans qu'elle ne le sache.

-Dans ce pays la sorcellerie est bien moins répandue, nous sommes beaucoup plus nombreux à l'Ouest... Cependant nous ne sommes pas forcément bien vus pour autant. Même dans notre pays natal, ma famille était obligée de garder le secret. C'est parce qu'un jour nos voisins ont découvert la vérité et se sont lancés dans une chasse aux sorciers que nous avons dû fuir, mais quelques-uns de nos parents sont morts.

C'était assez gênant d'en parler, notamment parce que c'était douloureux et parce qu'elle ne voulait pas plomber le moral de Lydie. Alors après avoir terminé sa phrase, Heileen prit une grande inspiration et étira ses lèvres en une expression plus joyeuse, avant de poser une nouvelle question à son tour.

-Alors, quelle genre de personne est la duchesse Rainsworth ? Je suis curieuse de le savoir. Quel lien as-tu avec elle ? Je veux dire, familialement ?

Par la suite, le sifflement qui parvint à ses oreilles à ce moment annonçait que l'eau était chaude. L'occidentale se leva donc.

-Je peux peut-être t'aider à préparer le thé ?

Lydie le faisait probablement très bien, mais elle pouvait toujours sortir les tasses si son amie lui montrait où elles étaient rangées.

[HRp : vàlà vàlà, en espérant que ça t'ira ! :3 ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   28th Février 2014, 02:39

L'art de faire des boulettes, Lydie le maitrisait à la perfection et venait une fois de plus de le prouver. Alors qu'Heileen avait retrouvé le sourire, alors que la conversation avait reprit gentiment, il avait fallu que la noble pose LA question qu'il aurait sans doute été plus malin de garder sous silence et de ressortir un jour de pluie. Mais que voulez-vous, quand on parle avant et qu'on réfléchit après, il ne faut pas s'étonner d'en subir les conséquences !

La question qui avait posé problème à notre petite sorcière avait été posé par la Rainsworth sur un ton assez grave. La noble voulait savoir si sa jeune amie risquait sa vie en étant une sorcière, si des gens lui étaient hostiles. L'expression de la brune s'attrista. C'est à cet instant que Lydie regretta sa question, bien évidemment, elle avait touché un point sensible, l'apprentie-chanteuse risquait de se refermer sur elle-même. Mais contre toute attente, c'est l'inverse qui se produisit : Heileen commença à lui parler de son passé.
La Rainsworth garda le silence durant toute l'histoire de la jeune fille. C'est avec tristesse qu'elle apprit que la brune avait du fuir son village natal, menacé de mort par ceux qui avaient été plusieurs années durant ses voisins. Que répondre à cela ? Quand on avait connu que la douceur de la vie, il était difficile d'imaginer ce qu'avait dû endurer la sorcière. Elle était peut-être plus jeune que Lydie, mais elle était sans aucun doute bien plus forte. La noble ne chercha pas à prendre la parole, elle se contenta d'un silence. Heileen pouvait compter sur son soutient, mais elle n'avait sans doute pas besoin de ressasser ses vieux démons.

Une fois son récit terminé, la brune prit une expression joyeuse. Elle n'avait surement pas envie de continuer sur le sujet, et Lydie décida de respecter son choix. Et puis, maintenant qu'elle savait ce que craignait son amie, vous pouvez être sûr qu'elle ferait bien plus attention ses paroles, il était totalement interdit de faire la moindre gaffe. Bon... D'accord... C'était difficile à croire vu que, les gaffes, elle les enchainaient depuis ce matin...
Sans doute désireuse de lancer un autre sujet de conversation, l’apprentie-chanteuse continua leur jeu de question-réponse en demandant à la jeune femme au cheveux verts comment était la famille Rainsworth.

- Je suis désolée, mais je risque de te décevoir... J'apprécie beaucoup la duchesse, mais elle est plus ma patronne qu'un membre de ma famille. Du moment que je ne fais pas n'importe quoi, elle se montre très sympathique. C'est une personne souriante, je suis sûre que tu l'apprécierais.

Lydie ne l'ajouta pas, car cette information n'était de toute façon pas d'une importance capitale, mais il arrivait que la duchesse l'effrayait un peu. Elle avait beau sourire, quelques fois la jeune noble avait envie de partir en courant. Son frère avait expliquer ce phénomène en parlant "d’instinct animal" qui avertissait Lydie du danger. La demoiselle n'avait pas beaucoup apprécié, le jeune homme s'était bien évidemment pris un coup de livre sur la tête, mais elle n'avait malheureusement pas de meilleur explication à donner.

Le sifflement de la bouilloire se fit alors entendre de la cuisine, mettant temporairement fin à leurs question-réponse et rappelant à la Rainsworth qu'elle avait laissé l'eau sur le feu. Heileen se leva et proposa son aide pour préparer le thé. Lydie quitta également son fauteuil, elle ne voyait pas d'inconvénient à la proposition de la plus jeune.

- Oui, si ça ne te dérange pas.

Les deux jeunes femmes se retrouvèrent donc à la cuisine. Celle-ci était propre et bien rangée, les plats que cuisinaient Lydie étaient rarement complexe, la demoiselle faisant au plus simple, ce qui donnait un peu l'impression que la cuisine ne servait pas à grand chose.
La Rainsworth se dirigea vers vers la gazinière pour étendre le feu, le sifflement devenant de plus en plus agressif. Au passage, elle désigna une petite étagère et invita gentiment la plus jeune à se servir :

- Je range le thé ici, tu peux choisir celui que tu veux.

La noble gardait toujours différents thés chez elle, ces préférences variant en fonction de son humeur ou de l'heure de la journée.
Une fois le feu éteint, elle se dirigea vers un nouveau meuble, pour sortir des tasses. Elles en choisit deux identiques, fines et blanches, avec de discrètes arabesques vertes pâles. Elle prit les soucoupes assorties dans l'étage du dessous et posa l'ensemble sur la table de la cuisine.
Ce léger instant de silence avait fait son œuvre : Lydie avait laissé son esprit libre quelques instants et de nouvelles questions lui étaient venues à l'esprit, interrogations qu'elle s'était pour promis d'arrêter quelques minutes plus tôt... La demoiselle faisait tournait entre ses doigts les petites cuillères qu'elle venait de sortir, tandis que les questions franchissaient de nouveau ses lèvres comme une malédiction. Toute son éducation n'avait donc servit à rien ? Elle semblait condamner à suivre son instinct jusqu’à ce que mort s'en suive...

- Ma question va peut-être te paraitre un peu stupide... Si tu la trouve déplacée, dis-le moi !

Elle posa les petites cuillères, à cette allure-là, elle allait les casser.

- Tout à l'heure, quand tu m'as avoué être une sorcière, j'ai pensé à celles que je rencontrait dans les contes, celles qui font des potions avec des ingrédients étranges, qui vivent isolées... Mais ça ne me semble pas vraiment concorder avec la Heileen que je connais.

Le mot sorcière était sorti avec une légère hésitation, Lydie n'étant pas vraiment habituée à l'utiliser dans ce genre de phrase.

- Qu'est-ce qui fait de toi une sorcière ?

C'était sans doute mal formulée, l'apprentie-chanteuse risquait de se vexer. Mais par cette question, Lydie ne cherchait pas à exclure sa jeune amie, elle voulait simplement la comprendre, c'était avec des yeux violets interrogateurs qu'elle la regardait, pas avec des yeux curieux.

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   7th Mars 2014, 13:00

Après avoir évoqué le massacre de sa famille, Heileen remercia silencieusement Lydie du regard pour avoir gardé le silence, que ce soit pendant ou après son petit récit. Son amie avait sans doute deviné qu'elle préférait ne pas s'attarder là-dessus. Mais en même temps, qui l'aurait souhaité ? Un masochiste de première, sans doute, parce que sinon tout ce qui touchait à la mort était couramment douloureux donc tabou. Se lancer dans une telle conversation aurait été comme taper plusieurs fois sur un clou avec un marteau : petit à petit le clou serait passé des couches superficielles à celles en profondeur, perçant ses défenses, meurtrissant chaque parcelle se trouvant sur son passage. Et plus elles auraient continué, plus ça aurait fait mal, surtout qu'à force ses souvenirs les plus enfouis auraient eu une chance de remonter. Si elle avait été capable de sourire après avoir évoqué ce sujet c'était parce qu'elles ne l'avaient fait que de manière rapide, d'ailleurs c'est en partie avec ce même sourire que la demoiselle avait coupé court à ce passage de la discussion et avait incité Lydie à en faire autant, avant de poser une question qui lui permit non seulement de passer du coq à l'âne (quoi qu'on retrouvait la famille comme fil conducteur, à croire qu'elles avaient toutes les deux quelque chose de particulier de ce côté) mais aussi d'en apprendre encore un peu plus sur son compte.

En l'écoutant expliquer la relation qu'elle entretenait avec la tête de la famille Rainsworth, Heileen tenta de s'imaginer cette dernière. Elle devait être assez âgée mais rester très élégante, être ferme mais en même temps douce et juste, en somme une personne fort respectable qui nous faisait écouter ce qu'elle avait à dire sans même avoir à hausser le ton – probablement. Mais son esprit ne s'attarda sur cette création que peu de temps, son imagination que venait de titiller Lydie n'ayant pas envie d'aller plus loin.
La brunette hocha doucement la tête aux dires de sa coach vocale et aurait sans doute repris la parole sans trop tarder, si un sifflement ne s'était pas fait entendre. Était-ce une cocotte minute sur le point d'exploser (ou d'imploser selon le point de vue) ? Quand on savait quelles étaient les deux personnes réunies dans l'appartement et qu'on savait un peu de quelles prouesses culinaires elles étaient capables – ceci était purement ironiques, elles étaient capables de carboniser un steak et de ruiner définitivement une casserole neuve –, cela ne serait pas forcément étonnant mais en revanche particulièrement inquiétant.
Mais non, rassurez-vous, c'était simplement la bouilloire qui disait que l'heure du thé était venue. D'ailleurs nos deux jeunes protagonistes ne tardèrent pas à se lever pour se rendre dans la cuisine, l'une pour assister l'autre dans la préparation du thé.

Quand elles arrivèrent au cœur de l'habitat, Lydie commença par éteindre le feu avant d'indiquer à Heileen une étagère en lui disant de se choisir un thé. Elle répondit par un « ok ! » puis fixa le regard sur la collection, une expression d'intense réflexion sur le visage, pour se rendre compte la seconde suivante qu'elle ne serait pas seule à boire.

-Tu prends lequel ?

Demanda-t-elle à Lydie tout en tournant la tête vers elle. Quand celle-ci lui eut donné sa réponse, notre apprentie vétérinaire préleva deux sachets (dont un aux fruits rouges pour elle-même) et les apporta à la noble qui était en train de sortir les cuillères.
La manière qu'elle eut alors d'annoncer que sa question était sans doute idiote intrigua la Blauereiss. Non pas qu'elle se demandait si ce serait vraiment le cas, elle était du genre à penser qu'aucune question n'était bête, mais elle se demandait quelle genre d'interrogation Lydie pourrait juger ainsi.
Au final, c'est la confrontation entre image populaire et la réalité qui la rendait curieuse de savoir ce qu'était vraiment une sorcière. Il était vrai que beaucoup de rumeurs couraient, des ragots que beaucoup ne prenaient que pour des histoires d'enfants, des contes imaginés de toute part. Pourtant on dit bien qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Tenez, l'autre jour, elle avait vu un dragon de ses propres yeux, il était aussi – voir encore plus – beau que ce qu'elle avait vu dans les livres et s'était imaginé. Bon, après les sorcières n'avaient pas forcément un nez crochu, une verrue, un ballet magique et un chaudron et elle espérait bien ne pas avoir l'aspect de ce cliché plus tard. Enfin vous me direz, dans pas mal de légendes, la vielle femme laissait souvent place à une magnifique demoiselle à un moment, c'est donc que son image première n'était peut-être pas la bonne. En voilà une bonne leçon : ne vous fiez pas aux apparences.
Cela dit, la comparaison entre fiction et réel fit sourire l'occidentale qui se retint de rire, ne voulant risquer de froisser son amie, et répondit gaiement.

-Je te rassure, les sorciers sont des personnes à l'apparence normale, même si quelques-uns doivent être capables de se métamorphoser. Nous naissons la plupart du temps avec un don naturel, après nous avons la possibilité d'apprendre différentes magies. Certains sont devenus très puissants à force de se plonger dans de vieux grimoires ! Personnellement je suis une vraie débutante.

Rit-elle. Ensuite, elle se saisit de la tasse désormais remplie d'un liquide à la jolie couleur rougeâtre et attendit que Lydie se mette en marche pour la suivre. Quand elles furent de nouveau installées dans le salon, son regard bleu se posa un instant sur les bottines.
C'était reparti pour une nouvelle salve.

-Dis, si tu appartiens aux Rainsworth, tu dois être ce qu'on appelle un bon parti non ? Est-ce qu'on t'a déjà présenté des prétendants ? D'ailleurs, quel est ton lien de parenté avec la duchesse, serais-tu sa petite fille ?

C'était le plus probable, si Heileen avait à peu près bien estimé l'âge de la duchesse. Ce qui ne lui traversa pas l'esprit était que, dans ce cas, ce serait étrange que Sheryl Rainsworth la laisse habiter seule et la fasse travailler en tant que femme de main, une tête en l'air que je vous disais.
Quant aux éventuels prétendants, étrangement elle pensait qu'ils devaient avoir trouvé Lydie bien excentrique et avaient du mal à se voir mariés avec elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   14th Mars 2014, 07:04

Les histoires de famille, ce n'étaient jamais simple, et si Lydie se devait d'avoir une conduite (quasi...) exemplaire pour préserver l'honneur des Rainsworth, Heileen semblait quand à elle avoir une charge bien plus lourde à porter. La survie de sa famille dépendait de son silence, de sa capacité à se faire discrète, elle portait en elle de nombreux morts. Tout cela, c'était un poids que la jeune noble ne connaissait pas, mais la gêne et la tristesse de la sorcière lui suffire pour comprendre qu'il valait mieux garder le silence. Le sujet fut donc rapidement dévié, au profit de chose plus futiles mais sans aucun doute plus joyeuse et appréciable pour la brune. La duchesse Rainsworth est un sujet particulier (cette grande dame n'était pas n'importe qui !) mais en aucun cas dramatique.

La conversation prit fin lorsque la bouilloire décida qu'il était temps de rappeler son existence aux deux pipelettes par de longs sifflements. Les deux jeunes femmes se levèrent pour préparer le thé.
Heileen, devant les différents sachets de thé, demanda à son ancienne professeur de chant ce qu'elle désirait boire. Lydie lui répondit sans vraiment prendre la peine de réfléchir. Elle était d'humeur à boire à thé à la vanille, elle n'alla pas chercher plus loin.

- Je vais en prendre un à la vanille.

La Rainsworth sortie le service à thé. Une fois qu'elle eu tout poser sur la table, elle décida de se jeter à l'eau et de poser cette question qui la taraudait : Qu'est-ce qu'une sorcière ? C'était bien beau d'apprendre qu'Heileen en était une, mais Lydie n'était pas une spécialiste de la sorcellerie, et elle n'aurait pas craché sur quelques détails.
La question de la noble sembla amuser la jeune sorcière. Lydie se mordit la lèvre, un peu honteuse. Elle le savait, sa question était stupide... Mais le ton gai de la brune était contagieux, et il ne fallu pas longtemps avant que la jeune femme retrouve son sourire. Elle versa l'eau chaude dans les tasses tout en écoutant son amie. La Rainsworth obtint ses explication, et elle fut rassuré par ce qu'elle entendit.

Elles prirent ensuite leur tasse pour retourner dans le salon. La brune riait de son manque d'expérience. C'était une façon plutôt positive de prendre les années de travail qui lui restait à parcourir, ce qui surprit Lydie, la jeune femme n'ayant jamais eu un gout très prononcé pour les études...

- Et quel genre de... magie apprend-tu ?

Non, décidément, c'était vraiment étrange à poser comme question. La noble s'étonnait elle-même en disant ces mots. Ce n'était pas tout les jours qu'elle avait le plaisir de faire couler les mots sorcière et magie sous sa langue. C'était nouveau, mais appréciable.

Alors qu'elles étaient dans le salon à boire leur thé, le regard d'Heileen s'arrêta de nouveau sur la paire de bottine qui avait tout déclenché, et la jeune fille enchaina avec une nouvelle farandole de questions.
Questions qui étirèrent d'avantage lèvres de la noble dans un sourire amusé. Si elle était un bon parti ? Sans doute, mais il fallait bien du courage pour supporter la demoiselle et son énergie au quotidien!

- Oui, c'est vrai, la famille Rainsworth est une famille ducale, et être lié à elle a de nombreux avantages, mais je ne suis pas l'héritière directe de la duchesse. Ma mère est sa fille adoptive, je ne suis donc que sa petite-fille par adoption.

Heileen n'était pas idiote, la seconde partie de la phrase était donc parfaitement inutile. Mais ce n'était qu'un détail, revenons aux explications de Lydie.

- C'est Mademoiselle Sharon, la petite-fille de la duchesse, qui prendra sa succession, et c'est pour cela que je suis assez libre. Ma famille n'a heureusement pas chercher à m'imposer de mari.

La Rainsworth remercia mentalement tous les dieux qu'elle connaissait mais à qui elle ne croyait absolument pas. Si il y avait bien une chose qu'elle craignait, c'était ça, se voir imposer des fiançailles. Elle ne savait pas comment elle réagirait dans une telle situation. Qu'est-ce qui comptait le plus pour elle, ces propres choix ou sa famille ? Elle espérait de tout cœur ne jamais avoir à répondre à cette question.

- J'ai un peu pris tes questions à l'envers... Mais pour ce qui est des prétendants, disons que je me montre polie et calme durant les bals. Enfin, je fais de mon mieux... Mais je m'applique à repousser gentiment tous ceux qui voient d'abord le nom Rainsworth avant de voir Lydie.

Et elle marchait discrètement mais fermement sur le pied de ceux qui voyaient d'abord le décolleté avant de voir le regard assassin, mais ça c'est une autre histoire.
La Rainsworth finit sa phrase avec un petit sourire sadique aux lèvres, elle n'était pas qu'un simple moyen d'attendre la famille Rainsworth, et tant qu'elle aura de quoi se battre, ça ne changera pas.

[Moins d'une semaine pour répondre ! *sort le champagne*]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   31st Mars 2014, 07:51

La magie en rendait plus d'un curieux. Qu'était-ce exactement ? Jetait-on vraiment des malédictions ? Les sorciers étaient-ils équipés d'un chaudron magique ? Les formules magiques existaient-elles vraiment ? Si les sorciers étaient très craints, notamment à cause de toutes les histoires qu'on entendait à leur propos, il arrivait aussi que les gens aient envie de savoir si ces dites légendes étaient le reflet de la vérité. Quant aux fameux sorciers noirs dont on entendait parfois parler dans les récits, existaient-ils vraiment ? Dans leur cas, le fait était qu'on pouvait se servir de la magie en bien ou en mal. Chaque sorcier était maître de son choix, c'était à lui de ne pas se lancer dans la facette maléfique de leur art.
Heileen était heureuse de pouvoir informer Lydie sur elle et ses semblables. Non seulement son amie ne l'avait pas rejetée pour ce qu'elle était, mais cherchait en plus à en savoir d'avantage et confrontait sans doute ce qu'elle apprenait avec les idées reçues si répandues. Notre jeune sorcière ne savait pas si celles-ci existaient parce qu'à une époque les êtres magiques vivaient sans se cacher et en harmonie avec le reste du monde ou autre, mais en tout cas autant certaines l'amusaient, autant d'autres n'étaient pas bien loin de la réalité.
Après qu'elle ait répondu à sa question en lui parlant des caractéristiques des sorciers, Lydie l'interrogea à nouveau.

-Oh, pas grand chose à vrai dire. Ma mère n'a pas beaucoup de temps à m'accorder pour cela, il n'y a pas beaucoup de sorciers expérimentés dans la région et je ne suis loin d'être assez douée pour apprendre la sorcellerie par moi-même, surtout que les livres sont rares. Je sais tout juste faire des potions pour guérir de petites blessures ou endormir !

En effet la sorcellerie, qui se rapprochait pas mal de l'alchimie, n'était pas évidente à apprendre en autodidacte. Autant demander à un singe d'apprendre à faire des tours tout seul ou à un loup de chasser sans qu'il n'ait eu l'exemple de ses parents.
Cela dit, Heileen ré-interrogea à son tour Lydie sur son appartenance à la famille ducale. De ce qu'elle savait de la noblesse, les mariages arrangés n'y étaient pas rares : les familles voulaient s'assurer pouvoir et influence ainsi que des accords en mariant leurs enfants dans une grande lignée. Dans ce monde, et ce devait être d'autant plus vrai quand on venait d'un milieu aisé et qu'on portait un nom prestigieux, la personne que nous étions aux yeux des autres ne dépendait pas uniquement de notre mental. Le physique jouait beaucoup, évidemment, c'était la première chose qu'on voyait. Mais notre identité importait aussi, qu'on le veuille ou non.

Quoi qu'il en soit, la Rainsworth lui apprit alors être la petite-fille de la duchesse par adoption. Pourquoi la cheffe de cette importante famille avait-elle adopté la mère de Lydie ? Ça la jeune Blauereiss n'en savait rien, du moins pas encore.
Sa coach vocale expliqua ensuite que, n'étant pas l'héritière, elle avait bien moins de contraintes. Notamment, jamais on ne lui avait cherché de mari. Ce n'était pas plus mal, après tout se voir imposer une union à vie avec un homme qu'on n'aimera pas forcément doit donner l'impression d'appartenir à la famille et non à nous-même. Ce devait être frustrant, rageant et être source de colère. En plus, bien souvent, on attendait de ces mariages forcés qu'ils aboutissent à la naissance d'un héritier.
Ce qui suivit fit sourire Heileen : son interlocutrice lui assura qu'elle n'envoyait pas non plus bouler ses prétendants durant les bals. Jusqu'ici elle n'eut aucun mal à la croire mais, quand une expression plutôt sadique naquit sur son visage tandis qu'elle parlait de « s'appliquer à repousser gentiment », étrangement ce fut tout de suite plus difficile. Pourquoi la voyait-elle bien en train de renverser malencontreusement une flûte de champagne sur le costume hors de prix d'un garçon trop collant à son goût ? M'enfin, l'apprentie vétérinaire comprenait parfaitement que Lydie cherche à éconduire ceux qui ne voyaient que son nom. Elle-même n'aurait pas pas apprécié qu'on la juge parce qu'elle était une sorcière et non en se basant sur sa personnalité. D'ailleurs, l'occidentale se serait sans doute défendue elle aussi.

-Je vois ! Ils doivent vite comprendre le message.

Ensuite, Heileen savoura quelques gorgées de thé en fermant les yeux. Se sentir réchauffée de l'intérieur était vraiment agréable, surtout quand on était en bonne compagnie.
Elles prirent le temps de siroter paisiblement puis, quand elles eurent fini, la plus jeune eut une idée.

-Dis, et si on allait se promener un peu ?

Et puisqu'elles n'avaient rien de prévu et que le temps était ravissant, les deux jeunes femmes décidèrent de sortir.
Elles n'avaient fait que quelques mètres et venaient tout juste d'arriver sur une place, quand une silhouette attira l'attention de notre casserole en herbe. Oh, mais elle le connaissait, lui ! Tout de suite, un sourire espiègle apparut sur son faciès et elle se tourna vers Lydie en lui indiquant le jeune homme qu'elle avait repéré. Ensuite, elle se mit à courir, histoire d'avoir assez d'élan pour passer ses bras autour de son cou (autant profiter du fait qu'il avait le dos tourné et puis, ce n'est pas comme s'il allait lui en vouloir, il avait l'habitude à force). Sauf que, comme à chaque fois, la grande différence de taille fit qu'elle n'arriva pas à s'accrocher à lui comme elle l'aurait voulu. Du coup, le résultat fut le même qu'à tous ses essais précédents : elle s'écrasa sur son dos, en se plaquant légèrement une main sur le jeune homme pour ne pas perdre l'équilibre tandis qu'elle frottait son nez douloureux de l'autre.  
Quand il se retourna, elle décolla naturellement sa paume et lui adressa un large sourire.

-Reita, bonjour ! Tu vas bien ?

Cela dit, Heileen porta le regard vers Lydie, puis re-regarda son cousin, avant de regarder à nouveau son amie. Et là, enfin, elle se rendit compte qu'ils ne s'étaient sans doute jamais croisés.

-Ah ! Pardon, vous ne vous connaissez pas. Lydie, je te présente mon cousin Reita ! Reita, je te présente Lydie... Mon amie, et ma professeure de chant.

Dit-elle, en espérant que son cousin n'avait pas remarqué son hésitation qui avait duré une toute petite fraction de seconde, ou alors qu'il ne - se - poserait pas de question.
Faut dire que comme elles venaient d'avoir une conversation importante au cours de laquelle elle avait appris que Lydie était une Rainsworth, l'espace d'un instant elle avait failli dire « Lydie Rainsworth ». D'ailleurs, elle espérait que sa coach vocale non plus ne l'aurait pas remarqué, ou alors qu'elle ne lui en tiendrait pas rigueur... Même si elle aurait de quoi.

[HRp : en espérant que cela vous conviendra >w<]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 21
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   16th Avril 2014, 06:37

La scène, vue de l'extérieure, aurait semblé parfaitement normal : Deux jeunes femmes discutant tranquillement dans un salon autour d'un thé. Mais si vous écoutez plus attentivement, vous remarquez quelques notes dissonantes. En effet, le sujet de la conversation n'était pas la dernière robe à la mode, mais la sorcellerie, plus précisément la découverte par Lydie de l'appartenance d'Heileen au monde des sorciers. La brune était en train d'expliquer le plus naturellement du monde à son amie l'enseignement qu'elle suivait. La Rainsworth écoutait attentivement, intéressée, découvrant une facette du monde dont elle ignorait l’existence il y a encore quelques heures.
Des explications d'Heileen, la Rainsworth retient qu'il n'y avait pas beaucoup de sorciers dans les environs, que son amie ne risquait de faire exploser son appartement sous un coup de colère (les voisins n'auraient sans doute pas apprécié... Et puis bon courage pour trouver une explication !), et que la sorcellerie, c'était un peu comme la cuisine, il fallait suivre les explications d'un livre et faire un mélange qui ressemblait à quelque chose à la fin. Sur cette pensée très philosophique, Lydie répondit aux paroles de la plus jeune :

- Ça me semble déjà incroyable !

Puis ce fut au tour d'Heileen de questionner la Rainsworth, et ses questions portaient sur un sujet plus terre-à-terre : la famille, et tout ce qui était la duchesse Rainsworth, les mariages arrangés... Lydie ne se fit pas prier pour répondre, expliquant avec soulagement qu'elle n'était pas fiancée contre son gré, et avec un petit air sadique qu'elle savait repousser gentiment ceux qui l'importunaient. Heileen semblait comprendre, et le sourire de Lydie passa de sadique à complice (quoique légèrement vicieux).

Les deux jeunes femmes burent tranquillement leur thé. Lorsque leurs tasses furent vides, Heileen proposa à son occasionnel professeur de chant d'aller faire un tour en ville. Lydie accepta volontiers l'idée, elle n'était pas sortie de la journée et avait envie de se dégourdir les jambes. Elle avait bien dansé dans son salon, mais ça n'était pas pareil. La jeune femme enfila rapidement des ballerines aux tons neutres, prit quelques pièces de monnaie au cas ou, et rejoignit la brune à l'extérieur après avoir fermé à clé l'appartement.

Elles marchaient dans Réveil quand le comportement d'Heileen changea, un sourire espiègle se peignit sur son visage. Lydie regarda rapidement autour d'elle, cherchant la cause de ce soudain changement d'humeur. La brune devait se douter de son incompréhension car elle lui désigna un jeune homme. Sans que la Rainsworth est le temps de l'interroger, la jeune sorcière fila en direction de sa proie. Lydie la regarda, ses yeux violets grands ouverts de surprise, et pu assister en direct, et avec un angle de vue excellent, au magnifique échec d'Heileen pour se pendre au cou du jeune homme. La noble apprécia la scène dans toute sa splendeur, la brune s'écrasant sur le dos de l'inconnu bien trop grand pour elle.
La Rainsworth s'approcha, se mordant la lèvre inférieure et essayant avec l'énergie du désespoir de ne pas éclater de rire. C'est une fois à leur niveau qu'elle compris que la jeune sorcière n'avait eu aucune chance, la différence de taille était bien trop importante. Lydie avait beau être plus grande que son amie, ça ne l'empêcha pas de lever la tête pour observer le visage du nouveau venu. Ce dernier n'avait pas l'air bien méchant avec ses boucles blondes et son air innocent, m'enfin, faut pas se fier aux apparences ! C'était peut-être un terrible et puissant sorcier...

Le visage d'Heileen passait de Lydie au jeune homme. La Rainsworth pouvait presque lire le déroulement de ses pensées, et la brune finit par trouver l'information qu'elle cherchait : ces deux-là ne s'étaient jamais rencontrés. Elle fit donc le présentation, et Lydie remercia mentalement la plus jeune d'avoir évité son nom de famille. La Rainsworth pu donc coller un nom à la silhouette en face d'elle : Reita, cousin d'Heileen.

- Bonjours, ravie de vous rencontrer !

Ce qu'elle pensait sincèrement, vue la joie qu'Heileen avait mis à courir vers l'inconnu, ils devaient être proches et découvrir l'entourage de son amie la mettait de bonne humeur. La jeune femme ajouta à son salut un hochement de tête poli.

- Vu la façon de dont Heileen s'est jetée sur vous, vous devez bien vous entendre !

Notons au passage un petit miracle, à aucun moment sa langue n'avait fourché, la Rainsworth avait miraculeusement réussi à vouvoyer le nouveau venu du début à la fin. Enfin bon, la machine était lancée, et oubliant temporairement que les connecteurs logiques entre deux phrases ça existaient et que ça n'étaient pas uniquement décoratif, la noble précisa un petit détail à propos de la présentation d'Heileen.

- Pour ce qui est des cours de chants, je ne lui en ai pas beaucoup donné, mais je tiens à préciser que c'est un travail bien difficile...

Elle adressa un petit sourire amusé à son élève. Ce n'était qu'une petite pique, le chant de la plus jeune n'était pas si catastrophique, mais Lydie devait bien ça à ses pauvres oreilles.
[Si il faut que j'allonge un peu, ou si il y a des trucs bizarres, mp o/]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les secrets sont faits pour être dévoilés. [PV Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Centre Ville :: ♠ Places-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com