AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   28th Octobre 2013, 16:08

Allongée sur mon lit, je fixe le plafond sans réellement le voir. Dans ma chambre, il fait presque noir. Pas totalement puisque la porte la reliant au salon est ouverte, et que la lumière entre ainsi même si elle est faible. Mon lapin blanc en peluche allongé sur ma poitrine, mes mains liées das son dos, tout est terriblement serein dans mes appartements. Je cligne plusieurs fois des yeux, plissat un peu les paupières pour tenter de mieux y voir. Sur le plafond, des tas et des tas de minuscules traits tracés avec un marqueur noir. Ils ne font pas plus de 2 centimètre chacun, je le ais tous fait avec une règle pour une précision exemplaire... Puisque je n'arrivais pas à dormir, j'ai décidé de les compter. Malheureusement ils se ressemblent tous, et vers cinq cents et quelques j'ai dû accidentellement perdre le fil. Alors j'ai tenté de recommencer. Mais cette fois, je n'ai pas dépassé la première dizaine, je ne suis plus très concentrée. Je soupire, un petit peu agacée de ne pas avoir terminé de les compter, ainsi que par le fait que le sommeil visiblement, n'a toujours pas envie de se joindre à moi...

Entre temps, je me suis déplacée dans mon salon. J'ai jugé préférable de ne pas me morfondre toute seule dans le noir. Même si je ne suis pas vraiment seule avec mon lapin. Lui dormait et je ne voulais surtout pas l'ennuyer avec des histoires qu'il ne serait de tout façon pas en mesure de bien comprendre. Assise sur une des chaises en fer forgé préalablement rembourrée d'un coussin pour être plus confortable j'écoute les crissements de mes poupées. C'est un peu désordonné tout ça, je ne comprends pas vraiment ce dont elles me parlent, quelle idée aussi, de brailler toutes en même temps ? N'ont-elles jamais eut l'idée d'avoir une porte-parole ? Ce serait plus aisé si elles se servaient du semblant d'intelligence qu'elles ont obtenu lors de leur création. Puis moi te toute façon, tout ce que je voulais c'était dormir, pas les écouter radoter.

À moité allongée sur la table, la joue contre la surface dure et les bras tombants dans le vide, on peut dire que je m'ennuie, ferme. Je balance légèrement mes jambes d'avant en arrière, me redressant un peu sur mon siège, m'asseyant de façon presque normale, un peu avachie tout de même. Je pose mes doigts sur mon cou, caressant pensivement la clochette dorée et son ruban de satin rouge. En fait, j'ai envie de voir Lace. C'est un humain pour le moins amusant et assez distrayant, et puis j'ai plein d'idées de jeu, et il a dit qu'il reviendrait me voir. Il me l'a promis, peut-être que lui tien ses promesses ? Je donne une pichenette dans le petit grelot, mais pas assez fort pour le faire teinter. Je suis par ailleurs, tentée de moi même l'appeler. Mais comment être sûre qu'il n'est en présence de personne ? Qu'il n'est pas occupé ? Qu'il aura envie de jouer ? Peut-être qu'il ne vient pas parce qu'il ne peut pas ? Ou alors est-ce parce qu'il me fuit lui aussi ? Mais finalement, ce qu'il en pense, je m'en suis toujours profondément moquée. J'ai toujours fait comme cela me convenait, jamais comme c'était censé se passer ou je ne sais trop quoi en rapport avec un certain "Destin", que je n'ai jamais eus l'occasion de rencontrer...

Je détache mon collier, me lève de ma chaise. Je le pose au centre de la pièce, là où il n'y à rien pour encombrer l'ouverture d'une faille et une éventuelle chute. Sans plus attendre, toute excitée, le thé étant déjà prêt, plusieurs parfums afin qu'il puisse en goûter plusieurs, je fais tinter la clochette. Au début, c'est juste un tout petit son, un minuscule bruit aiguë. Puis petit à petit, comme les grosses cloches d'une gigantesque horloge, le son s'amplifie à m'en briser presque les tympans. La faille s'ouvre et le collier ainsi que son pendentif disparaisse momentanément. Mon cœur se serre, comme s'il venait de se déchirer. Les failles me font toujours le même effet, même quand ce sont les miennes. Comme des plaies qui se referment quelques instants après, mais qui s'ouvrent comme si elles n'avaient jamais vraiment cicatrisée.

" Alyss invite un clown ! Elle invite un clown qui ne fait rire personne, dont le maquillage coule et cache son vrai visage ! Si Cheshire savait, il feulerait ! Alyss fait des cachoteries ! "

J'ignore leur propos des plus déplacés. Je règlerai tout ça plus tard, en privée loin des yeux et des oreilles étrangères. Quand une silhouette apparait enfin, je n'hésite pas une seule seconde. Je n'attends pas de savoir si c'est lui ou pas, sur le coup, je veux juste le serrer dans mes bras, chose que je fais par ailleurs.

" Tu es revenu ! Comme tu me l'avais promis, c'est merveilleux ! Tu m'a terriblement manquée, je me suis beaucoup ennuyée pendant ton absence... Que faisais-tu avant de venir ? "

Je ne desserre pas ma prise, pas encore, pas tout de suite, je veux en profiter un peu, encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 102
Age : 18
Personnages préférés : Break ~ Léo ~ Cheshire ~ Oz ~ Alice ~ Gilbert

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lace Whiters
Nom du Chain : l'horloger, aussi surnomé Chronos par Lace
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   2nd Novembre 2013, 02:30


« Mon Dieu… Dans quel pétrin j’me suis encore fourré… »

Hrp:
 

Du sang, noir. Partout, tout autour de lui et même sur lui.
Lace poussa un soupir las. Encore une mission de routine réussite sans la moindre bavure. Encore un Chain éliminé parce qu’il s’était ennuyé en début de journée et avait lui-même réclamé une mission.
En apparence du moins, c’était ce pourquoi il ne cessait de demander à ce qu’on lui confie des tâches comme celles-ci, un poil plus distrayant que de vulgaires patrouilles où il se passait rarement quelque chose d’intéressant. Il essayait de se changer les idées.
Après tout, cela faisait, quoi… Une, deux semaines ? Il ne comptait plus les jours. Mais cet évènement l’avait décidemment marqué au fer rouge dans son esprit, au point qu’il ne pouvait plus s’empêcher d’y penser et de passer en boucle la scène dans son esprit.
Il s’était lié d’amitié avec la Volonté de l’Abyss. Enfin, plus ou moins lié d’amitié. Il n’était pas même sûr d’être considéré d’elle comme un ami et non pas comme une simple distraction qui ne ferait pas long feu. C’était sûrement un mélange des deux. Ou peut-être quelque chose de complètement différent. Elle était tellement imprévisible après tout, comment pouvait-il prétendre deviner ce qu’elle pensait de lui ?

Il sortit rapidement son portable après avoir pris soin d’essuyer le sang de ses mains sur son pantalon, puis appela Pandora. Après avoir expliqué que le déroulement de sa mission et plus précisément son dénouement relativement satisfaisant aux yeux de ses supérieurs, il demanda simplement à ce qu’on vienne nettoyer ce corps inerte de Cards. Ces Chains en particuliers avaient beau être aisément éliminés, leur long corps svelte ne manquait pas d’attirer l’attention pour qui savait se montrer observateur et surtout vouloir s’attirer des ennuis plus gros que soi.

Le garçon raccrocha enfin et poussa de nouveau un soupir.
Il poussait beaucoup de soupirs ces derniers temps.
Et personne n’avait pourtant remarqué son comportement étrangement rêveur. Certainement parce que personne ne faisait la différence entre rêver et somnoler… C’était pratiquement la même chose dans  son cas après tout.
Enfin, il y avait toujours une personne qu’il ne pourrait jamais duper. Robin. Ce dernier, à la seconde même où il avait aperçu son meilleur ami, avait deviné qu’il s’était passé quelque chose. Il avait d’abord dit que tout allait bien. Puis, sans surprise, il avait fini par céder devant l’insistance de son camarade. Il était perspicace lui quand il s’y mettait, et sacrément buté.
L’adolescent lui avait alors tout raconté, laissant certains détails un peu vagues, volontairement ou non. Lui-même n’était pas très bien sûr de ce qu’il s’était réellement passé. Quoi que, une chose était certaine maintenant : lui et Alyss se reverraient. Il n’y avait aucun doute là-dessus.

Tout cela grâce à une clochette. Il se souvenait encore comment, en apprenant que cette dite clochette pouvait le ramener dans l’Abyss, Robin l’avait enguirlandé, trop inquiet pour lui. Le blondinet l’avait simplement écouté sans rien dire, les yeux perdus on ne sait où, pour finalement s’endormir alors que la voix forte de son meilleur ami le berçait plus ou moins dans son sommeil.
A son réveil aussi, il avait été enguirlandé. Peut-être parce qu’il donnait l’air de ne pas se soucier ni de s’inquiéter outre mesure à l’idée de risquer une fois de plus sa peau dans la Chambre de cette jeune fille ?
Nouveau soupir.

Un léger tintement de clochette résonna.
Le membre de Pandora éleva le ruban auquel était attaché la dite clochette à hauteur des yeux et la fixa longuement alors que celle-ci vibrait à intervalle régulier. Puis il s’affola intérieurement.
Combien de temps avait-il déjà pour se planquer ? Cinq secondes ? Dix ? Moins peut-être ? Il ne se souvenait plus très bien mais avait tout intérêt à se cacher rapidement s’il ne voulait pas attirer l’attention sur lui et le phénomène étrange que les civils de Réveil ne risquaient en aucun cas de comprendre.
Quelle idée aussi de repasser par la rue principale ! Il était toujours tâché d’un sang noir en plus, même si souvent les passants croyaient à de simples saletés ou à du café malencontreusement renversé.
Il accéléra rapidement sa marche et tourna sur sa droite dès qu’une ruelle sombre et sûrement mal fréquentée se présenta.

Il bouscula au passage un petit groupe de jeunes qui traînaient par là pendant qu’il s’enfonçait dans la dite ruelle.
Un bras l’empoigna brutalement, l’empêchant d’aller plus loin.

« Eh, pour qui tu t’prends espèce d’enf-… »

Le jeune, à qui Lace ne donnait pas plus d’une quinzaine d’année, se figea lorsqu’il sentit le pistolet se poser sur sa tempe.
Il n’avait pas le temps de s’expliquer, juste celui de les faire fuir, lui et sa bande d’idiots. Ce qu’ils firent sans plus tarder en poussant quelques cris effrayés, pour son plus grand soulagement.
Il était temps.

Le portail s’ouvrit rapidement, silencieusement. Ce fut pourtant très violent pour le garçon, qui sentit quelque chose se déchirer délicatement en lui juste avant d’être finalement aspiré par le portail menant à l’Abyss.

Il atterrit tout en douceur, debout, parfaitement en équilibre. Et il nota le changement d’atterrissage par rapport à la dernière fois : là au moins il n’était pas tombé inconscient par terre. C’était un bon début.
Il n’eut cependant pas le temps de faire l’état des lieux lorsque quelque chose –ou plutôt quelqu’un- lui sauta immédiatement dans les bras.

" Tu es revenu ! Comme tu me l'avais promis, c'est merveilleux ! Tu m’as terriblement manquée, je me suis beaucoup ennuyée pendant ton absence... Que faisais-tu avant de venir ? "

L’adolescent prit à son tour la jeune fille dans ses bras, dans une étreinte douce, à peine perceptible.

« Je t’avais dit que je tiens mes promesses. »

Quoi qu’au fond, une fois que le portail s’ouvrait, il n’avait pas vraiment le choix de venir ou non. Mais il savait pour lui-même qu’il serait revenu, un jour ou l’autre. Car il tenait vraiment ses promesses.

« Hm… Je chassais le Chain. Et je pensais à toi, justement. » Précisa-t-il d’une voix toujours aussi plate.

Coïncidence, coïncidence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   15th Décembre 2013, 03:01

Même si je ne l’avais vu que durant un court laps de temps lors de notre première rencontre, son visage me semble désormais familier. Sans aucune raison apparente, je me sens bien, ravie, enchantée, comblée, désireuse de sa compagnie une peu effacée pourtant envahissante. Il me rend mon étreinte, pour mon plus grand plaisir. La joie déborde de mon cœur. Parce que ce mouvement m’était inattendu, mais aussi parce qu’il ne m’a pas repoussée.  Je ne me détache pas tout de suite de son corps. Bien trop contente de profiter de la chaleur de son corps. Un peu comme s’il était partit depuis des années, des siècles, des millénaires, je m’accroche à ce moment éphémère avec la force du désespoir, pitoyable demande d’affection…

Je tique quand il parle de chasser. Qu’entend-il par chasser les Chains ? Est-ce une phrase au sens figuré ou littéral ? Cette réflexion s’empare un instant de mon esprit avant de s’envoler comme si elle n’avait jamais existé. Après tout, ça m’est égal. S’il est revenu vivant, ça signifie qu’il a tué ou mis en fuite les créatures de l’Abyss. Si elles sont en fuites, je me ferai une joie de les étriper moi-même. Si elles sont mortes, c’est qu’elles n’avaient pas leur place dans ce monde ou la force règne et où les faibles trépassent. Je souris, j’enfoui un peu plus ma tête contre son torse avant de m’éloigner

Je constate avec un peu de retard, seulement maintenant que ses vêtements sont sales. Pleins d’un liquide noirâtre ayant tâché ma robe blanche au passage. Je fronce les sourcils, mécontente de ne pas m’être rendue compte avant qu’il n’était pas tout à fait présentable. Je soupire, mes vêtements sont bons à être changés maintenant. Mais ça présente aussi un avantage. Si je me tâche ce ne sera pas aussi important puisque ma robe est déjà sale ! Je suis horriblement optimiste, ça ne me ressemble guère…

Je sautille sur place, oubliant ce détail de vêtements pour passer à autre chose. J’adresse un regard malicieux à mon interlocuteur, très enthousiasmée par ma soudaine idée le concernant.

« Laaaaaaaace… ?? Lace ? Lace ! »

J’entame d’abord ma demande d’une voix empreinte de douceur, affichant ainsi clairement que j’ai quelque chose à lui demander. Une faveur ? Je en sais pas si on peut le présenter ainsi, plutôt une sorte de proposition qu’il n’a pas le droit de refuser… Le fait que ses habits soient sales m’arrangent d’autant plus et me donnent une véritable raison de lui proposer de porter un déguisement !

« Lace, tu sais, c’est très malpoli d’arriver sans s’être préparé chez une demoiselle ! Mais tu sais, je crois que tu as de la chance ! Beaucoup de chance même ! J’ai des vêtements pour toi ! Tu vas te changer n’est-ce pas ? Et après, j’ai un jeu à te proposer ! Nous avons tout un tas de choses à faire aujourd’hui ! Peut-être même que je te ferai découvrir une partie de l’Abyss si tu as de la chance et que nous avons le temps ! »

Tout en sautillant j’attrape sa main et le tire un peu. Je me mets à rire, imaginant déjà lequel des costumes  je vais lui donner. Celui avec les oreilles de lapiiiin ♥ Si Cheshire arrive et le voit avec des oreilles de chats, je pense qu’il sera fou de jalousie… Dommage.

«  Viens ! Viens ! On a pas le temps de rester de marbre ! J’ai hâte de te voir vêtu de ce que j’ai préparé ! Tu voudras du  thé ? Tu préfère te changer dans ma chambre ?? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 102
Age : 18
Personnages préférés : Break ~ Léo ~ Cheshire ~ Oz ~ Alice ~ Gilbert

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lace Whiters
Nom du Chain : l'horloger, aussi surnomé Chronos par Lace
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   21st Juillet 2014, 10:51


« Très bien, alors... Jouons. »

Les paroles de Robin résonnèrent dans l'esprit du garçon comme un écho dans une grotte alors qu'il tenait délicatement la Volonté de l'Abyss entre ses bras. Ne pas la revoir, demeurer à l'écart d'une entité aussi dangereuse et, surtout, rester en vie. Lace pouvait parfaitement comprendre ce pourquoi son meilleur ami s'était énervé contre lui et lui avait prodigué une myriade de conseils du même genre. Alyss n'était pas connue pour sa bonté de coeur, en particulier à Pandora. On disait que les morts qu'elle donnait étaient horribles, pires que de la torture. On disait d'elle que la demoiselle n'était pas digne de confiance, qu'elle pouvait étriper un ami après lui avoir fait une accolade amicale ; qu'elle changeait de caractère du tout au tout sans prévenir, au fil de ses propres pensées, qu'il était impossible de ne pas rester sur ses gardes en sa présence. La moitié de ces rumeurs devaient être vrai, d'après Lace ; l'autre moitié devait être exagéré ou totalement inventé. Mais il était conscient du danger qu'il encourrait chaque fois qu'il verrait la Volonté de l'Abyss dans le futur : il ne s'attendait même pas à sortir indemne de chacune de leur entrevue, à supposer qu'il y garde sa précieuse vie.
Alors, pourquoi Diable était-il ici ? La réponse était aussi banale qu'il était possible de s'y attendre venant de l'adolescent : il tenait simplement sa promesse. Il avait vu, ou plutôt entrevu, derrière le danger et le mystère qui entourait si bien la demoiselle, de l'humanité. Ou quelque chose qui s'en approchait, de près ou de loin. Il avait senti qu'elle pouvait être, outre la célèbre créature capable de tuer quiconque osait pénétrer dans son territoire, une jeune fille comme les autres, joyeuse et en manque d'affection. Il ignorait si elle le baladait avec habilité, si elle se jouait simplement de lui pour attiser sa compassion, mais les faits étaient là. Il avait constaté une fragilité dans l'esprit d'Alyss, et quand bien même il y risquait gros, Lace avait laissé son fameux instinct protecteur se réveiller. C'était quitte ou double : il vivrait ou il mourrait.

C'était peut-être parce qu'il réalisait ceci que le membre de Pandora avait doucement serré la jeune fille à la chevelure de neige en réponse à son étreinte, lui qui était d'ordinaire si peu tactile. Ce n'était pas qu'il en éprouvait de la gêne -pas avec elle-, ni qu'il aimait ou détestait particulièrement les câlins : il y était juste assez indifférent. De fait, ses réactions aux marques d'affections avaient tendance à varier d'un individu à l'autre. Dans le cas d'Alyss par exemple, Lace n'initierait jamais un contact mais n'hésiterait que peu à lui rendre ses étreintes. Peut-être était-il influencé par l'attitude parfaitement à l'aise qu'adoptait la jeune fille, et ce malgré la pointe d'anxiété et de nervosité qui le guettait constamment en sa présence.

Alyss enfouit un peu plus son visage contre le torse de Lace, pour s'éloigner la seconde suivante d'un air ravi. Bien que toujours nerveux, l'adolescent ne se sentait quant à lui plus le besoin de fourrer ses mains dans les poches pour se tordre les doigts dans tous les sens. Il était un peu plus à l'aise que la dernière fois, certainement parce qu'il se disait que, s'il était parvenu à sortir vivant de la Chambre de la Volonté à une reprise, il pouvait toujours espérer que ce soit également le cas une seconde fois.
Le froncement de sourcils puis le soupir de la demoiselle lui rappela néanmoins que, malgré ses airs innocents, Lace avait tout intérêt à ne pas baisser sa garde. Il se crispa légèrement en remarquant à son tour qu'il avait tâché la robe immaculée d'Alyss, jusqu'à ce que cette dernière sautille soudainement sur place et lui lance un sourire malicieux. De toute évidence, elle avait une idée en tête ; une bonne ou une mauvaise, il n'allait pas tarder à le savoir.

Elle commença par l'interpeller doucement, de ce ton malgré tout insistant qui rappelait les enfants tentant une approche furtive mais un peu brusque sur leurs parents lorsqu'ils voulaient un jouet. Après avoir murmuré un vague "Oui ?" à l'intention de la joyeuse demoiselle, celle-ci fit part à l'adolescent de ses pensées. Suite à quelques reproches sur sa tenue qu'il n'avait de tout évidence pas eu le loisir de soigner, elle lui proposa -ordonna presque en fait- de se changer avec quelques uns des vêtements qu'elle avait pour lui, elle lui parla d'un jeu auquel ils pourraient jouer et d'un emploi du temps apparemment très chargé aujourd'hui, et éventuellement d'une visite au sein de l'Abyss. Le tout raconté en faisant littéralement des bonds sur place, en attrapant et en tirant faiblement sa main, Lace pouvait conclure qu'il était en bonne passe pour sortir d'ici en vie si Alyss était de si bonne humeur. Il ne laissa cependant rien transparaître d'un éventuel soulagement, ni même d'une quelconque nervosité, lorsqu'il répondit de sa voix claire et placide :

Je suis navré de ne pas avoir pu me préparer convenablement pour te rendre visite, et... J'accepte volontiers ta proposition. Nous irons jouer dès que je me serais changé... Il lança un regard très explicite aux poupées, puis le posa plus doucement sur Alyss. Dans ta chambre. Du thé ne serait pas de refus, d'autant que tu en as déjà préparé à ce que je vois. Conclut-il en notant tout juste la présence et la bonne odeur que diffusait le thé sur la table.

On pourra dire ce qu'on voudra, Lace ne s'habituerait certainement jamais à parler autant ; même Robin avait des difficultés à lui arracher deux phrases entières à la suite. La jeune fille avait un véritable don pour poser des questions auxquelles notre marmotte n'avait d'autre choix que de répondre par un long discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   22nd Juillet 2014, 08:31

J'ai toujours apprécié la compagnie. Quelque soit la personne à mes côtés, je suis toujours ravie de pouvoir lui parler. Malheureusement, les Chain sont légèrement ennuyeux et ne représentent pas de véritables "personnalités" à mes yeux. Ils sont plus comparables à des robots qu'à autre chose. Ils s'incline, effrayés tremblants. Ou font trop de zèle en me ramenant les contractants quand ils arrivent à atteindre ma chambre... C'est très agaçant et vraiment éreintant de devoir les supporter. Le seul Chain dont j'apprécie grandement la présence, c'est Cheshire. Mais il est différent de tout mes autres enfants. Il est unique. C'est mon meilleur ami, le plus précieux. Sans lui, la vie ne serait pas aussi colorée. L'Abyss ne serait qu'un grand trou inanimé où résonnent uniquement des hurlements de bêtes affamées dévorant un malheureux qui était tombé par là.
Lace, est un peu comme ça. Il me fait penser à Cheshire. Il est discret et peu bavard. Ça ne me dérange nullement de faire le bruit de la conversation pour lui, je suis un véritable moulin à paroles ! J'aime bien son petit côté renfermé et inexpressif. Ça me donne envie de découvrir ce qu'il peut bien penser. C'est un jeu distrayant !

Je lui tourne autour, tandis que sa voix raisonne dans la pièce presque trop silencieuse. Les poupées n'osent pas faire de remarques. Elles savent que je considère Lace comme mon ami, donc comme toutes les marionnettes assises à nous regarder. Pour avoir déjà essayé de se moquer de mes amis, elles savent que ça peut leur revenir très cher, voir être radical.

<< Lace, j'aime beaucoup ton nom ♥. Tu savais qu'il voulait dire "Dentelle" dans une autre langue ? J'apprécie tout particulièrement ce tissu ! >> fis-je ne quittant toujours pas ses bras, profitant des dernières secondes.

Je m'éloigne et me précipite dans ma chambre. Toute guillerette, j'ouvre les portes de mon placard et fronce les sourcils. Qu'elle est la tenue qui lui irait le mieux ? Je réfléchis quelques instants, renverse plusieurs tenues sur le sol sans m'en préoccuper. Je tombe finalement sur ce qui me fait sourire. Un serre-tête avec des oreilles de chat, ainsi qu'une queue et autres accessoires félins. Je prend le tout, les serres contre ma poitrine et m'extirpe du bazar que je viens de mettre en sautant avec agilité. Je reviens et lui lance presque le tout à la figure. Je m'agenouille devant lui et lui montre un peu ce que j'ai rapporté :

<< Tu as le choix, j'ai apporté de quoi devenir un chat ou un lapin ! J'avais aussi un déguisement de tortue et de crabe, mais je n'avais pas très envie de les prendre aujourd'hui. >> dis-je concentrée sur mon explication.

Je lui montre du doigt la pièce sans lumière et sans porte dans laquelle j'étais entrée.

<< Tu peux aller ta changer là-bas quand tu auras fait ton choix ♥. Après nous jouerons à "Action ou Vérité" ! Qu'en dis-tu ? >>

Je souris, et frappe dans mes mains. Mes amies poussent des hurlements, si bien que quelqu'un qui n'est pas habitué pourrait prendre cela pour des cris de douleurs, alors que ce sont des exclamations de joies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 102
Age : 18
Personnages préférés : Break ~ Léo ~ Cheshire ~ Oz ~ Alice ~ Gilbert

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lace Whiters
Nom du Chain : l'horloger, aussi surnomé Chronos par Lace
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   10th Août 2014, 13:52


Je vais devoir porter... Ca ?

Lace ne songea un peu plus sérieusement aux propositions d'Alyss qu'après avoir répondu qu'il les acceptait tous. Dans son esprit, cela allait tellement de soi qu'il ne devait surtout pas refuser ce genre de demande à la jeune fille qu'il avait à peine pris conscience de tout ce qu'impliquait ce dont elle parlait. Pour un peu, il se serait presque maudit intérieurement pour avoir pris cette mauvaise habitude ; celle d'écouter d'une oreille attentive les gens particulièrement bavard et, paradoxalement, de n'y prêter que la moitié de son attention. Si perdu dans ses pensées qu'il avait été, il avait de toute évidence oublié à qui il avait affaire et à quel point la menace pouvait se révéler être grande là où certains n'y auraient d'ordinaire vu que quelques jeux innocents. De fait, l'adolescent repassa dans sa tête tout le programme prédéfini de cette visite. Le déguisement tout d'abord. A moins que la Volonté de l'Abyss ne possède quelques tissus enchantés destinés à étouffer ceux qui les enfilaient, il voyait difficilement quels dangers il pouvait y avoir là-dedans. Dans le pire des cas, le ridicule ne tuait pas, comme on le disait si bien. Elle avait ensuite parlé de jeux, mais en des termes si vagues qu'il ne pouvait pas y poser d'avis défini. De même sur la visite de l'Abyss, quoi qu'il avait certainement beaucoup plus à s'inquiéter de cette éventualité que de la précédente. En théorie.
En bref, Lace se sentait comme sous le joug d'une balance qui pouvait pencher d'un côté ou de l'autre à tout instant. Ladite balance étant bien évidemment entièrement dépendante de l'humeur de la demoiselle, au final, le garçon voyait difficilement comment il pouvait prévoir les évènements à venir. C'était terriblement frustrant pour quelqu'un comme lui qui était habitué à toujours prendre des coups d'avance et essayer de déterminer les réactions des gens comme des évènements futurs.

Perdu à ce point dans ses réflexions, il faillit ne pas entendre -écouter serait plus juste- les paroles que prononça soudain Alyss. Fait intéressant, elle venait de lui apprendre quelque chose sur son prénom ; le savait-elle depuis longtemps ou avait-elle cherché la chose poussée par la curiosité ?

Non, je l'ignorais. Comment sais-tu cela ? Se risqua-t-il à demander.

Quelques instants plus tard, la jeune fille s'éloignait néanmoins à vive allure vers une autre pièce, l'air joyeuse. L'adolescent supposa qu'elle était parti chercher une tenue à lui faire enfiler ; et ses doutes furent confirmés lorsque la demoiselle revint avec un merveilleux sourire ancré sur le visage et les bras chargés d'accessoires pour le moins… Originaux. Après avoir littéralement jeté lesdits accessoires à Lace, la Volonté de l'Abyss prit soin de lui présenter le tout. Le membre de Pandora retint de justesse un haussement de sourcils embêté, même s'il était dans tous les cas visible qu'il n'était pas habitué à porter ce genre de vêtements -s'il pouvait seulement les appeler ainsi. Heureusement qu'elle n'avait pas rapporté les costumes de crabe et de tortue : ils étaient encore moins de son goût que celui du chat et du lapin. Néanmoins, il ne se considérait pas en position de protester ni même de se plaindre et se contenta de ramasser l'intégralité de la tenue du lapin en répondant :

Ca me convient. Dit-il, mais ces termes ne s'appliquaient de toute évidence qu'au jeu proposé.

Puis, sur ces paroles, l'adolescent se dirigea vers la pièce indiquée par Alyss en ignorant du mieux qu'il le put les cris soudains des poupées. Celles-là, il avait bien du mal à s'y faire. Il en aurait déjà eu la chair de poule si son corps lui-même n'était pas habitué à son inexpressivité. Et d'un autre côté, il imaginait mal quelqu'un d'autre que la Volonté de l'Abyss ou ses subordonnées s'habituer à des poupées aux airs si macabres.  

Une fois dans la chambre, Lace ferma doucement la porte derrière lui et entreprit de se changer. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait choisi le lapin plutôt que le chat : le hasard, sûrement. Mais, l'espace d'un instant, il avait aussi trouvé les oreilles du rongeur particulièrement familière : comme s'il en avait déjà vu, voire porté, quelque part. Cependant, lorsqu'il essayait de se souvenir, il avait plus l'impression de s'embuer dans des souvenirs aussi vague qu'un rêve ; si bien qu'il finit par abandonner ses recherches mentales. Il avait mieux à faire, et de toute façon il s'était déjà changé.
En quelque sorte, il trouvait étrange de ne plus sentir sa capuche rabattue sur ses cheveux, tout comme il trouvait presque désagréable de porter un serre-tête -surtout si celui-ci était affublé d'oreilles de lapin. Mais grand bien lui fasse : il n'avait pas le choix et devrait s'y accommoder. De plus, il redoutait l'idée de faire attendre plus longtemps son hôte et sortit donc finalement de la pièce pour rejoindre Alyss et ses effrayantes poupées.

Tu veux commencer ? Demanda-t-il une fois face à la jeune fille.

Parce qu'il faudrait bien commencer un jour.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !   Aujourd'hui à 21:48

Revenir en haut Aller en bas
 

1..., 2..., 3... Les actions défilent sans se ressembler, la vérité n'est pas celle que tu espérais, viens donc jouer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ L'Abysse :: ♠ Chambre de la Volonté-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit