AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   3rd Octobre 2013, 07:11

Rouge, quelle magnifique couleur non ? Il n’y avait que rarement une journée dans la vie de Curtis qui ne prenait pas cette couleur. Cette dernière représentait le sang, et le sang représente la vie mais aussi étrangement la mort. Eh oui, c’est bête à dire mais sans ça on meurt, mais si on le voit c’est souvent mauvais signe. Mais justement c’est ça qui est drôle. Généralement notre dégénéré de service prenait un malin plaisir à faire en sorte que sa pauvre victime se voit partir lentement mais surement. La douleur, l’effroi, voir de la pitié font alors leurs apparition sur leurs visage selon la personne. Il faut avouer que la pitié avait tendance à agacer notre homme, c’était une faiblesse répugnante, c’est d’ailleurs plus souvent les femmes qui montre le plus ce côté. Encore plus affligeant tient, après on se demandait pourquoi il n’avait pas la moindre compassion pour le sexe opposé, les trouvant faible ou inutile. Il se complaisait dans son esprit machiste dirons-nous. Bien qu’il aime de temps à autre rencontrer une femme ayant enfin un peu de cran, c’était trop demandé ? Je ne parle pas d’Aiko, cette dernière avait un semblant de cran, ce n’était pas pour autant qu’il la trouvait intéressante, disons qu’il n’avait juste pas envie de la tuer. C’était déjà pas mal le connaissant… Car tuer chez Curtis est quelque chose de quotidien, si personne n’a été victime de son caractère insupportable à défaut de sa lame, on peut sans aucune doute aller lui demander s’il était malade ou non. Si seulement c’était possible cela ferait plaisir à plus d’une personne. Hélas, un Baskerville est très résistant en tout point, on peut même dire qu’il est quasiment impossible de tuer ce fou… Pour vos plus grands malheurs mesdames. D’ailleurs il semble que notre homme, se trouvant dans les ruelles sombres de la ville, avait décidé de tuer un peu le temps en s’en prenant à quelqu’un. Bien sûr, ceci était une activité tout à fait banale chez lui. Faut dire qu’en ce moment même les membres de Pandora ne traversaient pas souvent sa lame, c’était bien calme… Trop calme. Il faut bouger !

Acculant une pauvre jeune femme sans défense disons qu’il ne prenait même pas la peine de sortir ses armes. Une dague ne méritait même pas d’être sortie face à elle. Si faible, si inutile. Pensant qu’elle pourrait lui faire du charme de bas étage pour passer un peu de bon temps avec lui… Non non, sachez que c’est lui qui choisit avec qui il passe un bon moment et pas l’inverse ! Sans compter que généralement cela finissait très mal pour l’heureuse élu… Mais inutile de débattre sur ça, le temps était à l’amusement. Dès que la femme compris que cet homme était dangereux, je vous laisser imaginer qu’elle faisait de son possible pour le fuir. Quitte à s’engouffrer dans de petites ruelles pour espérer lui échapper. Hélas, non seulement c’était un bon traqueur, mais en plus il connaissait très bien la Capitale. Pas de chance non ? La suivre ne fût pas bien difficile, pour être franc, il pouvait même se permettre de lui faire peur pour lui faire changer de route comme il le souhaitait. Elle tomba, le supplia de la laisser en pleurer. Pathétique. N’ayant même pas eu besoin d’accélérer le pas pour la rattraper, l’homme lui attrapa la chevelure pour lui faire redresser la tête. Un sourire de dément fit alors son apparition sur son visage. Ce n’était pas drôle, il faut passer à la suite !  Lui caressant doucement et délicatement la joue il lui murmura de bien douces paroles…

- Jouons ensemble… Tu es une poupée, je vais m’occuper de toi. Pour commencer… Peignons cette chevelure d’une couleur bien plus belle !

Effrayée devant tant de folie, la pauvre blonde ne pût hélas pas faire grand-chose puisqu’il se mit à l’attraper par le cou pour la forcer à se redresser et lui frapper la tête contre le mur. Lentement mais sûrement une légère couleur rouge fit son apparitions aux endroits où elle se faisait frapper… Sonnée, totalement ailleurs, bien rapidement ses réactions se firent moins présentes, totalement à l’ouest à cause des coups donné. Non, ce n’est pas déjà finit. Sortant tout de même sa petite lame, il trancha très légèrement sa gorge, ne lui permettant pas de mourir de suite, du moins, elle avait quelques secondes d’agonit avant de se vide totalement de son sang… Mais il ne lui laissa pas le temps puisqu’il ne tarda pas empoigner simplement une planche un bois un peu pointu avant de frapper violement le cou. Le rompant net sur le coup, grâce à sa force et au fait qu’il était déjà grandement entaillé. Elle était morte, son visage affichant une expression effroyable. Il riait. Ah, c’est trop rapide, beaucoup trop. Il faut quelque chose de plus amusant, mais il était dans sa période de folie, ainsi il attrapa la tête la faisant sans ménagement rouler dans le sang qui coulait au sol. Affirmant qu’elle était bien plus belle ainsi, lançant la tête un peu au hasard derrière lui, un peu comme un enfant lassé d’un jouet il s’apprêtait à partir avant d’entendre des bruits de pas derrière lui. Il se retourna, une dame… Oh une chevelure rouge ! Un nouveau jeu ? De quoi le prendre pour un fou ou un attardé, mais le pire dans tout ça, c’est qu’il avait parfaitement conscience de l’image qu’il dégageait et faisait exprès… Souriant grandement au nouveau venu, il lâcha, marchant sans ménagement sur le corps décapité au sol.

- Ça c’est ce que j’appelle une couleur de cheveux magnifique !

Hm, oui c’était un compliment. Enfin, il ne fallait pas trop s’emporter avec Curtis, bien peu de personnes peuvent prétendre avoir sa confiance et pouvoir avoir confiance en lui. Aujourd’hui cela se résume à une.. ? Voir deux peut-être… Ce cher Duc Barma est quelqu’un de fort sympathique pour un vieux…~ D’ailleurs cette femme avait le même style de couleur de cheveux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 47
Age : 27
Personnages préférés : Miranda Barma, Lacie Barkerville, Revis Baskerville et surtout Sheryl Rainsworth
Double comptes : Non

Feuille de personnage
Nom & prénom: Miranda Barma
Nom du Chain : Queen Red
Groupes: Barma


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   10th Octobre 2013, 04:57

Miranda Barma marchait tranquillement dans les rues de Réveil, elle avait trouvé un moyen fort pratique pour se nourrir (prendre l'argent des bourses des gens qu'elle avait décapité avec Queen Red) et allait enfin pouvoir manger. Tendit qu'elle s’arrêta à une petite boulangerie dont les odeurs de pain chaud l'avait attiré, elle aperçu une jeune femme d'une beauté incroyable : elle avait de beaux yeux comme deux grands lacs et une peau ivoire, ses cheveux était d'un roux éclatant, loin d'égaler le rouge sombre de Miranda, mais qui brillaient magnifiquement au soleil. Touts les hommes de la rue la regardaient fixement mais elle gardait la tête baissée et ses petites mains blanches s'accrochaient à sa robe d'un gris terne taché de boue qui démontrait son statut social. Malheureusement pour cette beauté, Miranda avait tout de suite désiré sa tête et quand la noble avait une idée en tête, rien ne pouvait l'arrêter. Elle eut vite fait d'aborder la jeune femme en lui proposant un peu de pain, alors, les lacs de la beauté s'illuminèrent et, ravie, elle dévora tout de suite le cadeau de la tueuse, avec une avidité qui montrait qu'elle n'avait rien mangé depuis des jours. Quelques paroles enjôleuses et de grands sourires rassurants plus tard, Miranda n’eut aucun mal à la convaincre de la suivre dans les rues sombres de la capitale. La beauté se rendit à peine compte que Miranda sortait sa hache qu'elle avait déjà la tête coupée, en effet, Queen Red l'avait attaquée par derrière. Sa pauvre tête roula sur les pavés inégaux d'une ruelle morbide mais fut vite ramassée par Miranda qui, tout sourire, la prit dans ses bras avec précaution et chuchota :

« Et de neuf ! J'aurais préféré lui couper moi-même la tête cette fois ci, dommage... »

Elle marcha un peu avant de retrouver l'endroit où elle dormait et entassait ses têtes. Toute contente, elle posa celle de la jeune fille bien en évidence. La beauté de cette tête faisait tache parmi les autres crânes en décomposition et Miranda se promit d'en prendre bien soin. Au lieu d'aller dormir tout de suite, Miranda décida qu'elle marcherait un peu dans les obscures ruelles de Réveil, qui sait, elle pourrait bien trouver un vieux riche à débourser ou une jolie tête à couper...

Alors qu'elle marchait tranquillement, elle entendit des hurlements de femme. Miranda, qui avait l'oreille pour ces choses là , comprit vite que, à quelques rues de la où elle se trouvait, un meurtre était en train de se produire. Courant en direction du bruit, elle arriva à une impasse ou un fou était en train de cognée la tête d'une femme contre le mur. D'après ce que disait l'homme, il désirait que les cheveux de la femme deviennent rouges et Miranda ne put qu’apprécier, enfin un homme qui comprenait la beauté de cette couleur ! Elle observa la fin de l'assassinat et quand cela fut fini, elle s'approcha doucement de l'homme dans le but de le complimenter sur le beau meurtre qu'il venait d'accomplir, et, pourquoi pas, lui proposé de ''chasser'' ensemble une prochaine fois. Dès qu'il l’aperçu, l'homme lui sourit, d'un grand sourire malsain que Miranda apprécia, et dit d'une voie enjouée :

« Ça c’est ce que j’appelle une couleur de cheveux magnifique ! »

Miranda apprécia le compliment mais, en dame du grand monde, ne le montra pas. Un sourire poli aux lèvres, elle répondit tout naturellement, comme si l'homme en face d'elle, en plus de mesurer vingt bons centimètre de plus qu'elle, ne venait pas d'assassiner une jeune femme sous ses yeux :

« Je vous remercie monsieur. Je tiens moi aussi à vous complimenter, le meurtre que vous venez de commettre m'a beaucoup plus et je souhaiterais parler un peu de cela avec vous, si vous n'avez rien d'autres à faire en ce moment. Oh ! J'ai presque oublié de me présenter : je m'appelle Miranda Barma, et vous ? »

Pendant qu'elle parlait, Miranda observa l'inconnu et eu une impression étrange, il lui semblait l'avoir déjà vu, mais où ? Ses yeux, la forme de son visage, sa tête... Elle était certaine de ne jamais l'avoir rencontré, elle s'en serait souvenue, mais elle était sûre de trouver une ressemblance entre lui et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   23rd Octobre 2013, 07:02

La journée ? Oh et bien elle semblait un peu comme les autres quoi. Un mort par-ci, un jouet par là. De temps à autre il lui arrivait de faire une rencontre amusante qui lui permettait de passer le temps autrement qu’en tuant. Eh oui, quand on n’est pas en mission c’est long parfois d’être un Baskerville. Pas assez respectueux pour le corps de ce nouveau chef, et trouvant le repaire ennuyeux à mourir, il était bien difficile de le faire tenir en place quand on ne l’envoyait pas faire quelque chose. C’est cela, comparez-le à un adulte qui était en vrai un véritable enfant. La différence ici est que l’enfant est particulièrement dangereux, mais en plus a parfaitement conscience de l’être. Plus tordu c’était difficilement imaginable possible en fait. Mais revenons-en à cette journée hm ? Notre fou venait en effet de trouver quelque chose de fort intéressant. Alors qu’il venait tout juste de battre à mort une pauvre femme jusqu’à finalement lui retirer la tête du reste du corps, une autre femme fit alors son apparition. Techniquement, cela aurait dû être éventuellement une nouvelle source d’amusement temporaire, la faire crier, lui faire peur, la poursuivre pour la tuer. Enfin rien de bien extraordinaire en sommes. Mais disons qu’au lieu de réagir comme les trois quart de la gente féminine de bas étage, la femme ne prit pas ses jambes à son cou, ni ne poussa le moindre cri devant cette scène. Au contraire, elle s’approchait de lui comme si de rien était. Un air calme et naturel, digne d’une dame de haute société qui allait saluer un autre homme du même style en pleine fête. Bon d’accord, elle semblait avoir une certaine noblesse cette petite dame, à moins que cela ne soit qu’un style qu’importe. Le saluant alors, elle affirma avoir beaucoup apprécié le meurtre qu’il venait de commettre et souhaitait en parler d’avantage. Puis vint le moment habituel des présentations. Mais ce qui était encore plus intéressant outre son caractère amusant, c’était son nom. Barma. Tient, comme le vieux rouquin qu’il aimait bien agacer ! Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Et surtout il ne lui semble pas qu’une Duchesse Barma soit présente dans la famille. On pouvait même dire que ce nom lui disait vaguement quelque chose…

N’en restant cependant pas moins polie pour le coup, ce fût l’une des rare fois où notre homme ne songea pas directement à tuer une femme ou encore à s’en servir d’elle comme un jouet. Tout n’est qu’intérêt. Reste à savoir si la dite femme aux cheveux rouge allait être amusante assez longtemps à son gout. Souriant, il attrapa soudainement et délicatement la main pour lui faire un baise main. Eh oui ! Il connait les bonnes manières ! Enfin presque… Puisque la seconde suivant il la tira par la main pour l’approcher de lui et passer son bras sur son épaule pour se pencher à sa hauteur. Comme s’il allait lui confier un secret. Alors que pas du tout, c’est juste histoire de. Ce n’était pas le titre Barma qui allait le faire reculer de toute façon. Qu’elle s’estime chanceuse pour l’instant ! D’une voix douce mais visiblement forcé. Et ce de façon pas vraiment caché. Monsieur fait faussement le faux comédien. Qu’il est fort non ?

- Tient tient, qu’est-ce qu’une Barma fait par ici. Miranda dis-tu ? Jamais entendu parlé de toi, enfin. Je ne m’en souviens pas certainement, les choses peu importantes ne restent pas dans mon esprit.

Et voilà. Il était poli et gentil, mais il ne fallait pas pousser. Une petite pic sortit de sa bouche et ce de façon tellement naturel qu’il était impossible de douter que cet homme est un véritable chieur professionnel dans sa vie. Mais rien de bien méchant de sa part croyez-le. Vaut mieux recevoir des pics oraux avec lui plutôt qu’il vous plante réellement… Glissant ses doigts dans ses cheveux à la couleur magnifique digne des Barma, il remonta ses doigts pour effleurer sa joue laissant une tâche rougeâtre sur cette dernière. Comment ça il était tactile ? Mais en même temps il l’est avec tout le monde, sachant que très souvent ça agace l’autre. Finissant par ramener le dit doigt ensanglanté à ses propres lèvres, il sortit légèrement sa langue pour retirer le sang qui trainait dessus. Reprenant alors sans pour autant s’éloigner de cette brave dame.

- J’écoute de voir ce que tu as à me dire sur ce dit meurtre. Je n’aime pas perdre mon temps, mais tu me sembles très drôle.~

La vie est un jeu, Curtis ne fait que jouer avec tout et n’importe quoi. C’est un fou ayant perdu certainement le peu de bon sens il y a longtemps, ou plutôt il l’enfouit sciemment au plus profond de lui-même… Allez, voyons la vie en rouge !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 47
Age : 27
Personnages préférés : Miranda Barma, Lacie Barkerville, Revis Baskerville et surtout Sheryl Rainsworth
Double comptes : Non

Feuille de personnage
Nom & prénom: Miranda Barma
Nom du Chain : Queen Red
Groupes: Barma


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   15th Novembre 2013, 23:40

Le jeune homme n'avait pas décliné son identité mais Miranda Barma ne voyait de toute façon pas l’intérêt de connaître son nom, elle avait bien d'autres chose à penser sur le fou qui se trouvait en face d'elle. Au début, elle pensa être tombée sur un noble ayant les même occupations qu'elle mais elle revient vite sur ce jugement prématuré. Si le jeune homme avait commencé par, comme tout gentlemen qui se respecte, lui faire un baise-main comme s'il avait confondu la ruelle avec un grand salon de l'aristocratie, les manières moins bonnes avait repris le dessus, Miranda ne s'en formalisa pas, si elle n'avait pas vraiment peur de l’assassin, elle avait suffisamment de bon sens pour comprendre qu'il ne fallait mieux pas le contrarier. Il ne tenait vraiment pas à commencer une amitié avec notre duchesse car il commença par lui montrer qu'il ne la trouvait pas importante, mais il était normal, il n'était sûrement pas né quand Miranda était officiellement une duchesse Barma, et oui, la jeune femme avait beau avoir un nombres de données impressionnantes, elle ne connaissait pas les visages de tout les Baskerville, elle ne s'intéressait qu'à l'ancien chef de clan, elle ignorait donc que la personne en face d'elle, en plus de posséder un chain, était quasi-indestructible. Il la lâcha enfin et lui demanda qu'elle lui parle du meurtre qu'il venait de commettre, ce que la jeune femme trouvait, ridicule, il semblait que le jeune homme savait tout aussi bien qu'elle se qui venait de se passer. Il était peut être idiot ? Elle répondit quand même aux mauvaises manières de l'inconnu avec l'assurance que lui procurait son ignorance sur la puissance d'un des plus fou des Baskerville :

« Je vous demanderait de ne plus vous approcher de moi, cela est très désagréable. Il me semble que vous vous attendez à que je hurle et que je tente de vous échapper mais je ne vous ferait pas se plaisir. Vous êtes indéniablement fou et je le reconnaît mais vous n'êtes pas pour autant obliger de me tuer. Si je vous est aborder, c'est que j'ai, comme je vous l'ai déjà dit, apprécier votre meurtre pour la simple raison que vous avez arraché la tête de votre victime, chose que j'apprécie particulièrement. En parlant de cela, vous ne voudriez pas me céder sa tête ? Si vous vous plaisez à garder des souvenirs de vos meurtres, je comprend que vous refusiez ma demande mais si il se trouve par chance que ce n'est pas le cas, je tiens à vous dire que je collectionnes les cranes et que le sien me semble tout à fait à même de compléter ma collection. »

Complétant sa demande d'une petite révérence pour rappeler à l'irrespectueux jeune homme que s'il ne tenait pas aux bonnes manières, elle ne lui laisserait pas pour autant le plaisir de la voir mal se comporter. Elle gardait son habituelle ton calme et le vouvoiement qu'elle usait envers tout le monde, de sa plus petite servante au plus grand aristocrate en passant par son frère. Elle se permit tout de même de s'approcher du cadavre de la pauvre fille et ramassa avec précautions la tête qui avait été arraché avec violence de son corps. Cela fit légèrement frémir Miranda, l'assassin possédait donc une force physique extraordinaire, ce qui n'était pas pour la rassurer mais elle se reprit en pensant à son chain, la puissante Queen Red. Elle se releva, observa la figure de la jeune femme qui avait gardé son air terrifiée, la porta de façon à ce que le fou puisse la voir et lui dit avec une note d'admiration dans la voix :

« Je vous félicite, personnellement, mes victimes ont toujours l'air un peu surpris ou ils gardent un sourire mais je n'ai jamais vraiment réussi à faire apparaître une véritable peur sur leurs visages. Vraiment, quelle jolie expression ! »

Elle était vraiment impressionnée mais si elle avait fait le compliment à voix haute, c'est que Miranda voulait flatter le psychopathe qui se trouvait en face d'elle. Elle espérait gagner du temps et pouvoir appeler son chain si jamais il commençais sérieusement à lui faire comprendre qu'elle risquait de subir le même sort que la jeune fille étendue sur le sol, qui ressemblait à une poupée désarticulée à qui on aurait arraché la tête. Miranda n'envisageait pas une seconde de fuir face à ce monstre, elle n'avait d’ailleurs non plus aucune envie de se battre mais le fou ne semblait vraiment pas du genre à laisser une femme s'échapper, dommage car Miranda avait pensé qu'avec un tueur pareil, elle pourrait s'entendre...


[Je suis désolée pour le très long retard... Je pourrait désormais répondre plus rapidement. ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   27th Novembre 2013, 04:13

Une fille à la base, c’est quelque chose de pas drôle. Enfin, disons que les voir hurler à la mort pour certaine pouvait l’être d’une certaine façon. Les voir se décomposer sur place avant de les voir se figer éternellement à cause d’une mort brutale. En partant du principe qu’elles ne sont pas trop amochées pour pouvoir voir leur visage et encore les reconnaitre tient. Mais n’allez pas penser que notre homme se jetait sur la première femme qu’il croisait. Sinon il n’en aurait pas fini hein, c’est quand l’envie lui prenait de s’en prendre à elles c’est tout. Il lui arrivait de vouloir un peu de résistance et de tenter de faire le même effet de terreur chez un homme, il faut varier les plaisirs comme on dit. Et puis, il lui arrivait de vouloir une femme pour bien d’autres raisons. Des raisons qu’un homme ayant des attirances hétérosexuelle ne peut renier, à moins de se débrouiller tout seul, mais c’est nettement moins drôle ainsi, la femme est une source de plaisir et d’amusement. Il faut bien trouver une utilité à ces pauvres êtres. Mais aujourd’hui, alors qu’il venait de faire rapidement mumuse avec l’une d’elle, en voilà une nouvelle qui semblait assez marrante pour ne pas être sujet d’une course poursuite pour la tuer ou autre. On va dire, pour le moment c’est une parenthèse, peut-être qu’il arriverait à faire comme avec certain Baskerville sans avoir envie de s’en débarrasser ? Peut-être. Si la femme a du caractère et est amusante, comme la Baskerville féministe tient. Nous verrons bien. En tout cas, comme on ne change pas des habitudes comme ça il ne se gêna pas pour se rapprocher d’elle alors qu’elle venait de l’aborder pour le meurtre qu’il venait de commettre. Semblant intéressée. En plus elle était une Barma ? C’est bizarre, il lui semblait que l’autre vieux n’avait pas famille. Enfin c’est pas comme s’il s’intéressait aux Familles de Duc, déjà il y a cent ans.

Mais décidément, qui lui avait mis dans les pattes une amatrices de meurtres aussi bête ? Voilà qu’elle lui dit qu’elle n’aime pas être collée et expliquer ce qu’elle aimait bien dans ce qu’il venait de commettre. Il parlait de sa proposition espèce de femme ! Oui ceci est une  insulte à ses yeux. Elles sont bien toutes pareilles sur le font, raffiné. Bie trop raffiné, à se donner des airs même quand la dame en question n’a même pas de quoi le faire. Bon c’est une Barma et alors ? Parce que vous croyez que ça le gêne de s’accrocher au cou de Rufus comme le ferait un ami de longue date ? Pas du tout, de même que le surnommer Rufy pour son plus grand déplaisir ! Alors c’était pas la Miranda qui allait lui dire comment se comporter. Ainsi, sans se décoller d’elle, se rapprochant même pour lui souffler à l’oreille. Non ce n’est pas des mots doux hein.

- Barma ou pas ce n’est pas toi qui dicteras ma conduite. Je te parlais de tes propositions pauvres idiotes, mais je te pardonne tu es une femme. Fit-il en caressant la joue. Néanmoins tu peux m’appeler Cutis. Et cette tête-là. Lâcha-t-il en donnant un coup dans la tête qui roulait par terre. Fais-en ce que tu veux !

Il est gentil hein, il venait de répondre à toutes les questions-là ! Hm ? Il n’a jamais été dit qu’il était courtois, les Baskerville étaient certes une famille de Noble avant, mais il était d’avantage le genre de type dans l’ombre qui tuait pour la protection de son maître bien aimé, et puis les bonnes manières n’ont jamais voulu être apprises par lui. Il pouvait l’être si si, mais seulement quand il le veut, reste à savoir quand est-ce qu’il le veut ? Se décidant à la lâcher tout de même, il la laissa ramasser sa trouvaille ? Alors ? Si Miss collectionne les têtes comment fait-elle les meurtres ? En voilà une drôle d’occupation pour une dame, c’était d’ailleurs pour cette unique raison qu’il ne lui avait pas coupé la langue lorsqu’elle c’était mise à trop parler tient ! Elle n’arrivait pas à avoir de l’effroi figé sur la tête de ses victimes ? Pfu ! Amatrice, c’est tellement facile, mais encore une fois reste à savoir comment elle s’y prenait la petite dame. Il haussa les épaules.

- C’est facile. Tu dois mal t’y prendre si tu n’y arrives pas. Mais.. pour faire plus simple. Montre-moi comment tu fais sur la femme là-bas. A moins que tu ne préfères un homme.~

Ben quoi ? Cela pouvait être un jeu de comparer ses techniques tient, peut-être qu’elle serait plus intéressante de parler de meurtre que de bonnes manières. Qu’elle lui montre, c’était une invitation, qu’elle s’estime chanceuse de son attitude même ! La femme qu’il avait croisée avant ne pouvait pas se vanter de la même chose. Et puis, s’il était d’humeur à s’amuser il pourrait lui dire ce qui ne va pas. En tout cas, son sourire mauvais ne voulait pas partir de son visage, cela lui allait tellement bien en même temps. Croisant les bras, il attendit en la fixant qu’elle se décide ou non à agir. Allez soit drôle !

[Dis moi si y a quelque chose qui ne va pas par Mp ! Sinon.. prend ton temps pour répondre ? /out/]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 47
Age : 27
Personnages préférés : Miranda Barma, Lacie Barkerville, Revis Baskerville et surtout Sheryl Rainsworth
Double comptes : Non

Feuille de personnage
Nom & prénom: Miranda Barma
Nom du Chain : Queen Red
Groupes: Barma


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   12th Décembre 2013, 18:59

Pour la première fois de sa vie, quelqu'un avait osé traiter Miranda pour une moins que rien, et cela, elle ne pouvait le cautionner. Elle eut, heureusement, l'intelligence de ne pas provoquer ce Curtis, qui n'avait vraiment pas l'air très sain d'esprit (Miranda reconnaissait qu'elle ne pouvait pas toujours répondre elle même à cette appellation mais tout de même, pas à ce point !) et au lieu de s'emporter, elle garda son sang froid et regarda dans la direction que le jeune homme lui avait désigné. Il s'y trouvait effectivement une jeune femme, qui n'avait pas l'air rassuré de se trouver dans les ruelles mal famées de Réveil. Elle n'était pas particulièrement belle, contrairement à la jeune demoiselle que la duchesse avait décapité dans la journée, mais il y avait dans ses traits une finesse peu commune dans la catégorie ouvrière dont elle avait l'air de venir et on devinait que derrière sa chaude robe marron, elle était bien faite. Ses cheveux bruns cuivrés brillait d'un éclat or sombre grâce à l’éclairage d'une fenêtre en hauteurs et d'une pleine lune. Miranda sourit légèrement à la future morte qui venait de s’apercevoir de la présence des deux tueurs psychopathes. Puis, cette dernière aperçu la tête, qui reposait à quelques mètres d'elle, à cause du coup de pieds de Curtis. Avant que la pauvre traumatisée n'émette un hurlement, Miranda souffla rapidement à son compagnon de tuerie :

« Défi accepté ! Il faut croire que je dois me dépêcher, ou cette femme risque d'alerter tout le quartier... »

Sans prendre la peine de réfléchir qu'ameuter tout le quartier ne risquait sûrement pas d'amener grand monde, Miranda appela mentalement son Chain, Queen Red, qui arriva, une fois n'est pas coutume, immédiatement. Avant que le cri de terreur ne franchisse la gorge de la passante, elle eu la tête coupé par la main experte de Miranda, qui avait sortie d'un poche intérieure de sa robe une hache qu'elle avait volé emprunté dans une boucherie d'une des rues marchandes. Queen Red, qui ne souriait plus, semblait vexée que sa maîtresse lui est volé la vedette pour ce meurtre ci. Miranda, voyant la mine déconfite de son Chain, lui sourit orgueilleusement. Une sorte de rivalité s'était installée entre la femme et la poupée en raison du fait que, malgré que cette dernière soit dotée d'une force de frappe inversement proportionnelle à sa petite taille, le Chain ne serve pas à grand chose durant les combats vu que la duchesse et la reine rouge avait toute les deux la même technique de combat. Ce Chain aurait s'en aucun doute bien mieux servit si Miranda se contentait de regarder les meurtres en se tournant les pouces et de ramasser la tête à la fin, ce qui n'était malheureusement pas le cas.

Miranda prit la tête dans ses mains, la regarda sous tout les angles et lâcha, un peu déçue, à Curtis, en lui montrant la tête :

« Voyez par vous même, il y a à peine un peu de frayeur au fond de ses yeux, elle semble juste choquer d'avoir aperçu votre cadavre... Pouvez-vous m'expliquer ? Je l'ai pourtant tuer avec efficacité... »

En vérité, l'expression de la tête ne reflétait que la profonde surprise que la désormais morte avait ressentit en apercevant le cadavre de Curtis, Miranda avait étant si prompte à réagir que la peur n'avait pas eu le temps d'atteindre ses traits. La Barma regarda le Baskerville dans les yeux, avec une confiance absolue en elle-même, en raison du fait qu'elle pensait être désormais dans une position avantageuse face au jeune homme grâce à son Chain, donc qu'il ne l’embêterait plus, ou au moins qu'il garde une certaine distance entre ses mains et le visage de Miranda, mais notre duchesse, ignorant bien sûr l'appartenance de Curtis à la famille Baskerville, risquait d'être déçue...


[(re)Désolée pour le retard... Pas de combat de Chain, pitié, Miranda n'est qu'une pauvre duchesse pacifiste... /PAN /]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   6th Janvier 2014, 04:08

Vous savez quoi, Curtis venait de se trouver une occupation. Et pour une fois, il n’était pas en train de se servir de quelqu’un pour jouer au jeu du chat de la souris. Du moins, pas uniquement, disons qu’il y avait un petit plus cette fois. Un petit plus plutôt inhabituel il faut le dire hein. Parce que trouver une femme visiblement de la noblesse vu sa façon de parler et ses vêtement dans les rues mal fréquentées de la ville c’est déjà quelque chose de rare, mais en plus cette dernière semblait avoir un gout plutôt prononcé pour la mort et le sang. Etant apparemment une collectionneuse de tête décapitée même. Si Curtis était du genre à vouloir se trouver quelqu’un pour partager sa vie, ce serait certainement ce genre de femme qui lui irait à merveille. Mais ce n’était pas quelque chose qu’il cherchait et de toute façon, cela n’irait très vite plus du tout si Curtis avait seulement fait l’effort de retenir la tête de la fille qui en voulait à la tête de son frère, enfin pour cela encore faudrait-il qu’il l’ait déjà vu en fait. Mais ça, valait mieux qu’elle le garde pour elle vraiment… Si elle tenait justement à garder sa propre tête sur ses épaules. Mais pour l’instant inutile de penser à ça, puisqu’il était devenu pour aujourd’hui professeur. Professeur de quoi me diriez-vous ? De tuerie, ou peut-être de torture serait plus exact. Car la femme semblait être capable de tuer ça oui, mais elle était incapable de faire le moindre effet à ses victimes avant qu’ils ne passent l’arme à gauche. En même temps lorsqu’elle se dirigea vers sa victime pour montrer comment elle s’y prenait, le Baskerville ne pût que croiser les bras pour la regarder d’un air expert et hausser les sourcils. Que de brutalité pour une femme, il faut faire preuve de délicatesse quand on tue quelqu’un voyons !

Restant un bref instant immobile alors qu’elle faisait appel à son Chain, l’homme fût légèrement surprit de la voir avec une telle créature, ah oui ? Où l’avait-elle eut ? Au moins, on pouvait dire que c’était comme pour son Chain à lui ils allaient bien ensemble. Mais la différence est que son propre Chain était bien plus puissant que le sien, un coup de pattes ou de queue et n’en parlons plus, il s’agit là d’un dragon ! Mais inutile de le déranger pour ça, revenons-en à mademoiselle rouge qui était déçus et ne comprenait pas pourquoi la personne avait juste un air figé comme si la mort lui était tombée dessus sans crier gare, ne lui laissant qu’à peine le temps de savoir qu’elle allait mourir… Il soupire bruyamment avant de décroiser les bras et se rapprocher à nouveau d’elle. Quoi ? Si son Chain allait l’empêcher de s’approcher d’elle ? Même pas en rêve, il était capable de les tuer toute les deux si l’envie le lui disait, rien ni personne n’empêche de faire Curtis ce qu’il souhaite, si ce n’est peut-être Glen lui-même tout même… Enfin là n’était pas la question, passant à nouveau son bras autours de son cou comme s’il était un ami depuis toujours il souffla à son oreille, comme un secret entre professionnelle. De toute façon rien à faire, elle s’en sortait particulièrement bien cette femme avec lui…

- En même temps tu t’y prends comme un mieux. Un peu de douceur que diable, c’est le comble de dire ça à une femme.

Glissant une main furtive sur sa joue, il s’éloigna pour montrer l’expression sur le visage de la victime qu’elle venait de tuer. Soudainement, il parut sérieux, comme si ne pas savoir tuer quelqu’un correctement était un crime ! Oui, c’est bien ceci le crime dans l’histoire.

- T’es trop vive et brusque, la personne n’a même pas le temps de songer qu’elle va mourir que tu l’as déjà tué. Il faut lui faire croire qu’elle va pouvoir s’en sortir, du moins qu’elle puisse l’espérer.

Dit-il avec un sourire à faire froid dans le dos vu les paroles qu’il était en train de sortir. Bougeant alors d’endroit, histoire de ne pas rester avec les cadavres fraichement mort, si quelqu’un avait été attentif il aurait pût remarque que dernière notre homme une tache noir de l’Abyss avait fait son apparition pour engloutir les corps et ainsi ne plus laisser de trace, chargeant sa créature de faire son repas tranquillement depuis chez lui. La mine songeuse il finit par se trouver une nouvelle victime, une femme d’âge moyen qu’il approcha pour draguer, comme il savait si bien le faire, il n’était pas moche ce n’était pas bien difficile hein. Pour finalement l’attirer dans un coin plus à l’écart ni vu ni connu et lui planter une dague dans le ventre. Elle n’était pas morte oh que non, la lame empêchait de faire une hémorragie trop vive qui pourrait la tuer rapidement si elle était fragile. Mais il la laissait choir sur le sol en gémissant et pleurant au final devant cette douleur vive. Reculant de deux pas il croisa les bras et regarda Miranda.

- Tu vois, elle souffre. Et elle n’est pas morte, à toi de choisir l’expression qui te plait. Fixant sa victime qui tentait de ramper pour fuir ce fou furieux flippant. Fais-en ce que tu veux.

Les bras croisés, comme si de rien était. Ce n’était pas comme si une femme en sang était en train d’essayer de s’enfuir pour raconter qu’un fou furieux poignardait les gens dans les rues. Si seulement c’était que poignarder…

[Pardon pour le temps de réponse ><]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Peignons les ros- Ah non, c'est les cheveux en rouge ~ [PV : Miranda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues sombres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit