AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   25th Septembre 2013, 05:35

Comment suis-je devenue une chain? Comment, pourquoi, à cause de quoi? Pourquoi suis-je morte? Pourquoi avais-je été projeté dans l'Abysse? Avais-je commis une faute? Si oui, laquelle? J'avais changé à cause de l'abysse. Commençons par le physique: d'un corps de fillette de 10 ans, je suis passée à celui d'une jeune femme de 20 ans. Et où étais passée ma timidité légendaire ? Au fin fond de l'Abysse ? Oui. Je suis devenue une chain et je ne saurais jamais pourquoi.

C'est avec ces questions dans la tête que je me réveilla lentement. C'était comme si j'avais fait  un cauchemar: mal au crane, nausée. penser à l'Abysse ne me réussit pas je crois. Je réussis à me lever et aller me coiffer et m'habiller. Je me regarda dans un miroir, observant mon visage avec inquiétude. Je ne vieillis plus, fort heureusement d'ailleurs. Je pris une brosse et essaya de ma coiffer. Sans succès. Les nœuds étaient tellement nombreux que je mena une bataille acharnée et que je finis par gagner. Puis je m'habilla de la façon la plus simple possible. Finit l'époque où j'étais l'héritière d'une riche famille. Maintenant, la famille Kurokami n'est plus et je devais travailler pour gagner ma vie. Oh, ce n'est pas déplaisant, c'est même très amusant, mais il y a des jours où on a envie de rester au lit. Après avoir englouti mon petit déjeuner, je fila au bar du coin, là où je travaillais habituellement en tant que serveuse. En sortant, je croisa ma voisine, que je salua aimablement en souriant. Elle est passé où la timide dans l'histoire ?  Lorsque j'arriva au bar, je fut accueillie avec joie par  les clients habituels. Mais pourquoi je ne filais pas en courant ? Je ne suis plus comme avant. C'est sur, si quelqu'un apprenait que j'étais une chain, ça aurait été la panique totale. C'est ainsi que je passa une journée comme les autres. Ennuyeux recommencement.

Le soir, lorsque je rentra chez moi, une odeur infâme me chatouilla le nez. Je connaissais tellement bien cette odeur. Celle de l'Abysse, cet endroit horrible dans lequel j'avais séjourné 90 ans. Je ne pu m'empêcher de suivre cette odeur, comme si il ne fallait pas que je la laisse passer. Si u chain rodait dans le coin, il fallait que je l'évite et pas que je le suive. Alors pourquoi, pourquoi je continuer de chercher la source? Je trouva enfin ce que je cherchais mais ce n'était pas ce à quoi je m'attendais. Un faille dans l'espace temps. Si un chain en sortait, il allait semer un désordre total. Alors que faire? Je tendis la main vers ce "trou" et là, je me rendis compte de mon erreur. je fus aspiré par une énergie, comme si quelqu'un ou quelque chose m'avait agrippé et entrainé avec lui. Lorsque je ré-ouvris les yeux, j'étais dans un endroit... bizarre. Je releva la tête et vis des poupées qui me regardaient d'un air mauvais, comme si elles voulaient me dévorer. En pensant à cette supposition, je ne pu m'empêcher de frissonner. Alors que je me relever, elles se mirent à crier toutes en même temps. J'eu des frissons. Si la personne qui  habitait ici débarquait, je n'ose pas imaginer ce qu'il me fera subir. Je chercha un moyen de m'échapper lorsque la personne qui vivait ici entra. Je la regarda, effrayée.

-Je...Je suis désolée.

Désolé, c'est tout ce que j'avais pu sortir comme excuse. Quelle idiote je fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   25th Septembre 2013, 07:55

"Des trous ♪
Un peu partout ♪
Dans les ténèbres de mon cœur sombrez ♪
De cette terreur animal vous ne vous déferez jamais ♪
Mais avant tout, je vous invite à prend le thé ! ♫"


Je tournoie, dansant gracieusement. Foulant de mes pieds nus, le sol froid de ce si grand salon. Spectatrices enthousiastes, répétant inlassablement cet entrainant refrain, mes très chères amies se laissent porter par cette macabre mélodie. Merveilleusement interprétée par leur voix de furies, sous ce rythme soutenu mon corps se meut inlassablement, imageant les paroles plus qu'explicites de ce doux requiem. Un grand sourire déforme mes traits. Laissant entrevoir une joie sadique, marchant dans un liquide, éclaboussant le sol encore épargné. Traçant des formes du bout de mes orteils, sans savoir ce que je dessine vraiment. Laissant mon cœur battre au rythme de ce doux carnage, laissant mes pieds se teinter du pourpre d'un autre, laissant ma voix raisonner...


J'ouvre les yeux, me réveillant soudainement. Qu'est-ce que c'était ? Un rêve ? Juste un rêve ? Alors toute cette joie que j'ai ressenti, ce bonheur, la chaleur de ce liquide pareil à du sirop de fraise, c'était juste une illusion ? Quelque chose de fictif crée à partir de ce que j'ai pu ressentir avant ? Pourquoi était-ce si intense dans ce cas ? Pourquoi ais-je eu l'impression que c'était si réel ? Pourquoi je me souviens si bien de ce doux songe ? Une larme glisse, alors tout ça, ce n'était que mon imagination ? Jack n'est jamais revenu, le monde n'était pas en train de sombrer dans l'Abyss, mes poupées ne chantaient pas à notre gloire, personne n'a été sacrifié pour ma seule personne... Alors, tout n'était qu'un vulgaire mensonge... Je suis tellement, pitoyable.

Je marche, pensivement, tranquillement, lentement. Je ne prend pas la peine de regarder le paysage désolé tout autour de moi. Des murs, des maisons renversées, des morceaux de châteaux meublés lévitant sans bouger... Tout cela m'est familier, tout cela, je le connais très bien. Ce paysage, les quelques créatures se cachant rapidement à mon arrivée, tout cela m'ennuie tellement. Cette crainte, cette animosité, cette atmosphère atrocement déplaisante et ces regards qui me suivent jusqu'à ce que ma silhouette soit trop loin pour être distinguée... Quel intérêt de vivre dans un tel monde ? C'est tellement lassant de tuer, de jouer avec mes poupées, mais je ne peux pas partir, et si je pars, je ne veux pas les laisser toutes seules, elles qui restent sans cesse à mes côtés.

Je fixe la jeune fille en face de moi. Qui est-elle, que fait-elle dans MA chambre ? De quel droit a-t-elle investit ce lieu qui m'est si cher, si intime, presque sacré ? J'ai envie de pleurer, j'ai envie de hurler, j'ai envie de la tuer. Je suis d'une humeur exécrable, mon si doux rêve envolé, n'étant resté qu'un simple fantasme. Désolé ? Désolé ? Pense-t-elle que cette simple phrase va suffire face à moi ? Face à Moi Alyss ? Face à LA Volonté de l'Abyss ? Elle pense mal, son air désolé ne me fait même pas tiquer... Hey bien j'espère que son sang est pourpre comme les roses qu'autrefois les Baskervilles cultivaient. Au moins, elle me ravira un petit peu, chassera peut-être mes plus sombres pensées. Mon regard est dur, je me retiens pour ne pas pleurer.

"C'est tout ce que tu as à dire pour survivre ? Sais-tu ou te trouve, pauvre Humaine ?"


Je cligne plusieurs fois des yeux, me rappelant vaguement de quelque chose... Ma voix s'adoucissant soudainement.

"Qui es-tu ? Je t'ai déjà vue.... pourquoi tu me semble si familière alors que tu n'es qu'un pauvre steak de Chain ?"


Dernière édition par Alyss - Will of the Abyss le 26th Septembre 2013, 07:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   26th Septembre 2013, 05:17

"C'est tout ce que tu as à dire pour survivre ? Sais-tu ou te trouve, pauvre Humaine ?"

Humaine, humaine... Qui a dit que j'étais humaine? Elle semblait très énervée et avait les larmes aux yeux. Pourquoi ? Je sais pas. je pouvais toujours essayer de la calmer mais je sentais que ce ne serais pas une mince affaire. Que faire que faire... Première supposition, la calmer comme je pouvais. Deuxième supposition, s'enfuir en courant. Oui mais, si je m'enfuis, elle va peut être mal le prendre. Bon, après tout, si je ne faisais rien, elle n'allais pas être très contente non plus. Je me releva et je la regarda droit dans les yeux. Enfin, comme je pouvais. Elle avait l'air moins en colère.

"Qui es-tu ? Je t'ai déjà vue.... pourquoi tu me semble si familière alors que tu n'es qu'un pauvre steak de Chain ?"

Steak de... DE CHAIN? Ah non, là, c'est vraiment pas sympa. J'étais vexée, très vexée. Qu'on me traite d'humaine, passe encore, mais de steak, là c'est plus possible. Je regarda tout autours de moi pour trouver un moyen de m'échapper. Hé, attendez un peu. Elle a dit quoi déjà?  "Qui es-tu ? Je t'ai déjà vue...." Donc, elle me connait? Je la dévisagea, cherchant bien où j'avais bien pu la rencontrer. De mon vivant, je ne suis jamais sortie de chez moi. Alors quand ? Elle avait de très jolis yeux violets, et des cheveux blanc. Non, son visage ne me disait rien du tout. Pourtant, son odeur, je suis sur qu'il y a quelque chose de familier.

-Mon nom est Arya, et je suis pas un steak. Plutôt une chain en fait.

Me présentez ne suffirez pas. Je tourna vers le regard vers les poupées qui avaient arrêté de piailler et de crier. Mais c'était bien pire, elle me regardaient d'un air mauvais et hautain. je me retourna vers l'habitante de la chambre, tout en ayant froid dans le dos à cause des poupées.

-Et toi, qui es tu ? Tu dis que me connais mais moi, tu ne me dis rien du tout. on se connait?

La curiosité est un vilain défaut, on me l'avait si souvent répété que j'avais décidé d'être suicidaire. Qu'allait-elle me répondre ?  Si elle me tuait, j'étais mal. Je la regarda une fois droit dans les yeux, espérant survivre à mes paroles,disons, quelque peu... Déplacées. Je me retourna vers une poupée qui se moquait tout bas mais que j'avais entendue. Je la regarda d'un air mauvais et je lui tira la langue. Comportement d'enfant, en effet, mais quand on loupe 90 ans de sa vie, on a envie de rattraper le temps perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   28th Septembre 2013, 08:33

Un Chain ? C'est un Chain ? Je sais mieux que quiconque que je ne dois pas me fier à ce que je vois, mais plutôt à ce que je ressens. Or, je ne ressens pas grand chose en sa présence. Si je lui dit qu'elle est un steak c'est parce qu'elle en est un, Chain ou pas je ne ressens rien de maléfique en sa présence ce qui à le don de me faire douter de sa nature et de ses paroles. Mais après tout, quel humain serait assez fou pour oser me mentir ? A moins qu'elle ne me connaisse pas, ce qui ne serait pas peu probable... Après tout, l'Abyss n'est devenu qu'une légende pour le simple peuple ignorant. Peut-être est-ce mieux ainsi, au moins je peux partir de zéro avec elle...

C'est terrible, je manque à tous mes devoirs ! A peine suis-je entrée que je m'en suis prise à sa personne ! Mais elle s'est invitée dans ma chambre sans autorisation, et ça non plus, ce n'est pas convenable. Alors je peux considérer que je lui ai rendue la pareil ? Après tout, elle s'est présentée. Certes elle ne s'est pas inclinée pour me montrer un moindre respect, ce qui m'irrite grandement, de plus elle ne s'est pas affichée dans les formes et ne m'a donné que son nom et, supposons, son ethnie. Dois-je prendre la peine de la considérer comme une invitée ou comme une simple et odieuse trouble fête ? La distance entre ces deux choix est tellement mince que j'hésite grandement, tentée par les avantages de chaque possibilités.

Je la regarde tirer la langue, grimace, choquée par ce comportement puéril et dégoûtant. Mes poupées ! Personne n'a le droit de leur manquer de respect ! Elles sont certes bavardes et très indiscrètes mais comprennent les choses quand elles leur sont expliquées ! Je serre les dents, c'est très mal de s'emporter pour si peu, très mal de se moquer de moi et de mes très chères amies, encore plus de vivre paisiblement après m'avoir ainsi humiliée ! Je m'approche d'elle, prend l'unes de ses mains entre les miennes, et la caresse pensivement, réfléchissant à comment je vais souiller cette peau si douce...

"Qui je suis ? Vois-tu tout d'abord, quand on est un jeune fille bien éduquée en face d'une autre demoiselle de bonne famille, il est de coutume de faire une jolie révérence et d'adresser un sourire poli. Mais visiblement, tu n'es pas bien éduquée n'est-ce pas... Par la suite, avant de poser des questions indiscrètes, on se renseigne sur le personne qui se trouve en face de sois, afin d'éviter d'avoir de drôles d'ennuis tu saisis ?"

Je lâche soudainement sa main avant de la bousculer pour entrer dans MON salon. Les poupées rient doucement, toutes heureuses de sentir que leur très chère Alyss à l'intention de se venger. Elles affichent leur mépris, leur dégoût. En la touchant, je me suis rendue compte qu'elle était bien un Chain. Mais étrangement, elle me semble atrocement faible, à moins que ce ne soit mon pouvoir qui grandisse... Je me tourne vers elle, glisse mes mains dans mon dos et lui sourit, me penchant légèrement en avant, m'adressant à elle d'une voix douce, quoique encore chargée de reproches.

"Je m'appelle Alyss, et vois-tu jeune Chain, c'est ici ma demeure. Sais-tu ou tu te trouve au moins ? Tu semble totalement perdue, c'est très encombrant alors que tu te trouves à l'endroit même ou tu es née... Que dirais-tu de prendre une tasse de thé, et de me prouver que tu n'es pas encore une créature écervelée sans aucune manière ne méritant pas l'once de vie qu'elle possède ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   28th Septembre 2013, 09:46

HRP:
 


"Qui je suis ? Vois-tu tout d'abord, quand on est un jeune fille bien éduquée en face d'une autre demoiselle de bonne famille, il est de coutume de faire une jolie révérence et d'adresser un sourire poli. Mais visiblement, tu n'es pas bien éduquée n'est-ce pas... Par la suite, avant de poser des questions indiscrètes, on se renseigne sur le personne qui se trouve en face de sois, afin d'éviter d'avoir de drôles d'ennuis tu saisis ?"

Bon, visiblement, elle avait mal pris ce que je lui avait dis. Elle avait pris ma main dans les siennes, la caressant pensivement Après avoir prononcé ces mots, elle lâcha brusquement ma main et me bouscula pour entrer dans le salon. Les poupées riaient et se moquaient. ne voulant pas répéter la même erreur, je me retint de leur lancer une réplique méchante à a figure. La jeune fille se retourna vers moi, me regardant d'un air légèrement emplis de reproches. Un arborait un sourire, qui se voulait être doux mais qui au fond n'avait surement rien de gentil.

"Je m'appelle Alyss, et vois-tu jeune Chain, c'est ici ma demeure. Sais-tu ou tu te trouve au moins ? Tu semble totalement perdue, c'est très encombrant alors que tu te trouves à l'endroit même ou tu es née... Que dirais-tu de prendre une tasse de thé, et de me prouver que tu n'es pas encore une créature écervelée sans aucune manière ne méritant pas l'once de vie qu'elle possède ?"

Ne pas faire de gaffes, ne pas faire de gaffes, ne pas faire de gaffes... Oh et puis zut, je me suis mise moi même dans cette galère alors autant être naturelle et ne pas jouer l'hypocrite. Ainsi donc, je suis née ici. Intéressant, je ne me souvient vraiment pas de cet endroit. Alors, cette fille, serais-ce la volonté de l'Abysse? Là, je suis vraiment tombé très mal. Je fis une révérence, pour rattraper ma faute de tout à l'heure. Les poupées avaient arrêté de rire, il n'y avait aucun bruit dans la pièce.

-je m'excuse pour mon impertinence, fis-je avec un sourire, je ne savais pas que j'étais chez toi. A vrai dire, je ne sais pas du tout comment je me suis retrouvée ici. Un pur hasard peut-être. Néanmoins, j'accepte avec joie ta proposition, car j'adore le thé.

Cette fois, j'avais été polie et souriante. Que feriez vois dans ma situation de toute façon ? Je ne suis pas suicidaire. Je scrutais le visage d'Alyss, inquiète. Elle semblait calme, et avait l'air d'une fillette comme on en voit souvent. Mais comme on dit souvent, il ne faut pas se fier aux apparence.

-Je me posais cette question: toutes tes poupées, elles sont vivantes, ou bien il y en a quelques-une qui sont de simples jouets?

Cette question qui ne servais à rien, strictement à rien, il a fallut que je la pose. C'est moi ça, une idiote qui ne comprend rien à rien dans ce genre de situation. Je m'approcha d'Alyss, sans trembler. Non, cette fois, j'étais étrangement confiante.


Dernière édition par Arya Kurokami le 28th Septembre 2013, 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   14th Octobre 2013, 05:00

Elle me fais une gracieuse démonstration du respect qu'elle me doit. Enfin, il était presque temps, j'aurai presque pu m'impatienter, alors qu'il est difficile de m'éreinter elle y parviens très bien. Je la regarde faire, sans plus de réaction. Après tout, c'est ce qu'elle aurait dut faire dès le début, mieux vaut tard que jamais n'est-ce pas. C'est un dicton qu'aiment bien les humains pour expliquer le fait que faute de ne pas l'avoir fait tout de suite, faisons le plus tard, on se comprendra et se pardonnera... Une logique quelque peu bancale moi je dis, rien de plus idiot que ce genre de proverbes, mais il faut avouer que quand c'est moi qui suis coupable d'une infâmie, je ne les vois plus vraiment ainsi ♪. Les poupées entassées, serrées dans les hautes armoires bondées se taisent. Rien ne semble vouloir troubler le silence qui s'installe soudainement. Un silence qui crée une atmosphère inquiétante très appréciable, quand la pression monte, les rires nerveux se font entendre.

Je dois avouer que mon hôte parasite possède une jolie voix. Aux accents doux mais quelque peu fermes, c'est assez appréciable de l'entendre parler avec assurance. Mais qu'elle ne prenne pas trop ses aises non plus, il pourrait se dérouler de fâcheux évènements. Quoique, quand j'écoute ses propos, je suis enchantée. Oui, vraiment ravie ! Elle aime le thé ! Le thé, avec du sucre et du lait, n'est-ce pas fantastique après tout ? Le thé à toutes les raisons de plaire ! Qui n'aime pas le thé ? Mis à part les fou et les imbéciles ?

J'écoute sa question, légèrement distraite, comme à mon habitude toujours en train de penser à autre chose. En l'occurence, ce sont les couleurs de mon salon qui me troublent. Je pense que ce serait bien joli si je nuançais les couleurs d'une ou deux teintes... Pourquoi pas, ça éclairerait la pièce ! Et puis il faut installer des miroirs, j'ai entendu dire que ça agrandissait les lieux. Surtout les miroirs horizontales longs mais pas forcément très large. Il faut avant tout que je demande l'avis de Cheshire, on ne sait jamais peut-être que cela ne lui conviendra pas, de voir son reflet partout. Il est un peu grognon, mais de bon conseil, je dois penser à lui en faier part, en plus de toutes mes nouvelles idées. J'oublie parfois, je suis quelque peu tête en l'air malheureusement, mon lapin me le rappellera si je lui demande, j'ai confiance...

Je ne prends pas garde du fait qu'elle s'est rapprochée, je m'en moque, je suis loin de ressentir quoique ce soit qui me permettrait de me méfier d'elle. D'une certaine façon c'est troublant, d'une autre assez étrange... Je lui tourne le dos, les mains liées j'avance par petits pas vers la table ronde un peu plus loin. Je m'arrête, me retourne une nouvelle fois et lui fait un signe de tête pour lui intimer de me rejoindre. Je l'attends avant de prendre place, il faut que je sois plus vigilante que d'habitude, il serait mal placé de se montrer impolie et de lui reprocher ensuite son comportement. Soyons donc irréprochable !

" Fort bien ! Dans ce cas, entendons-nous en bonnes amies comme de si de rien n'était qu'en dis-tu ? Viens donc prendre place à mon côté, nous aurons tout le temps de jacasser assise, une tasse remplie et des plateaux de petits gâteaux à déguster ! "

Repartons en bons termes, après tout j'aime laisser de fausses deuxièmes chances pour m'amuser. Qui sait, si elle plait à mes poupées je lui pardonnerai sans doutes ! Mais, ce ne sera pas chose aisée... car elles sont très exigeantes et susceptibles ♥

" Mes poupées dis-tu ? C'est une question pertinente Arya, tu fais bien de l'avoir posée ! Sache que toutes mes amies ici présentes, sont sans exception pourvue d'une conscience propre et de désirs personnels. Mais elles sont incapables de se mouvoir ou de quitter cette salle, sous peine de se voir désarticulées. Elles ont un désir en commun, celui de me voir rire et sourire, mais surtout celui de s'amuser ! Alors, offrons leur un joyeux spectacle ! Sais-tu danser très Chère ? "

Un grand sourire joyeux et enthousiaste se dessine sur mon visage qui en devient lumineux. Une vraie expression de joie cette fois, non pas accusatrice.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   14th Octobre 2013, 08:26

Sakura hirahira maiorite ochite
Yureru omoi no take wo dakishimeta
Kimi to haru ni negai shi ano yume wa
Ima mo miete iru yo sakura maichiru ♥

Elle danse, le pieds mouillés par l'eau sombre de l'Abysse. Elle danse dans la pénombre de la nuit, et chante avec mélancolie. elle ne montre rien de sa peine et garde ses tristesses pour elle même. mais un jour, elle chutera à force de vouloir aider les autres avant elle même. le sang sur ses mains n'est pas le siens, pourtant, elle n'a tué personne. Elle continue de danser et rigole d'un rire sans joie.

Je rouvris les yeux, cette comptine lugubre trottant dans mon esprit. Mon regard balaya la salle, observant les moindres détails. les murs étaient sombres, lugubres comme la comptine. Sur les étagères, il y avait les poupées inquiétantes qui passent les plus clair de leur temps à jacasser et se moquer des intrus. La pièce manquait de lumière et de place, pourtant, je me sentait très bien ici, comme si cet environnement faisait un peu parti de moi même. Peut être étais-ce le fait que je sois "née" ici, qui provoquait en moi une vague de nostalgie. Je reporta mon attention sur Alyss, admirant sa longue chevelure blanche. la fillette avait l'air si gentille et si insouciante comme ça. Je laissa mon esprit vagabonder un moment sur ses yeux violets.

Après un court moment de silence, elle s'avança à petits pas vers une table, se retourna vers moi et me fit signe de la suivre. C'est ce que je fis. Les poupées me regardaient avec insistance, provocant en moi des frissons dans le dos. J'avança sans trembler et m'assis en face d'une Alyss souriante. Je ne sais pas pourquoi ça me faisait tant plaisir de la voire heureuse, mais je préférais suivre mon instinct et être la plus naturelle possible. Puis après un moment de réflexion, je reporta mon attention un énième fois sur Alyss. Elle commença à me parler de ses poupées et je l'écouta avec le plus grand respect que je lui devais.

-" Fort bien ! Dans ce cas, entendons-nous en bonnes amies comme de si de rien n'était qu'en dis-tu ? Viens donc prendre place à mon côté, nous aurons tout le temps de jacasser assise, une tasse remplie et des plateaux de petits gâteaux à déguster !
Mes poupées dis-tu ? C'est une question pertinente Arya, tu fais bien de l'avoir posée ! Sache que toutes mes amies ici présentes, sont sans exception pourvue d'une conscience propre et de désirs personnels. Mais elles sont incapables de se mouvoir ou de quitter cette salle, sous peine de se voir désarticulées. Elles ont un désir en commun, celui de me voir rire et sourire, mais surtout celui de s'amuser ! Alors, offrons leur un joyeux spectacle ! Sais-tu danser très Chère ? "


Je l'écoutais, le regard vague, perdu dans le vide. Au fond, ces poupées n'étaient en aucun cas méchantes. Elles défendaient à leur manières leur maîtresse. Je me retourna et fis un large sourire aimable. Puis je me retourna vers Alyss, qui avait un sourire triomphant. je me leva, fit une grande révérence, et également un sourire des plus gentil.

-Oui, je sais danser !

Puis, je lui tendit ma main tout en partant sur un tout autre sujet qui n'avait strictement rien avoir.

-Je pense que tu es la volonté de l'Abysse. C'est surement une erreur de ma part, mais si c'est le cas, tu ne dois pas sortir beaucoup de cet endroit. Autre que tes amie poupées, vois tu souvent du monde ? As tu d'autres amis ?

Je ferma les yeux doucement, puis les rouvris, fixant Alyss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   24th Octobre 2013, 23:25

Elle semblait pour le moins ailleurs. Comme si à chaque fois que je lui parlais. quelque chose en elle s'éveillait. C'est une assez étrange impression, que de parler à cette demoiselle dont le regard devient vitreux pour ensuite redevenir luisant d'intérêt et de sympathie. J'évite de prendre mal ces égarements. Je pourrais tout à fait les prendre comme une atteinte à ma personne ! Après tout, personne n'a le droit de scruter mes poupées avec une expression nostalgique pareille, surtout quand je n'en comprends pas la provenance. En effet, c'est surtout mon manque d'informations qui me titille légèrement, je n'aime pas avoir l'impression de manquer un détail très important...

Je fixe sa main, celle qu'elle me tend avec grâce. J'écoute ses mots, fixant ses jolis petits doigts à la peau claire, un peu laiteuse. J'avais envie de danser, j'en avais vraiment envie. L'entrainer dans une ronde, où les bras ne servent plus à rien, seuls les pieds martèlent le sol dans des mouvements rythmés et frénétiques. J'avais très envie de tournoyer en tous sens, mais elle vient d'interrompre mon élan de gaieté par une question des plus impersonnelles. Je ne lui ai pas dit qu'elle n'avait pas le droit de poser ce genre de questions, ça va être ma faute ? Ne pas l'avoir assez prévenue quand elle est arrivée, ce n'est pas ce que je suis censée faire à chaque fois. Ça m'éreinte de prendre du temps pour expliquer les règles pourtant évidentes de ce lieu ! Ne pas vexer la maitresse, ce n'est pas difficile, si ?

" Préfères-tu la valse, ou une danse en solitaire ? "

Je n'ai pas envie de répondre, je ne suis pas dans l'obligation de lui fournir une explication. J'ai surtout très envie de gonfler les joues, de prendre mon lapin dans mes bras et de partir bouder pour me faire consoler par mes poupées à l'humour cynique. Mais je ne le fais pas, ce serait mal vu, surtout venant de la Volonté de l'Abyss s'adressant à l'une de ses créatures. Quelle mauvaise rumeur pourrait-elle répandre ensuite ? Je ne préfère pas l'imaginer... Je relève mes yeux vers les siens, avant de lui tourner le dos afin de lui cacher mon visage empreint de tristesse désormais. Expliquant d'une voix faussement enjouée :

" Il est vrai, que je suis la Volonté Arya. Comment as-tu pu en douter ? N'aie-je pas le charisme nécessaire à tes yeux pour incarner cette entité ? Peu importe, ça me rends heureuse d'être prise pour une simple humaine, c'est presque ce que je suis après tout ! Auparavant, il y a fort longtemps pour une créature comme toi, j'allais visiter le monde que tu parcours à la recherche d'un contractant. J'avais bel et bien des amis ! Notamment Jack, Oswald même si je ne l'apprécie pas, Cheshire qui m'a suivit dans l'Abyss, Alice, mais c'était surtout ma sœur ! J'en sais beaucoup sur le monde des humains ! Reis m'as appris des tas de choses. Mais maintenant, tu as raison, je ne sors plus, et je n'ai plus d'amis, ils sont probablement morts. Mes poupées me suffisent cependant amplement ! Il ne faut pas prendre pitié, même si je m'ennuie quelque fois, je suis bien mieux ici qu'ailleurs ! "

Un grand sourire se dessine sur mon visage, je me tourne m'approche d'elle et prend délicatement ses petites mains fines entre les miennes. Je penche légèrement la tête, lui demande :

" Et toi ? Tu ne semble avoir aucun souvenir de moi, alors que je suis ta créatrice, d'où viens-tu ? As-tu des amis ? Qu'as-tu vécu jusqu'ici ? Soit une bonne enfant, et raconte les évènements de ta vie à Maman ♥ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   2nd Novembre 2013, 09:07

" Préfères-tu la valse, ou une danse en solitaire ? "

Je sursauta, surprise par sa réponse. Visiblement, la question que je lui avait posé ne lui plaisait pas. Je ne pu m'empêcher de soupirer, attristé par ma négligence envers sa personne. Peut être que je l'ennuyait, et dans ce cas, il me fallait trouver le moyen de partir. Cela l'arrangerais surement, et moi, je reprendrais mes activités normales. Sauf si le temps avait encore avancé dans le monde d'où je viens. Et là, ce serait une catastrophe magistrale. Alyss leva ses yeux vers les miens, puis me tourna le dos. Elle me répondit enfin, avec une voix faussement enjoué. Elle était triste, ça se voyait que trop bien.

" Il est vrai, que je suis la Volonté Arya. Comment as-tu pu en douter ? N'aie-je pas le charisme nécessaire à tes yeux pour incarner cette entité ? Peu importe, ça me rends heureuse d'être prise pour une simple humaine, c'est presque ce que je suis après tout ! Auparavant, il y a fort longtemps pour une créature comme toi, j'allais visiter le monde que tu parcours à la recherche d'un contractant. J'avais bel et bien des amis ! Notamment Jack, Oswald même si je ne l'apprécie pas, Cheshire qui m'a suivit dans l'Abyss, Alice, mais c'était surtout ma sœur ! J'en sais beaucoup sur le monde des humains ! Reis m'as appris des tas de choses. Mais maintenant, tu as raison, je ne sors plus, et je n'ai plus d'amis, ils sont probablement morts. Mes poupées me suffisent cependant amplement ! Il ne faut pas prendre pitié, même si je m'ennuie quelque fois, je suis bien mieux ici qu'ailleurs ! "

Je n'avais pas pitié, parce que après ou, je n'aimais pas qu'on me prenne moi même en pitié. Alyss fit un sourire, s'approcha de moi, et prends une nouvelle fois mes mains dans les siennes. Je ne pu m'empêcher de constater à quel point sa peau était douce. Elle pencha légèrement la tête, et repris la parole.

" Et toi ? Tu ne semble avoir aucun souvenir de moi, alors que je suis ta créatrice, d'où viens-tu ? As-tu des amis ? Qu'as-tu vécu jusqu'ici ? Soit une bonne enfant, et raconte les évènements de ta vie à Maman ♥ "

Je sursauta une énième fois, mais cette fois par incompréhension. Pourquoi me posait-elle des question sur moi ? Normalement, elle devrait s'en ficher royalement de ma vie, alors pourquoi ? Je haussa les sourcils, ne sachant pas quoi répondre. J'étais à présent sincèrement triste. Le visage crispé, je continuais de la regarder calmement, sans bruit.

Je soupira, lui caressa doucement la tête avec un sourire aux lèvres et lui répondit avec la plus grande sincérité qu'il soit.

-Moi? Toute ma famille à été assassiné quand j'étais humaine, moi y compris. Quand je me suis réveillée, j'étais enfermée dans l'abysse et j'ai mis un certain temps avant d'accepter le fait que je soit une chain. puis je suis sortie de l'abysse grâce à une faille.

L'Abysse, rien que d'y penser, cela me fit un de ces maux de crane dont j'ai l'habitude de récolter quand ma santé pourrie défaille. Mais là, ça pouvait encore aller. Ce n'était pas si important.

-Quand à mes amis, je n'en ai pas. Je vis seule, et cela me suffit amplement. Je ne suis qu'une chain après tout.

C'était à peine si je n'allait pas me mettre à pleurer. Non, ce discourt est des plus ennuyant si peux dire. Le sourire qui s'était affiché sur mon visage s'effaça aussitôt, laissant place à des lèvres pincés et à une mine attristé.


-Mais je suppose que cela ne t'intéresse pas, hein ? Une personne comme moi n'a surement aucune valeur à tes yeux, je pense.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   15th Décembre 2013, 02:55

Elle me caresse gentiment la tête, comme si je n’étais finalement qu’un petit animal qu’elle essayait de rassurer par ce simple geste quelque peu rabaissant. Pourtant, je ne dis rien. Je me tais. Je la regarde. Je l’écoute. Chose que je ne fais jamais. Je ne laisse pas mon esprit fuir la conversation. Je le force à rester, demeurant presque concentrée, ou au moins, présente et intéressée par le déroulement de cette rencontre. Quand elle me parle de sa famille, je n’affiche rien. Ca ne me fais pas grand-chose, je n’ai nullement envie de la prendre en pitié, je n’ai pas envie de pleurer avec elle sur nos sorts communs. Ce serait une action plus qu’inutile et oh combien humiliante. Le fait qu’elle ait été tuée me surprend quelque peu, mais ej ne lui signale pas. Non pas parce que je ne veux pas raviver de douloureux souvenirs, mais plutôt parce que les détails ne m’intéressent nullement.

La suite devient plus que sentimentale. Néanmoins, je la laisse s’exprimer. Je lui ai demandé de me raconter sa vie, de me dire ce qu’elle a pu voir, sentir, toucher, goûter, j’aimerai qu’elle se perde dans les détails d’un récit ordinaire aux descriptions surprenantes. J’ai envie qu’elle me raconte sa vie sous forme de conte merveilleux, d’où je pourrai tirer une sorte d’enseignement. Mais visiblement, elle n’est pas prête à vouloir me confier quoique ce soit. Est-ce parce que j’ai été désagréable avec elle en la réprimant au tout début ? Ou parce qu’elle ne place aucune confiance en ma personne ? Peut-être qu’elle ne veut simplement pas en parler. Sauf que je lui ai demandé de faire quelque chose, même si ce n’était pas sous une forme impérative, pour moi ça revient au même.

Sa dernière phrase me contrarie. Elle m’atteint au plus haut point. De quel droit se permet-elle d’émettre un jugement ? De quel droit émet-elle des hypothèses sur mes pensées les plus profondes ? Comment ose-t-elle tenter de parler à ma place alors qu’elle n’en a nullement la capacité ? Une chose que je n’admettrai pas, que je ne laisserai jamais passer, c’est bien ce genre de comportements puérils et désespérés. En soit, ça me confirme bien qu’elle était humaine, cette façon de quémander, rien de pire et de plus dégoûtant… Je repousse sa main, violemment. Laissant mon impulsivité dicter ma conduite. Mon visage détendu, est déformé par les traits de la colère.

«  Comment ? Qu’oses-tu insinuer à mon égard ? Te crois-tu supérieure pour être capable de connaitre le fond de ma pensée ? Penses-tu que je considère MES enfants comme je considère les Humains ? Comment oses-tu dire une chose pareille à haute voix ? Veux-tu vraiment savoir qu’elle est la différence entre le traitement que je te porte, et celui que je t’aurai porté si tu étais encore vivante ? »

Je serre les dents. Je lève ma main au niveau de son visage, ne retiens plus mon coup, et la gifle une bonne fois pour toutes. La colère laisse soudainement place à la tristesse. Mes yeux humides s’emplissent de larmes. Sa joue était blanche, à présent rouge… Rouge comme le sang.

« M’aimes-tu si peu pour me voir comme un monstre plutôt que comme un mère ? N’est-tu pas  satisfaite de ta seconde vie ? Préfères-tu rejoindre tes parents dans la véritable Abyss, là où, jamais plus aucune lumière ne pourra plus t’atteindre ? Veux-tu que je souille ma si belle chambre, de ton sang pourpre d’enfant capricieuse pour te guider vers le véritable enfer ?! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 92
Age : 16
Personnages préférés : Alice, alyss, cheshire, break et bien d'autre ...

Feuille de personnage
Nom & prénom: Arya Kurokami
Nom du Chain : ... je suis déjà chain ^^
Groupes: chain


MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   22nd Décembre 2013, 13:23



~~

-Tu viens?

La fillette relève les yeux vers sa grande sœur et trottine vers elle avec un large sourire aux lèvres. La gamine est malade, sa peau est blanche, trop blanche, sa vie lui est comptée. Il ne lui reste sûrement plus beaucoup de temps. Les années à venir seront sûrement décisives pour cette pauvre fillette qui n'a finalement rien demandé. Mais elle ne se plaint pas, elle ne dit rien. Elle sait qu'elle est un fardeau pour sa famille, alors elle se tait.

-Arya, tu rêve ?

La fillette rit, et s'installe sur les genoux de sa grande sœur. Elle joue avec une mèche de cheveux blancs appartenant à la grande et lève le nez vers cette dernière. Elle a mal, au fond, à l'intérieur de ses poumons. Elle ne dit rien, elle ne veut pas les inquiéter. Elle n'a plus peur des battements de cœur irréguliers, elle doit mourir de toute façon.

-Dis Onee-chan, pourquoi tu ne sors jamais dehors ? Tu ne va pas voire des amis comme papa et maman ?

La demoiselle relève la tête en soupirant puis se met à rire. Puis elle caresse doucement la tête de sa cadette pour la rassurer. Ses yeux, pourtant, sont brillant, comme si elle allait se mettre à pleurer. Puis réponds sur un ton joyeux.

-C'est à cause de mes cheveux. Ici, les gens pensent que les cheveux blancs portent malheur. Je ne tient pas à me faire jeter des pierres si je sors dans la rue, tu comprends ?

La fillette fait la moue, puis se remet à jouer avec les cheveux de son aînée. Il faut dire que dans la famille, le physiques des deux héritières étaient bien particulier. La première avait les cheveux blancs et les yeux vert sombre. Quand à la seconde, sa peau neigeuse et ses yeux verts transperçants laissait certains perplexes.

-Moi, je trouve que tu es très belle Onee-chan !

~~



Pourquoi, oui, pourquoi repensais-je à ces souvenirs ? C’était du temps de perdu, et vu la tête que faisait Alyss, ma vie ne tenait qu'à un fil. Je n'ai pas peur de la mort. J'ai accepté de mourir il y tellement longtemps que ma vie n'a plus aucune importance à présent. Il n'y a plus rien qui me raccroche à la vie. Enfin si, cette fillette. Elle me rappelle de vieux souvenirs douloureux. Ce n'est pas de la pitié, mais de la compassion et surtout, de la compréhension.

Elle avait repoussé ma main d'une façon brusque, de façon à me faire sursauter. Je la regarde, ne dis rien. Je n'ai jamais rien dis. La colère passa sur son joli visage, je ne dis toujours rien. Vais-je mourir ? Va-t-elle me tuer ? Seul le temps me le confirmera.

«  Comment ? Qu’oses-tu insinuer à mon égard ? Te crois-tu supérieure pour être capable de connaitre le fond de ma pensée ? Penses-tu que je considère MES enfants comme je considère les Humains ? Comment oses-tu dire une chose pareille à haute voix ? Veux-tu vraiment savoir qu’elle est la différence entre le traitement que je te porte, et celui que je t’aurai porté si tu étais encore vivante ? »

Ses enfants ? Je ne vois pas le rapport entre moi et ses enfants. D'ailleurs, n'est-elle pas trop jeune pour en avoir ? A moins qu'elle parle de ses poupées et autres créatures que j'évite comme la peste. Moi j'en rencontre, mieux je me porte. Je ne me sentais nullement supérieure, encore moins arrogante. La preuve, je ne disais rien. J'essayais de comprendre ce qu'elle ressent.

Sa main se lève vers moi, je n'essaye même pas d'éviter le coup.  Le coup fut vite partis et la douleur se fit vite ressentir. Ça fait mal, mais je ne dis rien. Peut être l'ais-je mérité après tout. C'est son droit, je l'ai vexée après tout. Je soupire mais elle rapplique.

« M’aimes-tu si peu pour me voir comme un monstre plutôt que comme un mère ? N’est-tu pas  satisfaite de ta seconde vie ? Préfères-tu rejoindre tes parents dans la véritable Abyss, là où, jamais plus aucune lumière ne pourra plus t’atteindre ? Veux-tu que je souille ma si belle chambre, de ton sang pourpre d’enfant capricieuse pour te guider vers le véritable enfer ?! »

Elle n'aurait pas du. Ses mots étaient blessants. Elle avait réussit à me mettre en colère. Non, ce n'était même plus de la colère, mais plutôt de la haine. Je le gifle à mon tour et lui dit d'une voix sifflante.

-Ma mère ? De quel droit te fais-tu passer pour ma mère ? Oh, mais sache bien que je n'ai jamais demandé à vivre une seconde vie. La première était déjà assez pénible comme ça, et quitte à ce que quelqu'un ai une seconde chance, j'aurais voulu que ce soit ma sœur, elle au moins le méritait amplement. Rejoindre mes parents ? Avec plaisir ! Tu peux m'envoyer dans la «véritable Abysse» si ça te chance.

Je reprends mon souffle, en colère et épuisée. J'avais déjà utilisé le peu d'énergie que j'avais, et inutilement en plus. Partir ou mourir, seul ces deux choix se présentaient à moi. Mourir. C'est la meilleure options.

-De nous deux, c'est plutôt toi l'enfant capricieuse. Tu es bien à l’abri ici, tu n'a pas à connaître la souffrance, ni la faim, ni la guerre, ni le froid, ni la maladie comme moi. Si tu veux me tuer, vas-y. La mort n'est pas une souffrance, mais une délivrance.

Je lui fait un sourire. Encore un peu et elle seras tellement en colère qu'elle me tuera. Cela la soulagera d'un poids et moi, d'un fardeau.

-Ah, et encore une chose, avant de porter un jugement sur ma vie ou mon caractère, parcours le chemin que j'ai parcourus, vis mon chagrin, mes douleurs, mes doutes et mes fous rires. Parcours les années que j'ai parcourus, et trébuche à où j'ai trébuché. Et c'est à ce moment là que tu pourras me juger.

Je tombe à genoux, à court d’énergie, en espérant avoir fat le maximum pour en finir. Il n'y a que les faibles qui accepte la mort aussi facilement ? Oui, je suis faible. Je suis comme ça.


spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]   Aujourd'hui à 14:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment je me suis retrouvée là, moi... [ PV Will of the Abyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ L'Abysse :: ♠ Chambre de la Volonté-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit