AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 134
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen et Elliot toujours.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Melvin Legacy
Nom du Chain : Elès Ravenswood
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   2nd Août 2013, 11:17

Voilà quelques jours déjà que Melvin avait été mis en repos. Il fallait dire que notre homme avait enchainé un bon nombre de mission jusqu’à maintenant, et qu’il n’avait eu du repos qu’après l’une d’entre elle un peu plus mouvementé que prévu. Une simple chasse de Chain c’était au final transformé en petite calamité, sans pour autant pousser le bouchon trop loin et aller se plaindre. Si notre homme s’en serait mieux sorti seul ? Allez savoir, mais de toute façon y repenser ne changerait rien. Ne sachant si la pauvre enfant avait survécu à ces blessures, le brun c’était dit qu’au moins le fameux Chain joueur de flute ne recommencera pas de sitôt à envouter les enfants non ? Dire qu’il se fichait de la mort de cet enfant serait mentir franchement, Melvin est quelqu’un de très gentil et qui adore particulièrement les enfants Ainsi dire un mal pour un bien ne convenait pas vraiment selon lui. Aucun enfant ne mérite de mourir si jeune. Enfin presque, le cas contraire montre qu’il s’agit tout de même là de cas vraiment rares, pour ne pas dire tout simplement alarmant. Mais la question n’était pas là. Le mieux pour lui était d’arriver à oublier tout ceci et de songer à un peu se détendre. Je peux vous dire qu’il ne mit pas bien longtemps à trouver le sommeil lorsqu’il était rentré ce soir-là. Bien trop éreinté pour penser à quoique ce soit. C’est donc dans une longue nuit de sommeil qu’il se plongea. Très longue même. A tel point que son pauvre Chain avait dût se débrouiller toute une matinée tout seul pour tenter de se faire à manger. Encore heureux que son chez lui était toujours entier. Finalement il eut droit à quelques allers et retour entre chez lui et Pandora pour le rapport ou autre formalité de ce genre, avant qu’on daigne lui dire qu’il pouvait reprendre le travail. Il faut savoir garder ses employés vivants hein ?

En tout cas, il ne semblait pas prêt de repartir de suite pour une mission. Se retrouvant avec quelques dossiers sur les bras, le brun se désespérait de cette situation. Trouvant certainement que ce n’était pas vraiment son boulot, mais qu’on avait dût en avoir assez de le voir enchainer les nuits presque blanche pour travailler. Il faudrait qu’il apprenne à se ménager un peu comme disait Elès… D’ailleurs aujourd’hui, il n’était pas avec lui. Allez savoir où ce dernier vagabondait. Il n’avait donc toujours pas compris qu’il n’avait aucune discrétion avec ses ailes noire plus son côté albinos ? Enfin on ne pouvait pas lui en vouloir, vu qu’il était un Chain de Pandora mais en plus vu son caractère il ne risquait rien et avait une certaine liberté. Encore heureux pour lui le pauvre. Se dirigeant vers le camp d’entraînement aux armes à feu, l’homme c’était tout de même décidé à s’entrainer à manier un peu de ses armes de prédilection. Non pas qu’il en avait vraiment besoin mais vu le nombre de coups et blessures qu’il recevait au bras, mieux valait pour lui s’assurer qu’il puisse utiliser ses deux bras et deux mains correctement hein. Visant et tirant à une vitesse impressionnante, l’homme dépassait très certainement la moyenne. En même temps, l’influence de son contrat avec son Chain y était pour quelque chose. Rangeant son arme, il haussa les épaules. C’était un peu trop court à son gout, mais visiblement il n’avait heureusement pas perdu la main. Se retournant, il s’apprêtait à quitter une de ces petites salles bruyantes à cause des coups de feu. Son regard fût alors attirer vers une jeune femme seule dans son coin. Une femme comme ça me diriez-vous ? Eh bien presque, puisqu’il s’agissait justement de la jeune archiviste avec laquelle il avait fait une mission la dernière fois. S’approchant l’air décontracté d’elle il se contenta de dire.

- Bonjour Catalyn, je ne pensais pas te voir ici, tu t’entraines.. ? Après un instant d’hésitation il reprit la parole. Ça va mieux que la nuit dernière ?

Faut dire que cela n’avait pas vraiment été une partie de plaisir ce soir-là en fait. Surtout qu’elle n’était pas vraiment habituée à ce genre de soirée, enfin de mission. Pour ne pas dire qu’il y avait de forte chance pour que ce soit sa première.

[J'espère vraiment que ça te va, j'ai eu du mal à le faire ce début de rp à cause de la chaleur et de la fatigue...]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
DC de Gilbert.~



Merci Ayu pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 48
Age : 21
Personnages préférés : Vincent & Break (oui, oui en même temps u_u) et ce cher Duc Barma =)

Feuille de personnage
Nom & prénom: Catalyn Curtana
Nom du Chain : Croque-mitaine
Groupes: Pandora


MessageSujet: Re: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   8th Août 2013, 05:41

Catalyn n'aurait jamais cru que la routine la piégerait à nouveau aussi rapidement. Mais les liens du quotidiens s'étaient refermés sur elle, à la fois pesants et rassurants. Elle avait penser un peu naïvement que sa vie allait basculer après qu'elle ait arracher celles de deux autres personnes. Mais ça n'avait pas été le cas. L'archiviste en congé était sortie petit à petit de son hébétude. Elle avait recommencer à trier et lire les rapports qu'elle avait amener chez elle. Effrayant. La jeune femme ne pouvait s'empêcher de se demander si les choses ne changeraient pas non plus si elle mourait. Est-ce qu'elle laisserait une autre trace que celle de son sang? Son existence était banale et elle n'était pas irremplaçable. Ce n'était qu'une gratte-papier même si elle avait voulu prouver le contraire. Car derrières tout ses prétextes s'étaient bien de ça qu'il s'agissait.

Elle avait été jusqu'à tuer pour cela. Non pas de sang-froid mais parce qu'elle avait faillit mourir. L'archiviste était restée prostrée de longues minutes chez elle. Quand elle s'était rendue compte de ses absences, que ses pensées revenaient vers cette nuit sans qu'elle puisse les arrêter, elle s'était décidée à se ressaisir. La jeune femme avait alors reprit certaines de ses activités. Elle fournissait des informations complémentaire sur le serpent mélomane et centralisait celles d'affaires en cours. Et elle s'occupait des dégâts collatéraux comme les appelaient les services de logistique. Catalyn avait dû aller à la morgue afin que le légiste lui donne la confirmation de la cause de la mort et le nom de l'enfant. Quand l'archiviste l'avait vu, si innocente sur la table de dissection, recouverte pudiquement d'un drap blanc, ses membres s'étaient transformés en coton. Elle avait l'impression qu'on l'avait vidée de sa substance et les mots du médecin semblaient venir de très loin. Anna. Ce nom avait ancré la petite dans la réalité. Ce n'était plus un visage anonyme mais une existence inachevée.

L'archiviste avait cru qu'elle allait se mettre à pleurer devant l'homme en blanc. Mais même après avoir annoncé la nouvelle aux parents qui s'étaient effondrés, même quand elle était rentrée chez elle, les larmes n'avaient pas voulu couler. La jeune femme se sentait juste très vide. C'était bien pire. Bien qu'elle ait été choquée elle n'arrivait pas à se sentir triste. Catalyn frémissait. De douleur? De colère? Elle ne le savait pas. Par contre elle comprenait qu'elle ne s'était jamais sentie aussi humaine que pendant cette mission. Vivante et emplie de sentiments qui lui donnait le tournis. Elle ne savait pas si aller sur le terrain lui répugnait ou l'attirait. Certainement un peu des deux. Comme une chose qui nous fait nous sentir coupable parce qu'on sait qu'elle est dégoûtante mais on ne peux pas s'empêcher de la vouloir.

Mais elle avait aussi comprit qu'elle était fragile. Incapable de se débrouillée seule. L'archiviste ne savait pas où elle en était mais elle s'était rendue compte d'une chose, si elle faisait une mauvaise rencontre elle ne pourrait pas se défendre. Catalyn s'était ainsi mise à éviter de sortir tard et de s'éloigner des grandes artères. Elle savait qu'un chain pouvait surgir n'importe où et n'importe quand. Tout comme un homme mal intentionné. Se dire que sa vie appartiendrait à quiconque l'attaquerait était intolérable. De la même façon elle se détestait pour la façon dont elle avait dépendu de Melvin. Catalyn était sûre qu'il avait été ravie de se libérer de cette collègue embarrassante.

Elle se demandait ce qu'elle pourrait faire pour ne plus dépendre de personne quand un éclat métallique attira son attention. L'archiviste était chez elle, sur son canapé, et l'objet brillait sur sa table basse. Elle n'eut qu'à tendre le bras pour le prendre. Le pistolet d'auto défense qu'il lui avait laissé. Posséder une arme était une chose, la maîtriser une autre. Emportée par la conviction que savoir se défendre lui retirerait sa peur et l'aiderait à mettre de l'ordre dans ses pensées, elle retourna à Pandora. Cette fois, elle se dirigea vers les salles d'entraînements et trouva un coin un peu moins fréquenté que les autres. Agir en sachant qu'il y avait des chances pour que ça marche l'avait calmée.

Néanmoins, ça n'allait pas être instantané car pas une fois elle ne toucha la cible suspendue a fond. Les mâchoires serrées, elle observa son voisin et l'imita lorsqu'il rechargea et arma son arme. Demandé comment faire aurait été plus simple mais elle ne voulait pas avouer son échec. Catalyn essaya à nouveau de viser quand elle vit du coin de l'oeil son ombre bouger sur le sol devant la cible. Le croque-mitaine devait trouver ça très amusant car il avait saisit sa cravate et la faisait tournoyer comme un lasso. Il mima ensuite un pistolet avec ses doigts. L'archiviste ne lui laissa pas le temps de faire semblant de tirer. Elle fit feu sur le sol laissant un trou dans le chapeau de l'ombre. Le message était cependant passé et elle redevint normale.

Une voix la fit alors se retourner. Melvin. L'archiviste se demanda pourquoi il venait de lui même vers elle tandis qu'elle lui répondait.

-Oui. C'est... étonnant? Puis comme l'autre question était amicale, elle se dit qu'il ne devait pas se moquer d'elle. Elle désigna son pansement sur la joue. Mes blessures sont presque guéries. Elles n'étaient pas aussi graves que les tiennes.

Ce n'était pas avec Catalyn que le serpent avait le plus joué. La jeune femme détourna le regard consciente qu'il avait été blessé en partie à cause d'elle.

-J'ai fait mon rapport et la mission est classée, si c'est ce que tu veux vérifier.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 134
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen et Elliot toujours.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Melvin Legacy
Nom du Chain : Elès Ravenswood
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   20th Août 2013, 08:50

Sincèrement, il ne pensait pas vraiment revoir sa collègue qui avait été exceptionnellement sa partenaire de mission. N’aimant pas juger inutilement les autres, la jeune fille devrait très certainement se garder de refaire une mission de ce genre sans savoir d’avantage se battre. Après peut-être que notre homme n’avait pas vraiment réfléchit avant d’agir non plus. On lui avait dit que c’était une archiviste qui n’avait jamais fait de mission, ainsi il avait assimilé cette information comme quoi il devait la protéger et empêcher Pandora de déclarer la perte d’un de ses membres. Bien que loin d’être sentimental, surtout en apparence, l’homme s’en serait certainement voulu s’il avait été seul à rentrer ce soir-là. Mais la question n’est pas là, puisque tout c’était plutôt bien finit. La mission avait été plus ou moins une réussite. Les petits moins étant qu’il avait eu lui et son Chain grandement de repos pour s’en remettre, les quelques blessures passerait, il avait l’habitude. Un bandage faisait très bien l’affaire pour le moment. Et puis c’était tellement discret qu’il avait eu le droit de sortir de chez lui pour retourner à son lieu de travail. Le gros moins était surtout cet enfant. Melvin n’avait pas vraiment prit le temps de la ramener la dernière fois, mais peut-être est-ce à cause de sa manie à vraiment détester la mort associé au mot enfant. Et soyons franc, la gamine n’était déjà plus de ce monde… Ne souhaitant pas voir le cadavre de cet enfant il était partit. Solution de facilité hein. Pour le coup Catalyn c’était montré plus forte que lui. Etrangement le cadavre d’un collègue l’aurait beaucoup moins dérangé, mais les enfants lui faisait toujours terriblement penser à sa jeune sœur disparut… Bref revenons à la situation actuelle non ?

Il venait de croiser Catalyn au terrain d’entrainement de Pandora, presque bêtement, il lui demanda si elle s’entrainer. Question idiote vu le lieu, sauf si elle cherchait quelqu’un remarque. Elle lui confirma cependant les raisons de sa présence ici, avant d’affirmer qu’elle allait bien, qu’elle n’était pas la plus à  plaindre dans cette histoire. Le tout dit en présentant son pansement sur la joue. Oui, d’un côté Melvin avait plutôt bien joué son rôle de protecteur de ce côté-là dirons-nous, de quoi regagner un peu d’estime.. ? Bref, peut-être que la jeune fille comptait recommencer mais cette fois-ci pouvoir d’avantage profiter de la mission ? Car oui, sachez que faire une mission ainsi en plein air, si cela ne tourne pas au vinaigre cela peut permettre de se défouler un bon coup ! Alors qu’il s’apprêtait à la rassurer à son sujet et surtout au niveau des coups qu’il avait pris, la demoiselle enchaina alors pour lui affirmer avoir fait son rapport et que la mission était classé. Un léger haussement de sourcil traduisit sa gêne, c’est petit oui je sais. Mais en fait l’homme ne souhaitait pas vraiment reparler de cette mission déjà classé. On ne peut pas dire que cette dernière faisait partie des meilleures qu’il ait fait. Et il ne doutait d’ailleurs pas d’elle concernant le rapport, après tous les papiers cela devait être un peu son domaine non ? Quoiqu’il en soit Melvin secoua négativement la tête.

- Non je ne voulais pas savoir ça en fait, je me demandais juste ce que tu faisais ici.

Il n’était pas non plus du genre à repasser derrière les autres pour vérifier si le travail était correctement fait quoi. Il faisait confiance aux gens avec qui il travaillait en général, à quelques exceptions près. Mais après chacun son truc et ce que fait les autres ne le regarde pas. Du genre discret on ne pouvait pas lui reprocher d’être trop collant en tout cas. Remontant légèrement la manche de son haut, il dévoila un simple bandage proprement placé et bien serré sur ce dernier. Parcourant a peu près la moitié de l’avant-bras.

- Sinon ne t’en fais pas, je vais bien. J’ai l’habitude, au moins ça t’as permis de voir un peu les missions sur le terrain non.. ?

Pas qu’il dise de bêtise quoi. Ce serait bête qu’elle lui annonce qu’elle avait déjà fait des missions en extérieur avant. Bien que sa non-capacité à manier une arme prouvait selon lui le contraire. D’ailleurs, s’en sortait-elle avec ces dernières ? N’étant pas du genre à se vanter, mais Melvin pouvait être facilement considéré comme l’un des meilleurs tireurs de Pandora. En même temps le pouvoir de son Chain était exclusivement basé sur ça donc bon… Tournant la tête vers les cibles mis à disposition il lâcha l’air un peur ailleurs bien que cela soit juste son éternel façon de parler. Neutre, bien que très gentil au fond… Très au fond même.

- D’ailleurs tu as besoin d’aide ? Si tu veux je peux t’aider à manier les armes, ça peut être utile, même hors mission.

Eh oui, on n’est pas en danger qu’en mission. On peut être amené à se défendre n’importe où, bien qu’il ne faille pas devenir parano non plus hein.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
DC de Gilbert.~



Merci Ayu pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 48
Age : 21
Personnages préférés : Vincent & Break (oui, oui en même temps u_u) et ce cher Duc Barma =)

Feuille de personnage
Nom & prénom: Catalyn Curtana
Nom du Chain : Croque-mitaine
Groupes: Pandora


MessageSujet: Re: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   8th Septembre 2013, 06:16

Catalyn avait détourné le regard, le reportant sur l'arme entre ses mains. Un pistolet qui lui avait déjà sauvé la vie. Grâce à Melvin qui lui avait donné. Néanmoins l'archiviste si elle en était reconnaissante ne se sentait pas vraiment redevable. Mais peut-être que c'était des remerciements que venait chercher son ancien partenaire? Elle le détailla du coin de l'oeil. Elle le voyait plus comme une personne assez discrète pas vraiment le genre à vouloir briller à tout prix. Pourtant on ne pouvait pas dire que cela arrangeait la jeune femme. Elle avait dû mal à comprendre ce qu'il avait en tête et n'avait pas envie de répondre à côté. Il fallait relativisé : il y avait peut de chance qu'elle arrive à paraître encore plus bizarre que lorsqu'elle l'avait rencontré. Cette idée n'arrivait pas à la détendre...

Quand il lui avait demandé comment elle allait elle avait répondu machinalement. Catalyn commençait juste à penser que pour une raison inconnue, il puisse tout simplement vouloir savoir ce qu'elle devenait après la mission. On pouvait dire que faire du catch dans la neige n'était pas le passe temps préféré de l'archiviste. Mais à part quelques hématomes elle s'en remettrait. Alors que quelqu'un aussi distant que Melvin puisse s'inquiété un peu pour elle la troublait. D'autant plus qu'elle ne croyait pas avoir l'air d'une pauvre petite chose sans défense. Quoi qu'il en soit, revoir son collègue n'était pas pour lui déplaire. De même qu'il lui fasse confiance. Catalyn n'aimait pas qu'on vienne mettre son nez dans ses affaires surtout que pour le coup elle était suffisamment qualifiée pour s'en occuper seule. Quand celui-ci répète qu'il se demandait ce qu'elle faisait là, la jeune femme le regarde à nouveau franchement. Elle fronce légèrement les sourcils en se demandant ce qu'elle pourrait faire ici à part essayer de progresser dans le maniement des armes à feu. D'ailleurs, lui parler uniquement pour vérifier est plutôt superflu... Melvin aurait pût simplement l'observer tirer à côté de la cible. Finalement, elle n'était pas la seule à être un peu bizarre.

Il lui montra ensuite son avant-bras bandé. Catalyn se dit qu'il devait certainement avoir d'autre blessures mais se tue. Se déshabiller au milieu de la pièce pour se montrer mutuellement ses misères n'étaient pas vraiment une bonne idée. Elle se dit qu'ils ressemblaient à des enfants un peu canailles qui frimeraient en exhibant leurs bobos après les cours. Bien sûr, leurs plaies n'étaient que les dernières traces visibles de la peur qu'ils avaient éprouvée et de leur lutte. Pas vraiment la définition d'un trophée. Quoiqu'il en soit cette pensée fugitive lui détourna l'attention et elle faillit ignorer la question de Melvin. L'archiviste se reprit et répondit avec un temps de retard en hochant la tête.

-Il arrive que je doive allez sur le terrain pour accélérer la procédure mais tout est déjà fini. Mon travail consiste à constater les événements. Pas à les vivre. Disons que c'est moins fatiguant et salissant.

Elle omit volontairement de dire qu'elle ne risquait pas de se faire tuer par des rapports écrits ou des témoins. Quoiqu'elle se soit déjà fait frapper par un civil en état de choc. Mais il y avait toujours un membre de Pandora dans le coin pour les maîtriser dans ses cas là. Catalyn faisait surtout référence à l'état déplorable dans lequel ils s'étaient quittés : débraillés, frigorifiés et couverts de boue sanglante. La copie conforme des membres de Pandora qu'elle faisait s'éloigner du lieu des combats pour constater des dégâts et des victimes avant de les interroger et de les renvoyer chez eux en grommelant. Sans oublier de ronchonner si ils ne se dépêchaient pas de compléter leur déclarations par un rapport écrit.

-Bien sûr.

Réponse minimale au deux phrases de Melvin. Catalyn avait répondu vite pour qu'il ne puisse pas changer d'avis. Ce n'était pas parce qu'elle était décidée à pouvoir au moins se défendre qu'elle voulait passer beaucoup de temps ici. L'archiviste se rappelait qu'elle avait progressé plus vite avec un professeur que seule lorsqu'elle avait apprit le à jouer du violon. Cela ne pouvait pas être si différent, non? Bien vite elle vint se placer à côté de son collègue avec une attitude de bonne élève attendrissante. Ce qui ne l'empêcha pas de sursauter quand un quelqu'un du stand à côté tira. Il avait dû se placer là pendant qu'ils parlaient. La balle atteint la cible près du centre. L'archiviste essaya de copier la façon dont se tenait son voisin, visa soigneusement avant de presser la détente. Et de grogner, ignorant totalement Melvin, en voyant son échec. Elle lui lança un regard mi-accusateur mi-honteux.

-Tu peux m'éclairer sur le pourquoi d'une telle différence entre endroit où l'on vise et impact?

Si Catalyn n'aimait pas perdre, elle aimait encore moins que l'on puisse en être témoins. Sa Chain avait déjà été victime de son irritation et le ton presque boudeur sur lequel elle parlait à Melvin montrait bien qu'il allait aussi en faire les frais. A moins que l'archiviste trouve enfin le moyen de disparaître parce qu'elle ne se sentait pas très à l'aise au milieu de professionnels.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 134
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Glen et Elliot toujours.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Melvin Legacy
Nom du Chain : Elès Ravenswood
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   16th Septembre 2013, 02:47

Cette rencontre devait très certainement changer de la précédente, vu qu’il n’y avait cette fois-ci personne pour les interrompre. Et quand je parle de personne, je parle bien évidement de Chain tueur qui rêve de noyer notre homme et son Chain hein. Il faut dire que Melvin n’avait pas pour habitude de se faire des relations, amicales ou autre d’ailleurs. Bien trop réservé, il donnait souvent l’impression à ses collègues qu’il ne voulait pas être déranger pour un rien. Reste à savoir ce qu’est ce rien pour lui. Pourtant il n’était jamais contre une discussion hors travail au contraire, il n’est pas un cas social non plus. Disons juste que son manque total d’expression facial démontrait le contraire souvent. Mais actuellement il prenait des nouvelles d’une ancienne collègue de mission, ce n’est pas un mal non ? C’est bien le minimum lorsqu’on sait que la personne a été plus ou moins secouée par cette mission. Surtout lorsqu’on sait que cette même personne n’est pas une personne habituée à être envoyée sur le terrain. Il se serait sentit bien mal de rentrer au QG en annonçant qu’elle était décédée parce qu’elle n’avait pas sût se protéger et que lui-même n’avait pas pût le faire non plus. Mais inutile de réfléchir à ça, tout le monde s’en était bien sortit, puisqu’il était même question d’aider la jeune demoiselle à tirer un peu mieux avec les armes. Il nota d’ailleurs qu’elle possédait toujours l’arme qu’il lui avait donnée. Du moins c’était une arme que son Chain avait créé pour lui donner. Pratique pour avoir des armes gratuites dans un sens, mais c’était là tout l’intérêt de ce Chain. Les mains dans les poches, il se contenta de suivre la demoiselle qui se replaça comme il faut sur le terrain. Ayant visiblement accepté l’aide de notre homme. Silencieux, déjà qu’il n’était pas non plus un grand bavard il observa sa façon de faire. Ne pouvant s’empêcher d’esquisser un sourire sur le fait qu’elle tentait d’imiter son voisin.

Elle tira. Admira ce qu’elle avait fait, ou plutôt vérifia pour ensuite se tourner l’air boudeur. Lui demandant pourquoi il y avait une telle différence lorsqu’elle visait et tirait. Haussant les sourcils,  l’homme dût un bref instant réfléchir de quoi elle parlait, vu qu’il n’avait lui-même plus le moindre souci pour tirer depuis bien longtemps. Ce serait le comble pour quelqu’un n’utilisant que les armes à feu. Tout n’est devenu que reflexe. Esquissant toujours un léger sourire devant cette attitude enfantine, l’homme s’avança pour se mettre à sa place et se mettre en position pour tirer. Prenant tout son temps pour faire les gestes qui étaient des automatismes pour lui. Il tira, sa cible fût bien évidement touché en son centre, elle était immobile qui plus est, donc d’autant plus facile pour un tel niveau que lui. Se tournant vers la demoiselle il se décida à reprendre la parole.

- Tu n’as pas vu ? Regarde…

Se rapprochant d’elle, il se plaça dans son dos pour la positionner face à sa cible et lui faire tendre son arme devant elle. Il faut que son bras soit dans la continuité de son œil, sinon elle aura un décalage avec sa vue et aura pour commencer l’impression de viser à côté. Sans compter qu’une arme à feu demande toujours une certaine force, il est impensable de tirer d’une seule main lorsqu’on est débutant ou même si notre physique ne suit pas. Au risque de se voir tirer en arrière sans pouvoir rien faire, perturbant donc la visée initiale. Ce ne sont que des détails et pourtant… Après viser légèrement à côté n’est parfois pas non plus dérangeant pour toucher une cible gravement et la blesser ou la tuer. Mais pour ce qui est des détails…

- Si ton œil n’est pas dans la continuité de ton bras tu viseras à côté. Cligne un œil sur deux pour le voir… Tu seras plus précise.

S’éloignant très légèrement d’elle pour lui mettre correctement les mains sur le pistolet, s’arrangeant tout de même pour ne pas être devant le canon des fois que, un coup peut très vite partir et risquerait de le tuer. Ce serait tout de même bête de mourir ici dans de telles circonstances…

- Garde bien tes mains sur ton arme pour avoir un bon maintien et éviter qu’elle ne parte trop en arrière.

Espérant être assez clair dans ces propos. Il fit deux pas en arrière, pour plus ou moins l’inviter à tirer pour tenter de le faire ainsi tel qu’il l’avait placé. Elle était bien sûr libre de prendre tout son temps. Tirant légèrement sur son écharpe pour à peine la desserrer, le jeune homme croisa ensuite les bras pour la regarder faire…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
DC de Gilbert.~



Merci Ayu pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Décidément, à croire qu'on doit toujours utiliser une arme pour se croiser. [Pv : Catalyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ QG de Pandora :: ♠ Salles d'Entrainements-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit