AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Le silence... Et pourtant il y a une horloge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raziel Whitehill


Masculin Messages : 70
Age : 21
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Vide
MessageSujet: Le silence... Et pourtant il y a une horloge...   Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Empty16th Juillet 2013, 02:52

Il faisait bien brumeux aujourd'hui. Le ciel était triste, le soleil caché, les nuages gris, le vent froid. Et pourtant, Raziel Whitehill regardait à travers la fenêtre avec envie le monde extérieur. Il s'ennuyait au plus haut point. Cette chambre, si luxurieuse et pourtant triste à ses yeux... Il n'a jamais aimé la noblesse, et il n'aura jamais choisi d'en être s'il aurait le choix. Raziel est un garçon qui aime bouger dans tous les sens et ouvrir ses ailes cachées. Mais être enfermé dans un manoir ne le gênait pas qu'un petit peu. Il jetait des regards mélancoliques et désespérés vers le jardin du manoir. Il voudrait sortir, même s'il ne fait pas assez beau pour s'amuser, il faut sortir. Le jeune noble mit ses vêtements et sa cravate blanche puis se dirigea à pas décidés vers la fenêtre. Cette fenêtre au rez-de-chaussée était maintenant comme une porte. Et la porte de sa chambre vers les autres pièces du manoir était comme celle d'une cage pour Raziel. La fenêtre est son petit trou qui lui permet de prendre ce qui est de son droit, la liberté. Il sautait de cette fenêtre régulièrement depuis sa plus jeune enfance. Et maintenant, il est plus rusé qu'avant et sait exactement quand sortir et quand revenir sans se faire voir par les servantes du manoir.

Il détestait ces servantes, même si il y en a un grand nombre de jeune filles qui en faisaient parties et qui étaient plutôt gentilles. Mais les âgées le grondaient pour un rien. Et il en a assez. Le blondin avait assez de se laisser faire et s'est décidé de faire quelque chose à cet égard. Et ce pas hors du manoir est la seule chose qui le fait rêver depuis toujours. Le jeune adolescent ouvrit doucement la fenêtre, en prenant le soin de ne pas faire du bruit. Il fit trois pas en arrière, prit son élan et sauta hors de la fenêtre, atterrissant dans une vaste pelouse. Il courut, l'herbe l'aidant à bouger sans bruit. Le noble sortit des territoires du manoir des Whitehill et regarda le ciel gris. Il y avait beaucoup de nuages. Raziel devait profiter de la pause des servantes qui durait à peu près deux heures, pour faire un tour au dehors, et peut-être prendre une calèche pour l'aller et le retour quelque part. Il fouilla dans sa poche et fut joyeux de retrouver assez d'argent pour son voyage en calèche. Il marcha et marcha, regardant dans tous les sens à la recherche d'une calèche à prendre. Il était au point de désespérer lorsque ce qu'il cherchait apparut devant lui. Une calèche se retrouva dans son champs de vision. Le conducteur l'avait garée dans un tour. Le jeune noble fut ravi de la retrouver et s'en alla la monter.

Le voyage n'était pas aussi long que l'adolescent le croyait. Il avait demandé au conducteur de l'emmener quelque part d'intéressant. Raziel paya et demanda au conducteur de l'attendre. Il marcha, regardant ses chaussures et manqua de trébucher sur un escalier de marbre. Il leva la tête, fit plusieurs pas en arrière et resta bouche bée. C'était un énorme manoir qu'il n'avait encore jamais vu. Les plantes avaient poussé aux murs et il semblait presque hanté. Apparemment, personne ne vient plus. Raziel trépigna sur place. Il allait découvrir un nouvel endroit. Et la découverte est la meilleure chose que le blondin adorait faire lorsqu'il sortait en secret. Il dévala les escaliers et entra au manoir. Ce qu'il vit le rendit encore plus étonné. La grande pièce du manoir dont il se trouvait semblait faite pour les cérémonies. Mais puisque personne ne vient plus, l'aura autour de la salle était triste, hantée. Raziel cria son nom, et entendit aussitôt l'écho de sa voix. Cela lui était un peu amusant mais il y avait de plus important à faire. Le blondin monta les escaliers qui menaient vers une énorme horloge. Une horloge ? Pourquoi ne fait-elle pas de bruit ? Raziel Whitehill contempla la grande horloge. Elle semblait silencieuse depuis di longtemps. Depuis des années, on dirait. Les plantes vertes avaient poussé un peu partout tout autour de l'horloge. Raziel crut qu'il était tout seul ici. Il s'approcha de l'horloge et la toucha de la main. Rien ne se passa. Elle était humide et froide. Raziel ferma les yeux dans une humeur de méditation, lorsqu'il entendit un bruit de pas. Ses battements de coeur s'accélérèrent... Qui pourrait bien être ici ?

Raziel se retourna et s'écria d'une voix décidée:


- Qui est là ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Userba10
Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Pette_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com
Kurana Barma


Féminin Messages : 352
Age : 25
Personnages préférés : Leo Baskerville, Elliot Nightray, Oz Bezarius, Xerxes Break
Double comptes : Edwina Phantom

Feuille de personnage
Nom & prénom: Barma Kurna
Nom du Chain : Spyt !
Groupes:


Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Vide
MessageSujet: Re: Le silence... Et pourtant il y a une horloge...   Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Empty13th Août 2013, 01:22

Un silence qui se fait bien trop lourd, dans une pièce sombre. Bien que le silence est une chose d’or, celui-ci ‘invite parfois trop chez le jeune homme. Bien que les sourires se sont fait remplacer par un visage un peu trop triste. Le bonheur est refusée, rien n’est accepter, enfin… Tout est rejeté par notre jeune homme qu’est Leo.  Aujourd’hui n’y échappe pas hélas, un peu trop redondante cette vie, lire, écouter, attendre, dormir, manger… C’est donc ça la vie ? Passionnante… Un soupir se fait entendre par le jeune homme. Penchant la tête pour regarder par la fenêtre pour voir ce qui se passe dehors, on peut dire que rien ne change, rien du tout d’anormal. Se laissant tomber dans son lit, fixant le plafond complètement vide d’envie. Se privant presque de tout, combien de temps il n’a pas touché de piano, ou même voulu être heureux… Trop longtemps.

Alors que le brun commence à se laisser aller dans le sommeil. Sa porte s’ouvre et laisse place aux habituelles capes rouges. Que veulent-ils ? Comme d’habitude donner des nouvelles de tout et rien… Le jeune homme écoute quand même, c’est le chef après tout… Mais d’un coup, il entend le son du mot « sortir » Ah bah ça change un peu quand même… Il regarde le groupe et fait signe qu’il va venir, les Baskervilles sort. Leo se lève doucement, et regarde sa tête dans un miroir. Ouais bon y a mieux pour sortir dehors on va dire, mais pas grave… Le jeune brun n’a que faire d’être sortable ou non. Bien qu’il s’habille bien quand même,  plus sa tête qui est flippante à sortir, mais ceci n’est qu’un détail.

Dans une diligence bien calme, le paysage défile sous les yeux de Leo. Bien que cela ne sois pas si passionnant qu’il semble l’être. Ce n’est qu’un paysage comme les autres enfin…. Peut être que certaines peuvent être en extase devant, après c’est leur truc… Soupirant un peu et se disant qu’aller dans cet endroit peut être dangereux, mais le devoir du chef et d’aller voir…Puis cela le sort un peu quand même ! Donc raison de plus d’essayer d’apprécier cette sortie…oui essayons.

Leo pose pied à terre et sort de cette diligence. Un peu mal au derrière, le chemin est long, ça secoue trop dans une diligence. Quelques membres de cette famille se séparent pour étendre la recherche de potentiels indices qu’ils cherchent, qui n’est que la vérité sur cette tragédie. Bien que cela soit quand même pas mal important. Le chef avance tranquillement dans la bâtisse un peu en ruine, se disant que ça peut lâcher à tout moment ce plancher… Bon ça va Leo n’est pas en surpoids, ça va tenir !

Mais alors que le Baskerville est dans sa quête, il en est vite sorti par un bruit de diligence. Se cachant dans l’ombre et regardant, un jeune homme blond en sort. Pestant un peu que cela soit-un membre de Pandora, celui-ci avance doucement pour ne pas rester fixe. Il réfléchit un peu, faut-il partir ou en profiter ? Soupirant maintenant, c’est bien le moment pour Leo d’avoir un peut être agent de Pandora dans les lieux ! Il le voit se rendre dans la salle de l’horloge. Un instant, il c’est dit de le suivre, ou bien l’enfermer dans la pièce… Ah ouais pas bête. Le jeune homme approche de la porte, mais il se rend compte que le verrou est hélas trop vieux pour fermé…

« Et zut… »

Alors que Leo aller faire un demi-tour, la voix de l’intrus se fait entendre. Galère…. Double zut tient. Leo se retourne et voit bien qu’il est remarqué, c’est bien le moment de se faire voir… Bon peut être qu’avec un coup de chance il… va partir en courant, ou fuir, ou s’évanouir dans la panique… ? Ouais bon la dernière option est un peu trop surréaliste… Bon aller on reste calme, on se montre gentil, on n’attire pas l’attention des autres Baskervilles ! Leo approche un peu.

« Je… »

Alors qu’il va parler, la porte claque et se verrouille d’un coup…Leo se retourne avec de gros yeux, et avance vers la porte, mais des décombres tombent devant… Sois le destin se fiche de lui, sois sa chance est totalement… Morte ? Fixant les décombres dépité, le voilà enfermé avec un inconnu qui peut lui être dangereux… Que dire… Ah oui AU SECOURS!!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Iycq

Ex Leo-sama♥

Barma un jour ! Barma toujours...hélas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/
Raziel Whitehill


Masculin Messages : 70
Age : 21
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Vide
MessageSujet: Re: Le silence... Et pourtant il y a une horloge...   Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Empty26th Août 2013, 11:21

Raziel Whitehill plissa les yeux pour voir malgré la semi-obscurité qui s'installait dans la grande pièce. Après tout, les années avaient poussé les plantes à grimper le long des fenêtres. Il vit un jeune homme aux cheveux bruns au seuil examiner la serrure et essayer de la fermer, avec un air plutôt attentif. Que comptait-il faire avec une vieille serrure rongée par le temps et la poussière au points qu'elle ne sert plus à rien ? L'enfermer, peut-être ? Mais non, quelle idée ! Le blondin enleva sa main de l'horloge et sentit chaque centimètre de sa main glacé et chaque cheveu sur sa peau se hérisser comme un chat qui se protégeait du froid. Il descendit quelques marches pour s'approcher de l'inconnu. Apparemment, la voix du jeune noble l'avait apparemment alerté qu'il était trop tard pour s'éloigner. Le blond vit l'inconnu s'approcher un peu et dire un mot qui fut interrompu par un grand bruit sourd. Les épaules de Raziel se haussèrent brusquement et il ferma les paupières malgré lui. En les rouvrant, il vit que la porte avait claqué, la serrure s'était fermée au choc et des décombes s'étaient tombées devant la porte au moment où le brun avançait pour essayer de l'ouvrir. Il fallut un bon moment à Raziel pour sortir du choc et enchaîner les événements qui arriveront par la suite. S'il restait enfermé longtemps, la calèche qui l'attendait s'en ira. Et si elle s'en va, il ne trouvera pas comment rentrer. Et s'il ne rentre pas, ce sera ses funérails au manoir des Whitehill. Le visage terrifié, Raziel attrappa sa tête des mains et se mit à frotter ses cheveux et y mettre du désordre, plus paniqué que jamais. Il fit les cent pas, mijotant:

"Si je ne rentre pas au manoir, ce seront mes funérailles... Je jure que ce seront mes funérailles... On m'interdira la sortie pour des mois... On se fera ma peau pour le dîner... On me privera de dessert poour le reste de ma vie... Non, Ils feront de moi leur dessert après le dîner..."

Il continua à ronger ses idées de panique, jusqu'au moment où une voix dans sa tête le poussa à faire quelque chose pour essayer de sortir. Il n'y avait pas de temps à perdre, s'il voulait survivre à la crise de nerfs que les servantes piqueront lorsqu'il retrouveront sa chambre vide. Le blondin aurait juré qu'ils fouilleront le manoir jusqu'au moindre centimètre suspect. Il courut vers la porte, s'arrêtant à temps pour s'incliner devant l'inconnu. Même dans de telles situations, il avait appris depuis son enfance à ne pas abandonner les manières des nobles. Raziel Whitehill marcha sur le tas de décombes et frappa la porte de l'épaule, essayant de forcer la serrure seul. En vain. Sa tête se retourna de gauche à droite. Le jeune noble attrape un baton et en arracha un petit morceau, presque comme une grosse aiguille. Il s'agenouilla devant la serrure et se concentra pour essayer de l'ouvrir plutôt que de la forcer. Inutile... C'était une peine perdue d'avance. Raziel le savait depuis le début. Il fallait faire de son mieux. Mais son corps était fatigué des coups d'épaule qu'il avait donné à la porte. Si l'inconnu l'aidait, ce serait un bon geste de sa part. Mais si Raziel réussisse à l'ouvrir, ce n'est pas uniquement pour lui-même, mais pour tous les deux enfermés dans cette pièce. Raziel se sentait fatigué. Se levant, il jeta le morceau de bois et marcha vers les escaliers menant vers l'horloge, pour s'y reposer un peu et réfléchir. En croisant les doigts derrière la tête et observant le plafond, il dit audiblement:

" Bon, je crois qu'on est enfermés pour de bon."

Malgré la froideur des marches, une vague de repos envahissa son corps. Il essaya de se calmer lui-même. Mais à qui mentait-il ? son coeur battait comme un tambour de guerre dans sa poitrine. Son crops fatigué lui criait de rester là. Mais son esprit inquiet l'ordonnait de se lever et de demander de l'aide à l'inconnu pour forcer la serrure. Mais il n'y avait vraiment aucun moyen de sortir ? Raziel se mit à réfléchir rapidement. S'il se servait du bâton pour casser une fenêtre, il pourrait sortir en montant sur le dos de l'inconnu. Enfin, l'un d'eux pourra sortir, et essayer de forcer la serrure du dehors. Mais s'il n'arrive pas, qu'arrivera-t-il à l'enfermé ? Enfin, si c'était Raziel qui sortait, il aurait demandé de l'aide. Mais il ne laisserait jamais l'inconnu enfermé. De telles pensées lui donnaient mal à la tête. Il se leva, le dos endolori par les marches glaciales. Il s'approcha vers l'inconnu et lui tendit une main chaleureuse mais un peu tremblante. Autant profiter de la situation. D'un visage accueillant, Raziel s'exprima:

" Tant qu'on est là, je m'appelle Raziel Whitehill !"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Userba10
Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Pette_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Contenu sponsorisé



Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Vide
MessageSujet: Re: Le silence... Et pourtant il y a une horloge...   Le silence... Et pourtant il y a une horloge... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le silence... Et pourtant il y a une horloge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Manoir du Sacre :: ♠ Horloge du Silence-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit