AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin Messages : 70
Age : 19
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   15th Juillet 2013, 07:00

Il faisait assez beau aujourd'hui, les oiseaux chantaient joyeusement dans leurs nids sur les arbres et les nuages blancs comme neige emplissait le beau ciel bleu clair. L'herbe mouillée d'eau de pluie dégageait la bonne odeur de la terre et un bel arc-en-ciel se dessinait près du beau disque doré répandant ses rayons d'or qui s'appelle le Soleil... Bref, il était temps de sortir. Raziel lisait un livre extrêmement ennuyant dans le manoir des Whitehill. Il avait toujours détesté cette bibliothèque. Cet endroit dégageait l'odeur de la poussière et on n'y lit presque plus rien. Il n'y a là-bas que les livres historiques aux pages tous jaunis ou les vieux documents de la famille parlant d'un passé qui s'est effacé peu à peu révélant ce terrible présent. Le jeune noble s'était ennuyé de toute la journée après ses cours de manières de politesse et de langues. Le Manoir était vide puisque les parents du jeune noble sont sortis régler quelques affaires chez d'autres nobles de leur même niveau. La famille des Whitehill n'était pas une des grandes familles Ducales, elle était une de ces noblesses d'un niveau un peu plus bas.

Le pauvre adolescent était ravi qu'il n'était pas un duc ou un héritier d'une famille Ducale, sinon sa liberté aurait été de plus en plus serrée jusqu'à être comme un rat dans une cage où il a juste de l'espace pour respirer, mais sans bouger. Le jeune noble rêvait toujours de l'éternelle liberté, hirs de ce manoir. Il la considérait comme son droit à lui, dont il doit le prendre en secret chaque jour après les cours. Et c'est alors que l'adolescent profita du moment de silence et repos des servantes. Il ouvrit délicatement la fenêtre et sauta hors de sa chambre, laissant joyeusement le livre ennuyeux traîner sur son lit. Il laissa un petite pierre pour que la fenêtre ne se referme pas sur lui. Sinon, il serait enfermé au dehors et obligé à se glisser de la porte avant du manoir, ce qui était très difficile. Le noble préféra ne pas prendre le risque.
Avec une grande joie et activité, Raziel Whitehill courut hors du manoir, se dirigeant où ses jambes pourraient l'emmener, sans vraiment décider de l'endroit lui-même. Il se laissa aller promener par ses jambes. Ces chères jambes qui les a récupérés il n'y a pas longtemps. Le blond ne voulait le moins du monde invoquer ce terrible passé qui lui revenait souvent dans les cauchemars et qui lui rappelait un jour, un seul jour où il a failli être dévoré par une psycopathe qui a perdu la tête. Mais maintenant, le jeune blond sait qu'il ne faut pas s'en aller loin du manoir, sinon il risquera de croiser la route de cette folle, et de croiser aussi la route d'une autre; la mort.

Raziel se promena, regardant le paysage défiler, se réjouissant de sa liberté temporaire, comme un oiseau hors de sa cage qui serait condamné à y retourner après un certain moment. Il retrouva un vieil homme qui avait garé sa calèche. Les chevaux étaient joyeux et bouillonnaient de vie, demandant à dégourdir leurs jambes. L'adolescent se dirigea vers le vieil homme et lui demanda gentiment:

" Bonne journée, monsieur. Où vous dirigez-vous ? "

Le vieil homme ne l'entendit pas. Il regardait bizarrement le paysage naturel et semblait avoir un long flashback. Raziel attendit un moment. Puis, voyant que le vieil homme ne remarquait même pas sa présence, le blondain se râcla la gorge bruyamment puis répéta sa question à haute voix:

" Excusez-moi. Bonne journée, monsieur. Où vous dirigez-vous ?"

L'homme sursauta sur place comme si un fantôme s'est apparu à côté de lui et s'est mis à lui parler. Ce geste fit sourire le jeune Raziel. L'homme le regarda et sembla comme figé surplace comme une statue, bouche bée. Le blond devina qu'il était ému qu'un membre d'une famille noble avec ces vêtements propres et faisait apparaître la luxure - mais pas le comfort pour le pauvre Raziel - aurait pu se retrouver près de lui. Après un bon moment, le vieil homme se réveilla et répondit d'une voix ensommeillée mais rêveuse au jeune garçon:

" Bonne journée, petit noble. Je me dirige vers Réveil, une ville qui n'est pas bien loin. Vous voulez m'accompagner ?"

Le jeune blondain sourit et hocha la tête d'un signe affirmatif. C'est exactement ce qu'il voulait. Il avait oublié d'apporter assez son argent de poche pour payer un voyage payant dans une calèche. Il devait donc demander ce service à une aimable personne qui aimerait bien l'emmener. Le vieil homme lui rappelait un autre qui était très gentil et qui avait eu la bonne volonté de l'emmener jusqu'à Sablier, où il avait rencontré une nouvelle amie, Heileen Bleauereiss. C'était un de ces beaux jours dont il se souviendra pour toujours. Le noble monta dans la calèche et se laissa emmener avec le vieux - qui avait l'air si joyeux d'être en présence d'un membre de la noblesse qu'il semblait avoir honoré sa pauvre vie ! - jusqu'à une grande ville. C'était Réveil, une ville bouillonnant de vie. Raziel demanda à descendre et remercia le vieil homme, lui donnant la majorité de ce qu'il avait d'argent sur lui. Il se laissa promener, regardant un peu partout avec une certaine curiosité. Le jeune adolescent arriva vers des rues sombres et un peu étroites. Il s'arrêta. Sa respiration se fit plus rapide, de la sueur apparut sur son front, couvert de mèches blondes comme or. Un flashback lui vint. Une ruelle sombre comme celle-là, des cheveux longs et blancs, un visage aux yeux rouges, une douleur insupportable, un cri, du sang,... Raziel secoua la tête violemment. Il voulait se  débarrasser de ces souvenirs le plus tôt possible et à tout prix. Il courut et courut sans voir devant lui...

" Non... Non... NOOOOOOON !!"

Il courut, couvrant ses yeux, ne voulant pas se rappeler de ça en étant réveillé. Non, il en avait assez de voir cette scène des millers de fois dans ses cauchemars, il ne voulait pas la revoir en étant réveillé. Le jeune blondin courut jusqu'à heurter de plein fouet un corps. Il fit deux pas en arrière et remarqua des vêtements verts émeraudes de la grande noblesse et une taille plus haute que lui de plusieurs centimètres. Il se baissa respectueusement et s'excusa :

" Je suis désolé, j'ai... J'ai eu un mauvais flashback..."

Il fit encore deux pas en arrière et regarda le visage de celui qu'il avait heurté. C'était un jeune homme avec une longue tresse descendant le long de son dos, des vêtements de noblesse verts émeraudes, des yeux de la même couleur, une chevelure blonde avec une mèche rebelle et un visage lumineux. Raziel se frotta les yeux, ému de voir un autre membre de noblesse dans cette rue. et de ce qu'il voyait, ce n'était pas un de la noblesse du même niveau que lui. Ses vêtements laissaient voir un membre d'une des grandes familles ducales, devina le blondain...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com
avatar


Masculin Messages : 41
Age : 22
Personnages préférés : Moi même

Feuille de personnage
Nom & prénom: Bezarius Jack
Nom du Chain : B-Rabbit
Groupes: Bezarius


MessageSujet: Re: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   15th Juillet 2013, 09:06

De retour à Réveil, Jack flânait dans les rues marchandes, sans se préoccuper des gens qui parlaient sur lui sur son passage. Il n'y est que trop habitué. Après tout, on l'a toujours dévisagé, en mal ou en bien. Heureusement que la plupart des personnes ici ne connaissent pas sa véritable identité. Après tout, peu de personne sont vraiment au courant de ce qui se trame dans l'Abysse, c'est juste un endroit pour effrayer les jeunes qui ne sont pas sages. Histoires populaires, pauvres naïfs qu'ils sont. C'est bien plus compliqué que ça. Alors il ne risquait pas que quiconque le reconnaisse ici.

Il marchait donc gaiement, des filles se retournant sur son passage et lui, toujours souriant. Parfois un peu plus aguicheur avec celles qui osaient davantage s'approcher de lui. Mais souvent, on était impressionné par sa personne. Un noble qui n'hésite pas à se faire remarquer en gardant ses vêtements de haute couture dans la ville. Mais Jack se fiche bien de ce que les gens peuvent penser de lui. Il n'est qu'un fabricant de boîtes à musique, rien de plus. Du moins, c'était ce qu'il faisait. Sûrement songe-t-il à s'y remettre, c'était une bonne activité qui lui permettait de se vider l'esprit. Mais son oeuvre d'art restera à jamais la montre à gousset qu'il a façonné et qui reste dans sa poche. Comme ça, il a toujours une partie d'elle sur lui.

Mais aujourd'hui est un jour de marché, une fois n'est pas coutume. A Réveil, soit c'est jour de fête, soit c'est jour de marché. Enfin, c'est ce que le blond pense. Mais ces longues années d'absence l'ont quelque peu perdu, il a du mal à se faire des repères, il marche sans trop savoir où il va et parle avec personne et n'importe qui.

Nous sommes donc en plein milieu de l'après midi lorsque Jack se décide de se reposer dans un café. Il s'assoit alors en terrasse, pour savourer le soleil qui lui avait tant manqué. Il commande un thé qui arrive bien vite et le boit doucement, le sourire aux lèvres. Personne ne vient l'importuner et il apprécie cela, même s'il continue de voir que tout le monde le dévisage en passant. Des murmures se font également, murmures qu'il entend. En tant que presque musicien, il se doit d'entendre beaucoup de chose. Vous imaginez sinon, vendre une boîte à musique avec plein d'imperfection ? Ça n'irait certainement pas. Les compliments fusent donc dans la rue.

Une jolie serveuse au cheveux roux et aux yeux vairons vient alors lui quémander les sous de son thé. Yeux vairons, il pense immédiatement à Vincent et un bref rire imperceptible pour la serveuse s'échappe de ses lèvres. Vincent, que penserait-il de lui maintenant ? Il serait curieux de voir ça. Lui sauterait-il dessus ? En mal, ou en bien ? La curiosité est un bien vilain défaut, mais maintenant, il a envie de le voir. Mais pour cela, il devrait aller au manoir des Nightray, ou bien au Quartier Général de Pandora. Excursion bien trop abusive dans tous les cas. C'est déjà bien beau qu'il soit libre de ses mouvements, n'allons pas chercher à se faire emprisonner. Ils en sont capables après tout, non ?

Le méchant de l'histoire, c'est moi.

Il règle donc sa commande avant de s'en aller d'un pas léger, non sans un dernier sourire à la serveuse qui ne peut s'empêcher de sourire devant tant de beauté. Jack est beau, et il en profite, parfois un peu trop. Grand manipulateur. Il faut juste manipuler ceux qui ne le savent pas encore. Mais toutes les personnes hautement placées sont au courant de sa condition, de sa position, de qui il est et de ce qu'il a fait.

Maudit sois-tu, Arthur Barma.

Ce dernier était supposé rédigé un faux journal, il devait chanter ses louanges, le faire passer pour le héros. Et il a tout codé, Rufus, son descendant a donc tout décrypté. Saleté de Barma... Mais il faut accepter la situation telle qu'elle est, de toutes façons, ce n'est pas comme si il pouvait y faire grand chose, encore moins à l'heure actuelle. Il pourrait essayer de renverser l'histoire, encore une fois, mais il a clairement avoué, donc c'est désormais trop tard. Enfin, en attendant, il va juste profiter de sa journée.

Il se laisse donc encore une fois, guider par ses pieds. Il quitte alors peu à peu le marché et s'enfonce dans les ruelles de Réveil. Ruelles qui s'entortillent de plus en plus, qui se croisent de plus en plus. Un vrai labyrinthe, pense-t-il. Une odeur lui parvient. Une odeur sale, une odeur noire, une odeur qui pourrait faire peur. Une odeur qu'il connaît, alors qu'il ne devrait pas. Qu'il connaît grâce à Oz. Celle de l'Abysse.

Jack se retourne alors, fronce les sourcils, tout sourire a disparu, la méfiance a pris sa place. Peut être même de la peur. Il est tout seul, pas d'Oz a l'horizon. En même temps, pourquoi voudrait-il le protéger ? Il se met alors à courir, pour essayer d'échapper à cette torpeur. Il aimerait faire demi-tour mais il sent que la nuisance vient de derrière lui. Si seulement elle pouvait ne pas l'attraper, car il n'a aucun moyen de gagner, aucune arme à sa disposition.

Sa respiration se fait alors plus haletante, ses vêtements l'empêchent d'être vraiment libre de tout mouvements et surtout... Ces ruelles étroites qui le gênent.

Mais d'un coup, il revient à la lumière du soleil et s'arrête net. Une douce chaleur l'envahit et il sourit. L'obscurité est passée pour faire place à la lumière. Il y a vraiment des gens qui vivent là dedans ? Entourés de toute cette noirceur étouffante et accablante ?

Il se retourne alors, l'obscurité a totalement disparue de la ruelle. Oserait-il ... ? Oui. Il y retourne, mais juste au carrefour, histoire de voir ce qu'il s'y passe. Les ruelles sont peu éclairées à cause des hautes bâtisses qui les surplombent mais cela change du noir presque complet qui y régnait quelques secondes auparavant. Jack sourit donc et pousse un sourire de soulagement.

Alors qu'il pensait que tout danger était écarté, un coup dans son dos le percute et il manque de tomber. Il se rattrape avec son pied en faisant quelques pas en avant. Un peu surpris, il se retourne vers l'auteur de cette perturbation. C'est un garçon bien plus petit que lui, plutôt bien habillé par rapport à ce qu'il a pu voir tout à l'heure.

Le garçon baisse alors la tête en voyant devant qui il se trouve. Est-ce parce qu'il l'a reconnu ou juste par preuve de politesse ?

" Je suis désolé, j'ai... J'ai eu un mauvais flashback..."

Jack est encore un peu surpris mais un honnête sourire éclaire bientôt son visage. Il s'agenouille alors, étant, de ce fait, plus petit que lui mais qu'importe. Il lui pose alors une main sur la tête pour que le jeune la relève.

"Il n'y a aucun soucis, es-tu blessé ?"

Notre Bezarius espérait sincèrement que ce n'était pas le cas. Mais il n'était pas tombé après le choc, c'était déjà une bonne chose. Mais un dos n'est pas toujours bon, un nez, c'est fragile après tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 70
Age : 19
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   15th Juillet 2013, 10:05

Raziel Whitehill se sentait horriblement coupable d'avoir failli fait tomber un membre des grandes familles ducales. Il n'avait jamais fait quelque chose de ce genre à un membre de la noblesse ; généralement, sa famille le grondait et lui donnait punition après punition, et sanction après sanction, et tous ensemble devenant de plus en plus injustes par rapport à ce que le jeune adolescent faisait. Son père passe parfois le frapper juste parce qu'il a fait une bêtise ou ne s'est pas conduit assez poliment envers un noble. Ce dernier disait qu'il faut se conduire comme il faut aux membres de la noblesse pour garder son rang et se faire respecter. Le blondain ferma les yeux fortement, s'étant attendu à un grand coup au visage. Il crut qu'une personne vivant avec une des grandes familles ducale serait énervée de s'être sali les vêtements avec un adolescent d'un rang plus bas. Mais Raziel ne ressentit rien de douloureux. Le pauvre petit étonné ouvrit un oeil, et vit, plus ému que jamais, le jeune homme devant lui s'agenouiller et lui mettre la main sur la tête. Raziel demeura bouche bée. Il n'avait jamais, pas une fois de sa vie, vu un noble se comporter aussi gentiment avec lui que ce jeune homme à ses côtés. La joie emplit de coeur de l'adolescent. Même pas ses parents ne s'étaient jamais agenouillé devant lui pour lui parler comme s'ils étaient de sa taille. Cela donnait un sentiment de culpabilité au jeune adolescent, d'avoir fait une bêtise et rien reçu en échange. Il se sentait merveilleusement heureux, maintenant. Le blondain n'avait, pas une fois dans sa vie, reçu autant d'affection. Ses servantes avaient reçu des ordres de se comporter durement avec lui. Ses parents, avec leurs absences et leur mauvais traitement, croyaient bien l'élever. Mais l'adolescent souffrait d'un manque d'affection d'un manque d'un vrai père. Il n'avait même pas de frères ou soeurs. Il aurait toujours aimé avoir un grand frère, mais on ne choisit pas où naître, merci beaucoup à l'hasard.

Le jeune noble afficha une expression signifiant qu'il était touché au plus profond de son âme. C'était de sa faute, de sa marche à l'aveuglette qui avait presque fait tomber le pauvre jeune homme qui se montra plus affectueux et plus aimable que la famille même de Raziel Whitehill. Ce dernier a donc développé une personnalité un peu craintive, renfermée dans la majorité du temps, rêveuse, mais qui cherche à se combler le vide en ne pas restant sur place, en étant à la fois joueur, souriant, confiant et amusant, pour croquer la vie à pleines dents, surtout après ce terrible accident qui a failli lui coûter la vie.
Raziel était sur le point de fondre en larmes de joie mais se retint à grande peine. Il entendit le jeune homme lui demander d'une grande gentillesse:


"Il n'y a aucun soucis, es-tu blessé ?"

Raziel fut, encore une fois, touché par la bonté du jeune homme. L'affection de ce dernier fit oublier au blondain le flashback désagréable qu'il avait. Raziel ne put retenir un nez qui coule et des larmes aux yeux. Il sortit un mouchoir et se moucha, essuyant les larmes de ses yeux. Il était plus qu'heureux, maintenant. Personne ne lui avait jamais témoigné une si grande gentillesse. Il se baissa bien bas et dit d'une voix touchée, témoignant une grande reconnaissance:

" Non. Mais personne ne m'a jamais été aussi gentil, vous savez. Je m'appelle Raziel Whitehill, Pour vous servir! "

Le blondin haussa la tête, s'efforça de vite sécher ses larmes et de faire un grand sourire honnête au jeune homme devant lui. Il se portait merveilleusement, mais ne voulait jamais plus retourner au manoir, si les Whitehill n'envoyaient pas des gens pour le chercher. Mais il savait qu'ils le feraient, et que s'iils le retrouvent, ce sera ses funérailles ce jour-même...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com
avatar


Masculin Messages : 41
Age : 22
Personnages préférés : Moi même

Feuille de personnage
Nom & prénom: Bezarius Jack
Nom du Chain : B-Rabbit
Groupes: Bezarius


MessageSujet: Re: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   17th Juillet 2013, 04:52

On aurait cru que le garçonnet qui se tenait devant Jack était .. Craintif ? Jack n'arrivait pas à comprendre une chose comme cela. Pas entièrement du moins. La tête enfoncée dans les épaules, le jeune blondinet attendait. Mais attendait quoi ? C'était la question qui trottinait dans la tête de Jack. Avait-il peur de lui ? L'avait-il reconnu ? Sûrement pas. Si ça se trouve, il ne connaissait même pas son existence. Cela réconforta le grand blond.

Quand il posa sa main sur la tête du petit devant lui, il cru sentir une secousse, comme si il ne s'y était pas attendu. Aurait-il été battu, avant ? Jack ne l'a jamais été. Juste ignoré par sa famille. Il ne s'est pas ce qu'est le pire, l'ignorance ou la haine ? Sûrement l'ignorance. Quand on est ignoré, on existe pas pour la personne en face de nous. Alors que la haine est une forme de sentiment. Et les sentiments font que nous existons pour les autres. Et que nous continuons d'être, alors même que nous disparaissons. Les souvenirs se font grâce à des sentiments. L'ignorance... Ne mène à rien, elle. On oublie juste, après. Il n'y a même pas de manque ou quoi que se soit, c'est juste une personne qui était présente, qui n'est plus là, sans qu'on s'en aperçoive.

Alors même quand il faisait des bêtises au manoir des Bezarius, un peu pour se faire remarquer parfois, c'est vrai, rien n'arrivait. Rien du tout. Cela le blessait mais il n'en montrait rien. Il ne faut pas montrer que l'indifférence de la part des autres nous touche, se serait les faire gagner et ça, il en est hors de question.

Jack aperçu des larmes roulées sur les joues du petit, il ne comprenait pas beaucoup ses sentiments mais les acceptait tout de même. Le noble Bezarius ne pensait pas que le garçon en face de lui était triste, on aurait plutôt dit le contraire, en fait.

Les paroles que Jack eurent à son égard le touchèrent encore, apparemment. Le garçon sorti un mouchoir et se moucha à grand bruit. Jack attendit pendant ce temps, patiemment, toujours un léger sourire sur les lèvres. Le jeune baissa alors la tête ce qui interrogea encore une fois Jack. Ce jeune homme était vraiment intéressant. Il n'avait pas l'habitude de voir ce genre de réactions chez une personne.

" Non. Mais personne ne m'a jamais été aussi gentil, vous savez. Je m'appelle Raziel Whitehill, Pour vous servir! "

Jack du tendre un peu l'oreille pour bien décrypter les paroles basses qui s'échappait de la bouche du jeune homme. Le nez bouché qu'il avait n'arrangeait en rien les choses également. Mais il comprit, et Jack en fut touché. C'est alors que le petit blond redressa la tête et afficha un merveilleux et grand sourire à Jack qui le surprit encore. Vraiment intéressant. Au coin de ses yeux, des perles salines étaient encore présentes, son visage était un peu rougi également, il était très mignon comme cela. Alors Jack sourit à nouveau, de plus belle. Il frotta sa main sur les cheveux du garçon.

"Je suis Jack. Juste Jack."

Bizarrement, il n'avait pas envie de révéler son identité. Du moins, pas tout de suite. Un jour viendrait. Peut être que ce petit serait intéressant à avoir à ses côtés, pendant un certain temps. Il se releva, la main toujours dans les cheveux du garçon à ses côtés. Savait-il au moins ce que signifiait les mots "pour vous servir" pour Jack ? Il aurait bien voulu en savoir davantage mais quelque chose dans sa tête lui dit de laisser couler, pour le moment du moins.

Et voilà que maintenant, il devait se coltiner un môme pour le restant de sa journée. Ou plus encore. Mais ses paroles là sont bien méchantes par rapport à ce qu'il pourrait vraiment penser ou afficher. Jack est juste un manipulateur après tout. Mais il n'a jamais vraiment détesté les enfants. Et celui lui fait une compagnie, c'est toujours mieux que rien.

Il glissa sa main derrière la tête du garçon et l'entraîna à ses côtés pendant qu'il revenait vers la chaude et douce lumière du soleil. C'était bien mieux que ses ruelles sombres pleines de choses sorties droit de l'Abysse. D'ailleurs, pourquoi allait-il vers là bas ? C'est plutôt étrange. Un garçon comme lui n'a pas de quoi se protéger, il n'a même pas une épée à la taille, c'est à se demander même s'il sait se battre. C'est dangereux de se promener comme ça, tout seul, dans des endroits mal famés. On pourrait y faire... De mauvaises rencontres.

Il sourit tout seul en pensant à ça. Il était la mauvaise rencontre, en quelques sortes. Moins mauvaises qu'un Chain qui aurait voulu s’emparer de son corps, certes, mais mauvaises quand même.

Ses yeux clairs le forcèrent à détourner les yeux et regarder par terre, il n'aimait pas ça, il préférait regarder droit devant lui, c'était beaucoup plus agréable. Il plissa alors les yeux et affronta alors le soleil. Avoir les yeux clairs n'est pas super au soleil. Il a tendance à les agresser et c'est loin d'être agréable.

Sa tête se retourna alors vers le petit blond à ses côtés.

"Que veux-tu faire ?"

Il avait du temps à tuer, autant le faire à deux. C'est pour cela qu'il l'avait amené avec lui. Mais il n'avait aucune idée de quoi faire. Et c'était bien là son plus gros soucis. Maintenant que Lacie était morte, que tous les Baskerville... Le détestait, il n'avait plus d'endroit où aller. Il était proche de ce clan, il y a cent ans. On aurait presque pu dire que c'étaient ses seuls amis. C'était sûrement ça d'ailleurs. Alors maintenant, il n'a plus personne à ses côtés. Il doit se refaire, il doit remonter dans la société. Cela risque d'être rude.

Me voilà seul, sans aucun moyen pour te retrouver Lacie.

Pour le moment. Pour le moment. Il fallait se raccrocher à cette idée. C'était sa raison de vivre, de retrouver sa précieuse Lacie. Il forma un poing de sa main, signe de sa détermination, sans que cela soit visible aux yeux de Raziel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 70
Age : 19
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   17th Juillet 2013, 09:52

Comment décrire les sentiments de Raziel ?  C'est pourtant si simple, si remarquable. Le jeune blond était heureux comme il ne l'a jamais été. Et pourquoi ne serait-il pas heureux, tandisqu'il venait de rencontrer la seule personne qui lui a montré de l'affection ? Avant, l'adolescent était comme indifférent de ce qu'il recevait au manoir, sûrement parce qu'il ne savait pas qu'une autre conduite avec lui serait possible. Sans doute parce qu'il ne savait pas qu'il y avait d'autres nobles au dehors qui pourraient se comporter gentiment avec lui. Ne connaissant que sa famille, il crut que leur exemple serait le même pour tous. Mais voilà que la preuve du contraire est devant lui. Il se sentait comme si un jet d'eau froide s'est coulé sur son coeur enflammé de haine envers toute la noblesse. Maintenant, il n'avait qu'une grande envie ; rester avec le jeune homme si aimable envers lui. Il aimerait l'accompagner et vivre avec lui. Mais à cet âge, il n'aura personne pour lui confirmer et assurer la réalisation de ce souhait. Avant, le jeune Raziel se tenait toujours dans son coin, essayant de tout son mieux de satisfaire son entourage, croyant encore que c'est possible. Mais en grandissant, il commença à réaliser que leur satisfaire avait un plus grand prix ; se laisser aller comme un prisonnier, se donner pour leur faire plaisir et se priver de tous ses plaisirs. Le jeune blondin commença à sortir du manoir en secret dès ses 6 ans. Et toutes ces années ont fait de lui un garçon rusé, intelligent, malin. Maintenant, il connaît exactement quand et d'où sortir. Et même faire quelques bêtises à la cuisine pour se créer une ambiance de sortie. Pour être honnête, Raziel n'avait eu que du plaisir à se sortir, en excluant ce terrible jour qui a failli le tuer, sortir était pour lui la porte de sa petite cage qui donne sur le monde de dehors. Et s'il n'avait jamais sorti en cachette du manoir, il restera ignorant du monde malgré tous les cours qu'on lui donnera, et tous les professeurs qu'on lui paiera.
Raziel sentit la main du jeune homme lui frotter les cheveux. Il ferma les yeux, savourant ce plaisir comme un chien récemment domestiqué qui venait de recevoir sa première caresse. Même quand il faisait quelque chose du bien, ou quand son professeur de langues signalait au servantes qu'il avançait et faisait bien, il ne recevait aucun compliment, aucune caresse. On le regardait comme s'il a fait son devoir, comme s'il a fait exactement ce qu'il était supposé faire, et qu'on ne devra rien lui remarquer ou dire. C'était désagréable au jeune Raziel qui ne se sentait que haï dans son manoir. Tant pis, il haïssait le manoir en tout cas, et c'était réciproque. Le jeune homme aux yeux émeraudes s'adressa à lui, la main toujours sur la tête de Raziel:


"Je suis Jack. Juste Jack."

Jack... Un nom bien joli, et si facile de s'en rappeler. Le jeune blond garda son joli sourire lorsqu'il sentit la main de Jack se glisser vers le bas de sa tête et le pousser à l'accompagner. Le jeune noble marcha aux côtés du jeune homme aux yeux émeraudes, se sentant si joyeux et de si bonne humeur. La lumière du soleil les baignait peu à peu. Pour être honnête, la lumière après l'obscurité faisait bien mal aux yeux, et n'était désagréable pas qu'un petit peu. Raziel sentit les yeux lui faire mal. Il les plissa et marcha droit dans la lumière. Comme si c'était un autre monde. Le jeune adolescent avait regardé cette même rue d'une humeur terrible, et c'était très différent de maintenant. La beauté d'un endroit dépend de l'humeur de celui qui le regarde. On aurait dit que Raziel portait des lunettes floues puis sortit de la rue avec une paire toute nettoyée. Mais Raziel ne portait pas de lunettes, mais c'était à peu près la grande différence entre les deux visions. On aurait dit qu'un miracle changea les émotions de Raziel en une douzaine de minutes dans une rue sombre. Raziel était prêt à se payer une punition pour le retard qu'il prendra en prix pour rester avec Jack. Ce dernier le regarda et lui demanda:

"Que veux-tu faire ?"

Raziel avait déjà une réponse dans la tête. Une réponse si simple, si logique. Il retourna la tête vers Jack et s'exprima d'une voix à la fois enfantine, sincère et joyeuse d'un sourire plus heureux qu'il ne l'a jamais été:

" Je voudrais aller avec vous !"

Voilà, il l'avait dit. Il avait dit ce qu'il avait dans la tête. Il aimerait accompagner Jack pour le reste de la journée. Comme ça, ce jour se fera mémorable pour lui. Et lorsqu'il sentira que le temps était venu de dire aurevoir, il sera obligé de se payer une calèche et rentrer dans son manoir, où la tristesse  et l'ennui l'attendent pour de bon, peut-être qu'en arrivant, il fera tomber des oeufs et enchaînera toute une sorte de bêtises dans la cuisine, pour en rire après, regardant les servantes obligées à tout ordonner. Il leur fera payer leurs actions avec lui...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chevelure blonde, des yeux verts émeraudes... Qui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues sombres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit