AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   15th Juin 2013, 07:35

Pour une fois que notre homme faisait quelque chose pour une mission tient. Ou plutôt, pour une fois qu’il était en train de chasser une pauvre petite victime parce qu’on lui avait gentiment demandé. Ah.. pour sûr, il faut tellement supplier Curtis pour qu’il daigne partir dans les missions où le seul objectif est de tuer. Notre brun déteste ça ! Bien sûr ! Pour qui le prenez-vous ? Un pauvre homme sans cœur avec des tendances sadique qui feraient presque peur même à un psychopathe de bas étage ? Eh bien vous avez raison… Car cet homme ne parait pas humain, il ressemble d’avantage à un démon, un ensemble de tous les pires défauts qu’on puisse trouver sur cette Terre. Le pire dans tout cela, c’est qu’il en avait conscience et avait tendance à en être fière. Trouvant très certainement que la vie serait d’un ennuie mortelle sans cela. Nouvelle preuve que notre homme possède un esprit tordu.. Enfin, bref. Cette fois-ci il était là pour une mission non ? Donc techniquement pas pour son simple plaisir de tuer pour passer le temps. Moui. On va présenter la chose comme ça pour le rendre moins détestable qu’il ne l’est déjà. De toute façon, à moins de s’ennuyer à mourir, le Baskerville ne se serait certainement pas déplacé jusqu’à la frontière du pays pour tuer un pauvre homme. Pff, c’était quoi cette mission sérieux ? Et les massacres dans tout ça ? Oui bon, il fallait avouer qu’à part les membres de Pandora, Curtis ne se voyait pas souvent donner ce genre de mission.

Que devait-il faire ? Rien de plus simple. Un membre de Pandora, enfin ancien membre de cette organisation c’était échappé des prisons du repaires des Baskerville. Ce dernier étant à la base utilisé pour avoir quelques informations. Mais bon, vu l’utilité de ce dernier, il avait été décidé que l’achever couterait certainement moins cher que de continuer à le nourrir. Le relâcher ? Eh oh ? Et dévoiler l’emplacement du repaire en le hurlant dans la rue cela vous va comme idée ? Quel était l’idiot chargé des prisons tient. Encore un sous-fifre à deux balles. Notre brun ne se retiendrait pas de lui régler son compte en rentrant. C’était à cause de lui qu’il avait été obligé de retrouver cet homme. L’empêchant de retourner au repaire de Pandora mais ne pouvait le tuer à la vue de tous dans Réveil. Inutile de déclencher une guerre, notre homme n’était pas idiot tout de même. Surtout à cause de ce genre de vermine. C’est pour cela que ce dernier semblait vouloir sauver simplement sa misérable vie en quittant le pays. Ah la bonne blague. Le voilà bon pour lui courir après. C’était marrant le jeu du chat et la souris mais au bout d’un moment ça devient long et surtout ennuyant. Ainsi, Curtis comptait bien régler son compte à cet homme dans ce petit village à la frontière même du Pays de l’Ouest. Au pire qu’il fasse parler de lui, ou qu’il provoque un meurtre ici qu’est-ce qu’il en aurait à faire ? C’est les affaires d’un autre pays pas le sien. C’est pour cela qu’il ne tarda pas à attendre le pauvre homme à la sortie de l’auberge où il avait semblé faire escale. Les bras croisés. Curtis laissa un grand sourire s’afficher sur son visage lorsque l’homme sorti, ses affaires une nouvelle fois prêtes pour s’enfoncer un peu plus dans le pays de l’Ouest. Un coup sur la tête, on le traine ni vu ni connu comme si on portait un ami dans une rue un peu plus sombre et le tour est joué. En revanche il ne devait pas trop compter sur la gentillesse de Curtis pour le tuer, vu l’ennuie qu’il avait eu pour l’attraper.

Souriant de façon peu rassurante, il s’assura bien sûr que sa victime soit réveillée pour voir la fin arriver. Ce n’est tellement pas drôle. Quitte à être là autant s’amuser. Sortant la petite dague qu’il portait tout le temps à la ceinture, estimant qu’une épée n’était même pas nécessaire dans ce genre de moment. L’homme entreprit de le bloquer, voir même de lui attacher un bout de tissu sur la bouche pour l’empêcher de brailler comme un cochon qu’on égorge dans la rue. Ce serait bête de ne pas pouvoir finir le boulot tranquillement non mais. Il y en a qui bosse ! Bref. Retournons à ce cher boulot… Un doigt, deux doigts, trois doigts. Trop long ! Passant à la suite, le grand brun ne tarda pas à commencer à tailler l’homme d’un peu partout, n’hésitant pas un seul instant à l’amputer de temps à autre, le laissant agoniser, partir lentement mais surement. Le voyant faiblir au fur et à mesure que le sang coulait de plus en plus, Curtis ne pût s’empêcher de lâcher sur un ton impitoyablement léger.

- Toujours conscient ? Je fais finir par croire que tu es maso ! Mais tu es un bon jouet c’est bien !

Et hop, le voilà partit pour découper le bras de l’homme. Prenant bien son temps pour découper la chair et contourner l’os et lui déboiter l’épaule au final pour le retirer. Je vous laisse imaginer l’hémoglobine qui giclait. Comme fière de son travail, le brun passa sa mon sur son visage pour rejeter quelques mèches de cheveux en arrière. Laissant une large trace de sang sur son visage. Ne s’en préoccupant guère, il regarda le bras nouvellement acquis. Il souriait. Ne vérifiant même pas s’il était mort ou en train d’agoniser encore le pauvre homme, le voilà parti en sifflotant, le bras de l’homme sur son épaule. Allons-y gaiement ! Eh oh ! On rentre du boulot ! Quoi ? Oui bon, un peu glauque comme boulot… Sans compter les tendances étranges de notre homme. D’ailleurs plus d’un homme ou d’une femme hurla à son passage, surpris certainement de voir un homme avec un bras et couvert de sang. Ne se gênant pas pour faire peur aux autres à son passage. Le Baskerville en vint à se dire que quitte à être là. Autant s’amuser ? Arrivant dans des rues plus grandes il sautilla presque. Ou plutôt marchait d’un pas léger, cherchant un petit jouet pour s’occuper un peu. Oh une petite brune. Allez va pour la petite brune ! Hop, sans plus de cérémonie, le bras du jeune homme passa autours du coup de la petite demoiselle pour l’attirer vers lui. D’une voix presque effrayante tellement elle faisait douce par rapport à son timbre de voix, il murmura.

- Bonjour mademoiselle. T’es du coin ?~

Ah mais quel malpoli ! Il ne s’était pas salué comme il faut ! Quoi vous doutez de sa politesse ? Mais non voyons, il a juste le sienne bien à lui… C’est pour cela qu’il tendit le bras coup vers elle. Comme s’il l’invitait à lui serrer la main. Un sourire en coin. Oh Curtis ! T’aurais pût retirer le sang sur ton visage avant d’aborder une dame !

- C’est quoi ton ptit nom ? Appelle moi Curtis va !~

Eh oh. Il est poli. Il se présentait en premier. La demoiselle avait soit intérêt d’être intéressante pour lui pour ne pas mal finir. Auquel cas elle n’avait qu’à profiter de sa politesse du début…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~



Dernière édition par Curtis Baskerville le 13th Août 2013, 07:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   28th Juin 2013, 22:43

Se balader à la frontière entre deux pays est amusant !... Enfin, ça l'est tout de suite moins quand on s'est fait chassé d'un desdits pays parce que notre nature dérangeait les voisins. Si en général on s'amusait à imaginer ce qu'on pourrait trouver de l'autre côté, là on se demandait plutôt ce qu'était devenu notre maison, nos amis... C'était un peu comme rêvasser du passé. Pourtant cela n'était habituellement pas le genre d'Heileen, qui préférait être une optimiste invétérée, mais contempler l'horizon en se disant qu'elle connaissait ce coin là-bas la rendait pensive. L'envie d'aller voir par elle-même à quoi ressemblait la jolie province de Carillon et la ville dans laquelle sa famille habitait avant lui venait parfois, mais quelque chose l'en empêchait à chaque fois. Quel était ce sentiment qui faisait que son cœur battait la chamade dès qu'elle faisait quelques mètres en direction du pays Ouest ? De la peur ? De l'anxiété ? La possibilité de croiser une tête connue qui la pointerait du doigt en la regardant avec haine l'influençait-elle autant que cela ? Quoi qu'il en soit, il la forçait à faire demi-tour à chaque tentative. C'est ainsi que la jeune femme passait sa journée à aller et venir, errant dans la ville de Toll qui marquait la frontière entre son ancienne et sa nouvelle patrie, sans oser franchir le pas et visiter sa province d'origine.

Ce n'était pas la première fois qu'elle se livrait à une journée de déambulation silencieuse dans cette bourgade assez calme, qui tirait profit du commerce entre les deux états frontaliers. Depuis environ deux ans, notre petite sorcière venait de temps en temps contempler l'idée de se lancer dans l'aventure. Non pas que sa vie à Réveil ne lui plaisait pas – au contraire car elle y avait fait beaucoup de rencontres intéressantes et inoubliables –, mais ce n'était pas sa terre natale, celle qui avait été témoin de ses plus tendres années. Parfois, les souvenirs d'une herbe verte décorée de magnifiques fleurs qui entouraient une belle maison à l'ambiance chaleureuse, ainsi que ceux d'une famille aimante et au quotidien paisible malgré leur secret, lui revenaient. C'était dans ces moments qu'elle entreprenait le voyage, sans oublier de ne pas trop s'attarder dans le coin : sa mère qui était du genre à s'inquiéter pour un rien, alors mieux valait rentrer tôt. En revanche, annoncer sa destination était hors de question. Ariane ne voudrait certainement pas que sa fille s'approche d'aussi près alors que certaines personnes, qui vivaient à quelques kilomètres seulement de Toll et pouvaient très bien y passer, se souvenaient probablement d'eux et n'hésiteraient pas à la prendre en chasse. Bien sûr que cela ne laissait pas la brunette indifférente, mais elle n'était pas du genre à s'interdire quelque chose à cause d'un éventuel danger. Et puis, si elle restait prudente, tout irait bien non ?

Heileen se baladait donc sans but précis dans les rues de la ville frontalière, alors que le temps était un peu maussade sans annoncer de pluie  pour autant et que l'après-midi commençait à peine. Ses pas la guidaient en direction du pays Ouest, tandis que ses yeux grands ouverts ne fixaient rien en particulier. Ils étaient posés sur une lointaine montagne, tellement loin que sa couleur était celle que lui donnait le ciel, mais les images qui défilaient en elle étaient différentes. Ainsi perdue dans ses pensées, elle ne prêta pas beaucoup d'attentions aux quelques cris qui résonnèrent dans son dos. Peut-être qu'un chien avait attrapé la prise d'un chasseur qui passait près de lui ? Autant dire que la question ne l'intéressait pas beaucoup. Quand sa marche s'arrêta, c'était parce que sa marche l'avait menée très près de la délimitation entre les deux états, pas pour se retourner et voir ce qu'il en était. La demoiselle aurait peut-être dû le faire, cela lui aurait permis de voir arriver l'homme qui passa subitement un bras autour de son cou pour l'attirer à lui. Elle ne pouvait pas voir son visage dans cette position, juste entendre sa voix, mais cela suffit pour qu'un frisson lui parcourt toute la colonne vertébrale. Cette voix n'annonçait rien de bon, elle était trop... Trop. Trop douce pour être dénuée d'intentions. On pouvait sentir l'insanité en suinter comme le pus d'une blessure.  

L'inconnu s'éloigna alors, permettant à l'occidentale de se tourner vers lui... Pour constater qu'il était couvert de sang. Et si elle en croyait le bras qu'il lui tendait comme pour lui serrer la main avec, ce n'était pas le sien. Regardant tour à tour le visage du dénommé Curtis et le membre visiblement prélevé sur un homme vivant, elle sentit toute couleur quitter son visage. Son sang se glaçait, ses tempes battaient, ses oreilles sifflaient, ses jambes s'étaient mises à trembler légèrement et tout son corps lui criait de fuir. Cet individu était dangereux, et pas qu'un peu d'après son instinct. Mais en même temps, c'était justement à cause de cette menace qu'il représentait que lui tourner le dos et l'ignorer ne serait pas une bonne idée. Donc, Heileen ne bougea pas de sa place – et ne bougea pas tout court. En le regardant parce qu'étrangement elle ne pouvait pas faire autrement, comme si baisser les yeux serait lui donner encore plus d'emprise sur lui que cette peur qui s'infiltrait lentement en elle ne le faisait déjà, elle répondit d'une voix hésitante et affectée par la tétanie qui l'avait gagnée entièrement.

-Heileen... C'est mon nom. Je... Non, je ne suis pas d'ici.

Enfin pas exactement, à une bonne distance près quoi. Bref, cela n'eut même pas la chance d'effleurer son esprit rendu coupé du monde par le tension. La brunette regarda ensuite le bras tendu vers elle, en se demandant s'il s'attendait à ce qu'elle lui serre la main. L'idée ne la séduisait pas vraiment... Déglutissant bruyamment en serrant les poings, elle tenta de détourner son attention de cette vision morbide.

-Vous... Avez besoin de quelque chose... ?

Faites qu'il réponde non et s'en aille... Fut tout ce qui put lui passer sous le crâne à ce moment. Ce Curtis ne lui disait vraiment rien qui vaille, alors plus vite il s'en irait mieux elle se porterait. Mais au fond, l'apprentie vétérinaire sentait que cela ne faisait que commencer... Finalement, peut-être aurait-elle dû parler de son petit voyage à sa mère. Sa génitrice l'aurait retenue à la maison, et, à l'heure qu'il est, elle ne serait pas dans cette situation qui n'avait absolument rien d'enviable.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   14th Juillet 2013, 03:15

Qui était cette inconnue ? Pour être franc, Curtis n’en avait absolument rien à faire au fond de lui. Disons qu’il n’avait en fait absolument plus rien à faire dans ce coin paumé. Bien trop agacé d’avoir couru après un pauvre homme jusqu’ici pour le tuer d’une facilité déconcertante, le brun s’était finalement décider à tuer le temps un peu par ici. Il allait bien trouver un jouet quelque part non.. ? En espérant que ce dernier soit de meilleures qualités que le précédent. Un truc qui se casse trop vite ou qui n’a aucun intérêt dans son utilisation ne mérite rien d’autre que la souffrance. C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne s’était pas gêné pour récupérer le bras de cet homme tandis qu’il était encore vivant. Lentement, coupant doucement la chair jusqu’à voir le membre de détacher de ce dernier. Non seulement ça fait mal, mais en plus l’hémorragie derrière est plus que conséquente. Bien suffisante pour tuer un homme si ce dernier est laissé seul sans pouvoir recevoir rapidement des soins. Oh, mince alors. L’aurait-il oublié derrière lui ? Quel fâcheux oubli, ce dernier n’allait pas gouter à la lame de Curtis qui serait très certainement en ce moment même sa meilleure amie pour venir abréger ses souffrances. Laisser un homme à l’agonit c’est mieux. S’étant de toute manière assuré à le regarder souffrir assez longtemps avant de se décider à le laisser-là. Il était trop tard pour lui. Il ne bougeait presque plus d’ailleurs, il n’y avait plus rien d’amusant à voir, il ne se tordait même plus de douleur… Pfu. Voilà pourquoi, bien sagement équipé de son nouveau bras il avait décidé de venir serrer la pince à la première demoiselle qui passait par là. Comment ça cela ne se fait pas devant une dame ? Justement ! C’est une femme, raison de plus d’être ingrat et mauvais ! Allez, prouve ton inutilité femme. Qu’il aille se trouver un autre jeu… On allait pas lui en vouloir  de faire des siennes dans un pauvres village en frontière non.. ? De toute façon qu’est-ce qu’on pouvait bien lui faire à lui ? Curtis Baskerville, c’est lui qui a la capacité de tuer les autres membres de son clan, pas eux. Glen ne comptant pas bien sûr…

La demoiselle ne semblait pas prête à lui tendre la main pour la lui serrer. Quelle malpolie ! Soupirant comme s’il était faussement vexé de quelque chose, il eut cependant rapidement droit à la place au prénom de la jeune fille. Heileen.. ? On verra bien s’il le retient. Ou du moins si elle mérite de prendre la moindre place dans son cerveau… Lui bête ? Non mémoire sélective ! Voyant sa pauvre cible restée pétrifiée face à lui, comme si faire le moindre geste équivaudrait à se faire tuer. Remarque, elle n’avait pas tort dans le sens où fuir n’était pas dans son intérêt. Elle se ferait de toute façon rattrapée et tuée… Oh non, ça suffit de courir après les gens. Un peu c’est drôle à force c’est ennuyant ! Mais ce ne fût pas le cas, puisque la brune se contenta de lui demander de sa voix effrayée s’il avait besoin de quelque chose. Un large sourire apparut sur le visage de notre homme. Oh, au moins elle était un petit peu plus amusante que les autres filles ! Mais cela ne voulait pas dire que cette dernière avait le mérite de pouvoir vivre encore… Passant son bras autours de la demoiselle pour souffler sur sa joue, ne se souciant guère de lui mettre quelques taches de sang sur les vêtements –du moment que c’était encore celui d’un autre que le siens hein-, il lui murmura, l’air très faussement charmeur. Il ne cherchait pas à l’être, juste.. a prendre l’attitude la plus détestable qui soit avec son caractère effrayant.

- Je vois je vois. Une touriste toi aussi ? Huhu. Ou j’ai besoin de quelque chose, de la compagnie pour visiter cet endroit. Mais surtout un nouveau jouet.


S’éloignant un peu, ne ratant au passage pas l’occasion pour frôler sa joue avec le bras du mort qui était déjà devenu blanc et donc le sang coulait encore sur le sol. Déteste-moi pensa-t-il. Soit effrayée. Panique. Que de beaux sentiments ! Relevant son visage du bout des doigts en le tenant par le menton, son sourire enjôleur qui faisait plus peur qu’autre chose sur lui était toujours là. Secouant d’un air distrait le bras sous son nez, du sang se mit alors à gicler sur les deux jeunes gens. Pour sa part il en était déjà couvert, peu importe !

- Comment tu peux sans doute le remarquer mon ancien joujou est déjà cassé. J’espère pour toi que tu es plus solide.~

Hm ? Quoi elle avait de quoi paniquer ? Oh eh bien surtout si vous n’avez pas de moyen sûr pour vous défendre face  à lui ou pour vous échapper oui vous avez de quoi avoir peur là tout de suite. C’était de toute façon son but. Voir combien de temps sa victime tiendrait avant de passer à l’étape suivante qui se résumait à de la boucherie. Ah moins que… Emmêlant doucement ses doigts dans les longs cheveux bruns de la demoiselle pour se rapprocher et planter son regard rouge vif dans le sien il murmura doucement. Comme si c’était un secret qui lui était réservé.

- Si tu arrives à me surprendre je pourrais envisager à être soigneux avec mes affaires…♥

Exactement. Le seul moyen de survivre à cet homme était de lui montrer un moindre intérêt. Exemple ? Edwina par exemple. Gamine totalement inutile mais avec une fortune et un manoir remplit de domestique à sa disposition. Qu’est-ce que Curtis y gagnait ? Tout ceci, en plus d’une brave bête obéissante. Oh oui de temps en temps c’est mieux que de tuer… !  Des gens à son servir, qui se plient à ses désirs à cause de la peur qu’il leurs inspire. Mais bon… Bien peu de personnes peuvent l’intéresser et le coup de la fortune c’est du déjà fait. Tu m’en vois navré. Se glissant à côté d’elle pour passer son bras autours de sa taille le brun resta à côté d’elle, penché pour murmurer toujours à son oreille.

- Une petite soif ?

Oui oui tu veux un petit verre avant de mourir ? Puisqu’il ne voyait de toute façon pas pourquoi cette demoiselle serait encore en vie ce soir. Pas de chance pour toi ma brunette !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   2nd Août 2013, 09:50

Heileen ne savait absolument pas d'où sortait cet homme et préférait encore ne pas le savoir. Imaginez donc qu'à cet endroit, tout le monde dégage cette même aura de folie ? Pitié, une seule personne c'était déjà bien assez. Elle regrettait déjà de s'être déplacée jusqu'à Toll, tellement le brun lui faisait peur. En parlant de sa peur, ce sentiment tirait presque de l'instinct : chaque parcelle d'elle-même lui criait qu'il était dangereux, malsain, sans pitié. Vous me demanderez : pourquoi ne pas fuir, alors ? Eh bien, parce que son instinct lui disait aussi que ce serait une erreur que la demoiselle regretterait amèrement. Ou, pour être plus précise, que ce Curtis saurait lui faire regretter. La voilà donc aussi mobile qu'un piquet, face à cet homme terrifiant, tout juste capable de parler et les jambes tremblant légèrement. Que ce devait être amusant à voir, tiens... Mais le vivre, c'est tout autre chose. Quand avait-elle ressenti une frousse pareille pour la dernière fois ? Eh bien, cela datait certainement de son enfance, donc elle n'en avait de toute façon gardé aucun souvenir. On pouvait bien évoquer ce fameux jour où notre petite sorcière s'était retrouvée face à face avec une énorme mygale, mais même là ce n'était pas comparable – et pourtant, le ciel sait à quel point elle a horreur de ces insectes velus et dotés de huit pattes, et ce n'était pas faute d'aimer les animaux. Mais cet individu n'avait rien en commun avec une araignée : il ne blessait pas que quand il fallait se défendre.

L'homme sourit à sa question, d'un sourire presque amical. Presque. Mais ce que la personne vers qui ce faciès était dirigé vit c'est qu'il n'était vraiment pas décidé à la laisser s'en aller bien gentiment et, à cette idée, un nouveau frisson la parcourut.  Il passa un bras autour de son cou, ce qui la fit contracter les épaules en un réflexe qui démontrait bien que ce contact n'était pas le bienvenu. Qu'allait-il donc faire d'elle ? A cette question, Curtis ne camoufla la réponse qu'à moitié.... Enfin il parla tout d'abord et tout simplement de compagnie pour visiter le coin, mais ce n'était qu'une tromperie, comme son ton doux et charmeur. Cet individu était tout à fait détestable et se savait parfaitement, ce qui le rendait carrément haïssable : tous ces artifices ne servaient qu'à accentuer le petit effet de la suite. Un jouet. Ou plutôt, un nouveau jouet. Une précision qui rendit la jeune femme encore plus blême qu'elle ne l'était déjà, puisqu'il n'était pas difficile de deviner ce qu'était devenu le précédent vu ce qu'il transportait. En y réfléchissant ce serait logique qu'elle subisse un sort similaire – et très certainement fatal. Ramenant ses bras contre son buste pour retenir un minimum ses tremblements, l'occidentale pinça sa lèvre inférieure en se disant que, finalement, ce genre de fin n'était pas réservée aux autres.

Heileen fut tirée de ses pensées quand Curtis entreprit de se redresser. Elle écarta vivement la tête en sentant le membre sectionné lui frôler la joue, puis une main se saisit de son menton pour lui faire rencontrer un regard rouge sang. Dans d'autres circonstances elle aurait certainement pris le temps d'exprimer sa surprise de voir une couleur aussi rare, bien souvent caractéristique des albinos, mais là notre apprentie vétérinaire était purement et seulement tétanisée. Ses yeux bleus devaient probablement montrer cette détresse qui naissait en elle et qui ne fit que s'accentuer quand il confirma ses soupçons en disant que son ancien jouet était cassé. Elle se sentit soudainement mise face à un mur immense, comme coincée dans une impasse sans aucune issue, face à un danger qui se jouait d'elle en lui tournant autour. Sentir le sang de la victime l'éclabousser alors que le jeune homme agitait le bras la fit frissonner de dégoût et de peur. De la sueur commençait à recouvrir sa peau, preuve que tout son corps était tendu et que son rythme cardiaque était sur la bonne voie pour crever des plafonds. Sa gorge était douloureuse tellement elle était nouée, empêchant la sorcière de parler – ce que Curtis ne lui laissa de toute façon pas le temps de faire, préférant lui exposer les conditions nécessaires à sa survie. Il ne l'avait pas formulé ainsi, mais ce n'était pas bien difficile à deviner. Le surprendre... ? Voilà qui serait dur sans révéler sa nature, chose qu'elle préférerait encore éviter.

Quand il vint enrouler son bras autour de sa taille elle eut pour réflexe nerveux de plier ses bras à angle droit en les collant bien contre son torse, ce qui au final ne servit qu'à lui faciliter les choses. Idiote, pensa-t-elle si fortement que posséder son pouvoir n'était certainement pas nécessaire pour l'entendre. Et la voilà définitivement coincée entre ses griffes, désormais. Heileen tenta bien de rentrer l'intégralité de sa tête dans son cou – pour se cacher de lui ou pour fuir la proximité que le brun instaurait en rapprochant son visage du sien ? - mais rien n'y fit, c'était malheureusement impossible. Alors son réflexe fut de déglutir en l'écoutant proposer.... D'aller boire un verre. Voilà une proposition qui tranchait avec ce qui avait précédé. Ou pas, parce que la brunette se doutait bien que la question était complètement rhétorique : c'était le suivre ou rien, seule une possibilité s'offrait à elle. Inspirant profondément, elle se mit à balader ses yeux sur les alentours pour chercher une aide quelconque, quelqu'un qui lui rendrait son regard et viendrait la sortir de ce mauvais pas. Seulement, les gens semblaient bien décidés à ne pas prêter attention à son expression paniquée puisqu'ils passaient tous sans accorder un seul regard à ce duo insolite qui s'était installé en plein milieu de la rue. Pour le coup, la demoiselle se sentait horriblement seule et livrée à elle-même face à ce fou et n'était pas sûre de ce qui était le mieux à faire. Alors d'une toute petite voix, elle répondit :

-Pourquoi pas... ? Je vous suis.

Si l'étrangère ne manquait pas un peu de vitalité, ce qui pourtant ne lui faisait pas défaut habituellement ? Oh mais c'est que dans la vie courante, elle n'était pas seule à seule avec ce genre de personne. Là, ses forces la quittaient progressivement pour alimenter sa peur et son stress.
Ils se trouvèrent donc à boire et s'installèrent, puis elle prit la parole d'une toute petite voix apeurée, en regardant ses mains pour s'éviter de croiser le regard de Curtis  - parce qu'elle avait conscience de faire une piètre menteuse.

-Je suis tout ce qu'il y a d'ordinaire... Vous ne tirerez pas grand-chose d'utile de moi.  

A part sa capacité à lire dans les esprits, s'entend, mais Curtis ne l'avait justement pas entendu et Heileen ne remédierait certainement pas à cela facilement, ni de gaieté de cœur. Elle n'était pas douée pour cacher quoi que ce soit, mais était bien déterminée à cacher ce secret – qui si révélé pourrait aussi mettre ses proches en danger, ce dont elle s'en voudrait à mort donc était hors de question –, à un homme aussi dangereux et malsain que lui. Ce ne serait certainement pas offrir une fleur à ceux qu'elle aimait. Ne restait plus qu'à espérer qu'il ne tenterait pas de lui soutirer des informations par tous les moyens ou la tuerait si elle s'obstinait à garder le silence ou ne révélait rien de bien intéressant... Ce dont elle doutait, mais l'espoir fait vivre hein.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   13th Août 2013, 07:46

Allez petit jouet, soit amusant ! C’est là la principale chose que pensait notre homme actuellement, mais pour tout vous dire la jeune fille ne remplissait pas vraiment son rôle de jouet pour le moment… Pour être franc elle était presque ennuyante cette fille ! Un peu comme beaucoup d’autre, trop tétanisé par la peu, incapable de parler correctement ou bien d’agir comme une personne ayant une certaine force de caractère. C’est fou ça, bien des gens lui paraissaient bien faible d’esprit à notre Baskerville, soit c’était eux, soit c’est notre homme qui a la capacité d’effrayer facilement qui sait ! Mais notre pauvre homme ne cherche que de quoi s’occuper voyons ! Dire qu’il voulait être gentil cette fois en laissant une vrai chance de survie à sa proie, en somme lui apporter un certain intérêt, réveiller sa curiosité. Encore faut-il en être capable… Face à cette  pauvre gamine sans défense il avait de toute manière conscience qu’il pouvait faire d’elle ce qu’il voulait. Un peu de mots durs et le tour est joué. En fait, non. Un membre coupé à agiter sous son nez suffisait largement vu les mouvements de reculs qu’elle avait face à ce dernier. Voyons, ce n’est qu’un bras, il ne va pas te manger ! Souriant tout de même largement face à la détresse de sa pauvre victime, l’homme trouvait cela presque jouissif de se dire qu’une vie est dans ses mains, que cette dernière est au bon vouloir de son humeur… Il était de bonne humeur en tout cas pour le moment, puisqu’une fois le bras passé autours de sa taille le jeune homme proposé « gentiment » de boire un verre avec lui. Tout le monde est ravi de prendre un peu plus de temps à sa compagnie voyons…

Au moins, la dite demoiselle qui s’appelait.. Comment déjà.. ? Heilin ? Heu.. Heileen ? Oui certainement un truc du genre. En tout cas, je voulais dire qu’elle n’était pas bien résistante, acceptant son invitation, que c’est gentil. A moins qu’elle ait compris qu’il ne valait mieux pas refuser une telle offre ? Allez savoir, quoiqu’il en soit affichant toujours ce sourire faussement enjoué à faire froid dans le dos des gens les moins forts mentalement, ils allèrent à la première terrasse à portée, ayant de toute façon la flemme d’aller plus loin le connaissant. S’essayant en face de lui, l’homme ne se gênait pas vraiment pour la fixer de son regard rouge sang, tel un fauve traquant sa proie dans le noir, ses yeux donnaient l’impression d’être lumineux la nuit… Levant la main vers le serveur, ce dernier prit leur commande, ou plutôt sa commande à lui, puisqu’il ne laissait pas vraiment le choix de la boisson à la demoiselle. Un verre d’alcool pour lui, histoire de. Un simple verre d’eau pour elle. Le serveur se faisait quant à lui tout petit en voyant l’individu couvert de sang. Le bras ? Il l’avait lancé en cours de route sur le bord de la route. Cette pauvre petite ville était de toute façon trop petite pour oser lui tenir tête, seul Réveil avait ce potentiel, et encore parfois on se le demandait… Bref il n’est pas question de ça ! Puisqu’il reporta son attention sur la demoiselle juste en face de lui, s’accoudant alors pour se pencher un peu en avant.

- Tu m’as l’air d’avoir chaud, un verre d’eau te fera le plus grand bien.~

Non, pas du tout, la demoiselle ne transpirait pas à grosse goute et ne donnait pas l’impression qu’elle allait s’effondrer d’un moment à un autre à cause de lui… Il était un compagnon de journée bien trop charmant pour cela ! D’ailleurs, lorsqu’elle lui annonça qu’elle ne lui sera d’aucune utilité, le Baskerville ne pût que très largement ricaner, comme si c’était juste amusant ? Déplaçant sa chaise autours de la petite table ronde, il se retrouva à côté d’elle pour passer son bras autours de ses épaules et murmurer à son oreille tout en tortillant ses longs cheveux autours de ses doigts. Un murmure à vous faire frissonner…

- Vraiment ? Mais tu as tout intérêt à l’être ma petite sinon…

Il ne termina pas sa phrase. Déjà son regard de dégénéré dévia pour se poser que le serveur qui se ramenait avec la commande. L’air visiblement tout tremblant rien qu’à l’idée de s’approcher à nouveau de ce malade. A juste titre d’ailleurs. Puisqu’à peine eut-il le temps de poser son plateau que le voilà la tête violement écrasée contre la table. Les gens autours eurent tous un mouvement de reculs bien que personne n’eut le courage de faire quoi que ce soit… Les gens de campagnes ne sont pas bien courageux, ils n’ont de toute façon pas de quoi l’être ! Gardant bien sûr sa main sur l’épaule de la fille à côté de lui, des fois que l’idée de se lever lui viendrait en tête il reprit tout en se relevant finalement pour bloquer le pauvre serveur à moitié assommé sur la table. Le poussant au sol, il s’arrangea pour tenir fermement son poignet et sortir une dague de sa main libre. D’un mouvement lent et expert, il plaça sa lame au-dessus de la main du pauvre homme. Comme s’il fredonnait doucement des paroles d’une chanson quelconque, il planta son regard dans ceux de la fille. Affichant un sourire qui découvrait toutes ces dents.

- Vois-tu. Je n’aime pas être contrarié ni perdre mon temps. Je n’ai pas perdu mon temps avec toi hm.. ? Regardant l’homme qui pendait lamentablement par terre. Pauvre homme, quel métier fera tu… A moins que tu t’en sortes ainsi.

Affichant un air qui ressemblait d’avantage à un gamin qui allait faire une bêtise, il trancha d’un coup sec un des doigts. Du sang gicla bien sûr, tout comme l’homme qui hurlait. D’un coup, il lui cogna la tête contre le sol, juste assez pour lui faire passer le message, mais pas assez pour lui faire perdre connaissance. Un simple « Silence » s’échappa des lèvres de notre fou. Tandis qu’il recommença avec un autre doigt et puis encore un. La table empestait déjà le sang pour le coup. Plantant finalement sa dague dans la main du garçon pour l’empêcher de bouger il attrapa les trois doigts coupé plus tôt pour les humer légèrement. Ah, de la chair fraichement coupée ! Rien de meilleur selon lui ! Tirant la langue l’air vorace, il plongea ces derniers dans le verre d’eau commandé pour la demoiselle, prenant la peine de bien touiller avec l’un d’eux histoire de mélanger le sang à l’eau. Du moins, plus qu’il pouvait. Poussant le verre vers elle il susurra doucement.


- Alors toujours inutile.. ? Son sort est plus enviable que le tien dans le cas contraire. Baissant les yeux vers l’homme qui gémissait la main toujours immobilisée. Oh pardon, je vais t’éviter la mort par infection..~

Et le voilà en train de saisir le verre d’alcool qu’on lui a apporté. Bien fort, parfait. Sans ménagement, il versa la quasi-totalité de son contenu sur sa main ensanglantée. Et terminé ce dernier d’une traite avant de se rasseoir à côté de son invité pour tortiller ses cheveux. Elle avait intérêt à répondre rapidement et correctement. Tout en disant la vérité, c’était dans son plus grand intérêt… Mais honnêtement il doutait qu’elle puisse l’impressionner d’une façon ou d’une autre. Alors, que faire d’elle.. ? Un silence de mort était tombé dans le bar, tandis que la plupart des gens se bousculaient pour partir et se cloîtrer chez eux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   10th Septembre 2013, 10:32

Jouer avec les autres et leur vie. C'est bien étrange, comme concept. C'est amusant, de regarder quelqu'un s'effondrer ? De le briser en petits morceaux ? Comment pouvait-on se montrer horrible sans ressentir la moindre culpabilité, juste de l'amusement ? Surtout que ceux qui avaient ce genre de passe-temps étaient parfaitement conscients de chacun de leurs faits et gestes, chacun était dirigé vers un même objectif tordu – qui souvent était soit la torture, soit le chantage. Heileen ne comprenait pas quel plaisir on pouvait tirer de cela. Mais en même temps faire souffrir quelqu'un pour son propre plaisir s'appelle être sadique, or elle ne l'était pas. Et elle n'arrivait pas à se mettre dans la peau de ces personnes au comportement inhumain. Ces individus lui faisaient d'ailleurs peur : qui sait ce qu'ils sont capables de faire ? C'était effrayant, de penser que les grands sadiques ne s'imposaient souvent aucune limite – enfin si, quand ils voulaient meurtrir quelqu'un tout en le laissant en vie il leur fallait bien mesurer leurs coups. On dit que chacun a ses propres goûts, mais si la jeune femme en avait conscience, elle ne comprenait toujours pas en quoi c'était plaisant de torturer. À croire qu'ils avaient besoin d'avoir des jouets vivants, dotés d'émotions et capable de ressentir la douleur, pour passer du bon temps. Que se sentir puissant en ayant une personne demander clémence à ses pieds étaient jouissif.

Ce Curtis que notre petite sorcière venait de rencontrer appartenait à cette catégorie de personnes. Et désormais, il voulait faire d'elle son jouet. Dans ces conditions, comment ne pas avoir peur ? Surtout qu'il ne faisait rien pour être rassurant, même son ton qui pourtant n'était pas sadique résonnait comme une menace. Et puis son regard mettait mal à l'aise, sans parler de la couleur de ses yeux faisait penser à du sang. Très parlant, quand le bonhomme se trimbalait encore avec un bras coupé il y a tout juste un instant. Mais comme ramener ça dans un café n'était peut-être pas une bonne idée même pour lui – et que bientôt la chair allait empester –, il s'en était débarrassé en plein milieu de la voie publique peu avant qu'ils ne s'installent sur la terrasse la plus proche. Au moins ainsi il ne la tenait plus par la taille, donc elle se sentait moins prise au piège... Est ce qu'elle aurait aimé penser, mais sa simple présence lui donnait l'impression d'être une petite souris en fait. C'en était désespérant.
Le brun devait se rendre compte qu'il la stressait puisque, quand le serveur arriva, il commanda un verre d'eau pour elle en disant qu'elle avait l'air d'avoir chaud. Quoi, les perles qui couvraient son front étaient si visibles que ça ? Et encore, il n'avait pas pris ses mains dans les siennes donc ne savait pas à quel point elles étaient moites... Si Heileen allait bien ? Oh oui, très très même, elle ne s'était jamais sentie aussi en forme ! C'était juste qu'elle n'aspirait qu'à une chose : prendre ses jambes à son cou, pour s'éloigner en vitesse de ce psychopathe promeneur de bras. Oui, l'apprentie vétérinaire avait peur de ce sadique, mais en même temps le contraire serait difficile.

Mais malgré cette terreur qui la forçait à s'aplatir et à rêver d'être une petite souris – invisible –, elle ne pouvait pas lui tourner le dos sous peine qu'il ne le prenne pas bien. Alors la voilà assise en face de lui, incapable de fuir, mais tout autant de lui dévoiler en quoi elle pourrait être intéressante. Dévoiler son secret à cet individu ne la mettrait pas seulement en danger, mais impliquerait aussi ses proches. La brunette était donc prête à soutenir qu'elle ne présentait aucun intérêt, et commença d'ailleurs peu après que le serveur s'en soit allé chercher leurs commandes. Un plaidoyer amusant, si elle en croyait par le rire qu'eut Curtis juste avant de se déplacer de manière à pouvoir placer un bras autour de ses épaules et entortiller ses cheveux autour de ses doigts. Heileen colla ses bras contre son buste et tenta de mettre le plus de distance entre eux, mais dans cette position c'était assez difficile. Quand il souffla une menace à demi-mots dans son oreille, elle abandonna l'idée d'esquisser le moindre geste, mais l'homme n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le serveur était de retour avec un plateau. Voir une personne s'approcher la rassura l'espace d'un instant, mais cela ne dura que le temps que le fou ne décide de s'en prendre au pauvre employé et ne le fasse voir la table de près – tout en gardant une main sur l'épaule de la demoiselle –, puis il lui demanda s'il avait perdu son temps avec elle avant de s'adresser au serveur.

La suite, Heileen ne put que la regarder avec impuissance. Quand le premier doigt fut coupé, elle plaça ses mains devant sa bouche et ses yeux s'embuèrent. À la seconde amputation, elle détourna le visage et ferma les yeux un instant, avant de se décider à porter un regard en biais vers la scène de l'opération. Juste à temps pour voir un troisième doigt subir le même sort. À ce moment, l'orientale lâcha un faible et sanglotant « arrêtez... » qui ne devait certainement pas être suffisant pour arrêter cette folie, mais Curtis arrêta sa boucherie à ce moment pour s'amuser à renifler les doigts sectionnés avant de les tremper dans le verre d'eau devant elle, en prenant bien soin de touiller pour que la couleur rouge du sang diffuse bien avant de pousser le récipient dans sa direction tout en assurant que son sort serait moins enviable que celui de l'employé de café si jamais elle était vraiment inutile. Ce fut à peine si la sorcière le vit désinfecter la blessure du serveur à sa manière juste après. Elle était trop occupée à contempler les abîmes devant ses yeux, son désespoir.
En revanche quand il revint s'asseoir à côté et se remit à jouer avec sa chevelure, notre Blauereiss revint à ses esprits et constata que la terrasse était désormais vide. Il ne restait plus qu'eux trois. Et aucune chance de s'en sortir. Affaissant les épaules et baissant la tête jusqu'à ce que son menton frôle sa poitrine en un signe de résignation, elle tourna le visage sans le remonter pour regarder le brun. Ce qu'on pouvait lire dans son regard ? De la désapprobation, de la rancœur, une ribambelle de reproches. Ce ne serait pas faux de dire qu'il la dégoûtait.

-Êtes-vous humain ?

Dit-elle d'une voix grave, presque inaudible. Ensuite, Heileen serra étroitement ses mains posées sur ses cuisses et baissa de nouveau le regard vers elles. Elle marqua un temps d'hésitation avant de faire le grand saut.

-Il y a bien quelque chose... D'intéressant. Je suis une sorcière.

Un maigre rictus d'ironie étira ses lèvres : si cela se trouvait, il n'allait même pas la croire. Après tout, très peu de gens croyaient en l'existence d'êtres comme elle. Et s'il ne la croyait pas soit elle devrait faire une démonstration de son pouvoir, soit sa tête volerait sur-le-champ... Charmant, non ? Parce que, rappelons-le, très peu de gens – donc très peu d'esprits à lire – se trouvaient à proximité, or s'infiltrer dans les pensées d'une personne inconsciente est comme vouloir lire un livre aux pages vierges et un esprit tordu n'était pas très attirant. Ne lui restait plus qu'à espérer qu'il la croirait sur parole et ne lui demanderait pas de démonstration.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   25th Septembre 2013, 06:04

Qu’est-ce qu’il y a de plus beau que de voir la douleur et la souffrance des autres ? Qu’elle soit physique ou moral d’ailleurs. Ce qu’il y avait de bien avec notre homme, c’est qu’il était parfaitement capable de lier les deux sans aucun problème. Un homme souffrait en ce moment cruellement, il faut dire que se faire couper les doigts à vif comme cela ne peut pas vraiment faire de bien. Ni le fait de recevoir de l’alcool fort sur une plaie à vif, de quoi largement tourner de l’œil pour les plus sensibles. On peut d’ailleurs noter que c’est celui qui subit qui peut tourner de l’œil, mais également une personne assistant à cette scène, si la petite demoiselle qui l’accompagnait l’avait fait, notre brun n’aurait pût que soupirer devant cette faiblesse pour la porter plus loin et la faire gentiment se réveiller. Ce serait bête qu’elle se réfugie dans un autre monde pour fuir la dure réalité. Il faut dire qu’il n’avait pas non plus que ça à faire de s’occuper d’elle. Cherchant d’avantage à déterminer si elle pouvait être intéressante ou même un minimum amusante, ou si elle devait juste être tuée. Mais rien de tout ceci ne fût nécessaire puisqu’elle assista presque jusqu’au bout à ce magnifique spectacle. La petite assemblée présente sur la terrasse n’était déjà plus loin, ayant déjà fui le plus loin possible de se malade. Se réfugier quelque part et espérer qu’il ne défonce pas la porte de la maison. Car très franchement, on pouvait se demander ce qui pouvait arrêter ce type. Si je devais vous répondre franchement, je vous dirais que le commun des mortels ne peut pas hélas. Car en plus d’avoir un esprit et une force non négligeable, notre homme avait en plus reçut des pouvoirs qui ne devraient même pas se retrouver dans de tels mains. Mais bon, il faut croire que le hasard est cruel ? Ah moins qu’il n’y ait qu’un homme tel que lui capable d’avoir ce type de Chain sans avoir de soucis allez savoir…

Mais ne vous en faites donc pas ! Il ne comptait de toute façon pas utiliser son Chain ici, il n’y aurait aucun intérêt, juste avec ses armes et ses capacités de Baskerville il était de toute façon capable de réduire cette pauvre petite ville à l’état de cendre et ses habitants en mares de sang. Mais ce n’était pas son actuel projet, mais plus faire cracher le morceau à la pauvre brune. C’est qu’elle était décidée à se montrer inutile ? Dis donc, ne sais-tu donc pas que les pauvres filles dans ton genre quand elles sont inutiles elles se mettent à genoux pour demander pitié ? Comment ça Curtis a pris de mauvaises habitudes mais pas du tout ! Ce n’était pas du tout pour ça qu’il mettait le plus de pression possible sur ses épaules pour la faire craquer, peu importait comment d’ailleurs. La seule chose qu’elle fût capable de dire après le massacre, mis à part un « arrêtez » bien inutile. C’est de demander s’il était humain. Eh bien, bonne question, figurez-vous que ce n’était pas si rare que cela qu’on lui pose la question. Techniquement il l’était oui, toujours. Du moins depuis toujours il avait été comme ça, même lorsqu’il était plus jeune, fraichement arrivé chez les Baskerville. Avec des impacts moins grand qu’actuellement certes, mais le caractère y était déjà. Après, il avait souvent été dire que les Baskerville étaient plus proches des Chains que des humains à cause de leur capacité de régénération, du fait qu’ils n’étaient sensible qu’à une seule chose l’Abyss lui-même mais aussi le fait qu’ils avaient tous un lien avec cette dernière. Hm… Dur de donner une réponse. On ne pouvait pas non plus dire qu’ils étaient vraiment des Chains, puisqu’ils pouvaient vivre sur Terre sans contrat et pouvaient d’ailleurs passer un contrat avec ces derniers. Aaah c’était quoi cette question qu’elle lui posait ! Tout en faisant mine de réfléchir en tapotant son doigt sur son menton, l’homme alla récupérer un doigt dans le verre qui était posé sur la table. C’est alors qu’il commença a très légèrement mâchouiller ce bout de chair fraichement couper, sans pour autant avaler quoi que ce soit. Lui  fou ? On peut le penser oui…

- Techniquement je suis toujours humain oui. Mais, le peu d’humanité que j’avais a disparu il y a cent ans…~

Et voilà, une façon de souligner qu’il était spécial sans pour autant dire quoi exactement. Il venait donc d’il y a cent an, chose techniquement impossible pour un humain normal, du moins, il n’aurait pas cette apparence d’une vingtaine d’année. Mais ça ce n’était pas son problème, se trouvant non loin de la frontière d’un autre pays, c’était à se demander si elle connaissait les Chain et toutes les histoires de l’Abyss. Mais là n’était pas le sujet, puisqu’elle finit par se résigner et dire quelque chose d’enfin intéressant. Une sorcière ? Vraiment ? Sa chance magistrale lui avait donc permis d’en dénicher une autre ! Mais c’était parfait ! Reste à savoir si son pouvoir était utile. Car oui, ne soyez pas surpris, mais Curtis connait très bien ce genre de personne, il avait décidé de s’approprier le pouvoir et la vie d’une de ces dernières. Il serait temps de la retrouver celle-là tient. Mais occupons-nous de celle-ci pour le moment. Affichant un large sourire montrant une certaine satisfaction, mais aussi assez peu rassurant, il se mit à faire glisser ses doigts ensanglantés sur la joue de la jeune fille.

- Brave fille. Tu vois quand tu peux. Agrippant son menton pour la forcer à le regarder droit dans les yeux il reprit. Très bien, c’est parfait ! Tu risques de te rendre comptes que j’aime bien votre espèce. Maintenant tu n’as plus qu’à espérer avoir un pouvoir utile.

Car oui, si elle est uniquement capable de faire pousser des pâquerettes excusez-moi, mais ce n’est pas vraiment utile comme pouvoir, pour ne pas tout simplement dire que c’est risible… Retirant le doigt de sa bouche, on pouvait noter que l’os était désormais un peu plus visible, maintenant qu’il avait bien mâchouillé la chaire tout autour. Jetant ceci en soupirant, avant de se redresser et empoigner la jeune fille pour la forcer à la suivre. De son autre main, il récupéra sa dague toujours plantée dans la main du pauvre serveur qui n’avait  pas bougé. Cela eut pour effet de le faire glisser jusqu’au sol, en train d’agoniser doucement en attendant qu’on le soigne. Marchant dessus sans se soucier de ce qu’il penserait de ça, d’ailleurs il rigolerait bien si la jeune fille se retrouvait à le piétiner à cause de lui. Elle devait être une gentille fille à la base, on ne fait pas du mal aux gens comme ça hm ? Passant son bras autours de son cou pour se mettre à sa hauteur il la regarda d’un air terrifiant. Allez parle, je t’écoute…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   24th Octobre 2013, 05:51

N'avez-vous jamais vu un insecte volant pris au piège derrière une vitre se débattre comme il pouvait pour rejoindre l'autre côté ? Mais les observateurs que nous sommes dans ce cas savons qu'il n'a aucune chance d'y parvenir si la fenêtre est fermée ou que le prisonnier ne prend pas assez d'altitude pour passer par la fente. C'est cruel pour cette bête, qui finira par mourir d'épuisement à trop avoir essayé de se démener pour une cause perdue d'avance. C'est le destin, que certains – beaucoup - disent. Tant pis pour lui, il n'avait qu'à être plus intelligent – assez pour ne pas saper toutes ses forces à se cogner vainement contre la surface transparente alors que ça ne servait à rien et chercher un autre moyen de sortir. Quelque part c'était cruel – après tout la pauvre bestiole n'avait rien demandé et ce n'est pas comme si on avait fait quoi que ce soit pour l'aider – mais vrai, même si nous en profitions indirectement pour mettre en avant le fait que l'Homme a plus de cervelle. Mais si je vous parle de cela, c'est parce qu'il arrive que les Hommes aussi se retrouvent face à un mur infranchissable : quand bien même on serait dotés de pouvoirs certaines situations sont des culs-de-sac dont nous ne pouvons nous échapper, la différence étant que tous les humains ne s'épuiseront pas à tenter l'impossible. Allez donc savoir si c'était le destin qui nous mettait au pied du mur, quoi qu'il en soit une jeune femme y était ce jour-là et le mur avait pris la forme d'un homme aux iris rouges.

Cet homme, en plus d'être terrifiant, était mystérieux. Plus ça allait, plus Heileen s'en rendait compte. Étant une sorcière elle savait que certaines choses dépassaient le sens commun, seulement ses sens lui indiquaient qu'il appartenait à une autre catégorie de personnes. Lui non plus n'était pas un humain comme les autres – enfin à supposer qu'humain il soit, ne serait-ce qu'en partie, ce dont la demoiselle doutait de plus en plus. Elle n'en avait encore vu aucun signe, que ce soit dans ce qui se dégageait de lui ou dans son comportement. Et même en appartenant à la race particulière appelée « sorciers », elle arrivait à être surprise par Curtis. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on lui annonçait de manière plus ou moins détournée avoir plus d'une centaine d'années, autant dire que ce n'était pas son apparence qui trahissait son âge. La sorcière le fixa avec des yeux indécis, se demandant s'il se fichait de sa pomme ou non, mais sentait bien que c'était vrai... Bon, raison de plus de se demander ce qu'il pouvait bien être, mais en même temps elle se demandait si c'était vraiment une bonne idée de demander et décida que c'était le cas. Imaginez donc qu'il décide que son indiscrétion n'était pas la bienvenue et la lui fasse regretter ? Brrr, rien qu'à l'idée des frissons lui couraient le long de l'épine dorsale. Mieux valait s'abstenir face à lui. Mais en même temps...

-Cent ans... ?

Demanda-t-elle avec une curiosité timide. Qu'allait-il bien pouvoir lui sortir, allait-il seulement éclairer sa lanterne ? Bah, du moment qu'il n'éteignait sa lueur de vie...  En outre, c'était marrant mais un siècle, ça correspondait à la tragédie de Sablier non ?

N'empêche, ce serait quand même dommage de finir dans un état proche du malheureux serveur dont le brun s'était servi pour donner un exemple du sort qui l'attendait si Heileen ne parlait pas. Le pire c'est que sa technique porta ses fruits, puisqu'elle ne tarda pas à lui parler de sa nature. À contrecœur et avec la crainte qu'il n'y voit qu'une vulgaire technique de survie évidemment, mais cette dite peur était infondée de toute évidence : le psychopathe eut un sourire satisfait tout en se mettant à lui caresser la joue – vous noterez les progrès de la jeune femme qui retint son mouvement instinctif de recul –, avant d'annoncer sans le dire qu'il avait déjà eu affaire à un ou plusieurs de ses semblables et qu'elle avait plutôt intérêt à ne pas avoir un pouvoir inutile. Bon, la couleur était annoncée... Cependant, l'information qu'il avait laissé filtrer subtilement retint son attention.

-Vous avez déjà rencontré des sorciers ?

Dit-elle avec une certaine surprise dans la voix. Oh, c'était étonnant oui. Déjà qu'entre semblables on ne faisait pas de nouvelles connaissances tous les quatre matins, mais pour des personnes qui n'étaient pas forcément au courant de leur existence – donc qui n'étaient pas habituées à différencier les êtres doués de magie des personnes en étant dénuées –, c'était un fait encore plus rare. Mais en même temps si ses congénères avaient croisé ce bonhomme violent et sadique, comment s'en étaient-ils sortis ? Notre Blauereiss n'était pas sûre de vouloir une réponse. L'espace d'un instant elle pensa à sa mère et à Kyrielle, la sorcière des glaces croisée quelques temps auparavant dans les rues de Réveil, puis elle se souvint que Curtis était intéressé par son pouvoir. Bon, sa priorité devait aller à trouver une cible pour le moment. Parce qu'il était hors de question d'employer son don sur lui. La brunette promena donc ses yeux bleus sur les environs, jusqu'à ce qu'ils se posent sur un homme assis à une table sans être à une terrasse. L'inconnu proposait de petits jeux aux principes simples, comme trouver sous quel gobelet était le dé ; la participation était payante et, en cas de victoire, on touchait une somme assez grande pour rentabiliser plusieurs tentatives. L'appât du gain semblait attirer quelques passants, mais la plupart repartaient avec des mines renforcées – preuve de leur défaite.
Apparemment, la personne qui allait fait l'expérience était toute trouvée.

Heileen entreprit de se lever sans geste brusque et en indiquant sa destination à Curtis, histoire s'éviter qu'il ne croie à une tentative de fuite qu'il voudrait peut-être bien lui faire regretter. Ils se rendirent auprès de l'homme et elle s'assit en face de lui, signifiant ainsi qu'elle voulait tenter sa chance, et tomba sur le jeu pendant lequel le maître mélange cinq cartes sur la table avant de laisser au challenger le soin de retrouver celle qu'il a montré juste avant. L'apprentie vétérinaire fixa avec concentration les mains de l'inconnu ainsi que les cartes pendant leur petite danse sur la table, avant de reporter son attention sur le visage de son vis à vis quand il lui demanda où était la reine de cœur de tout à l'heure. Mhhh, de ce qu'elle avait vu, ce devait être la première carte en partant de la gauche, seulement si le monsieur faisait des tours aussi faciles à discerner les hommes qui étaient passés par là il y a moins de dix minutes auraient eu un air de triomphe autour d'eux. Alors avec un sourire innocent, la petite sorcière demanda :

-Et si vous me laissiez lire dans vos pensées ? Ce serait plus simple non ?

Cela fit bien rire le tricheur, qui lui répliqua qu'il la laisserait volontiers faire si elle le pouvait, qu'il aimerait bien voir ça même. Il semblait bien sûr de lui, malheureusement le pigeon du jour en était effectivement capable et ne s'en priva pas une fois la permission acquise. Ou comment découvrir qu'en fait, la reine avait été habilement cachée dans sa manche. Le charlatan pâlit en sentant l'intrusion dans son esprit puis quand Heileen dévoila le poteau rose, avant qu'elle n'adresse de nouveau la parole au brun.

-Comme vous venez de le voir je peux lire dans les pensées, mais seulement en ayant l'accord de la personne.

Autant pour sa résolution de ne dévoiler sous aucun prétexte... M'enfin, ne restait plus qu'à espérer que grâce à cela il ne viserait pas sa mère.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   5th Novembre 2013, 10:49

Alors quel était la pêche du jour. Voyons, il avait mis la main sur un type sans intérêt qu’il devait en plus éliminer. C’est bête, même pas besoin de le vouloir c’est la mission qui le veut. Dur pour lui, mais c’est comme ça. Donc à tuer, un passe-temps de courte duré. C’est justement parce que cela avait été terriblement court que notre homme s’était sentie obligé de se trouver quelque chose à faire avant de songer éventuellement à rentrer. Quoi donc ? Oh eh bien arpenter la ville pour trouver un nouveau jouet semblait être l’option la plus simple à faire, mais aussi celle qu’il ne se priva pas de faire. Sa route le guida tout droite jusqu’à une dame. Une petite dame dirons-nous. Mais qu’importe, cible facile et souvent facile à effrayer, il faut admettre que Curtis s’était dit que ce serait rapidement expédié et qu’il devrait se trouver une autre occupation ou bien pour une fois être plus ou moins sage et rentrer. Ah mais, en fait non. Même pas besoin, certes, c’était une cible plus que facile. Mais aussi facile de lui faire peur. Il suffisait de voir comment elle tremblait à chaque mouvement que noter homme pouvait faire et le regard qu’elle avait tiré lorsqu’il s’était mis à torturer ce pauvre serveur. Bon d’accord, Curtis n’a pas non plus une très bonne notion de ce qu’il fait peur, puisqu’il est le genre de type qui ferait peur à toute personne un peu saint d’esprit. D’ailleurs même sans avoir réellement peur de lui si on ne risque rien, il est impossible de ne pas être mal à l’aise ou de le trouver dérangeant. En même temps il fait tout pour l’être. Mais c’est devenu parfaitement naturel chez lui. Pour le plus grand malheur de son entourage. Il serait amusant de montrer à ce cher Oswald que son frère est encore plus effrayant que par le passé. Déjà qu’il était pas mal dérangé à l’époque, perdre son frère n’avait en rien arrangé les choses. Désolé jeune sorcière mais tu fais partie des personnes qui le découvre et en font les frais. De toute façon il n’était déjà pas bon signe de le croiser avant…

D’ailleurs il prenait un malin plaisir à souligner que même s’il était humain, il n’était pas normal. Il venait de la Tragédie certes certes, mais faisait en plus partit de ceux qui y avait participé ! Bon d’accord, le geste en lui-même avait été pour la bonne cause, mais c’était bien une des rares fois où il avait apprécié sauver des gens tient. Sauver en les massacrant, moment marquant dans sa mémoire, même s’il faut avouer que se dire que c’était la dernière fois qu’il vit son frère n’était pas quelque chose dont il aimait se rappeler… Préférant plutôt se dire qu’il avait trouvé une sorcière, il comptait bien vérifier si son pouvoir était un minimum utile. Aux lieux de lui expliquer, elle lui demanda s’il avait déjà vu des sorciers. Etrangement, ces être semblaient le suivre tient. Finalement, elle indiqua une direction, voulant apparemment s’y rentre.La suivant avec un sourire en coin, il ne la lâcha pas d’une semelle lorsqu’elle se rendit vert cet arnaqueur des rues qui faisait des tours de passe-passe pour arnaquer les gens et empocher son argent. Le genre de personne que Curtis ignore en fait, s’il lui adresse la parole, il le regrette généralement. Pour une fois, il resta silencieux, bien que son sourire malsain derrière elle puisse faire frissonner plus d’une personne. D’ailleurs quelques personnes s’éloignèrent légèrement de lui à cet instant. Ce qui se déroulait sous ses yeux avait au moins le mérite d’être intéressant, puisque demandant l’utilisation de son pouvoir de façon différé, elle finit par annoncer où était réellement la carte, pour le plus grand malheur de l’homme qui venait au final de perdre, mais aussi de se ridiculiser en public. Posant fermement sa main sur son épaule, notre homme qui avait pour une fois gardé le silence jusqu’au bout pour ne pas l’arrêter de ses révélations. C’est qu’on a tendance à se taire quand il parle. Il l’entraina. Bien qu’hésitant, la demoiselle se lança alors pour faire une démonstration, annonçant lire dans l’esprit des gens si elle en avait l’autorisation. Dommage pour ce dernier point mais bon… Il aurait été amusant qu’elle fouille dans son esprit à lui, mais la peur devait très certainement l’en empêcher. Il susurra doucement à son oreille, d’une voix douce qui ne lui allait pas du tout.

- Intéressant. Je t’aime bien au final, je vais te garder. Se décidant à répondre à ses interrogations de plus tôt. Je viens d’il y a cent ans oui, j’ai participé à un terrible Tragédie, amusant non ? Quant aux sorcier j’ai une charmante demoiselle munie d’un pouvoir qui m’appartient.~

Exactement, c’est limite j’ai une sorcière de compagnie, même si ce n’était pas non plus exactement ça. Son pouvoir et sa vie est à lui et voilà. Mais le pouvoir de cette petite brune allait être à lui  obligé. D’ailleurs si la fille réfléchissait elle devait déjà le comprendre… Gardant son bras sur son épaule, il l’entraina un peu à l’écart en dehors de la ville sans pour autant aller bien loin. En même temps elle n’était pas bien grande. Jouant doucement avec ses mèches de cheveux, il continua de lui souffler dans l’oreille, voulant lui mettre le plus de pression et d’angoisse possible C’est tellement drôle !

- Maintenant écoutes moi bien. Ton pouvoir m’appartient, dès que je veux l’utiliser tu dois te tenir à ma disposition suis-je clair ?

C’est juste ignoble de tenir de tels propos tout en gardant cette voix mielleuse qui faisait encore plus fausse du coup. Mais c’est là tout l’intérêt de la chose. Claquant des doigts, un trou noir et béant fit son apparition dans le ciel. Une immense silhouette fondit à toute allure vers le sol, avant de se déployer montrant un immense dragon noir. Son Chain. La créature rugit, avant de pencher son immense tête vers les deux, reniflant son contractant, il ne montra aucune agressivité, mais la demoiselle à côté… Sa gueule emplit de crocs immense et tranchant fût montrer, tout comme son regard perçant se planta sur elle. Elle n’avait pas intérêt à avoir le réflexe de partir en courant, Curtis n’était hélas pas certain de réagir assez rapidement pour que son Chain laisse son contractant la rattraper de façon certainement moins brutale. Se mettant face à elle à côté de l’immense tête de sa créature pour s’appuyer légèrement dessus il reprit la parole sur un ton léger.

- Je crois que les créatures des légendes m’aiment.~ Maintenant tu vas me dire où tu habites ma petite.

Heileen tu as du soucis à te faire, il n’est pas prêt de te lâcher… Mais c’est une bonne chose d’un côté, ça veut dire qu’il ne veut pas te tuer non.. ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   30th Novembre 2013, 01:28

« I believe in everything until it's disproved. It all exists, even if it's in your mind.
Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now ? »

-John Lennon



Quatorze ans auparavant:
 

*Il semblerait que ce jour soit arrivé, maman.*

Mais nous n'en sommes pas encore là, nous. Revenons un peu en arrière, plus précisément au moment où Curtis l'étonna deux fois de suite – premièrement en dévoilant plus ou moins avoir plus de cent ans et, ensuite, en révélant de manière toute aussi subtile avoir déjà eu affaire à un ou plusieurs sorciers. Dans tout ce qui était domaine du paranormal Heileen n'était pas facile à étonner, mais fallait avouer que c'était rare de rencontrer quelqu'un qui a l'âge d'être notre arrière-grand-père sans pour autant sembler être bien plus âgé que soi, et les sorciers ne couraient pas les rues en plus de ne pas être facilement différenciables des personnes normales. Cependant l'homme ne semblait pas prêt à lui en dire plus que ça, puisqu'il n'ajouta rien de plus sur ces sujets même après qu'elle ait tenté timidement de le pousser à en parler.
Par la suite, elle fut quelque peu contrainte de lui faire une démonstration de son pouvoir et prit un charlatan des rues comme cible, révélant au grand jour ses tricheries, avant de fournir quelques explications à Curtis. Celui-ci sembla convaincu, puisqu'il s'approcha de son oreille pour lui souffler quelques paroles bien sympathiques comme « je vais te garder » - comme s'il parlait à... Un animal. À cette idée, un étau resserra douloureusement l'estomac et le cœur de la demoiselle : c'était ce qu'elle allait être ? Son animal domestique ? Voilà qui ne l'enchantait pas, mais... Avait-elle vraiment le choix ? Pas la peine de poser la question au brun pour savoir que non, que c'était lui qui décidait. Mais au moins – peut-être pour la récompenser de son utilité –, il se décida à lui répondre qu'il venait effectivement d'il y a cent ans, qu'il avait participé à une tragédie et qu'il avait une autre sorcière.
Encore une fois étonnée, la brunette ne mit pas bien longtemps à établir un lien évident entre cette tragédie dont il parlait et Sablier. Son teint pâlit alors un peu : cet homme avait participé à ce massacre ? Si c'était bien le cas, elle pensait bien qu'il n'était pas dans le camp des tués, mais plutôt dans celui des tueurs.

-Baskerville...

Ce nom sorti dans un souffle lui avait échappé alors qu'elle était dans ses pensées. En le prononçant Heileen sortit de son égarement d'une seconde et remonta légèrement le regard sans pour autant regarder Curtis dans les yeux. Les légendes disaient que c'étaient cette famille qui avait commis ce massacre et détruit l'ancienne capitale, c'est pour cela qu'elle avait pensé à eux, sauf que  par faute d'attention elle avait parlé à voix haute. Comment allait-il réagir ? Si cela se trouvait, il n'allait pas être content et la tuerait... Oh non, vu le personnage il la torturerait avant... Brrrr.
Peu après, le brun l'emmena jusqu'à l'extérieur de la ville, un bras posé sur ses épaules et sa main jouant avec ses longs cheveux. Quand il se pencha à nouveau pour lui susurrer d'une voix douce que son pouvoir était désormais sa propriété dont il pouvait faire usage quand bon lui semblait et lui demanda si c'était compris, un léger frisson naquit dans le bas de sa colonne vertébrale pour se propager lentement à tout son dos en gagnant petit à petit en intensité. Baissant les yeux en serrant les poings, la petite sorcière déglutit avant de répondre du bout des lèvres :

-Oui, très...

Cela dit, Curtis claqua des doigts. La Blauereiss ne comprit pas tout de suite l'utilité de ce geste, jusqu'à ce qu'une ombre n'attire son attention vers le ciel et lui fasse plisser les yeux : on aurait tout d'abord dit un gros point noir, mais il se rapprocha tellement vite qu'elle ne mit pas longtemps à comprendre ce que cette créature était. Quand le dragon se posa devant eux, elle était béate. Alors ils existaient ! C'était vrai ! Pour la jeune femme qui ne s'était pas complètement départi de son âme d'enfant, c'était comme tomber dans un conte de fée. C'était un miracle.
Le dragon approcha alors sa tête, s'intéressant d'abord à Curtis puis à elle. L'animosité qu'il lui montra n'était pas rassurante, certes, mais elle s'y attendait un peu : même dans les légendes, ils n'étaient pas réputés pour avoir bon caractère. N'étaient-ce pas eux qui manquaient de brûler vif les chevaliers venus libérer la princesse de sa tour ou ceux qui s'introduisaient dans leur habitat pour voler leurs trésors ? Sans bouger d'un pouce, Heileen soutint avec de grands yeux brillants d'admiration le regard reptilien qui semblait la considérer aussi importante qu'une fourmi et osa même un sourire. Comment réagirait-il si elle lui adressait la parole, tiens ? Elle aurait bien tenté l'expérience, mais la voix de Curtis la sortit alors de sa bulle pour la ramener à la dure réalité. Fronçant tristement les sourcils, l'apprentie vétérinaire baissa un peu la tête. L'emmener jusqu'à sa maison voudrait dire qu'il serait capable de retrouver sa mère quand il le voudrait, mais l'apprentie vétérinaire n'avait vraiment pas de choix face à lui. Ne lui resterait plus qu'à prier pour qu'il ne s'approche jamais d'Arianne. Que c'était frustrant, de ne rien pouvoir faire face à cet homme et à son dragon.

-Compris.

Ensuite elle releva le menton pour regarder Curtis, avant de reporter de nouveau son attention sur la créature de légende devant elle. Point positif  du jour : l'un de ses rêves d'enfant venait de se réaliser... Par témérité ou par idiotie, allez savoir, l'occidentale fit un pas dans sa direction sans arrêter de le fixer. Au moins eut-elle le bon réflexe de se retenir de porter la main jusqu'à son museau, ça aurait certainement mal tourné. Puis alla vers son flanc pour l'examiner sous tous les angles. Ses écailles noires étroitement serrées entre elles seraient capable d'arrêter une flèche, ses griffes devaient être capable de lacérer un éléphant, les battements de ses puissantes et larges ailes étaient sans doute capable de déraciner un arbre, sa queue devait pouvoir décapiter net une girafe... C'est ce qui traversa son esprit tandis que l'étrangère le détaillait. Tout cela aurait effrayé toute personne normale, pourtant cela ne faisait que la rendre de plus en plus subjuguée, elle le trouvait de plus en plus magnifique – ce qu'elle ne se priva pas de dire.

-Que tu es beau... Tu as un nom ?

Il ne fallait pas chercher de logique, Heileen parlait bien aux chiens alors évidemment qu'elle allait essayer de faire la conversation à un dragon. C'était un peu idiot, mais ça ressemblait bien à cette passionnée des animaux – qu'ils soient légendaires ou pas et à l'exception des araignées.

[Hrp : défi Rp de la lotterie : cleared ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   7th Janvier 2014, 06:08

Les créatures mythique semblaient faire partit du quotidien de Curtis ? Il faut croire hein, vu le nombre de sorciers qu’il croisait. Pourtant ce n’était pas comme s’ils avaient un gros panneau bien voyant au-dessus de leurs têtes hein ! Et pourtant ces derniers venaient à lui, finissaient par mettre à jour leur nature pour gagner de l’intérêt aux yeux du brun et donc techniquement avoir la vie sauve. Mais en plus de cela il était lié à un dragon, c’est un peu de l’ironie à ce stade. Une des créatures fabuleuses les plus redoutés certainement, bien des gens ont dût les trouver fascinantes sans pour autant souhaiter que cette dernière vive dans ce monde, craignant qu’elle ne répande le chaos autours d’elles. A juste cause tient, son Chain pouvait aisément réduire une village en cendre en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Car en plus d’être un dragon il était lié à l’Abyss et possédait l’un des pouvoirs les plus dangereux qu’un Chain puisse avoir, était-ce vraiment une bonne idée le jour où on lui proposa de faire ce contrat ? Remarque c’était une façon comme une autre d’avoir un Chain puissant à disposition, ce dernier ne semblant pas du genre à aimer les bipèdes, il s’entendait pourtant à merveille avec son contractant, les deux communiquaient et se comprenaient certainement mieux que bien des personnes. Du coup, il lui obéissait parfaitement sans poser de question. Aujourd’hui encore, le ciel c’était assombri pour laisser le grand dragon descendre et se poser lourdement sur le sol. Toute personne normale n’aurait qu’une envie, prendre ses jambes à son cou et s’enfuir, en espérant que la bête trouvera quelque chose de plus amusant à faire qu’à vous poursuivre, alors que d’un simple coup de patte il est capable de vous mettre hors d’état de nuire. Scrutant la jeune sorcière, la créature souffla sur elle. Tandis que Curtis ne pût s’empêcher de faire une blague sur les créatures fantastiques. Au moins, elle semblait avoir compris qu’elle était entièrement à lui et que s’il lui ordonnait d’utiliser son pouvoir elle devait le faire. Mais croyez-le ou non, ce genre de traitement de sa part Heileen était une des heureuses élues de ce bas monde a plus que bien s’en sortir avec lui vraiment… Au moins, maintenant qu’elle était à lui, il était interdit de casser ses affaires sans sa permission, hors il n’aime pas avoir des jouets cassés.

Au moins, appuyée depuis l’immense patte de son dragon, ce dernier garda le silence tandis qu’elle était en pleine admiration de la créature. Il y avait de quoi, c’était une belle bête que voilà, forte et fière, typique des dragons qu’on pouvait trouver dans les histoires. Et son caractère allait très certainement de pair. Lorsqu’elle lâcha un compliment à l’égard de son Chain, le dragon lâcha un grondement du fond de sa gorge, comme pour indiquer une certaine satisfaction, il aimait être déclaré comme beau, mais aussi puissant. En somme tout ce qu’est un dragon en général hein, ce n’était pas comme si on en rencontrait à tous les coins de rues. Finalement, pour la surprise des deux liés, elle demanda son nom. Le Baskerville, ayant gardés les bras croisés leva la tête vers son compagnon. Ce dernier colla le côté de sa mâchoire contre lui, semblait lui parler mentalement. C’était de toute façon son seul moyen de communication.

- Très bien. Lâcha-t-il avec son léger rire habituel. Il veut bien te le donner, retiens le bien petite sorcière je ne le répèterais pas deux fois. Smaug.

Se redressant de toute sa hauteur, mettant alors sa tête hors de portés des deux humains, il bougea cependant pour se mettre à côté de son contractant et poser son corps massif contre le sol, mettant alors son dos à portés. Bien que ce dernier fût couvert d’épines pointues, un être humain pouvait facilement se placer entre ces dernières, chose que Curtis fit. Il lâcha simplement.

- Il est temps de rentrer. Tu vas me montrer où tu vis, gare à toi si tu mens, de toute façon je te raccompagne, tu vois, je suis un gentleman.

Hm ? Bien sûr que oui c’était une blague hein. Et puis de toute façon il était bien un des seul à pouvoir retourner à Réveil aussi rapidement vu l’endroit où ils se situaient, mais il fallait bien qu’il sache où trouver son jouet hein ? Où ce dernier est rangé. Le dragon se remit sur ses pattes. Quoi ? Vous pensiez qu’il allait la laisser monter sur son dos ? Même pas en rêve, de toute façon la créature ne le désirais pas, elle ne laissait même pas d’autres Baskerville grimper sur son dos, obligeant alors ces dernier à rester à pied lors des trajets de groupes. Cependant, lorsqu’il se mit à battre des ailes il se plaça au-dessus de la demoiselle qui devait bien être ébranlée par ces bourrasques. Avant de glisser ses griffes autours d’elle et de la soulever du sol, de plus en plus haut, jusqu’à devenir un simple point noir dans le ciel. Voyez, ce genre de chose a pour particularité de muscler notre homme hein, ce n’est pas pour rien, bien que le dragon ne se dérangea pas vraiment pour des quelques frayeurs à la jeune fille inhabités au vol certainement, et même frôler le sol pour faucher un homme et le déchiqueter en plein vol. Eh oui, il faut bien qu’il mange hein. Finalement ils approchèrent de la ville, bien qu’il eut tout de même la sagesse de demander à ce qu’il se pose avant de survoler la ville, ce n’est pas discret un dragon dans le ciel et voler trop haut ne rimerait un rien puisqu’il faudrait de toute façon se poser hors de la ville. Une fois assez proche du sol, Curtis ne se gêna pas pour sauter du dos de son Chain pour s’étirer.

- Nous y voilà.~

Le temps pour venir ici était vraiment minable comparé à ce qu’il faut faire avec un transport conventionnel vraiment… Une fois lâché au sol, Smaug se posa lourdement à côté de son contractant pour fixer à nouveau la jeune fille de ses yeux luisants. Très franchement, celui qui ose dire que la jeune fille n’avait pas de chance méritait d’être punis par le dragon, elle s’en sortait plus que très bien… En même temps, cela aurait été trop long de rentrer normalement à son gout.

[Dédicace au Hobbit 2 ! /sbaf/]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   24th Janvier 2014, 03:38

Devenir une princesse, être aussi belle et chanceuse en amour que ces héroïnes de contes de fées, vivre des aventures extraordinaires aux côtés d'amis fidèles avec qui nous passerions des soirées à bavasser comme des pies autour d'un feu de camp avant de regarder les étoiles avec eux, affronter de terribles périls épées à la main ou bien être prisonnière d'un terrible destin dont un preux chevalier viendra nous délivrer... Il existait beaucoup de rêves d'enfants inspirés d'histoires que les parents racontent pour endormir les plus jeunes, car elles fascinaient ces derniers. Bien sûr, en grandissant, on se rend compte que notre réalité est et sera toute autre : aucune sorcière maléfique ne jalousera notre beauté inégalable, jamais nous ne découvrirons être l'héritière d'un royaume enchanté qu'un jaloux vilain a voulu tuer à la naissance. Les fées, les elfes, les nymphes, les héros – souriants ou taciturnes –, les rois et reines bons et aimants qui accueillent leur enfant de retour au pays après tant d'années avec une larme à l’œil ainsi qu'une chaleureuse étreinte qui nous fera ressentir qu'on est bel et bien chez nous, tout cela n'existera jamais que dans notre imagination. Toutes ces histoires inventées par la fertilité des jeunes esprits avides d'un destin hors normes ne deviendront qu'illusions perdues dans l'océan flou de nos souvenirs, nous finissons pas rire tendrement de notre stupidité passée avec les années.
Ceci est l'une des leçons que nous apprenons le plus tôt et retenons le mieux alors que nous avançons dans la vie : les rêves d'enfance sont irréalisables. Au fur et à mesure, notre âme d'adulte prend le dessus et tire un trait sur ces fantasmes pour nous plonger dans le monde tangible du travail et de la vie en société.

Mais même si Heileen avait effectivement compris que rêves et réalité différaient grandement, elle était restée aussi pure et rêveuse que durant sa plus tendre époque. Elle avait trouvé sa voie dans le monde actif, mais de par l'état de conservation de son âme d'enfant et la vision différente du monde que lui procurait sa nature d'être magique de légende, jamais la demoiselle n'avait pu effacer ses rêves d'antan. C'était certainement ce côté imaginatif utopiste qui lui permettait d'être positive et souriante : tant qu'elle serait capable de conserver son idéalisme songeur, le monde lui paraîtrait beau et rempli de possibilités insoupçonnées. Ce trait de sa personnalité était grandement dû à son éducation : sa mère lui avait répété maintes fois depuis sa naissance qu'elle pouvait croire en ce qu'elle voulait tant qu'on ne lui avait pas apporté la preuve que cela n'existait pas. Et au fond, ce n'était pas entièrement faux, si ? Comment peut-on affirmer l'existence ou non de quelque chose sans avoir de fondement ? Et puis on dit bien qu'il n'y a pas de fumée sans feu, alors pourquoi est-ce que tout ce qu'on peut lire dans les contes serait obligatoirement faux ? Les sorciers étaient bien placés pour savoir que, parfois, il valait mieux ne pas se fier à une logique incapable d'envisager l'existence de personnes doués de dons exceptionnels ou de créatures pouvant dépasser de loin les capacités humaines. Seulement, lesdits êtres de légende sont rares et préfèrent ne pas se montrer par peur de l'opinion public – il est bien connu que, par peur, les Hommes ont tendance à fuir voir à persécuter tout ce qui sort de l'ordinaire et/ou qui est capable de le dominer.

Certainement que le magnifique dragon auquel Heileen faisait face appartenait à cette catégorie. Il semblait bien assez puissant pour affronter tout un bataillon armé. Pouvait-il cracher des flammes, comme le contaient les anciens récits ? Ses écailles étaient-elles aussi dures que du diamant ? Vous l'aurez compris, elle était en admiration totale devant la bête. En même temps, quoi de plus normal quand l'un de nos rêves de petite fille se réalise ? Car oui, si notre petite sorcière n'avait jamais espéré découvrir un jour qu'elle était la fille des souverains d'un pays féerique baignant dans la magie, elle avait souvent espéré rencontrer un dragon. Au final elle avait eu de la chance dans sa rencontre plus qu'effrayante, même si l'immense reptile noir semblait au premier abord avoir un mauvais caractère. Vous vous demandez probablement comment ce petit brin de femme faisait pour ne pas être effrayée par la puissance qui se dégageait de la créature, eh bien figurez-vous que c'était grâce à son émerveillement. Non mais franchement, comment peut-on avoir le temps d'avoir peur quand on est face à une merveille pareille ? Ce n'est pas à elle qu'il fallait poser cette question de toute évidence, vu la manière dont elle examinait chaque centimètre carré. Mais cela ne lui desservit pas, puisque le dragon la laissa faire et lâcha même un grognement de contentement quand la brunette lâcha un compliment. Il alla même jusqu'à accepter de lui dire son prénom, c'est plutôt pas mal quand on est face à l'une des créatures réputées pour être parmi les plus hautaines non ?

Par la suite, Smaug se déplaça et Curtis annonça qu'elle allait lui montrer où elle habitait. Heileen, qui commençait à s'habituer au comportement de l'homme – allez donc savoir si c'était une bonne ou une mauvaise chose –, acquiesça en priant pour qu'au moins sa mère ne soit pas à la maison, avant de se demander si, par « je te raccompagne », il voulait bien dire ce qu'elle pensait qu'il voulait dire. En plus de rencontrer un dragon, elle allait pouvoir voler sur son dos... ? Ou en tout cas, c'est ce qu'elle s'imagina en voyant le brun se faire une place entre les épines qui recouvraient son échine. Mais dès qu'il fut installé, la bête se redressa sous le regard mi-étonné, mi-intrigué de la jeune femme. Eh bien, finalement ils la laissaient se débrouiller ? En tout cas, le dragon semblait prêt à partir. Mais alors qu'il allait prendre de l'altitude, il l'entoura de ses griffes acérées pour l'embarquer.
À ce moment elle voulut lâcher un cri de surprise, qui mourut bien vite à cause de l'air qui s'engouffra violemment dans sa gorge. Ok, ouvrir la bouche était déconseillé, c'était noté. D'ailleurs l'occidentale ferma aussi les yeux par réflexe – c'est qu'ils étaient vachement haut – tout en se cramponnant fermement à Smaug. Elle était complètement crispée, tétanisée, mais après quelques minutes – pendant lesquelles des bruits suspects dont un cri d'homme se firent entendre – d'adaptation à ces sensations nouvelles elle réalisa que louper tout de ce moment serait dommage. Alors une fois son courage prit à deux mains, ses paupières s'ouvrirent sur un panorama qui devait couvrir toute la région et au-delà. Toute appréhension s'envola, ne restait plus qu'une légère euphorie qui se traduisit par un sourire.

Finalement le trio arriva à la périphérie de Réveil en un temps record, et le dragon lâcha Heileen qui dût se débrouiller tant bien que mal pour que son atterrissage ne soit pas trop douloureux – même si au final, son coccyx porta plainte. Elle se massa le bas du dos en se relevant, la fébrilité qui agitait ses muscles ne l'aidant vraiment pas à se mouvoir normalement.
Cela dit, elle porta son attention sur Curtis quand il prit la parole. Ses yeux bleus le fixèrent tandis qu'elle n'esquissait pas le moindre geste, mais au bout d'une seconde elle finit par se mordiller subitement la lèvre inférieure en prenant la parole.

-C'est par ici...

La brune n'était quand même pas idiote au point de se défiler maintenant, surtout alors que le jeune homme était accompagné d'un dragon, vers lequel elle jeta un dernier coup d’œil pour tenter de mémoriser le plus de détails possibles avant de se détourner et d'avancer tant bien que mal vers la ville – ses jambes manquaient de force.
Ils étaient dans de petites rues, quand à un croisement la Blauereiss ne fit pas assez attention et tamponna un homme assez massif. Enfin techniquement, c'est lui qui allait un peu trop vite – il courrait pour Dieu sait quelle raison – et n'avait pas envisagé qu'on pourrait débarquer d'une ruelle perpendiculaire. Seulement, cela ne l'empêcha pas de s'en prendre à elle.

-Eh toi, tu ne peux pas regarder où tu marches un peu ?

Rentrant la tête dans les épaules devant ce débordement de rage sorti d'on ne sait où, Heileen se dit qu'il valait mieux ne pas relever et laisser le monsieur repartir dans son sprint.

-Désolée monsieur, je ne l'ai pas fait exprès... Puis elle ajouta d'une petite voix. Et puis, si vous alliez un peu moins vite, cela ne serait pas arrivé....

…. Aille. Heily, Heily, quand apprendras-tu à te la fermer dans ce genre de situation ? Parce que là, c'était parfaitement prévisible que l'inconnu allait s'échauffer tout seul.

-Pardon ? Tu me fais perdre mon temps et en plus tu insinues que c'est de ma faute ? J'vais t'apprendre, moi, sale gamine !

Et le voilà qui levait la main pour lui donner une gifle qui la cuisait déjà.... N'ayant pas le temps d'esquiver, l'apprentie vétérinaire se contenta de fermer les yeux en priant pour qu'il n'y mette pas toutes ses forces – il était quand même assez imposant. Ah et, pour qu'une simple baffe lui suffise aussi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   30th Janvier 2014, 11:28

S’il y avait bien un plaisir que notre homme aimait et que personne ne pourrait le lui reprocher, chose assez rare quand on connait le genre de personne qu’il est. C’est de voler. Non pas dérober des biens à quelqu’un ça non, il n’en a pas vraiment besoin. Disons que cela peut lui arriver de se servir comme bon lui semble mais c’est tout. Il n’est pas un voleur à proprement parler. Mais je parle de voler, dans le ciel oui oui. Et non, Curtis ne consomme aucune drogue je peux vous l’assurer, il est saint d’esprit ! Du moins, il l’est mais ne le montre généralement que rarement. Pour ne pas dire jamais, il faut se lever de bon heure en fait pour le voir ainsi. Mais revenons à cette histoire de voler. Il faut l’avouer, avoir un dragon ça aide beaucoup. C’est gros, c’est puissant et ça a des ailes. C’est encore mieux quand ce dernier vous obéit et vous permet de montrer sur son dos pour faire quelques tours dans les nuages tiens. Pis franchement, pour faire des trajets en solo dans le pays, c’est bien plus pratique que d’être à cheval ! Le temps de parcours se réduit minimum de moitié pour ne pas dire plus… Mais bon, un dragon, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus discret. Déjà la bête en elle-même c’est rare d’en croiser, mais quelque chose de cette taille c’est pire. Sans compter que la chose à une conscience et une volonté propre. Et cette dernière ne semble accepter personne d’autre que son contractant entre les épines de son dos. Remarque, il ne serait pas certain que la demoiselle puisse faire le voyage en un seul morceau en fait. Cela n’aurait pas été du tout étonnant qu’elle finisse après un coup d’aile trop fort empalé sur une des épines de son dis. C’est pointus ces trucs-là… Si vous vous posez des questions sur la force de Curtis physiquement parlant, je crois que vous avez votre réponse ! Heileen aimera certainement vous confirmer qu’un vol de dragon c’est pas forcément calme et reposant, bien que cette dernière n’eut pas vraiment besoin de s’accrocher quelque part.

Après un vol assez remuant on va dire, les voilà non loin de Réveil. Comment passer rapidement de la frontière du  pays à la capitale ? Demandez donc à Curtis ! Sauf que vous ne pourrez hélas profiter de cette fonction chez lui. Une fois atterrit, il tapota alors légèrement la patte massive de son compagnon, avant de voir ce dernier grogner légèrement et plonger dans un trou énorme se formant au sol. Déconseillé à toute personne de tomber dedans, il y a de forte de chance pour ne pas revenir dans le monde réel… Et maintenant ? Eh bien, c’est à la petite sorcière de jouer ! Savoir où elle vivait, ce n’est pas si mal pour trouver quelqu’un quand on en a besoin ? Et puis cela peut faire un bon moyen de pression si jamais elle n’écoutait pas assez. Mais non, la petite brune serait intelligente non ? Elle ne contrarierait pas Curtis… Et se rendrait d’ailleurs rapidement compte qu’il vaut mieux l’écouter, on est même gagnant lorsqu’on va dans le même sens que lui. Quoi donc ? Elle verrait bien assez tôt. Avec son sourire en coin qui s’affichait tellement naturellement chez lui, il la suivait, de façon un peu plus normale on va dire. Sans pour autant la coller de façon agaçante ou autre. Car oui, Curtis peut être parfaitement normal quand il le veut hein. D’ailleurs, les avantages à aller dans son sens, il semblerait qu’il faille devoir montrer ça plus tôt que prévu, enfin.. il n’y avait pas de prévu mais ce n’est pas grave. En effet, la maladroite heurta un type de plein qui ne semblait pas vraiment apprécier ce choc, et n’était apparemment pas décidé à laisser ça courir et continuer sa route. Bon d’accord, le brun était mal placé pour penser cela puisqu’il serait le premier à chercher la merde juste pour la chercher, même si pour une fois il ferait d’avantage le chieur en utilisant les mots plutôt que d’utiliser si rapidement les poings on va dire. Il préférait utiliser les armes que les poings d’ailleurs… Ce n’est pas plus mal donc. Haussant les sourcils devant la situation qui dégénère, le brun daigna se bouger lorsqu’il vit son pauvre jouet être sujet à de la violence. Oh oh, n’a-t-il pas vu qu’il y a son nom marqué dessus ? Quoi ? Non il n’y est pas ? Oh vous savez, n’allez pas lui dire il serait capable de le graver quelque part…

D’un geste vif, bien plus vif que l’autre homme. Comme quoi, notre Curtis sait très bien se débrouiller sans Chain hein. Il sortit sa dague qu’il portait à sa ceinture pour planter la main de l’homme, continuant sa course jusqu’à atteindre le mur juste à côté. Non sans beugler, Curtis eut un sourire en coin avant d’afficher une mine comme s’il était las de quelque chose.

- Oh oh, calme mon grand. Tu ne vois pas qu’y a mon nom sur cette petite chose ? J’ai horreur qu’on abime mes affaires…

Son regard se changea en quelque chose de plus froid, mauvais. Même un peu sérieux, bien que son sourire s’élargit à nouveau. Donnant alors une expression particulièrement malsaine il faut le dire… De sa main libre il empêcha la deuxième main de l’homme de lui donne un coup de poing pour le faire lâcher, mais surtout ne se gêna pas pour lui donne un coup de genoux sur le ventre. De là, il se lança dans la tâche de faire doucement glisser sa lame dans la chaire de l’homme lentement mais sûrement. Laissant le fer glisser le long de l’os et une faille se dessiner sur la peau. C’est presque propre, si on retire le sang qui coulait de plus en plus au fur et à mesure que le couteau avançait sur le bras et que la plaie s’’élargissait donc légèrement. Il remonta ainsi jusqu’en haut de l’avant-bras à peu près. Je vous assure que l’homme hurla un bon moment avant de finalement tourner de l’œil, la douleur étant bien trop vive ainsi. Il était certain que s’il ne recevait pas des soins il y passerait.  Susurrant doucement à son oreille, c’était tout de même audible pour les gens autours.

- J’espère que tu as compris pour la prochaine fois. Je suis gentil, je ne te demande même pas de t’excuser.

Le lâchant totalement et le laissant s’effondrer, il ne pouvait de toute façon rien dire le pauvre homme. Punition un peu abusé ? C’est Curtis, il ne faut pas l’oublier… Se retournant vers la petite sorcière, il rangea sa lame et avec son sourire en coin glissa ses doigts sur sa joue.

- Tu vois. Il m’arrive d’être gentil parfois. Tu n’as rien j’espère ?~

Dire que cette question pourrait presque sonner gentil, si on fait abstraction de ce qu’il venait de faire l’instant plus tôt. Mais bon, on ne peut pas lui reprocher de faire les choses à moitié non ? L’invitant à poursuivre leurs chemin, il la suivit jusque chez elle, du moins non loin. La regardant de haut les bras croisé.

- Parle-moi de ta famille… Ils ont des pouvoirs ? J’aurais presque envie de venir dire bonjour chez toi.

Ben quoi ? C’est toujours bien de se renseigner… C’est poli de dire bonjour aux gens non ? Moui, pas certain qu’Heileen voit les choses ainsi…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   14th Février 2014, 04:47

Bon, c'était officiel apparemment. Heileen n'avait pas le choix. Sa vie était finie. Adieu période de l'insouciance, des jours heureux qu'elle passait dans l'innocence sans personne pour lui faire un chantage quelconque, sans ressentir aucune crainte du monde... Bon, quand même pas, elle n'était pas si naïve que cela. Après tout, sa famille était passée au bûcher après que leurs voisins les aient dénoncés. Donc non tout le monde n'était pas forcément bien intentionné, comme elle semblait le croire, mais elle préférait partir du principe qu'on ne lui voulait pas de mal tant que la personne ne la mettait mal à l'aise comme l'avait fait d'emblée Curtis. Il avait un don pour rendre nerveux, c'était fou, à croire qu'il avait fait ça toute sa vie... Bon en même temps quand on était aussi âgé qu'il prétendait l'être donc qu'on avait eu tout le temps de s'entraîner et qu'on avait un fort penchant psychopathe donc qu'on était capable de faire peur au naturel, forcément que ce ne devait pas – ou plus – être bien difficile. Tout comme ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace, ce n'est pas au sadique tordu centenaire qu'on apprend à effrayer. Même s'il fallait bien avoir un don naturel pour être aussi stressant, ne serait-ce qu'au niveau de sa façon d'être et d'agir. D'ailleurs, vous connaissez beaucoup de gens qui adorent reposer leur bras sur vos épaules ou viennent murmurer à votre oreille – à croire qu'il préférait parler tout bas – ?

Bref, je disais donc que la petite sorcière était coincée. Désormais elle serait la chose – ou la servante, à moins que ce soit le jouet allez donc savoir, en tout cas c'était dans ces eaux fort sympathiques – de Curtis, cruel destin que voilà. Enfin pas autant que celui de ceux qui allaient à l'encontre du brun quand on y réfléchissait, ni même des malchanceux qui tombaient au mauvais moment au mauvais endroit : elle au moins ne risquait pas de se faire amputer de quelques doigts. Techniquement. En tout cas, elle espérait que se soumettre sans rien dire lui permettrait d'y réchapper. La demoiselle n'osait même pas imaginer ce qui lui serait arrivé si elle n'avait pas présenté un intérêt grâce à ses pouvoirs, surtout qu'il ne semblait pas du genre à être plus gentil avec les femmes. Nan, elle, ce qui l'attendait était tout autre. Son quotidien paisible risquait fortement d'être bouleversé de manière chronique dorénavant, lorsque le brun viendrait la chercher afin d'employer ses dons à ses propres fins. Ne restait plus qu'à espérer que cela ne se produirait pas souvent.
Et si jamais vous vous demandez quel effet ça fait d'être prise pour une poupée, eh bien c'était vraiment très étrange. On se sentait comme un spectateur qui n'avait aucune décision à prendre, qui ne pouvait pas influencer le cours des choses, c'était troublant. On avait l'impression de ne plus s'appartenir, de ne plus être que l'ombre de nous-même, que notre vie était entre les mains d'un autre. Bon c'était le cas en même temps, puisque Curtis avait largement les capacités nécessaires pour avoir un droit de vie et de mort sur la brunette, il pouvait sans doute la tuer d'un coup.

Cela dit, tout n'avait pas forcément que des mauvais côtés. Pour commencer, si Heileen n'avait pas rencontré Curtis, elle n'aurait peut-être jamais eu la chance de voir un vrai dragon et encore moins de voler avec lui. L'expérience n'avait pas forcément été très agréable puisqu'elle avait fait le trajet entre les griffes de l'animal mythologique – la position n'avait pas été des plus confortables, si elle avait su ce qui allait arriver elle se serait baladée avec des oreillers ou une couverture –, mais vivre un rêve de petite fille valait bien cet inconfort hein. Et puis, la jeune femme avait pu découvrir que si au début cela l'avait terrifiée, elle adorait voler. Les sensations qu'on ressent en étant haut dans le ciel en planant avec les nuages est grisante, on se sent libre comme l'air..... Enfin autant qu'on peut l'être en étant coincée dans la patte d'un dragon.... Bon, passons.
Ils finirent par arriver à destination et, à un moment où l'apprentie vétérinaire avait le dos tourné et s'étirait pour chasser l'engourdissement de ses muscles, la bête ailée était repartie plus soudainement encore qu'elle n'était apparue. Dommage d'avoir loupé sa chance de le saluer – elle ne savait pas quand est-ce qu'elle aurait la chance de le revoir en plus. Mais bien vite son attention fut de nouveau attiré par son escorte et ils se mirent en route vers son adresse, bien que cela ne la réjouisse pas.
Sur le chemin, notre occidentale découvrit un nouvel avantage à être à la botte de Curtis : en effet, lorsqu'un passant à l'esprit un peu trop échauffé voulut lui mettre une droite, il goûta plutôt à l'acier du poignard de Curtis. Elle n'avait pas vraiment vu ce qu'il s'était passé puisqu'elle avait automatiquement fermé les paupières en voyant qu'on allait la gifler, mais étrangement elle se disait que même avec les yeux grands ouverts elle n'aurait rien vu de l'action.

Ce qu'Heileen savait, en revanche, c'est que l'inconnu devait méchamment morfler actuellement. Déjà qu'avoir une main clouée au mur par une petite lame ne devait vraiment pas être agréable, mais en plus le brun était décidé à ne pas s'arrêter là puisqu'il lui ouvrit le bras jusqu'au coude en longeant l'os. Le sang coulait à flot puisqu'une grosse artère était atteinte et la pauvre victime agonisa un bon moment avant de s'évanouir. Sous le choc, la petite brune avait senti des tremblements la saisir tout en regardant la scène avec un regard ébahi. Plus ça allait et plus ce type lui faisait peur. En revanche, le côté rassurant de la situation était de l'entendre dire qu'il avait horreur qu'on abîme ses affaires, même s'il y avait le mot « affaires » dans la phrase – ce qui suggérait qu'il la considérait effectivement comme un objet, non comme une personne. Après la question était de savoir si le passant méritait de subir un tel sort, cependant la Blauereiss se garda bien de la soulever quand Curtis lui dit que parfois il savait se montrer gentil avant de lui demander si elle n'avait rien. Non seulement il venait de l'aider, mais en plus il n'apprécierait pas qu'elle remette en cause ses méthodes. Donc après avoir avalé sa salive, elle répondit :

-Oui... Merci.

Bon, elle était encore un peu déphasée à cause du choc. Mais la seconde d'après, Heileen avait presque sursauté comme si elle avait manqué de peu de piquer du nez et se remit en route.
Peu après, le duo arriva devant chez elle et l'homme lui posa une question en ajoutant qu'il rendrait bien visite à sa famille. Cela eut l'effet d'une bombe, l'étrangère réagit vivement en agrippant légèrement le haut de son interlocuteur.

-Non, ne les approchez pas !

Et l'instant d'après, elle réalisait à qui elle avait affaire. Son teint pâlit : allait-il lui en tenir rigueur... ? La demoiselle espérait sincèrement que non. Mais quoi qu'il en soit revenir sur ses paroles était hors de question, elle refusait catégoriquement qu'il ne s'intéresse au peu qu'il lui restait de sa famille. Son but était de les protéger de ce monsieur pas-net, quitte à devoir devenir son larbin numéro un.
S'éloignant de lui pour retrouver spontanément sa place en courbant la nuque, elle continua sur un autre ton.

-S'il vous plaît... Vous savez où j'habite désormais et j'ai déjà donné ma parole de vous laisser exploiter mon pouvoir. N'impliquez pas ma famille.

Surtout Reita, qui n'avait absolument aucun pouvoir donc qui courrait plus de risque que sa mère, mais de toute façon cette dernière n'avait pas besoin de faire connaissance avec un homme aussi dangereux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   9th Mars 2014, 07:09

Peut-on faire peur quelqu'un facilement ? Curtis part souvent du principe qu'on peut faire peur à presque tout le monde du moment qu'on était capable de dire les bonnes choses quand il fallait. Même si cela ne provoquait pas forcément de la peur on peut provoquer diverses réactions. La colère ? Oui par exemple. C'est d'ailleurs le seul sentiment que vous arriverez à faire émaner de notre homme si vous touchez son point sensible. Lequel est-ce ? Moi je peux vous le dire, mais ne comptez pas sur ce dernier pour l'aborder. Car oui, cet homme semblant insensible à tout, possède en réalité quelque chose qui le rend soudainement bien plus humain. Son attachement pour son frère aînée, Glen, ou plutôt Oswald. Qu'il appréciait sincèrement, respectait et surtout était d'une loyauté sans faille à ce dernier. Il était connu que toucher à un seul cheveux d'Oswald revenait à se mettre le taré de service à dos, qui n'aurait alors qu'une seule envie, vous le faire payer mais avec quelques suppléments. En l’occurrence, ce cher Jack n'avait pas intérêt à croiser sa route. Il s'était promis ce jour là de lui faire manger ses entrailles et ce en commençant par les lui faire enfoncer dans le cul. Que de mots crus hein ? En même temps à moins d'être certain d'arriver à le gérer, il ne vaut mieux pas le chercher sur ce terrain là. Il avait au fond toujours regretté la mort de son frère, bien qu'il arrivait à ne rien montrer là-dessus. Comme quoi, il n'est pas si monstrueux que ça. Enfin, si certainement. Mais il éprouvait tout de même des sentiments. Chose que l'on pouvait parfois douter en le regardant. C'est vrai quoi, un type qui prend malin plaisir à tuer les gens, à les faire souffrit tant mentalement que physiquement. C'est comment dire... Étrange ? Pour ne pas dire qu'il faut être finit à l'urine hein. Mais non, désolée, il n'est pas idiot et sait qu'il est agaçant. Il n'est même pas certain que lui même se supporterait s'il s'avait en face. Soit il se battrait à elle, soit trouverait le moyen de faire une alliance. Ahah.

Ah... Bref. Cette pauvre sorcière devant en baver, voilà qu'il se mettait à la faire chanter en demandant des informations sur sa famille. Sachant pertinemment qu'elle ne se ferait pas une joie de lui dire ce qu'il voulait et même de le conduire pour qu'il rencontre ses braves gens hein. Elle allait en tant que petite demoiselle courageuse endosser la responsabiliser d'affronter seule cet homme. C'est beau, cet esprit combatif, à vouloir se montrer plus courageuse que ce qu'on est vraiment. S'arrêtant net pour la regarder parler, il afficha un large sourire en coin lorsque sa réaction un peu plus vive lui demanda de ne pas toucher à ses proches. Ah oui ? En voilà un beau moyen de persuasion. Ce n'était pas pour rien que notre brun avait demandé l'endroit où elle habitait, ainsi il pouvait en gros tenir en otage toute sa famille sans même que cette dernière ne le sache vraiment, si ce n'est pas beau et gentil de sa part ça. Croisant les bras, il finit par soupirer avant de tendre la main vers elle. Apposant sa main sur la tête de la petite brune, il tapota quelques instants, comparez ça à ce que vous voulez. Un adulte face à un enfant, un homme face à un chien. C'est comme vous-voulez, cela n'avait pas bien grande importance. Il souffla.

- Je vois. Dans ce cas, il me semble que tu as une raison supplémentaire d'être une gentille demoiselle hein ? Ce serait bête que je doive venir me plaindre chez toi de ton comportement.

Elle devait être rassurée. Non... ? Oh il venait tout de même de préciser qu'il ne comptait pas là tout de suite débouler chez-elle pour s'amuser pour lui faire peur. Disons que c'était juste une sorte de menace pour la pousser à bien aller dans son sens. Il ne faut jamais avoir autant de point faible ainsi je souhaite beaucoup de courage à la personne souhaitant blesser Curtis mentalement parler. Puisque de toute façon d'un point de vu physique vous partez déjà avec un désavantage, il est quasiment immortel. Un détail que la jeune sorcière se fera certainement un grand plaisir de savoir tient. Si jamais un jour lui vient l'idée de lui planter un coup de couteau dans le dos pour se débarrasser de ce fou. C'est d'ailleurs cette résistance hors norme qui rendait certainement notre homme un peu inconscient à tout... Lancez-lui un couteau dans le crane et il se relèvera pour vous le rendre et ce certainement en le mettant au même endroit que lui. Ahem. Revenons à la sorcière qui semblait résignée à devoir utiliser son pouvoir pour lui. Voyons. Comment pourrait-on tester la chose... ? Ah mais oui... Se penchant pour souffler à son oreille, l'homme parla. Ou plutôt, il ordonna.

- Je comptais certainement passer dans une boutique pour faire quelques achats, je peux compter sur ton petit pouvoir pour me dire en temps réel ce qu'il pense ? Je parle bien sûr de son honnêteté vis à vis des prix~

Ainsi, si l'homme se dit qu'il aurait un pigeon, cela éviterait au Baskerville de perdre son temps et d'agir en conséquence, mais bon si c'est le cas, il pourrait être dans ses moments où il est sage on va dire. Sans vraiment attendre de réponse, voulant avant tout voir l'utilisation du pouvoir qu'il pouvait avoir, il l’entraîna sans tarder dans des rues bien plus mal fréquentés que jusqu'à maintenant. Valait de toute façon mieux pour elle qu'elle y traîne en étant avec lui en fait. Une petite boutique qui semblait spécialisée dans les armes en tout genre, pas sûre que tout les produits soient corrects d'un point de vu juridique... Pour ne pas dire qu'il y avait carrément des armes venant de Pandora volés dans le tas. Poussant la demoiselle devant lui, il la regarda de haut un instant, comme pour lui faire comprendre qu'il comptait plus que grandement sur elle. Avant de reporter son attention sur le vendeur qu'il salua d'une politesse accompagnée de son sourire désagréable qui faisait froid dans le dos. Demandant alors s'il avait de nouvelles lames pouvant servir à remplacer celle qu'elle avait actuellement ou s'il faisait des prix sur des lames plus petites encore. Sans tarder, en tant que commerçant voulant gagner sa vie il le guida pour lui présenter divers éléments de son stock. Que du volé à des riches ça. Mais s'il voulait réellement payer le prix il irait dans des endroits plus approprié, si on est ici c'est pour être gagnant soyons logique. Croisant les bras, il attendit alors une réaction de la demoiselle. Alors. Utile ou pas ? Que de pressions sur ses petites épaules, elle devait avoir l'impression de passer un examen dont l'enjeu serait plus qu'important... Eh oui. C'est bien beau d'avoir un pouvoir, reste à savoir si on peut l'utiliser comme bon lui semble... C'est drôle, de faire peur vraiment...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   6th Avril 2014, 05:26

C'était frustrant. Elle avait l'impression de ne rien pouvoir faire... Quoi que, tout compte fait, ce n'était pas qu'une impression. Face à Curtis, elle était aussi enchaînée et impuissante qu'un homme en camisole de force enfermé dans une cage sous-marine. Heileen n'avait aucune chance de faire le poids face à lui, c'était clair comme de l'eau d roche. Elle était dans la paume de sa main, et il pouvait se jouer d'elle à volonté. Jamais elle n'avait eu le sentiment d'être aussi insignifiante, minuscule, chétive. De n'être qu'un pion. Curtis devait bien rire d'elle, au fond. Il la manipulait à sa guise. Même quand la brunette s'était brusquement réveillée et lui dit de ne pas approcher sa famille, malgré toute sa volonté, elle savait très bien ne pas avoir les moyens pour l'en empêcher si l'envie lui venait. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était l'écouter sagement en espérant que cela lui suffirait. C'était assez pitoyable, elle n'avait pas la force de les protéger. Et en plus, maintenant elle était devenue une sorte d'objet au service d'un psychopathe.
Si la demoiselle avait pensé à lui planter un couteau dans le dos, pour se débarrasser de lui ? Oh, elle en serait tout bonnement incapable. Non seulement elle était trop pure pour ôter une vie, mais en plus elle n'était pas assez idiote pour croire que ses petits membres suffiraient contre lui. Autant essayer de tuer un chat avec un cure-dents.

Bref, Heileen avait donné à Curtis une nouvelle raison de rire d'elle, avec son petit regain de courage. Le truc c'était, qu'encore une fois, elle jouait dans son jeu. Elle le savait déjà mais, quand il lui dit qu'elle avait encore plus de raisons d'être sage, la sorcière se rendit compte qu'elle était encore plus désavantagée qu'elle ne le pensait. Mais qu'aurait-elle dû faire, refuser de lui montrer sa maison ? Il aurait trouvé un moyen de la forcer, ou pire, l'aurait tuée (oui, elle avait une opinion plutôt extrême de lui). Surtout qu'il avait accompagné cela d'un geste qui la faisait passer à la fois pour une petite fille naïve et pour un animal de compagnie. Génial, n'est-ce pas ? Enfin si on aimait avoir et donner l'impression d'être à la botte de quelqu'un, oui, ça l'était.
Quoi qu'il ne soit, maintenant qu'il savait où habitait sa mère, l'occidentale avait encore moins le choix : c'était l'écouter ou regretter. Alors quand il lui demanda – ou plutôt lui ordonna sous forme interrogative – de l'accompagner faire quelques courses et de l'aider à savoir si le marchand était honnête, évidemment qu'elle accepta... C'est juste qu'il ne lui laissa pas le temps d'exprimer son accord, puisqu'il l'entraîna tout de suite après vers des rues qu'elle n'aurait jamais fréquenté dans des circonstances normales. Autant dire qu'elle flippa un peu en voyant le quartier où il la menait, mais capta rapidement... Qu'elle ne risquait sans doute pas grand-chose, puisque le plus grand danger du coin était le type qui la guidait.

Celui-ci la lâcha après qu'ils soient arrivés devant une boutique d'armes et la fit rentrer en première, comme pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas le choix – même si son regard lourd de sous-entendus aurait largement suffi.
Curtis interpella le gérant en lui demandant s'il avait quelque chose à lui proposer et, le client étant non seulement un roi mais aussi un porte-monnaie qu'un commerçant se devait de chercher à vider, il voulut tout de suite les guider vers le présentoir le plus proche. Cependant, Heileen l'arrêta net dans son élan en demandant subitement :

-Excusez-moi ! Auriez-vous quelque chose contre le fait qu'on lise dans vos pensées, pour prouver votre bonne foi ?

Cette question ayant été posé sans donner de détails quant à l'identité du « on » et sur un ton parfaitement innocent, par une jeune fille apparemment franche et gentille, l'armurier rit gaiement en disant que si c'était ce qu'il fallait pour que sa clientèle aie confiance, pourquoi pas.
Heureusement il n'en fallait pas plus à la sorcière pour utiliser son pouvoir. Elle se concentra pour que son infiltration soit discrète (parce que ce serait dommage qu'il la remarque) et resta en surface, ne lisant que ce qu'il pensait au moment où il leur présentait une arme.
Le coin où ils étaient comprenait essentiellement des lames volées à des riches, avec par-ci par-là des lames volées chez des forgerons ou pour lesquelles il avait obtenu une ristourne grâce à la menace. Au fur et à mesure que la visite continuait, l'apprentie vétérinaire ne faisait qu'accumuler les preuves que cet homme n'était pas honnête. Elle faisait régulièrement des signes négatifs de la tête à Curtis quand le commerçant avait le dos tourné, pour lui faire comprendre que rien n'était arrivé ici par des moyens légaux, dans l'espoir qu'ils s'en iraient. Allez savoir pourquoi, mais celui qui leur faisait faire le tour de la boutique ne la mettait vraiment pas en confiance, pour ne pas dire qu'il la mettait carrément mal à l'aise.

Au bout d'un moment, il leur montra une arme magnifique en vantant sa maniabilité et sa légèreté et en expliquant que la tache de sang sur le manche avait été faite durant une bataille, parce que l'épée avait appartenu à un ancien haut gradé de l'armée très connu. Mais soudain le pouvoir d'Heileen s'emballa pour lui montrer une bribe de passé : l'armurier en train de s'infiltrer dans une maison pour voler une arme. Mais il s'était fait remarqué par celui qui habitait là et, par peur de se faire arrêter ou dénoncer, l'avait tué. C'était de là que provenait la tâche de sang, en fait.
Immédiatement après avoir vu cela, la jeune Blauereiss pâlit en faisant un pas en arrière. Le vendeur la regardait avec un air suspicieux, certainement qu'il se doutait de quelque chose désormais. Sans plus perdre de temps, elle se tourna vers Curtis. Que faire ? Lui raconter ce qu'elle venait de voir ? Mais si elle le faisait ici et maintenant, le commerçant allait l'entendre et voudrait les empêcher de tout répéter. Dans ce cas, Curtis ne se priverait sans doute pas de le tuer. Certes ce n'était pas une personne qu'on pourrait qualifier de « bonne », mais elle préférerait encore prévenir les autorités plutôt que de le voir se faire assassiner. Alors c'est d'une petite voix qu'elle dit :

-Et si nous partions... ? Je ne pense pas que les armes proposées ici soient faites pour vous...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   25th Avril 2014, 11:38

Curtis en train de faire les courses avec une fille ? Moui. Dit comme ça cela peut paraître presque normal en fait,mais détrompez vous, ce n'est pas si normal que ça... Enfin disons qu'il n'avait pour une fois pas d'idée trop tordu en tête en fait. Son but n'était plus d'effrayée la jeune sorcière, bien qu'il devait certainement le faire sans faire exprès au final. Il faut dire qu'il avait un peu la tête pour, il était capable de mettre mal à l'aise bien des gens, je pense qu'il faut être au moins tout aussi tordu que lui, ou sûr de s'en sortir pour ne pas le craindre, même ne serait-ce qu'un peu. Mais le pire c'est que bien souvent les gens ne savent même pas tout des capacités de notre homme, le rendant encore plus effrayant encore. Mais ça serait pour plus tard ? Peut-être... Il faut avouer que Curtis n'avait souvent même pas besoin de montrer ses pouvoirs pour se montrer effrayant son sadisme et son maniement de l'épée pouvait être largement suffisant. Et si ce n'était pas le cas il y avait toujours la possibilité du Chain qui pourrait dans ce cas calmer les plus courageux. Même s'il faut avouer que sa petite sorcière avait eut une réaction un peu étrange face à ce dernier. Depuis quand sommes-nous fascinée à ce point par un être capable de vous arracher la vie d'un simple coup de patte ? Oh, et puis qu'importe. Du moment qu'elle était sage et utile, Curtis se moquait bien du reste. Quand je vous dis que sur le fond il pouvait ne pas être trop mauvais hein ? Si on oublie un peu le fait qu'il veut utiliser son pouvoir et c'est ce qui l'a rendue dans un premier temps intéressant, on pourrait presque dire qu'ils sont une relation normale... Quoi ? Comment ça on peut voir la peur dans les yeux de la jeune fille ? Mais pas du tout ! C'est une illusion d'optique voyons ! Ahem. Revenons à ce qu'il voulait faire non ? Soit tester ce pouvoir, ainsi il verrait bien ce qu'il pourrait bien en fait.

Il s'était soudainement décidé à tester son pouvoir sur une boutique d'arme qu'il avait vu. Non pas qu'il était spécialement en manque d'arme ou autre, mais faut avouer qu'il ne crachait pas sur une nouvelle épée ou autre, ainsi, c'était décidé ! La traînant dans un quartier assez peu fréquentable, il était de toute façon évident qu'elle ne risquait pas grand chose en restant proche de lui, il se permis même quelque fois de passer son bras sur ses épaules pour la guider et éviter qu'elle ne se perde quelque part parce qu'elle regarde trop autours d'eux. Ben oui, il n'aime pas perdre ses objets. Surtout quand le dit objet est une sorcière... C'est à lui. Un point c'est tout, ne lui cherchez pas des ennuies quand ce n'est pas lui qui vous cherche, sinon c'est faire preuve de total inconscience. Pourtant mis à part son air un peu tordu qu'il pouvait faire, il pouvait paraître facilement abattable. Du moins, si on ne se mesure pas à ses lames d'un peu trop près. Ce n'est qu'une apparence bien sur... Une fois dans la boutique. L'homme se précipita rapidement vers eux, bien heureux de trouver des porte monnaie à vider, n'hésitant pas à lui montrer diverses armes et à vendre leurs mérites. Eh bien sûr qui dit arme de « qualité », dit arme cher. Il y avait certes peut-être quelques bonnes pièces dans le lot, mais je pense qu'on peut facilement dire que ce gars est du genre à vouloir se remplir les poches sans vraiment faire attention à la qualité qu'il vend réellement. Au moins Heileen avait parfaitement compris son rôle, puisqu'elle demanda avec son air de jeune fille innocente, qu'on se demanderait presque ce qu'elle fiche ici en fait mais bon, si le marchand se laisserait lire ses pensées pour prouver sa bonne fois. Question ridicule, il avait dût la prendre pour une idiote, mais avait répondu favorablement. A cette réponse Curtis fit un sourire en coin, en se contentant pour une fois de suivre en silence l'homme, l'écoutant parler, débiter beaucoup trop de parole à son goût mais bon. Tout en regardant de temps en temps du coin de l’œil la petite demoiselle qui avait une expression du visage assez évidente pour comprendre ce qu'elle voulait dire. Cela allait de pair avec ses hochements de tête quoi... Curtis n'a pas pour habitude qu'on se paye de sa tête comme ça... Alors que le vendeur était en train de lui vanter une arme qui était encore tâché de sang de sa prestigieuse dernière bataille, la rendant alors très... Chère ? Oui c'est cela.

Curtis n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche que la demoiselle à ses côtés eut une réaction assez étrange. Un pas en arrière, blanche comme un linge. Allons bon, qu'avait-elle vu ? Le vendeur la regarda d'un œil suspect, tandis qu'elle suggérait de partir, annonçant enfin clairement qu'aucune des armes n'était assez bien pour lui d'après elle. Un sourire en coin encore plus large, il tandis légèrement la main pour lui tapoter et lui caresser les cheveux. Il lâcha juste un.

- C'est bien... Je n'aime pas qu'on se moque de moi, crois moi que me raconter des conneries sera bien le dernier acte en tant que vendeur que tu feras.

Hm ? Eh bien non. Pour une fois il ne parlait même pas de le tuer. Disons qu'il suffisait que la petite demoiselle raconte ce qu'elle a vu et les ragots feraient très bien leurs affaire. Cet homme ne vendrait plus rien et finirait donc par perdre tout ce qui est ici en plus de perdre simplement son gagne pain. C'est plus méchant selon-lui que de le tuer sauvagement ici. Mais visiblement, quand Curtis fait pour une fois preuve de... Gentillesse ? Il y a toujours quelqu'un pour l'arrêter dans son élan, comme s'il ne devait pas le laisser en vie. Ce qu'il se passe ? Eh bien disons qu'il ne comptait pas laisser cette fille qui pour x raisons semblait en savoir des choses, et donc n'avait pas perdu de temps pour se saisir de cette soi-disante lame magnifiquement chère pour tenter de l'embrocher sur place. Quitte à ce qu'il tue également l'homme, il n'aura qu'à se débarrasser des cadavres ni vu ni connu. Curtis ne mit pas bien longtemps à réagir bien sûr. Saisissant le bras de l'homme pour l'empêcher d'agir, il lâcha juste un « pas touche. ». Son regard se posant sur celui de l'homme, ce dernier prit peur devant ce regard rouge sang le fixer ainsi. Pris de panique l'adrénaline lui fit avoir un mouvement plus rapide encore, de sa main libre, pour saisir une dague à sa ceinture et purement et simplement la lui planter dans la gorge. Voulant à tout prit ôter se visage flippant de sa vue. La suite ? Eh bien Curtis parut un bref instant surprit, avant de lâcher le bras de l'homme pour porter sa main à sa gorge. Cette dernière déversait du sang un peu partout, de façon assez peu propre il faut l'admettre... Sans compter les cracha que ce dernier émettait avec la respiration. Avant de tomber au sol sur une flaque grandissante. Le silence se fit. Je vous laisse imaginer la tête de la jeune fille maintenant seule... ? Prochaine cible du marchand toujours apeuré. Qui se rapprocha rapidement d'elle pour la tuer rapidement aussi.

Alors qu'il s'apprêtait à baisser son épée, une lame traversa l'homme de part en part, arrêtant la pointe à quelques centimètre de la demoiselle. Dans un dernier sursaut de vie, l'homme tourna la tête pour voir celui qui venait de le tuer... Impossible... La silhouette un peu déformé à cause du coup porté qui le faisait alors se pencher légèrement en avant. Curtis. Relevant sa main jusqu'à sa gorge, il se saisit de la lame planté dans sa chair, mais étonnement, moins de sang coulait par rapport à tout à l'heure, bien que son habit en était couvert.

- Quel ennuie, je vais encore devoir me changer. Quand les gens comprendront-ils que cela ne sert à rien.  Tenant encore la dague salie de son propre sang dans sa main il la regarda avec un sourire. - Tu n'as rien petite sorcière ?

Bien qu'il avait toujours ce léger sourire, c'était bel et bien une question. Il aurait pût se réveiller un poil trop tard, encore heureux qu'il était capable de se redresser même avec ce mal de chien, d'autres Baskerville auraient dût attendre encore un peu avant de se relever. Tsss. C'est pas parce qu'on est immortel que ça ne fait mal non mais oh. Oui. Un couteau dans la gorge, ça fait juste « mal »...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   28th Mai 2014, 04:36

De mémoire d'Heileen, jamais elle n'avait fait des courses pareilles. Pour commencer, elle n'était certainement pas du genre à aller chez un armurier tous les jours, pour ne pas dire qu'elle n'avait même jamais songé à mettre les pieds dans ces boutiques. Sauf peut-être la fois où Reita et elle avaient retrouvé la piste du meurtrier de sa sœur, mais l'idée lui avait seulement effleuré l'esprit quelques secondes (par heure pendant deux jours, certes), en plus on ne pouvait pas dire que la jeune fille n'était pas dans son état normal à l'époque. Non, vraiment, elle ne se voyait pas avec une arme, blanche ou non, entre les mains. En plus, non seulement elle n'était pas du tout entraînée à en manier une (c'était ça de mener sa petite barque paisiblement), mais elle serait sans doute capable de causer des dégâts non voulus avec sa maladresse si jamais on lui en confiait une. En fait, la sorcière serait sans doute incapable de tenir correctement un pistolet, du coup elle se blesserait le bras et viserait complètement à côté de sa cible plus qu'autre chose. Donc c'était très bien que le simple fait de tenir une arme la rende tellement nerveuse qu'elle n'osait pas faire le moindre geste, disons que ça évitait pas mal d'incidents fâcheux. Laissons donc aux autres le soin de se taper dessus avec. C'était sans doute l'une des spécialités de Curtis, puisqu'il se baladait avec une arme aux hanches.

D'ailleurs, Heileen n'y connaissait absolument rien en lames. Sans doute que tout ce que le vendeur leur racontait parlait plus à Curtis qu'à elle, il devait mieux connaître le langage particulier de l'armurerie. Cependant elle était tout de même capable de savoir quand le vendeur mentait, grâce à son pouvoir. C'était assez pratique puisque, même si elle ne comprenait pas tout ce qu'on lui disait, elle pouvait tout de même sentir quand on tentait de l'extorquer. Ce pouvoir compensait assez bien le fait que la brunette était capable d'être très crédule par moments, surtout sur les domaines qui n'étaient pas parmi ses favoris, puisqu'elle se laissait facilement amadouer par tout un baratin d'apparence honnête et rempli de mots savants – de la poudre aux yeux. Si un jour elle croisait un très habile menteur et n'activait pas son pouvoir, il pourrait lui faire croire bien des choses, voir même la manipuler. Après tout c'était facile de se faire avoir, quand notre interlocuteur semblait parfaitement sûr de soi. Cependant je vous rassure, la demoiselle n'irait pas jusqu'à croire que décrocher la Lune était possible. Elle n'était pas si naïve ni si faible d'esprit que cela, tout de même, n'exagérons rien. Ni assez bête, tout simplement.
Mais cette fois-ci, son pouvoir était bel et bien actif.

Seulement, Heileen aurait peut-être préféré que ce ne soit pas le cas. Non seulement parce que la raison pour laquelle elle l'utilisait n'était autre que le chantage que lui faisait Curtis, mais aussi parce que, parfois, mieux valait rester aveugle. Le savoir pouvait être une bénédiction autant qu'une malédiction. Autant dire que là, il la mettait en danger plus qu'autre chose.
Cet homme, au-delà d'être un commerçant peu honnête, était un meurtrier. Son pouvoir ne pouvait pas l'avoir induite en erreur, puisqu'il lui permettait d'accéder directement aux pensées et aux souvenirs des autres. Mais elle ne voulait pas voir de telles scènes. Est-ce que ne rien soupçonner, continuer cette petite scène de shopping (qui était déjà bien particulière en elle-même), aurait été mieux ? Selon l'occidentale, oui. Après tout, nous voyons tous les jours et parlons avec des personnes dont nous ne savons, au final, rien. Ce n'est que quand on voit la police devant la maison d'à côté que nous apprenons que notre voisin était en fait un tueur en série. Alors qu'y a-t-il de mal à se rendre dans une armurerie sans se douter que le gérant est un criminel ? Bon, par contre, le fait qu'il ne mène pas son commerce honnêtement ne pouvait pas leur échapper, mais ce n'était franchement pas comparable au fait de tuer.
Si elle n'avait rien vu, Curtis aurait probablement fini par se lasser et ils seraient repartis sans que rien ne se passe. Elle n'aurait pas connu un instant de frayeur en voyant cette scène du passé. Tout aurait été pour le mieux.

Vraiment ? Et s'il avait fini par tuer quelqu'un d'autre ? Eh bien ma foi, dans ce cas, nos deux protagonistes n'en auraient sûrement rien su. Ou alors, ils auraient simplement pensé qu'ils avaient parlé avec un meurtrier sans rien en savoir, ce qui serait un peu la même chose que quand notre voisin se fait embarquer. Puisqu'ils ne s'étaient doutés de rien, personne n'aurait pu leur mettre quoi que ce soit sur le dos, Heileen aurait simplement été surprise et n'aurait pas eu à s'en vouloir. Par contre, ça aurait été une autre histoire si, en sortant de la boutique en ayant vu ce crime, la brune n'aurait pas été voir les autorités.
Bref, cela relevait presque d'un dilemme. Mais au final son don lui avait bel et bien permis de savoir ce que cachait leur interlocuteur. Le souci c'était que, pour cela, ce dernier avait dû explorer plus en profondeur l'esprit du marchand. Du coup, quand elle fit un pas en arrière avec un teint tout palot, il la fixa d'un air suspect. Il avait sans doute senti que quelque chose l'avait sondé et que cette réaction était des plus étranges, venant d'une fille qui jusque là n'avait rien fait de particulier, étant même un modèle d'enfant calme et sage.
De plus, quand elle tenta de les faire sortir de la boutique, Curtis ne fit rien pour amenuiser la suspicion de l'armurier puisqu'il lui tapota la tête en disant ne pas aimer qu'on se moque de lui, avant d'ajouter qu'il comptait bien ruiner sa carrière de vendeur (bon il ne l'a pas dit aussi directement, mais c'était le sens de ses mots).

Là, l'homme perdit complètement les pédales. Le fait qu'il devait se méfier de ce que savait Heileen plus les menaces de Curtis, autant dire que ses nerfs devaient être bien échauffés. D'où le fait qu'il tente d'attaquer la cliente, sans doute. En le voyant se jeter sur elle avec une lame à la main, la peur lui saisit les entrailles et elle recula inconsciemment, sentant que sa vie allait défiler devant ses yeux. Mais le brun réagit très rapidement, se saisissant du poignet de l'agresseur pour le stopper. L'espoir naquit l'espace d'un instant chez elle, pour disparaître en le voyant se faire transpercer la gorge. Puis le meurtrier se tourna de nouveau vers la Blauereiss, qui se remit à reculer jusqu'à se retrouver bloquée contre le mur. Là son agresseur leva l'arme en l'air, la faisant fermer les yeux en se disant que sa fin était venue... Mais elle finit par les rouvrir en se rendant compte que le coup ne venait pas. À moins qu'elle soit morte très rapidement et déjà dans l'au-delà. Très lentement elle releva le visage en écartant les paupières, pour voir quelque chose de parfaitement irréel. Curtis, debout derrière l'armurier. En vie. Son imagination lui jouait des tours ? Elle l'avait vu de ses propres yeux se faire transpercer la carotide. Mais en voyant le sang qui le recouvrait, l'apprentie vétérinaire comprit – tout en ayant du mal à le croire – qu'il s'était remis de sa blessure mortelle. Et en plus, celle-ci lui avait juste fait « mal » et à cause d'elle, il aurait juste à se changer. Juste. Bref, tout allait bien, elle devait rêver.

Ou pas. Heileen parvint tout juste à hocher légèrement la tête quand il lui demanda si elle allait bien, avant de glisser lentement contre le mur. Elle était en état de choc. Portant ses mains à sa tête sans parvenir à déplier ses doigts, l'étrangère reprit ses esprits avant de lever les yeux vers Curtis.
De tous les événements qui s'étaient produits aujourd'hui, elle pouvait déduire qu'il ne laisserait personne lui faire de mal devant lui. Seulement, même si cela était quelque part rassurant, c'était aussi terrifiant. Il était terrifiant. Sérieusement, il avait un don d'immortalité ou quoi ?
D'ailleurs, d'une voix encore faible, elle dit :

-Votre gorge... Ensuite elle se secoua le chef et se releva. Je... J'aimerais rentrer chez moi. S'il vous plaît.

Et ce fut chose faite. Une fois installée sur son lit, Heileen ne bougea plus pendant un moment mais mit du temps à trouver un peu de repos dans le sommeil.
Cette journée avait été bien trop épuisante. En plus, elle espérait quelque part se rendre compte que tout n'avait été qu'un rêve en se réveillant. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.
Ne lui restait plus qu'à vivre dans la crainte de revoir un jour cet homme terrifiant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 115
Age : 24
Personnages préférés : Gilbert, Glen & Elliot
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Curtis Baskerville
Nom du Chain : Smaug, le dragon noir de l'Abyss
Groupes: Baskerville


MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   25th Juin 2014, 05:54

Quand on fait des courses avec Curtis, il est presque évident et naturel de se dire que cela ne va jamais se dérouler dans le calme et la normalité. Bon dans le cas présent, on ne pouvait au final pas reprocher à Curtis de vouloir être certain de ce qu'on lui vend, surtout selon le prix qu'on lui demandait hein. Et le vendeur avait tout sauf la tête du type à qui on peut faire confiance les yeux bandés. Mais voilà, quand on veut duper un homme tel que notre Baskerville, il faut en payer les conséquence. Allez savoir, je ne sais pas si on peut considérer ça comme de la bonté soudaine de sa part, mais au lieux de lui infliger une mort lente et douloureuse juste pour le plaisir de voir de l'hémoglobine gicler un peu partout, notre brun avait décidé de juste le ruiner et lui pourrir la vie. Le pousser à mettre la clé sous la porte et avec un peu de chance se retrouver à la rue et mendier comme l'être misérable qu'il était. Bien que tuer soit une de ses techniques préféré, notre homme avait tout de même assez de sagesse pour parfois comprendre que laisser quelqu'un en vie est parfois plus cruelle que de l'achever tout de suite. Et cela ne marche pas forcément qu'avec les blessures physiques bien sûr... Mais voilà. Pile quand il est dans son jour de bonté, il a fallut que ce gars veuille forcer le destin et donc pas la même occasion provoquer sa propre fin. Comment ? Eh bien, trancher la gorge de Curtis devait lui sembler être une bonne idée sur le coup. Hm ? Oui, disons que ce genre de chose est efficace habituellement, du moins quand on ne tombe pas sur un Baskerville ayant donc la capacité de se régénérer tant que la blessure n'est pas causée par l'Abyss. Une balle dans la tête ? Notre taré trouverait le moyen de vous dire que ça chatouille un peu tient. Il n'empêche qu'il avait tout de même chuté. Se retrouvant par terre, visiblement mort. Du moins, il était difficile de douter vu la tâche de sang grandissante autours de son corps inerte. C'est à se demander comment il faisait pour récupérer la quantité de sang qu'il venait de perdre aussi rapidement en fait... C'est pas pour rien que c'est une mort rapide de trancher par ici hein...

Mais il ne lui avait fallut que quelques secondes pour s'en remettre. Cela pouvait certainement varier selon la personne, mais il ne fallait pas que ça dure plus longtemps visiblement. Pourquoi ? Regardez donc dans la situation dans laquelle sa chère petite sorcière se trouvait. Ce serait bien dommage de perdre un pouvoir aussi bêtement... Surtout tué par cet idiot. C'est pas bien glorieux. Intervenant ainsi juste à temps pour l'empêcher de subir le même sort sans pouvoir se relever. L'homme parla et demanda l'air de rien si elle n'avait rien. Comme s'il n'était pas mort, comme si on devait prendre cette situation de façon normale... Eh bien non, désolée Curtis, mais tout le monde n'est pas aussi dérangé dans sa tête. Reste à savoir si la petite brune était plus choquée par le fait qu'elle avait faillie y passer, ou si c'est parce que cet homme abominable était visiblement immortel. La belle affaire... Quand on a peur de quelqu'un, l'imaginer mort peut être un doux rêve, mais imaginez qu'il se relève si vous tentez de le tuer... Flippant hein ? Il pût tout de même voir qu'il était intervenu à temps. Ainsi, Curtis repoussa le cadavre accroché à sa lame et tapota la tête de la petite sorcière tétaniser. C'est à se demander si elle ne lui ferait pas un malaise dans les secondes suivantes... Trouvant tout juste le courage de lui annoncer vouloir rentrer chez elle. Que faire ? L'ennuyer encore ou bien ? Oh. S'il la retenait encore, la pauvre allait certainement mourir entre ses mains d'une crise cardiaque. Ainsi, non sans afficher un sourire à faire peur, il lui affirma d'une voix douce et particulièrement déplacée vu la situation actuelle.

- Mais bien sûr. J'espère qu'on se reverra rapidement.~

Il l'accompagna jusqu'à la sortie de la boutique. Même une partie du trajet en fait. Étant dans ses rues assez mal fréquentés, ce ne serait pas une bonne idée de la laisser là. De temps à autre, son regard rouge se posa sur elle. La pauvre. Blanche comme un linge, elle allait certainement attirer l'attention sur elle dans les grandes rues bientôt. Hm pardon ? Oui c'est le type couvert de son propre sang qui dit ça exactement... L'escortant le plus loin possible, on peut même dire qu'il eut la gentillesse de l'accompagner jusqu'au tournant non loin de la maison de la jeune fille. Là. Il s'arrêta net. Effleura légèrement quelques mèches de ses longs cheveux brun avant de se pencher et de souffler à l'oreille. Tel un serpent soufflant à l'oreille d'Eve de mordre dans la pomme. Son visage affichait une expression tellement plus sérieuse soudainement. On ne peut pas tout le temps rigoler oh !

- N'oublie pas ma sorcière... Tu es à moi.

Reculant rapidement, il disparut aussi rapidement qu'il avait pût tuer le type plus tôt. Laissant la pauvre demoiselle se remettre comme elle pût de sa journée bien mouvementé. Lui ? Oh. Il allait rentrer certainement. Il y avait un bout de chemin à faire jusqu'au repaire, c'est là qu'avoir un Dragon est particulièrement utile. Mais pour cela encore faut-il sortir de cette ville... Tsss. Que les gens sont chiants avec leurs questions. Cependant, il ne commit aucune bavure jusqu'à ce qu'il puisse rejoindre sa chambre, se laver et se coucher tel un flemmard après une journée de boulot.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La mort passe... Écoute son chant.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh oui un nouveau jouet ! ♥ [Pv : Heileen] [+16 Violence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Pays alentours :: ♠ Pays Ouest :: ♠ Toll-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com