AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 39
Age : 29
Personnages préférés : Vincent, Gilbert, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)   18th Mai 2013, 06:19

Réveil ... Etrange combien une ville qui vous apparaissait banale pouvait vous paraître exceptionnelle si on changeait son angle. Autrefois, il la traversait comme un rien en s'attarder sur les étalages ou les petites choses qui ornaient les avenues. Bien qu'il jetait un regard sceptique sur certains objets censés être "mignons" comme les bouquets de mimosa ou de lilas qui garnissaient les paniers des fleuristes; il devait se retenir de vouloir les sentir et ne faisait qu’effleurer leurs pétales. Sa longue cape et son masque qu'il s'était acheté pour s'offrir le luxe d'une telle traversée lui valaient des remarques non pas sur son identité mais sur son apparence. Elliot avait de nombreuses fois failli perdre patience quand des gamins avaient voulu tenir sa cape pour l'empêcher de progresser. Et même lorsqu'ils s'éloignaient, il tenait son poing fermé pour calmer son envie de dire ce qu'il pensait. Les sales mômes, les mioches c'était tous des braillards, des empêcheurs de tourner en rond incapables de rester tranquille une minute. n cet instant, il était persuadé de ne pas être comme eux, non lui il ne mettait pas les doigts dans son nez en affichant cette grimace disgracieuse oh non c'est vrai, mais il lui arrivait tout de même d'être un enfant plutôt turbulent voire plus. Quand il passa devant un magasin de jouets, il siffla entre ses dents comme s'il entonnait un air ou plutôt qu'il l'inventait. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait ni joué ni composé. Baissant la tête, il songeait piteusement qu'il aurait voulu composer pour quelqu'un comme sa dernière composition. Dans un tel environnement de joie et souvenirs, tout pouvait devenir une source d'inspiration.

La journée s'enchaîna, puis vint l'heure presque du dîner où Elliot ,lassé de son déguisement, prit une rue écartée d'un trop grand passage. Il glissa le long du mur pierreux dont il sentait chaque pierre anguleuse frotter sa veste de tissu. Qu’avait-il fait à ce jour ? Il détestait plus que tout rester sans rien faire et donner sa part de responsabilité à quelqu’un ; cela le rendait plutôt renfrogné. Comment agir sans s’attirer de problèmes trop importants. Il ne les fuyait pas mais il devait prendre compte que quelque part l’antagonisme qu’il avait perçu était toujours présent… Il faudrait le débusquer de toute façon en gardant à l’esprit que son échec pouvait se répéter… Non, il n’y aurait pas de faux pas. Il était de retour pour de bon cette fois. Tandis qu’il pensait à tout cela depuis sa position accroupie, i serra le poing jusqu’à sentir sa volonté monter. Il ne la laisserait pas à s’effacer, ah ça non. Il prit un souffle important et se détendit un instant plus pour réfléchir que pour s’endormir véritablement, mais il laissa ses paupières closes. Son visage était calme, apaisé ; cela faisait du bien l’espace d’un instant. Il n’y avait qu’Elliot pour choisir ces genre d’endroit pour se détendre, mais il savait qu’il n’avait pas le choix. Ses vêtements bleus donnait à cette rue des allures plus printanières face à l’aspect misérable des dalles, des poubelles, des murs crasseux et du linge étendu entre les logements comme si leur construction ne tenait qu’à ce filament.

Alors qu’il finit par finalement s’endormir, il sentit une main plonger dans sa poche. Son bras se plia aussitôt pour coincer cette main intruse, mais avant qu’elle ne put la saisir, elle s’extirpa. Elliot se leva d’un bond pour voir une ombre tenter de disparaître de son champ de vision. D’accord il n’avait rien dans ses poches, mais cet abruti allait voir ce qu’il en coûtait de le déranger.

« Hé toi retourne toi! Retourne toi tout de suite! »

S’en suivit alors une joyeuse poursuite dans les rues de Reveil jusqu’à ce qu’il le perdit de vue. C’était dingue tout de même ! On se serait imaginé plus de civilité dans un milieu urbanisé, mais non il fallait toujours compter sur des ânes pour se joindre au troupeau. Lâche… Elliot ne s’attendait à ce qu’il vienne s’excuser, mais il était en rage de n’avoir pas pu l rattraper d’autant que même sous une cape ; tout le monde avait pu entendre rouspéter un homme dans les rues de Reveil à coup de jurons quand il le voyait de plus en plus s’éloigner. C’était effrayant de voir sa défaite s’annoncer de plus en plus. De plus, il n’était pas vraiment bon joueur ou au moins il appréciait voir un léger espoir. Son voleur devait avoir fait un cent mètres avant d’avoir croisé sa route sans cela ce n’était pas possible. Il était trop entraîné et Elliot n’osait se dire que c’était lui-même qui manquait d’exercice. Depuis qu’il était un chain, il marchait de façon importante chaque jour. C’était cela, il avait trouvé ! Il était fatigué. Il n’était pas naif au point de se contenter de cette excuse, il savait qu’il s’était confronté à plus fort que lui, mais face à une frustration que faites-vous ? Autant s’imaginer un meilleur versant, vous ne croyez pas ? Il resta debout sur ses deux pieds à fixer cette rue où il lui avait filé entre les doigts tout en tirant un peu sur sa capuche. La course l’avait fatigué, un peu d’air ne lui ferait pas de mal mêe si cela compromettait un peu son anonymat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 342
Age : 22
Personnages préférés : ♥ Elly ♥ Reim ♥ Alice ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)   29th Juillet 2013, 01:45

C'était le soir. Un vent frais balaya ses longs cheveux blonds. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, tremblant, timide. Forcé. Amer.

Ce jour là était un des plus tristes de son existence. Elle souriait. Et tandis qu'elle marchait, le vent essuyait quelques-unes de ses larmes. On lui avait enlevé. Elle l'avait perdu, c'était fini. Elle n'avait plus personne, elle était juste seule dans ces rues sombres et inquiétantes. Ses habits rapiécés donnaient l'impression qu'elle n'avait jamais été adoptée par des nobles. Elle avait sali le nom de Readers en restant dehors comme ça, mais qu'importait puisque plus personne ne les connaissait ? Plus de nouvelles d'Agathe, plus de nouvelles de Natsu. La dernière fois qu'elle avait vu Leo il lui avait annoncé la mort d'Elliot. Depuis, plus de nouvelles. Elle n'avait plus revu Finn non plus, ni Grey, ni personne. Et pour couronner le tout, Adrien avait disparu lui aussi, du jour au lendemain. Elle savait que cela ne servait à rien de se battre, elle savait que jamais plus elle ne pourrait le revoir. Jamais. C'était fini. Sa famille était bien trop puissante. Ils n'avaient même pas pris la peine de la tuer tellement ils étaient sûrs qu'elle ne les retrouveraient pas. Liz était insignifiante pour eux, Adrien devait sans doute être enfermé à ce moment-là. S'ils n'avaient rien fait pour la mettre hors d'état de nuire, c'est qu'ils ne s'inquiétaient pas de sa présence. Elle était bien trop faible pour s'en prendre à eux. C'était fini. Elle n'était pas assez forte pour croire que l'amour permettait de devenir fort au point de sauver ceux qu'on aimait. Tout ce qu'elle allait faire c'était crever, tout abandonner, se jeter dans les griffes d'un ennemi qui ne ferait qu'une bouchée d'elle. Pourquoi ne tenterait-elle pas, après tout ? Elle n'avait plus rien.

Elle baissa la tête, voyant ses larmes qui s'éclataient doucement au sol. Une à une. Une, deux. Pour chacune des personnes qu'elle avait perdues. Une infinité pour la personne à qui elle avait le plus tenu de sa vie.

Et elle commença à marcher vers le Nord. Elle savait qu'elle en aurait pour une éternité. Que quand elle arriverait il n'aurait sans doute déjà plus aucun souvenir d'elle. Avait-elle le courage d'affronter cela ? Elle ne savait pas, elle marchait juste droit devant elle lorsque soudain quelqu'un passa en courant juste à côté d'elle, à une vitesse folle. Suivi d'une autre personne, plus grande, élancée et encapuchonnée, hurlant des jurons à pleins poumons. Cette voix...

Liz fit alors demi-tour, et prit part à cette course effrénée, sans réfléchir. Ses jambes bougeaient toutes seules. Elle suivait son instinct, qui lui dictait de suivre celui qu'elle avait identifié comme une ancienne connaissance... Ladite personne s'arrêta en remarquant qu'elle avait perdue la trace de la première. Essoufflé, l'homme à la cape resta un instant sur place, sans remarquer la blondinette derrière lui. Elle restait à distance, mais lorsqu'il balança sa capuche vers l'arrière elle osa s'approcha d'un pas timide. Ce n'était pas possible... ? Les mains de Liz se posèrent sur sa bouche. A la fois effrayée et réjouie d'une telle nouvelle, refusant de trop s'emballer car elle ne l'avait vu que de dos mais le coeur battant déjà à toute allure, Liz se risqua à poser une main tremblante sur l'épaule de ce dernier. Et lorsque son regard si bleu se confondit dans le sien, de nouvelles larmes glissèrent sur ses joues.

Celles ci étaient de joie. Enfin une bonne nouvelle.

- Enfin... une bonne nouvelle, dit-elle d'une faible voix, entre deux sanglots.

Elliot Nightray était là, juste devant elle. Plus rien d'autre ne comptait. Elle avait quelqu'un, elle n'était plus seule...

- Je ne suis plus seule.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J'te parle en tomato si j'veux d'abord.

"People cry not because they're weak, it's because they've been strong for too long."

What am I suppose to do when the best part of me was always you ... ?
I'm falling to pieces ♪
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lysunful.deviantart.com/
avatar


Féminin Messages : 39
Age : 29
Personnages préférés : Vincent, Gilbert, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)   7th Septembre 2013, 03:33

Elliot supportait mal sa défaite et même le vent frais sur sa nuque ne le réveillait pas vraiment. Ses mains se remettaient dans ses poches à présent vidées de tout contenu. Qu'importe son argent, mais son honneur avait été traîné dans la boue. Comme ça il ne serait plus capable de rattraper un pauvre petit voleur des rues, où allait le monde ? Ses cheveux n'étaient pas assez longs pour couvrir ses yeux remplis de honte. Que diraient ses parents s'ils voyaient ainsi leur fils dernier de la lignée des Nightray parler d'honneur avec un petit vol ? Il avait parfois l'impression qu'il lui restait si peu de choses auxquelles se rattacher. Quand il sentit une main serrer son épaule tandis qu'il songeait à sa famille à présent partie en fumée, il se retourna aussitôt. Espérait-il voir un fantôme ou une apparition quelconque il ne savait pas, mais quelqu'un venait d'attirer son attention et d'une façon ou d'une autre il se devait d'y répondre. La rencontre qu'il fit le surprit grandement, il ne bougea pas d'un cil en s'interrogeant si ses yeux ne lui mentaient pas. Une jeune femme au teint discret tout autant que sa taille se tenait devant lui.

S'il la connaissait ? Oui, bien sûr mais la revoir maintenant et surtout en cet endroit le surprenait. Ses yeux ne se détachaient pas des siens comme s'il y cherchait une réponse ou une manière de se comporter au lieu d'afficher cette mimique semblable à une grimace. Sa bouche s’entrouvrait légèrement pour laisser passer juste assez d'air pour ne pas perdre pied. Elle était ici ! Face à lui, il n'en revenait pas. Mais que faisait-elle ici ! Sur le coup, sa joie se confondait avec une petite colère, qui donc l'avait mené sur ces routes si isolées ? Qu'était-il censé faire ? Liz ne lui laissa pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait que déjà son visage se chargeait d'une forte émotion, elle était si jolie avec son sourire. Plissant les lèvres, il la rapprocha de lui en lui tapotant le dos. Quand elle lui fit part de sa solitude, Elliot regarda ailleurs vers ces gouttière qui écumaient toute la pluie qui s'était déversée sur Réveil. Les rues lui paraissaient si sordides, ce n'était pas un lieu pour cette jeune femme qui avait fait partie de son passé et qu'il avait laissé dans l'idée de son départ.

" Je n'étais pas parti loin tu vois...", sourit-il.

Son bras gauche lui donnaient de petites tapes amicales en cherchant à meubler ce que sa bouche ne parvenait pas à articuler. Liz faisaient partie de ces personnes importantes qu'il avait dû abandonner sans le vouloir et dont il s'en voulait. Que devait-on dire dans ces circonstances pardon ou excuse moi, tout cela paraissait bien vide. Les larmes de Liz respirait toute une souffrance accumulée, pouvait-il vraiment l'aider ? Oui, Elliot allait le faire et du mieux qu'il pouvait et ce n'était pas un petit morveux de voleur  qui l'empêcherait cette fois de faire ce qu'il voulait faire. Dans un sens, il lui avait permis de la retrouver même s'il ne parvenait pas à lui en être reconnaissant tout de même, il ne fallait pas exagérer. Il remit ses mains dans son dos et ôta cette mine perplexe qu'il avait pour se forcer à sourire. Même s'il avait parfois un tempérament de feu, il lui arrivait de savoir se poser avec ceux qu'il était proche. Toute cette nervosité n'avait été en somme qu'une protection et un moyen pour lui d'exprimer justement tout ce que les mots ne parvenaient pas à dire. Les mots étaient fourbes, les mots trahissaient, les mots avaient bercé son existence de noble. Il ne serait jamais une des marionnettes sans âme qui attendaient qu'on la brosse dans le sens du poil. D'un air dur, il posa tout comme elle l'avait fait sa main sur une de ses épaules.

" Qu'est ce qui t'a pris de venir dans ces rues...? Qu'y cherches tu ? "

On sentait une pointe d'inquiétude dissimulée derrière ce ton lourd de reproches, mais il ne voulait pas s'imaginer qu'elle puisse vivre sur ses pavés. Il lui avait imaginé une belle vie dans leur école à y apprendre de nombreuses choses plus surprenantes les unes que les autres. Non, elle ne devait pas être à la rue pas elle, il la secoua un peu pour lui rappeler la battante qu'elle était. Ce n'était pas son genre de se laisser aller ainsi, enfin il ne l'avait pas laissé dans cet état. Que s'était-il passé qui l'amène à être dans cette situation?... Il espérait que ce n'était pas de son fait, il ne voulait absolument pas cela. Il préférait imaginer que ce soit quelqu'un d'autre, qu'il pourrait aller voir et dans un ton ferme et obstiné lui dire qu'il arrête de la faire souffrir. C'était toujours plus simple que ce soit un autre... "Enfin, pourquoi tu pleures petite Liz? Pourquoi es-tu seule ? Que t'ont-ils fait tous ces gens ..? ". Il fouilla dans sa poche droite à la recherche d'un morceau de tissu pour l'aider à effacer tout cela. Un mouchoir restait dans sa poche effectivement. Il devait porter les insignes de sa famille. Il lui tendit le mouchoir blanc tout en détachant son regard pour ne pas lui montrer son inquiétude au grand jour.Elliot préférait qu'elle le voit révolté qu’abattu autant pour elle, comme elle ne semblait pas aller bien, que pour lui. Comme elle disait, elle n'était plus toute seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors toi aussi tu erres par ici ...? ( PV Liz Readers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues sombres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit