AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ♪ [ Pv Alyss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Féminin Messages : 97
Age : 18
Personnages préférés : Alyss ♠ Oscar ♠ Jack ♠ Revis ♠ Lacie ♠
Double comptes : Aucun

Feuille de personnage
Nom & prénom: Alyss - Will of the Abyss
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Civils


MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ♪ [ Pv Alyss ]   6th Septembre 2013, 00:09

Il saisit le ruban blanc, je le laisse faire, le regarde sans cesser de sourire, mon corps tout entier emplit d'une douce chaleur. Je garde donc la clochette rouge, réfléchissant un instant à comment je vais la porter. Je pourrais la porter en bracelet, son joli tintement résonnerais à chacun de mes mouvements. Non, plutôt en collier, si je la fait trop sonner je risque d'appeler Lace sans en prendre conscience. Tandis que si elle repose au creux de mon cou, il suffira que je la touche pour faire sonner sa jumelle. Mine de rien, comment porter un ruban est un vrai dilem surtout qu'il est rouge et que je n'ai rien de tel sur mes vêtements. Il va falloir que je pense à rajouter quelques roses de tissus rouge sur ma robe pour être assortie au reste. Tandis que sa voix résonne pour former un seul mot, je la trouve étrangement plus douce. Un peu comme si nous nous étions rapprochés par le simple fait d'échanger des objets.

Je ferme la main, la clochette à l'intérieur, je regarde un instant le jeune homme sans parler, dans mes réflexions intimes et parfois compliquées n'ayant pas toujours un réel sens. J'attrappe l'arme sur la table de mon membre libre. Je la caresse un instant des doigts, pensive. Puis je lui tend. Je ne saurais pas quoi en faire, et tuer avec ce genre de joujou ne doit vraiment pas être amusant. Je préfère largement les longues tortures pour ceux qui me manquent de respect. Pour tout dire, de cette entrevue au début je ne voyais pas d'issue. Puis j'ai lentement pensé que j'allais le tuer, et finalement, c'est drôle mais je le laisse repartir tranquille. Néanmoins attaché en laisse je me dois de l'avouer, libre tant qu'il le croit. Je lui tend l'arme sans un mot. Parce que parfois on a pas besoin de mots pour exprimer ce que l'on ressens, ou ce que l'on veut dire. Ce bout de métal n'a à mes yeux aucune valeure, et je n'en prendrais jamais soin puisque je ne vois pas son intérêt, alors il vaut mieux qu'il la garde pour lui s'il y tiens tant. Je demeure quelque peu méfiante, prête à prendre le risque, si jamais il décide de s'en servir contre moi.

Sans plus attendre, je me jette une première, et peut-être dernière fois dans ses bras. Je l'étreins de tout mon être. Je déteste les au revoir, maudis les adieu, déteste les simples rencontres. Je n'ai pas envie qu'il parte tout de suite. Je viens à peine de le considérer comme mon ami, et il me glisse entre les doigts. Même si nous seront toujours liés j'ai très envie de pleurer et de le supplier de rester. Mais je ne le supplierais pas, puisqu'il part pour mieux revenir pas vrai ?! Il m'a promis après tout, il ne peut pas m'échapper, c'est impossible, pas maintenant qu'il à prit l'artefact. Une nouvelle larme glisse sur ma joue. J'enfouis mon visage dans son torse, mes mains posée dans son dos, totalement collée à lui. Lace...un nom que je ne risque pas d'oublier, alors qu'il m'arrive de souvent oublier les noms. Quand je pense que je vais lui ouvrir la sortie, j'ai presque l'impression de me trahir. Les poupées sifflent discrètement entre leurs dents. Désaprobatrices, totalement folles de jalousie, envieuses, en colère.

" Je t'appellerais bientôt... N'oublie pas de ne jamais lâcher la clochette. Ne t'inquiète pas pour mes poupées... je vais bien les gronder, elles seront silencieuses la prochaine fois. Je préparerais plus de thé si tu veux, il faudra que tu me dise lequel est ton préféré, ainsi que pour les gâteaux et aussi de qu'elle couleur tu voudras ta tasse ou encore..."

Je me perd dans des détails, désirant plus que tout lui faire plaisir pour qu'il revienne.

" Tu me souriras... la prochaine fois ? Un vrai sourire ?"


Ma demande est quelque peu saugrenue, pourtant, c'est le cadeau que j'aimerais avoir la prochaine fois... Après tout, je ne suis qu'une enfant en mal de compagnie, dont la noirceur ne fait que s'accroitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwaendalwyreworlds.forumactif.org/


Féminin Messages : 102
Age : 18
Personnages préférés : Break ~ Léo ~ Cheshire ~ Oz ~ Alice ~ Gilbert

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lace Whiters
Nom du Chain : l'horloger, aussi surnomé Chronos par Lace
Groupes: Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ♪ [ Pv Alyss ]   6th Septembre 2013, 01:24

Lace fut particulièrement surpris lorsque, après avoir attaché le ruban nacré de blanc autour de son poignet, il leva les yeux et découvrit Alyss en train de lui tendre son arme. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle ne pipa pas un mot pour accompagner ce geste et le laissa prendre le pistolet avec une infime précaution et la ranger sous sa veste. Est-ce que sa requête à ce sujet n’avait été qu’un simple test pour vérifier s’il était sincère et digne de confiance ? Cela lui paraissait probable. Il était tellement habitué à cette méfiance qu’on lui octroyait parce qu’il se montrait trop indifférent, mais les gens qui ne le connaissaient pas ou mal ne devaient certainement pas se faire facilement une idée de ce qu’il pensait. Son visage restait toujours de marbre, il n’affichait presque jamais ses émotions et les gardaient enfouies dans son cœur. Jusqu’à ce qu’il puisse en quelque sorte se défouler lors de missions et se préparer mentalement à en emmagasiner de nouvelles, bonnes ou mauvaises d’ailleurs.
D’aussi loin qu’il se souvienne, il avait toujours été ainsi. Aucuns évènements n’avaient provoqué un tel comportement. C’était tout simplement sa façon d’être.

Le garçon fut éjecté de ses pensées par un nouveau geste étonnant venant de la jeune fille. Elle lui avait sauté dans les bras… Mais pas comme les dernières fois, où il avait senti un malaise extrême et son cœur se serrer sous un tel contact. Cette fois-ci, il se sentait plus tranquille, plus détendu. Les battements de son cœur s’étaient calmés et son instinct cessait de lui hurler de se dérober et de l’attaquer ou de fuir. Est-ce que, presque involontairement, il venait de se faire une réelle amie ? A en juger par la façon dont elle passait ses bras autour de lui, s’agrippait comme s’il allait disparaître dans la minute qui suivait –ce qui au fond était vrai-, il semblerait que oui. Cette pensée le réconforta quelque peu. Non seulement il venait d’acquérir l’amitié d’une personne qui pouvait se révéler être une compagnie agréable lorsque ses humeurs ne changeaient pas brusquement mais il venait également de se faire une alliée de choix. Quoi qu’il ne fût pas dans ses projets de se servir d’elle comme d’une arme. Cette idée ne lui avait pas même effleuré l’esprit tant elle lui paraissait stupide et irréalisable.
La demoiselle à la chevelure blanche comme neige débita alors un nouveau flot de paroles ponctuées de questions quant à sa prochaine visite. L’intéressé réfléchit un petit instant aux réponses avant de formuler d’une voix étrangement affective ses paroles :

« Je n’y connais rien en matière de thé… Je pourrais donc compter sur toi pour m’en faire découvrir de nouvelles sortes, n’est-ce pas ? Et j’aime bien les gâteaux que tu as apporté cette fois-ci, tu n’es pas obligée d’en prendre d’autres. La couleur de ma tasse… Pourquoi pas rouge et blanche ? » Dit-il en faisant une petite allusion aux rubans de mêmes couleurs rattachés aux clochettes.

La Volonté de l’Abyss, qui s’était interrompu dans toutes ces interrogations, ne tarda pas à reprendre sa phrase sur une nouvelle question. Une question insolite à laquelle le membre de Pandora ne s’était pas attendu.

« Eh bien… Je ne te promets pas de sourire dès la prochaine fois, mais peut-être que cela viendra un jour. On se reverra assez souvent, je pense… » Murmura-t-il pensivement.

A peines ces mots furent prononcés que Lace eut la même impression qu’un peu plus tôt, celle d’être aspiré par une force contre laquelle il ne pouvait pas résister. Il se laissa aller, comprenant alors qu’il était en train de retourner dans le monde réel. Sain et sauf, entier, sans dommage et même avec une nouvelle promesse et amie.
Il ne se serait jamais douté que sa journée censée se dérouler si paisiblement aurait pris une telle tournure. Ce n’était peut-être pas plus mal au final, n’est-ce pas ?


Sa vision devint noir et l’instant d’après donna sur le couloir si caractéristique du QG. Le garçon regarda autour de lui. Personne ne semblait avoir vu ce qui s’était passé. Peut-être certains auraient remarqué son absence inhabituelle, mais ce n’était certainement pas cela qui l’inquiétait. Quoi que… Il n’était absolument pas inquiet. Si on lui demandait où il était passé, il n’aurait qu’à répondre qu’il avait faite une petite sieste en dehors de Pandora et qu’il venait de se réveiller.
Il passa sa main sur son front en cherchant déjà un petit endroit où piquer un somme : c’est qu’avec la pression qui était retombée, il avait un sacré coup de fatigue qui se pointait… Et puis, il pourrait réfléchir calmement aux derniers évènements avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ♪ [ Pv Alyss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ L'Abysse :: ♠ Chambre de la Volonté-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit