AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 54
Age : 20
Personnages préférés : Echo, Reim, Lottie, Elliot
Double comptes : Heiden Hartmann

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   30th Avril 2013, 23:07

Les courgettes semblaient s'étaler devant Lydie à l'infini. La foule se battait presque pour avoir excès au stand de ces légumes verts. La pauvre Rainsworth était ballotée d'un coin à un autre de l'étalage et finit par obtenir trois légumes, avec beaucoup de peine. Elle s'éloigna rapidement du marchand, son panier serré contre elle. Les réductions exceptionnelles du vendeur paraissaient avoir ramené la moitié de Réveil au yeux de la jeune femme. Elle appréciait la foule mais là, c'était quand même un peu trop. Lydie se promit intérieurement de ne plus jamais faire ses courses les jours de réduction sur les courgettes, même si cela lui fendait le cœur... Elle aimait bien les courgettes...
Certains jours, faire ces courses ici était très agréable. Lorsque le soleil était radieux, que les gens ne se comportaient pas comme si les courgettes étaient en or, oui, c'était vraiment sympathique. Mais aujourd'hui, faire ses courses avait surtout agacé Lydie. Le ciel était gris, la pluie pouvait tomber d'une minute à l'autre, et la demoiselle n'avait pas très bien choisit son stand.

La jeune femme s'approcha d'un autre stand, plus calme que le précédant, et demanda quelques fruits au vendeur. Tandis que celui-ci pesait ce qu'elle souhaitait lui acheter, Lydie regardait autour d'elle, ne sachant pas trop quoi prendre d'autre. Elle n'était pas très doué en cuisine, mais elle avait cependant décidé d'habiter toute seule, ce qui entrainait parfois des catastrophes culinaires. Elle avait fait en sorte de se forger de bonnes relations de voisinages, au cas où elle se retrouverait sans rien de mangeable chez elle, c'est se qu'on pouvait appeler l'instinct de survit. Elle devait donc acheter des produits simples et facile à cuisiner.

Lydie prit les fruits que l'homme lui tendait, et après l'avoir payé, partit en direction d'un stand de viande. C'est là qu'elle aperçut une silhouette qu'elle connaissait. La demoiselle continua dans la même direction pour s'assurer qu'elle ne s'était pas trompée. Maintenant, elle en était sûre, c'était Heileen ! La jeune femme a qui elle avait donné un cours de musique improvisé il y avait environ deux semaines. Lydie interpella la jeune chanteuse :

- Heileen !

Lorsqu'elle fut à son niveau, elle la salua poliment, heureuse de revoir son élève d'une heure. Puis elle continua à parler :

- Tu vas bien ?

Lydie venait faire ces courses de temps à autre ici, et n'était pas si surprise que ça de croiser Heileen dans les rues marchandes. Cette dernière lui avait dit la dernière fois qu'elle rendait là pour ces achats.

- Je savais bien que tu faisais tes courses ici, mais comme je ne viens pas souvent, je ne pensait pas te croiser de si tôt.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/
DC de Heiden Hertmann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   3rd Mai 2013, 06:14

Certains jours, le temps change du tout au tout en l'espace d'une petite heure. C'était ce genre de caprices que faisait le ciel de Réveil, ce jour-là : en se levant Heileen vit de gros nuages pluvieux s'éloigner, signe qu'ils avaient arrosé la ville pendant la nuit comme en témoignait le sol humide. Puis pendant la matinée le ciel s'était éclairci, mais cela ne dura pas bien longtemps car à peine avait-elle mit le pied dehors que de nouveaux nuages, gris pâle et menaçants, étaient venus leur cacher les rayons du soleil. Vraiment, Dame Nature faisait parfois bien des siennes, pensa notre petite sorcière. Mieux valait faire ses courses en vitesse, avant de se prendre une bonne douche glacée. Ces aléas étaient l'une des raisons pour laquelle l'automne n'était pas sa saison préférée.

N'empêche, l'été s'était terminé bien brutalement : deux semaines auparavant, le temps était radieux et assez chaud. Maintenant, il était tiède et morne. Mais les commerçants sont capables de vendre sous la neige, alors un ciel gris n'allait pas les arrêter, d'ailleurs certains avaient eu l'excellente idée de proposer des réductions pour attirer les clients plus facilement. Cette technique portait plutôt bien ses fruits, vu le nombre de personnes agglutinées à certains stands, de quoi lui faire hausser les sourcils en prenant garde de ne pas trop s'approcher de ces guerres des coudes. Heureusement, son vendeur attitré de fruits et légumes n'avait pas eu l'idée des réductions, son côté était donc calme puisque tout le monde se jetait sur les démarcheurs. Une fois ses carottes et ses concombres achetés, la demoiselle entreprit de se diriger lentement vers le boucher, mais une voix familière l'arrêta en l'interpellant. Intriguée, elle se retourna et repéra bien vite la propriétaire de cette voix qu'il lui avait bien semblé connaître.

-Lydie !

D'où les deux jeunes femmes se connaissaient ? Quelques jours plus tôt, Lydie avait surpris Heileen en train de massacrer une chanson en enchaînant les fausses notes à un rythme acharné. Très certainement exaspérée devant un tel manque de justesse, elle lui avait alors proposé de lui donner un petit cours de chant, occasion sur laquelle l'apprentie assassine des notes avait sauté. L'honnêteté, l'énergie et la gentillesse de Lydie étaient difficilement oubliable, même quand on pourrait être surnommé « poisson rouge ». Un grand sourire amical sur les lèvres, elle attendit que la femme aux yeux d'améthyste la rejoigne, ce qui ne fut pas bien long, puis Lydie entreprit de prendre des nouvelles de son élève d'une heure.

-Très bien et toi ?

Tiens, elles faisaient leurs courses au même endroit ? Voilà qui était presque aussi fort que le nombre de fois où sa route avait croisé celle de Finn alors qu'ils faisaient chacun leurs emplettes. Mais passons, son interlocutrice avait repris la parole.

- Je savais bien que tu faisais tes courses ici, mais comme je ne viens pas souvent, je ne pensait pas te croiser de si tôt.

Tandis que Lydie parlait, la brunette avait lentement repris sa progression vers le vendeur de viande.

-Oui, c'est une sacrée coïncidence ! Le plus drôle serait qu'on se rende toutes les deux chez le boucher.

Le boucher devant lequel elles étaient désormais. Passant commande rapidement, elle donna la somme demandée en échange des sachets de viande puis salua poliment le vendeur avant de reporter à nouveau son attention sur sa coach vocal.

-Désolée de ne pas être passée chez toi, à vrai dire les deux dernières semaines ont été assez chargées... Mais j'ai bien pensé à m'entraîner !

Lydie avait supervisé son apprentissage la dernière fois, alors peut-être serait-elle intéressée par les éventuels progrès de son élève ?

[HRP : en espérant que cela t'aille, si jamais tu peux me mp ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 54
Age : 20
Personnages préférés : Echo, Reim, Lottie, Elliot
Double comptes : Heiden Hartmann

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   13th Mai 2013, 06:17

Lydie suivait la jeune Heileen tout en parlant, lui répondant qu'elle allait très bien, et continua sur sa lancée en lui exprimant sa surprise de la croiser ici. La brune, qui marchait dans une direction précise, semblait savoir comment s'orienter dans le marché contrairement à la noble qui mettait un bon bout de temps à trouver ce qu'elle cherchait. Tout à l'heure, Lydie s'était dirigé vers le stand de viande parce qu'elle l'avait aperçut, ce disant qu'elle pouvait toujours jeter un coup d’œil, elle ne cherchait pas de nourriture particulière, et il semblait que son ancienne élève s'y rendait également.

- Oui, c'est une sacrée coïncidence ! Le plus drôle serait qu'on se rende toutes les deux chez le boucher.

Lydie lui répondit tandis que la jeune femme passait commande.

- Je m'y rendait également ! Mais je crois que je ne vais rien prendre finalement...

La jeune noble aimait beaucoup la viande, mais elle allait devoir prendre encore deux-trois cours auprès de quelqu'un avant de cuisiner sa viande toute seule. La Rainsworth décida qu'elle se contenterait de bœuf grillé déjà préparé dans un stand qu'elle avait remarqué plus loin, c'était moins risqué. Et puis il faut avouer que la jeune femme n'aimait pas spécialement cuisiner, elle était un peu flemmarde dès qu'il s'agissait de faire cuire ou préparer un plat... Avec ça, elle n'était pas prête de faire des progrès !
Heileen avait payé le vendeur et parla de nouveau à Lydie :

- Désolée de ne pas être passée chez toi, à vrai dire les deux dernières semaines ont été assez chargées... Mais j'ai bien pensé à m'entraîner !

La seconde partie de la phrase réjouit Lydie. Ses cours avaient servi à Heileen qui continuait à s'entrainer, c'était une bonne chose. Qu'y avait-il de mieux que de voir ses élèves progresser ? C'était la première fois que Lydie passait du côté du maitre (après avoir rendu fou un grand nombre de professeurs avec son caractère de fonceuse) et elle appréciait beaucoup.

- Tu as fait des progrès ? C'est une bonne nouvelle !

"Oui, et pour tout le monde" aurait sans doute été sous-entendu si Lydie avait était plus moqueuse, mais le domaine du second degré et du sous-entendu lui échappait un peu, sa phrase était donc on ne peut plus sympathique.

- Je peux comprendre que tu n’aies pas eu le temps, tu as l'air bien occupé. Tu vis toute seule ?

Heileen était jeune et semblait s'occuper régulièrement de la cuisine. Pour Lydie qui avait toujours eu quelqu'un pour s'occuper d'elle ou faire les travaux ménagers, elle était un peu intrigué. Rien de bien méchant, mais quand la Rainsworth avait dans les 17-18 ans (l'âge qu'elle donnait à la demoiselle), ce n'était pas elle qui cuisinait ou ce genre de chose, c'était les domestiques. Elle savait que tout le monde ne possédait pas de cuisinier chez soi, mais la jeune femme avait encore un peu de mal à se défaire de cette façon de pensée et la question lui était venue à l'esprit, donc elle l'avait posé, c'est tout. Et puis elle aimerait bien en savoir un peu plus sur la chanteuse, ce qui était quand même égoïste vu que Lydie ne voulait pas parler de son quotidien à elle.

[Désolé du retard ><" mais ton post m'allait parfaitement ^^]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/
DC de Heiden Hertmann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   16th Mai 2013, 03:38

Les coïncidences sont soit bonnes, soit mauvaises, soit seront bien vite oubliées. Tout est une question de chance. Enfin, beaucoup aiment parler de destin ou de coïncidences. Mais que ce soit l'un ou l'autre, cela reste une chance non ? Après tout dans le cas du destin, non seulement nous n'en avons pas forcément conscience mais en plus nous pouvons prendre cela comme une magnifique surprise, un cadeau. Et dans le cas de la coïncidence, nous pouvons tout simplement nous dire que celle-ci est bienheureuse.
Dans le cas présent, Heileen ne manquait pas de chance pas puisqu'elle était face à une très heureuse coïncidence – à moins que le destin ne les ait guidées : elle avait retrouvé son professeur de chant d'une heure en plein milieu des rues marchandes. Enfin c'était plutôt Lydie qui l'avait trouvée et interpellée, pour être plus précise. Si la grisaille du ciel et l'empressement des gens à profiter des démarches en se pressant devant les étals et en courant un peu partout n'incitaient pas vraiment à la bonne humeur, ces retrouvailles si. Une fois Lydie parvenue à son niveau, la brunette se remit en marche et continua la conversation en évoquant le boucher. La femme aux yeux violets lui dit alors qu'elle avait changé d'avis et ne perdrait pas de venaison... Tiens ? Inclinant légèrement la tête sur le côté, elle regarda son interlocutrice avec curiosité. Était-elle une végétarienne qui essayait de manger de la viande mais avait du mal ? Ou bien venait-elle de se souvenir que ses invités du soir ne mangeaient pas de viande ?

-Ah ?

C'était une interrogation discrète pour l'inciter à lui dire la raison. Ensuite, les deux jeunes femmes se retrouvèrent à la boucherie et notre sorcière prit ce que sa mère lui avait spécifié avant de payer et ressortir, toujours en compagnie de sa coach vocal. C'est à ce moment qu'elle expliqua que ces deux dernières semaines avaient été chargées, ce qui était tout à fait vrai : entre sa mère qui était quasiment tout le temps absente pour répéter un spectacle très important et tout le travail qu'il y avait dans son apprentissage, Heileen n'avait pas eu beaucoup de temps à elle. Mais elle avait tout de suite tenu à préciser s'être quand même exercée au chant. Cela sembla réjouir Lydie. Celle-ci lui demanda ensuite si elle vivait seule.

-Non, je vis encore chez ma mère. Je suis encore en apprentissage.

Encore heureux, parce qu'Ariane avait encore beaucoup de choses à apprendre à sa fille côté cuisine. À vrai dire, elle était peut-être une casserole, mais elle n'était pas des plus douées aux fourneaux – même si récemment elle avait fait des progrès fulgurants, rencontrer un cuisinier en la personne de Finn l'avait motivée. L'occidentale hésita ensuite un moment. La dernière fois qu'elle avait tenté d'en savoir plus sur Lydie, elle s'était heurtée à un mur - recouvert de coussins certes, mais à un mur quand même. Peut-être qu'un jour, une fissure apparaîtra ? Peut-être. Mais en attendant, si notre casserole ne tentait rien, elle était sûre et certaine de n'avoir aucun résultat. Heileen aimait beaucoup sa tutrice de chant et aimerait en savoir plus sur elle, mais pour cela il fallait prendre son courage à deux mains. Mais quelle question poser ? Son silence s'allongea de plus en plus tandis qu'elle réfléchissait à cela, avant d'aboutir à une invitation implicite pour que Lydie en dise un peu plus sur elle-même.

-Et toi ? Il me semble que tu vis seule ?

[HRP : désolée, c'est court et la qualité laisse à désirer ;; Si jamais quelque chose ne te va pas, tu peux me mp]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 54
Age : 20
Personnages préférés : Echo, Reim, Lottie, Elliot
Double comptes : Heiden Hartmann

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   24th Mai 2013, 04:07

Lydie et sa jeune élève se dirigeait vers le stand de boucherie et discutaient tranquillement. La plus jeune avait l'intention de passer commande pour plusieurs morceaux et fut surprise par le changement d'avis de la Rainsworth, qui décida que finalement elle ne prendrait rien. Heileen semblait attendre une explication, et Lydie se contenta d'une réponse courte, car elle arrivait devant le vendeur.

- Je ne suis pas très doué pour cuisiner la viande.

Ce n'était pas la peine de créer une nouvelle catastrophe culinaire, ses plats à base de viande étaient mangeable mais il avait un gout horrible. Sa voisine n’accepterait sans doute pas de la voir s'inviter chez elle pour la seconde fois depuis le début de la semaine. Lydie prendrait des cours de cuisine, elle devait bien pouvoir trouver ça dans Réveil ! Mais même temps, ça faisait presque 2 ans qu'elle se disait ça et elle n'avait toujours rien fait. La Rainsworth se justifiait en racontant que c'était la faute de son travail et de ses horaires qui n'étaient pas fixe mais le manque de volonté y était sans doute pour quelque chose également.

Heileen passa commande, paya, et les deux jeunes femmes s'éloignèrent. Lydie demanda à la plus jeune si elle vivait seule, pour ainsi faire les cours et la cuisine. La chanteuse lui répondit qu'elle habitait avec sa mère. Lydie hocha la tête, cette dernière devait sans doute être occupée à travailler et laissait sa fille faire les cours. Heileen ajouta également qu'elle se trouvait en apprentissage, mais ne précisa pas de quoi, ce qui fit hausser un sourcil interrogateur à la jeune femme aux cheveux verts. La chanteuse ne précisa pas sa phrase et semblait réfléchir à quelque chose, Lydie n'osa pas interrompre le cours de ses pensées et un léger silence s'installa. Il fut brisé par la brune qui retourna la question que venait de lui poser Lydie.
La jeune femme s'y attendait un petit peu lorsqu'elle avait posé interrogé Heileen. Cela paraissait évident que la plus jeune n'allait pas se contenter de répondre sans chercher à connaitre également la situation de son maitre de chant.

Lydie stressait un peu, comme toujours quand elle s’apprêtait à parler de sa situation, même sans en révéler grand chose, à des personnes plus pauvres. Disons que ça la gênait, et qu'elle était un peu inquiète de la réaction de la personne en face d'elle. Mais Heileen lui paraissait digne de confiance, et puis la Rainsworth n'avait pas l'intention de lui raconter sa vie de A à Z. C'est pourquoi elle répondit en essayant de ne pas prendre le ton plutôt froid et gêné qu'elle avait pris la dernière fois que la brune lui avait posée une question.

- Oui, j'habite seule dans Réveil depuis environ deux ans.

En faite, cette phrase était parfaitement banale, et la demoiselle se rendit compte qu'elle stressait pour rien. Elle retrouva son "calme intérieur" et demanda à Heileen la question qui lui trottait dans la tête.

- Tu m'as dit que tu étais en apprentissage, qu'est-ce que tu étudies ?

Lydie essayait d'imaginer les différents métiers que la brune pouvait étudier, mais préféra ne pas faire de propositions.
[Il n'y a pas de problème o/ Surtout que j'ai fait encore plus court... ><"]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/
DC de Heiden Hertmann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   31st Mai 2013, 06:23

Heileen avait beau être gourmande, elle n'était pas une professionnelle de la marmite pour autant. Bien souvent, sa mère avait dû la chasser de la cuisine avant qu'une catastrophe n'arrive, que ce soit un plat complètement raté où carrément un incendie. Bon c'était tout de même la première de ces deux causes qui revenait le plus souvent, surtout depuis qu'elle s'était sérieusement mise à apprendre comment préparer de bons plats sans qu'ils ne soient trop salés où épicés ni que la sauce ne colle au fond de la casserole et la rende difficile à nettoyer. Apparemment, ce manque de talent pour la cuisine lui faisait un point commun avec Lydie. Quand cette dernière lui avoua ne pas être douée pour la cuisson de la viande, la brunette hocha la tête et passa rapidement commande chez le boucher avant de répondre.

-Moi non plus, je sais tout juste faire cuire un steak.

Dit-elle, un rire dans la voix. Autant s'amuser de sa maladresse, cela permet d'être toujours positive. Par la suite, la demoiselle avait répondu à la question de sa coach avant de poser à son tour une question. Oh ce n'était pas grand-chose, elle lui demandait juste si elle vivait seule, mais elle avait compris que Lydie n'aimait pas parler de sa situation lors de leur dernière rencontre. Tout ce qu'elle avait compris, c'était qu'elle était issue d'un milieu aisé. Certains ont plus de facilité à parler d'eux que d'autres, soit parce que leur situation n'a rien d'enviable, soit parce qu'ils ont peur que leur statut pousse les autres à s'éloigner. Alors au lieu de jouer franc-jeu, ils emploient le silence. C'est aussi simple qu'idiot : si nous ne disons rien, nous ne prenons aucun risque. Heileen avait conscience que certaines choses n'étaient pas simples à dire, que ce sentiment que notre rang ou notre nature nous différencie et crée des barrières entre soi-même et les autres est difficile à gérer. Ce n'est même pas un problème de confiance envers l'autre, c'est que nous avons peur et que cela déforme la vision que nous avons de nous-même et celle qu'aura notre interlocuteur. Notre sorcière avait donc longuement hésité à pousser la femme aux yeux violets à parler d'elle, même su au final lui demander si elle vivait seule n'avait pas forcément de lien direct avec son statut. Lydie dut s'en rendre compte, car si l'apprentie chanteuse l'avait premièrement sentie assez tendue, elle s'était ensuite relaxée.

N'empêche, l'occidentale pensa qu'un jour, elle aimerait bien parler ouvertement avec elle. Quand on apprécie quelqu'un, on a envie quelque part de mieux la connaître mais aussi de lui parler de nous – ou du moins, c'était son cas. Bref. La réponse de Lydie la surprit quelque peu : deux ans, alors qu'elle ne devait pas être bien vieille ?! Elle avait quitté le nid familial précocement ? Ou alors, toute sa famille était morte ? Ou pire, l'avait rejetée ? Si Lydie était vraiment d'un milieu aisé, alors ils auraient peut-être pu se débarrasser d'elle une fois sa majorité atteinte parce qu'elle était illégitime non ? Tout un tas de théories plus ou moins exagérées se bousculaient. Finalement, c'était mieux de ne pas tenter d'en savoir plus sur sa professeur. Certainement. Mais en même temps, Heileen avait envie de savoir. Bon, pour l'instant, elle se contentera de montrer sa stupéfaction – parce qu'il y avait de quoi l'être, stupéfait.

-Vraiment ?! Mais tu as quel âge ?    

Si elle lui répondait trente ans, notre zoophile voulait bien se ronger les ongles et se couper les cheveux. Paraître aussi jeune relèverait du miracle, elle donnait à Lydie la petite vingtaine seulement.

Par la suite, la demoiselle aux cheveux verts lui demanda ce qu'elle étudiait, la faisant réaliser qu'effectivement la tête en l'air qu'elle était n'avait pas précisé.

-Je suis apprentie vétérinaire.

Cela dit, une nouvelle question vint à l'esprit d'Heileen. Il fallait bien à Lydie de quoi subvenir à ses besoins... Mais si elle avait vraiment pris son indépendance vis-à-vis de sa famille, comme supposé, ce n'était pas d'eux que venait l'argent qu'elle devait toucher chaque mois.

-Tu vis seule, ça signifie que tu as aussi un travail ?

Peu après qu'elle ait demandé comment sa coach gagnait son pain, la petite sorcière fut bousculée par un passant qui s'excusa en même temps qu'elle, certes, mais tira sur son sac de courses au passage. En sentant un début de traction, elle attrapa son bras pour l'arrêter et lui demanda s'il ne venait pas d'essayer d'embarquer ses emplettes. La  première réaction de l'inconnu, dont la face était à moitié dissimulée par une casquette, fut bien évidemment de nier, ce à quoi la jeune femme répondit en les écartant un peu de la foule pour lui poser une nouvelle question : s'il n'avait vraiment rien à se reprocher, il la laisserait lire dans ses pensées non ? Cela le prit de court évidemment, il ne pensait pas qu'elle en était réellement capable. Mais le voleur réalisa bien vite son erreur en sentant une présence infiltrer ses pensées après qu'il ait accepté. Certainement choqué et apeuré, il prit ses jambes à son cou en criant à la sorcière, ce qui lui valut plusieurs regards perplexes de gens qui le prenaient pour un fou. Ensuite, Heileen parcourut la petite distance qui la séparait de Lydie et lui adressa un sourire.

-Allons-y !

Ou, autrement dit, « reprenons notre route », ce qu'elle ne tarda pas à faire elle-même. Mais intérieurement, la brune sentait son cœur marteler sa poitrine. Est-ce que Lydie avait entendu le pickpocket la traiter de sorcière ? Allait-elle le croire ? Qu'avait-elle vu, entendu et compris de ce qui s'était passé dans la ruelle ? Quand notre étrangère y avait embarqué l'inconnu, elle n'avait pas fait signe à Lydie de rester à distance et n'avait pas vérifié si elle était assez près pour capter quoi que ce soit de ce qui s'était passé. Vraiment, un jour il faudrait qu'elle apprenne à faire plus attention à ne pas trop exposer sa nature aux yeux de tous...

[HRP : encore une fois, joyeux anniversaire ♥ Pour fêter ça, je t'ai répondu avec un petit pavé ! -sors-  En espérant que cela te convienne, si jamais mp-moi et je change =) ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 25th Juin 2013, 08:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 54
Age : 20
Personnages préférés : Echo, Reim, Lottie, Elliot
Double comptes : Heiden Hartmann

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   14th Juin 2013, 03:48

Parler de soi. Certaines personnes le font tout le temps, elles racontent leur vie dès qu'elles en ont l'occasion. Lydie n'était pas de ces gens-là, elle préférait découvrir la vie des autres, car la sienne, elle la connaissait déjà et ne trouvait aucun intérêt à la raconter. Mais ce n'était pas la seule raison pour laquelle la jeune femme bloquait face à Heileen : il y avait aussi un peu de peur, peur que l'autre change, qui la rongeait sans qu'elle s'en aperçoive vraiment, mais qui était bien là, et la gênait.
Cependant, en ce moment-même, la noble était confiante et semblait prête à ce laisser aller, enfin, pas trop non plus !

Lorsque la Rainsworth expliqua habiter la capitale depuis deux ans, la brune qui l'accompagnait eu une exclamation de surprise. Elle demanda son âge à la jeune femme qui lui répondit avec un sourire, amusée par sa réaction.

- J'ai 21 ans.

Si la jeune chanteuse avait eu une réaction de surprise pareille, sans doute qu'elle s'était imaginée plusieurs scénario pour expliquer le départ de Lydie de la maison familiale. La Rainsworth ne pensait pas la surprendre autant en disant habiter seule, et ce dit qu'il valait peut-être mieux rassurer la demoiselle.

- J'ai décidé de quitter la maison de mes parents simplement pour être un peu plus autonome. Et j'avais envie de changer d'air, même si finalement je ne suis pas aller très loin... Ils habiter également à Réveil.

L'avantage, c'est que si jamais elle faisait exploser la cuisine, Lydie pouvait toujours revenir emménager chez parents, son petit frère se ferait un malin plaisir de lui rappeler chaque jours à quel point elle était stupide et incompétente dès qu'il s'agissait de nourriture.

La conversation porta ensuite sur la métier qu'étudiait Heileen, cette dernière ayant oublié de préciser de quoi il s'agissait lorsqu’elle en avait parler à Lydie. La noble apprit que sa jeune amie avait l'intention de devenir vétérinaire.

- Ça doit être un beau métier, mais je n'y connait pas grand chose. Tu voulais l'exercer depuis longtemps ?

Lydie n'avait jamais vraiment eu de rêve par rapport à son métier quand elle était petite, mais la volonté qu'elle apercevait parfois chez certaines personnes l'avait toujours fasciné. Elle se demandait si Heileen faisait partie de ces humains qui tentent d'accomplir leurs rêves d'enfants, même si la brune était encore jeune.

Heileen demanda la noble si elle travaillait. Lydie fut un peu embêter. Elle ne pouvait pas crier sous tout les toits qu'elle était en quelque sorte l'homme de main de Sheryll Rainsworth. La jeune femme se doutait bien que la brune n'irait pas raconter ce qu'elle apprendrait à tout le monde, mais la prudence lui soufflait d'en révéler le strict minimum. Son travail n'était pas toujours légal, et les missions qu'elle effectuait devait rester secrètes.

- Oui, je suis l'assistante d'une personne, mais je n'ai pas vraiment le droit d'en dire plus.

Lydie sourit, posant un doigt sur ses lèvres en signe de silence. La phrase était directe, mais il valait mieux dire ça qu'un mensonge dont elle serait incapable de se souvenir. Heileen allait se poser des questions, mais elle pouvait compter sur la noble pour garder le silence. Si Lydie devait avouer quelque chose, se serait par inattention, pas parce qu'on l’interrogeait.

Tandis que la Rainsworth parlait, un jeune homme bouscula Heileen. Les deux s'excusèrent et Lydie pensa que l'incident allait s'arrêter là, mais ce fut sans compter sur la jeune chanteuse qui attrapa le bras de l'homme en lui posant une question. La plus âgée ne fit pas de commentaire, sa jeune amie semblait se débrouiller toute seule et maitriser la situation. La noble fut cependant surprise de voir la jeune fille s'éloigner en tirant l'inconnu derrière elle et s’apprêtait à les suivre. La foule sépara malheureusement les deux demoiselles et la Rainsworth dut se débarrasser d'une petite marchande de fleurs qui l'avait prit pour cible potentielle pour rejoindre son amie.

Elle parvint à traverser la foule juste à temps pour voir l'inconnu, apeuré, partir en courant, criant à la sorcière. Lydie le suivait de ses yeux violets, surprise, lorsque Heileen la rejoignit et lui sourit.

- Allons-y !

La brune s'éloigna et Lydie la suivit. Ne pensant pas qu'elle pouvait mettre mal à l'aise la jeune fille, la Rainsworth décida de lui poser une question. Elle n'avait pas comprit la réaction d'Heileen à s'éloigner avec l'inconnu, ni celle de ce dernier à s'enfuir en courant. Pourquoi crier à la sorcière ? Ça ne pouvait pas venir de l'apparence de la jeune fille, qui était mignonne comme tout.

- Pourquoi cet homme s'était-il enfuit en criant à la sorcière ? Tu as dit quelque chose qui l'a effrayé ?

Lydie avait bien vu que l'homme parlait de la jeune chanteuse, et désirait juste savoir pourquoi il l'avait traiter de la sorte. Si la noble avait su qu'elle embêterait Heileen avec ses questions, sans doute qu'elle se serait tue. Malheureusement, l'absence d'explications de la jeune fille lorsqu'elle était revenu de la ruelle n'avait pas réussi à faire comprendre à Lydie qu'Heileen ne souhaitait pas qu'on l'interroge.

[HRP : Merci \o/ Un pavé pour mon anniversaire !
Ta réponse m'allait très bien ! Mais j'ai mis du temps à répondre car je pensait t'avoir répondu rapidement et j'attendais que tu postes de nouveau --' J'avoue que c'est complètement stupide...]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/
DC de Heiden Hertmann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   28th Juin 2013, 06:56

Quitter le nid familial n'est pas facile, on resterait bien volontiers dans ce havre de paix et de protection. Cependant nous serons amenés à nous prendre en main tôt ou tard et à prendre notre indépendance, à vivre par nous-même et à subvenir à nos propres besoins sans compter sur l'aide de nos parents. Cela, Lydie semblait ne pas avoir tardé pour le faire. À 21 ans elle vivait seule depuis déjà deux ans, donc avait quitté sa famille à l'âge qu'avait aujourd'hui Heileen... Donc, était vraiment précoce. S'assumer est difficile quand on est jeune, c'est bien pour cela que les départs à leur âge étaient rares et, le plus souvent, ils n’étaient pas forcément volontaires. La jeune femme aux yeux violets dût d'ailleurs sentir les nombreuses questions qui se bousculaient dans le crâne de la brunette quant aux raisons de son indépendance précoce car elle l'avait rapidement rassurée, ce qui la fit sourire. Pourtant, une question assez étrange lui tarauda tout de même l'esprit et celle-ci sortit le plus naturellement du monde.

-Mais tu ne te sens pas seule, parfois ?

Parce que vivre seul, c'est bien... Mais que justement, on est seul. Voilà quelque chose qu'elle avait du mal à imaginer, pourtant son cousin s'était bien pris un logement pour lui... Ah non, pas exactement puisqu'il était tout de même accompagné de son chien Happy.
En parlant d'animaux, la conversation tomba très vite sur le sujet des études de notre petite sorcière, qui révéla être apprentie vétérinaire. Cela sembla susciter un peu d'attention chez Lydie, qui demanda si elle voulait s'occuper des animaux depuis longtemps. Heileen répondit avec l'enthousiasme de sa passion.

-Oui ! Ça remonte à mon enfance. J'ai toujours aimé les animaux.

C'était peu après leur arrivée à Réveil, suite à leur fuite du pays Ouest, qu'elle s'était découvert cette attachement pour les animaux. Elle leur donnait souvent à manger en leur parlant de tout et de rien. En fait, on pouvait parler de cet espoir pour l'avenir qui donne un sens à la vie : le rêve. C'en était un, pour notre future vétérinaire.
Mais si elles évoquèrent le futur métier de l'occidentale, elles passèrent ensuite à celui de sa professeur de chant, qui ne sembla pas vouloir en révéler beaucoup... Ou plutôt ne le pouvait pas, selon ses dires. Elle alla même jusqu'à porter un index à ses lèvres en un signe de secret confidentiel. Bon eh bien dans ce cas insister ne serait pas une bonne idée, donc pas de question mais plutôt une expression d'assentiment. Décidément, Lydie était pleine de mystères... Regardez qui parle, tiens : une sorcière. C'est bien parce qu'elle connaissait la valeur du secret et à quel point être interrogé sur ce qu'on voulait taire était gênant qu'elle n'insistait pas dans ces cas de figure.

Mais le souci, c'est qu'Heileen était très prompt à employer son don. Un peu trop, même. Alors quand un voleur s'en était pris à son sac de courses, elle n'avait pas hésité à l'employer sur lui pour qu'il ne nie plus – enfin elle avait tout de même songé à l'emmener à l'écart de la foule. Par la suite, l'homme s'était enfui en criant à la sorcière, ce à quoi très peu de gens faisaient attention, sauf pour en rire. C'est vrai quoi, pour beaucoup ces êtres doués de pouvoirs n'étaient que des personnages de fantaisie, et les rares personnes qui avaient eu un aperçu de la soi-disant sorcière ne pouvaient pas trouver cette menue jeune femme inquiétante. C'est cette attitude qui avait sauvé plus d'une fois la mise de l'étrangère, et ce jour-ci n'y fit pas exception. Ce qui en revanche n'était pas prévu, c'était que Lydie se rapprocherait d'eux pendant le petit interrogatoire. En la voyant aussi proche, elle avait senti son cœur accélérer brutalement : avait-elle entendu quoi que ce soit ? Dans l'espoir que ce ne soit pas le cas, Heileen avait tenté de détourner son attention en reprenant la marche. Cependant, sa réponse vint sous la forme de la curiosité de sa coach, qui avait vu le jeune homme s'enfuir en l'accusant de sorcellerie.

Sous le coup du stress, la demoiselle avait crispé les poings tandis que quelques perles de sueur apparaissaient sur son front. Quelle idiote elle pouvait être, à ne jamais faire plus attention en ayant recours à son pouvoir. Et maintenant, que faire ? Faisant dériver son regard bleu clair depuis le visage de son interlocutrice jusqu'à ce qui se passait plus loin dans la rue marchande, elle le baissa ensuite légèrement, en proie au doute. Lydie lui semblait digne de confiance, mais moins un secret a de gardiens mieux il est protégé. Et elle ne la connaissait pas depuis si longtemps que cela, au final. Les villageois qui s'en étaient pris à eux pendant sa jeunesse, eux, connaissaient sa famille depuis belles lurettes. Cela ne les avait pas empêché de s'en prendre à eux dans l'intention de les tuer, parce qu'apprendre leur véritable nature avait complètement changé leur opinion sur les Blauereiss. Non, avouer son secret n'était pas une bonne idée... Il y avait bien eu le cas de Kurana, mais cette fois-là elle avait parlé parce que le jeune homme avait cru à sa blague. Bon. Reprenant son air joyeux après que la seconde d'intense réflexion soit terminée, la brune se décida à répliquer.

-Ce n'était rien ! Il n'a juste pas apprécié que je l'accuse.

… Oups. Sa voix était éraillée et légèrement trop aiguë. Heileen, quand apprendras-tu à mentir ? Il serait peut-être temps, vu le nombre de fois où ton secret échappait de près à la découverte. Laissant échapper un petit soupir qui montrait bien qu'elle se désespérait elle-même, elle ne tarda pas à reprendre.

-Je suis désolée, mais je ne peux pas dire grand-chose...

Accompagnant le tout d'un sourire d'excuse car elle ne voulait pas que Lydie croit que cela était dû à une absence totale de confiance, notre jeune casserole tenta un trait d'humour en reprenant la parole avec plus de légèreté.

-Nous avons toutes les deux des secrets, on dirait ! … Dis, ce salon ne te donne pas envie de t'arrêter un instant manger un gâteau ?

Ou l'art de passer du coq à l'âne sans même avoir d'arrière-pensée, selon Heileen Blauereiss. Cette question subite était sortie avec toute la spontanéité dont elle était capable, mais aussi et surtout toute la gourmandise, alors qu'elle apercevait plus loin un petit salon de thé très mignon qui exposait ses pâtisseries dans une petite vitrine à côté de la terrasse. Ces petites surcreries rendaient le choix difficile, car elles avaient toutes l'air plus succulentes les unes que les autres

[HRP : je t'ai fait attendre longtemps, désolée ;; Pour me faire pardonner, je t'ai encore pondu un mini pavé ! -vlan-
En espérant que cela te conviendra ! Comme d'habitude, si jamais tu peux me mp =)
C'est gentil d'avoir attendu que je montre un signe de vie pour me rép ! ^~^
Sinon, ben comme à chaque fois que je poste un rp en ce moment... Tu as tout ton temps pour répondre ? -sors- ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 54
Age : 20
Personnages préférés : Echo, Reim, Lottie, Elliot
Double comptes : Heiden Hartmann

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   25th Juillet 2013, 01:46

Lydie ne se souvenait plus exactement des conditions qui l'avait poussé à quitter le domicile familiale. Elle avait pris cette décision un peu sur un coup de tête et s'était démenée pour y arriver, elle n'avait pas souvent de grand projet, et déménager en était un, pour elle du moins. Un simple caprice de gamine, c'était un peu l'impression que pouvait donner son déménagement, mais elle avait la ferme intention de rembourser ses parents, petit à petit, avec son salaire. La demoiselle est quelqu'un de fière, et elle y mettra un point d'honneur.
Le fait qu'elle vive seule, c'était le sujet de discussion de la jeune femme avec son élève d'une après-midi, Heileen. Cette dernière, après la surprise que lui avait fait Lydie en lui annonçant qu'elle habitait dans un appartement depuis deux ans, lui demanda si elle ne s'y sentait pas seule parfois.

- Mmh... Certains soirs d'hiver sont un peu triste, c'est vrai. Mais comme je passe la plupart de mon temps à droite à gauche, ce n'est pas gênant !

C'était vrai, le demoiselle se servait de son appartement que pour manger et dormir, elle n'était pas du genre à passer une après-midi à lire. Elle avait une mauvaise manie qui consistait à s'inviter chez les gens quand ça lui chantait.
Mais arrêtons de parler de l'impolitesse de Lydie et revenons plutôt aux deux jeunes femmes, la conversation tournait maintenant autour du futur métier de la plus jeune. La Rainsworth apprit qu'Heileen souhaitait devenir vétérinaire depuis l'enfance. La nouvelle eu pour effet d'enjouer encore plus la jeune femme.

- Un rêve d'enfant ! C'est génial que tu puisses l'atteindre !

Lydie était vraiment contente pour la plus jeune, son enthousiasme pour sa passion était contagieux.
Lorsque vint le tour de la Rainsworth de parler de son métier, elle fit comprendre à Heileen qu'elle ne pouvait rien dire, et, au plus grand soulagement de la noble, la brune n’insista pas.

Quelques mètres plus tard survint un incident qui interpela la Rainsworth. Heileen s'était éloigné avec un homme qui tentait de la voler et celui-ci était finalement partie en courant, criant à la sorcière.
Lorsque son amie était revenue, Lydie l'avait naturellement questionner, ne comprenant pas exactement ce qu'il s'était passé, et l'avait regretté presque aussitôt. En croisant son regard bleu, la noble s'était aperçut de l'état de stress de la plus jeune. Mais Heileen était soudainement passer du stress à la joie sans que Lydie ne puisse répliqué, lui assurant que ce n'était rien. Mouai... ça sonnait tellement faux que même notre Rainsworth s'en rendit compte et lui lança un regard interrogateur.
Heileen soupira.

- Je suis désolée, mais je ne peux pas dire grand-chose...

Lydie aurait bien aimé l'interroger un peu plus, mais le sourire d'excuse de la petite chanteuse l'en empêcha. Elle semblait sincère et la noble elle-même venait de lui dire la même réplique quelques minutes plus tôt. La Rainsworth lui sourit gentiment et lui répondit simplement :

- D'accord.

Elle n'inciterait pas, même si elle devait avouer qu'elle en mourrait d'envie. Que voulez-vous, on ne se refait pas, et la curiosité de Lydie était réveillée. Mais pour cette fois, elle se tairait, l'état de stress d'Heileen l'avait un peu affolé elle aussi.

La plus jeune semblait avoir retrouver quelques morceaux de sa gaité et fit remarquer à Lydie que maintenant, elles avaient tous les deux des secrets. La remarque laissa échapper un petit rire à Lydie, effectivement, elles venaient d'avouer en moins de cinq minutes qu'elles devaient impérativement garder un silence sur certains points de leur vie. Peut-être qu'un jour, elles pourraient en parler en toute confiance, mais le secret était encore trop lourd pour être confié.
Puis Heileen changea subitement de sujet. Quelqu'un d'autre que Lydie aurait pu penser à un changement volontaire pour éviter les questions, mais pour la noble, c'était simplement une impulsion de la part de la plus jeune. Et c'était le ventre de la brune qui avait donner cette impulsion. La jeune fille proposa de but en blanc de s'arrêter dans un salon où la vitrine laissait apercevoir d’appétissants gâteaux ! La Rainsworth, sans être spécialement gourmande, ce laissa facilement tenté par les pâtisseries.

- C'est une bonne idée !

Les deux jeunes femmes se dirigèrent donc vers le salon de thé. Une fois rentré, Lydie jeta un rapide coup d’œil craintif dans toute la salle, s'assurant qu'il n'y avait personne qu'elle connaissait. Si on la surprenait habillé comme ça, elle ne sait quelles rumeurs se propageraient, et même si elle assurait s'en moquer, ce n'était jamais agréable d'être la risée de tous. Les femmes de la noblesse marquaient un peu d'honneur à être toujours bien présentable.
Une fois rassurée, Lydie se détendit. Elle et sa jeune amie s'assirent à une table. La Rainsworth regardait avec des yeux brillants la liste des thés. Sa mère, qui appréciait énormément cette boisson, lui avait fait boire depuis son plus jeune age de nombreux thés et la demoiselle adorait ça. Elle en préparait rarement chez elle, n'étant pas très sûre de bien les réussir, mais elle adorait en boire. Elle leva la tête vers Heileen et commença à parler énergiquement, puis moins fort, se rappelant qu'elle était dans un salon tout de même !

- Ils ont un grand choix ! Je ne sais quoi choisir. Si je devais t'en conseiller un, je dirais le thé noir au caramel ou le thé au jasmin, c'est délicieux, ou un simple thé parfumé à la poire, tiens, c'est ce que je vais prendre !

On avait du mal à croire que la jeune femme avait 21 ans et appartenait à la noblesse tant sa motivation était celle d'une gamine de 5 ans. Lydie se rendit compte qu'elle ne laissait pas Heileen en placer une et se calma, avec un petit sourire d'excuse.

- Excuse-moi, je dois passer pour une gamine...

Tandis que les deux jeunes femmes mangeaient leur pâtisserie en buvant leur thé. Lydie se remit à questionner la plus jeune. C'était plus fort qu'elle, la Rainsworth avait envie d'en savoir plus sur la jeune chanteuse qu'elle appréciait.

- Tu vis dans cette ville depuis longtemps ? Je ne suis me suis jamais vraiment éloigné de Réveil, alors je me demandais si... tu connaissais d'autres endroits ?

Lydie et sa curiosité. Un jour, elles finiront toutes les deux dans une tombe sans avoir eu le temps de dire ouf, simplement à cause d'une mauvaise question posée à une mauvaise personne.

[HRP : Quasiment un mois pour répondre... Je suis désolé ><" *tend le bâton pour se faire battre*
Si il y a un problème, tu mp ^^ (mais je pars demain donc... je pourrais pas répondre avant 2 semaines --'). Je n'ai pas insisté sur les pouvoirs d'Heileen, si tu préfères une autre trame, tu me le dis o/
=)]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/
DC de Heiden Hertmann
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   15th Août 2013, 01:40

21 ans, soit seulement deux ans de plus qu'elle. Et déjà, Lydie avait quitté le nid familial. Heileen ne savait pas quelles raisons avaient motivée son choix, mais elle la trouvait courageuse de s'être séparée du cocon protecteur alors qu'elle n'avait pas encore la vingtaine. Elle-même ne se sentait pas capable d'emménager ailleurs pour le moment, notre petite sorcière voulait profiter de sa mère le plus possible... Et d'ailleurs, celle-ci semblait vouloir que sa petite fille reste le plus longtemps possible à la maison. Ariane ne voulait pas l’étouffer mais, ayant déjà perdu deux enfants, certainement qu'elle voulait que le seul qui lui restait ne s'éloigne pas trop vite.
Était-ce difficile de s'assumer ? Certainement, puisqu'il fallait trouver une source de revenus et tenir un logement, c'est-à-dire s'occuper de toutes les tâches. La jeune femme n'en savait trop rien puisqu'elle ne s'était jamais réellement trouvé dans cette situation : sa génitrice s'absentait pour plusieurs jours de temps en temps, mais elle pouvait se dire que ce n'était que pour une semaine et qu'ensuite, sa maman serait de retour. Dans le cas de sa tutrice de chant, celle-ci rentrait tous les soirs dans un appartement vide, sans personne avec qui parler. Éprouvait-elle un sentiment de solitude ? Cette question n'avait pas tardé à sortir. La réponse de Lydie la rassura un peu et collait bien à son caractère, la brunette se l'imaginait bien à ne jamais être capable de rester cloîtrée dans son appartement à ne rien faire à part s'ennuyer, ce qui n'est franchement pas passionnant... Là-dessus, elles étaient d'accord. Un petit rire lui échappa avant qu'elle ne réplique.

-Tant mieux alors ! Puis une idée lui traversa l'esprit. Puisque tu m'as donnée ton adresse, et si je te montrais l'endroit où j'habite tout à l'heure ?

Ainsi elles seraient quittes et, si jamais Lydie voulait traîner quelqu'un quelque part, elle pourrait venir la trouver. Bizarrement, Heileen l'imaginait bien tirer les gens hors de leur lit – voir de chez eux - de bon matin.
Par la suite, les deux jeunes femmes parlèrent boulot. Non non elles ne faisaient pas affaire ensemble, en fait chacune évoquait de manière plus ou moins explicite son métier – ou son projet. En entendant que soigner les animaux était sa passion et son rêve la demoiselle aux yeux violets s'enthousiasma, ce qui lui fit étrangement plaisir : notre apprentie vétérinaire se sentit encouragée, cela la fit sourire tandis que ses joues rosissaient un peu.  

-Merci ! Et toi, as-tu un rêve ?

Si oui, lequel ? Était-elle en route pour le réaliser, ses efforts portaient-ils leurs fruits, lui arrivait-il de se décourager ? Son rêve était-il seulement facile à atteindre ? Ah là là, cette curiosité était presque une maladie chez l'occidentale. Ne restait plus qu'à espérer que sa professeur n'appartenait pas à la catégorie des personnes qui n'apprécient pas qu'on s'intéresse de trop près à eux, même si jusqu'ici elle ne lui avait pas donné cette impression. Certains ne se braquent que quand on aborde un sujet particulier avec eux, un point sensible en somme.

Mais alors que nos deux protagonistes papotaient gaiement, il fallut qu'un accident survienne : un voleur tenta de partir avec le sac d'Heileen, une scène qui lui rappela ce qui s'était produit au marché alors qu'elle passait un moment paisible avec son cousin Reita. Mais si elle s'était faite avoir la première fois et avait laissé le pickpocket embarquer ses courses (ce qui ne lui avait servi qu'à se prendre une chaussure en pleine tête pendant la course poursuite qui s'était engagée), ce jour-là sa main avait tenu bon et la demoiselle avait même réussi à attraper l'homme. Ensuite, elle l'avait emmené un peu à l'écart et n'avait pas hésité à se servir de son pouvoir sur lui... Ce qui était une erreur. Une chance que la foule n'ait pas prêté attention aux accusations du chapardeur tiens, en revanche Lydie ne manqua pas de l'interroger sur le pourquoi du comment. Et paf, voilà que c'était à son tour d'avouer garder certaines choses secrètes. Cette remarque faite à haute voix fit rire la femme aux cheveux verts, qui fut imitée par son élève bien que brièvement.
C'est qu'on ne peut pas parler tout en posant une question, surtout quand cette dernière était importante. Comment cela, ce n'était pas crucial de savoir si elles allaient s'arrêter manger une pâtisserie ? Bien sûr que si ! Enfin surtout quand on était une grande gourmande, ce qui était justement le cas de la petite brune. Et pour son plus grand bonheur, sa coach vocale accepta.

Une fois arrivées dans le petit salon de thé, elle remarqua que Lydie ne semblait pas vraiment à l'aise... Enfin cela ne devait être qu'une impression puisque, rapidement, elle parut détendue. La Blauereiss lui adressa un sourire tandis qu'elles s'installaient puis porta son attention sur la carte en se demandant quelle pâtisserie prendre, quand sa vis à vis prit la parole avec tonicité – mais elle dut se dire que le lieu ne s'y prêtait pas vraiment, puisqu'elle abaissa rapidement le ton. Étouffant un rire, Heileen l'écouta commenter la carte des thés avec passion – certainement que c'était sa boisson favorite et qu'elle avait bu beaucoup de thés différents, en tout cas l'entendre parler ainsi donnait envie de tous les essayer. Cependant, sa tutrice de chant dut se dire que cette énergie était envahissante si elle en jugeait par ses excuses. La jeune femme fit vivement non de la tête avant de s'exprimer en utilisant sa voix.

-Pas du tout ! Puis elle lui sourit. Tu aimes le thé ? Merci pour tes conseils, grâce à toi je sais lequel prendre ! Celui au jasmin me tente bien. Avec une tarte au citron, peut-être. Et toi, quel gâteau vas-tu prendre ?

Tiens, ce ne serait pas étonnant qu'Heileen pioche dans la pâtisserie de Lydie. Mais elle la laisserait faire de même avec sa tarte au citron en échange, donc ce serait un échange équivalent !  
Une fois servies, les demoiselles entamèrent sans se faire prier leur petit goûter. Décidément les gâteaux étaient aussi bons que beaux, la vitrine du salon n'était pas mensongère. Tandis qu'elle mordait dans sa tarte, son attention fut attirée par son interlocutrice qui lui demanda si elle était déjà sorti de Réveil. Eh bien c'était le cas oui, en fait cela ne faisait que treize ans que sa famille habitait dans la capitale et ils n'avaient déménagé que parce qu'ils avaient été exposés au grand jour et qu'on les avait chassés pour sorcellerie.
Terminant sa bouchée en l'avalant, elle prit une expression timide avant de répondre.

-Non, je n'ai pas toujours vécu ici... En fait, ma famille est issue du pays Ouest. Tu connais la province de Carillon, celle située juste après la frontière ? C'est là que je suis née. J'aimerais beaucoup y retourner, un jour... En fait, j'aimerais bien voyager plus tard. Toi aussi ?

Lydie n'avait pas l'air d'être de ces personnes qui sont capables de rester des années et des années au même endroit, certainement qu'elle comptait bien voir le monde de ses propres yeux... Enfin d'après Heileen.
Suite à cela, elles terminèrent leur collation puis quittèrent le salon. La viande ne pourrait pas rester toute la journée dehors, mieux valait ne pas s'éterniser donc.

[HRP : désolée du retard ><' J'espère au moins que la réponse le rattrape... Si jamais elle ne te vas pas, tu peux me mp ♥ Et non cette trame me va parfaitement =D ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 151
Age : 20
Personnages préférés : Ma petite Echo, Elliot, Lottie et Reim

Feuille de personnage
Nom & prénom: Lydie A. Rainsworth
Nom du Chain : /
Groupes: /


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   2nd Octobre 2013, 03:16

[Posté sous Heiden volontairement]

Réveil était une ville vivante que Lydie appréciait énormément. Bon, il fallait admettre qu'elle ne connaissait pas vraiment d'autres grandes villes que celle-ci, car la noble n'avait visité que quelques régions et manoirs alentours. Ces deux raisons étaient celles qui avaient poussé la Rainsworth à s'installer dans le centre de la Capital.
Lydie venait donc de donner son adresse à Heileen, la jeune chanteuse qu'elle avait recroisé au marché, et cette dernière proposa de lui monter tout à l'heure l'endroit où elle habitait. La noble n'y voyait aucun inconvénient, elle n'avait aucune obligation aujourd'hui. La jeune femme accepta la proposition de la chanteuse avec son enthousiasme habituelle, un peu curieuse de découvrir la maison de sa petite élève. Sans oublier que ça ferait une victime de plus qui subirait ces terribles attaques matinales !

La conversation dévia ensuite sur le sujet du travail. Sujet tabou pour Lydie (secret professionnel, que voulez-vous...), sujet de joie et de rêve pour Heileen. Cette dernière parla de son apprentissage, elle souhaitait devenir vétérinaire, et la noble la questionna avec entrain. De fil en aiguille, Heileen en arriva à demander à sa professeur d'un jour si elle aussi avait un rêve. La question surprit la Rainsworth qui ne le cacha pas. Elle lui posait une colle, la chanteuse ! Il faut dire que Lydie n'avait jamais vraiment prit le temps de s'arrêter et de réfléchir à "plus tard", c'est bien pour ça qu'elle admirait tant les gens qui avaient un vrai but. Bon, la noble savait ce qu'elle voulait et ne voulait pas, ce qu'elle pouvait faire et ce qui lui était strictement interdit par sa condition, mais un véritable rêve, non, elle n'en avait pas. Vivre sa vie à fond, faire du mieux qu'elle pouvait, pouvait-on considérer cela comme un but ?

- Un véritable rêve ? Comme le tien ? ... Non, pas vraiment.. La demoiselle haussa les épaules. La vie que j'ai me convient parfaitement. Pour l'instant du moins.

Elle sourit. Lydie savait pertinemment qu'elle était capable de changer d'avis du jour au lendemain. A tous les coups, elle se réveillerait un matin avec la ferme intention de voyager dans tous les pays alentours à dos d'âne, mais chaque chose en son temps.

Tandis qu'elles bavardaient, un voleur tenta de s'emparer du sac de la plus jeune. Quelques minutes en tête à tête avec Heileen et le dit voleur s'enfuit en criant à la sorcière, laissant Lydie perplexe. Cependant, la chanteuse lui fit comprendre qu'elle ne pouvait pas s'expliquer et changea de sujet en entrainant la noble vers un salon de thé.
Les deux jeunes femmes y entrèrent donc et Lydie commenta avec entrain la carte des thés. Il faut dire qu'il y avait du choix, au plus grand bonheur de la noble ! Se rendant malheureusement compte qu'elle monopolisait la parole, la plus âgée s'excusa. Heileen secoua la tête pour lui montrer qu'elle ne lui en voulait pas et décida de suivre les conseil de la Rainsworth, optant pour un thé au jasmin. Elle décida également de prendre une tarte au citron et demanda à Lydie son choix de pâtisserie. Cruelle dilemme que celui de la noble. Mille-feuilles ou framboisier ? Notre Rainsworth ne savait pas quoi choisir, puis se fit la remarque que ce n'était pas un choix si décisif que ça, et qu'elle avait connu pire (macaron chocolat ou macaron violette ?). Elle se décida finalement pour le mille-feuilles et les deux jeunes femmes passèrent commande.

Elles furent servit et entamèrent leur pâtisserie avec entrain. Mais Lydie et sa curiosité ne tardèrent pas à interroger de nouveau Heileen. Elle demanda à cette dernière si elle avait connu d'autre endroit que la Capital et ses alentours. En effet, la jeune chanteuse venait du Pays Ouest, elle demanda à la noble si elle connaissait la Province de Carillon, Lydie hocha la tête. Elle n'était pas experte en géographie mais avait entendue parler par ses professeurs de cette partie du monde. Heileen affirma qu'elle aimerait bien retourner dans son pays natal un jour, la Rainsworth la comprenait, si la jeune fille y avait vécu là-haut plusieurs années de sa vie, elle souhaitait sans doute revoir sa ville et les changements qui s'y était opéré pendant son absence.
La chanteuse demanda ensuite si Lydie souhaitait voyager elle aussi. Le visage de la noble, déjà émerveillée de découvrir une native d'un pays voisin, se fendit d'un large sourire.

- Oh oui ! Moi aussi ! Je ne me suis jamais vraiment éloignée de Réveil et j'aimerais... voir le monde ? Oui, c'est ça ! Je suis contente de découvrir que tu viens de l'Ouest, je ne connais ce pays que...

Lydie se rattrapa in extrémiste. Elle avait faillit lâcher : grâce à mon précepteur, et elle ne souhaitait absolument pas s'étendre sur le sujet. La Rainsworth continua donc sur sa lancée, son hésitation n'ayant durée qu'une fraction de seconde.

- ... de nom. Il est différent du notre ?

La demoiselle était toute heureuse. Un nouveau pays ! Ce n'était pas rien pour elle, même si il faut avouer qu'elle avait un peu tendance à s'émerveiller pour un rien. Enfin bon, sans cela, Lydie ne serait plus Lydie.

HRP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci Sunshine pour ce superbe kit o/

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   16th Octobre 2013, 03:14

Lydie était le genre de personne qui vivait au jour le jour, il n'était pas nécessaire de la connaître par cœur pour s'en apercevoir. Bien souvent ces personnes se contentent de ce qui leur permet de rester libre, sans chercher à assouvir une quelconque envie outre que celle qui les a prise il y a moins d'une seconde. Heileen aimait aussi profiter de chaque instant qu'on lui offrait, la différence était qu'elle avait trouvé une vocation étant bien jeune. Mais si sa passion pour les animaux ne l'avait pas aiguillée aussi clairement, certainement qu'elle aurait tout bêtement suivi les traces de sa mère ou aurait trouvé un petit job. C'est que sans une motivation comparable à celle que lui fournissait l'envie de réaliser son rêve, on l'aurait mise n'importe où que la jeune femme ne serait pas allée bien loin : elle aurait été satisfaite de son quotidien tranquille, de son salaire suffisant pour subvenir à ses besoins tout en lui permettant de craquer une à deux fois par mois. Elle aurait fait de son mieux tous les jours au boulot, c'est tout, jamais la brunette n'aurait regardé plus loin que son nez en direction des promotions et autres gains de grade et/ou augmentation que tant d'employés convoitaient. Au moins on ne pouvait pas la traiter d'avare, dans sa vision du monde les plus belles choses étaient les plus simples, un point de vue commun à nos deux chanteuses.

Quand Lydie lui répondit qu'elle n'avait aucun rêve particulier et ajouta que ce qu'elle avait lui allait Heileen hocha la tête, puis rit doucement quand sa tutrice d'une après-midi avait rajouté « pour l'instant ». Cela voulait probablement dire que la jeune femme aux yeux violets était capable de tout lancer par dessus-bord pour mettre le cap vers une destination lambda, qu'importe laquelle du moment que son seul nom la faisait rêver. Ce serait marrant d'assister à ce départ tiens, tout en catastrophe et en vitalité. Et probablement que ça donnerait envie d'en faire de même, de plier bagage et de tout quitter sur un coup de tête juste pour faire ce dont on a envie sur l'instant.
Cela dit, après une aventure pleine de rebondissements et d'émotions (ou pas) qu'initia une tentative de vol et qui se termina par notre petite sorcière faisant usage de son pouvoir – ce qui lui valut presque de tout avouer à son amie –, les deux jeunes femmes décidèrent tout d'un coup – comme d'habitude ? - de s'installer dans un petit salon à la vitrine fort alléchante, se laissant ainsi tenter par leur gourmandise. L'apprentie vétérinaire découvrit alors que Lydie était une grande amatrice de thé, mais aussi une connaisseuse qui n'avait pas tardé à lui conseiller plusieurs variétés. La plus jeune des deux ne connaissant que les plus basiques, elle avait suivi ses propositions et s'était décidée à accompagner la boisson d'une tarte au citron tandis que sa vis à vis jetait son dévolu sur le mille-feuille.

Elles se remplirent l'estomac avec ce délicieux petit goûter qu'Heileen était contente de partager avec sa coach, et continuèrent aussi à parler. Cette fois-ci leur conversation tourna autour de l'étranger. Non pas d'un homme qui leur était inconnu, mais bel et bien de ce qui se trouvait au-delà des frontières du pays. Et si Heileen était né et avait vécu quelques années dans le pays Ouest, Lydie avoua ne s'être jamais rendue bien loin. Mais elle comptait bien y remédier de toute évidence, si la brune se fiait au large sourire et au ton enjoué qu'elle avait en lui répondant vouloir voir le monde, ajoutant au passage être heureuse de savoir que son élève était étrangère. Tout cela firent s'étirer largement les lèvres de notre Blauereiss, qui partageait l'enthousiasme de son interlocutrice. À un moment cette dernière sembla avoir une hésitation, mais elle s'imagina que c'était car les mots lui échappaient et se débarrassa rapidement de la question pour répliquer.

-Oh, oui ! Enfin je ne connais que Carillon et je n'ai que quelques souvenirs de la capitale, mais les deux cultures sont différentes.

Par la suite notre casserole favorite parla de son pays natal alors qu'elles finissaient tranquillement leur collation. Elles payèrent l'addition puis prirent la direction de son adresse tout en bavardant encore un peu, puis se saluèrent sur le seuil de la demeure et se séparèrent là. Heileen rentra en chantonnant chez elle et fut rapidement accueillie par son chien, qui tenta bien de s'approcher de la viande que sa maîtresse tenait à la main, mais elle l'en empêcha bien vite en la rangeant. Une étrange satisfaction la prit : il n'était pas bien tard, pourtant elle avait l'impression d'avoir fait beaucoup – et ce n'était pas désagréable.  

[HRp : voilà pour le (très petit) poste de conclusion ! Rp terminé =D Vraiment désolée du retard... >< Ne nous reste plus qu'à déterminer qui commencera le suivant et à le mener à notre allure d'escargot haha *sors*]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis contente de te revoir ! [PV Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues Marchandes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit