AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Where am I ? - PV Heileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Where am I ? - PV Heileen   11th Mars 2013, 06:34

Raziel Whitehill était dans la bibliothèque de son manoir, quand il lut un paragraphe qui changea son ennuyeuse routine. " Sablier, une ville pas très loin de Réveil, a été dévastée par l'immense pouvoir de l'Abysse il y a cent ans. Cette tragédie donna naissance à plusieurs rumeurs, dont la cause est inconnue. Cette ville est encore vivante aujourd'hui pour raconter son histoire. Dans cette ville entièrement détruite, l'orphelinat Fianna se tient encore et recueille des enfants orphelins pour s'en occuper."

Sablier ? Abysse ? Cent ans ? Le jeune noble ne comprit rien de ces termes. Apparemment, cet écrivain a reçu un énorme coup sur la tête ! Mais était-ce vraiment le cas ? Le blondin ne le sut pas. S'informant de toutes les côtés, il réussit à se glisser hors de son manoir jusqu'à Sablier, prenant la carosse d'un gentil homme qui a accepté de l'emmener.

Arrivé à la fameuse ville, il s'arrêta, bouche ouverte, devant un endroit plein de ruines.
"Sablier" n'est plus une ville. C'est maintenant un tas de ruines qui montraient qu'il y a cent ans, il y avait une tragédie pour de vrai. Raziel ne sut pas tout de suite ce qu'était l'Abysse, sauf des contes que l'on lui racontait quand il était petit:
" Si tu fais quelque chose de mal, les gardiens de l'Abysse, les Baskerville, viendront te punir et t'envoyer dans un endroit vide, noir, pire qu'une prison, pire que la mort,..." C'étaient les mots qu'il avait entendu prononcer souvent par les mères à leurs fils et les grand-mères à leurs petits-fils. Des mots désagréables, douloureux, qui font peur. Des bâtiments tout ruinés, détruits, faisaient peur. Un coup douloureux frappa la poitrine de Raziel. Il la saisit. Il se sentait plus bizarre que jamais.

Une brève vision d'un endroit plus noir que tout, un endroit terrible, plein de monstres, de solitude, d'ennemis, un endroit pire que la mort elle-même... Jusqu'à cette vision de cet endroit que Raziel ne connaissait encore pas, le jeune noble n'avait jamais vu de lieu plus noir, l'endroit le plus obscur qu'il avait jamais vu avant ça était la ruelle sombre où la criminelle s'est amusée à briser joyeusement les jambes du jeune blondin tout en s'amusant à lancer des rires sadiques et fous...
Raziel prit du temps pour se calmer. Il se sentit plus près de cette prison noire que jamais. Il s'avança à pas troublés, tremblant de la tête aux pieds. Le blondin de 16 ans tournait la tête de toutes parts, essayant de rassembler le plus d'informations que possible.
Et si cet écrivain avait raison ? Et s'il y avait vraiment un endroit qui s'appelait l'Abysse ? Il fallait le demander à un passant, s'il y avait de la vie ici... Raziel entendit du bruit. Est-ce une personne ? Espérons que ce n'est pas un criminel, sinon le jeune garçon sera foutu. Raziel, plus blanc et pâle que jamais, priait Dieu pour qu'il ne rencontre pas cette criminelle qui l'a presque tué, parce que si ça arrivera, ce n'est pas seulement la mort qui s'emparera de lui. Mais pire...

Le jeune garçon s'écria d'une voix, s'efforçant de cacher son tremblement et sa peur:


- Qui est là ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Raziel Whitehill le 26th Mars 2013, 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   11th Mars 2013, 21:31

Des ruines. Partout où ses yeux bleus se posaient, la jeune femme ne voyait que ça. Sablier n'était plus qu'un amas de blocs de pierres répartis en vrac. Quand elle trouvait un pan de mur ayant échappé au destin tragique de ses collègues Heileen était incapable de déterminer quelle forme, taille ou utilité la construction qu'il soutenait avait. Et puis il fallait faire attention à ses pieds, parce que les gros cailloux qui jonchaient le sol ne pardonnaient pas. Vraiment, quelle idée avait-elle eu de venir visiter un endroit aussi glauque ? Eh bien, maintenant que la question se pose, cherchons la réponse.

Tout remontait à la veille, quand la demoiselle errait dans les rues. En arrivant sur une place, elle remarqua un petit attroupement et décida d'aller voir de plus près. Le centre de l'attention n'était autre qu'un vieil homme en train de raconter une histoire bien sombre, qui se déroulait dans l'ancienne capitale. Pour être plus précis, il narrait la tragédie de Sablier dont elle avait déjà entendu parler sans vraiment y prêter attention. Le chef de la famille Baskerville perd la tête et ordonne à ses subordonnés de tuer tout le monde pendant que lui-même, pour détruire la ville, utilise le pouvoir de l'Abysse – une autre légende locale, censée effrayer les petits enfants, sauf que quand la demoiselle avait débarqué à réveil elle avait déjà sept ans et avait vu sa maison brûler, alors une histoire de monde ténébreux habité par de méchants Chain aux pouvoirs étranges, ça ne l'impressionnait pas spécialement. N'empêche, la narration du grand-père était des plus palpitantes. Tellement que notre jeune sorcière eut soudainement envie de visiter cette fameuse ancienne capitale et puis, tous ses amis étaient en vacances actuellement – à croire qu'ils s'étaient donnés le mot. Donc personne avec qui parler ou se promener, juste son ennui. Visiter des ruines, en voilà une idée pour le tromper son ennui ! Cela lui permettrait aussi d'en savoir plus sur ce pays dans lequel sa famille avait immigré.

Quand Heileen parla de son projet à sa mère, celle-ci prit une mine inquiète mais se contenta de lui donner l'argent nécessaire en lui prodiguant mille et une recommandations et conseils. Résultat, la petite sorcière décida de ne partir que le lendemain, pour passer le reste de la journée avec sa génitrice. Après une bonne nuit de sommeil, elle se leva le lendemain avec énergie, prépara son petit sac et partit louer une calèche. Le trajet fut long et monotone, mais la brunette arriva finalement à destination : Sablier, le champ de ruines où la seule trace de vie subsistante était l'orphelinat. A peine avait-elle posé le pied dans la zone sur laquelle s'étendait la grande ville qu'une impression étrange la saisit : un mélange de peur et de colère. L'occidentale avait l'impression qu'on venait de jeter un poids immense sur ses épaules, sa respiration se fit haletante. Tous ses sens lui criaient de ne pas avancer plus loin, mais sa curiosité l'emporta. Encore quelques mètres et elle s'arrêterait. De toute façon, Heileen n'était pas sure de pouvoir supporter l'ambiance des lieux bien longtemps. L'air était comme contaminé, elle avait l'impression qu'on essayait de pénétrer dans sa tête et ses jambes faiblissaient. Sans aucun doute que quelque chose s'était bien produit ici, un événement qui dépassait l'entendement... Cela voulait-il dire que ces contes sur l'Abysse sont en fait basées sur la réalité ? Après tout, ne dit-on pas qu'il n'y a pas de fumée sans feu ? D'ailleurs en y repensant, le meurtrier de sa sœur avait disparu juste devant ses yeux, englouti par des ténèbres étranges, comme douées d'une volonté propre, c'est donc que certaines choses sont inexplicables, même pour une sorcière qui a l'habitude des faits surnaturels.

Mais toutes ces réflexions ne menaient à rien. Même si le salaud avait un lien avec l'Abysse, la jeune femme avait promis à son cousin de ne pas se lancer dans les recherches. Enfin faut avouer que l'envie ne manquait pas, surtout à présent qu'elle était à Sablier, seule – ou du moins se croyait seule. La brunette était perdue dans ses pensées quand des pas résonnèrent dans son dos, suivis d'une voix masculine qui la fit sursauter.

-Qui est là ?

Se retournant vivement, la Blauereiss aperçut un jeune blond, visiblement d'environ seize ans. Qu'est-ce qu'un adolescent faisait ici ? Surtout qu'à son ton, il n'était pas des plus rassurés.

-Oh, heu... Ce n'est que moi !

Voilà une réflexion bien stupide. En se maudissant, la sorcière se mordit la langue pour sortir de l'état de stupeur dans lequel l'atmosphère des ruines l'avait plongée, avant de reprendre immédiatement la parole avec plus d'assurance et une pointe de curiosité envers cet inconnu, à qui elle ne laissait pas le temps d'en placer une.

-Je m'appelle Heileen, je viens de Réveil. Et toi ?

Puisqu'ils étaient certainement seuls ici, autant faire connaissance. Et puis qui sait, ce jeune homme pourrait peut-être lui apporter quelques renseignements ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   13th Mars 2013, 01:41

Cet étrange inconnu se dévoila. C'était... Une fille ? Le jeune blondin, moins pâle, fit un soupir de soulagement. Il avait fait sursauter cette jeune fille. Il ne pouvait pas lui reprocher de trop penser. Cet endroit lui avait causé aussi tant de moments à penser à tout et à rien. Quelles étranges sensations ce lieu causait-il ? Pourquoi ? Aucune idée. Raziel Whitehill, plus rassuré, se demandait maintenant d'où venait cette fille et qu'est ce qu'elle faisait dans cet endroit. Peut-être qu'elle est venue dans le même but que lui; pour découvrir la vérité de la tragédie qui s'est passée il y a cent ans de cela. C'était une jeune fille aux longs cheveux marrons bouclés aux reflets gris, aux grands yeux de bleu d'océan au regard profond et gentil avec une bouche souriante, et pour accessoirer ce physique attirant, une tenue élégante avec un collier autour du cou. Certainement, la jeune fille n'avait aucune arme, ni l'intention d'attaquer. Après tout, ce n'était pas la criminelle qui a brisé les jambes du jeune noble, à moins qu'elle pouvait changer d'apparence - ce que Raziel ne prit pas pour quelque chose de possible. - La jeune fille lui répondit vivement :

-Oh, heu... Ce n'est que moi !

Est-elle sérieuse ? Plus rassuré, Raziel était sûr qu'elle n'était pas une criminelle pour une raison, que l'un d'eux ne répondra pas quand on demandera qui est là. Raziel Whitehill n'attendit pas à une réponse aussi vague. Il ne la connaissait même pas pour distinguer sa voix pour que le " c'est moi" marche ! Le blondin lança un bref rire qu'il s'efforça de cacher vainement. Il trouva la fille bien mignonne. Cette dernière sembla reconnaître sa faute et ajouta rapidement:

-Je m'appelle Heileen, je viens de Réveil. Et toi ?

Heileen... Un joli nom, celui-là ! Certainement convenable à elle. Elle venait de Réveil, tout comme Raziel. Le jeune noble sourit gracieusement et se présenta poliment tout en se penchant:

- Je m'appelle Raziel. Raziel Whitehill. Je viens aussi de Réveil.

Il prit quelques moments de silence avant d'ajouter en souriant :

- Enchanté ! Que venez-vous faire ici, Heileen ?

Raziel prit son air le plus noble, un sacré réflexe qu'il avait prit devant les demoiselles par respect. Les battements de son coeur ralentissaient calmement. S'il était accompagné de quelqu'un qui n'était pas un ennemi, il n'y avait aucune raison de craindre quelque chose. A moins qu'il y ait un énorme monstre qui dévorait tout, ce que Raziel ne prit pas du tout comme de la logique pure. Pour lui, les monstres n'existaient pas, et il n'en avait jamais vu un, excepté cette folle fille aux cheveux blancs qui s'est comportée comme une sauvage en lui cassant les jambes une par une en lançant des cris monstrueux. Dégoûtant, sadique, criminel, inhumain, c'est ce que Raziel pensait de cette sauvage..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   14th Mars 2013, 09:27

Est-ce que la jeune femme s'attendait à une rencontre au beau milieu de ces ruines ? Bien sur que non, la plupart des gens n'accordent aucun intérêt à un champ de blocs de pierres qui, en plus, vous menacent de vous faire chuter si vous ne regardez pas où vous mettez les pieds. Alors croiser un adolescent qui semblait des mieux éduqués et avait une tête toute mignonne, encore moins. Cela se traduisit par son sursaut en l'entendant derrière elle. Oh, il ne lui fallut pas longtemps pour troquer l'image du gros monstre à huit pattes et armé de dards suintants de venin contre la véritable apparence de cette présence surprenante. Si c'était un monstre, alors il était drôlement intelligent dans son choix d'apparence.

Une fois l'instant de frayeur causé par la surprise fini, Heileen prit le temps de détailler un peu plus l'inconnu – elle s'était arrêtée à ses cheveux d'or pour le moment. Sa posture était impeccable – le dos droit, la tête portée fièrement -, ses traits étaient dotés d'une finesse telle qu'il en paraissait fragile et, enfin, la qualité de ses vêtements n'aurait échappé à personne. Il devait être issu d'un milieu très aisé, mais cela ne faisait qu'approfondir le mystère entourant la raison de sa présence ici. Était-il en quête d'aventures et de découvertes fabuleuses, comme beaucoup de personnes de son âge dont les rêves sont épiques et merveilleux ? Non, ce jeune homme semblait plus posé, plus rationnel que cela. Il semblait plutôt du genre curieux, pressé de découvrir et comprendre le monde qui l'entourait.

Le garçon sembla se détendre après la petite maladresse de la sorcière – qui le fit bien rire d'ailleurs, cela ne lui échappa pas malgré ses efforts pour le cacher -, allant jusqu'à sourire avec grâce avant de s'incliner poliment et de se présenter. Un silence s'installa, rapidement brisé avec le sourire par Raziel.

-Enchanté ! Que venez-vous faire ici, Heileen ?

Ah, le vouvoiement. La brunette ne l'appréciait pas des masses. L'adolescent l'accompagna d'un regain de noblesse, montrant qu'il s'était encore un peu plus relaxé. Elle aussi était maintenant calme, être accompagné peut parfois rassurer à un point inimaginable. La jeune femme répondit au sourire du blond en agrandissant le sien. Au final, il semblait bien sympathique à notre zoophile.

-Enchantée ! Eh bien à vrai dire, ma curiosité m'a poussée venir, mais je ne pense pas rester bien longtemps. Cet endroit dégage quelque chose d'étrange.

Puis elle regarda à droite et à gauche en essayant de trouver un chemin praticable et assez large pour que deux personnes s'y engagent côte à côte. Une fois cela trouvé, l'occidentale se remit à avancer en invitant son interlocuteur à la suivre.

-Pourquoi ne pas se tutoyer ? Le « vous » n'est pas trop dans mes habitudes, désolée. Dis-moi Raziel, pourquoi es-tu venu ?

Le « tu » est peut-être moins poli mais plus amical, na. Bref. Sa curiosité était piquée par ce jeune noble qui s'aventurait sans escorte jusqu'ici – oui bon venant de la mince jeune femme d'un mètre soixante-deux ça pouvait sonner comme de l'hypocrisie, mais n'empêche qu'elle était de toute évidence plus âgée. Allait-il répondre et, si oui, était-ce simplement sa curiosité ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   17th Mars 2013, 08:12

Raziel Whitehill observa la réaction de la jeune fille qui ne sembla pas contente de la question du jeune blondin. Qu'a-il-fait de fâcheux ? Le jeune noble pensa pendant un moment. Peut-être que ce n'était pas de ses affaires ? Peut-être que la jeune Heileen venait en une mission dangereuse et ne voulait pas lui mentir ? Dans ces deux cas, elle a toutes les raisons de faire ressortir une grimace. Mais pourquoi donc ? Raziel se rappela des moments d'il y a quelques secondes à peine. Elle avait grimacé quand il a prononcé le "vous". Maintenant, c'est tout clair : La jeune fille aimait la familiarisation. Mais elle se consola rapidement et répondit gentiment:

-Enchantée ! Eh bien à vrai dire, ma curiosité m'a poussée à venir, mais je ne pense pas rester bien longtemps. Cet endroit dégage quelque chose d'étrange.

Heileen avait aussi senti cette étrange... aura autour de cet endroit. Sablier ? Alors c'était vraiment Sablier, la ville détruite par l'Abysse il y a cent ans. C'était aussi la curiosité qui a entraîné Raziel du manoir des Whitehill jusqu'à Sablier. Le vieil homme à la carrosse l'attendait encore. Il fallait alors faire un tour rapide dans cet endroit puis revenir. Sinon, il y sera pour l'éternité si le vieux s'en ira. Jetant un coup d'oeil de derrière, Raziel vit que cet homme s'est endormi. *Tant mieux*, se dit-il. Raziel reporta son attention sur la fille qui l'invitait à présent à faire un tour prenant un chemin assez large pour deux personnes côte à côte.

-Pourquoi ne pas se tutoyer ? Le « vous » n'est pas trop dans mes habitudes, désolée. Dis-moi Raziel, pourquoi es-tu venu ?

Raziel sourit amicalement et s'approcha de Heileen en commençant la marche tout en parlant:

- C'est presque la même raison que toi. J'ai lu dans un livre une histoire sur une tragédie qui était supposée se passer ici il y a cent ans. Cette ville doit s'appeler Sablier, dévastée par l'Abysse, dont je ne sais que quelques légendes de mon enfance, un siècle avant. J'ai voulu avoir plus d'informations en venant ici.

Puis il ajouta d'un air sérieux:

- En plus, c'est vrai qu'il y a une étrange aura ici. Parfois j'ai des visions effrayantes. Je ne sais pas si ce n'est que mon imagination ou c'est l'effet de cet endroit.


Le passage se fit de plus en plus grand chaque quelques mètres pour que les deux marchent aisément sans se coller. Raziel Whitehill s'adressa amicalement à Heileen:

- Permet-moi de savoir un peu plus sur toi, Heileen.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   18th Mars 2013, 23:07

Sablier, un lieu de désolation et de mystères. Très franchement, Heileen n'appréciait pas que des visions de tragédie s'infiltrent dans sa tête. Mais sa curiosité voulait qu'elle continue encore un peu son exploration maintenant qu'elle était là, et puis la présence inattendue de Raziel la rassurait. Ce dernier avait souri chaleureusement quand la demoiselle avait demandé qu'ils se tutoient. Un peu avant il avait jeté un regard en arrière, poussant la sorcière à en faire autant pour voir qu'un carrosse était stationné plus haut – très certainement celui qui l'avait conduit ici. Le blond non plus n'était pas des plus à l'aise ici. Bref, à présent le voilà qui répondait à sa question.


- C'est presque la même raison que toi. J'ai lu dans un livre une histoire sur une tragédie qui était supposée se passer ici il y a cent ans. Cette ville doit s'appeler Sablier, dévastée par l'Abysse, dont je ne sais que quelques légendes de mon enfance, un siècle avant. J'ai voulu avoir plus d'informations en venant ici.

Pour toute réaction, la jeune femme hocha la tête. Elle aussi avait entendu quelques histoires, mais quand on débarque d'un autre pays on ne fait pas particulièrement attention aux légendes locales à vrai dire. Et puis, pas sur que les habitants de Réveil eux-mêmes ne prêtent tous une oreille attentive à ces récits dignes de comptes de fées – mais la plupart, tout comme le duo, réviseraient bien vite leur jugement en visitant ces ruines. Son interlocuteur rajouta ensuite plus sérieusement :

- En plus, c'est vrai qu'il y a une étrange aura ici. Parfois j'ai des visions effrayantes. Je ne sais pas si ce n'est que mon imagination ou c'est l'effet de cet endroit.

Ah, voilà qui rassurait l'occidentale quant à son état psychologique, au moins ces micro visions n'étaient pas le fruit de son imagination. Autant rassurer Raziel, la brunette répondit donc avec une voix plus grave qu'à l'accoutumée.

-Je ne pense pas, j'ai aussi des visions très courtes de temps en temps... Plus on avance et plus elles sont nombreuses, c'est aussi pour cette raison que je ne compte pas m'éterniser ici.

Le chemin s'élargissait alors qu'ils avançaient, ce qui était peut-être un signe qu'ils se dirigeaient vers ce qui était le centre-ville. Il faudrait bientôt rebrousser chemin, l'intuition d'Heileen lui disait qu'il valait mieux ne pas trop s'approcher de l'épicentre de l'ancienne capitale. La voix de son compagnon de route la tira de cette réflexion.

- Permet-moi de savoir un peu plus sur toi, Heileen.

Cette question la prit un peu au dépourvu, la demoiselle aux yeux bleus ne savait pas trop quoi répondre. Un peu embarrassée par le fait que sa réponse serait très certainement loin d'être satisfaisante, elle se lança quand même.

-Oh... Eh bien ma foi, je n'ai pas grand chose à dire. Je suis originaire du pays situé à l'Ouest, plus précisément de la province de Carillon, j'ai dix-neuf ans et je suis apprentie vétérinaire.

Oui, c'était un court résumé, mais la petite sorcière ne trouvait rien à dire sur sa vie – ou plutôt, elle en taisait une partie aux personnes tout juste rencontrées, comme son jeune interlocuteur. Certaines choses ne sont pas faites pour être dévoilées à une personne qu'on pouvait qualifier d'inconnu, bien qu'Heileen espérait bien s'entendre avec l'adolescent sympathique – surtout que leur conversation ne durerait pas beaucoup plus longtemps.

-Et toi ? J'ai l'impression que tu es issu d'un milieu plutôt aisé, je me trompe ?

Oh il n'y avait rien de particulier dans son ton, juste de la curiosité. Après tout, le fait qu'il soit riche ne les empêcherait pas de bien s'entendre, si ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   19th Mars 2013, 08:18

Raziel Whitehill, après avoir fini son petit discours, regarda la jeune fille à ses côtés qui hochait la tête en signe d'approbation mais ne semblait pas vraiment savoir quelque chose sur un point du récit de Raziel : Peut-être l'Abysse ? Le jeune blondin avait dit que c'était une légende locale. Elle était plutôt très célèbre, et presque tous les enfants de Réveil la connaissaient. Donc Heileen était une étrangère vivant à Réveil ? C'est fort probable. Quand Raziel ajouta le fait qu'il voyait de certaines visions d'un endroit sombre, noir, où y rester était pire que la mort elle-même, la jeune fille sembla un peu rassurée. Elle affirma le récit du jeune noble en disant d'une voix mystérieuse songeante :

-Je ne pense pas, j'ai aussi des visions très courtes de temps en temps... Plus on avance et plus elles sont nombreuses, c'est aussi pour cette raison que je ne compte pas m'éterniser ici.

Heileen avait complètement raison. Elle partageait donc ces visions terrifiantes. Malheureusement, ce n'est pas quelque chose d'heureux ou de bon. Raziel avait parfois un mal de tête et des coups brusques à la poitrine à la vue de certaines visions qui le choquaient ; un château, des corps ensanglantés, des cadavres plutôt, une chaleur étouffante, une odeur de brûlé, la vision du feu, de gens vêtus de capes rouges... Malheureusement aussi, ces visions étaient assez longs pour reconnaître les objets et la scène ensanglantée, mais pas assez pour voir des visages particuliers ou quelque chose de net. Ces coups aux coeur de Raziel lui étaient extrêmement désagréables. La jeune fille pensa un peu puis répondit à Raziel brièvement :

-Oh... Eh bien ma foi, je n'ai pas grand chose à dire. Je suis originaire du pays situé à l'Ouest, plus précisément de la province de Carillon, j'ai dix-neuf ans et je suis apprentie vétérinaire.

Une étrangère, exactement comme Raziel le devinait quelques minutes plutôt. La province de Carillon ? Le blondin en avait certainement entendu parler, mais jamais approfondi ses connaissances à propos de cette région. Il aimerait bien la visiter un jour, mais c'était très difficile pour lui d'aller jusqu'ici et encore plus d'aller à cette région ; quelque chose d'impossible avec son mode de vie très serré. Il devait bientôt rentrer sinon les servantes du manoir des Whitehill se rendront compte de sa disparition, et là, la vraie tragédie, Sapristi!
Dix-neuf ans ! C'est bien plus grand que le jeune noble ! Et de trois ans, déjà ! Eh bien, c'est très court, mais certes très intéressant ! Raziel Whitehill répondit gentiment :


-Apprentie-vétérinaire ? C'est intéressant, j'adore les animaux !

Heileen répondit amicalement :

-Et toi ? J'ai l'impression que tu es issu d'un milieu plutôt aisé, je me trompe ?

Raziel regarda ses vêtements. C'est vrai qu'ils lui donnaient l'apparence d'un noble. Mais si Heillen avait regardé sous le masque de la noblesse et de l'aisance, elle verrait un oiseau capturé, saignant, triste...
Raziel répondit tristement:


- Oui, c'est vrai. La famille des Whitehill est une des nobles non-connus. Mais ne croie pas que je vis heureux, ce n'est que le masque maudit de la noblesse, de l'argent, de l'aisance de la vie. En vérité, je vis dans une vraie prison où je suis obligé à apprendre par coeur les règles de vie des familles de mon niveau.

Raziel regarda ses mains désespérément...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   20th Mars 2013, 06:18

La vision qu'Heileen venait de voir était plus longue que les précédentes. Plus nette aussi. Le rouge des capes était d'un rouge tel que les taches de sang qui les maculaient se fondaient dedans. Les Baskerville. Voir la tragédie de ses propres yeux rendait la jeune femme perplexe, comment pouvait-on s'adonner à un tel massacre ? D'après les histoires racontées ils avaient agi sous les ordres de leur chef, avait-il autant d'autorité sur eux pour les pousser à commettre ces meurtres ? Dans ce nouvel aperçu de la tragédie, les visages des Baskerville n'étaient pas encore visibles, cachés par le trop plein de lumière dégagé par les flammes – cet élément qu'elle n'appréciait guère. Pourtant, notre zoophile aurait aimé voir leur expression, tenter d'y lire ce qu'ils ressentaient alors que leurs lames plongeaient dans la chair pour en ôter la vie. Encore une fois un mélange d'émotions qui n'étaient pas toutes les siennes s'abattit sur elle, lui donnant la nausée. Rebrousser chemin devenait pressant, mais sa conversation avec Raziel était bien lancée. Partir maintenant serait dommage.

N'étaient-ils pas seuls, ces gens à qui on confiait de la monnaie sonnante et trébuchante pour qu'ils dansent entre eux, un sourire parfaitement feint sur les lèvres ou bien un rire qu'ils ont appris à émettre à volonté dès qu'on leur racontait une anecdote plus ou moins amusante ? Oh, peut-être pas tous non, le luxe est une prison dorée après tout. Mais certains au moins ne doivent pas se sentir à leur place, certains ne doivent pas apprécier de devoir feindre l'amabilité parce qu'en face se trouve une personne qu'il ne faut surtout pas contrarier, à cause de son haut rang et/ou des faveurs de tel ou tel grande figure. La petite sorcière n'appartenait pas à ce monde – encore heureux, avec son caractère et surtout sa franchise elle n'aurait réussi qu'à s'attirer des regards peu aimables – et n'avait jamais eu l'occasion d'y mettre les pieds, donc n'avait pas de préjugé sur les nobles. Ils étaient riches, voilà, après l'argent ne peut satisfaire complètement un homme. Ils restaient des humains capables d'aimer les animaux, comme l'adolescent avec qui elle discutait sans sentir de barrière particulière entre eux.

Quand la brunette l'avait incité à parler un peu de lui en lui demandant s'il ne venait pas d'un milieu aisé, elle ne s'attendait pas à une telle réaction. Le garçon avait regardé ses vêtements puis répondu avec tristesse qu'il était prisonnier de son statut. Voilà qui lui fit regretter d'avoir posé cette question, maintenant Heileen se sentait gênée et idiote. Bon, il fallait bien briser les tentions à un moment ou à un autre, sinon le silence allait commencer à peser autant que les visions. Se rapprochant de son interlocuteur à la mine désespérée, la jeune occidentale lui prit gentiment la joue entre le pouce et l'index puis parla doucement.

-Hé, pourquoi cette mine triste ? Au moins tu es en vie non ?

Une fois son regard bleu nuit planté dans celui qui l'était aussi, bien que d'une autre teinte, du jeune homme, la sorcière fit un grand sourire - le plus large possible – en y mettant un maximum d'énergie puis reprit la parole avec bonne humeur. Les actions parlent plus que les mots, qu'on dit.

-Et puis, tu arrives bien à parler avec moi, c'est donc que ton rang ne t'es pas monté à la tête. Tu en serais vraiment et définitivement prisonnier dans ce cas, car tu te sentirais trop supérieur pour faire quoi que ce soit qui sorte de ton quotidien bourgeois et n'adresserait pas la parole à une personne de classe moyenne, tu me toiserai avec un air snob...

Ce beau discours fut suivi par une grimace de dégoût très exagérée, supposée faire rire Raziel, mais bon Heileen n'en attendait pas tant. Du moment qu'il retrouvait un tant soit peu le sourire, ce serait déjà une victoire contre l'ambiance morose.

S'étirant, la petite demoiselle s'arrêta. Une nouvelle vision arrivait, bien plus forte que les précédentes. La scène passa très vite et, une fois fini, laissa la brunette faible et essoufflée.

-Je crois qu'il serait mieux de rebrousser chemin.

Cette phrase, aussi courte qu'elle était, lui demanda un effort qu'on qualifiera d'important vu sa simplicité.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 25th Mars 2013, 00:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   23rd Mars 2013, 09:02

Raziel avait senti son moral retomber à ses genoux. C'est vrai qu'il était prisonnier de son statut. Il pensait que ce n'est pas parce qu'il est né au milieu noble qu'il devra gagner du mauvais caractère de ces gens aux costumes étouffants et aux cravates toujours ridicules. Raziel n'en pouvait voir que le nez à force que ce dernier est toujours levé. Dès son enfance, le jeune blondin avait vu des enfants malheureux et pauvres le regarder la tête baissée, ayant envie de tout cet éclat, brillance et aisance. Le blondin détestait de tout son coeur ces nobles qui étaient dégoûtés à la vue d'autres gens de niveau bas, qui ne voulaient pas toucher ces pauvres. Mais pour qui se prenaient-il ? Pour des dieux ? Malheureusement, on ne choisit pas où naître et chez qui. Si le jeune garçon pouvait donner ce costume qui l'étouffait à moitié et cette vie dont il est prisonnier, il les donnera volontiers contre une bonne vieille tenue, usée mais assez propre. Il donnera aussi gratuitement son nom pour ne plus le rappeler de cette prison qu'il vit. Il avait détesté tout ce qui est relatif à la noblesse. Une vraie haine pour son père s'enflammait dans sa poitrine. S'il devait quitter son manoir après avoir tué tout le monde pour être libéré, il le ferait s'il le fallait vraiment. Mais il faut attendre encore quelques années pour pouvoir construire sa propre maison et vivre libre. Là, il sera finalement heureux. Adieu les costumes, adieu les manières, adieu les bonnes qui grondent et attrapent par l'oreille pour emmener à une chambre et la fermer à clé ! Il fallait juste être patient. Juste être patient pour quelques années de plus. Et ne pas se faire tuer en rencontrant cette criminelle encore une fois. Pour toutes ces années, pas un article au journal ne disait qu'elle avait été capturée par Pandora. Pas un seul titre...

Raziel Whitehill reporta son attention sur la réalité. Il avait encore la tête et le moral baissés, le regard triste, les mains froids, l'envie de déchirer ses vêtements et mettre d'autres qu'aucune main de noble n'avait osé toucher. Le blondin ne s'était réveillé de ses réflexions que d'une main douce et chaleureuse attraper sa joue entre le pouce et l'index et une voix amicale lui dire:


-Hé, pourquoi cette mine triste ? Au moins tu es en vie non ?

Le blondin rougit, embarrassé. Oui... Au moins, il était vivant. Raziel se mit dans des réflexions... Après tout, il devait être content d'avoir survécu à l'attaque de cette criminelle aux cheveux blancs. Il était sorti dans un état sale et malheureux. Vu sa situation de vie maintenant et quand il était petit, tout avait passé du pire au pire. Une idée passa par son esprit. S'il n'avait pas survécu à cette attaque, s'il devait être mort à ce moment-là, les gens le regretteraient-ils? Où bien sera-t-il traité après sa mort comme à la mort d'un poisson rouge ? Serait-il vrai ? à cent pour cent, oui ! Personne ne l'aimait. Son père n'avait même pas le temps de le voir. Sa mère ? même chose. Les bonnes ? elles le grondaient pour tout et pour un rien. Une voix désagréable vint à l'esprit du blondin " RAZIEEEEELL !!! EST-CE UNE DE TES FARCES ?!!"... Peut-être que s'il était mort, ce serait mieux que de vivre comme ça. Même le bon côté des choses n'était plus bon, et le moins amer dans sa vie est amer aussi. Une vie qui faisait pitié... Raziel répondit, le visage blanc, pas convaincu du tout :

- Oui... Au moins je suis en vie...

La jeune fille fit son sourire le plus large et parla d'une bonne humeur et énérgétiquement. Mais Raziel ne fut pas d'humeur à changer ses émotions aussi rapidement que Heileen pouvait.

-Et puis, tu arrives bien à parler avec moi, c'est donc que ton rang ne t'es pas monté à la tête. Tu en serais vraiment et définitivement prisonnier dans ce cas, car tu te sentirais trop supérieur pour faire quoi que ce soit qui sorte de ton quotidien bourgeois et n'adresserait pas la parole à une personne de classe moyenne, tu me toiserai avec un air snob...

Le jeune homme fut reconnaissant aux efforts qu'elle fit pour lui rendre le sourire aux lèvres. C'est vrai que le jeune garçon n'avait pas le caractère de ces nobles de haut rang qui se croyaient être des dieux hors normaux pour l'argent qu'il dépensent pour un rien et un tout. Heileen, après tout, détestait aussi ces gens. En pensant qu'il y avait peut-être une chance de se débarasser de ce niveau, le visage de Raziel rayonna de nouveau.
Le blondin vit Heileen lancer une grimace de dégoût qui le fit beaucoup rire. Son teint s'épanouit de plus en plus. Mais quelques secondes plus tard, Raziel s'arrêta de rire à la vue que le visage de Heileen devenait de plus en plus pâle jusqu'à devenir tout blanc. Inquiet, Raziel mit sa main sur l'épaule de Heileen qui semblait avoir une de ces visions. Raziel vit un visage apeuré d'effroi.


- Heileen... ? Qu...

Le jeune garçon soutint la brunette qui semblait ne plus tenir sur ses jambes affaiblis. Essouflée, elle dit d'une voix faible, presque comme un murmure effrayé:

-Je crois qu'il serait mieux de rebrousser chemin.

Raziel trouva que Heileen avait totalement raison. Les visions devenaient de plus en plus effrayantes et fortes. Les cadavres n'étaient pas un bon spectacle à voir. Et l'odeur de sang n'était pas du parfum. Il fallait revenir.
Raziel mit la main de Heileen sur son épaule et l'aida à marcher, faisant demi-tour. Après tout, le vieil homme allait se réveiller et s'il ne le retrouvait pas, il allait sûrement quitter les lieux. Un vieillard avec des visions de cadavres, ce n'est pas commode comme chauffeur ! Raziel continua à marcher, plié sous le poids de la jeune fille, plus rapidement vers la sortie.


- Tiens bon. On va bientôt s'éloigner et les visions seront de moins en moins fréquentes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   25th Mars 2013, 00:14

La Vie peut être bien capricieuse. De naissance, une personne peut avoir gloire et fortune ou pauvreté et solitude, et se demander pourquoi ce destin nous a choisi ne change rien. On naît sans avoir le droit de choisir ce que nous sommes, sans avoir le droit de se rebeller, parfois obligés de porter un fardeau dont on se serait bien passés et qui nous pousse à nous demander s'il est vrai que chaque humain aura la même part de malheur au final. Peut-être que oui, peut-être que non. Et de toute façon cette question restera à jamais sans réponse, car tout savoir de la vie des autres reste difficile voir impossible et que, en prime, un événement que nous considérerions comme malheureux peut très bien n'être perçu que comme un simple petit accident par la personne l'ayant vécu : chacun perçoit les choses différemment.

Bref, le fait est qu'Heileen ne regrettait pas d'être née sorcière, même si ce statut avait apporté la mort à sa famille, les avait forcé à fuir leur pays d'origine et que ses congénères et elle-même étaient traités comme des anomalies de la nature, qu'il fallait soit étudier puis exploiter soit exterminer. Naître autrement aurait voulu dire ne peut-être pas connaître sa mère, sa sœur ou son cousin qu'elle aimait beaucoup -même si Leila était décédée -, mais aussi ne pas rencontrer les mêmes personnes, or certaines lui étaient chères. Faire ses courses sans croiser Finn, ne pas rencontrer Kyrielle sa semblable solitaire, Kurana à l'énergie et à l'imagination débordantes, Lydie et son franc-parler tranchant... Impossible de s'imaginer sa vie sans eux – elle avait fait la connaissance de certains de manière originale d'ailleurs. Comme on dit, on ne choisit pas sa naissance mais au moins on peut choisir ses amis. Dommage, le jeune homme ne semblait pas aussi content de ses rencontres ou de sa vie.

-Oui... Au moins je suis en vie...

La réponse de Raziel manquait de conviction. Heureusement, le petit speech de la sorcière sembla le détendre et sa grimace le fit rire. Voilà qui était mieux, comme ambiance ! Mais cela ne dura pas car une vision bien trop nette à son goût, menaçant de raviver des souvenirs qui devraient rester enfouis, sapa les forces de la demoiselle. L'adolescent s'en rendit vite compte en regardant son visage. Comme suggéré parla jeune occidentale, il commença à faire demi-tour, une de ses mains sur son épaule pour la soutenir.

- Tiens bon. On va bientôt s'éloigner et les visions seront de moins en moins fréquentes.

La jeune femme acquiesça. Ils avançaient lentement mais finirent enfin par se retrouver là où ils s'étaient croisés et, une fois l'endroit passé, se retrouvèrent enfin dans une zone où les visions étaient assez rares. Heileen, dont les forces revenaient petit-à-petit, pût enfin lâcher le blond.

-Merci, ça va mieux.

Heileen lui sourit amicalement pour prouver qu'elle était bel et bien en forme. Leur marche continua jusqu'à la calèche du petit noble, où une surprise les attendait : le conducteur de sa calèche à elle était là aussi, apparemment ils se connaissaient. Ils ne semblaient pas s'attendre à revoir leurs clients de sitôt, car ils s'étaient mis à jouer aux cartes tout en bavassant et ne les voyaient pas avancer vers eux. L'idée de faire un grand détour pour se glisser derrière eux et les surprendre traversa l'esprit de la brunette, mais une autre retint son attention. Elle se tourna vers Raziel.

-Puisqu'ils ne semblent pas encore s'inquiéter, pourquoi ne pas se balader un peu ?

Mais pas dans les ruines, évidemment. Heileen n'y retournerait pas avant un long moment – si elle y revenait. Visiter les alentours pourrait être intéressant, ils pourraient même en profiter pour jeter un coup d’œil à l'orphelinat dont elle avait entendu parler - l'orphelinat Fianna de mémoire. La petite sorcière se mit en marche gaiement, les bras croisés derrière le dos : sa décision était déjà prise, l'établissement l'intriguait assez pour lui donner envie de le voir – après, il n'était pas dit qu'elle y rentrerait.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   26th Mars 2013, 10:09

Raziel Whitehill accompagna Heileen jusqu'à ce qu'elle se sentit mieux et n'eut plus l'aide du blondin pour se tenir. Maintenant, ils étaient devant la calèche et le vieil homme ne semblait pas du tout ressentir combien de temps était passé depuis qu'il attendait Raziel. Enfait, une autre calèche était près de celle du vieillard. Le blondin regarda Heileen qui semblait surprise. Apparemment, c'était sa calèche. Les deux hommes discutaient vivement entre eux, sans même sentir la présence des deux adolescents. Le jeune noble avait beaucoup de temps libre, assez pour se balader encore un peu. Et déjà, Heileen lui avait proposé cela. Coïncidence ou pas ?

-Puisqu'ils ne semblent pas encore s'inquiéter, pourquoi ne pas se balader un peu ?

L'idée était bonne. Mais il ne fallait surtout pas retourner au centre de la ville. Trop de visions pour tenir son sang froid ! Les cadavres et le sang ne sont surtout pas une manière de passer une balade de distraction ! Raziel prit quelques moments de silence pour réfléchir à ce qu'il a lu des endroits qu'il y avait à Sablier... Oui ! L'orphelinat Fianna. Là-bas il y avait beaucoup d'enfants orphelins. Peut-être Raziel et Heileen auraient la chance de contempler les enfants et se sentir heureux d'avoir des parents. Ou peut-être auraient-ils la chance de jouer avec ces petits et leur donner un peu des plaisirs de la vie qu'ils ont eu le malheur d'en être dépourvus ?
Raziel sourit amicalement et commença la marche :


- Oui ! Une bonne idée ! Peut-être l'orphelinat Fianna ?

Le blondin continua la marche, sûr d'avoir Heileen à ses côtés, vers l'orphelinat, quittant le Terrier. Il ne s'inquiétait pas quant aux deux conducteurs. Il s'est mis à réfléchir. Sablier ne peut être qu'un mystère. Qu'il soit dévoilé un jour ou pas n'est pas l'important. Raziel avait une envie de dévoiler ce mystère. Mais ce sera difficile, voir impossible. Pour pouvoir venir jusqu'ici, ce n'était que le hasard qui l'a aidé. Peut-être qu'une autre fois, il n'y aura plus de bons vieils hommes pour l'emmener où il voudra. Cet endroit accueille plusieurs mystères. Mais un jour, ce petit noble, si prisonnier qu'il est, que tout le monde croit incapable, brisera les frontières entre lui et l'aventure, et ira dévoiler ce mystère d'il y a cent ans. C'est à ce moment là qu'on devra le respecter, savoir ce qu'il ressentait dans ce manoir depuis 16 ans. 16 misérables ans derrière le masque de l'aisance, des cravates, de la politesse, de la noblesse qui n'est qu'une terrible prison derrière un déguisement. Une main de fer dans un gant de soie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Raziel Whitehill le 26th Mars 2013, 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Where am I ? - PV Heileen   Aujourd'hui à 21:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Where am I ? - PV Heileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Sablier :: ♠ Terrier-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit