AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 » How to protect, be protected and have fun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 200
Age : 24
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Heileen Blauereiss, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Sora Enderstar
Nom du Chain : Alfic
Groupes: Contractants illégaux


MessageSujet: Re: » How to protect, be protected and have fun.   21st Avril 2013, 10:57

L'ambiance avait radicalement changée depuis que Sora avait aperçu Aiko parmi les spectateurs, passant de regards noirs de la part du copain de cette dernière à des petites blagues et une bonne entente : non seulement Finn ne semblait plus avoir envie de le prendre dans ses bras – ce dont il n'allait pas se plaindre au fond, surtout que le brun aurait pu en profiter pour l'étouffer -, mais en plus les deux hommes commençaient à bien sympathiser avec leurs machinations, même si cela se faisait aux dépends d'Aiko qui ne semblait pas toujours d'accord. Mais contre cela Finn semblait avoir l'arme ultime : elle était rougissante, la jeune femme qui détournait le visage pour que personne ne remarque ce fait. Quand même, Finn devait le faire exprès pour s'évertuer à faire apparaître des couleurs sur le visage de sa copine alors qu'ils étaient un public. Mais c'était mignon et ça permettait de sortir des sentiers battus par l'habitude au moins. En attendant, les deux jeunes hommes continuent à parler d'apprentissage du lancer de couteaux et autant dire qu'ils s'amusent bien, même si le brun envisageait apparemment de s'exercer sur notre contractant illégal. À cela la rousse répondit, précisant que c'était bien Sora le lanceur, ce qui poussa celui qui serait pour elle la cible à se pencher jusqu'à son oreille et lui glisser certainement quelques mots, à la suite desquels il reçut un baiser. Sirotant son verre, le jongleur les laissa tranquille, puis Finn se redressa et rappela que non ce n'était pas une réplique du numéro de tout à l'heure qu'ils envisageaient, mais bien des cours. Cela fit bien rire Aiko et Sora, ce dernier répondit d'ailleurs avec amusement.

-Oui, mais rien n'empêche que tu redeviennes ma cible après le cours.

Ben oui, rien du tout.... Ah si mince, il avait dit plus tôt qu'il ne le prendrait plus pour cible. Bah, qu'à cela ne tienne, l'artiste de rue n'avait pas juré si sa mémoire était bonne, donc effectivement rien ne l'en empêcherait. Bref, de toute façon ce n'était pas au programme alors ce n'était pas la peine d'y penser : même Aiko qui ne semblait pas contre l'idée la lâcha bien rapidement.

Vint un petit jeu auquel s'adonna la demoiselle, et qui consistait à frôler de très près Finn avec une petite lame. Sora avait confiance en son amie donc savait bien que rien n'arriverait, mais les vieilles habitudes ayant la vie dure il ne put s'empêcher, en bon pessimiste qu'il pouvait être, de penser à des scénarios catastrophes : et si l'arme lui échappait et allait de planter dans la colonne vertébrale du brun ? Et si, en bougeant involontairement un doigt, Aiko s'entaillait l'avant-bras, là où une artère assez importante pour pouvoir être utilisée dans une prise de pouls se trouvait ? Mais comme je l'ai déjà dit l'artiste de rue ne doutait pas des capacités de la jeune femme à s’assurer que tout irait bien, et ce fut effectivement le cas, sujet clos. Suite à cela vint une magnifique bourde de la part de son amie, qui eut elle-même conscience de son énormité puisqu'elle se mit à rougir en fixant ses pieds. Décidément, il faudrait au jeune homme un certain temps pour s'y faire tout à fait, mais cela ne lui empêcha pas de taquiner son amie – et vu comme son teint se fit plus vif le coup était réussi, surtout que Finn n'aida sa copine en rien derrière en confirmant les soupçons que Sora avait émis, le faisant rire au passage.

Finalement, notre associé défendu répondit enfin à la proposition farfelue de marché qu'avait faite Finn, ne tirant qu'un haussement d'épaules de ce dernier. Aiko, en revanche, semblait très intéressée : lui servant tout d'abord un regard interrogateur, elle exprima ensuite sa curiosité oralement avant de poser ses coudes sur la table et ainsi pouvoir employer ses bras comme support pour sa tête, regardant son ami aux yeux bleus avec malice. Mmhh, il aurait dû s'en douter que ça allait arriver, en tant que devin il serait l'arnaqueur parfait tiens, même avec la prédisposition que son pessimisme lui donnait. Pour autant, ce n'était pas encore fini puisque Sora fit dévier son sourire vers l'espièglerie.

-Comment, tu ne le sais pas déjà Aiko ? Pourtant ça te concerne.

Suivit un mouvement des plus éloquents : le jeune jongleur porta un index à ses lèvres en laissant sortir un « chuuut », signifiant bien ainsi qu'il garderait l'information pour lui – une chose bien difficile à faire certes car de base il n'avait pas ladite information, mais bon cela ne l'empêchait pas de s'amuser. Et au pire, si la jeune femme insistait pour lui tirer les vers du nez, il dirait qu'en fait il prépare son anniversaire en cachette... Ah crotte, ça prendrait Finn un peu trop au dépourvu... Mais avant ça, est-ce qu'il connaît la date au moins ? Fichue mémoire, toujours à nous lâcher quand on en a besoin, c'est malin tiens.

Vint ensuite le moment où Sora vida son verre avant de proposer par un moyen détourné de sortir. Cela ramena forcément la question de la note qui était à la charge du brun. Ce dernier plaqua ses lèvres contre la joue d'Aiko avant d'aller vérifier s'il avait de la monnaie, profitant de l'occasion pour taquiner ses deux compagnons de table en évoquant la possibilité qu'il n'ait pas de quoi payer. Mais avant qu'un des deux réponde, Finn trouva une solution par lui-même en la personne de l'ami de sa petite amie, ce à quoi les deux rirent puisqu'il était évident que c'était une blague... N'est-ce pas ? Mais que se passerait-il si effectivement Finn n'avait pas de quoi régler ? Pourquoi serait-ce à l'artiste d'aller voir la caissière... Pour éviter une crise de jalousie tiens, question idiote qu'il passa bien vite. Allaient-ils se retrouver à fuir en courant, ou bien se feraient-ils arrêter par le personnel et se retrouveraient soit à faire les corvées toute la journée, soit face aux autorités compétentes ? Quitte à choisir le contractant préférait encore la première option, parce qu'il ne savait pas pour le couple mais lui et la légalité c'était pas trop ça, rien que par le fait de son lien avec Alfic. Aiko ne sembla nullement troublée par la déclaration du brun, allant même jusqu'à proposer elle aussi une solution pour qu'ils s'en sortent même sans avoir la somme nécessaire pour régler la note. Mais... Pourquoiii ? Non, non et non. Finn aura l'argent, voilà. Pour une fois que ce n'était pas lui qui était absolument obnubilé par le pire cas possible – enfin il l'envisageait quand même -, ce serait bien que ces deux-là ne leur porte pas malchance.

-Ou alors, Finn a l'argent !

Na ! Et avec un grand sourire joyeux en prime. Pour congédier la poisse que les amoureux étaient à tous les coups en train d'invoquer, surtout qu'ils s'en amusaient. S'ils se retrouvaient à faire la vaisselle lors de l'une des rares occasions lors desquelles sa route croisait celle d'Aiko, il les tiendrait pour responsables... Même si au final il ne ferait rien et se contenterait certainement de finir la corvée le plus vite possible pour ne pas y perdre toute la journée.

Au final, Aiko prit les choses en main – dans plusieurs sens du terme – en faisant se lever Finn pour aller fouiller elle-même ses poches et en tirer les pièces présentes. Ensuite, elle confia sa trouvaille à son ami, le poussant à aller voir la caissière et lui donnant même un conseil. Cela le fit lever les sourcils, mais il tendit quand même le bras par réflexe pour que la poignée change de main. Puis Sora se leva et vit son amie tirer Finn vers la sortie, ce qui fit s'étirer ses lèvres avec amusement : ah, c'était donc ça ! Soit, reçu cinq sur cinq chef. Le vagabond prit donc tout son temps pour aller à la caisse et régler, suivant même le conseil donné par son amie – à savoir de sourire. La monnaie tirée de la poche du brun suffit amplement puisque la caissière lui rendit la différence mais aussi son sourire. Un échange de politesses plus tard, voilà le jeune homme qui sortit lentement de l'établissement avant de rejoindre le couple et de rendre l'argent à Finn. Il regarda le ciel qui était toujours aussi dégagé, puis reporta successivement son regard sur la rousse puis le brun.

-Si la leçon vous intéresse toujours on peut trouver un coin désert. Sinon eh bien, c'est comme vous voulez.

Le tout associé à une expression taquine. Puisque les deux donnaient l'impression de vouloir un peu d'intimité, alors autant ne pas s'imposer, le choix leur revenait donc.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
DCs : Heileen Blauereiss, Elysabeth Merryfalls. Couleur : lightgreen


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 609
Age : 24
Personnages préférés : Break, Sharon, Jack, Gil, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom: Finn Baskerville
Nom du Chain : Naaru Irwin
Groupes:


MessageSujet: Re: » How to protect, be protected and have fun.   30th Avril 2013, 10:45

Si Aiko ne tendait pas de perches et si Aiko n’avait pas de réactions aussi amusantes – et mignonnes – à regarder, Finn n’aurait rien dit sur l’histoire de la douche. Mais comme ces deux conditions ne sont pas réelles, eh bien, il l’a ouverte. Se faire méchamment pincer le bras ensuite ne l’a pas empêché de penser que ça valait totalement le coup. Il recommencerait si c’était à recommencer. Le regard noir ? Même pas peur. Cela dit, sagement, il ne pousse pas la provocation jusqu’à lui sourire en retour. Parce que quand même, les vengeances de la Baskerville sont à craindre et que le serveur de tout à l’heure rôde encore. Et puis, si ce n’est pas lui, c’en sera un autre. Ça, c’est beaucoup moins marrant. Voilà pourquoi le contractant, sans en avoir l’air, décide d’être sur ses gardes vis-à-vis de tous les autres mâles de la pièce.

Vient ensuite la fameuse chose que Sora semble savoir sur Aiko. Cette même Aiko qui l’autorise à tout dire car elle n’a rien à cacher à son – nouveau – copain selon elle. Le copain en question n’en dit rien, mais cette remarque parfaitement banale lui fait plaisir. Et Sora n’a finalement pas l’air d’être prêt à lâcher le morceau. Tant pis, encore une fois l’histoire n’intrigue pas le Baskerville plus que cela. S’il y a quelque chose à savoir, il s’arrangera pour le savoir tôt ou tard. De préférence en l’apprenant directement de la bouche de l’intéressée. Comme il ne connait, dans la liste des amis de la jolie rousse, que Sora, il y a des chances qu’en effet il n’apprenne des choses que via la concernée. En un sens, tant mieux. Non pas qu’il se fiche des amis de la jeune femme, si elle souhaite lui en présenter elle n’a qu’à le faire – et, pour peu qu’elle ne fasse pas mine de flirter avec, il se pourrait même qu’il se mette à les apprécier. Tout ce qu’il sait jusqu’ici, il l’a appris d’elle.

Avançons. L’heure fatidique – ou pas – du paiement est finalement arrivée et voilà que Finn a la brillante idée d’envoyer Sora draguer la dame au bar pour obtenir des boissons gratuites. Sans vouloir douter du gentil Sora, le contractant sait que ce genre de plan est voué à l’échec avant même d’avoir été lancé. Et qu’il ne sera probablement, en fait, jamais lancé. Et la Baskerville vient lui en proposer une variante à l’oreille :

- Ou alors, tu pourrais y aller… Tandis que je m’occuperai du serveur, bien sûr.

Jamais ! Si ce serveur approche à moins de deux mètres – et comme l’endroit n’est pas immense, en fait le pauvre homme a déjà dû le faire plusieurs fois à son insu – le brun lui arrache la tête. Ou quelque chose dans ce genre là en moins violent. Peut-être qu’il se contentera juste de s’enfuir avec Aiko, en fait.

- Je préfère ma version où c’est Sora qui fait tout le boulot et où personne ne te touche.

Sans rancune, Sora. Il est temps de sortir le dangereux aimant instable qu’est la jeune femme de ce lieu confiné et envahit de trop de potentiels ennemis. Enfin avant ça elle pille le fond des poches du brun, le nargue un instant avec ce que contenait ce même fond de poche avant de tout donner à l’artiste et de le pousser vers la caisse. Eh bien voilà, Sora a été envoyé au front, il n’y a plus qu’à croiser les doigts et attendre. Surtout attendre. Chose qu’Aiko a l’excellente idée d’aller faire dehors, où elle ne perd pas une seconde pour venir dans les bras de l’homme. Lui non plus n’attend pas pour lui rendre son étreinte et, l’instant d’après, l’embrasser. Il glisse même ses lèvres sur son cou à un moment parce que depuis le temps qu’il en a envie, il cède enfin. Et puis ils se contentent de rester l’un contre l’autre en attendant le retour du troisième membre de leur trio improvisé.

- Ça te dirait de venir passer la nuit chez moi ? J’ai pas envie d’être seule ce soir.

Ce soir, ce soir, il n’est pas censé bosser ce soir ? Mais c’est un de ces soirs où il commence et finit tôt. Enfin, pas à une heure impossible de la nuit, quoi. Difficile d’y couper. Rien n’empêche cependant d’aller empêcher Aiko d’être seule juste après.

- Je travaille ce soir, mais pas trop tard. Je viens te tirer de ta solitude après ?

Il lui sourit puis l’embrasse. Sora revient alors et le brun se décale pour ne plus avoir qu’un seul bras autour de la taille de la jolie rousse et pouvoir faire face à l’artiste. Pas question de lâcher la jeune femme cela dit.

- Si la leçon vous intéresse toujours on peut trouver un coin désert. Sinon eh bien, c'est comme vous voulez.

Aussi tentante que puisse être la proposition – de lancer des couteaux sur un arbre en prétendant que c’est le vilain Sora du début de matinée, bien sûr – ils ont peut-être déjà suffisamment traîné. Enfin, Finn en tout cas. S’il veut pouvoir rendre visite à la jeune femme plus tard dans la journée, il va falloir se mettre à faire ce qui soit être fait. Récupérer la bête qui est allée faire les courses et l’engueuler sec pour avoir pris n’importe quoi, par exemple. Pauvre Nana.

- Je ne vais pas avoir le temps pour cette fois. Profites-en, la prochaine fois je te tire dessus.

Sans merci et sans pitié. Le but c’est de tirer à côté ? Ah. Tant pis !
Finn sourit à Sora. Il n’a absolument aucune idée de quand il le reverra, mais puisque c’est un ami d’Aiko, ça finira bien par arriver. Réveil n’est de toute façon pas une ville immense. Et puis bon, des jongleurs par ici, il n’y en a pas tant. Il n’y a qu’à guetter les attroupements en centre-ville.
Le brun embrasse ensuite la joue de sa copine, puis lui demande :

- Tu vas faire quoi ?

Mis à part l’attendre ce soir. Hein qu’elle l’attendra ? Cette fois ils ne seront que deux et, si elle rougit, elle n’aura plus l’excuse du fait qu’ils ne sont pas tous seuls. Parce que c’est encore plus amusant quand la seule et unique raison sont les agissements de Finn.

[Hrp : c'est... Comment dire... Court ._.. Conclusion un peu naze de mon côté °^°]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org/
avatar

Invité



MessageSujet: Re: » How to protect, be protected and have fun.   10th Mai 2013, 12:02

Il allait falloir le lui dire en quelle langue pour que Finn arrête enfin de faire rougir Aiko ? Non mais, qu’il trouve cela mignon ou pas, elle s’en fichait ; elle ne voulait pas rougir. Et encore, sous son regard ou sous ses caresses, ça passait encore. Après tout, lorsqu’ils étaient en toute intimité. Et, qui plus est, un couple officiel – bien que ce ne soit pas depuis bien longtemps. Mais lorsque c’était avec de simples mots qu’il réussirait à faire apparaître des rougeurs sur les joues de la jeune femme, ça ne convenait plus à cette-dernière. Parce qu’à l’accoutumée, elle n’était pas « comme ça ». Mais en même temps, vous me diriez qu’en présence de Finn, elle ne se comportait pas en présent d’un autre. Logique, sinon le brun ne lui aurait sans doute jamais adressé la parole. Quoiqu’il en soit, en plus de la faire rougir avec de simples mots, ils n’étaient pas seuls. D’ailleurs, elle se demandait si Finn en avait conscience. S’il avait réellement conscience de la présence de Sora. Un Sora qu’Aiko n’oubliait pas. Bon, de toute façon, elle rejetait peut-être la faute sur son copain, mais elle avait réussi à se faire rougir toute seule, comme une grande, en parlant de douches. Finn avait juste enfoncé le clou ; elle le punirait comme il se le doit en temps voulu, car elle au moins, savait faire la part des choses. Non mais.
Ah oui, sans oublier les mains baladeuses. Cela aussi, il le lui parierait. Et sa vengeance sera pire encore que l’aperçu qu’elle a pu lui faire voir. Ce soir, s’il n’a rien à faire et qu’il pourra venir passer la nuit avec elle, de préférence. Une partie que l’on passera, cela dit. Je vous parlais d’intimité, non ?
N’empêche, la rousse aurait aimé passer plus de temps avec son ami. Il lui manquait ; elle ne le voyait pas bien souvent. Elle pourrait tout bonnement rester encore un peu avec lui si Finn avait à faire ailleurs, non ? Elle aurait sincèrement aimé. Mais. Parce qu’il faut toujours des mais, oui.

Bref, pour en revenir au moment présent, Sora va payer. Et Aiko le suit longuement du regard avant de décider d’en profiter pour filer avec Finn dehors. N’empêche, elle aurait quand même bien voulu savoir si Sora avait réellement souri à la caissière et s’ils avaient échangé un peu plus que des politesses. Un jour, elle le traînera de force dans un bar et lui montrera comment faire. Sans Finn. Et après lui avoir fait assez de verres pour qu’il ne la gronde pas comme le grand-frère qu’il pouvait être, mais pas assez pour pas non plus qu’il oublie tout ce qu’elle lui apprendrait. Bref, cela dit, il ne faudrait pas que Finn l’apprenne. Vraiment pas.
Elle demandera à son ami comment ça s’est passé une autre fois. Et s’il le faudrait, elle retournerait voir la caissière pour en avoir le cœur net. Voilà.

N’empêche, avant que son ami n’aille payer, le séduisant brun ne manque pas de souligner qu’il préférerait qu’on ne touche pas à sa copine. Cette-dernière ne préfère pas pousser la plaisanterie plus loin, d’autant plus que le serveur a beau être bel homme, il ne l’attire pas plus que cela. Elle lui sourit donc légèrement avant de hocher gentiment la tête. S’en suit ce qui s’en suit.
Ils se retrouvent tous deux dehors, attendant Sora chacun dans les bras de l’autre. Finn vint embrasser Aiko avant de glisser ses lèvres sur son cou. Il ne le saura probablement jamais, mais à cet instant, ses lèvres contre la peau dénudée de son cou fait un bien insoupçonné à la rousse qui pencha la tête en déglutissant faiblement. Elle en avait tellement envie, de ce contact, qu’elle lui en voudrait presque de se décoller d’elle. C’est d’ailleurs ce moment qu’elle choisit pour proposer à Finn de venir passer la nuit avec elle. Vraiment, elle serait prête à lui sauter au cou dans un tout autre sens... Mais ce qu’elle avait envie de lui, là, tout de suite. Elle n’en dit néanmoins rien, attendant simplement sa réponse. Une réponse qui ne la satisfit qu’à moitié, mais elle s’en contenta. Alors qu’elle esquissa une moue boudeuse, il se pencha vers elle pour l’embrasser. Sora arriva et Finn se décala sur le coté, un bras autour de la taille de la rousse.
La proposition qui s’en suit fut déclinée gentiment – pas du tout au fait, mais c’est classe de mettre ce mot ici, alors voilà – par le brun. Aiko glissa une main dans la poche arrière du pantalon de Finn et pencha sa tête sur le coté pour coller brièvement ses lèvres à son cou, lui murmurant quelques mots pour qu’il soit le seul à pouvoir l’entendre – ce serait fâcheux que Sora entende ce qu’elle avait à dire à son copain.

« Ne tarde pas s’il te plaît, j’ai quelques nouvelles choses à te montrer... Du style de ma nuisette de l’autre fois, tu te souviens, hein chéri ? »

Il lui embrassa ensuite la joue en lui posant une question à laquelle elle réfléchit sérieusement. Après tout, c’est vrai, elle n’avait rien de particulier à faire. Du moins, c’es ce qu’elle pensa dans un premier temps. Avant de se souvenir qu’elle n’avait toujours pas fais le rapport de sa dernière mission. Un rapide coup d’œil à sa tenue vestimentaire suffit ; elle ferait au moins l’effort de mettre sa cape. Donc, direction la maison. Ensuite, bah elle irait au manoir, soit à Sablier, l’ancienne capitale de la ville. Elle ouvrit la bouche pour parler, ne se souvenant que Sora n’avait rien d’un Baskerville et qu’il n’en connaissait même pas l’existence que juste à temps, au fait.

« J’irai rendre mon rap-... Heu... Je dois avoir un petit entretien avec mon supérieur. Mais je ne travaillerai pas ce soir. »

Cette précision était dirigée à Finn, histoire qu’il n’aille pas croire qu’elle allait être assez stupide pour prendre une mission. Je pense l’avoir déjà dis, non ? Tant pis, je le répète : grève de missions.
Bref, il allait falloir qu’elle y ailler, parce qu’aller jusqu’à chez elle, aller ensuite au manoir et revenir, ça n’allait pas prendre seulement dix minutes. Elle retira doucement sa main de la poche de Finn et alla vers Sora pour lui entourer le cou de ses deux bras, nichant sa tête dans son cou en le serrant doucement contre elle. Lorsqu’elle s’éloigna, elle afficha une moue déçue ; vraiment, elle aurait aimé passé plus de temps en sa compagnie. Elle lui sourit néanmoins, car au final, c’était déjà bien qu’elle l’ait vu aujourd’hui. Elle lui claqua un baiser sur chaque joue avant de s’en retourner vers Finn qu’elle enlaça de la même façon, si ce n’est qu’elle glissa ses doigts dans sa chevelure pour l’amener à l’embrasser lorsqu’elle redressa sa tête. Elle devrait penser à l’embrasser plus décemment lorsqu’ils n’étaient pas seuls, mais... Une autre fois. Elle lui sourit malicieusement et s’éloigna des deux hommes, les bras derrière le dos, un air à la fois enjoué et innocent sur le visage.

« J’attends encore que vous remerciez, hein ! Sans moi, vous ne serez jamais devenus de si bons amis ! M’enfin, je vais vous laissez. A bientôt j’espère, Sora. Et Finn... Sérieusement, dépêche-toi. Ou je boude, na. »

Elle lui tira la langue d’un air complètement gamin avant d’éclater de rire. Elle leur tourna le dos et se mit en marche, s’arrêta, se retourna, les salua une dernière fois de la main en croisant leurs regards tour à tour, s’attardant un bref instant sur le visage de son ami avant qu’elle ne se détourne pour s’en aller réellement, sautillant presque tant elle était heureuse.
Cette journée était superbe ! Et avec Finn avec elle pour attendre le prochain levé de soleil, ça ne pourrait que l’être d’avantage. Serait-ce possible qu’au final, cette journée soit... Parfaite ?

The End.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » How to protect, be protected and have fun.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» How to protect, be protected and have fun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Centre Ville :: ♠ Places-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit