AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   14th Février 2013, 04:12

Bon dieu que ce soleil pouvait être chiant quand il vient vous taper directement dans les yeux ! L’adolescent était tranquillement en train de dormir dans les bras de son petit ange quand ce dernier vint lui dire bonjour. Faisant une grimace de mécontentement, elle se tourna sur le côté faisant en sorte que cet enfoiré ne réveille pas la petite tête blonde à ses côtés. Une fois que celui-ci fut monté dans le ciel, l’albinos fit un soupir en remettant une mèche d’Oz à sa place. Pour une fois qu’Ayumi était réveillée en premier, elle profita de le regarder dormir quelques minutes avant de se lever et faire sa toilette matinal. Aujourd’hui, elle prit de simple habit. Une chemise ainsi qu’un gilet noir allant par-dessus sans oublier les gants blancs et le short de la même couleur que son gilet.

Marchant tranquillement dans les halls du manoir Bezarius, notre contractante espéra sincèrement que la journée allait être normale pour une fois. Ayumi commençait à en avoir marre des problèmes qui pouvaient arriver à la personne ayant emprisonné son cœur ainsi que ses propres ennuis personnels. Un second soupir sortit alors de sa bouche avant de voir une bonne courir de tous les côtés cherchant une personne pour l’aider. N’étant toujours pas bien vue par les domestiques de la famille, notre amie s’avança vers elle en lui demandant quel était le problème. Peut-être que rendre service de son plein gré pouvait l’aider dans son image ? He bien, si Ayumi connaissait la suite… L’étrangère n’aurait même pas essayé de demander. La dite femme posa dans ses mains une lettre qui devait être livrée le plus rapidement possible à un Duc Barma. Ce nom lui disait quelque chose… Mais, c’était il y a tellement longtemps que la mémoire de poisson de l’albinos ne revint pas. Elle hocha positivement la tête se dirigeant vers la sortie.

Arrivant devant la grande bâtisse, le chauffeur ne semblait pas du tout rassuré de la destination que venait de lui donner notre petit ignorante. C’était quelqu’un de si impressionnant ou encore de si redoutable ? A croire car même pendant le transport, on pouvait sentir le stresse du conducteur à cause de la vitesse pas très constante des chevaux. Enfin bref, un transport de lettre ne pouvait pas faire de mal après tout. Ayumi regarda simplement le paysage défilé devant ses yeux avant un sourire aux lèvres partant dans ses pensées avant d’en être sortie pas des gardes parlant drôlement fort au cocher pour bien savoir qu’il était. On n’était pas sourd non mais ! Le pauvre devait être assourdi maintenant. Puis finalement, le moyen de transport s’arrêta devant un grand manoir. Ce dernier devait être de la même taille que celui des Bezarius mais, on pouvait sentir que l’architecture était plus vieille.

Toquant doucement à la grande porte, Ayumi attendit qu’on vienne lui ouvrir. Pensée débile mais… Comment pouvait-on entendre quelqu’un toquer à la porte avec la taille de cette dernière ? La petite se détruit plus le poing qu’autre chose… Heureusement, un homme vint rapidement lui ouvrir lui demandant ce qu’elle voulait.

« Je suis venue apportée une lettre importante au Duc Barma. »

Ladite personne fit un signe de la main pour lui dire d’entrer avant de lui indiquer un bureau pour y poser la lettre lui précisant bien que ce n’était pas le bureau du Duc. Quel intérêt de poser une lettre dans le mauvais endroit ? Bon, Ayumi s’en fichait un peu si elle pouvait rapidement partir. La petite s’aventura donc dans les couloirs avant de… Se perdre étant toujours autant une incapable niveau orientation. Se trouvant devant une porte, elle l’ouvrit doucement avant d’atterrir dans une grande bibliothèque.

«  Je crois que je me suis perdue… Shit… »

Quand je vous disais qu’elle n’était pas douée en orientation, ce n’était surement pas un mensonge ! Même un Manoir pouvait la perdre surtout qu’elle avait mis bien trois bon mois à connaitre celui des Bezarius. Bonne chance pour en apprendre un autre ! L’albinos alla tranquillement dans une autre pièce espérant trouver la bonne cette fois-ci…

( Voilà ! J'espère que le début te convient. éè Et désolé pour le titre... XD )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   18th Février 2013, 08:22

Une journée chargée en travail et en émotions s'annonçait aujourd'hui pour le duc Barma, il allait sortir s'aérer, voir du monde et discuter amicalement, aider à régler quelques problèmes délicats et... Si vous avez cru ce qui précède, c'est que vous ne connaissez pas du tout votre sujet, sortez s'il vous plait. Ou alors, non, restez juste le temps de savoir de quoi nous parlons. Cette journée était donc censée se dérouler comme beaucoup d'autres avant elle, sans aucune surprise, car au manoir Barma tout filait droit en général. Il faut dire que le maître des lieux n'aimait pas tellement être dérangé, alors les domestiques avaient pris l'habitude de lui éviter les désagréments afin d'éviter à leur tour de supporter la mauvaise humeur de Rufus. La règle la plus simple à respecter, c'était de faire en sorte de ne pas croiser le duc sans le vouloir, ce qui n'était pas insurmontable puisqu'il restait enfermé dans sa bibliothèque, dans un des salons ou tout simplement de sa chambre. Il avait bien un bureau mais, franchement, rester assis dans un fauteuil derrière son bureau n'était pas très confortable. Il préférait largement ses canapés et ses coussins, voir au pire, s'installer par terre avec ses livres... Oui, il ne faisait rien comme tout le monde celui-là, mais c'était bien son droit en tant que casse-pied suprême... Ahem, en tant que duc de la famille Barma plutôt, même si c'était étrangement similaire.

Quelle allait être l'occupation du jour dans ce cas ? Eh bien, Rufus verrait bien. Il n'était pas réellement pressé de faire quoi que cela soit pour Pandora aujourd'hui, il n'y avait pas de réunion barbante avec les autres ducs de prévu en tout cas. Il pouvait donc s'occuper comme bon lui semblait... Bien évidemment, il n'allait pas longtemps hésiter entre une balade dehors au soleil et un isolement volontaire dans son manoir, il n'avait pas encore perdu la raison. Mettre le nez à l'extérieur ? Très peu pour lui, il fallait qu'il entretienne son teint pâle et maladif en s'enfermant à double tours voyons. Recevoir un peu de compagnie chez lui alors ? Et puis quoi encore ! Supporter des gens qui allaient très certainement vouloir lui adresser la parole en plus, c'était bien trop lui demander. Aujourd'hui, il restait seul, ou à l'abri de toute compagnie humaine en tout cas. Installé dans un salon confortable, il ne supportait avec lui que ses chers ouvrages et... Une cage.

Vous ne rêvez pas, il y avait bien une cage posée auprès de Rufus. Chose rassurante, il n'avait pas cédé à l'envie qui lui prenait parfois, quand il l'énervait, d'enfermer son cher neveu à l'intérieur pour lui donner au moins un intérêt décoratif, faute d'autres utilités. Dans une cage, il lui casserait moins les pieds celui-là... Mais non, ce n'était pas cela. Premièrement parce que la dite cage était trop petite et deuxièmement, parce que Kurana n'aurait même pas fait un bon animal de compagnie pour Rufus. Bien plus agréable pour les yeux, un petit Lori arc-en-ciel se tordait dans tous les sens dans sa cellule pour attirer l'attention de son maître, qui était lui bien trop absorbé par sa lecture pour le regarder. Bien à l'aise sur son canapé, ses jambes rempliées sur lui, Rufus ne quittait pas des yeux le vieux carnet à la reluire de cuir. Le journal d'Arthur Barma, encore et toujours cela, à croire que le décoder n'avait pas suffi et qu'il espérait encore y trouver une autre révélation choc ! Mais non, aucune nouvelle information ne s'était écrite toute seule durant la nuit, il ne fallait pas qu'il rêve trop non plus. Pourtant, il ne consentit à lâcher l'objet des yeux que lorsque le Lori le rappela à l'ordre par son petit cri perçant, habituel lorsqu'on ne s'occupait pas assez de lui à son gout. Alors, enfin, Rufus leva les yeux vers lui comme s'il venait tout juste de se rendre compte de sa présence et referma le journal.

Saisissant une mûre dans la petite coupelle de fruit posée sur la table, juste à côté de la cage, Rufus ouvrit ensuite la grille pour la tendre à l'oiseau. Celui-ci ne se fit pas prier pour prendre à son tour le fruit entre ses griffes, bien content d'être enfin l'objet de l'attention de son propriétaire. De quoi se plaignait-il en fin de compte le piaf, le duc était bien plus gentil avec lui qu'avec la plupart des êtres humains qu'il connaissait. Même si très vite, Rufus repartit dans ses pensées et n'accorda plus au Lori que quelques caresses distraites. Très franchement, à ce rythme-là, la journée s'annonçait vraiment passionnante... Mais en même temps, lui, il s'en moquait bien. Non seulement il en avait l'habitude, mais en plus il appréciait avec grand plaisir le calme de sa demeure qui lui donnait tout le loisir de réfléchir à sa guise sans être dérangé. Sans l'être, vraiment ? Pas si sûr que cela en fin de compte, car le silence sépulcral qui régnait dans le manoir fût bientôt troublé par des bruits de pas qui s'approchaient de la pièce où se trouvait Rufus.

Qu'est-ce que c'était encore ? L'humeur de Rufus avait beau ne pas des plus mauvaises aujourd'hui, si on le dérangeait pour rien, cela n'allait pas durer. Donc, soit cette personne passait son chemin sans faire d'histoire, soit elle le dérangeait effectivement, mais pour une excellente raison, soit il allait devoir rappeler qui était le chef dans cette baraque... Gueuler un peu de bon matin, cela ne faisait jamais de mal non ? Bon d'accord, ce n'était plus de son âge et c'était mauvais pour ses nerfs, mais sur le coup, cela faisait toujours son petit effet. Méfiant, le duc attendit donc de voir ce qui allait se passer et quelle ne fut pas sa surprise en voyant entrer dans la pièce une jeune fille à la chevelure neige. Elle n'était certainement pas son valet... Même pas sa bonne, ni même une personne travaillant pour lui et comme il n'avait invité personne aujourd'hui - comme tous les autres jours de la semaine et du mois d'ailleurs - sa surprise était compréhensible. Cette apparition non prévu lui fit lever un sourcil, il détestait que les choses ne se passent pas comme il le prévoyait, alors qu'on s'invite chez lui de sorte ne pouvait certainement pas lui faire plaisir. Mais une fois la contrariété du moment passée, le duc pris mieux le temps d'observer la demoiselle et il la reconnut enfin.

La compagne du jeune Bezarius, ce petit blond si agaçant... Il lui envoyait sa femelle pour lui casser les pieds maintenant ? Pas de chance, le duc connaissait la demoiselle et n'allait pas se laisser avoir par sa gueule d'ange. Tout ce qui l'énervait, c'était de ne pas avoir prévu cette intrusion, mais peu importe. Cette gamine l'intéressait, alors si elle avait envie de se jeter elle-même dans la gueule du loup, grand bien lui fasse, elle allait être reçue. Mettant son orgueil blessé de côté, Rufus délaissa son Lori et lança à la demoiselle un regard supérieur, mêlé à son sourire mesquin qui lui allait tellement bien. La journée promettait d'être plus intéressante que prévue finalement...

" Tient donc, en voilà une visite impromptue. Les Bezarius ne vous ont donc pas appris la politesse... Cela n'a rien d'étonnant. "

[ Le titre m'a tué...xDD Mais tu me dira si ça va, comme je sais juste qu'ils se connaissant etc >w< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   2nd Mars 2013, 02:51

Sérieusement, pourquoi est-ce que les Manoirs des familles ducales ne pouvaient-ils pas être ne serait-ce que la moitié plus petit ? La moitié des pièces ne servaient à rien à part perdre les nouveaux arrivants ! Il y avait une bonne dizaine de chambre inutilisé qui n’attendait qu’une âme charitable pour se coucher dedans. Même Oz lui avait déjà dit que sa fiancée avait raison de penser de la sorte mais, en disant que comme ça, il pouvait aider des gens comme elle ! L’albinos se souvint encore de la gêne qu’elle avait eu à ce moment ainsi qu’elle ne sût plus du tout quoi lui répondre. Ayumi s’était simplement gratté la joue en regardant ailleurs. Dire que maintenant, ils avaient un moment de froid à cause de son comportement… C’était bien triste mais, bon. L’albinos n’avait pas envie de lui faire éternellement la tête et une petite excuse suffira surement. Enfin, difficile comme ils ne s’étaient jamais pris la tête justement…

Mais, intéressons-nous plutôt à la pièce qu’Ayumi venait de pénétrer. La porte était un peu plus imposante que les autres comme pour effrayer les personnes essayant d’y pénétrer. Notre contractante s’intéressa à sa structure même en l’ouvrant doucement. Oui, notre petite était quelqu’un d’assez curieuse et pouvait avoir son attention détournée par n’importe quoi qui l’intriguait. Une manière qui pouvait parfois énerver mais, qu’elle ne contrôlait pas pour autant. Et pourtant… L’étrangère aurait dû faire attention car la rencontre qui allait s’en suivre allait lui faire hérisser les cheveux.

Une voix qu’elle n’avait entendue qu’une seule fois mais, pendant quelques heures. Une ton qu’elle n’allait pas oublier de sitôt avec le sale coup que l’homme lui avait joué en faisant croire à la mort d’Oz. Cette saleté de duc qu’elle surnomme tomate à cause de sa couleur de cheveux. Dès que l’albinos entendit sa voix, elle tourna sa tête d’un air mauvais sur le visage. Lui faisant comprendre qu’elle n’était pas du tout contente de se retrouver dans la même pièce que lui surtout avec la remarque qu’il venait de s’échapper de sa bouche. He bien vous savez quoi ? Ayumi n’allait pas se retenir pour répliquer même si le vieux était un duc.

« He bien, je vois que vous avez toujours le même air de demoiselle et cette touffe faite de tomate. Duc Barma. Vous avez perdu du poid ?»

Bon d’accord, c’était un sarcasme un petit peu bizarre mais, notre Hasegawa aimait toucher sur l’apparence du Duc sachant qu’il aimait se cacher derrière des illusions. En effet, la première fois, un grand bonhomme en boule était apparu devant elle et voilà pourquoi la remarque sur son poids. Quelque chose d’autre attira son attention. Un oiseau dans une cage ? Est-ce que le duc saurait prendre soin d’un être vivant ou la pauvre bête souffrait de solitude ? N’ayant pas de la journée, Ayumi avait bien envie de le faire cuire ! Il devait avoir un bon petit gout de poulet cette bestiole. Enfin, ce n’était pas du genre de la demoiselle de s’en prendre à quelqu’un pour en toucher une autre. Pas comme un certain duc se trouvant dans la même pièce qu’elle !

Mais, ne perdons pas notre temps alors que l’adolescente avait bien mieux à faire. Elle s’approcha du bureau du Barma, posa la lettre sur ce dernier avant de faire demi-tour sans un bonjour, ni un au revoir. Après tout, il ne l’avait pas dit lui aussi alors, pourquoi faire un effort sur quelqu’un qui n’en faisait pas mh ? Ayumi se tourna tout de même vers l’homme toujours du même air montrant qu’elle ne lui faisait pas confiance du tout.

« Aucun ne veut la présence de l’autre, je vais être gentille et ne pas vous déranger plus longtemps. Comme on m’a appris les bonnes manières, moi. »

Oui, c’était un petit pique sur le fait que les Bezarius ne lui avaient pas appris les bonnes manières et dieu savait à quel point notre albinos s’était emmerdée pendant ces cours qui lui gâchaient ses journées. Heureusement qu’ils s’étaient calmés ces derniers jours car impossible de se rappeler quel fourchette utiliser avec quelle viande. Une fourchette était une fourchette point ! Avant de quitter le bureau, elle attendit tout de même une remarque du Duc ou ne serait-ce une réaction qui aurait pu le froisser. Tu es un Duc ? Bah oui, elle n’en avait rien à faire la petite.

( ton poste me va très bien ! uwu J'ai mis quelques éléments qu'Ayu connaissait de l'ancien Rufus. Dis moi si je te bloque >o<. )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   13th Mars 2013, 10:48

Alors qu'une merveilleuse chose telle que la tranquillité avait été promise à Rufus pour cette belle journée, sa matinée rêvée à bouquiner et accessoirement, à nourrir son oiseau favori, avait été interrompue de manière inopinée par une visite qu'il n'attendait nullement. Depuis quand les gens s'invitaient-ils chez lui sans autorisation ? C'était un mystère, même si en même, attendre après une invitation du duc Barma était une très bonne méthode pour patienter le temps de mourir de vieillesse. Il n'aimait pas voir du monde, ce n'était pas un crime, si ? En tout cas, lui le vivait très bien et aimait choisir ses fréquentations, à plus juste titre, celles qui pouvaient entrer dans son manoir. Hors de question de voir un défilé de nouvelles têtes s'introduire chez lui sans avoir son mot à dire, il comptait bien entretenir sa solitude jusqu'au bout de sa vie, qu'il n'espérait pas si courte que cela. Il comptait bien vivre assez vieux pour enfin sa chère Sheryl céder à ses lettres d'amour… Même si là, il faudrait peut-être qu'il pense à viser l'immortalité pure et simple pour une telle chose. Il avait beau être colérique, pour certaine chose il se montrait d'une patience d'or, rien de plus.

Mais qui donc alors, cherchait à troubler le calme de sa demeure ? Certainement pas sa Sheryl bien entendu… Pendant un instant, il pensa que son neveu avait déserté sa place aux archives pour venir le déranger, mais il avait très vite abandonné l'idée, Kurana n'étant pas assez masochiste pour quitter les archives pour quelque chose de pire, tenir compagnie à son cher oncle. Encore heureux d'ailleurs, puisqu'il n'avait aucune envie de voir sa tête blonde… Mais pourquoi diable n'était-il pas roux, au moins cela pour ressemblait aux Barma, serait-ce trop demander ? Oui, visiblement, mais ce n'était de toute façon pas une tête blonde, ni une tête rousse qui venait de passer sa porte, elle était au contraire blanche comme neige cette chevelure-là. Comme celle d'un certain clown qui avait le don de l'énerver d'ailleurs, mais ce n'était pas non plus un homme qui venait de débarquer… Oui bon, alors, c'était quoi ? Qui était-ce, pour s'exprimer correctement. Rien d'autre que l'inattendue mademoiselle Ayumi, squatteuse active chez les Bezarius en ce moment, qui devait avoir eu peur que le duc ne s'ennuie trop s'il n'avait pas quelqu'un avec qui échanger des pics. Enfin non, ce n'était sûrement pas cela qui l'amenait, mais comme pour le moment le roux ne voyait pas le motif de sa visite, il préféra ironiser.

En pénétrant dans la pièce, la jeune fille avait un air un peu absent sur le visage qui fit penser au duc qu'elle ne s'attendait peut-être pas à le voir dans cette pièce. Ceci, il n'en doutait pas, premièrement parce que la demoiselle n'avait aucun moyen de connaitre ses habitudes et secondement, parce qu'aucun de ses serviteurs, aussi bête soit-il, ne l'aurait envoyé jusqu'à lui sans l'en avertir préalablement. Le chef de famille n'aimait pas être dérangé, à plus forte raison à l'improviste, et l'on se gardait donc bien dans son propre manoir de l'incommoder de la sorte. Mais alors, elle n'avait donc croisé personne cette jeune fille ? Improbable aussi… C'était alors à se demander ce qu'il faisait s'il ne prévenait pas leur maître d'une visite et qu'il ne s'évertuait pas non plus à l'arrêter. Pourquoi, pourquoi à son âge devait-il encore être entouré d'une bande d'incompétents pareil ? A croire qu'ils avaient tous étés recrutés sur ce critère… Sauf Liam bien entendu, lui était excellent, même trop et de ce fait, le duc ne pouvait pas toujours l'avoir sous la main puisqu'il était obligé de l'envoyer enquêter ailleurs. Ah, si seulement il pouvait démultiplier son valet à l'infini, la vie serait tellement plus simple… Quoi que, avoir sans cesse sous les yeux ce jeune homme nerveux finirait peut-être pas l'ennuyer aussi.

Quoi qu'il en soit, lorsque la demoiselle leva enfin les yeux vers l'occupant de la pièce, elle ne fut pas ravie d'y découvrir Rufus. Et bien quoi ? Ceci était son manoir, il pouvait bien s'y trouver, non ? Quoi de plus normal en somme, il faisait bien ce qu'il voulait chez lui encore. La jeune fille n'était visiblement pas, mais pas du tout heureuse de voir son ancienne connaissance. Eh bien, si elle ne souhaitait pas le voir, elle n'avait qu'a pas se promener chez les Barma, il ne l'y avait pas invité qu'il sache et il savait beaucoup de choses. Enfin, lui ne s'en plaignait pas pour l'instant, cela promettait au moins d'être intéressant, tout ce qui l'ennuyait, c'était de ne pas savoir ce qui l'amenait. Mais elle finirait bien par en venir au cœur du sujet toute seule après tout, inutile de lui poser des questions inutiles pour le savoir. Quoi que, elle semblait surtout être venue pour lui chercher des noises comptes tenu de sa réponse quelque peu étrange. Des airs de demoiselle, lui ? Jamais… Quoi que, on avait déjà osé lui dire dans sa jeunesse, mais pas maintenant qu'il était duc, surtout pas. Pour qui se prenait-elle cette petite peste ? Oh, il avait déjà pu constater que les bonnes manières ainsi que les uses en vigueurs lorsqu'on s'adressait à un homme du rang de Rufus n'était le point fort de la demoiselle, bien au contraire. Qu'est-ce qu'un futur duc comme le fils Bezarius lui trouvait ? Les mystères de l'amour, lui-même ne pouvait pas expliquer ce qui lui plaisant tant chez la si autoritaire lady Rainsworth depuis leur plus jeune âge.

Et puis, une perte de poids lui ? Avait-il donc l'air si malade et palot pour qu'elle lui demande cela ? Certainement pas, elle ne se préoccupait nullement de sa santé, mais faisait plutôt référence à son illusion habituelle qu'il lui avait déjà servie. Très drôle, au moins il avait la paix avec cette illusion si grotesque, elle effrayait et ne donnait à personne l'envie de l'approcher, elle jouait son rôle parfaitement en somme. Mais la jeune fille ne pouvait pas comprendre cela sans nul doute, elle n'avait pas besoin de comprendre d'ailleurs, Rufus n'avait donc pas à lui expliquer. Quant à ses cheveux "tomate" il ne prendrait même pas la peine de rentrer dans son jeu en lui signalant la pauvreté de la comparaison, le duc pensa même qu'elle avait dû mettre des heures à trouver cela et devait en être très fière… Ah, les enfants, heureusement qu'il n'en avait pas et ne s'était pas occupé de celui que son frère avait bien voulu lui laisser sur les bras. En tout cas, il ne gratifia la jeune fille que d'un regard amusé pour ses remarques, dédaigneux même peut-être… C'était souvent le cas avec lui après tout, son léger sourire toujours accroché aux lèvres, il lui répondit sans détour.

" Dix bonnes secondes avant de partir dans les moqueries vulgaires et simplistes, ce n'est nullement digne d'une dame cela. Je vous fais donc perdre patience à ce point ? Ah, oui… Il est vrai que la peur provoque l'attaque ou la fuite. "

Elle le détestait la petite, il le savait bien, il avait osé toucher, même si ce n'était que par illusion, à ce qu'elle avait de plus cher. Il s'en voulait peut-être ? Nullement, il faudrait être fou pour le croire, frapper où cela faisait mal était la meilleure de choses, plus efficace encore que n'importe quel coup d'épée. Montrer aux gens leurs pires craintes par le biais de ses illusions si convaincantes était un plaisir pour lui, même s'il ne le faisait que par besoin, s'il avait besoin d'une information par exemple. Affaiblir l'esprit était ce qu'il avait de mieux à faire dans ces cas-là, il ne pouvait pas vraiment compter impressionner physiquement sinon… Sauf en utilisant son chain encore une fois, bien entendu. Tout cela était bien joli en tout cas, mais elle n'annonçait toujours pas au noble ce qu'elle faisait chez lui. Il réussit tout de même à avoir sa réponse lorsqu'elle se dirigea vers le bureau un peu plus loin pour y déposer une lettre… Oui, parce que la déposer sur la table juste à côté de son canapé, cela aurait été trop lui demander bien entendu ? S'il avait pensé que lui dire servirait à quelque chose, le duc lui en aurait sans nul doute fait la remarque, mais compte tenu de sa fureur envers lui, mieux valait ne pas y comptait.

Rufus n'était pas si fainéant après tout, il pouvait bien faire un pas ou deux pour aller chercher sa lettre… Apprendre à son Lori comment rapporter le courrier ne serait peut-être pas une mauvaise idée tient, mais un seul regard à l'oiseau qui ne s'occupait que du fruit rouge donné plus tôt par son maître lui fit abandonner tout espoir de le voir s'envoler et revenir avec sa lettre. Sans perdre de temps, la jeune fille était déjà repartie vers la porte… Eh bien, elle ne souhaitait vraiment pas rester dans la même pièce que lui, dommage pour elle, maintenant qu'il avait été dérangé, le duc escomptait que ce ne serait pas pour rien. D'un air las, il la laissa pour le moment filer, écoutant au passage sa remarque sur le fait qu'aucun des deux ne souhaitaient la présence de l'autre… Elle supposait mal en plus la demoiselle, on ne prenait pas congé d'un noble comme cela. Rufus se leva donc et alla lui-même chercher cette fichue lettre, venant sans nul doute du même endroit que la demoiselle, le manoir Bezarius, qu'est-ce qu'ils lui voulaient encore ceux-là ? Rien d'important sans doute, c'est pourquoi il ne l'ouvrit pas tout de suite et retourna s'asseoir avec celle-ci en main. La jeune fille voulait partir ? Très bien, il tenait le sujet pour la retenir, elle l'avait elle-même apportée après tout.

" On vous les a appris ? Vous devriez savoir alors, que lorsqu'on apporte une lettre, il convient d'attendre pour emporter une quelconque réponse avec soi lorsqu'on repart. "

Comble de l'ironie, comme pour bloquer la jeune fille dans sa fuite déjà amorcée, un serviteur choisit justement ce moment pour ouvrir la porte et n'osant pas entrer sans autorisation, en obstrua donc toute sortie possible. En voyant Ayumi dans la même pièce que le duc, celui-ci paru gêné, visiblement pas au courant que la demoiselle avait atterrit ici. Mais comme le duc n'avait pas l'air trop dérangé par elle, il n'osa trop rien dire… En fait non, ce fut surtout que son maître ne lui en laissa pas tellement le loisir, car ne cherchant même pas à savoir ce qu'il était venu faire là au départ, il lui lança un ordre avec la sympathie qu'on lui connaissait, tout en se mettant à chercher parmi les livres trop nombreux et ses notes, un coupe-papier pour ouvrir la lettre.

" Apportez-moi du papier à lettre et de l'encre… Et quelque chose à boire aussi tient, il doit y avoir une bouteille étrangère, je ne sais où, c'est votre problème. " Il jeta un regard à Ayumi. " Avec deux verres. "

Il jugea bon de préciser dans sa dernière phrase, histoire qu'on ne présage pas de sa goujaterie et qu'on oublie la demoiselle. Il comptait bien la garder dans le coin un petit moment, alors autant essayer de paraître un peu plus… Aimable qu'il ne l'était réellement en lui offrant à boire, ce n'était pas le genre de choses qui se refusaient. De toute manière, il fallait qu'elle attende qu'il lise cette fichue lettre et qu'elle emporte avec elle la réponse qu'il rédigerait si besoin. Et comme il ne remettait toujours pas la main sur son coupe-papier, ils en avaient pour un moment… Le serviteur parut un peu surpris de sa demande, mais il ne dit rien et s'éclipsa en vitesse pour chercher ce qu'il lui avait demandé, y compris la dite bouteille venue directement du pays natal des Barma. Bouteille d'alcool certes… Mais extrêmement doux, si bien qu'on en sentait à peine le gout, elle ne s'en rendrait pas compte, non ?

[Tu peut dire qu'il rapporte la boisson si tu veux, pour faire avancer o/ ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   21st Mars 2013, 15:32

Récapitulons une petite minute voulez-vous ? Ayumi était simplement venue apporter une lettre qu’on lui avait confiée par manque d’effectif pour aider la famille Bezarius. Une petite mission que l’enfant avait accepté sans problème n’était pas dure et surtout voulant bien se faire voir pour une fois par les servantes du Manoir. C’était tranquillement que l’albinos avait cherché le bureau de ladite personne avant de se retrouver face à un être que son cœur avait juste envie de voir exploser. Jamais la sale tronche de ce type ne sortirait de sa tête depuis le mal que Rufus avait osé faire à Oz même si cela n’était pas vraiment la réalité. Voulant faire rapidement, Ayumi sortit que quelques paroles faisant demi-tour ne voulant pas que Monsieur le Duc fassent une nouvelle fois son curieux. Sur le moment, la future Bezarius se demandait si on n’avait pas fait exprès de lui demander d’apporter cette lettre et d’ainsi découvrir son vraie elle… Non, Ayumi devait certainement se faire des idées et devenir encore une fois paranoïa. Malheureusement, la petite n’avait certainement pas tort vu la confiance que le Manoir lui faisait étant une fille ayant vécu dans la rue. Bref, ce n’était pas le bon endroit pour partir dans de telles pensées ! Le Barma pouvait en profiter à n’importe quel moment.

Un regard mauvais se dirigea vers le roux quand il osa dire que sa présence lui faisait peur. Peur ? Ce n’était pas exactement le bon mot. D’accord, Ayumi avait paniqué quand son illusion avait tué son précieux ange, mais maintenant, la petite savait que ce n’était pas vrai et qu’elle devait faire attention au vrai et au faux avec cet énergumène. N’ayant pas spécialement envie de répondre à ses moqueries, un simple petit rire narquois sortit de sa bouche en le regardant sur le côté. Si elle ne partait pas très rapidement, elle allait faire flamber le manoir en un rien de temps ! He bien vous savez quoi ? Le destin n’était pas du côté de notre étrangère comme Rufus venait de lui dire une règle qu’elle ne connaissait pas. Apporter une réponse en retour ? C’était d’un côté logique n’ayant pas besoin de demander à un valet d’y aller. Faisant un gros soupir de lassement, notre contractante fut bien obligée de donner raison au Duc et de rester un petit moment. Quelque chose lui disait qu’il allait profiter cet enfoiré ! N’arrivant pas à se calmer, un regard mauvais fut envoyé au serviteur se retenant de ne pas faire passer ses yeux au jaune. Une idée très bonne si elle ne voulait pas finir dans les cahots d’expérience de Pandora…

Bon bref, comme les minutes allaient surement se compter en une heure, notre albinos ne se gêna par pour s’assoir sur le sofa en face du Barma en croisant les doigts d’une façon à bien faire comprendre que l’envie de rester ici n’était pas présente. Qu’il écrive rapidement sa foutue lettre et qu’elle puisse rentrer ! On ne décrira pas l’état d’esprit qui était en train de tourner dans sa tête. Nous n’allons pas choquer les âmes sensibles avec des images trop violentes voulez-vous ? ♥

Il ne fallut pas beaucoup de minute pour que le serviteur reviennent avec la dite bouteille ainsi que le matériel que Rufus lui avait demandé. Ayumi avait déjà vu ce genre de bouteille dans les armoires de l’oncle d’Oz, mais n’avait jamais pris la peine de demander ce que c’était se disant que c’était surement une décoration comme une autre. Donc, ça se buvait bien cette drôle de boisson ? Le serviteur ne perdit pas une seconde pour déposer le matériel devant son maitre et par la suite verser le contenu de la bouteille dans deux verres. Curieuse, l’enfant pencha la tête sur le côté la secouant rapidement à cause de la mauvaise odeur qui arrivait dans son petit nez. Que voulez-vous, avoir un odorat très développé n’était pas spécialement quelque chose d’agréable. L’homme ne fit pas très long avant de repartir comme s’il n’avait pas envie de voir la Tomate dans ce genre de moment.

Un silence s’installa quelques minutes. N’ayant pas envie d’engager la conversation et encore moins de boire en premier par sécurité, Ayumi attendit donc patiemment, du moins essayait, d’avoir sa réponse. Au bout d’un moment, la petite fit un soupir toujours dans le même ton las et le regarda de façon à montrer qu’il ne l’impressionnait pas.

« Évitez de me faire un roman et perdre mon temps. »

La politesse ? Encore une fois, elle n’était pas présente chez notre Hasegawa. Quand elle haïssait vraiment une personne, la petite ne se retenait pas de le montrer en pleine face. Les seuls moments où elle ferait attention, c’est dans un évènement mondain et ne pas apporter du tort à Oz. Il en avait déjà bien assez comme ça. Ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur le verre toujours aussi curieuse de son contenu. Ayumi, retient toi de boire en premier ! Tu vas passer un sale quart d’heure sinon…

( Voilà ! Dis moi si ça ne te va pas é.è )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   24th Mars 2013, 07:50

Trouver un coupe-papier dans le bordel monstrueux que pouvait mettre le duc Barma en un temps record n'était pas une chose aisée, mais quand c'était aux autres de chercher, cela ne le dérangeait pas outre mesure... Maintenant que c'était à lui de retrouver ses affaires tout seul comme un grand par contre, c'était une tout autre histoire. Pas moyen de se souvenir par où il avait balancé l'instrument et le retrouver d'un coup d'oeil était bien plus simple à dire qu'à faire puisqu'un nombre impressionnant de livres et de feuilles noirci d'encre traînaient un peu partout dans la pièce. Eh bien quoi ? On lui avait appris à être duc, à se faire servir et non à ranger derrière lui et comme ce n'était nullement dans son tempérament, il n'allait pas apprendre à être ordonné tout seul, c'était certain. Certes, il aurait tout simplement pu déchirer l'enveloppe pour lire cette fichue lettre venue du manoir Bezarius, mais puisqu'il n'était pas vraiment pressé de savoir ce qu'elle contenait et que cela lui faisait une bonne raison de garder la petite albinos dans le coin - et donc de lui taper sur les nerfs un petit moment encore - il n'allait pas choisir cette solution de facilité. Non, c'était tellement mieux de retourner ses bouquins dans tous les sens et de les secouer pour voir si par hasard, le coupe-papier ne s'était pas glissé dedans. Pendant un instant, il alla même jusqu'à fixer son oiseau d'un air songeur en se demandant si lui savait où il était et ne consentirait pas à lui dire... Après tout, ce n'était rien d'autre qu'une espèce de perroquet, alors s'il se mettait à parler, autant que cela soit pour quelque chose d'utile au duc.

La demoiselle qui avait fini par s'asseoir sur le canapé en face, profitait du spectacle palpitant d'un duc en train d'essayer de retrouver ses affaires avec une motivation réduite au maximum au moins... Comment, cela n'avait rien de passionnant ? Ah oui, on pouvait bien le croire, mais Rufus s'en moquait bien pour le coup, elle n'avait pas qu'à pas le déranger avec une lettre qu'il n'avait nullement demandé à recevoir si elle ne voulait pas le supporter en train de chercher à l'ouvrir. D'ailleurs, le rouquin se demandait toujours pourquoi elle avait été envoyée elle pour jouer les coursiers avec le peu d'entrain qu'elle mettait à la tâche. A croire que les Bezarius étaient en manque de personnel ces derniers temps pour envoyer cette gamine sans éducation chez le duc Barma. Ah que ces blonds étaient pénibles à la fin... Mais qu'importe, notre homme trouverait bien une façon de rendre la visite de la jeune fille utile à ses yeux, histoire qu'elle n'ait pas fait tout ce trajet pour rien, bien entendu. N'était-ce pas un signe du destin que de la trouver là alors qu'il s'ennuyait profondément comme le rat de bibliothèque ? Non certainement pas, mais il allait en profiter tout de même pour essayer de recueillir quelques informations de sa part. On ne le dérangeait pas sans en payer le prix après tout et le duc n'acceptait que le savoir comme moyen de payement.

Combien de temps avait-il passé à chercher ce fichu coupe-papier ? Allez savoir, mais pas bien longtemps certainement, même s'il ne fut interrompu que par le retour du valet avec son plateau, apportant d'un même trajet le papier, l'encre et la boisson qu'avait demandé le maître des lieux. Pendant ce laps de temps, le rouquin avait royalement ignoré la jeune fille qui semblait s'être évertué à faire de même, un silence certainement pesant, mais qui lui semblait tout naturel s'étant installé dans la pièce. Les conversations et autres exercices de sociabilisations ne semblaient être le domaine d'aucun des deux, ce qui n'était pas plus mal en fin de compte. Lorsque le serviteur posa le plateau sur la table basse en face de Rufus, le regard de celui-ci fut attiré par un objet brillant juste à côté de l'encrier... Un coupe-papier.... Alors, le valet savait depuis le début qu'il n'arriverait pas à en trouver un dans tout ce bazar ? Que c'était vexant ! Le duc était parfaitement capable de de s'y retrouver tout seul... Seulement, là, il n'était pas réellement très motivé, voilà tout. Compte tenu du regard qui fut échangé entre le maître et son valet, l'on pouvait comprendre que ce dernier ne s'éternise pas dans la pièce après avoir servi deux verres au rouquin et à son invité. Par la suite, l'attention de Rufus fut bien trop monopolisé par l'ouverture de la lettre et sa lecture pour qu'il s'attarde si tôt sur la boisson en question.

Grossière erreur sans nul doute, car si le Barma s'était attardé ne serait-ce qu'un instant sur la bouteille qui lui avait été apportée, il aurait certainement pu se rendre compte que celle-ci n'était pas tout à fait celle qu'il avait imaginé. Dans son esprit, la bouteille venue de l'étranger qu'il avait demandé contenait un liquide bleu pâle et avait un parfum très doux, sucré et fruité... Celle-ci contenait également un liquide bleu, mais plus soutenu cette fois, tirant sur le bleu roi et quant à son odeur... Le duc ne s'était pas approché d'assez près pour en juger. Oh et puis, elles devaient être à peu près identiques ces deux bouteilles non ? Ce n'était pas une légère nuance de couleur qui allait changer quelque chose, il fallait donc faire avec. De toute façon, Rufus était trop occupé à lire la lettre des Bezarius pour faire une quelconque remarque, même si cette lettre était d'un ennui mortel à ses yeux. De quels droits lui écrivaient-ils ceux-là d'abord ? Et puis, qui avait eu la bonne idée de leur communiquer son adresse ? Bon d'accord, ce n'était pas une information placée sous secret défense, encore que le duc aurait bien aimé cela, mais cela ne donnait pas le droit à cette famille de blonds souriants de lui écrire comme s'il était... Un ami de la famille justement. En général, Liam s'occupait très bien de garder le contact avec eux tout seul, surtout avec le grand là... Avec des lunettes... Ah oui, Oscar ! A croire qu'il faisait mal son travail puisqu'on se permettait aujourd'hui d'essayer de lui soutirer des informations par écrit.

Pff... Il fallait être stupide pour croire que cela allait marcher, mais Rufus allait tout de même répondre... Juste histoire de faire attendre encore un peu la jeune fille, peu importe le contenu. Mais celle-ci semblait déjà perdre patience, puisqu'elle n'hésita pas à signaler au duc qu'elle n'avait pas que cela à faire et qu'il n'avait pas besoin de leur répondre un roman. Oh ? Sa présence lui tapait déjà tellement sur les nerfs ? Il n'avait pourtant rien fait, c'était bien dommage, car aujourd'hui, absolument rien ne pressait le Barma et il pouvait prendre le temps qu'il voulait lui. Répondant à la demoiselle un simple regard, il leva un sourcil comme s'il doutait qu'elle ait autre chose de mieux à faire quelque part et posa tranquille sa feuille à côté de la cage de son lori avant de se pencher, sans se presser d'une quelconque manière, sur celle-ci afin de méditer sa réponse. En sommes, il n'en avait absolument rien à faire de son emploi du temps à elle, son privilège de noble et de haut placé à Pandora étant de faire patienter les gens autant que cela pouvait bien l'amuser. Il l'imaginait bien en train d'expliquer qu'elle ne rapportait aucune réponse de sa part, car elle n'avait pas eu la patience de le supporter trop longtemps tient, la tête des gens des Bezarius serait drôle à voir.

Parti comme cela, on pouvait croire que le duc était bien décidé à ignorer la jeune fille jusqu'au bout, pourtant, il n'en était rien. Il le prouva même en remarquant la façon dont elle dévisageait son verre comme s'il s'agissait d'un poisson virulent qu'on venait de lui servir. Et puis quoi encore, on n'empoisonnait pas encore les gens dans son manoir qu'il sache, pour qui elle le prenait à la fin ? S'il voulait sa tête, il était l'une des personnes les plus influentes de Pandora et il lui suffirait de trafiquer un peu la réalité ou d'inventer un quelconque crime pour la faire accuser, la simple fait qu'il n'en fasse rien prouvait bien qu'il n'avait pas d'intentions si mauvaises à son égard, pour le moment du moins. La voir se méfier comme cela d'un simple verre qu'on lui offrait ne fit donc qu'exaspérer le duc, qui finit par lâcher son stylo plume pour aller prendre son propre verre.

" A quoi vous attendez-vous donc ? Ce n'est pas dangereux, ne faites pas l'enfant. "

Comme pour prouver ses dires, presque convaincu que la demoiselle n'y toucherait jamais en premier, le duc porta le verre à sa bouche et bu une longue gorgé de la boisson bleutée... A sa grande surprise, le liquide n'avait pas du tout le goût auquel il s'était attendu, bien loin de la douceur du breuvage qu'il connaissait, cette boisson-là lui piqua le palais et la gorge lorsqu'il l'avala. Bon, cela, c'était de l'alcool fort ou il ne s'y connaissait pas. D'accord, il ne s'y connaissait pas tellement dans ce domaine comparativement à d'autres, mais avec un gout pareil, impossible de s'y tromper. Quoi que si, justement, le valet s'était bien trompé de bouteille en lui apportant celle-ci, à moins qu'il ne l'ait fait exprès bien entendu... Ce qui serait totalement de suicidaire de sa part. En tout cas, ce truc arrachait quand même... Rufus aurait très bien pu tirer une grimace au goût de la boisson, pourtant, il n'en fit rien, pour la simple et bonne raison qu'il venait d'affirmer haut et fort que c'était une boisson parfaitement correct et que la demoiselle faisait des gamineries à ne pas vouloir la boire. Non sans effort il est vrai, le Barma prit donc sur lui pour garder le même visage impassible et reposa le verre sur la table, cherchant ensuite de sa main libre son éventail qu'il ouvrit d'un geste sec, pour se laisser retomber contre le dossier de son fauteuil après.

Certes, il laissa bien échapper une grimace au goût de l'alcool auquel il n'était pas habitué, mais il ne le fit qu'une fois son visage bien caché derrière son éventail, ayant l'air de reporter son attention sur la lettre qu'il était censé écrire. De toute façon, il mettait toujours son éventail devant son visage de sorte, ce n'était donc pas bien suspect. Après s'être fait à l'idée qu'il n'avait même pas remarqué la différence de boisson avant de la boire - honte sur lui - le duc jeta un regard à la demoiselle... Elle avait quoi, douze ans ? Non, peut-être pas, il ne fallait pas exagérer, le Barma voyait tout le monde trop jeune maintenant qu'il était vieux, mais elle n'était pas bien vieille non plus et ce genre de boisson n'était certainement pas de son âge. L'idée de lui dire de ne pas boire cela finalement lui traversa donc l'esprit, mais en fin de compte, il n'en fit rien. Premièrement parce que c'était en contradiction avait ce qu'il avait voulu lui prouver justement et qu'il n'appréciait jamais de perdre la face et deuxièmement... Sa réaction pouvait être amusante, non ? En tout cas, le duc était curieux de voir cela. Qu'on le traite donc de sadique ou de bourreau d'enfant, peu importe, il n'allait tout de même pas être le seul à faire les frais de la bêtise de son valet... Ce n'était pas bien méchant après tout.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   26th Mars 2013, 05:05

Le temps devenait long et même beaucoup trop long pour notre adolescente qui ne supportait pas de rester dans la même pièce que ce type plus de deux minutes. Là, une bonne quinzaine étaient passée et Ayumi avait juste envie d’utiliser ses flammes et ainsi le faire devenir chauve ! Ah, ça serait une bonne idée pour mettre la honte au duc et se moquer de lui un très long moment. Ça ne repousse pas facilement les cheveux et l’adolescente saurait si une perruque lui était donnée ! Perdue dans ses pensées tordues, un sourire assez satisfait se dessina sur son visage. Oui, la petite Hasegawa pouvait être quelqu’un de sadique dans tous les sens du terme. Là, c’était clairement sur la fierté du Barma qu’elle voulait jouer ! Ah, que c’était dommage de ce retenir… Ayumi ne voulait tout de même pas apporter des problèmes à Oz en ce comportement de cette façon. Pour le moment, penser à ce genre de chose lui suffisait ainsi que d’imaginer les petites scènes. L’albinos faisait déjà bien comprendre au Duc qu’elle n’appréciait pas sa compagnie. D’ailleurs, est- ce que quelqu’un aimait la compagnie de ce taré ? Elle ne connaissait pas assez de personne pour trouver une réponse.

Le duc remarqua que la jeune étrangère ne voulait pas toucher à la boisson qu’on lui avait amenée et lui dit que ce n’était pas dangereux et qu’elle ne devait pas faire l’enfant. Hey, pour qu’il se prenait le type pour la traiter d’enfant ! Elle avait tout de même dix-neuf ans ! Bon, d’accord la remarque à son égard sur ses cheveux n’avaient pas été bien haute aussi. Ayumi se retint donc de lui envoyer une nouvelle remarque dans la figure et se contenta de le regarder d’une manière qui pouvait clairement se prendre pour un : ferme là. He oui, il ne fallait pas trop rêver pour que notre contractante se retrouve polie en compagnie de ce type ! L’adolescente faisait des efforts comme elle le pouvait en compagnie de la noblesse, mais certainement pas aux côtés d’un homme pensait qu’à manipuler les autres ! Rah ! Non, il fallait se calmer car ses yeux allaient vraiment tourner aux jaunes pour finir.

Voyant que le Rufus venait de prendre son verre et le boire, la contractante finit par prendre le sien en commençant par le renifler. Une odeur très désagréable arriva à son nez et elle secoua la tête. Déjà que la couleur bleue du liquide ne lui donnait pas envie… je peux vous confirmer que l’odeur était deux fois pire ! Voilà une horreur quand on avait un odorat aussi sensible que celui de notre amie. Prenant son courage à deux mains, la Vampire finit par tremper ses lèvres dans le verre et de prendre une gorgée. A cause du gout, Ayumi fit un mauvais mouvement de la main en prenant une gorgée beaucoup plus grosse qu’elle ne l’aurait pensé. Elle vida quasiment la moitié du verre en une fois. Ne voulant tout de même pas faire n’importe quoi et se foutre la honte devant le Duc, elle avala la boisson en toussant rapidement après. Sa gorge était sérieusement en train de lui brûler à un point qu’elle en avait du mal à parler ! Était-ce finalement vraiment du poison qui ne pouvait atteindre qu’elle ? Les joues rouges et le visage bizarre, la petite regarda le Barma.

« C’est quoi ce truc… ? C’est infect ! »

Oui, Ayumi ne connaissait pas du tout l’alcool est on pouvait bien le remarquer dans ce petit moment d’égarement. Ses yeux étaient déjà petit et ses joues plus rouges que naturellement. Etant obligée de faire preuve de politesse, elle se força à finir son verre. On ne sait jamais, Rufus pouvait lui dire de rester jusqu’à qu’elle ait terminé ! Là, il n’avait plus une seule excuse à part sa lettre.

Puis, tout devient silencieux du côté de notre albinos. Ses yeux étaient fixés sur le pot de fleur en face d’elle et la petite ne dit plus rien. Son état était bizarre comme si son esprit se trouvait ailleurs. Cette boisson la rendait vraiment étrange ne comprenait pas le monde qui se passait autour d’elle. Vous l’avez compris ? Ayumi ne tenait pas du tout l’alcool. Celui-ci avait été si fort, qu’un simple verre l’avait déjà rendue un peu saoul. Ce qui n’était pas bon dans ce genre de moment, c’était qu’elle pouvait faire n’importe quoi sans s’en rendre compte. Quelque chose de difficile en présence d’un Duc qui pouvait profiter de la situation au moindre mouvement étrange.

« Oh, j’avais jamais vu des fleurs bleues comme ça… »

Je n’ai pas besoin de vous préciser que les roses étaient rouges n’est-ce pas ? Bonjour, je suis en train d’halluciner et je suis bourrée ! La suite promettait d’être intéressante. Serait-elle la seule dans cet état ou pas ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   3rd Avril 2013, 09:27

Que dire, que dire, dans une lettre réservée à des gens que l'on apprécie guère, mais qu'on ne peut pas non plus envoyer paître ouvertement, questions relationnelles entre familles ducales obliges. La bonne éducation du duc l'empêchait de renvoyer aux Bezarius un simple "vous pouvez toujours courir" suivi du post-scriptum "arrêtait de m'envoyer n'importe qui en guise de messager". Dommage, c'était ce qui convenait le mieux à la situation pour le moment, même si finalement, il devait pouvoir s'accommoder d'une façon ou d'une autre de la visite surprise de la petite Ayumi. Son seul problème ? Non mais regardez-là, elle n'avait aucune manière cette enfant et dire qu'un futur duc s'était entiché d'elle... Incompréhensible pour notre Barma, des sentiments tels que l'amour n'avaient aucune valeur à ses yeux, ce qui était tout de même étrange pour un homme harcelant de lettre d'amour une certaine duchesse... Enfin bon, passons. Pour lui, ce genre de sentiments pouvaient exister oui, mais seulement entre gens de même condition sociale, ce qui mettait déjà pas mal de mariages hors de sa portée de compréhension à notre Barma. Cela ne le regardait certainement pas, mais il était fouineur, que voulez-vous, il ne pouvait donc s'empêcher de mettre son nez dans les affaires des autres à tout bout de champs.

Pour l'instant en tout cas, il tenait l'excuse suprême pour retenir la jeune fille et donc mettre sa patience à l'épreuve, autant dire qu'il n'allait pas se priver de prendre son temps pour écrire cette fichu lettre, même s'il n'avait strictement rien à faire des destinataires. Voilà pourquoi, il n'avait pas hésité une seconde à délaisser stylo plume et encre pour convaincre la demoiselle qu'il n'avait pas mis de poison dans son verre, un acte bien vil qu'il ne c'était bien sûr pas abaissé à commettre. Quel intérêt je vous prie il y aurait trouvé ? N'allons pas dire qu'il répugnerait à tuer des gens, mais il lui fallait tout de même une raison un tant soit peu valable, histoire de ne pas se fatiguer pour rien. Confiant dans la boisson que lui avait apporté son valet, le duc Barma avait donc bu une longue gorgée de la boisson bleutée avant de se rendre compte que ce n'était pas celle à laquelle il s'attendait. Il n'y avait pas grande différence en fait... Si ce n'est le degré d'alcool, qui changeait tout de même beaucoup de choses en bouche, quel que soit ce qu'on pouvait en dire. Encore, tard le soir, ce genre de boisson pouvait passer, mais dès le matin... C'était un peu trop fort peut-être, mais alors légèrement hein... Pour ne pas dire que cela vous brûlait la gorge avec une application exemplaire, surtout lorsqu'on ne s'y attendait pas le moins du monde. Encore, le duc se serait-il attendu à boire quelque chose de fort, peut-être l'aurait-il mieux supporté, mais là, c'était tout de même sévère. D'où la grimace qu'il laissa apparaître sur son visage une fois celui-ci bien caché derrière son éventail.

Oh, il allait s'en remettre bien sûr, il fallait simplement qu'il passe sa surprise et ce goût infâme de sa bouche, voilà tout. Heureusement qu'il ne s'était tout de même pas attendu à quelque chose d'aussi neutre que de l'eau, sinon cela lui aurait véritablement fait un sale choc. Pourtant, comme il avait pris soin de cacher sa surprise au regard curieux de la jeune fille, celle-ci cessa de se méfier pour prendre à son tour une gorgée de la boisson... Belle descente à ce que put constater le duc, puisqu'elle vida pas moins de la moitié du verre d'un seul coup. Merveilleux, il avait à faire à une jeune ivrogne en plus ? Probablement pas non, puisqu'elle aussi se montra surprise du goût de la boisson, bien qu'elle le dissimula beaucoup moins bien... Voir pas du tout même, puisqu'elle s'exclama haut et fort que cette chose était infecte. Oh, le duc se serait quant à lui montré un peu plus tolérant en disant simplement que c'était très fort... Après infect, tout de même pas, c'était de l'alcool en somme. Mais si la jeune fille n'était pas habituée à boire ce genre de choses, il était tout naturel qu'elle trouve cela infect, comme tout le monde la première fois dirons-nous. Devant la drôle de tête que fit la petite albinos, le duc ne put s'empêcher de sourire mesquinement. Elle était amusante à voir tient cette petite peste trop fière qui ne savait pas se comporter avec les gens de plus haute naissance que la sienne. A peine avait-elle but la moitié du verre, d'un seul coup certes, mais seulement la moitié tout de même, ses joues avaient déjà pris une coloration plus rouge, comme si quelqu'un s'était amusé à lui tirer les joues jusqu'à obtenir ce résultat grotesque.

Agitant son éventail pour se faire de l'air, le duc ne fit pourtant aucun commentaire là-dessus, trouvant que le ridicule de la situation se suffisait à lui-même sans nul doute. Ce qui ne l'empêchait pas de trouver cela drôle tout de même. Mais il fut cela dit surpris de voir la demoiselle se forcer à finir son verre alors qu'il ne lui avait pour le coup rien imposé... Cela lui plaisait ou quoi ? Il en doutait fortement, mais le résultat était le même, sous son regard étonné, elle vida en peu de temps le verre... Eh bien, qu'elle descente pour une si jeune fille, à croire qu'elle cherchait à se saouler en vitesse tient. Ce qui ne devait bien sûr pas être le cas, pourquoi se saouler si loin de chez soi, avec un homme à qui on n'accordait aucune confiance n'est-ce pas ? Pourtant, compte tenu du visage qu'elle affichait et de sa façon de fixer son environnement, elle était belle et bien bourrée la demoiselle ! Enfin, non, tout de même pas, mais au moins un... Enivrée ? Disons cela oui, c'était au moins un peu plus élégant pour une jeune fille. La regardant d'un oeil septique, le duc prit son propre verre et en but une gorgée, sans aucune grimace cette-fois-ci avant de reporter son attention sur sa lettre. Ou de moins, fît il semblant de se remettre à écrire, car en réalité, il observait en coin l'albinos qui n'avait pas l'air bien du tout. A cet instant précis, le duc se demanda un instant si on pouvait lui reprocher d'avoir saoulé une jeune fille, puisqu'il n'était pas au courant de la contenance de la bouteille. Cela lui ferait une belle réputation tient.

Mais au moment où il se posait cette question, la demoiselle prit tout à coup la parole pour lui parler de fleurs bleues... Parce qu'il y avait des fleurs bleues dans cette pièce maintenant ? Rufus y avait passé toute la matinée et pourtant, il ne lui semblait pas avoir remarqué quelque chose de la sorte, même s'il devait avouer ne pas avoir fait un inventaire précis des lieux en arrivant tout de même. Se demandant un instant de quoi elle pouvait bien parler, le Barma lâcha sa lettre pour saisir entre ses doigts fins la bouteille d'alcool, cherchant à vérifier s'il n'y avait pas quelques fleurs de la même couleur que le liquide dessiné dessus ou quelque chose de la sorte. Le Barma regarda donc la jeune fille d'un air sévère, comme si elle cherchait à se moquer ouvertement de lui.

" Vous avez fini de dire des ... "

Des âneries ? Très certainement ce qu'il souhaitait dire notre Barma, mais avant qu'il ait fini sa phrase, son regard se plaça sur le vase que semblait regarder la demoiselle elle aussi... Des roses, rouges si vous voulez tout savoir, mais il ne fallut pas longtemps au duc pour comprendre que c'était de cela qu'elle parlait... Ah ouais, quand même. Peut-être avait-il légèrement sous-estimé l'effet que pouvait avoir cette boisson. Comme s'il ne voulait pas croire lui-même à la saoulerie de la jeune fille, le duc Barma posa un index songeur sur son menton en énonçant la bêtise suivante pour voir si, comme toute bonne alcoolique, elle allait se précipiter pour le croire.

" Ravissantes, n'est-ce pas ? On obtient des roses de cette couleur en faisant couver les graines de rosier par des paons pendant huit jours, avant de les planter dans une serre où elles ne voient jamais la lumière du soleil, seulement de la lune. "

Que... Quoi ? Bon, lui aussi l'alcool devait lui avoir un peu tourné la tête pour qu'il ponde cette explication abracadabrantesque, mais tout de même moins que la petite albinos tout de même. Et puis, c'était le but que l'explication soit invraisemblable, puisqu'elle devait servir à démontrer si Ayumi était bel et bien sous l'emprise de l'alcool ou pas tout à fait. Il était bien curieux d'avoir sa réponse notre Duc tient, car pour le croire, il fallait vraiment vivre dans un autre monde. Jetant un coup d'oeil à la bouteille qu'il n'avait toujours pas lâché, le Barma haussa les épaules et rempli à nouveau les deux verres, juste pour voir ce que cela donnerait. Il reposa ensuite la bouteille et observa la liqueur bleue de son propre verre. Cela pouvait si facilement saouler quelqu'un ? Un si petit verre ? Haussant les épaules, comme pour vérifier cela, le duc prit son courage à deux mains et en pris une nouvelle gorgée qui lui tourna passablement la tête... Peut-être pas l'idée du siècle en fin de compte tout cela.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   15th Avril 2013, 03:08

Franchement, qui avait allumé un feu de bois pour qu’il fasse si chaud soudainement ? Déjà que notre petite contractante avait le don d’avoir toujours trop chaud à cause de son pouvoir même si son corps était froid, voilà qu’on voulait définitivement la tuer à coup de chaleur encombrante ! N’étant pas vraiment présente, la mine de notre enfant fit la moue sans que pourtant Ayumi en décide ainsi. Regardant autour d’elle, la petite était en train de chercher le dit feu pour que les flammes disparaissent rapidement ! Attendez, n’était-elle pourtant pas immunisée contre la chaleur du feu ? L’adolescente n’y avait bien sûr pas pensé sur le moment. Nous allons dire que ses esprits étaient ciblés d’un autre côté. Croisant les bras devant-elle, un soupir sortit de sa bouche en regardant le Duc Barma qui n’était pas très loin.

« Vous ne pouvez pas éteindre ce feu ? Il fait vraiment trop chaud ! »

Pourquoi cette demande ? Tout simplement que la petite Hasegawa n’arrivait pas à trouver le dit élément de ses propres yeux. Comment se faisait-il que la chaleur était si présente alors ? Enfin, tout finirait par se calmer gentiment n’est-ce pas ? Notre amie était maintenant bien trop concentrée par ce bouquet de roses bleues qui attiraient son regard depuis un bon petit moment. L’enfant n’aimait pas beaucoup cette couleur d’ordinaire, mais ce bleu était assez foncé ainsi que survolté par quelques reflets violets. Toutes personnes disant que cette couleur était moche devait être le dernier des imbéciles sur terre. Son exclamation intrigua d’ailleurs le noble qui vint à elle commencer à dire d’où venait les dites roses. Attendez, déjà Ayumi venait de comprendre que la moitié de son explication… De plus, effectivement elle était un peu pomperait déjà, mais loin d’être complètement bourrée ! Son esprit conservait encore un peu de logique bien que cette dernière ne soit pas vraiment présente au final.

« Des paons ? C’est quoi ça ? Je ne connais pas. Mais des fleurs ça ne se couvent pas ! Enfin, sauf si elles sont couvées par la lune. Enfin… etto… »

Et voilà, quand on est pompette et qu’on cherche une explication tordue à une explication qui n’était déjà pas très clair, on se perdait tout simplement en cours de route ! Notre contractante avait le sens de la logique quand elle connaissait la dite chose, mais alors quand ses connaissances n’étaient pas avec elle, c’était toute une histoire de la voir essayer de comprendre une logique. Enfin, pour le moment sa tête commençait à lui faire un peu mal à cause de toute cette chaleur ! Ce n’était vraiment pas compliqué d’apporter quelques glaçons non ? Oh d’ailleurs, un petit sceau avait été apporté et notre Vampire n’hésitait pas à plonger une main dedans, y prendre un morceau de glace et commencer à le sucer pour le manger. Ah, franchement ça faisait du bien un peu de fraicheur dans ce monde !

Quand la petite vit le duc tomateux reprendre la bouteille et de verser une deuxième fois ce liquide bizarre qui était devenu soudainement rouge pour l’adolescente. Tout de même, les couleurs changeaient rapidement pour notre amie une fois dans cet état secondaire. Tirant rapidement une grimace de mécontentement, Ayumi recula un peu sur le canapé comme pour s’éloigner de ce verre qui ne lui disait toujours pas de bonne envie. La préférence restait toujours dans les glaçons qui entourait la bouteille que la dite boisson en fait. Grommelant un peu, elle posa son regard sur le Barma.

« J’aime pas cette boisson… Je suis obligée de la boire ? »

Attendez une minute là. Ayumi venait de demander la permission de faire quelque chose au Duc qu’elle ne pouvait pas se voir ? Quelque chose clochait vraiment dans son comportement. N’importe qui la connaissant pouvait le distinguer car ce n’était pas son genre de demander quoi que ce soit à une personne que son cœur ne chérissait pas. Surtout le duc Barma ! Comment tout ce petit manège allait-il finir maintenant ? Si on lui disait que par politesse elle devait le boire, l’adolescente le ferait sans attendre une minute. Bien que l’envie n’y était pas même dans cet état. Oh, il ne fallait pas la confondre avec une alcoolique non plus !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   4th Mai 2013, 09:41

L'alcool avait des effets différents sur les gens, sans qu'on sache trop pourquoi, certains tenait vraiment bien la boisson et d'autre… Pas du tout. Question d'entrainement disait certain ? Oui… Mais le Barma n'était pas tout à fait d'accord avec cela. Certaines personnes avaient un métabolisme qui leur permettait de tenir véritablement bien alors que d'autres… Etaient bien moins gâté, autant le dire directement. Rufus ne savait pas trop si c'était que la jeune fille en face de lui n'avait pas l'habitude de boire, ce qui à son âge, serait tout de même normal, ou si elle faisait partie de ces personnes qui ne supportait tout simplement pas l'alcool. En tout cas, cela était assez drôle à voir, il fallait bien l'admettre. Que cela soit son visage rougie par la boisson ou bien la façon dont elle se tenait en confondant les couleurs, le duc trouvait tout simplement cela réjouissant. Eh bien quoi ? Cette petite peste n'avait aucun savoir vivre et s'adressait à lui comme à n'importe qui, la rendre un peu patraque ne lui ferait donc pas trop de mal. A défauts de lui apprendre la politesse, cela pouvait au moins servir de petite vengeance personnelle à Rufus, même si à la base, il n'avait certainement pas prévu que cela allait arriver. Ce n'était tout de même pas de sa faute si le valet était un incapable et puis, il n'avait tout de même pas mit un entonnoir dans la bouche de la demoiselle pour la forcer à boire, il n'était donc pas responsable de cela non plus, on ne pouvait rien lui reprocher.

Cela ne l'empêchait pourtant pas de s'amuser de la situation, même s'il ne l'avait pas souhaité, commençant même à y entrevoir un intérêt non négligeable. Saoul, les gens avaient tendance à parler, à parler beaucoup trop même, alors, combien y avait-il de chance pour qu'Ayumi commence à lui lâcher des informations sans même s'en rendre compte, ce qui le dispenserait bien entendu de lui rendre la pareille. Pourquoi gâcher de précieuses informations en les mettant entre les mains d'une gamine après tout, elle ne trouverait même pas quoi en faire, le duc en était certain. Il la voyait mal élaborer un plan compliqué pour manipuler les autres et arriver à ses fins, il fallait être un fin stratège pour cela, ce que le Barma était et en toute modestie en plus. Il avait donc beaucoup plus utilité des informations qu'il pouvait recueillir que cette jeune fille, alors pour le coup, il n'avait pas vraiment envie d'appliquer sa règle de l'échange équivalent, léger caprice de sa part. Après tout, il pouvait bien se montrer un peu égoïste puisque… Lui aussi avait un peu bu, sans être dans l'état de la demoiselle, il ne pouvait pas cacher que son esprit était légèrement embrouillé par la boisson. Oh, ce n'était rien, s'il se levait, il était pratiquement sûr de marcher droit, il ne fallait donc pas encore s'en faire pour lui.

Par contre, pour la petite Ayumi qui demandait à ce qu'on éteigne le feu alors que visiblement… Il n'y en avait aucun dans la pièce, c'était un peu tard pour se soucier de sa consommation d'alcool. Par ce temps, même Rufus qui était frileux n'allait pas demander de feu de cheminé tout de même, alors pourquoi venait-elle lui parler de cela ? Oh, remarque, elle lui parla bien de rose bleu juste après, alors, il ne fallait pas trop chercher non plus, la logique de cette fille après seulement un verre lui échappait totalement. Il ne s'abaissa même pas à répondre à cela, trop occupé à chercher une explication abracadabrantesque à lui fournir pour les fameuses fleurs qu'elle voyait bleue, mais qu'elle seule semblait pouvoir voir de cette couleur, pouvoir magique de l'alcool sans nul doute. Cela dit, elle ne devait pas être complétement bourrée non plus puisqu'elle trouva le moyen de le contredire, car en effet, les fleurs n'étaient pas couvées, sauf par la lune… Pardon ? Oulà, si en fait, son cas était désespérant, mais c'était justement ce que cherchait à prouver le Barma. Et visiblement, cela n'allait pas en s'améliorant puisqu'elle n'hésita pas par la suite à se mettre à sucer un glaçon… Une jeune fille pouvait faire cela en public ? Elle n'avait vraiment aucun savoir vivre cette petite, enfin bon, passons. Jugeant certainement qu'elle n'était pas assez "mure" pour un interrogatoire en bonnes et dues formes, le duc alla resservir la jeune fille ainsi que lui-même, ayant visiblement un peu trop confiance en son aptitude personnelle à tenir l'alcool.

" Ah oui, c'est beaucoup plus clair lorsque vous expliquez vous-même… " Lâcha-t-il tout de même d'un ton légèrement cassant.

Et bien quoi ? Disons que l'alcool ne le rendait pas fort sympathique, un peu moins que d'habitude en sommes, il n'aurait donc certainement pas dû se servir un second verre, mais tant pis. La jeune fille elle ne semblait pas vraiment ravie de cette décision, bien au contraire, elle alla s'enfoncer dans le canapé pour se plaindre qu'elle n'aimait pas cette boisson… Et demander si elle était obligée de la boire. Oh, de mieux en mieux, cela l'avait donc rendue plus polie ? Oh, mais qu'elle boive donc toute la bouteille si c'était cela, tout le monde pourrait constater l'amélioration, ou le Barma tout du moins, ce qui était amplement suffisant d'après lui. Saisissant son propre verre entre ses doigts fin, le duc retrouva bien vite sa place bien confortable au creux de ses coussins avant de dévisager l'enfant devant lui. Hum… Elle n'était pas obligé de boire non, mais s'il voulait qu'elle parle, cela serait bien plus simple pour lui, il fallait donc l'en convaincre. Trempant ses lèvres dans sa propre boisson sans vraiment y réfléchir, Rufus finit par lui annoncer de son ton le plus convaincant qu'il le fallait oui.

" Je le crains oui, dans ce pays, cela porte malheur sinon. Il se pourrait qu'il arrive des choses terribles à votre entourage si vous ne finissez pas ce verre… "

Et bam, touchons un point sensible, cela est toujours utile. Après tout, ne disait-on pas "boire à la santé de quelqu'un" ? Eh bien, si l'on suit ce principe à l'envers, il se peut qu'il arrive de mauvaises choses aux personnes pour lesquelles on ne buvait pas, cela semblait assez logique… Du point de vu de deux ivrognes en tout cas. Comme pour prouver ses dires, le Barma reprit lui-même une gorgée d'alcool, trouvant le goût moins fort cette fois-ci, l'habitude sans doute, il commençait à se faire à cette boisson forte… Ce qui n'était pas forcément une bonne chose. Tout compte fait, il commençait à avoir un peu chaud lui aussi, mais lui avait parfaitement conscience qu'aucun feu ne brûlait dans la cheminée au moins, c'était déjà cela. Déboutonnant le premier bouton de son col de vêtement pour avoir au moins le cou moins oppressé, le duc fini par reprendre la parole sur un ton neutre, jugeant qu'il était temps de jouer un petit coup de bluff.

" Au fait, vous deviez me donner quelques informations, vous vous souvenez ? J'attends toujours je vous signale. "

D'accord, elle ne lui avait rien promis, mais puisqu'elle ne semblait pas dans son état normal, elle pouvait bien se rappeler quelque chose qui n'existait pas, non ? Au pire… Elle oublierait après.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   9th Mai 2013, 04:10

Sérieusement, vous trouvez que c’est une bonne idée de donner une bouteille d’alcool fort à une jeune fille qui n’a jamais bu de sa vie et ne savait pas son état à ce moment-là ? He bien, il faut croire que le Duc Barma avait pris un malin plaisir à lui faire découvrir cette boisson que beaucoup de personne aimait bizarrement. Ce n’était pas le cas de notre adolescente qui ne supportait pas ce goût qui lui brûlait littéralement la gorge et surtout ne sentait pas spécialement la rose ! De plus, cette couleur n’était vraiment pas sa préférée n’était pas fan des couleurs se rapprochant de trop près à l’eau. Or, cette boisson avait la couleur bleue azure rappelant parfaitement l’élément opposée à notre contractante contrôlant l’élément feu. A croire que cette malédiction allait la suivre encore des années lui donnant envie de se frapper la tête contre le mur si elle était complètement dans les vapes. Pour le moment, Ayumi n’arrêtait pas de faire de drôle de mimique avec son visage montrant parfaitement ses émotions ce qui n’était pas habituel. Normalement, l’albinos ne pouvait pas retenir ses rougeurs, mais là était le seul sentiment clairement visible sur son visage surtout avec un homme qu’elle ne pouvait pas se voir ! Ses expressions étaient bien sûr plus présente avec des amis ou encore la personne logeant dans son cœur. Bref, ce n’était pas le bon moment pour parler des couleurs et partir aussi profondément dans ses pensées

Rufus venait de lui dire que ses explications devenaient plus claires quand celles-ci sortait de la bouche de notre future Bezarius. Bah oui, attendez c’était normal quoi ! Enfin, pour l’esprit confus de la petite qui n’arrivait pas à retrouver toutes ses pensées. Mais une chose ne lui plus pas du tout, quand le monsieur tomate lui dit qu’elle était obligée de boire car cela pouvait apporter malheur à des personnes les entourant si le liquide n’était pas fini. Là, l’albinos fit de gros yeux surpris ne s’attendant pas à une telle remarque. Ayumi pouvait faire du mal à Oz si elle ne buvait pas ? Ah, hors de question que cela arrive ! Grommelant dans son coin, un simple petit hochement de tête fut la réponse positive au Barma. Oui, même bourrée notre enfant restait une tête de mule ne voulant pas lui donner raison pour autant ! Jouant avec le petit verre dans ses mains, la contractante allait porter le breuvage à ses lèvres avant d’entendre une autre remarque. Comment ça elle devait lui donner des informations ? Son cerveau ne se rappelait pas du tout ! Et surtout, pourquoi en dire à une personne qu’elle n’aimait pas ?

« De quoi vous parlez le vieux ? Je n’ai aucun souvenir de ça ! »

Il ne fallait pas la prendre pour plus bourrée qu’elle ne l’était ! Ayumi chercha donc dans sa mémoire une question qui aurait pu lui être posée, mais impossible de mettre la main dessus. La jeune fille savait très bien que sa mémoire était merdique à un point d’en oublier des personnes importante. Pour finir, la jeune femme porta tout de même la boisson à ses lèvres pour essayer de l’avaler le plus rapidement possible sans respirer historie d’éviter ce goût de plus en plus horrible dans sa bouche. Se secouant vivement la tête, Ayumi ne se retint pas pour râler un peu tellement elle n’avait plus envie de boire ! Pour preuve, l’enfant garda le verre comme un jouet pour que personne ne vienne lui remettre de cette drôle d’eau surtout que sa tête commençait de plus en plus à tourner ! La chaleur n’était aussi pas son amie à un point qu’elle ouvrit son eau assez constamment pour facilement y voire la chemise dessous. Quelque chose me dit que la veste ne va pas rester longtemps sur son dos.

« J’aime pas cette boisson c’est pas bon du tout ! Pis je retrouve vraiment pas votre question. Kyu ! »

Dans cet état second, il fallait vraiment faire attention à notre contractante qui pouvait avoir des mouvements inattendus. Effectivement, personne ne saurait comment elle réagirait à une question qui ne l’enchanterait pas. Ayumi elle-même ne connaissait pas son comportement quand l’ivresse pouvait la prendre ! Par contre, tout le monde savait que la future noble était quelqu’un d’extrêmement protectrice. Bonne chance si vous lui posez une question qui ne fallait pas sur Oz…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   12th Juin 2013, 10:29

Rufus Barma était le meilleur, c'était bien connu… En tout cas, quand il s'agissait de manipuler les gens, il n'était pas le dernier, c'était certain. Le bougre avait l'avantage de ne reculer devant rien quand il désirait quelque chose, au risque de blesser certaine personne ou de les mettre en colère. Tant pis ? Il n'était pas là pour se faire des amis après tout, bien au contraire, notre homme était un pragmatique et ne voyait que ce que son comportement pouvait lui apporter, rien d'autre. Ce qui le conduisait parfois à se montrer assez mauvais avec son entourage, de qui il ne prenait pas vraiment soin, il fallait bien l'avouer. Peu importe, être l'une des personne les plus détesté de Pandora ne lui faisait ni chaud ni froid du moment qu'il pouvait avoir ses précieuses informations, quitte à faire parler les gens d'une manière peu orthodoxe… En les faisant boire ? Oh, mais il n'avait jamais forcé cette demoiselle à boire, c'était elle, en ivrogne de fille de basse naissance qui c'était jeté sur cette bouteille d'alcool et lui, pauvre âme trop sensible n'avait pas eu le cœur de lui arracher… Du moins, c'était l'excuse qu'il sortirait si on lui demandait des comptes, ce qui était tout de même peu probable. Il était duc tout de même, on n'embêtait pas les ducs comme le commun des mortels, il ne fallait pas pousser non plus. Enfin, dans les faits, il avait tout de même dit à la jeune fille que si elle ne buvait pas tout le contenu de son verre, quelque chose de terrible arriverait à des gens qu'elle aimait… Oui, c'était vicieux, mais il fallait au moins cela.

L'important, c'était le résultat, le reste, il n'en avait strictement rien à faire, qu'elle rentre donc bourrée au manoir Bezarius, cela leur apprendrait à vouloir mêler le sang de leur hériter à celui d'une roturière. Franchement, si de telles choses n'étaient pas honteuses… En tout cas, une chose était sûr, Rufus de son côté ne laisserait certainement pas Kurana s'enticher d'une fille qui n'était pas de sa condition social sans le déshérité aussi sec… Ou l'enfermer quelque part pour lui apprendre à déshonorer son nom tient. Enfin bref, cela avait au moins eu le mérite de convaincre la jeune fille de boire encore un peu et donc de s'emmêler le cerveau… Quoi que non, elle s'était stoppé quand le duc lui avait rappelé, par un odieux mensonge, qu'elle devait lui fournir des informations. Apparemment, même après avoir bu, elle ne se laissait pas avoir… Oh, il lui resservirait quelques verres, peu importe. Cela dit, son orgueil n'avait pas beaucoup apprécié qu'elle l'appel le vieux, c'est pourquoi il tordit un peu les lèvres en lui répondant, ne cherchant même plus à paraître un minimum sociable.

" Il est vrai que vous êtes bien simplette mon enfant, mais cherchez encore un peu, cela va revenir. "  

Comment cela c'était méchant ? Oh, à peine, elle l'avait bien traité de vieux ou de je ne sais quoi encore, alors lui, il pouvait bien s'y mettre aussi. Ce n'était que vérité, après tout, tout le monde était bien simple d'esprit face au duc Barma. Enfin, au moins, il n'eut pas à lui rappeler qu'elle devait finir son verre, puisqu'elle finit par le boire d'elle-même, non sans grimacer outrancièrement, sans aucune retenu et en râlant qu'elle n'aimait pas cela. Oh, avait-elle vraiment besoin de faire autant de manière ? Pour lui prouver qu'elle en faisait vraiment trop, le duc  prit lui-même son verre pour le vider d'une traite, n'appréciant pas vraiment plus le gout, mais le cachant vraiment mieux. Pas de quoi fouetter une perruche tout de même… Quoi ? Ce n'était pas cela l'expression ? Tant pis, il avait la flemme d'en chercher une autre. Posant son propre verre à côté de la cage de son oiseau tient, il se rendit compte que la porte de celle-ci était resté ouverte… Peu importe, la fenêtre était fermé et le Lori était trop occupé à grignoter ce que lui avait donné son maître. Ne se souciant donc pas vraiment de cela, le Barma reporta son attention sur la jeune fille, dont une expression le fit tiquer… "Kyu" ?... Elle avait six ans ? C'était le début d'un autre mot qu'il ne connaissait pas ? En tout cas, cela lui fit lever un sourcil, l'alcool ne lui faisait tout de même pas oublier son vocabulaire à lui…

" Kyu ? " Fit-il dédaigneux. " C'est une expression de paysan pour dire que votre bêtise vous déconcerte ? "

Bon, au moins, si l'on se demandait ce que l'alcool faisait à Rufus… C'était simple, cela le rendait encore plus acariâtre. Non pas qu'il était gentil en règle général, mais puisqu'il cherchait à obtenir des informations, il pouvait faire attention non ? Eh bien… Non, cette gamine l'agaçait trop pour cela. Soupirant longuement, il finit tout de même par vouloir revenir à ce qui l'intéressait, mais son attention fut détournée par son oiseau qui décida tout à coup de sortir de sa cage pour aller voler droit l'albinos… Avant de dévier vers le haut pour aller s'accrocher au lustre, l'endroit où il était sans nul doute le plus à l'abri. Oh, tant pis, qu'il vole donc si cela l'amusait, c'était tout simplement sa façon de faire comprendre qu'on ne s'occupait pas assez de lui à son gout. Repportant au bout d'un moment son attention sur la jeune fille, le duc la regarda un instant l'esprit un peu ailleurs, comme s'il avait oublié sa présence en quelques secondes seulement.

" Ah oui, vous êtes encore là. Alors, comme je vous le disais, rendez-vous utile en me fournissant quelques informations, ce sera toujours cela… Et c'est le prix à payer pour récupérer la réponse pour les Bezarius de toute manière. "      

Soit utile ou n'existe même pas, en somme, c'était un peu cela pour le duc, pourquoi faire semblant alors…

[Rufus est un homme adorable....xD]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   21st Juin 2013, 06:37

La journée avait pourtant commencé bien calmement… Vous croyez vraiment que cela allait continuer quand votre chemin croise malheureusement celui du Duc Barma ? He bien, ce n’était malheureusement pas le cas de notre futur noble ne supportant pas ce drôle de personnage. Oui, bon. Drôle était une très mauvaise expression quand il s’agissait de la tomate, mais n’allons pas demander de trop réfléchir à Ayumi qui commençait sérieusement à partir dans un autre monde qu’était l’ivresse. Imaginez que l’albinos commence à devenir accro à cette boisson à cause de Rufus ? Quelque chose lui disait qu’Oz ne serait pas bien content voir même son oncle de lui vider les bouteilles en toute discrétion. Qui sait, peut-être qu’on la retrouvait enfermée dans un sous-sol en train de parler avec les cartons enfermant le dit liquide ? Ouais, non. Ce n’était pas spécialement ce dont elle raffolait de parler avec des objets sans vie… Peut-être dans une autre vie qui sait ? Non, cela doit simplement encore être un effet de l’alcool et ne nous éloignons pas trop du sujet principal !

Le sujet des questions revint sur la table sans qu’Ayumi ne comprenne une parole en plus. Elle était simplette ? Qu’est-ce que ce mot voulait dire déjà… Le liquide faisait en sorte que sa mémoire soit encore plus perturbée que d’habitude et la contractante essayait désespérément de comprendre le sens de sa phrase. Peut-être que le Duc voulait dire qu’elle ne cherchait pas bien longtemps ou que ses pensées restaient simple ? C’était sûrement la bonne réponse ! Il n’avait pas tort comme l’adolescente n’aimait pas chercher longtemps pour une personne qu’elle n’appréciait pas… Alors qu’au contraire, Ayumi était du genre à se tuer le cerveau pour trouver de quoi parlait Oz par exemple. Ce qui arrivait assez souvent quand des termes de noblesse étaient utilisés et que l’albinos se retrouvait donc complètement paumée. Posant ses yeux sur l’oiseau en train de voler, son attention se posa que sur le petit volatile oubliant complètement cette histoire de simplicité. Enfin, jusqu’à la remarque sur le mauvais tic qu’avait la contractante depuis quelques années maintenant. Elle-même ne savait pas comment celui-ci était arrivé dans son langage… Sûrement en imitant quelque chose ou s’amusant simplement avec son petit frère ! Vraiment, aucune idée. Dans ce genre d’état, la petite Hasegawa était censée être très calme à part si on la cherchait… Et vous savez quoi ? Rufus semblait être bien partit pour lui lancer des pics, qui est prêt à faire les scores ?

« Moi au moins, je suis expressive. Pas comme un certain roux plein de ride ! »

Hé ho, Ne lui demandez pas de chercher trop loin non plus quand il s’agissait de pique ! Ayumi avait déjà de la peine à réfléchir alors trouver des remarques cassantes, repassez un peu plus tard d’accord ? Il faut dire que cette faculté avait plutôt était donnée à son autre moitié même si ça, elle l’ignorait complètement ou du moins, s’en rapprochait bien lentement. Se mettant en boule sur le divan d’une mine boudeuse, quelque petit bruit montrant que l’étrangère s’ennuyait ne furent pas retenus. Bon, le Duc ne savait pas écrire où il le faisait exprès ? La première pensée fut plus drôle à penser bien que la deuxième semblait être plus réaliste… Face à sa remarque, notre amie ne bougea pas d’un pouce se disant qu’elle n’avait pas besoin de le regarder dans les yeux et que tout simplement Rufus n’en valait pas la peine ! Une réponse ne voulait pas lui être fournie ? Très bien, Ayumi dira simplement la vérité.

« Je m’en fiche. Si tu ne me la donnes pas, je dirais aux Bezarius la vérité ! Comme quoi, tu voulais des informations sur eux en échange. »

Super, on voyait très bien qu’Ayumi était du genre, je m’enfous de vous ! Pour commencer, l’albinos n’avait plus utilisé la forme de politesse, mais c’était directement adressé à l’homme en ayant marre d’être autant soumise par lui. Secondement, pourquoi la vérité n’avait-elle pas le droit de voir le jour ? Bon, c’était un peu à double tranchant de croire un Duc ou un simple membre de famille… Mais Ayumi avait quelques preuves que la lettre avait bien été arrivée à destination ! Lesquels ? Elle ne vous le dira pas bien sûr ! Puis elle avait Oz de son côté qui comprendrait très bien la situation. La noble ne se serait jamais déplacée sans que la lettre soit arrivée à destination. Un peu comme le jour où un Baskerville l’avait attaquée dans le Manoir Nightray…

« Bon, elle va être écrite cette lettre ? Si ce n’est pas le cas, je n’ai plus rien à faire ici ! »

Pourquoi disait-elle ça ? He bien, figurez-vous que son estomac n’avait pas été rempli depuis son réveil… L’alcool n’aidait pas et une grande envie de manger commençait à se faire sentir… D’ailleurs, le petit estomac fit un drôle de bruit montrant clairement qu’il voulait être rassasié ! Ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur le petit oiseau vers sa cage. L’envie de le mettre dans une casserole et de le faire cuire revint rapidement en tête. Franchement, l’animal était petit, mais devait sûrement être bien délicieux ! Quiconque la voyait en ce moment, devinerait très simplement ses pensées. Ayumi, on se calme et l’heure du diner allait bientôt arriver ! Enfin, normalement…

( Ils sont mignons n'est-ce pas? '-' je sais pas où on va finir comme ça ! XD Et le retour de nos amis cartons ! -PAN- )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com
avatar


Féminin Messages : 143
Age : 26
Personnages préférés : Rufus ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom: Rufus Barma
Nom du Chain : Le Dodo
Groupes: Famille Barma


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   31st Juillet 2013, 08:44

Une journée agaçante, il n'y avait pas d'autre mot. Franchement, si les Bezarius avaient d'autres messages, qu'ils ne lui envoient plus cette petite garçonne écervelée, il supportait bien assez de gens pénibles comme cela toute la journée, alors la supporter elle en prime alors qu'elle ne semblait pas décidée à lui servir à quelque chose… Non merci ? D'ailleurs, si cette famille de blonds pouvait tout simplement cesser de lui écrire pour lui demander une quelconque information, il en serait tout aussi satisfait. Cela se payait après tout, rien n'était gratuit avec les Barma… Sauf la gentillesse de Kurana peut-être ? Oui, il faudrait qu'il trouve un remède à cela tout de même, ce n'était pas bon pour l'image de la famille, mais passons. Peut-être à cause de l'alcool… Ou peut-être tout simplement à cause de son caractère déplorable, le duc ne se retenait même pas d'envoyer toutes les pics qui lui passaient par la tête à la demoiselle… Enfin, il lui semblait que s'en était une, dur à déterminer avec ces cheveux court et le fait qu'elle ne portait pas de robe. Allait-on enfin lui dire un jour que c'était essentiel dans la noblesse ? Enfin, les Bezairus étaient du genre tolérant comme nobles, une véritable exaspération permanente, il ne fallait donc pas trop leur en demander. Il ferait beau voir qu'une fille pareil veille entrer dans sa propre famille tient, il n'aurait pas laissé faire une telle chose. Les nobles avec les nobles et le bas peuple avec le bas peuple… Un peu trop strict ? Il s'agissait du duc Barma, rappelons-le.

En tout cas, cette gamine un peu trop sûre d'elle commençait réellement à lui taper sur les nerfs, surtout que devinez quoi ? Elle refusait catégoriquement de lui donner la moindre information, même au bout de deux verres d'alcools qui l'avait visiblement un peu éméchée… Et même là, elle souhaitait tenir sa langue ? Ignorait-elle que le duc ne supportait que les gens qui lui étaient utile ? Là en tout cas, elle ne montait pas haut, il se demandait bien ce qu'il pourrait en faire… Pas s'en débarrasser, cela rendrait le blondinet moins prompt à coopérer sans nul doute, autant lui renvoyer en un morceau donc, dans la mesure du possible bien entendu. Si seulement elle était au moins drôle à taquiner… Mais non, sa répartie était tout simplement très décevante, le duc avait franchement vu mieux. Lui, ridé ?... Elle devait sans nul doute avoir besoin de lunettes, car bien qu'assez âgé, le duc avait cessé de vieillir depuis longtemps et n'avait donc aucun traits physique qui allait avec son âge… Pas comme une certaine duchesse… Enfin bref, passons. C'était une fille ivre, n'allons pas trop lui en demander. Cela fit tout de même apparaître un sourire mauvais sur les lèvres du Barma.

" Soit, vous irez donc être expressive avec des gens de votre condition, cela épargnera mes oreilles. "

C'était bien vrai après tout, qu'elle parle comme une enfant de trois ans si cela lui convenait, mais qu'elle ne vienne pas le faire près des oreilles du duc, celles-ci étaient  habitué à un langage plus recherché tout de même. Enfin soit, revenons à cette fichue lettre… Que le duc n'était visiblement pas pressé de lui remettre. L'avait-elle mérité en fin de compte ? Il en doutait fortement, voilà pourquoi il n'avait pas envie de lui simplifier la tâche alors qu'elle ne faisait rien pour se montrer tout simplement polie ou utile. Mais visiblement peu patiente aussi, à croire qu'elle cumulait les défauts, la jeune fille ne tarda pas à réclamer sa lettre… Et pas n'importe comment, en le tutoyant et en le menaçant… Si elle n'abusait pas un peu ? Beaucoup même, le duc Barma n'était certainement pas le genre d'homme à craindre une enfant, que celle-ci crois avoir de l'influence dans la noblesse ou pas. Là, elle poussait le bouchon un peu trop loin, qu'elle aille donc au diable cette petite gourde ! Prenant la lettre à peine écrite entre ses mains, Rufus ne tarda pas à lui montrer d'un air neutre avant de la déchiré en morceau qu'il balança sans aucune considération pour la personne qui ferait le ménage après. Il prit ensuite un ton froid et impérieux pour répondre à l'effrontée.  

" Sur un autre ton petite peste, la vermine doit apprendre à tenir sa langue. " Fit-il en remettant son éventail devant son visage, comme si le simple fait de respirer le même air qu'elle allait le contaminer. " Tu leur diras quoi ? Que je voulais des informations ? Je vais t'en donner une d'information moi et gracieusement pour une fois. Les Barma veulent toujours une contrepartie, tout le monde le sait et si par miracle les Bezarius ont échappé à cette information, court donc leur apprendre ! Leur bêtise sera alors moins frappante ce soir comme cela. "

Si Rufus était énervé ? Non, il en avait tout simplement assez de cette fille qui se prenait pour son égal. Evidemment qu'il avait demandé quelque chose en retour, il demandait toujours quelque chose. Qui donc pensait qu'il faisait les choses à titre gratuit ? Pas les Bezarius, ou du moins l'espérait-il, sinon cela serait désespérant. Mais mauvaise idée de fille bourrée ou pas, la petite insistait, menaçant même de partir… Pardon ? C'était une menace ça ? Mais qu'elle parte donc ! Rufus n'en avait rien à faire, du moment qu'elle ne lui remettait aucune informations, si tenté qu'elle puisse en posséder, elle ne lui servait à rien. Il n'avait pas que cela à faire après tout, autant couper court à cette visite désagréable. Se levant de son canapé tandis que la jeune femme regardait son oiseau adoré d'un air étrange, le duc fit quelques pas avant de tendre son bras tenant son éventail pour lui montrer la porte avec un sourire mauvais.

" Tu te souviens où se trouve la porte je suppose ? Tu sais, cette ouverture faite dans un mur pour permettre aux gens d'entrer et de sortir à leur guise ? "

Si Rufus allait la supplier de rester ?... Non mais vous rêvez ?! Si elle voulait partir, bon débarra, il valait mieux même, cela lui évitait l'effort de la renvoyer à coup de pied aux fesses. Le duc retourna donc tranquillement vers ses livres et son oiseau, bien décidé à ignorer cette personne méprisable à ses yeux. Il l'avait bien assez supporté puisque cela ne lui avait rien rapporté, quel perte de temps tout de même, il voulait bien être patient, mais là.

[HRP/ Dehors ? – sbaf- Rufus est méchant, il ne l'invite même pas à rester dîner – re sbaf – Bref, tu peux conclure je pense o/ ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Merci à Lyria pour cette superbe sign *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 4125
Age : 26
Personnages préférés : Oz, Gil, Leo, Echo
Double comptes : Zion & Alowin

Feuille de personnage
Nom & prénom: Ayumi Hasegawa
Nom du Chain : Ketsueki
Groupes:


MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   6th Août 2013, 05:39

Plus le temps passait, plus notre adolescente essayait de comprendre ce qui se passait autour d’elle et perdait la raison de sa venue chez le Duc Barma. Euh, c’était bien son nom déjà hein ? Se frottant un peu les yeux, la chaleur était en train de l’assommer de plus en plus et notre adolescente n’avait qu’une seule envie. Faire un bon petit somme et manger quelque chose pour se remplir l’estomac… Ayumi n’arrivait pas à se sortir de la tête que l’oiseau devait avoir un goût vraiment super. Il faut dire que rare sont les personnes qui n’aimait pas la volaille non ? Voir même le canard, mais ça, l’albinos n’en avait jamais mangé, donc elle ne pouvait pas connaitre son goût et préférait le comparer à un bon poulet ! Tournant sa tête vers le Duc Barma, ce dernier commença à lui dire quelque chose qu’elle n’arrivait pas du tout à comprendre. De quoi ça condition ? Il voulait dire parler avec des filles ? Levant la tête vers le plafond, la petite essaya de comprendre ce que la phrase voulait dire, mais en vain. Il faut croire que l’alcool commençait même à déteindre sur son moyen de compression en plus de sa manière bizarre de parler.

Puis la conversation continua comme si tout était à sens unique. Rufus venait de lui dire qu’elle était une petite peste. Ce qu’elle comprit ? La demoiselle regarda autour d’elle comme si un insecte allait leur grimper dessus sans comprendre que l’homme était en train de s’adresser à elle. Se grattant un peu la joue, une mine d’incompréhension arriva sur son visage pour montrer qu’elle n’avait vraiment rien compris. Puis un autre événement attira son attention. La lettre qui devenait d’être déchirée et lancée par terre. N’y voyant plus vraiment très clair, Ayumi crut voir des petits morceaux de papiers de toutes les couleurs lâchant un « ooooh » comme si l’enfant était impressionnée par quelque chose. Oui ma Ayu, une fois que tu seras rentrée, une bonne nuit de sommeil te fera le plus grand bien ! Car l’alcool alors que tu es à jeun, il n’y a rien de pire pour avoir de mauvais effets…
Puis quand le Duc commença à dire parler de la famille Bezarius, d’informations et de choses bien trop compliquées, son cerveau se mit soudainement sous OFF. Trop de mot qui revenait et qui semblait avoir aucun sens. La seule mauvaise réaction que la petite ait eue, ce fut que ses yeux passèrent 3-4secondes aux jaunes quand le nom de famille d’Oz fut évoqué. Avec le ton de la voix et même avec l’alcool, ses sens étaient en éveillés quand il s’agissait de son fiancé. Heureusement pour les deux personnes, le mot Bezarius ne sortit plus de la bouche de Rufus et notre adolescente se calma donc plutôt rapidement bien que cette étourderie pouvait lui être fatale si le Duc l’avait remarqué…

Finalement, l’homme se leva en lui montrant la sortie et lui disant de partir rapidement et qu’elle devait en quelque sorte dégager. Bon, ce n’est pas Ayumi qui allait dire non ! C’est lui qui aurait des problèmes si la lettre n’arrivait pas à bon port. Se levant donc, l’albinos n’eut le temps de faire que deux petits pas avant de retomber de l’autre côté du canapé. Bon, là, c’était fichu pour que l’albinos puisse partir du Manoir Barma. Faisant un grand soupir en se demandant pourquoi le sol bougeait sous ses pieds, la petite se coucha littéralement sur le canapé.

« Je n’arrive plus à marcher. Le sol il veut partir ! Il bouge trop rapidement. »

Parlant avec la tête dans un coussin, notre petite contractante ne savait plus vraiment quoi faire. Se mettant bien sur le ventre, notre amie se laissa petit à petit partir et emportée par la fatigue. Finalement, Ayumi s’endormit sur le canapé du Duc Barma. Super, ce n’était pas le meilleur endroit pour faire un petit somme en espérant que quelqu’un des Bezarius vienne la chercher ou qu’on la laisse décuver simplement. Que Rufus soit content ! Au moins, la petite n’était pas du genre à ronfler facilement. Par contre, elle aimait bien marmonner en disant n’importe quoi. Enfin, c’était parce que l’alcool continuait de faire mauvais effet…

( Voilà ! Dis-moi sur skype ou MP pour toi le RP et fini, où si tu veux encore dire un truc ! )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
†Parce que mon cœur, mon âme ainsi que mon corps n'appartiennent qu'à toi Oz. †
23.07 Oz ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-abyss.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand je vous disais... Que je n'aimais pas les tomates ! ( PV Rufus )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Manoir Barma :: ♠ Hall & Couloirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)