AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   6th Février 2013, 09:04

Qu'est-ce qu'une journée ordinaire ? N'importe qui répondrait que c'est une journée sans événement particulier et qu'on oublie bien vite. Mais chacun a une idée différente sur son contenu.
C'était par un beau temps, l'été arrivait à sa fin mais sa chaleur était décidée à s'attarder – pour le plus grand bonheur des personnes faisant des batailles d'eau près des fontaines. Heileen pensait bien vivre une journée comme les autres cette après-midi là, dans la rue marchande, le soleil dans les yeux. Le matin même sa mère lui avait demandé de faire quelques courses après avoir fini sa journée d'apprentissage, la voici donc qui faisait sonner la cloche de leur magasin de fruits et légumes attitré à l'heure où les ombres commencent à s'allonger
Alors que la demoiselle attendait à l'entrée que ses yeux s'accoutument au changement de luminosité, elle fit rapidement le tour des lieux du regard ; elle fut à peine surprise de voir cet homme au milieu des personnes présentes. Non, « cet » ne se référait pas au maraîcher qui discutait gaiement avec une cliente et qui gênait le passage par la même occasion, mais à l'autre qui cherchait son bonheur entre les rangées de cageots posées sur les présentoirs. Grand, pas bien plus vieux qu'elle, les cheveux bruns en pagaille complète, pas très épais, il l'intriguait beaucoup du fait qu'elle le voyait souvent si ce n'était pas toujours faire ses courses en même temps et au même endroit depuis déjà quelques mois – elle allait finir par croire qu'il la suivait, ce qui est la meilleure manière de faire stresser un sorcier.
Bien décidée à rentrer le plus tôt possible, la brunette fit abstraction de cette idée farfelue pour réunir rapidement tout ce qui était indiqué sur le petit bout de papier qu'elle tenait à la main. Après un quart d'heure passé entre les étales, elle se mit dans la file d'attente de la caisse. Deux ou trois
personnes étaient sorties après avoir payé, quand elle se rendit compte que la personne après elle n'était autre que l'intriguant jeune homme potentiellement monomaniaque. La sorcière sentit son pouls augmenter légèrement, mais garda son calme et continua à avancer en pensant à tout et à rien. Une fois devant l'un des deux employés chargés de l'encaissement, elle étala machinalement les produits prélevés dans l'échoppe, sortit toute la monnaie que sa mère lui avait confié et commença à remettre ses achats dans son sac quand le caissier lui adressa la parole, lui faisant redresser la tête.

-Pardon ?
-Vous n'avez pas assez de monnaie.

Ah ! En voilà une bonne : ayant un côté trésorier sa mère lui donnait toujours le montant nécessaire, Heileen ne prenait donc jamais de monnaie supplémentaire – une erreur qui se révélait maintenant dans toute sa grossièreté. Elle n'avait que trois choix : premièrement, partir en laissant les achats et peut être revenir plus tard. Deuxièmement, négocier. Troisièmement, demander de la monnaie à quelqu'un.
La première et la troisième furent rapidement rayées : elle ne pouvait pas rentrer les mains vides, mais le temps de faire l'aller retour jusqu'à chez elle le magasin fermerait peut être, et elle se sentait incapable de demander de l'argent. Ne restait plus que la deuxième. La jeune femme inspira profondément en s'apprêtant à de longues minutes de marchandage quand elle entendit le bruit de pièces tombant sur le bois.

-Et avec ca, ca ira ? Dit une voix neutre près d'elle

Ses yeux s'écarquillèrent alors que le caissier comptait les pièces pour rendre la monnaie. Le jeune brun venait de lui prêter ce qu'il lui manquait ! Elle rangea en vitesse ses emplettes puis se retourna vivement vers lui, qui était déjà en train de payer pour les siennes.

-Merci beaucoup ! Je suis vraiment gênée, puis-je faire quelque chose pour vous remercier ? Mon nom est Heileen.

Qu'on se le dise, Heileen n'aime pas avoir de dettes. Même si cette personne l'a aidé de son plein gré, pas question de le laisser partir sans avoir fait quoi que ce soit en retour !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 8th Avril 2013, 08:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 609
Age : 23
Personnages préférés : Break, Sharon, Jack, Gil, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom: Finn Baskerville
Nom du Chain : Naaru Irwin
Groupes:


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   10th Février 2013, 12:40

Légumes. Qui va râler parce qu'il n'y a que des légumes dans ce sac de courses ? Nana. Mais Nana râle pour tout et Nana fait des fixettes bizarres et à cause de Nana cela fait plusieurs mois qu'il n'a pas acheté de concombre. Et Finn aime le concombre. Donc aujourd'hui, c'est décidé, il en achète. Puisque la lubie du Chain sur cet aliment semble passée - comprendre qu'il n'en a pas entendu parler pendant deux semaines, temps minimal nécessaire avant de pouvoir considérer l'animal comme étant sevré - il est temps pour le concombre de faire son grand retour triomphal dans la cuisine du duo ! Enfin, la cuisine de Finn. Nana a encore interdiction formelle et à vie d'y mettre les pieds pour cuisiner. Les missions pour mettre sa vie en danger, c'est amplement suffisant. Pas besoin d'avoir un empoisonneur sur pattes à domicile en plus. Bref.
Comme souvent, il a demandé au Chain dont il est question ici d'écrire sur la liste de course ce qu'il veut. Franchement, Finn se demande neuf fois sur dix pourquoi est-ce qu'il s'embête à faire cela. C'est vrai, le Chain demande très souvent des trucs complètement improbables et farfelus dont l'utilité échappe complètement à son contractant. Une fois, il a demandé de la nourriture pour chien. Pourquoi ? Hein, pourquoi ? Finn avait ce jour là soupçonné que le Nana, dans un élan de bonté soudaine ou juste pour expérimenter, héberge un/des chiens/chiots dans son dos. Alors il les avait cherchés pour, bien évidemment, ne pas les trouver. Et puis après il a refait un tour pour vérifier si y'avait pas autre chose. Des fois que, vous savez... Rien trouvé non plus alors il a cessé sa paranoïa et conclut ce qu'il pensait depuis le début : il manque plusieurs cases à Banana. Mais bon, c'était déjà un fait avéré et, qu'on se rassure, Naaru en pense autant de son contractant. Ils sont quittes.
En attrapant les diverses choses dont il a besoin - principalement de quoi ramener le frigo à la vie - il remarque du coin de l'oeil une fille. Enfin, élaborons un peu plus. Ce n'est pas une fille, mais la fille qu'il croise extrêmement souvent quand il va faire les courses. Certes croiser les mêmes personnes quand on va toujours au même endroit paraît logique. Mais de là à la croiser presque à chaque fois... Il n'y va pas trois fois par semaine, loin de là, il n'en a ni le temps ni l'envie. Mais quand il y va, deux fois sur trois elle est là à faire ses courses elle aussi. Peut-être qu'il devrait y aller à un autre moment de la semaine, pour voir. Et changer de lieu. Mais en même temps, s'il change il va se perdre. Ici ce n'est pas très loin de chez lui et il connait le chemin par coeur. Connaissant le Baskerville, il lui faut au moins ça pour pouvoir faire l'aller-retour sans problème. Donc il vient toujours ici non pas parce que le lieu lui plait particulièrement, mais juste parce qu'il sait parfaitement y aller. Quant au fait qu'il s'y retrouve souvent dans les même tranches horaires, c'est principalement lié à son travail. L'officiel comme l'autre. Bref ceci étant dit, c'est peut-être bizarre, mais il ne s'interroge pas plus que cela sur ce fait non plus. Peut-être qu'elle habite juste à côté et voilà tout. Il l'a juste remarquée parce qu'il la croise souvent. Passons. Après encore un certain temps dans les étalages, il finit par rejoindre la caisse afin de régler ses achats. Il se trouve que la personne juste devant lui est la fille de tout à l'heure, mais, sur le coup, il n'y prête pas attention, un peu perdu dans ses pensées. C'est la voix de la jeune femme qui le ramène dans le présent. Il n'a rien suivi, mais la conversation est très bien résumée par le "vous n'avez pas assez de monnaie" du commerçant. L'homme glisse un regard vers la demoiselle, qui n'a pas l'air de vouloir juste abandonner un des achats.
Bah...

- Et avec ça, ça ira ?

Joignant le geste à la parole, il dépose quelques pièces sur le comptoir. Pièces qui semblent faire l'affaire, il ne devait vraiment pas manquer grand chose pour faire le compte mais bon... Un commerçant et un commerçant, s'ils épargnent tout le monde, il sont perdants à l'arrivée. Si on demande à Finn pourquoi il a fait ça, il haussera les épaules. Et ajoutera qu'il n'avait pas envie d'attendre pendant que les deux marchandent, il aimerait bien rentrer chez lui.
Tandis qu'il paie pour ses propres courses cette fois, l'inconnue-du-magasin s'adresse à lui :

- Merci beaucoup ! Je suis vraiment gênée, puis-je faire quelque chose pour vous remercier ? Mon nom est Heileen.

Quelle drôle d'histoire qu'ils se soient croisés si souvent pour ne s'adresser la parole qu'ici et dans ces circonstances. En récupérant ses achats rapidement, il dit à Heileen :

- De rien.

Il salue ensuite le vendeur, puis commence à se diriger vers la sortie, suivi de la jeune femme. Il poursuit alors la conversation par la réponse à sa question :

- Il n'y a pas à être gênée ni à me rembourser, Heileen. Joli prénom au passage.

Enfin dehors ! Pour le coup, à la belle saison le temps est plus agréable dehors que dedans. C'est mieux que de passer l'hivers à fuir le froid par tous les moyens. Et puis, le bonheur, ne plus faire l'oignon, éviter d'avoir plein de couches. Juste un t-shirt, un pantalon, et hop. Du coup la cape quand il est en mission tient trop chaud, mais bon. Pour en revenir au sujet principal, Heileen lui a donné son prénom mais lui n'a pas donné le sien. Et, tant qu'à faire, c'est bien plus agréable de pouvoir mettre un prénom sur une tête que l'on croise souvent.

- Je m'appelle Finn. C'est drôle qu'on ne se soit jamais parlé avant, on se croise souvent. Vous ne faites vos courses qu'ici ?

Parce que lui, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org/
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: RE L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   11th Février 2013, 08:57

Quelle sensation étrange ! Cet homme qu'elle voyait régulièrement sans savoir qui il est était maintenant en face d'elle. Mieux, ils étaient en train d'entamer une discussion ; après lui avoir dit « de rien » et salué le vendeur, il s'était dirigé vers la sortie et c'est tout naturellement qu'Heileen l'avait suivi – sentir le vent en passant la porte lui fit un bien étrange. Une fois dehors, il avait commencé à parler.

-Il n'y a pas à être gênée ni à me rembourser, Heileen. Joli prénom au passage.

Une réponse qui lui fit froncer les sourcils intérieurement : elle la redoute à chaque fois qu'elle veut retourner une faveur. Il n'avait peut être pas pour objectif un quelconque bénéfice en l'aidant – d'ailleurs, cela ne lui avait certainement servi qu'à ne pas s'éterniser dans le magasin, mais il l'avait fait et c'était le principal selon la tête de linotte. Se sentir endettée, ce n'est pas plaisant. Alors qu'elle préparait sa réponse, l'homme continua à parler.

- Je m'appelle Finn. C'est drôle qu'on ne se soit jamais parlé avant, on se croise souvent. Vous ne faites vos courses qu'ici ?

Ah, ce visage devenu familier avait désormais un nom ; cette remarque passa furtivement dans l'esprit d'Heileen avant que la suite ne lui change les idées. Tiens, lui aussi s'en était rendu compte, bien que la sorcière ne s'occupe jamais des courses plus d'une fois par semaine et qu'elle ne soit pas la seule chez elle à les faire. Finn avait raison sur un point : cette situation était amusante, la demoiselle sourit donc.

-C'est gentil merci, maman me dit souvent qu'il a un sens sans jamais préciser lequel. Et j'ai une dette envers vous ; que diriez-vous de m'accompagner jusqu'à chez moi, que je puisse vous rembourser ? Vous n'aurez pas à rentrer à l’intérieur.

Elle avait bien insisté sur le « que je puisse vous rembourser », puis s'était placée à la gauche de Finn et s'était mise à marcher lentement en l'incitant à la suivre d'un petit geste de la tête. Heileen n'habitait pas loin, et elle comptait bien trouver de la monnaie pour son interlocuteur. Mais en attendant, pourquoi ne pas faire plus ample connaissance ? De toute évidence, le brun avait autant l'intention de faire les courses en même temps qu'elle qu'un chien en a de laisser passer un os à moelle sans le manger ; il n'y avait donc pas besoin d'être sur ses gardes, et il est plus agréable de parler avec une personne qui marche avec vous que de l'ignorer en passant le trajet dans un mutisme inconfortable.

-C'est vrai, je vous vois presque à chaque fois. Nous achetons tous nos fruits et légumes ici, et vous ? Vous habitez dans le quartier ?

Tout en parlant la sorcière continuait à avancer lentement, Finn à côté d'elle. Ils avaient le soleil dans le dos, position bien plus agréable pour les yeux que celle qu'elle avait avant de rentrer dans le magasin - et qui permettait à la jeune femme de voir ce qui se passait autour d'elle. Si ça n'avait pas été pour l'homme à côté d'elle, sa journée aurait été aussi tranquille que celle des personnes alentours ; mais la jeune femme n'ayant rien contre les nouvelles rencontres, elle se dit que c'était aussi bien ainsi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 609
Age : 23
Personnages préférés : Break, Sharon, Jack, Gil, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom: Finn Baskerville
Nom du Chain : Naaru Irwin
Groupes:


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   20th Février 2013, 12:19

Une fois engagée, la conversation semble se continuer assez naturellement, presque comme s'ils se parlaient régulièrement. Ce qui n'est, on le rappelle, absolument pas le cas. Se croiser si souvent sans se parler rend presque l'autre familier. Familier sans l'être, en fait. Un peu - et la comparaison est douteuse, oui - comme la boulangère - ou le boulanger, pas de discrimination - a qui l'on va acheter quotidiennement son pain et avec qui on échange quelques politesses et parfois deux trois phrases, qui nous est donc très familier, et dont on ne sait pourtant rien. Sans vouloir réduire l'humain à un objet, c'est ce qui s'appelle faire partie du paysage.

- C'est gentil merci, maman me dit souvent qu'il a un sens sans jamais préciser lequel. Et j'ai une dette envers vous ; que diriez-vous de m'accompagner jusqu'à chez moi, que je puisse vous rembourser ? Vous n'aurez pas à rentrer à l’intérieur.

Sa question n'en est pas tant que ça une puisqu'elle l'incite plus ou moins à la suivre. Dans la direction qu'il comptait prendre pour le moment. Mais si jamais la direction dévie... Il a fait ça pour gagner du temps, qu'il n'a pas envie d'être à deux doigts de le perdre. Et puis, comment avouer qu'un détour risque fort de le perdre et qu'il va mettre trois plombes, sacs de courses au bout des bras, à retrouver son chemin ensuite sans avoir l'air trop stupide ? Réponse : y'a pas moyen. Bref, tant que les directions concordent, il n'y a pas de problème. Néanmoins, il continue à penser qu'il n'y a pas besoin de remboursement. Parce que sinon, il ne serait pas intervenu de lui-même.

- Réellement, il n'y a pas besoin de me rembourser, c'était trois fois rien vous savez, on ne peut pas parler de dette.

Il allait ajouter une deuxième phrase disant que le marchand l'aurait sûrement laissée filer au final mais s'arrête là. Parce que ce n'est pas forcément vrai - sérieusement, en plus les prix ont l'air d'avoir augmenté - et qu'en plus il passerait pour le mec qui ne voulait pas attendre. Ce qui n'est pas faux du tout et dont il se fiche pas mal au fond, mais tant qu'à faire. Passons. La jeune femme est souriante, ce qui est bien plus agréable que tous ces gens qui tirent la tête. Pas que Finn s'en soucie vraiment, il se fiche des gens. Du moins de la plupart. Ce qui n'empêche pas que quelqu'un qui sourit soit agréable quand même.

- C'est vrai, je vous vois presque à chaque fois. Nous achetons tous nos fruits et légumes ici, et vous ? Vous habitez dans le quartier ?

Presque à chaque fois, ah bah ça...

- Pareil, j'habite en effet dans le quartier. C'est proche et pratique.

Pour ne pas se perdre surtout.
En avançant tranquillement, il se fait la réflexion qu'ils ont l'air d'avoir le même âge ou presque et qu'à discuter ainsi comme s'ils ne venaient pas juste de se rencontrer, ils pourraient tout aussi bien achever de briser la glace. Alors il reprend la parole :

- On pourrait se tutoyer, on doit avoir le même âge ou presque.

Meeenteur, il a un siècle de plus. Au moins. Qu'importe, cela ne compte pas.

- Et pendant qu'on parle du marchand, ses prix n'ont pas augmenté ?

Quoi ? Ce n'est pas comme s'il pouvait aller demander à l'homme lui-même, il se verrait probablement répondre que s'il n'est pas content, il n'a qu'à aller voir ailleurs et ça l'aurait juste énervé pour rien. Donc autant en parler à une autre personne de la clientèle du dit homme. Le contractant ajoute en marmonnant à moitié :

- Et bien sûr il ne prévient personne.

Grr grr, vilain marchand. En même temps il n'ira pas afficher qu'il pratique des prix plus haut si c'est le cas. Ok c'est décidé, demain il embarque Nana - alias la carte - et ils vont aller faire le tour des vendeurs du coin pour voir si ce n'est pas moins cher ailleurs. Il n'y aura plus qu'à retenir le chemin ensuite, mais c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org/
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   22nd Février 2013, 22:30

Maintenant qu'elle y réfléchissait, Heileen se demandait si elle n'avait pas déjà vu Finn dans son quartier. Mais bon sa mémoire n'étant pas une valeur sure, mieux valait ne pas essayer d'y chercher une information du genre « ai-je croisé tel inconnu au milieu de tous les habitants du coin ? », cela prendrait un temps fou. En tout cas, le jeune homme semblait vouloir insister sur le fait que le rembourser n'était pas une nécessité. A croire qu'il était gêné, ... Ou qu'il était pressé de rentrer chez lui et qu'un détour était une perte de temps. Enfin il semblait s'être résigné vu qu'ils marchaient dans la même direction.

-Pareil, j'habite en effet dans le quartier. C'est proche et pratique.

Ah ! Donc elle n'imaginait peut-être pas des choses en pensant l'avoir déjà vu près de chez elle. Qui sait, il se pourrait qu'il y ait encore de l'espoir pour sa mémoire.

-On pourrait se tutoyer, on doit avoir le même âge ou presque.

Voilà de quoi surprendre agréablement la sorcière. Cette conversation devenait intéressante. Serait-elle en train de se lier d'amitié avec Finn ?

-Oui, si ça ne te dérange pas !

Apparemment non. Décidément, le tutoiement est plus confortable.

-Et pendant qu'on parle du marchand, ses prix n'ont pas augmenté ?

Il continuait la discussion de lui-même. Cela montrait qu'il ne trouvait pas leur parlotte désagréable, non ?

-Ils ont tous augmenté leurs prix, mais je me demande bien pourquoi ! Celui-ci reste parmi les moins chers. Régulièrement nous comparons les prix pour être sures de dépenser le minimum.

Elle allait continuer en disant qu'en plus ses produits étaient de bonne qualité, mais son regard fut attiré par un petit animal roulé en boule contre un mur. De quoi faire s'arrêter net tout zoophile qui se doit, celle-ci en particulier. Elle se retourna vers son interlocuteur.

-Je peux te demander de prendre mes courses ?

Le jeune homme accepta, libérant les mains de la jeune femme qui s'approcha lentement de la bête. C'était un très jeune Husky, il ne devait pas avoir plus d'un an. Le pauvre devait être à l'abandon, il était sale et maigre. En la sentant approcher, le chiot leva le museau pour la regarder et eut un grognement de gorge, certainement que la faim le rendait agressif. Heileen tendit la main vers ses narines pour qu'il la sente et se mit à lui parler pour le calmer.

-Viens, je ne te veux pas de mal.

Montrant sa deuxième main, elle lui tendit un petit morceau de viande séchée parmi les nombreux qu'elle transportait pour les animaux des rues. Le petit animal se jeta dessus pour le dévorer sans quitter la femme des yeux. Quand il eut fini, la brunette le caressa puis se redressa pour récupérer ses provisions, mais elle sentit soudainement un poids contre sa jambe. Le Husky devait bien l'aimer parce qu'il était en train de se frotter contre elle pour marquer son territoire, la faisant fondre. Qu'il était mignon ce petit ! Maintenant impossible de le laisser ici, la jeune se pencha donc pour le prendre dans ses bras. Une fois de nouveau debout, le petit ne mit pas longtemps à s'endormir, accaparant ses deux membres supérieurs. C'est donc avec un petit sourire gêné et un regard d'excuse qu'elle demanda à Finn

-Tu veux bien garder mes sacs s'il te plaît ? J'ai l'impression que ce chiot m'a adoptée.

L'animal eut alors un petit ronflement d'aise, comme pour appuyer ses dires.

[HRP : voilà pour le plan "sauvons le Husky", j'éspère que ca te va x)]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 609
Age : 23
Personnages préférés : Break, Sharon, Jack, Gil, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom: Finn Baskerville
Nom du Chain : Naaru Irwin
Groupes:


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   2nd Mars 2013, 12:54

- Ils ont tous augmenté leurs prix, mais je me demande bien pourquoi ! Celui-ci reste parmi les moins chers. Régulièrement nous comparons les prix pour être sûres de dépenser le minimum.

Ah, si la comparaison a déjà été faite, la flemme lui commande de croire Heileen sur parole et de ne pas faire les vérifications lui-même. Si monsieur le Marchand reste moins cher que ses compatriotes, alors il continuera à aller là-bas. Rien que pour lui avoir fait garder un client, il aurait dû, ce cher marchand, laisser la jeune femme filer sans la monnaie qu'il lui manquait. Voilà. Bref, fin de l'histoire du vendeur de légumes et de ses clients tous plus radins les uns que les autres. Mais hey, quand on risque sa vie pour gagner son salaire une bonne partie du temps, on apprend à y tenir. Cela dit, il n'est toujours pas à la poignée de centimes près, notamment celle qu'il a laissé à la jeune femme. Enfin visiblement, il n'y a aucun échappatoire. Il survivra et puis, Heileen n'est quand même pas de compagnie désagréable, loin de là.

L'attention de sa camarade de courses semble soudain se porter ailleurs que sur la conversation, puisqu'elle s'interrompt.

- Je peux te demander de prendre mes courses ?

L'homme hausse un sourcil mais accepte quand même sans trop comprendre le pourquoi du comment. C'est là qu'il détourne enfin la tête vers la petite boule de poil contre un mur en entendant un gémissement. Oh. C'est qu'il a l'air mal en point celui-là. La jeune femme s'en approche et le pauvre chiot ne peut que grogner, incapable de se déplacer. La scène ne fait ni chaud ni froid au Baskerville pendant ce temps, il se contente d'attendre. Attendez, il a déjà du mal avec les humains, les animaux sont carrément hors-jeu. Ce n'est pas lui qui irait s'occuper d'un chien ou d'un chat. Merci bien, il a déjà un Chain.

Visiblement, elle sait y faire avec les animaux. Elle lui parle, lui montre ses mains et qu'elle n'est pas un ennemi... Ouais en fait, on amadoue les humains en situation de combat de la même manière. Quand ce n'est plus que l'instinct qui domine. Cette étrange remarque mentale à part, l'homme attend patiemment en observant la scène, seulement un peu curieux de voir comment cela va se passer. Et si elle se faisait mordre, hein ? Bon c'est vrai que l'animal n'a pas l'air farouche et même plutôt jeune et relativement docile. Étrange pour un chien des rues, ils ont plutôt tendance - du moins quand ils y sont depuis un moment - à être méfiants et agressifs. Un moment avec la garde baissée peut bien se révéler être le dernier. Mais Heileen sort magiquement de la nourriture de sa poche et tout de suite l'animal n'est plus si réticent. Bon ce n'est pas si magique que cela, Finn a bien des bonbons à la fraise mou qui traînent dans une poche la plupart du temps pour son Chain - l'animal est pointilleux et c'est le seul et unique moyen de le faire sortir de sa bouderie quand il n'a plus assez de force pour se lever. Nana est un spécimen unique, même s'ils le sont tous. Au moins certains ont l'avantage de ne pas savoir parler.

Et vlan, l'animal - le chien, pas Nana qui n'est pas l'objet de l'histoire ici - finit par devenir soudain grand ami avec la jeune femme. Le pouvoir de la nourriture. Qui marche aussi, une fois de plus, sur les humains. On excusera les comparaisons, mais Finn voit souvent au plus simple. Ensuite, Heileen se penche pour prendre l'animal dans ses bras et se redresser avec.

- Tu veux bien garder mes sacs s'il te plaît ? J'ai l'impression que ce chiot m'a adoptée.

... C'est bien un truc de fille ça, elle s'est laissée attendrir en deux secondes. Pourquoi si un homme - un mâle - acceptait de la nourriture avec l'air le plus innocent du monde et venait ensuite faire un câlin de remerciement, le tout à une parfaite inconnu, il ne serait pas aussi bien reçu que le chien ici, hein ? Et qu'on ne dise pas que ce sont les poils, un homme avec une fourrure pareil, ça s'appelle un chimpanzé et... Mince, le chimpanzé serait sûrement aussi bien traité que le chien. Il y a arnaque quelque part là. Bref.
Finn hausse les épaules et hoche la tête positivement à la demande d'Heileen. De toute façon il a déjà les sacs en main, autant continuer hein. Il dit alors sur le ton de la conversation :

- Ok. Tu comptes en faire quoi ?

Le soigner, le nourrir, lui offrir un toit au moins temporairement, banane. Rien de tout cela ne lui traverse le cerveau bien sûr.

Ils reprennent leur route, sacs en main pour l'un, chiot dans les bras pour l'autre. Joli duo. Au regard que certaines lancent au chiot, plus d'une le trouve mignon. Ne revenons pas sur la réflexion de tantôt, mais il y a définitivement triche. Enfin, qu'on n'aille pas non plus penser qu'il voudrait être à la place du chiot hein, il a décidé d'être sage depuis l'autre fois avec Aiko et s'y tient très bien, merci beaucoup. Pour éviter de laisser la conversation tomber dans les méandres du silence - n'est pas bavard qui veut -, il relance rapidement :

- Sans vouloir être indiscret, à part sauver des chiots dans la rue - il sourit ici gentiment pour montrer qu'il n'est pas en train de se payer sa tête, ne pas être supporteur de la cause animal ne signifie pas qu'il rit de ceux qu le sont - et faire tes courses au même endroit que moi, tu fais quoi ?

Sous entendu comme activité à plus ou moins plein temps, bien sûr. Après tout, il est un peu curieux, quand même, d'en savoir un peu plus sur cette mystérieuse femme qu'il croise si souvent et dont il n'a appris le prénom qu'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org/
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   7th Mars 2013, 07:31

Une fois endormi, le chien ne se faisait remarquer que par de petits ronflements ponctuels. Au moins il ne semblait pas avoir de problème respiratoire. Heileen le couvait su regard, attendrie par sa petite bouille qui était loin d'être encore féroce. Une fois à la maison la priorité serait à son alimentation et à sa toilette, mais avant cela la demoiselle devait faire un effort pour ne pas oublier qu'elle était en pleine conversation avec son collègue client du maraîcher, un homme assez sympathique pour accepter de porter ses sacs de course en plus des siens pour qu'elle-même puisse occuper ses deux bras avec le Husky. L'ignorer pour se concentrer uniquement sur son protégé serait malpoli envers lui, surtout que Finn semblait d'humeur à papoter... Quoi que dire cela d'une personne qu'elle connaissait à peine et donc dont elle ne savait rien était assez prétentieux. Très même, l'occidentale n'avait aucun fait en mémoire, aucune discussion passée sur laquelle se baser pour en juger. N'empêche que le brun n'était pas muet du tout, allant jusqu'à lancer lui-même des sujets. En plus le moment n'avait rien de désagréable, Finn n'avait rien de méchant – il était plus amical que la moyenne.

-OK, tu comptes en faire quoi ?

Question à laquelle il est plutôt facile de répondre, surtout que la baby sitter pour animaux n'en était pas à son coup d'essai - enfin elle n'était jamais tombée sur un chien sans collier jusqu'ici - et sur laquelle ils se remirent en route. L'homme ne devait pas avoir dans ses habitudes de s'occuper d'animaux récupérés dehors, ce qui était le cas de la majorité de la population – mais n'oublions pas qu'Heileen est une passionnée d'animaux hein. Puisqu'on en parle, les Hommes aussi sont des animaux et ils n'échappent pas à la règle.

-Oh le nourrir, le laver, le garder au moins quelques jours...

L'adopter ne lui causerait aucun problème, mais mieux valait attendre au moins une semaine histoire de laisser le temps au propriétaire de se manifester - ce qui s'était produit dans tous les cas précédents, mais dans celui- ci la sorcière doutait que quiconque ne frappe à la porte pour le petit qui semblait avoir déjà passé plusieurs jours dans la rue. Une chance qu'il ait survécu. Elle avait horreur des personnes qui abandonnaient les animaux, mais il faut bien reconnaître que parfois le choix ne se présente pas – hé mais si, les proches et les connaissances ça existe ! - , s'en occuper demande du temps et de l'argent mine de rien.

La jeune femme était en train de se mettre dans une position plus confortable pour elle comme pour le chiot – une série de mouvements qui ne dérangea pas ce dernier le moins du monde - quand son interlocuteur reprit la parole. En l'entendant son visage souriant pivota sur le côté pour l'avoir dans son champ de vision.

- Sans vouloir être indiscret, à part sauver des chiots dans la rue et faire tes courses au même endroit que moi, tu fais quoi ?

Vers la moité de la phrase, la brunette nota qu'un sourire était apparu pour étirer les lèvres de Finn, ce qui lui allait plutôt bien et surtout était bien agréable. Ben quoi, vous n'êtes pas contents vous quand la personne avec laquelle vous parlez sourit ? Non ? Menteurs ! Enfin bref, là n'est pas la question.

-Je vis chez avec ma mère en attendant de finir mon apprentissage pour devenir vétérinaire.

En parlant de sa maman Arianne, la petite occidentale pensa distraitement que cette dernière devait probablement être en répétition à cette heure-ci. Sa troupe préparait un grand spectacle, elle était donc très occupée. Ses pensées se recentrèrent alors sur la discussion.

Heileen allait retourner la question quand, miracle ! Sa mémoire et son sens de l'observation coopérèrent de manière inattendue et rare pour lui fournir une information de la plus haute importance... Ou presque. C'est sur un ton curieux qu'elle parla.

-Et toi ? J'ai vu tes mains, tu manies peut-être l'épée ?

Oh n'allez pas croire que la demoiselle est une experte dans le domaine. C'est juste qu'elle connaît pas mal de monde, dont quelques bretteurs qui ont des mains semblables à celles de Finn. L'avantage d'être sociable, c'est qu'on voit énormément de personnes différentes et que donc on en apprend pas mal sur les caractéristiques que peuvent présenter tels ou tels individus. C'était un talent - inutile certes mais qui reste un talent - acquis après des années d'entraînement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 6th Avril 2013, 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 609
Age : 23
Personnages préférés : Break, Sharon, Jack, Gil, Elliot

Feuille de personnage
Nom & prénom: Finn Baskerville
Nom du Chain : Naaru Irwin
Groupes:


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   6th Avril 2013, 06:20

Ils se remettent donc en route, la jeune femme avec un animal dans les bras et l'homme avec plus de sacs qu'initialement. Enfin, entre les deux, cela reste elle qui a sûrement la chargement le plus important. Et pas forcément en terme de poids. D'ailleurs, comment fait ce chien pour dormir ainsi transporté est au delà de la compréhension du contractant. Mais bon, après tout, si l'animal est réellement très fatigué... Pourquoi pas. Les bébés arrivent aussi à dormir quand on les porte d'ailleurs. Étrange phénomène.

- Oh le nourrir, le laver, le garder au moins quelques jours...

Au moins comme dans et plus si affinités ? Elle a conscience que ça grandit ces bêtes là ? Que vu la taille du chiot déjà, l'adulte sera probablement conséquent ? Sûrement que oui. Enfin, personne ne s'approcherait ainsi d'un chiot égaré sans s'y connaître un minimum, non ? Pour tout dire, Finn n'en sait rien et se gardera bien de faire tout commentaire à ce sujet. Ce n'est pas lui qui apprendra à qui que ce soit à s'occuper d'un animal. Même s'il traitre régulièrement son Chain de bestiaux - quoi, il faut avouer que des fois la frontière est mince.

A sa question sur ses activités de la vie de tous les jours, la jeune femme se tourne en souriant vers lui. C'est marrant, maintenant ils pourront se saluer quand ils se croiseront chez le marchand.

- Je vis chez avec ma mère en attendant de finir mon apprentissage pour devenir vétérinaire.

Et le mystère de ses facilités avec les animaux est donc résolu !

- Oh, ça explique ton approche avec ce chiot.

Mis à part ça, l'homme s'en doutait un peu mais voilà la confirmation qu'elle est probablement plus jeune que lui. Cela se voit, de toute manière. Affaire classée là aussi. C'est toujours amusant de croiser régulièrement des inconnus parfaits et d'un jour en apprendre sur eux. Enfin, Finn ne fait pas partie des gens qui se seraient posés des questions ou auraient fait des suppositions, donc la partie amusement lui est moins visible. Même s'il apprécie quand même la compagnie de l'apprentie vétérinaire. Elle reprend d'ailleurs la parole d'un ton curieux :

- Et toi ? J'ai vu tes mains, tu manies peut-être l'épée ?

S'il n'avait pas les mains prises, il les observerait de plus près avec un air intrigué. Là, vu qu'elles sont bien prises, il n'a que l'air intrigué sur le visage. C'est bien observé. D'autant plus que lui, il ne se rend pas spécialement compte de l'état de ses mains à force de manier des lames. Rien de dramatique vu qu'il porte des gants la plupart du temps, mais visible quand même. Il n'a aucune raison de mentir à Heileen, sans pour autant avoir à lui dire ce qu'il fait vraiment, bien sûr. Voyons, pas besoin de lui raconter ce qu'il peut bien faire avec une épée. Il lui répond donc :

- Bien vu, c'est le cas. Cependant c'est plus une sorte de passe-temps, je travaille comme cuisinier.

Ha, on dirait pas hein ? Qu'on se rassure, il ne s'y voyait pas non plus. Mais quand il cherchait du travail, il n'avait pas d'idée précise et ici, c'est suffisamment payé - pour aller avec les missions, biens sûr -, les horaires sont flexibles et les supérieurs sympas. Surtout pour ça, en fait. Parce qu'il ne compte plus le nombre de fois où il s'est absenté sans prévenir et où on l'a laissé rattraper sans trop lui en tenir rigueur. Bien que des fois, il se fasse passer de sacrés savons. Bref. Oui sa réponse pour Heileen est un détournement partiel de la vérité. Parce que si sa tâche de Baskerville lui occupe effectivement une partie de son temps, c'est loin d'être un hobbie. Qu'importe.

A force de marcher, ils arrivent devant la maison d'Heileen. Enfin, elle s'arrête et il en conclue que c'est ici. Un quartier qu'il... Ne connaît pas. Mais comme ils se sont éloignés du chemin de son appartement il n'y a pas très longtemps, il devrait pouvoir se retrouver sans trop galérer. A peu prêt.

- En fait, on habite pas très loin l'un de l'autre non plus.

Avant de lui rendre ses sacs, il va attendre qu'elle dépose le chiot quelque part. L'animal, parfaitement imperturbable, dort d'ailleurs toujours. Il faut croire qu'il est bien installé, finalement.

- Tu peux aller déposer le chiot, je n'essaierai pas de m'enfuir.

Il lui offre un sourire amusé. Parce que tout à l'heure, il était réticent. C'est vrai quoi, pour une poignées de centimes, il aurait préféré rentrer en ligne droite chez lui et passer à autre chose. Maintenant qu'ils en sont là, cependant, c'est trop tard. Et puis, il ne s’enfuira pas comme un voleur, ça la ferait mal. Surtout quand il croise la jeune femme si souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kwanitadena.forumactif.org/
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 23
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   8th Avril 2013, 07:46

S'occuper d'un animal de compagnie, quel qu'il soit, n'est pas chose facile. Certains pensent qu'il suffit de le nourrir et s'en contentent en jouant de temps en temps avec quand l'envie les prend, mais le laisser seul trop longtemps le rendra fou, agressif voir le tuera. De plus, ses repas sont un vrai budget à ne pas négliger en tenant les comptes chaque mois, plus l'animal est gros plus cela est vrai. Sans oublier les dépenses chez le vétérinaire pour s'assurer que la bête va bien et/ou pour qu'elle se fasse soigner. Alors parfois, les gens se rendaient compte que garder l'animal ne serait pas sage. C'était le cas du chiot qui dormait dans les bras d'Heileen – enfin si son intuition, peut-être féminine, ne la trompait pas. Parce que même si une partie, après avoir été abandonnés, erraient dans les rues parce que leur ancien maître ne savait pas quoi en faire d'autre, que de les livrer à eux-même en plein milieu de la ville, d'autres s'étaient tout simplement perdus pendant une promenade. Mais dans ce dernier cas, les canidés étaient le plus souvent rapidement retrouvés donc n'avaient pas le temps de maigrir ou de se salir autant que ce petit à la respiration profonde et régulière. Qui sait, si ça se trouve ses parents avaient des propriétaires qui ne voulaient ou ne pouvaient pas s'encombrer avec d'autres bouches - s'il est possible de dire de s'exprimer ainsi - à nourrir. Notre petite sorcière ne saura probablement jamais la raison, mais cela ne la préoccupait pas spécialement. Elle serait probablement intéressée si vous lui proposiez de lui dire la vérité, sans plus.

À parler ainsi du petit chien et des animaux en général, on en oublierait presque que la demoiselle était en pleine discussion avec un jeune homme habitant dans son quartier et client du même maraîcher qu'elle et sa mère. Se croiser très souvent en faisant les courses, est-ce un fait rare ? Certainement que oui, compte tenu du fait qu'Heileen était incapable de citer une autre personne avec qui la coïncidence se répétait aussi régulièrement. Tiens, en y repensant, l'idée qu'il la suivait avait effleuré son esprit récemment. Maintenant elle avait presque honte d'avoir attribué ne serait-ce qu'un instant à cet interlocuteur fort sympathique de mauvaises intentions. Sa nature la rendait-elle paranoïaque sur les bords ? Mmh, voilà une question sur laquelle il faudrait se pencher. En attendant, Finn réagit en apprenant que sa camarade cliente est apprentie vétérinaire par un... Compliment ? Ne voulant pas se prononcer sans en être sûre, notre zoophile se défit rapidement de cette énigme.

-Oui, ça aide !

Ça, impossible de le nier, côtoyer des bêtes tous les jours ne pouvait qu'être une bonne école pour apprendre à gagner leur confiance. Suite à cela, l'occidentale s'appuya sur un détail remarqué plus tôt pour tenter d'en savoir plus sur son interlocuteur, l'intriguant au passage. Il ne devait pas y avoir droit tous les jours, à celle-là.

- Bien vu, c'est le cas. Cependant c'est plus une sorte de passe-temps, je travaille comme cuisinier.

Une explication accueillie par un haussement de sourcils surpris. Voilà une belle preuve que se fier aux apparences est une erreur, si le métier de Finn avait fait l'objet d'un quiz la jeune femme n'aurait jamais parié sur cuisinier. Mais au-delà de la curiosité, ce fut surtout son amour pour le comestible qui se retrouva stimulé par cette information.

-Vraiment ? Tu as une spécialité ? Quelle chance de savoir cuisiner, j'aime beaucoup manger et mitonner mais les fourneaux et moi ce n'est pas une histoire d'amour.

Et encore, ce n'était qu'un doux euphémisme. Si Arianne avait interdit à sa fille l'accès à la pièce principale de la maison, c'était moins par crainte de retrouver les gardes-manger vide en rentrant que de son talent à tout faire brûler une fois armée du matériel de cuisine. Un incendie involontaire serait si vite arrivé avec Heileen aux fourneaux qu'il valait mieux ne prendre aucun risque, pourtant ce n'était pas faute d'avoir tenté de s'améliorer. Bref, tandis que nous dissertons sur cette (mal)adresse maladive et que la conversation suit tranquillement son cours dans la joie et la bonne humeur, le trio, ne vexons pas le petit Husky en l'oubliant, arrive devant l'habitat de l’endettée – pour rappel, la raison du début de leur parlotte était que la demoiselle devait de l'argent à Finn.

- En fait, on habite pas très loin l'un de l'autre non plus.

Ce constat se corrélait parfaitement avec le nombre de fois où ils se croisaient dans la rue marchande. Enfin presque, la seule chose qui n'était pas expliquée était le fait qu'ils arrivaient à s'y rendre très souvent le même jour, mais là notre étrangère d'origine doutait que trouver une quelconque logique soit possible. Autant se contenter d'accepter, ce qui n'était pas si difficile quand on pensait qu'ainsi, quasiment chaque sortie pour cause d'achats à faire se ferait en bonne compagnie. Certainement que la prochaine fois, en se voyant, les deux jeunes gens se salueraient puis se mettraient à parler, comme ils venaient de le faire.

Enfin, avant d'essayer de visualiser l'avenir, il serait bien de penser au présent. Plus précisément, au fait que le brun portait toujours ses sacs et que le chiot se faisait de plus en plus lourd. Sauf que le petit dormait et que la jeune femme devait bien le poser quelque part pour récupérer ses courses. Elle jeta un regard à Finn, qui devait lire dans ses pensées.

- Tu peux aller déposer le chiot, je n'essaierai pas de m'enfuir.

Une phrase accompagnée par un sourire amusé, qu'Heileen lui rendit bien gaiement.

-Ce serait dommage, il faut encore que je te rembourse.

Sur ce, notre brune alla à l'intérieur déposer le dormeur sur l'un des coussins qui décoraient le canapé, attrapa une poignée de pièces qu'elle estima correspondre à la somme due, qui n'était vraiment pas bien conséquente au final mais bon un chat est un chat et une dette une dette, puis ressortit. Ses propres achats récupérés, sa main se tendit vers Finn pour lui présenter son remboursement. Dette effacée, on n'en parlerait plus. Le jeune homme s'en alla finalement, tandis qu'elle retournait s'occuper de son protégé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'argent ne fait pas le bonheur, mais il a des propriétés insoupçonnées [PV Finn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues Marchandes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com