AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 262
Age : 25
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   5th Février 2013, 02:25

Il était plutôt tôt dans la journée, les boutiques avaient dû ouvrir depuis quelques heures déjà. Enfin, certainement une ou deux quoi… Ne demandez pas quelle heure il est à notre jeune demoiselle, cette dernière n’avait que le soleil et l’ouverture des boutiques pour se repérer dans la journée. Etant donné que son estomac n’était pas vraiment une référence niveau horaire. Les rues se remplissaient alors doucement de monde, quel jour on était ? Alors là, Kyrielle n’en avait aucune idée, elle savait juste qu’aujourd’hui les boutiques n’étaient pas fermées. Se mêlant alors à la foule histoire de ne pas se faire trop rapidement repérer par quelques vendeurs qui l’a connaissait malheureusement bien pour ses vols, son regard voyageait de stand en stand. Ces derniers commençant déjà à être sortis, car oui, même s’il ne faisait pas vraiment chaud le soleil était bel et bien là. Réchauffant doucement l’atmosphère fraiche d’hiver. Se frottant doucement les mains pour tenter tant bien que mal de les rendre moins froides, sans grand succès d’ailleurs, la petite brune cherchait pour être exact un petit quelque chose pour lui caller l’estomac. Regardant dans sa petite poche de manteau, elle ne put faire la découverte que de quelques pièces. C’était certainement suffisant pour s’acheter un petit quelque chose à manger, mais la petite préférait garder cet argent pour des nouveaux vêtements en fait. La période froide étant présente, elle ne devait se retrouver en trop piteux état. Elle ne meurt pas de froid et le ressent différemment certes, mais ce n’est pas pour autant qu’être gelée est agréable pour la demoiselle, c’est même plutôt le contraire. Quitte à ne pas avoir une température corporelle trop basse elle était preneuse ! Bref. L’heure était de trouver à manger pour le moment, ne nous égarons pas.

Fixant avec envie quelques pains chauds sortis tout juste du four ou encore quelques fruits bien frais. Kyrielle du bien rapidement s’arrêter dans sa contemplation pour partir. Oui. Le vendeur l’a regardait d’un œil mauvais, il n’y avait pas encore assez de monde pour la cacher pendant son vol. Ne voulant pas s’attirer d’ennuie inutilement, elle fit mine de partir comme si de rien était. Bon, ce n’était pas tout mais elle avait toujours faim ! Sous les grondements insistant de son estomac, la petite brune finit par percuter quelqu’un, l’esprit bien trop ailleurs pour l’avoir remarqué plus tôt. Baissant la tête pour ne pas la regarder dans les yeux, elle murmura presque.

- Excusez-moi…

Ne sachant même pas si c’était un homme ou une femme sur le coup, elle la contourna sans même attendre une réponse de sa part. Quand.. son regard se posa bien rapidement sur son panier. Un grand baguette de pain toute fraiche en dépassait. C’est mal de voler, elle le sait. Et voler ainsi directement sur une personne elle ne l’avait encore jamais fait… Se disant qu’il valait mieux attendre que la journée soit un peu plus avancée pour manger, son estomac l’a rappela bien rapidement à l’ordre. Hors de question d’attendre des heures en plus avec ce mal de ventre ! D’un geste rapide et discret. Bien que la personne pouvait aisément la voir faire. Elle chipa le morceau de pain gardant la tête bien basse, avant de finir par détaler comme un lapin. Poussant, voir simplement percutant les quelques passants présents, elle finit par être assez loin. Essoufflée de sa petite course matinale, Kyrielle se retourna pour voir si la personne l’avait vu et poursuivit. Se mettant assise derrière la fontaine sur la grande place, elle espérait ne pas être à la vue de cette personne si jamais elle l’avait poursuivi. Et surtout qu’elle n’ait pas vraiment reconnu son physique. Bien qu’une demoiselle toute noire ce ne soit pas vraiment discret mais bon… Recroquevillée sur elle-même, elle croqua dans la baguette encore toute chaude. Elle devait être achetée récemment !

[C'est plutôt court désoler >.<]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: RE Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   5th Février 2013, 11:33

Le temps était frais, mais les étales étaient quand même sorties – hors de question pour les vendeurs de jouer les frileux, se faire de l'argent prime sur l'inconfort éprouvé en restant des heures sans bouger des masses dans le froid. Heureusement, la matinée était belle : les rayons du soleil chauffaient doucement le visage d'Heileen, qui trouvait cela agréable bien qu'elle n'ait finalement, sa température corporelle naturellement élevée aidant, pas froid. Étant libre toute la journée, la demoiselle avait décidé de sortir profiter de la matinée et de faire quelques courses au passage. C'est donc sa liste à la main qu'elle avançait distraitement dans la rue, ne faisant qu'à moitié attention à ce qu'il se passait autour. Le panier presque plein qui pendait à son bras lui rappelait qu'elle devait rentrer, mais vagabonder au milieu des odeurs de produits frais est tellement agréable ! En parlant de cela, le pain qui dépassait de son petit bagage en osier sentait si bon qu'il lui donnait faim.
La jeune sorcière lisait une dernière fois sa liste pour s'assurer qu'elle avait tout avant de rentrer, quand elle sentit quelque chose ou plutôt quelqu'un la percuter de derrière puis s'excuser. Surprise, elle pivota la tête pour voir à quoi ressemblait cette personne qui ne regardait pas où elle marchait ; cette dernière était une jeune femme pas bien plus grande qu'elle. Vêtue de noir de la tête aux pieds, elle regardait ses pieds où quoi que ce soit d'autre se trouvant vers le bas.

-Il n'y a pas de mal.

Heileen avait à peine eu le temps de terminer sa phrase que son interlocutrice s'était mise à courir, bousculant tous ceux présents sur son passage et provoquant leur mécontentement qu'ils exprimaient par des jurons. Regardant la scène avec surprise, elle se demanda pourquoi la jeune personne avait agi ainsi et l'observa alors qu'elle devenait une petite silhouette noire qui continuait sa course vers la place. Au bout d'un moment, elle se souvint qu'elle devait ramener les courses à la maison. C'est alors qu'elle se rendit compte qu'il manquait quelque chose au panier : sa baguette n'était plus là ! Il ne fut dès lors pas difficile de faire le lien avec le comportement de celle qui l'avait bousculé. Bien décidée à ne pas laisser ce vol passer, la demoiselle bien qu'encombrée de ses couses se mit à courir elle aussi. Elle allait aussi vite que les circonstance le lui permettaient, il ne lui fallut pas bien longtemps pour atteindre la place.
Une fois devant la fontaine, elle était essoufflée mais entreprit de faire le tour pour voir si elle trouvait la chipie ; elle était bien là, assise, en train de manger la baguette. La brunette prit un instant pour retrouver son souffle, puis se dirigea avec détermination vers sa cible. Se postant fermement devant, elle la toisa de toute sa faible hauteur.

-Te voilà.

Ne laissant pas le temps à la voleuse de s'échapper, elle tendit un bras pour l'aider à se relever. Pour l'instant, il fallait s'assurer qu'elle ne s'éloigne pas. Ensuite, il sera bien assez tôt pour décider de ce qu'elle allait faire. Maintenant qu'elle la voyait clairement, elle se rendit compte que cette demoiselle était très mince et que ses vêtements ne dataient pas d'hier ; cela la forçait à voir la situation sous un autre jour. Elle aussi avait vécu dans les rues – cela n'avait duré que quelques semaines et elle était très jeune, mais la sympathie qu'elle éprouvait en ce jour venait de cette époque.

-Allez viens. Je ne te ferai pas de mal, si tu n'essayes pas de t'enfuir.

Alors qu'elle prononçait ces mots, elle sentit son visage s'adoucir et sut qu'un sourire y était apparu.

[Premier RP ! -essuie son front- '^' ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 2nd Avril 2013, 05:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 262
Age : 25
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   13th Février 2013, 10:19

C’est bon le pain hein ? Enfin c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce que quelqu’un se plante devant elle et l’interpelle. Relevant qu’à peine le visage la petite brune aisément reconnaitre la jeune fille à qui cette baguette appartenait. C’est littéralement se faire prendre la main dans la sac, la jeune fille n’avait aucune excuse à sortir sachant qu’elle avait détalé comme un lapin une fois son butin en main. Ce n’est qu’une baguette me diriez-vous, mais apprécierez-vous franchement de vous faire voler ce que vous venez d’acheter ? Petit vol ou pas, Kyrielle savait très bien qu’elle était en tort. N’osant relever la tête vers ce visage dur qui la fixait, la petite se sentait un peu bête pour le coup. Elle aurait dû aller plus loin, mais l’appel du ventre lui avait fait raccourcir sa fuite pour finalement se poser dans un coin et manger un peu. Le bout de pain n’était pas des masses entamé encore, mais le rendre ne se faisait pas. Sans compter que bon, la demoiselle n’était pas sale au contraire, son pouvoir lui permettait de se laver même sans avoir de l’eau à portée de main, mais reprendriez-vous le pain qui se trouvait entre les mains d’une fille des rues.. ? C’est alors qu’une main lui fût tendue. Hu ? Surprise, la petite brune ne comprenait visiblement pas pourquoi on lui tendait la main alors qu’elle venait de voler la personne cinq minutes plus tôt. La sorcière se lança alors pour oser regarder la fille dans les yeux, surtout histoire de voir l’air qu’elle affichait. Eh bien à sa grande surprise ce n’était pas du dégout ou même de la haine. Bon.. très bien. Prenant timidement cette main qui lui était tendu, Kyrielle eut un instant d’hésitation. Peu habitué au contact, toucher la main chaude d’un autre être humain était toujours quelque chose pour elle. Une fois debout elle baissa une nouvelle fois la tête. A croire que c’était une habitude chez elle. Une parole qui ressemblait d’avantage à un murmure fût lâché.

- Désoler…

Son estomac ne pu qu’appuyer ses paroles d’ailleurs, ce dernier s’étant décidé à montrer son mécontentement devant le fait qu’il n’avait pût encore manger ce qu’il voulait. Prenant une mine un peu boudeuse, elle finit par remettre une mèche de cheveux derrière son oreille pour regarder la jeune demoiselle qui était apparemment un peu plus petite. Plus jeune on ne sait pas trop, Kyrielle ne faisait de toute façon pas son âge physiquement. Elle aurait voulu se justifier, essayer de relativiser les choses comme toujours, mais pour se faire prendre en pitié ? La demoiselle savait qu’elle n’avait pas fière allure mais elle n’aimait pas le souligner. Elle n’était certainement pas contre pour avoir un petit chez soi, même modeste où rentrer le soir, au lieux de courir trouver un coin pas trop mal fréquenté mais assez tranquille, pour ensuite dormir sur un sol souvent froid, dur et pas forcément propre. Mais une voix assez grave et mauvaise attira son attention un peu plus loin. Un des marchands qu’elle connaissait malheureusement bien pour le nombre de fois où elle avait chipé sur son étalage. On ne va pas dire que c’était le bon moment, mais ce denier la pointait du doigt l’air mauvais.

- Dites. Cette petite voleuse a encore fait des siennes ?

Ce qu’il voulait ? Enfin une réelle preuve et un moyen de la prendre sur le fait. Ainsi il pourrait se débarrasser d’une petite voleuse. Empoignant cette dernière par le bras, le marchand fixa alors l’autre demoiselle avec insistance comme pour lui faire dire qu’elle l’avait volé, donc qu’elle devait se rendre à Pandora. Le cœur battant, la jeune fille baissa alors une nouvelle fois la tête.

- Lâchez-moi…

Ordre bien inutile, elle tira cependant tout de même pour sa petite survie. La suite se passa bien rapidement, elle ne sait pas vraiment elle-même si c’était voulu d’ailleurs. Tandis qu’elle forçait tant bien que mal pour lui faire lâcher ce bras, une plaque de glace apparut aussi soudainement que discrètement sous les pieds de l’homme. Ce dernier chuta, entrainant Kyrielle avec lui par terre. Lâchant par la même occasion la baguette de pain, la petite se releva bien rapidement et posa instinctivement sa main sur le visage de l’homme. Ce dernier, eh bien… Fût assez refroidit pour se retrouver avec une fine pellicule de glace sur le visage assez peu visible si on ne fait pas attention, mais suffisamment puissante pour l’empêcher de bouger le visage ou même de voir en fait… Sans ire mot de plus, la petite brune courut pour se mettre à l’abri le plus loin possible. Consciente que bien que sa défense était discrète, on pouvait aisément penser à de la sorcellerie pour mettre un homme hors d’état de nuire temporairement aussi rapidement… La petite finit par s’asseoir en boule derrière des petites caisses un peu éloignés des passages fréquentés. Elle avait utilisé son pouvoir en public, le mieux était de se faire discret pour l’instant. Tant pis, l’estomac attendrait. Se repliant sur elle-même, la jeune fille posa alors sa tête sur ses genoux…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: RE Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   14th Février 2013, 05:20

Un petit animal aux yeux grands ouverts, sauvage et blessé. C'est l'impression que lui donna la chapardeuse quand cette dernière releva la tête, après avoir vu la main tendue devant elle, et l'hésitation avec laquelle elle se saisit de la main d'Heileen ne faisait que la renforcer.
La sorcière aida la fille à se relever, puis l'observa avec curiosité. Alors qu'elle prononçait un « désolée » presque inaudible son estomac s'était mis à gronder, sonnant le début d'une succession d'expressions autant étonnante qu'amusante pendant laquelle elle se fit la remarque que la pickpocket ne relevait que rarement le visage. C'est le moment que choisit un marchand visiblement mal luné pour demander si l'inconnue avait volé... Certainement une de ses victimes. En attendant une réponse il regardait intensément Heily, qui se demandait quelle quantité avait bien pu lui être ravie pour qu'il réagisse ainsi ; elle allait envoyer paître le bonhomme quand la voleuse se débattit de toutes ses forces, qui de l'avis de la brunette n'étaient pas suffisantes.
Ce qui suivit était très étrange : alors que tout semblait perdu le marchand tomba sans raison apparente, sauf à ceux qui regardaient au mauvais endroit. N'étant pas loin la jeune femme n'eut pas de mal à remarquer la plaque de glace en train de fondre sur le sol, ni l'absence de surprise de la sans domicile fixe qui après avoir touché le visage de son ex futur escorte jusqu'aux autorités se contenta de prendre ses jambes à son cou, encore une fois. Ne prenant pas le temps de réfléchir ce qui lui ferait perdre un temps inestimable dans ce genre de situation, elle se mit aussi à courir.

-Attends !

Oui l'amoureuse des animaux savait qu'il est inutile de crier cela à une personne déterminée à fuir le plus loin possible, mais que voulez-vous : il existe des propos qu'on ne peut s'empêcher de tenir, qui relèvent presque de l'instinct. Et de toute façon elle n'était pas ralentie pur autant. Forçant sur tout son corps pour suivre la fine silhouette tout en la maudissant d'aller si vite, la demoiselle en robe était assez près pour voir la voir s'engouffrer dans un passage généralement peu emprunté. L'espoir que la course s'arrête enfin lui donna un regain de force qui lui permit d'atteindre ledit passage en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, pour qu'elle se rende compte que c'était bien fini. La fille était là, derrière des caisses, la tête sur les genoux. Alors qu'elle s'était arrêtée pour reprendre son souffle, Heileen prit le temps de réfléchir un peu avant d'aller à sa rencontre. Mais elle avait beau retourner la scène dans tous les sens seule une réponse lui paraissait plausible, c'est donc le cœur battant qu'elle s'approcha, lentement pour ne pas lui faire peur – une attention qui prouva vite son inutilité par le sursaut de la jeune brune au moment ou elle remarqua qu'elle n'était plus seule.

-Désolée ! Je ne voulais pas te faire peur

Ces excuses furent suivies d'un silence gêné. Mais pourquoi perdre son temps ? Ce n'était pas ce qu'elle voulait dire ! Elle n'arrêtait pas de retourner la phrase dans sa tête, une interrogation bête et méchante qui trottait et trottait et dont la réponse la rendait de plus en plus curieuse

-Est-ce que par hasard, tu serais une sorcière ?

Voilà, c'était sorti ! Il ne restait plus qu'à attendre la réaction de l'interrogé. Heileen avait peut être grandi dans une famille de sorciers, mais elle n'avait pas pour autant eu l'occasion d'en croiser beaucoup qui ne fassent pas partie de sa famille. D'ailleurs, elle ne lui avait posé qu'une question alors qu'elle en posait une demi-douzaine à elle-même : dois-je lui dire que je suis une sorcière ? Si elle n'en est pas une, que se passera-t-il ? Aurais-je mieux fait de ne pas la suivre ? Va-t-elle me répondre ? Ne serais-je pas plus mal à l'aise par rapport à la réponse qu'à la question ? Bref, cela montre bien que les sorciers aussi peuvent être nerveux quand arrive l'attente.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 2nd Avril 2013, 05:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 262
Age : 25
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   1st Mars 2013, 02:02

Fuir et se cacher. Deux choses que la jeune demoiselle savait parfaitement bien faire à force, quand il est question de survit, les êtres vivants peuvent se montrer terriblement doué. Et pourtant.. elle avait un pouvoir non ? Un Don pouvait être relativement puissant pour ne pas dire rapidement mortel pour les autres si la petite brune s’en servait correctement. Tuer elle sait faire, mais rien de pire pour attirer l’attention sur elle si en plus d’être une voleuse elle avait la réputation d’une tueuse. Il était clair que sorcière ou non, elle finirait dans ces cas là rapidement sous les verrous de Pandora. Tremblant légèrement rien qu’à cette idée, Kyrielle secoua légèrement la tête. Quand on est seul il ne faut pas flancher tout seul, il faut savoir faire face à toute situation et continuer à marcher quoi qu’il arrive. Dans la rue, le moindre signe de faiblesse attire tout les autres rapaces dans la même situation qu’elle. Comme si les gens allaient s’entraider, sachant ce que ressent l’autre. Que dalle oui ! Chacun pour sa pomme comme on dit ! D’ailleurs, la brune avait ce genre de résonnement alors pourquoi blâmer les autres… Bref, recroqueviller dans son coin, la petite sorcière était silencieuse, attendant que ça se calme qu’on l’oublie un peu comme toujours avant de sortir une nouvelle fois de son trou et de recommencer ses activités de la journée. Mais les choses se passent rarement comme on le pense, en fait les humains devraient arrêter de penser, si on peut la classifier en tant que tel bien sûr. Une voix, un sursaut, le cœur qui s’accélère. Eh bien quoi ? Elle ne s’attendait certainement pas à ce que quelqu’un vienne la voir, mais surtout la peur sur le coup que cela ait un rapport avec les évènements de tout à l’heure. Cette personne devant elle ? La jeune fille de tout à l’heure… Encore.

Cette dernière s’approcha alors doucement d’elle, exactement de la même façon qu’on s’approche d’un chat sauvage ou autre animal farouche. C’était un peu le cas d’ailleurs, Kyrielle est comme une petite bête sauvage solitaire, qu’il faut approcher avec précaution si on ne veut pas se retrouver griffer, ceci est une image bien sûr, ou encore de la voir fuir. Se faufilant avec une aisance presque effrayante dans les petites rues qu’elle connaissait si bien à force ou entre les passants. Reculant d’un millimètre sur le coup en la voyant s’approcher, la demoiselle savait que de toute façon si elle voulait l’attraper avant qu’elle ne s’enfuie, elle le pouvait largement… C’est ainsi qu’il se replia un peu plus sur lui-même, écoutant alors cette voix étrangement douce avec elle. Enfermée dans son mutisme, la petite demoiselle fixait alors le sol, comme pour tenter de se faire oublier. Mais son attention se retrouva bien rapidement attiré par cette voix ou plutôt ce qu’elle disait. En effet, quelle surprise lorsque la jeune femme lui demanda si elle était une sorcière. Levant cette fois-ci son regard vers elle, on peut alors remarquer une surprise mélanger à de l’incompréhension totale… Comment pouvait-elle savoir ? Comment ? Les gens ne croient pas aux sorcières, à moins d’être superstitieux et de voir en eux que des monstres. Enfin.. il y avait bien des façons peu agréables de les voir, mais tout se résumait à ça. La population ne connaît pas leur existence. La petite pensait même pouvoir se faire confondre avec Chain, si elle prenait pour exemple Neal qu’elle avait rencontré quelques jours plus tôt. Mais non, c’était bien le mot sorcier qu’elle avait employé…

- N-Non.. !

Réponse totalement inutile vu le ton te manque total d’assurance dans sa voix. Autant elle savait rester de marbre à bien des choses, mais il fallait avouer qu’elle avait été prit au dépourvu pour le coup… Se relevant rapidement pour reculer, la brune se retrouva alors le dos collé à un mur, fichu mur… Ce n’est pas vrai.. oublie ça. Oublie tout. Ah mais.. si c’était aussi facile… Le cœur battant à toute allure, pour le coup que ce soit une fille devant elle ne change rien, son secret elle le savait. Et peu importe ce qu’elle pouvait dire pour se défendre, très peu de chance pour qu’elle y croie… Que faire ? Comment sortir de là. Même si elle n’avait pas l’air méchante, Kyrielle ne pouvait s’empêcher d’avoir peur d’éventuel répercutions. C’est alors que l’air se rafraîchis légèrement autours des deux êtres. Son œil gauche prenant de lui-même sa couleur rouge, la petite le savait, elle avait l’habitude de ce genre de réaction. Son pouvoir agissait selon ses émotions vu qu’elle ne les contrôle pas parfaitement, ainsi, ce dernier avait pour habitude de prendre sa défense de lui-même lorsqu’elle avait peur. Une autodéfense pouvant être très pratique lorsqu’on panique au point de ne plus savoir réfléchir… Il n’y avait personne dans les alentours, s’étant enfuit dans une coin de rue bien tranquille. Parfait.. ? Ne contrôlant qu’à moitié ce qu’elle faisait, un pic de glace plutôt large et particulièrement pointu fit alors son apparition à côté de sa propre tête. Menaçant la personne en face d’elle, comme pour l’empêcher d’approcher. Elle murmura alors…

- Je n’ai rien fait… Rien fait du tout. L-Laissez moi…

Sa défense pouvait contredire ces paroles, c’était même une peu illogique si on voulait montrer qu’on avait rien fait. Mais qui ne tenterais pas de se défendre ? Si elle avait eu la réelle intention de al tuer elle l’aurait fait depuis longtemps. C’était juste un avertissement, traduisant en fait la peur que la demoiselle éprouvait à l’idée qu’on la chasse pour être un monstre. Pourquoi devait-elle être aussi seule ? Mais surtout pourquoi se sentait-elle terriblement seule en tant que sorcière ? Au cours de sa bien courte existence, elle n’en avait rencontré aucun, limite elle pouvait penser que c’était vraiment des légendes et elle la fille anormale tombée en ce bas monde. Voilà pourquoi elle connaît bien peu de chose à leur sujet… C’est tout simplement Kyrielle, la petite sorcière des glaces bien solitaire…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   1st Mars 2013, 05:11

Il est rare qu'un sorcier adulte se fasse démasquer facilement à moins que son contrôle sur ses pouvoirs ne soit pas parfait, auquel cas les émotions peuvent vite prendre les rennes pour le meilleur et pour le pire, le transformant en arme humaine contre son gré, un danger pour les autres comme pour lui-même quand bien même il serait la personne la plus pacifique qui soit. Au contraire, cela n'en devenait que plus terrible – quelle torture de se voir blesser ses proches sans même savoir comment faire pour arrêter son propre don, alors qu'on n'a rien demandé, que la naissance fait tout et que parfois la Vie est capricieuse et sadique avant même la naissance envers des innocents. Le contrôle demandait un apprentissage lent et, la plupart du temps, ceux qui l'avaient avant leurs vingt ans faisaient partie d'une famille... Spéciale. C'est pour ça que laisser un sorcier qui n'avait pas grandi dans une famille comme celle d'Heileen se balader dans la nature sans l'aider n'était pas une bonne idée, même s'il refuse qu'on l'approche. C'était d'ailleurs le cas de la jeune fille en face de la jeune femme, qui avait on ne peut plus clairement répondu à sa question – le pic de glace qui était apparu n'était pas une illusion.

Au début la voleuse n'avait fait que nier oralement en se recroquevillant encore plus sur elle-même ce qui avait pourtant l'air impossible, laissant la plus petite des deux sorcières penser qu'il lui faudrait user de tout son talent pour établir des relations amicales avec à peu près n'importe qui et même les animaux pour l'approcher . La jeune sans domicile fixe semblait perdue, ne savait pas comment réagir au fait qu'on venait de la démasquer – le fait qu'elle sache comment réagir aurait choqué la jeune orientale, car cela signifierait que quelqu'un aurait déjà découvert le pot aux roses alors que presque personne ne croit en l'existence d'êtres doués de capacités étranges. Cette situation devait beaucoup la stresser, car l'air se rafraîchit soudain dans la ruelle puis son œil gauche devint rouge, ce qui était mauvais signe. Sa peur était compréhensible, après tout les sorciers sortent de l'ordinaire et les Hommes ne sont pas tendres avec ceux qui ne leur ressemble pas, ils en ont peur ou en sont dégoûtés. Qu'avait bien pu vivre cette jeune femme, seule dans les rues, obligée de voler pour survivre, hantée par la peur qu'on sache ce qu'elle est et qu'on la condamne pour une différence qui ne la rend pas moins humaine qu'un autre ? Enfin la brunette n'eut pas le temps de s'attarder sur cette question, car un pic de glace apparut peu de temps après à côté de sa semblable et il semblait la viser. Se prendre un truc de cette taille ferait horriblement mal... Et serait surtout fatal, mais bon heureusement la chapardeuse ne semblait pas décidée à s'en servir, pour l'instant elle semblait surtout avoir envie de calme et de solitude, son arme servant plus de dissuasion qu'autre chose. Puis vint le moment où elle défendit n'avoir rien fait. Elle parlait comme un accusé, un criminel qu'on interrogerait. Se sentait-elle si mal que ça ? On dirait bien que oui. Il fallait absolument désamorcer les tentions, c'est donc avec douceur et sa bonne humeur habituelle qu'Heileen reprit la parole.

-Je ne te veux pas de mal !

Suivit alors une grande inspiration – et un frisson car il faisait bien froid. Puis quelques pas lents en direction de la jeune constructrice de glaçons.

-Moi aussi, je suis une sorcière. Tu sembles pouvoir contrôler la glace. Je peux lire dans les pensées. C'est la première fois que tu rencontres un autre sorcier non ?

Voilà qui devrait grandement aider, savoir qu'elle n'était pas la seule dans sa condition et qu'elle parlait à quelqu'un comme elle la détendrait certainement. Mais alors que la sorcière parlait, un constat se fit dans son esprit... Elle ne savait rien de son interlocutrice. Encore une fois donc, elle tendit le bras qui n'était pas encombré par les couses vers l'autre sorcière qui était un peu plus grande - bien évidemment avec le même sourire que la première fois, caractère Heileenesque oblige.

-Je m'appelle Heileen, et toi ?

Une question toute simple, quand on la comparait à celles qui s'étaient posées jusqu'ici. De quoi abaisser un peu plus la tension peut-être, en tout cas c'était bel et bien une proposition pour apprendre à se connaître. Entre sorciers il faut bien pour pouvoir s'entraider non ? Bon d'accord, Heileen n'est pas du genre à avoir besoin que la personne en face soit un être magique pour la poser, vu qu'elle aime saisir toutes les occasions de rencontrer du monde et de se faire des amis. Mais tout de même c'était un cas exceptionnel, une chance qu'elle ne voulait manquer pour rien au monde. Après tout cela n'arrive pas souvent, deux sorcières qui se rencontrent – et encore moins par hasard parce que l'une voulait manger et que l'autre transportait un pain chaud placé bien en évidence.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 262
Age : 25
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   20th Mars 2013, 06:22

Normalement les gens ont peur de l’inconnu. A tel point qu’ils en viennent à le redouter et à vouloir l’exterminer ou la maîtriser à tout prix. L’être humain n’est pas doté d’une grande force, du moins pour le commun des mortelles, mais il aimait tout posséder et contrôler même la force des autres. Ainsi, le don de notre petite sorcière pouvait soit rendre des gens s’intéresser pour posséder et contrôler son pouvoir, soit vouloir la détruire, considérant qu’un tel être n’a pas sa place en ce bas monde. Ah, mais notre demoiselle a une vision bien pessimiste du monde, à qui la faute ? Allez savoir, tant de gens certainement. Bref, le regard au final baissé devant le manque de réaction de la jeune fille en face d’elle, Kyrielle ne savait pas vraiment quoi faire. Bien que l’idée de la tuer pour tout arrêter fût toujours présente dans son esprit, elle la mit bien rapidement de côté lorsqu’elle l’entendit dire qu’elle était une sorcière. Que son don à elle était de lire dans la tête des gens. Intriguée et curieuse, la petite releva la tête pour fixer la jeune qui était légèrement plus petite qu’elle. Une sorcière elle aussi ? Etait-ce un mensonge pour l’amadouer ou bien la vérité. Si c’était bel et bien un être lui ressemblant… Non. Kyrielle n’osait y croire, comme ça d’un coup à Réveil une des sienne lui tombe dessus par le plus grand des hasards parce qu’elle lui a volé son morceau de pain ? Hm… Elle ne disait mot. Elle n’osait de toute façon pas parler. Que dire ? Quand on ne sait pas quoi dire autant se taire que de dire des bêtises. Au moins cela prouvait son hésitation du moment à vouloir poursuivre son geste et à la tuer vu qu’elle n’avait pas fuie. Heileen ? D’accord… Fixant cette main qui était une nouvelle fois tendu vers elle, l’hésitation ne se fit que d’autant plus sentir chez notre jeune sorcière des rues.

- …

Pas bavarde hein ? Eh bien figurez-vous qu’il est rare que le feeling se face rapidement avec notre demoiselle, il en va de même pour la conversation. Mais une fois qu’elle s’est décidée à se laisser un peu plus faire et à s’ouvrir à vous, il est certain que vous avez gagné une demoiselle agréable à vos côtés. La solitude ne lui a pas vraiment réussit, ainsi elle ne savait parfois plus vraiment qu’elle attitude adopter tellement elle peut être gênée ou mal à l’aise. Mais la brune se détendit légèrement, son visage le montrait. D’une main assez peu certaine, la demoiselle finit par empoigner doucement celle qui lui était tendu. Elle était tout simplement gelée à côté d’elle et pourtant Kyrielle n’avait pas froid !

- Je… Kyrielle. Tu peux m’appeler Kyrielle…

Bravo ! Un prénom ! Ne vous moquez pas, mine de rien ce n’est pas si simple que ça de donner son identité quand on passe son temps à stresser pour se protéger, mais cette fois-ci cela semblait différent. Si cette fille était une de ses congénères si on peut appeler ça ainsi elle ne risquait normalement rien. Du moins, c’est ce qu’elle tentait de se convaincre. Elles sont dans le même bateau non ? Etait-elle seule aussi ? Ou bien avait-elle une famille qui lui était semblable en tout point ? Tant de questions, ces dernières étant pourtant sur elle-même qui plus est. Mais en dehors du fait qu’elle était une sorcière et qu’elle avait un don de naissance qui lui permettait de manipuler la glace, elle ne savait rien de ce qu’elle était. Encore plus dur de s’accepter si vous voyez ce que je veux dire. La glace qui était à côté d’elle fondit alors doucement pour gouter doucement sur les pavés de la ville. L’atmosphère autours d’elles était également moins froide. Bien que son œil n’ait toujours pas reprit sa couleur originel, on pouvait sentir que la jeune fille c’était intérieurement un peu calmé. Relevant enfin la tête pour la regarder correctement, elle finit par timidement lâcher.

- C’est vrai.. ? Je ne suis pas seule.. ?

Osez la traiter d’idiote… Pendant vingt ans de vie, a avoir été dans son pays d’origine et à Réveil, elle n’avait entendu que des histoires sur eux mais jamais l’occasion d’en rencontrer un. A croire que c’était elle la folle ou le défaut de naissance, voir même la raison qui avait poussé ses parents à l’abandonner. Mais s’ils étaient comme elle.. si d’autres gens étaient bel et bien comme elle. Kyrielle se sentirait un peu moins seule à défaut de se sentir normale.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   24th Mars 2013, 10:24

Le statut de sorcier n'est pas simple à porter, car pour la majorité des personnes -donc pour la population « normale » - c'est synonyme de différence, de danger, mais certainement pas d'humain – ce qui en veut pas dire que toutes les personnes « normales » pensent ainsi, encore heureux. Ce qui est amusant, c'est que la normalité - mais aussi la moralité, le sens commun - est définie par la majorité : si les sorciers étaient plus nombreux que ceux dénués de pouvoir, alors ne seraient-ce pas ces derniers, les anomalies ? Bien sur que si et ils seraient traités comme tel, certainement. Le seul hic, c'est qu'on peut refaire le monde avec des « si » et même en créer un tout beau tout neuf, mais seulement dans notre imaginaire. Se perdre dans les « et si.. » en pensant à tout ce qu'on voudrait changer dans le monde ou dans notre vie - notre passé - revient à perdre le sens de la réalité. En parlant de ça, et si la pickpocket avait décidé d'éliminer Heileen ? Elle n'aurait eu aucun mal à le faire avec son pic de glace, mais ne l'a pas fait – tant mieux pour la brunette d'ailleurs, il n'était pas question de s'en plaindre.

Par chance, dévoiler sa nature de sorcière eut l'effet escompté : son interlocutrice releva le tête avec curiosité, faisant passer l'option du meurtre au second plan. La chapardeuse semblait avoir du mal à y croire et son long silence traduisait son dilemme : fallait-il croire ce qu'une inconnue dont elle avait volé le pain disait, ou simplement se débarrasser d'elle pour être sure de ne prendre aucun risque ? Si à ce moment la demoiselle s'était mise à courir, très certainement que la petite voleuse aurait penché pour la seconde proposition. Mais les minutes s'écoulant, ses traits se détendirent et elle finit par se saisir doucement de la main que la brunette lui tendait – ce fut un choc thermique, Heileen dont les mains étaient naturellement plus chaudes que la moyenne serrait celle, gelée certainement par nature aussi, de sa semblable. Finalement, la sans domicile fixe donna elle aussi son joli prénom : Kyrielle. En l'entendant, l'expression de l'occidentale se fit un peu plus chaleureuse – autant prendre ça pour un signe de confiance, un bon début. Lentement le pic de glace se transforma en eau, le liquide émettait un petit « ploc » à chaque goutte qui s'écrasait au sol. En parallèle, l'air revenait lentement à sa température normale.

La sorcière des glaces releva les yeux – le gauche n'avait toujours pas retrouvé sa couleur d'origine -, pour fixer ceux d'Heileen avec timidité. Elle s'était peut-être détendue, mais une part de gêne, d'hésitation subsistait et fut trahie par sa voix.

- C’est vrai.. ? Je ne suis pas seule.. ?

La jeune femme eut un petit pincement au cœur : tout l'isolement que ressentait la petite voleuse se ressentait dans cette phrase. L'espace d'un instant, en apprenant la mort de sa sœur, la Blauereiss avait pu apercevoir le gouffre sans fin de la solitude. Sa famille lui avait empêché de tomber dedans, mais ce souvenir était encore bien vivace, et elle ne souhaitait à personne de connaître ce sentiment. Hors de question d'abandonner la brune.

-Plus maintenant.

Alors que la demoiselle aux iris bleus parlait, l’œil de Kyrielle retourna à la normale, signe que son pouvoir était complètement inactif. Heileen élargit son sourire : voilà, c'était fini. Pour autant, la petite sorcière ne lâcha pas la main fraîche avant d'avoir guidée sa propriétaire vers une rue plus large, où elle trouva une boulangerie et y acheta de quoi manger pour elles deux. Tout en donnant sa part à Kyrielle, la brunette choisit un banc assez reculé pour s'y asseoir en invitant son interlocutrice à faire de même puis entreprit amicalement de la questionner un peu.

-Kyrielle ? Dis-moi, tu viens de l'Ouest toi aussi ? Parles-moi un peu de toi : par exemple, est-ce que ta famille est composée de sorcier, comme la mienne ?

Autant commencer simplement - oui tout à fait, simplement ! -, mais son idée était bien d'en apprendre un peu plus sur sa semblable. Croiser un être magique était assez rare pour qu'elle s'intéresse à Kyrielle de près et joue les grandes curieuses. Et puis, au final, elle l'avait peut-être menacée avec une sorte de gros cure-dent fait d'eau solidifiée, mais cette jeune femme ne lui semblait pas méchante pour autant, bien au contraire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan


Dernière édition par Heileen Blauereiss le 2nd Avril 2013, 08:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 262
Age : 25
Personnages préférés : Gilbert and Glen.~
Double comptes : Gilbert Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Kyrielle Hollystone
Nom du Chain : C'est elle le Chain...
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   31st Mars 2013, 07:27

La tension était descendu d’un cran, bien que toujours méfiante par nature, Kyrielle avait enfin réussit à se détendre un peu et arrête d’être au taquet, prête à partir en courant à la première occasion donnée. Il fallait même avouer, que penser avoir affaire à une sorcière la rassurait tout de même un peu. Elles devaient alors pouvoir se comprendre, et ne risquait donc rien en sa présence. Et puis, cette main chaude et rassurante détendit encore un peu plus la jeune farouche de service. D’un sourire qui se voulait rassurant, la fille nommée Heileen lui assura qu’elle n’était pas seule. Gênée et ne sachant quoi dire, la petite brune baissa alors la tête. Peut-être était-elle parfois trop méfiante ? Ça elle le savait, il n’y a pas que des gens mal en ce bas monde, mais si elle partait de ce principe, être trop gentille et ouverte ne pouvait que lui attirer des ennuis en vivant dehors. Cependant, pour cette fois-ci elle était prête à baisser un peu sa garde. C’est ainsi qu’elle suivit la jeune fille qui la conduisit dans les rues à nouveau plus fréquentées et qui à sa grande surprise passa dans une boulangerie pour y acheter un petit truc à manger. Affichant une mine nettement surprise, Kyrielle ne savait pas trop comment réagir sur le coup, la pitié très peu pour elle, mais cette faim qui la tenaillait bien souvent pouvait se montrer très agaçante voir insupportable. C’est ainsi qu’elle se retrouva avec la viennoiserie dans les mains. Ayant le réflexe de renifler avant de mordre dedans, la petite brune la regarda s’asseoir sur un banc avant de l’y inviter. Regardant brièvement autours d’elle d’un air suspicieux, que voulez-vous on ne change pas les habitudes aussi rapidement. Elle finit par la rejoindre pour s’asseoir à ses côtés. Croquant enfin dans son petit repas improvisé avec pour une fois le sourire. C’est que ce n’était pas mauvais !

La sorcière assise à côté d’elle la regarda alors pour commencer à lui poser des questions. A commencer par si elle venait du Pays situer à l’Ouest mais aussi si sa famille était composé de sorcier. Pour la première question, ça elle était parfaitement capable d’y apporter une réponse. En revanche pour la deuxième… Son regard se baissa à nouveau, affichant une certaine tristesse un peu subite. Notre demoiselle c’était toujours efforcée de ne pas y penser, de se dire qu’il valait mieux avancer sans trop se poser des questions. Jusque-là, à ça avait plutôt bien marché, mais de temps à autre le poids de la solitude lui rappelait qu’elle était le genre d’enfant abandonné à la naissance. Tragique accident ? Enfant indésirable ? Elle ne pouvait pas le savoir ainsi… Elle releva légèrement les yeux vers sa compagne du moment pour lâcher tout doucement.

- Je viens du Pays situé à l’Ouest de celui-ci oui… En revanche. Je ne sais rien concernant ma famille…

Elle baissa à nouveau la tête à ce moment-là pour ne pas croiser son regard. Notre brune déteste s’apitoyer sur son sort et encore plus le faire partager aux autres, son passé ne regardait qu’elle. Mais il était difficile de détourner cette partie de sa vie si l’autre sorcière voulait des réponses. C’est pour cela qu’elle continua alors à parler tout doucement tout en serrant les mains sur son repas.

- J’ai été abandonné à la naissance. J’ai grandi dans un Orphelinat, c’est tout ce que je sais… Elle marqua un court instant de pause. Pourquoi ?

De quoi comment ça pourquoi ? C’était évident non ? Kyrielle n’avait jamais connu d’autre sorcier qu’elle-même, ainsi elle ne pouvait pas savoir si son cas était une généralité ou bien s’il en existe d’autres gens. En l’occurrence, la seule chose que notre demoiselle sait, c’est que son don est de naissance et qu’il valait mieux le garder sous silence. C’est pourquoi elle termina tout de même, haussant enfin légèrement le ton pour se faire plus facilement entendre.

- Je n’ai jamais vu d’autres sorciers. Je sais juste que j’ai un don de naissance, ça s’arrête là.

Au moins, nous allons dire qu’elle avait fait l’effort de dire qu’elle n’y connaissait rien. Cela pourrait éviter à Heileen de poser des questions qui resteront sans réponse. Se recroquevillant légèrement sur elle-même, la petite finit par mordre une nouvelle fois dans sa viennoiserie, visiblement affamée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Compte de Gilbert~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 378
Age : 25
Personnages préférés : Elliot
Double comptes : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heileen Blauereiss
Nom du Chain :
Groupes: Sorciers


MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   2nd Avril 2013, 08:15

Pour Heileen, la famille est un bien inestimable, un trésor sans autre égal que les amis. Elle ne pouvait pas concevoir à quoi aurait ressemblé sa vie sans sa mère, sa sœur et son cousin. Pour faire simple, la demoiselle les aimait énormément et espérait passer le plus de temps possible avec, pleurer et rire avec eux, leur faire la tête - ou du moins faire semblant - pour un rien et leur parler de tout, même du beau temps et de quelques âneries sans intérêt. Et leur faire les quatre cent coups aussi, comme mettre le bazar dans les livres de Reita ou encore placer des morceaux d'oignon dans les chaussures de sa maman... Bon, elle était vraiment très jeune cette fois-là, et la pauvre victime ne qui s'y attendait pas du tout a alors perdu tout espoir que sa fille se calme un jour. Mais c'est ce genre d'anecdotes qui se racontent et font rire sans faute à chaque repas de famille. Alors même s'il leur arrivait d'être en désaccord, Heileen les chérissait. Quand on a grandi dans une famille soudée et aimante, s'imaginer une vie sans est très difficile. Que répondre donc à Kyrielle, qui était justement dans cette situation inimaginable ?

En parlant de Kyrielle, cette jeune femme ne devait pas souvent avoir de contact avec un être humain. Vous me direz, quoi de plus naturel quand on est à la rue et qu'on doit se débrouiller seul et sans trahir notre nature de sorcier, question relations ça ne devait pas aider du tout. Sa gêne était palpable, surtout au moment où elle baissa la tête tandis que notre brunette lui tenait la main et tentait de la rassurer. Malgré cela, l'ambiance était détendue – surtout si on la comparait à celle d'il y a, disons, deux minutes. Mais l'occidentale était loin d'en avoir fini et mena donc sa semblable dans une rue plus fréquentée pour y acheter à manger – encore heureux qu'elle ait eu assez de monnaie. L'une des théories de cet estomac sur pattes était que pour mettre tout le monde à l'aise, rien ne valait un repas, aussi maigre fût-il. Une théorie que Kyrielle ne démentit pas : tout d'abord surprise, la sorcière des glaces accepta finalement la viennoiserie, la renifla – avait-elle peur que la demoiselle ait mit du poison dedans ? - puis vint s'asseoir avec une expression suspicieuse... Avant de goûter le petit repas et de sourire. Heileen crut bien que ses yeux lui jouaient des tours et fut tentée de se les frotter, mais non, les lèvres de sa congénère étaient bien étirées en un sourire ! Étrangement, cela lui fit très plaisir, au point que son propre sourire s'élargit.

Puis le petit interrogatoire commença. Et là, c'est le drame. Quelle partie de sa question avait causé de la peine à Kyrielle ? Apparemment, celle en rapport avec sa famille. La voix de la chapardeuse se fit basse alors qu'elle répondait à l'occidentale, et elle baissa encore une fois le visage pour expliquer avoir été abandonnée à la naissance. De quoi mettre la petite sorcière très mal à l'aise. Elle commença à s'agiter nerveusement sur le banc tout en cherchant quelque chose à dire avant de finalement lâcher quelque chose de tout simple.

-Je... Désolée si je t'ai mise mal à l'aise avec ma question... Oublie.

En fait, Heileen était tellement mal qu'elle en oublia de répondre au « pourquoi » jusqu'à ce que sa semblable reprenne la parole, cette fois-ci parce qu'elle n'y connaissait rien aux sorciers. Une parfait occasion de changer de sujet. La jeune femme prit une belle bouchée de viennoiserie qui passa rapidement dans son œsophage avant de se lever, puis elle se planta bien face à Kyrielle, une main sur la hanche et l'autre sur la poitrine, visiblement pleine d'enthousiasme et de joie.

-Tu peux tout me demander ! En fait, j'ai posé cette question parce qu'il arrive souvent que les sorciers se marient entre eux.

Une pause le temps de réfléchir un peu, et la voilà repartie.

-Peut-être pas aujourd'hui parce qu'il me semble qu'elle n'est pas à la maison, mais un jour j'aimerais te présenter ma mère. C'est une sorcière aussi.

Soudain la demoiselle aux yeux bleus se rendit compte qu'elle était peut-être un peu trop enthousiaste - oui, cela lui parvint, mais pas le fait qu'elle venait en gros de dire qu'elle espérait qu'elles se recroiseraient - et alla se rasseoir à côté de la sorcière pour continuer à manger sa viennoiserie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je suis aussi prophète qu'une carotte !" Merci mama Edwi pour ce magnifique kit ♥️
DCs : Sora Enderstar, Elysabeth Merryfalls. Couleur : cyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il court, Il court le furet ! [Pv : Heileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Centre Ville :: ♠ Places-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit