AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   18th Janvier 2013, 02:32

Il faisait un temps magnifique printanier. Le soleil brillait de ses rayons dorés et une douce brise envahissait toute la ville. Le ciel était clair dépourvu de nuages, les arbres se penchaient légèrement et avaient l'air de danser à l'effet de l'agréable vent léger.
Aujourd'hui était aussi un de ces jours où Raziel sortait sans permission dans ses quelques heures libres. Ce jour particulier, Raziel a voulu faire de la lecture quelque part calme et sans être dérangé par les servantes du manoir des Whitehill. Donc, il prit la résolution de fouiller les alentours en recherche d'une bibliothèque quelconque où il pourra y glisser discrètement. Une fois dehors du manoir, il chercha de toutes parts, regardant par toutes les fenêtres. Jusqu'à ce qu'il arriva devant un immense bâtiment qu'il ne connaît pas. Il n'était pas à l'entrée exacte, mais à l'extérieur devant une grande fenêtre ouverte pour aérer. Raziel regarda au dedans, et à sa plus grande joie, il trouva que c'était une grande bibliothèque. Par hasard, la fenêtre donnait sur une table isolée, cachée entre deux étagères pleins de livres. Il se glissa silencieusement par la fenêtre ouverte et s'assit, invisible derrière les deux blocs de bouquins. Il était visiblement satisfait du nouvel endroit qu'il découvrit, et se mit à écouter au cas où quelqu'un pensait à venir dans sa direction.

Le jeune noble aimait la lecture. Les moments de plaisir en lisant où il s'évadait dans les aventures du livre lui étaient sacrés. Raziel se leva, passa le doigt sur les différents livres sur l'étagère, et lut les titres, et aussitôt il comprit pourquoi personne ne venait jamais à cette table, c'est que les deux étagères devant et derrière la table contenaient soit des histoires à dormir debout, soit des livres ennuyants, soit des bouquins énormes ou compliqués et souvent les deux.
Certes, Raziel n'était pas prêt à abandonner le combat, et choisit par hasard un livre énorme qui ne portait pas de titre, puis se rassit en prenant le soin de ne pas faire de bruit. Il attendit un moment pour écouter le son de la bibliothèque; le son des feuilles bouger, des pages se tourner, des soupirs, des chaises se tirer, des stylos prendre note... Le jeune Whitehill trouva la bibliothèque parfaite et la place encore mieux. C'était la table idéale pour lui. Renfermé de nature, il ne pouvait lire en présence de plus d'une personne. Cette table était isolée, près de la fenêtre, aérée et personne n'y venait. Donc il se décida à appeler cette place la "sienne". Il mit son horloge de poche sur la table, puis ouvrit la première page du livre. Il souffla pour enlever la poussière et respira l'odeur des vieux bouquins.

Il n'y avait certainement pas de titre, ce qui était bien mystérieux. L'amoureux de lecture continua de feuilleter le livre jusqu'au premier chapitre et se mit à lire, l'histoire parlait d'un chevalier pauvre qui allait combattre pour sa bien-aimée. Mais le style de l'écriture lui était terriblement familier. Raziel eut le pressentiment d'avoir lu ce livre auparavant, mais comment ? Ce n'était pas logique, comme c'était sa première fois dans cette bibliothèque nouvelle pour lui. Mais il était bien sûr d'avoir lu une histoire de ce même style. Il reprit la première page du livre puis lut une écriture qu'il n'a pas vu " De la plume de Raziel Whitehill" . Choqué, il se frotta les yeux, les réouvrit et lut " De la plume de Silverina Rockwood". Confus, il croyait pour une seconde avoir vu son nom sur le livre ! Est-ce une hallucination ? Délirait-il ? Le jeune garçon ne le savait pas. Et au même moment, des bruits de pas s'avançaient vers sa table, des pas réguliers.. Est-ce son imagination ? Devrait-il s'en aller ? Les idées noires traversaient son esprit tandis que les pas approchaient de plus en plus. Il n'osa pas parler, respirer, ou murmurer, mais resta immobile, s'attendant au pire...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Raziel Whitehill le 12th Juillet 2013, 03:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Invité



MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   24th Janvier 2013, 05:38

Voilà une journée de plus qui s'entamait à Lutwidge. D'une certaine façon, elles se suivaient et se ressemblaient toutes, même si les cours n'étaient évidemment pas toujours les mêmes... Un aspect de cette ressemblance était certainement le fait qu'il était impossible de réussir ses études dans une école aussi prestigieuse sans passer le nez dans ses bouquins pour un nombre de temps considérable. La bibliothèque était donc souvent un lieu très fréquenté au cours de la journée. Seulement, puisque aujourd'hui était une belle journée tout particulièrement ensoleillée, les élèves n'aimaient pas demeurer enfermés entre quatre murs. Ils préféraient s'asseoir sur un banc où les rayons du soleil pouvaient réchauffer leur peau en un million d'éclats dorés. Notre chère petite Ada aurait bien voulu en faire tout autant, mais lorsque l'on a des responsabilités, le nombre de choix qui se présentent au cours de l'existence étaient considérablement réduits... La gardienne de Lutwidge avait l'obligation de demeurer à l'intérieur pour s'assurer que personne ne causait des soucis. Seulement, la surveillance était souvent une tâche bien ennuyante, en plus de lui mettre plus d'une personne à dos, donc elle pouvait bien se permettre une petite pause, n'est-ce pas ? Et puis, elle se disait que ses chats viendraient la prévenir s'il y avait du grabuge pendant ce temps, après tout, ils étaient plutôt intelligents en plus d'avoir un odorat hors du commun.

La jeune Bezarius prit donc la direction de la salle du grand savoir. La lecture était l'un de ses passe-temps favoris; les petits univers cachés sous toutes ces couvertures étaient toujours utiles, que ce soit pour apprendre de nouvelles choses ou pour le simple plaisir. Normalement, pour se changer les idées, elle appréciait de pouvoir jouer un peu de piano, mais un petit arrêt devant la salle de musique la convainquit de trouver une autre solution. Il y avait en effet déjà un certain nombre de personnes occupées à créer un joli petit concerto, qu'il soit volontaire ou pas – après tout, tout ceci aurait également pu finir en horrible cacophonie ! Une fois entrée dans la pièce réservée aux lèvres, elle ne pût s'empêcher de pousser un petit soupir de soulagement : enfin au calme. Après tout, le silence était de mise ici. Toutefois, la jeune lady ne fut pas bien surprise qu'il n'y ait presque personne, pour les raisons expliquées un peu plus tôt. Connaissant ce lieu comme sa poche, comme chaque recoin du lycée d'ailleurs, Ada ne perdit pas une minute pour aller à la recherche d'un bouquin qu'elle pourrait lire pour se détendre un peu pendant ce temps presque libre. C'était tout au fond des rayons que se trouvaient les livres les plus intéressants... Ce fut donc la direction qu'elle prit, avec de la chance, il y aurait un truc sur l'occulte ! Cette simple pensée rendait la future duchesse toute enjouée et enthousiaste alors que quelques secondes plus tôt, elle était toujours un peu attristé de ne pouvoir profiter du bon temps. Victoire ! Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle retira le livre de l'étagère, elle aperçut quelques mèches blondes. Contournant l'étagère, elle découvrit là un jeune homme qui semblait bien perdu dans ses pensées ou alors tout à fait concentré dans sa lecture. Normalement, elle aurait préféré de ne pas le déranger, comme à son habitude – non seulement était-ce la façon de se conduire pour une noble, mais en plus, elle n'aimait pas contrarier les autres, c'était dans sa nature d'être une personne très douce – mais un détail avait attiré son attention, la forçant à prendre la parole... Et puis, peut-être que ceci le sortirait de cet état figé qui le faisait davantage ressembler à une statue qu'à une personne... Évidemment, elle parla à voix basse, afin que personne d'autre ne les entende. Pour le moment, inutile d'alarmer qui que ce soit ! Après tout, la dernière fois qu'il y avait des intrus, tout cela avait fini en hystérie... La jeune femme ne s'en souvenait que trop bien et pas uniquement pour cette raison de forte agitation, non, c'était le jour où son oncle s'était introduit ici avec le reste de sa petite bande pour lui faire revoir son cher grand frère...


« Vous avez oublié de mettre votre uniforme ? Hmm... Je ne me souviens pas de vous avoir déjà vu auparavant, maintenant que j'y pense... Vous êtes nouveau ? »

C'était maintenant avec un air un peu suspect qu'Ada observait cet homme qui s'était caché là, loin des regards de tous et comme par hasard, près d'une fenêtre ouverte. Était-il vraiment un élève ? Ne s'était-il pas plutôt invité ici sans permission ? Après tout, elle était naïve, pas idiote ! Elle ne savait pas trop quoi penser à son sujet par contre, à vrai dire, car même si c'était le cas, cela ne faisait pas forcément de lui une mauvaise personne. Et puis, si elle dénonçait sa présence, il lui faudrait d'abord expliquer ce qu'elle faisait exactement à la bibliothèque plutôt que dans les couloirs. C'était donc à lui de la convaincre sur le sort qu'elle devrait lui réserver... Bien sûr, rien ne l'empêchait de s'enfuir de la même façon dont il était arrivé, mais Ada n'était tout de même pas si effrayante que ça avec son visage d'ange et ses grands yeux de biche dépourvus de la moindre méchanceté, n'est-ce pas ... ?
Revenir en haut Aller en bas


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   26th Janvier 2013, 23:21

Le jeune homme ne bougea pas, mais se contenta de faire semblant de lire tout en écoutant ces mystérieux pas. Les idées noirs ne cessèrent de transperser son esprit... Serait-ce quelqu'un de responsable à la sécurité de cet endroit ? Allait-il lui demander son identité et peut-être une carte d'abonnement ? Dans ce cas, ferait-il mieux de s'enfuir par la fenêtre avant que cette personne ne pose la question qu'il craint d'entendre ? Pour le moment, Raziel trouva qu'il était mieux de rester surplace, et de s'en aller dès qu'on lui demande. Après tout, si on découvre sa vraie identité, on l'emmènera au manoir des Whitehill où il recevra de très sévères punitions, certainement injustes. Il frissonna à la simple pensée en ces sanctions, et décida d'être le plus courageux possible.
Les secondes se passèrent comme de longues heures. Mais enfin, Raziel sentit une présence. Son coeur battait nerveusement dans sa poitrine. Il leva les yeux. Mais cette fois, il fut plus surpris qu'effrayé. Hallucinait-il ? Ce qu'il vit contrariait toutes ses prévoyances ; Une merveilleuse jeune fille à la silhouette fine, de longs cheveux blonds, des yeux émeraudes et un... Uniforme ? Donc cet endroit n'était pas une bibliothèque seulement, mais une partie d'un lycée, peut-être ? Raziel ne put cacher son regard paniqué, en reconnaissant le danger de sa situation. Si quelqu'un d'autre était venu au lieu de cette jeune fille, les conséquences ne seront pas avantageuses pour le pauvre Raziel.
Il se dit qu'heureusement cette fille mystérieuse était celle à arriver. Après tout, elle avait un regard si innocent qu'elle commencera à pleurer s'il commet le moindre signe de méchanceté. Raziel reconnut qu'il était mieux d'être le plus doux possible avec elle. Cette dernière lui parla d'une voix douce et d'un ton enfantin :


« Vous avez oublié de mettre votre uniforme ? Hmm... Je ne me souviens pas de vous avoir déjà vu auparavant, maintenant que j'y pense... Vous êtes nouveau ? »

Voici la question que Raziel craignait d'entendre. Il ne pouvait pas mentir. Pas devant une aussi angélique jeune fille. Elle avait deviné qu'il ne faisait pas partie de cette école mystérieuse. Il fallait donc répondre vaguement.

« Ahahaha, fit-il semblant de rire en mettant sa main derrière sa tête, oui, je ne vous ai pas vu auparavant aussi. Mais vous ne pouvez pas connaître chaque individu au lycée, non ? »

Quel maladroit ! Il oublia complètement de répondre au sujet de l'uniforme. Tout se contrariait. Il fallait maintenant dire la vérité. Sinon, son mensonge sera révélé. Raziel soupira et ajouta rapidement :

« En fait, je vous dis la vérité : Vous l'avez peut-être deviné. Je suis un intrus. Je ne croyais pas être dans une partie du lycée. Ne prenez pas la peine de me signaler à un surveillant, je partirais immédiatement si vous me le demandez. »

Il sourit gentiment à la jeune fille et attendit sa réponse. Peut-être elle lui demandera de partir, ou bien le laissera-t-elle quelques minutes ? Peut-être viendra-t-elle s'asseoir près de lui et lui poser des questions ? Après tout, elle n'avait pas un visage à faire des méchancetés. Mais est-elle, par hasard, une responsable du lycée ? Dans ce cas, elle devra lui demander de quitter la bibliothèque immédiatement, puisque c'est son devoir ? Inutile de se faire de mauvaises idées. Il continua de sourire gentiment à la jeune fille, s'apprêtant à s'en aller pour éviter les problèmes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Invité



MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   8th Février 2013, 15:55

Le regard insistant, Ada avait beau réfléchir, elle n'arrivait pas à reconnaître ce visage fin aux cheveux d'or. Qui était-il donc ? Une chose était sûre, il était nerveux, mal à l'aise. Elle ne pût s'empêcher de sourire légèrement lorsqu'il prétendit qu'il était impossible de connaître tout le monde. C'était sa première erreur : en tant que gardienne, rôle que tous ici lui connaissait, c'était son devoir de reconnaître tous les élèves afin de pouvoir distinguer de potentiels intrus parmi la foule. On n'entrait pas à Lutwidge comme dans un moulin ! D'ailleurs... Après avoir admis la vérité, il mentionna une information bien étrange : qu'il ne pensait pas être dans un lycée. Mais qui diable n'avait jamais entendu parler de cette école prestigieuse en plein cœur de Réveil ? Quoi qu'il en soit, la jeune Bezarius raffolait des mystères en tout genre, la nouveauté était toujours si attrayante, alors elle n'avait pas du tout envie de chasser ce jeune homme qui semblait fort gentil en plus de posséder des manières soignées. Il n'avait sûrement pas pensé à mal en entrant ici. Ada lui adressa donc un sourire radieux, d'une grande douceur, et elle s'empressa de le rassurer.

« Vous pouvez terminer votre lecture avant de partir, ne vous en faites pas. Vous ne dérangez personne après tout. Et puis, personne ne trouve jamais rien d'intéressant dans cette section-ci, alors personne d'autre ne viendra nous trouver, ne vous en faites pas ! »

C'était tout de même curieux... Qu'est-ce qui avait pu l'attirer jusqu'ici exactement ? Le lui dirait-il ? Quoi qu'il en soit, si jamais par le plus grand des hasards – qui serait alors bien malheureux – quelqu'un venait bel et bien à les trouver ici, elle était prête à prendre le blâme... Si ce pauvre garçon avait eu une mauvaise âme, après tout, il aurait tenté de s'enfuir le plus tôt possible avec le livre qui n'était pas sien, ou du moins, il se serait assuré du silence de la demoiselle d'une façon ou d'une autre, au risque d'aggraver sa situation... Ce qui n'était pas le cas Il était donc de son devoir de le protéger comme elle le pouvait, en tant que Bezarius !

« Vous savez, il y a une grande bibliothèque en ville aussi... Vous n'êtes jamais allé y faire un petit tour ? » ajouta-t-elle, pensive.

Sans vouloir être méchante, Ada commençait sérieusement à se demander s'il sortait de chez lui de temps en temps, pour être aussi paumé... Eh oui, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter un peu pour ce jeune homme, même si elle venait à peine de rencontrer. Mais tous, nobles y compris, avaient des obligations quelconques, non ? Ce ne devait donc être qu'une impression... Pourvu qu'il ne confirme pas le tout... Elle en profita tout de même pour jeter un coup d'oeil au bouquin dont il désirait parcourir les pages...


« Je m'appelle Ada, et vous ? » demanda-t-elle en guise de conclusion, déposant son propre livre sur la petite table, même si elle restait debout pour le moment, invitant ainsi une ambiance un peu plus conviviale, comme s'ils étaient déjà amis. Pourtant, elle ne lui avait pas donné son nom de famille, se doutant bien que son comportement changerait un peu s'il savait... Bien qu'il devinerait peut-être malgré tout... Enfin, Ada n'était pas trop inquiète, elle accepterait les choses comme elles viendraient et tenterait de faire en sorte que tout se termine bien pour eux deux. Même s'il était un pur étranger, eh oui. Quelle étrange fille elle pouvait être, parfois, mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   10th Février 2013, 02:22

La jeune fille le regardait toujours des yeux curieux. En reconnaissant ses fautes et ses contradictions, le jeune homme ne put se traiter que de parfait idiot. Comment se peut-il qu'il soit plus nerveux que jamais ? ses battements de coeur accéléraient sans cesse, on aurait dit qu'il aura une crise cardiaque. Son ventre se noua douloureusement. De quoi avait-il peur ? Ah oui, c'est vrai ; sa liberté était en jeu. Avait-il peur que la jeune fille n'appelle un surveillant qui arrachera une de ses oreilles pour le ramener chez le manoir des Whitehill ? Si cela arrivera, ce jour même sera sa cérémonie d'enterrement. Il sera privé de dessert pour un mois entier, une année, et même pour toute sa vie s'il allait vivre dans ce manoir désagréable à jamais ? Il sera enfermé dans sa chambre, peut-être on installera ces barrières de prison à la fenêtre ? Il faisait une éternité depuis le jour où il a été attrapé entrain de sortir sans permission. le pauvre garçon s'en rappelait, on ne peut point dire que c'était un souvenir heureux, paraît-il.
[Flashback]
Il était petit, à peu près 10 ans. Un charmant petit blondin, à la même coiffure qu'aujourd'hui, aux mêmes yeux, mais au visage plus enfantin et innocent. Il était dans une petite chambre, une servante lui pointant le doigt en signe d'avertissement. Elle le grondait d'avoir essayé de s'échapper du manoir, alors qu'elle était à ses gardes. Il faisait semblant de pleurer. Elle le força à promettre qu'il ne le fera plus. Le petit garçon le fit, mais croisa les doigts derrière lui. Cette fausse promesse ne lui fit pas éviter une rude punition qu'il prit courageusement. Ce petit rebelle n'abandonna pas ses sorties, il trouvait que c'était son droit. Aucune punition ne détruit ses espoirs depuis ce jour-là.
[fin du Flashback]
Il fut arraché de ses pensées par une voix enfantine et douce. Ah oui, cette fille-là, il était encore dans cette situation embarassante. Ses battements de coeur continuèrent, mais ce n'était pas de peur des sanctions, mais d'autre chose qu'il ne connaissait pas avant ce jour-ci. Comment est-ce possible ? Comment est-ce logique ? Il ne comprit pas, mais se décida à jouer le jeu, peut-être saura-t-il ? La jeune fille lui répondit d'un beau sourire qui lui allait bien:


« Vous pouvez terminer votre lecture avant de partir, ne vous en faites pas. Vous ne dérangez personne après tout. Et puis, personne ne trouve jamais rien d'intéressant dans cette section-ci, alors personne d'autre ne viendra nous trouver, ne vous en faites pas ! »

Le jeune homme lança un léger soupir de soulagement qu'il s'efforça de cacher. Alors cette fille ne lui en voulait pas de s'être introduit dans ce mystérieux lycée - si c'était vraiment un - en un intrus. Elle parut avoir déjà vécu cette sorte de situation. Quelqu'un s'était déjà entré ici sans être étudiant ? Cet endroit donc attire les intrus ? Qu'a-t-il de si spécial ? Raziel se rappela la raison de son entrée, il croyait que c'était une bibliothèque seulement, il ne croyait pas avoir violé tout un règlement. Il a donc plus ou moins une chance d'être innocent ? Il se décida à ne répondre à la demoiselle que quand elle aura complétement fini, et il se mit à écouter ce qu'elle a à dire. Pensive, la jeune demoiselle s'adressa à lui :

« Vous savez, il y a une grande bibliothèque en ville aussi... Vous n'êtes jamais allé y faire un petit tour ? »

Cette fois-ci, il ne put cacher sa surprise, il s'écria énergétiquement, oubliant qu'il fallait respecter cette jeune demoiselle inconnue, lui parlant comme à un ami, haussant les sourcils :

« Ah bon ? Non, je n'y suis pas allé ! »

Cette fois, il se traita du plus grand idiot. Il rougit, baissant la tête, tout en pensant:
* Encore une faute ? Mais qu'est ce qui me prend, parlant ainsi !?*


Il allait s'expliquer maintenant. Raziel leva la tête, ouvrit la bouche sans être capable de prononcer un mot. Finalement, il y arriva :

« Je suis désolé. Vous voyez, je vis dans une famille de nobles, mais je ne suis pas inscrit ici. Je n'ai même pas le droit de sortir, je pense que c'est un droit, c'est pourquoi je sors sans permission pour dégourdir mes jambes et découvrir les alentours. Mais je ne peux pas aller aussi loin que dans cette bibliothèque à Réveil, les servantes découvriront mon absence, et là, je serai rudement puni.»

La jeune fille lui parla encore une fois, posant son livre sur la table. C'était un bon signal pour Raziel.

« Je m'appelle Ada, et vous ? »

Ada ? elle a dit Ada ? cela veut dire la soeur de Oz Bezarius ? Il n'y a qu'une manière de savoir. Raziel lui répondit pour se présenter. Tout en souriant gentiment, il se leva et se pencha respectueusement.

« Ada ? la soeur de Oz Bezarius, le fils du duc ? C'est un grand honneur ! »

Quand il se leva, il continua de parler, en gardant son sourire.

« Je m'appelle Raziel. Raziel Whitehill. Ma famille n'est pas aussi connue que les grandes familles ducales. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Invité



MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   14th Mars 2013, 12:47

La surprise et l'ignorance du jeune homme étonnèrent beaucoup Ada. Était-il vraiment possible de ne pas connaître où se trouvaient des établissements aussi connus ? Franchement, ce garçon était intrigant et elle espérait pouvoir le comprendre un peu mieux. Le blondinet ouvrit la bouche même s'il ne dit rien. La gardienne de Lutwidge lui laissa le temps de rassembler ses pensées. Il ne servait à rien de le pousser à prendre la parole, ils ne se connaissaient pas vraiment, après tout... Et puis, à quoi bon parler, si c'était pour le faire sans le moindre sens ? Ada l'écouta avec attention. Ainsi donc, ce jeune homme était prisonnier de ses parents ? C'était une histoire si triste, qu'elle connaissait bien pourtant. Cela lui donnait encore moins envie de le chasser. Au moins, il avait l'air de s'être un peu calmé... Raziel Whitehill, hein ? C'était un joli nom.  Aussi doux que celui qui le portait. Il avait au moins raison à propos d'une chose : sa famille n'était pas des plus reconnues. Mais quelle importance. Il avait adressé la parole à Ada de la façon la plus simple qui soit même s'il l'avait reconnue. Rien que pour cela, il lui était d'une agréable compagnie. Du moins, à condition qu'il continue ainsi une fois que l'information lui serait confirmée. Pour seule réponse à ses questions, Ada hocha un peu la tête, car elle sentait que le sujet « famille » était délicat pour eux deux. Voilà pourquoi elle préféra se concentrer sur autre chose, et quoi de mieux pour cela que la chose qui avait permis leur rencontre ?

« Pourquoi avoir choisi ce livre-là, au juste ? Il me semble bien ennuyeux... »

C'était un véritable mystère. Elle aurait pu lui énoncer au moins dix titres de romans plus intéressants éparpillés dans la bibliothèque tout entière. Lui-même n'avait pas l'air trop convaincu, gardant la couverture fermée. Pourquoi le garder entre ses mains, alors ? La présence d'une personne suffisait-il à le déconcentrer ? D'un autre côté, si elle partait, il y avait des risques pour qu'il ait des ennuis. Et puis... Quelque part au fond d'elle, Ada ne voulait pas avoir à le quitter tout de suite. C'était un jeune intéressant et original, en plus d'être gentil, alors... S'il continuait à ne pas la traiter comme la plupart des personnes qui croisaient sa route... N'était-il pas normal qu'elle ait envie de rester en sa compagnie ? Il était une bouffée d'air frais, l'impression qu'elle pouvait vraiment être une personne ordinaire devant les yeux de certains, au lieu de toujours devoir de cacher derrière ce masque de noble fière et droite. Elle aussi aurait bien eu envie de pouvoir s'amuser de temps en temps, de rire sans retenue et courir sous l'immensité du ciel bleu sans avoir à se soucier de ce qu'en penserait son père ou même toute sa famille. Elle aurait voulu suivre ce garçon de l'autre côté de cette fenêtre, pour qu'il lui montre le monde, même au risque de froisser son uniforme. Que de naïveté, que de rêves brisés. Elle baissa un peu la tête. Elle était attristée, à présent. Il n'y a rien de plus douloureux que l'espoir... Mais elle ne voulait pas lui montrer ses larmes à Raziel, il croirait sûrement que c'était sa faute ou quelque chose d'autre d'aussi idiot... Finalement, elle sécha ses larmes pour enfin réussir à révéler la tête et lui faire un petit sourire, s'excusant auprès de lui dans un murmure.

« Je suis désolée. Continuez de croire en vos droits et vos rêves... Lorsqu'on ne le peut plus, c'est douloureux. »
Revenir en haut Aller en bas


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   17th Mars 2013, 09:08

Raziel Whitehill observa attentivement la jeune fille qui sembla attristée par le sujet des familles et hochait légèrement la tête. Le jeune blondin ne voulait guère aborder des sujets qui seront douloureux pour une demoiselle aussi innocente. Il ressentit du remord et se mordit la langue. Si le temps pourrait s'arrêter pour qu'il se dise quelque chose, il aurait plutôt frappé sa tête avec un piano. *Idiot que je suis ! J'aborde toujours les sujets les moins appropriés !* Raziel Whitehill se fit arracher de ses pensées maladroites, se rappelant qu'il souriait toujours. Il entendit la jeune fille lui dire:

« Pourquoi avoir choisi ce livre-là, au juste ? Il me semble bien ennuyeux... »

Le livre ! Il a complètement oublié le livre ! Même ses doigts ne ressentaient plus sa reliure de toile noire. Le jeune noble regarda le livre entre ses mains ; c'était encore fermé. C'est vrai, pourquoi avait-il déjà choisi ce livre ? Aucune idée. Ada avait changé le sujet ; c'est toujours bon pour fuir ces sujets douloureux qui ne viennent qu'aux temps les plus embarrassants. Raziel pensait qu'un livre n'est pas jugé par sa reliure ou sa couverture, mais avec son contenu. Cet exemple ne s'appliquait pas qu'aux livres, mais aussi à celui des apparences. Un livre énorme n'est pas forcément un livre ennuyant. Un idée d'une réponse effleura l'esprit de Raziel:

- On ne peut pas vraiment juger un livre avant de l'avoir lu, non ? En fait j'ai pensé que ça sera mieux de prendre un livre qui semble ennuyeux et le lire vraiment attentivement. Je crois qu'une histoire ennuyante ne peut pas vraiment l'être si le lecteur y est intéressé. Les gens disent que quelque chose est ennuyante parce qu'elle n'est pas une de leurs intérêts. Ce n'est qu'un avis personnel, c'est ce que je pense.


Ada sembla plongée dans ses pensées. Un souvenir ? Si c'était le cas, ça ne serait pas un des plus heureux. Ada sembla triste. C'était vrai que la vie de Raziel n'était pas une des plus agréables, mais était-ce la peine de faire ce visage ? La nature douce comme un agneau d'Ada rendait son visage triste plus peinant que jamais. Raziel fut attristé par cette attitude de la jeune fille et ne voulut pas rester assis à la regarder pleurer. Même lui qui vivait cette vie n'allait pas pleurer. Peut-être était-ce pour une autre raison ? Voulait-elle s'échapper aussi? C'est très difficile pour elle de se glisser hors de cette stricte société de lycée. La pauvre... Cela est douloureux pour elle aussi d'être obligée de rester à étudier dans un lycée pour toute l'année tout en rentrant rarement aux vacances. Mais si elle devait rester ? La jeune blondine devra alors y rester pour toute sa vie. En pensant à ça, Raziel Whitehill pensa qu'il ne menait, après tout, pas la vie la plus atroce au monde. Alors voici un exemple de la réalité prouvant cette théorie. La pauvre fille essayait de cacher ses larmes. Raziel se leva, ayant pitié d'elle, ne savant pas quoi faire devant une demoiselle qui pleurait. Il agit de la manière la plus instinctive ; il fit ressortir un mouchoir et le donna à Ada, essayant de la consoler de son mieux. S'il n'avait pas abordé ce sujet, s'il n'avait pas seulement parlé de lui... C'était tout de sa faute.* Encore ma faute... Suis-je le plus grand idiot ou quoi ?!* dit-il en voulant plus que tout se donner un bon poing au visage. Cette fois, soit il dira quelque chose d'utile, soit il se donnera un poing pour de bon ! :

- Ne pleure pas, Ada ! Les larmes ne font que tout gâcher. Mais c'est le sourire qui aide à donner le courage pour éviter les obstacles !

Puis il ajouta, voyant la jeune fille sécher ses larmes:

- On peut toujours faire mine de rien, cachant les blessures, tandisqu'en vérité, on les soigne !

Raziel tira une chaise et invita Ada à s'asseoir, le sourire au visage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Invité



MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   19th Avril 2013, 15:35

Il était étrange de voir à quel point le plus banal des sujets pouvait finir par blesser quelqu'un, si certains détails échappaient à tous ceux qui discutaient. Après tout, il était presque impossible que deux étrangers se comprennent dès le tout début... Même lorsque les pièces du puzzle commençaient à s'assembler, il était difficile d'avoir une vue d'ensemble claire. C'était ainsi que les gens finissaient par se heurter et se blesser... C'était inévitable. En restant un peu solitaire malgré elle, Ada n'avait jamais été témoin de cette théorie jusqu'à présent et c'était sans doute la raison pour laquelle elle avait laissé ses sentiments la submerger autant. Quelle émotive elle faisait ! Et puis, elle devait avoir inquiété ce pauvre garçon... Elle n'avait pas vraiment réfléchi aux conséquences que pourraient avoir ses réactions, comme bien souvent. Elle se saisit donc du mouchoir qui lui était tendu et elle s'assit sur la chaise pour essuyer ses larmes, pour retrouver son calme.

« Merci... »

Ada lui adressa également un petit sourire. Cependant, lui rendre le mouchoir dans cet état était hors de question... Elle lui donna donc l'un des siens, précisant qu'il pouvait le garder même si ce n'était sans doute pas nécessaire. Elle n'avait pas pensé à l'utiliser, sur le coup, quelle idiote elle était, vraiment, disait-elle d'un rire un peu nerveux... Enfin, bien sûr, si Raziel le désirait, ils pouvaient se les échanger à nouveau à leur prochaine rencontre... Décidément, la jeune lady ne changerait jamais, se faisant déjà des idées, vivant éternellement dans un rêve doré. Elle souffrirait sans doute lorsqu'il serait brisé, mais c'était toujours mieux que de se morfondre constamment... Pourtant, finalement, elle soupira et présenta enfin les excuses qu'elle désirait lui adresser.

« Pardonne-moi de t'avoir dérangé... »

Après tout, si elle n'était pas venue jusqu'ici, derrière ces étagères sombres aux rayons moins fréquentés, aucun problème ne se serait soulevé en ce jour. L'un comme l'autre aurait pu continuer sa lecture... Certes, ils auraient alors raté une rencontre intéressante, mais laquelle de ces destinées auraient été la meilleure ? Personne ne saurait le dire, à présent... On ne pouvait baser sa vie sur de telles suppositions. Seulement, à présent, il valait sûrement mieux le laisser tranquille. Elle se releva et lui déposa un léger bisou sur la joie avant de prendre la parole, voulant ainsi lui prouver qu'elle ne lui en voulait pas, bien au contraire.

« N'oublie pas de sortir par où tu es entré, que personne ne te voit... Bonne chance ! Je n'oublierai pas tes sages paroles. Sois prudent. »

Ada le salua ensuite et disparut aussi rapidement qu'elle était arrivée. Bien sûr, s'il se faisait prendre la main dans le sac, elle ferait tout pour qu'il n'ait aucune réprimandes... Mais pour le moment, elle serait de toute façon en retard à sa réunion si elle ne partait pas, alors il ne servait à rien de s'inquiéter ainsi. Elle espérait tout simplement qu'ils puissent se revoir un jour. Bientôt, si possible, qui sait ~
Revenir en haut Aller en bas


Masculin Messages : 70
Age : 18
Personnages préférés : Leo Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Whitehill Raziel
Nom du Chain : Nope, Pas de Chain ;w;
Groupes: Noblesse


MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   12th Juillet 2013, 03:09

Le jeune homme contempla Ada d'un regard coupable. Il sentait en quelques sortes que c'était sa faute. Mais à ce moment-là, lorsqu'il était devant cette école, il ne savait pas qu'après une douzaine de minutes, une jeune fille le retrouvera. Le jeune noble n'a jamais fait pleurer une fille, et encore moins vu une qui pleurait. Mais il ne pouvait s'abstenir de remarquer la beauté de la jeune fille qui n'était pas une des hypocrites que sont les nobles. Ada n'avait pas crié "au secours, un intrus !" dès qu'elle l'avait vu, mais s'était comportée avec lui comme si elle le connaissait depuis un bon moment. Et c'est pour cela que Raziel avait commencé à l'apprécier depuis le début. Il n'avait pas la chance de parler face à face à une jeune fille en tant qu'amis, en toute franchise, au manoir des Whitehill. Il était toujours obligé de parler avec ces manières fameuses des nobles, qu'il déteste tant. En matière des amis, Raziel avait été un peu renfermé ces dernières années. Ce qui était parfaitement logique, prenant en considération qu'il vient de retrouver miraculeusement l'usage de ses jambes. Raziel ne pouvait décrire sa joie d'avoir fait une telle rencontre, comme un garçon tout normal, sans ce masque de la noblesse. A vrai dire, aucune servante du manoir, malgré leurs efforts inutiles pour le séduire, n'a jamais réussi à attirer l'attention du jeune Raziel. Mais il leur riait souvent au visage, puisque leurs essais de le servir au maximum le faisait rire. Mais le garçon était reconnaissant pour les services que ces jeunes filles lui rendaient chaque jour, et en y pensant, il se promit de leur donner plus d'attention au futur.
Raziel Whitehill revint à la réalité, et se rappela la mauvaise situation dont il est; un intrus dans une grande école dont il ne sait rien, devant une jeune fille responsable de la sécurité du lycée entrain de pleurer à cause de lui. Il n'y avait rien de si joyeux dans tout cela, et le jeune Raziel essayait tant que mal d'adoucir la situation de ce qu'il connaissait, malgré qu'il n'était pas un grand sociable, et ne connaissait rien des manières familières de ravivre une conversation avec une amie. Ce qui l'énervait plus ou moins, c'est qu'il ne savait pas grand chose sur la manière de s'y prendre avec les filles. Alors il devrait prendre refuge à ses réflexes de nobles. Apparemment, Ada s'était consolée un peu du mouchoir du jeune homme, ce qui rabaissa la nervosité de ce dernier et lui donna un peu de confiance en lui même. La jeune responsable l'avait remercié et adressa un petit sourire. Raziel lança un grand soupir de soulagement, à l'idée qu'il avait plus ou moins réparé sa faute maladroitement. Le jeune homme trouvait l'adolescente bien jolie, et voulait avancer avec elle lorsqu'il se rappela encore une fois sa mauvaise situation, et qu'un intrus ne devrait pas se comporter comme une personne qui visite ce lycée tous les jours. Il refit un soupir, mais cette fois, de désespoir. Puis força un sourire à la jeune demoiselle. Cette dernière lui donna un de ses mouchoirs, comme pour s'excuser d'avoir mis le mouchoir du noble en un état malheureux. Mais le jeune garçon ne prêtait aucune attention à son mouchoir et ne pensait pas vraiment à son état. Il était heureux d'avoir reçu quelque chose d'une jeune fille aussi belle. Il regarda le mouchoir, étonné, et s'adressa à la jeune fille d'une voix reconnaissante:

- Oh, merci beaucoup... On ne m'a jamais fait quelque chose d'aussi gentil...

Et c'était vrai qu'il n'avait jamais rencontré une jeune fille aussi gentille. Dans la plupart du temps, c'étaient des filles capricieuses des nobles qui ne voulaient qu'un mouchoir brodé de fils d'or et toutes choses précieuses, se croyant supérieures à toutes les filles de Réveil. Le jeune garçon haïssait ces genres de filles et aimait plutôt la modestie, sauf qu'il y a un seul problème: un noble doit toujours mettre des vêtements "appropriés". L'approprié pour eux ne doit être qu'une chemise et une cravate qui l'étouffent à moitié ! Le jeune homme reçut le mouchoir, se sentant plus heureux que jamais, le coeur battant. Il prendrait ce mouchoir comme un petit souvenir de ce jour, et une preuve qu'une mauvaise situation peut apporter des bienfaits. La jeune fille lança un profond soupir et s'excusa d'avoir "dérangé" le jeune homme. Mais Raziel ne pensait pas du tout comme cela, et s'exprima sur la défensive:

- Mais non, tu ne m'as pas du tout dérangé, tu m'as même donné un moment de plaisir !

La jeune fille se releva et déposa un bisou sur la joue du jeune noble. Ce dernier rougit comme une tomate. Ses battements de coeur s'en allaient à toute allure. Ce n'était jamais arrivé, jamais de sa malheureuse vie. Maintenant, il avait une si grande joie qu'il pourrait même être gentil à la servante qui le grondait pour le reste de la journée ! Le jeune homme frotta sa joue, plus ému que jamais, le visage encore rouge. Il écouta la jeune fille s'adresser à lui avant de partir. Elle lui avait dit de ne pas oublier de sortir par où il est entré pour passer inaperçu, et d'être prudent.
Après le départ de la jeune fille, le visage encore rouge et frottant sa joue, Raziel, confus, faisait un flashback pour faire durer ce moment. Mais il se réveilla de ses rêves en sursaut, regarda sa main, et se décida de ne pas la laver pour le reste de la journée. Il voudrait plus que jamais revoir cette jeune fille. Peut-être qu'au retour il essaiera de se rappeler du chemin vers cette école, pour y revenir voir la jeune fille. Il murmura, reconnaissant, comme si c'était à la jeune fille, malgré qu'un bon moment s'est passé après son départ:


- M... Merci... Ada...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelus-academia.rpggameplay.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]   Aujourd'hui à 16:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Caché entre les étagères... [PV Ada Bezarius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Lutwidge :: ♠ Bibliothèque-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit