AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Remember me - [PV Gilbert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Remember me - [PV Gilbert]   4th Janvier 2013, 11:22


Qui a dit que mourir signifiait disparaître ? Ce n'est qu'une conspiration, un mensonge. Une personne peut encore vivre à travers une autre, on pense immédiatement alors aux souvenirs. Ce n'est pas totalement faux. Pour Oswald, c'était à peu près la même chose, il vit au travers des Glen suivant encore et encore, mais aussi au travers des souvenirs d'Alice.
Tient, parlons de cette dernière et de cette dimension, ce monde parallèle constitué uniquement de ses souvenirs : La dimension du chat de Cheschire. Rare sont ceux qui y atterrissent et croisent autre chose que le maître des lieux (hormis les souvenirs de la jeune fille qui ont donné naissance à cet endroit).Cependant, il arrive parfois qu'en se perdant dans ce labyrinthe du passé et en ayant un quelconque lien avec l'une de ses personnes on arrive à éveillé une partie de cette personne. A cet instant un intrus avait éveillé un «fragment » de l'âme de Glen Baskerville. C'était probablement la première fois que cela arrivait audit Glen, après tout rares se font les visiteurs de Cheschire, surtout ceux des temps passé. Après tout il fallait que cet intrus soit assez proche de lui pour éveiller le fragment d’âme qui restait dans ce monde, il restait plus qu'à espérer l'âme de Jack ne soit pas dans le même cas -c'est à dire à réagir à la présence de cette personne-.

Le brun observa les lieux, ne semblait pas y avoir un chat, toutefois s'il s'était éveillé ce n'était sûrement par hasard. N'ayant pas grand chose d'autre à faire il décida donc de se lancer à le recherche de celui qui l'avait extirpé de son sommeil. Les lieux étaient très enfantin, coloré, sans-dessus-dessous et immense. Glen avait beau marcher il n'avait pas l'impression d'en arrivé au bout, ni de trouver celui qui avait causé son réveil -peut-être n'était-il pas encore arrivé?-. Toutefois il remarqua un détail, cet endroit était définitivement déroutant. Les souvenirs d'Alice apparaissaient au fil de son avancé dans le labyrinthe de Cheschire, c'était plus que désagréable. Lorsqu'on avait l'impression de faire face à quelqu'un : Il disparaissait aussitôt. Illusions, tout n'était qu'illusions.

Glen s’arrêta net lorsqu'il arriva dans un lieux qui avait prit la forme de l'ancien jardin du manoir des Baskerville. Tout y était comme à l'époque, la verdure, le lac -auprès du quel il avait l'habitude de s'endormir- c'en était presque nostalgique. Cependant ce qui avait retenue son attention ici n'était évidemment pas le décor, ni l'illusion -qui disparu tout aussitôt- de Vincent et Gilbert jouant dans le jardin crée par les souvenirs d'Alice. Non, c'était plutôt lui. Un grand homme vêtu de noir ce trouvait en ces lieux. Glen fonça immédiatement les sourcils, c'était lui...l'intrus. Ce....type.. ? Il observa de plus près, des cheveux noirs corbeaux, des yeux dorés. Ces traits, non, il devait rêvé. Son air s'adoucit légèrement -mais il avait toujours l'air aussi grave-. Il hésita un instant :

Gil...Gilbert ?

En y pensant ce n'était pas impossible. Gilbert était un Baskerville, donc il n'était pas censé succomber facilement à la blessure que Jack lui avait infligé et il avait été plongé dans l'abysse lors de ce jour fatidique : celui de la tragédie de Sablier. Oui, en y réfléchissant de près ça semblait logique, ainsi que le fait que lui, Glen Baskerville fût éveillé par sa présence. Pourtant c'était étrange pourquoi cet homme semblait être perdu ? Après tout, il avait vécu ici par le passé. Convaincu de faire affaire à son ancien élève le brun décida d'en savoir plus sur la présence de ce dernier ici...Avoir des visiteurs ce n'était définitivement pas commun.

Ça fait longtemps...Cependant, j'aimerais savoir ce qui t'amène dans la dimension du chat de Cheschire.

Retrouvailles, peut-être. Du moins, si les circonstances le permettaient. Après tout on ne sait jamais à quoi s'attendre après un tour dans l'abysse.

[WAAAH, JE SUIS LENTE. PARDON. Euh, sinon..si ça va pas hésite pas à me le dire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 1151
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert ! Glen and Elliot.~
Double comptes : Curtis Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Gilbert Nightray
Nom du Chain : Raven
Groupes: Famille Nightray/ Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   21st Janvier 2013, 10:23

Pourquoi était-il venu ici ? D’ailleurs, la question était plutôt pourquoi cet endroit n’avait-il pas été détruit ? Depuis sa dernière visite, le lieu avait été apparemment détruit espérant d’ailleurs que le maître des lieux ai disparut avec son univers ce jour-là. Mais étrangement, si cette dimension était de nouveau là, on pouvait un peu douter de ces certitudes en fait. Donc reprenons un peu ! Gilbert s’était rendu ici parce que justement Pandora avait eu vent que la dimension de Cheshire avait de nouveau fait son apparition, alors que les précédents rapports mentionnaient sa destruction. Comment le savait-il ? Eh bien.. très bonne question, du moins notre brun ici présent n’en savait pas plus, il faut dire que l’organisation reste très mystérieuse même pour ses employés. Avançant un peu à l’aveuglette, car oui cet endroit n’avait aucune logique et c’est toujours le cas, notre homme se demandais pourquoi restait-il. C’est vrai quoi, la dimension était bel et bien là et c’est tout ! Fin de la mission, point ! Mais non. C’était comme si ses pas le menaient automatiquement vers un lieu. Comme si quelque chose l’attirait là-bas. Où ça me diriez-vous. Eh bien je vous parle de cet étrange jardin. Certainement un souvenir du passé… Gilbert était désormais au courant qu’il venait d’il y a cent ans, qu’il avait eu un lien avec la Tragédie lui et son frère, mais c’était tout. Le reste restait vague et incertain. D’ailleurs ce lieu ne lui disait absolument rien, bien qu’au fond de lui-même il avait la vague impression d’avoir déjà parcouru ces jardins… Foutu pressentiment à la con qui l’empêchait de partir vite fait bien fait !

Tournant en rond, ne cessant de regarder autour de lui comme une âme perdue. Voilà à quoi il en était réduit. Rah.. et si Vincent avait raison ? Si ce n’était pas mieux pour lui de tourner dos au passé pour aller de l’avant ? Non pas moyen. Ce dernier semblait de plus en plus le rattraper quoiqu’il fasse. Autant il voulait savoir qui il était, mais maintenant, ce passé l’intriguait autant qu’il le mettait mal à l’aise. C’est alors qu’une voix l’interpella. L’appelant par son prénom, comme s’il le connaissait déjà. Gilbert l’avait déjà entendu, elle était familière mais.. pas moyen de mettre un nom sur cette dernière. Se retournant brusquement son regard croisa celui d’une personne qu’il n’aurait jamais songé croiser ici. Glen… Qu’est-ce qu’il faisait là ? Lui la source de tous ses problèmes, du moins c’est ce que pensait notre homme. C’était l’être à éliminer à tout prix, Jack lui-même l’avait dit non ? Les Baskerville et en l’occurrence leur chef sont la plus grande des menaces. Et ce sont eux qui cherchent à s’en prendre à Oz. Alors que Glen lui demandait ce qu’il faisait ici, montrant une certaine surprise dans ses propos de le croiser ici, Gilbert ne réfléchit pas bien longtemps. Sortant vite fait son arme à feu il la pointa sur lui sans plus de cérémonie.

- Que.. Glen ! Qu’est- ce que vous faites ici !?

Et puis quoi ? Comme s’il allait se jeter sur lui pour lui faire un câlin. De un ce n’était pas vraiment le style de notre brun et de deux c’était un ennemis non ? La main prêt à tirer il le fusilla du regard, visiblement lui assez peu ravis de le voir. Il devrait tirer non ? C’était la chose la plus simple à faire… Mais impossible pour lui de presser sur cette fichu gâchette, inconsciemment quelque chose l’en empêchait ou plutôt il refuse d’admettre que c’est lui-même qui refuse de le faire. Se crispant sa deuxième main vint alors serrer l’autre pour arrêter les tremblements de la première. Tout en le dévisageant, il continua, ayant un certain mal à cacher son mal être voir même son trouble. Sa voix partant littéralement de travers.

- Que… Qu’est-ce que vous voulez !?


Sur les nerfs ? Oh que oui ! Il ne se sentait pas bien et ça se voyait, quand bien même il ferait tous les efforts du monde pour le cacher. Jamais il n’avait eu l’occasion de le croiser et pour cause, cet homme est censé être mort depuis plus de cent ans… Mais maintenant. Le voilà fasse à lui, incapable d’agir ou même de réfléchir correctement. Qu’est- ce que cette rencontre changera pour lui.. ? Très bonne question. Chose particulièrement troublante, Glen semblait le connaitre… Pourquoi ?

[Bon alors mon Papa chéri.. je suis Désolé de cette bouse que je t'ai pondu ! D: Je me suis embrouillé je crois et pas qu'une fois. Bref dis moi surtout si ça va pas et que je dois en rajouter ;w; !♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   28th Janvier 2013, 07:20

On dit souvent qu'oublier c'est avancé. C'est peut-être vrai, qui sait ? Cependant, il y a l’oubli et l'oubli. Celui qui est souhaité et celui dont on ignore tout, ce dernier peut-être terrible, car le passé devient une sorte de Saint-Gall. Peut-on l’attraper, le saisir et recouvrir sa mémoire tout simplement ? Non, bien évidemment que non, c'est ce qui le rend précieux et rare, car il est unique et possède la seule vérité en ce monde. Ainsi, on retrouvait la connaissance face à l'ignorance la plus total.

Ô, ignorant, toi qui ne sait rien, toi qui a oublié, souhaite-tu connaître la vérité ?

Glen était la connaissance, il détenait tout les secrets de la tragédie de la sablier, sa cause, ses acteurs, son plus grand mal ainsi que son plus grand bien, face à lui l'ignorance, Gilbert. Il avait beau être un acteur de cette sordide tragédie et même des événements avant, il semblait se souvenir d'absolument rien. Le chef des Baskerville le remarqua bien rapidement : Son serviteur (ou devrais-je dire « ex-serviteur »?) ne regardait pas ce lieu du même œil que lui. Non, ce lieu n'éveillait pas la nostalgie en lui. Comme s'il ne se souvenait pas de ce jardin dans le quel il avait tant jouer, ce lieu dont la verdure avait finit par être teintée de rouge par le sang par ceux de son entourage.
De plus, il ne semblait pas non plus le reconnaître sous le même contexte. Il venait de l'appeler « Glen», juste Glen. Ah ? Apparemment le « maître » avait aussi disparu de sa mémoire. Le constat fût sans appel, il avait très probablement TOUT oublié et pas seulement une partie. D'ailleurs, cette pensée fût confirmé lorsque il lui pointa son arme dessus.

Glen lui le bougeait pas un pouce, il observait tout simplement et attendait que son imbécile d'ancien serviteur le réalise par lui-même : il ne pouvait rien faire face à lui. Il tremblait probablement perturbé par son inaction, Glen en profita pour faire un premier pas vers son interlocuteur.

« Tu sais Gil'.. »

Il prit une voix posé, celle qu'il avec la quelle il avait l'habitude de s'adresser audit Gilbert. Cette voix, qui sait être douce, pleine d’assurance et ferme à la fois. Il fit un second pas.

« Tu ne peux rien contre moi. » Déclara t-il en plantant ses pupilles violettes dans les dorées.

Il ne devait pas savoir, enfin non, il ne pouvait pas savoir les raisons qui expliquait sa faiblesse face à lui, l'excusa mentalement Glen, tout comme le fait qu'il ne le prenait très probablement pour un ennemis. Toutefois, le brun se douta très fortement la cause de cette dernière idée. Jack n'y était sans-doute pas pour une raison inconnue.
Mais malgré tout, le liens qui unis deux Glen ne disparaissent pas facilement. Ils ne s’effacent pas, pas tant que celui qui est destiné à devenir le chef des Baskerville ne l'était pas, pas tant que la cérémonie n'avait pas encore eu lieu (-sauf si on se coupe le bras, n'est ce pas ?- ). Dans tout les cas, le plus jeune était marqué de ce sceau invisible qui l'unissait à Oswald, qui le forçait à lui obéir et l’empêchait de plus faire le moindre mal.

« Baisse ton arme, aussi. » Le plus âge s'était avancé jusqu'à avoir le torse collé contre ladite arme. Il ne craignait rien, en plus du pouvoir qu'il avait sur le jeunot, il n'était pas doté d'un corps matériel : de toute évidence cet objet était inutile. Il reprit :

« Je ne sais pas ce que Jack t'as raconté, mais sache qu'il est indigne de pointé son arme vers son maître, même s'il est déjà mort. A moins que tu ne sache plus qui je suis, et pour te répondre, si je suis là, c'est parce que tu m'as tout simplement réveiller. »

S'il faisait exprès de vouloir perturbé ledit serviteur ? Évidemment, mais, ainsi il mettait plus ou moins les choses au clair : Jack avait du lui raconter n'importe quoi, il était son maître et il l'avait oublié, et ça lui expliquait s'il réfléchissait un instant son blocage précédent. Enfin, maintenant il ne restait plus qu'à voir s'il allait le croire ou non.

[Ton post était parfait, il m'a largement inspiré. Par contre, là c'est moi qui te répond de la bouse, pardon. J'étais en perm' et je savais plus ce que tu m'avais rep, du coup j'ai fait de mémoire, si ça va pas dit le moi surtout. ;w;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 1151
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert ! Glen and Elliot.~
Double comptes : Curtis Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Gilbert Nightray
Nom du Chain : Raven
Groupes: Famille Nightray/ Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   7th Février 2013, 06:59

Déjà que notre homme était totalement perdu rien qu’en le regardant. Voir cet homme, ce Glen lui parler n’arrangeait rien du tout. On peut même dire que c’était le contraire. Cette voix ne lui était pas inconnue, pourquoi son cœur martelait contre sa poitrine au point de lui donner l’impression que sa tête va exploser en même temps que sa cage thoracique ? Ses jambes flanchaient et ce de plus en plus lorsque Glen s’approcha de lui. Continuant de parler comme si c’était naturel qu’il sache exactement qui il est. Mais son cœur rata réellement un battement lorsqu’il se retrouva avec le canon de l’arme sur sa poitrine et qu’il lui demanda de lâcher son arme. Comme si son corps n’était plus le sien, comme si la volonté de se diriger soit même n’était plus, sa main finit après quelques secondes de tremblements par lâcher la dite arme. Elle chuta alors lourdement sur le sol qui était composé en fait d’herbe étant donné qu’il s ‘agissant d’une espèce de jardin autours d’eux. Totalement désemparé, incapable de répliquer ou de faire la moindre résistance face à lui. Gilbert se retrouva là bêtement planté devant lui, à l’écouter parler bien qu’il prétendait quelque minutes plus tôt devoir l’éliminer. Qui était cet homme ? Pourquoi ces mots avaient-ils de tels répercutions sur notre brun ? Il n’en savait rien. Mais chaque son de sa voix résonnait en lui. Et puis… C’était quoi cette histoire de maître ? Tremblant littéralement devant sa silhouette qui lui parut presque soudainement terriblement imposante, Gilbert flancha se retrouvant alors à genoux devant lui. Le regard montrant qu’il était totalement perdu.

- Que… Qu’est-ce que vous racontez.. ! Me manipuler ne changera rien ce que vous êtes.. !


Mais la véritable question était, qu’est-il vraiment ? Un mal de tête le prenant, Gilbert se recroquevilla alors sur lui-même se tenant bien fermement la tête. Pourquoi lui ? Il n’avait rien avoir avec cette histoire de Jack et de Baskerville non ? C’est alors que les paroles de son cadet lui revinrent en tête. Il y a peu, lors d’une mission commune notre homme avait alors découvert qu’il venait d’il y a cent ans. Qu’il avait donc connu cette Tragédie et que pour X raison il était à l’époque actuelle. Mais qu’est ce qui s’est passé dans son enfance.. ? Le trou de sa mémoire semblait vouloir jouer avec ses nerfs. S’amusant à lui montrer des flashs pour le mettre sur des pistes mais pas assez pour qu’il sache avec certitude ce qu’il était. Fichu mémoire… Comme un enfant apeuré, il finit par lever la tête vers son interlocuteur. Il était toujours là debout en train de le regarder. Pourquoi avait-il été incapable de tirer ? Pourquoi avait-il obéit bêtement à son ordre ? Et surtout, pourquoi cette histoire d’être son valet le tiraillait autant. Cherchant à reprendre son souffle, il vit alors de façon plutôt brève une image de lui-même plus jeune. Ce petit garçon courait vers Glen en souriant en l’appelant « Maître ». Aussitôt que cette phrase fut dite tout disparut. Non. Impossible. C’était encore un tour de ce chat farceur pour lui faire tourner la tête ! Obligé ! Voulant se persuader de cette idée, son courage retomba bien vite.

- Mensonge.. Mensonge…

Il murmurait sans cesse ce mot. Essayant tant bien que mal de le graver bien comme il faut dans sa petite tête comme on dit. Mais en vain. Il s’effondrait de plus en plus mentalement, aussi bien que physiquement il était déjà à terre incapable de se relever. Il finit alors par murmurer.

- Maître.. ?

Aucune certitude dans ses mots. A croire que c’était sorti par instinct. Lui-même ne savait pas pourquoi ce mot avait franchi la barrière de ses lèvres alors que pour lui seul Oz méritait cette appellation de sa part. La suite promettait d’être douloureuse pour notre jeune homme…

[Désolé de la longueur et de tout ce blabla inutile ;w; j'espère que ça te va !♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   26th Février 2013, 08:02

Il y a de nombreuses choses que la raison, notre conscience oublie, toutefois, le corps s'en souvient et les mots qui sont absolut ne peuvent être évité. Quelques mots peuvent parfois suffire pour semé le doute dans un esprit, en encore plus lorsqu'il est fragile. Personne ne peut être aussi insensible qu'il le prétend. Si Glen avait bien appris quelque chose, c'était que les apparences sont trompeuses et qu'il ne fallait jamais ne si fier. Si les mots sont absolu, c'est parce qu'ils détiennent toute la vérité de ce monde, ainsi que tout le mensonge. Ils décident en somme l'appartenance d'une personne, si elle est mauvaise ou bonne, si elle est fréquentable ou non, ainsi de suite.
Toutefois, c'est un pouvoir détenu par n'importe quel individu apte à parler, une fois que cette dernière sait manier la rhétorique des mots, plus rien ne pouvait l'arrêter. Le mensonge peut ainsi se donner l'illusion de la réalité et prendre la place de la vérité.

Une chose était sûre, Jack savait manier aussi bien les mots, que les souvenirs ou encore les personne et ce depuis longtemps. S'il avait réussit à causer la tragédie et à continuer à en répercuter les faits 100 ans plus tard, c'est qu'il était doué, très doué. Maintenant, Glen devait faire face à son pauvre serviteur qui c'était très probablement fait embobiné jusqu'au bout. Maintenant, il restait plus qu'à savoir jusqu'à quel point cette histoire avait été poussée, oublié, voir même changer dans la tête de Gilbert.

Assez drôles retrouvailles quand on y pense, avant il était là pour le servir, le plus jeune des deux brun obéissait à son aîné, lui souriait et plaçait sa confiance en lui. A présent, il lui pointait une arme dessus. Quelle blague. Si ce n'était pas arrivé jamais il n'y aurait crû. Autrefois allié, à présent ennemi. Oh, ce n'est pas un cas rare, soit, mais se retrouvé sur la ligne de mire d'une personne pensant pouvoir vous tirer dessus alors qu'elle en ai tout bonnement incapable et relativement drôle, vous ne trouvez pas ?

Enfin bon, Glen régla cette histoire assez rapidement, il avait le pouvoir absolu sur ce môme, tant qu'il n'avait pas la mauvaise idée de se couper le bras gauche (pardon, j'étais obligé de le mettre...\o), il ne craignait absolument rien. Même s'il n'était plus apte à devenir Glen, il y avait toujours entre eux ce lien invisible qui les reliait entre eux. Ce qui arrangeait d'ailleurs notre cher chef plus que tout.

Une fois ses mots absolu prononcé, ledit Gilbert abaissa son arme automatiquement, ce qui semblait surprendre le jeunot était tout naturel pour le plus âgé. Cependant, ce dernier ne s'attendait vraiment pas à ce que son serviteur tombe à genoux devant lui. Soit, ça pouvait être frustrant, mais à ce point, c'était dur. Il avait beau être « Glen Baskerville », il avait son tout de même son individualité en tant qu'Oswald et de plus, il avait eu le temps par le passé de s'attacher ne serait-ce qu'un peu à ce jeune garçon. Ils avait passée un certain temps, aussi court fût-il, ensemble et malgré son air détaché et indifférent, il se préoccupait de lui. Alors, tant qu'il n'avait pas conscience de son mal, tant qu'il n'agissait pas en tant qu'obstacle, tant qu'il restait aussi perdu, Glen ne pouvais décidément pas l'abandonner.

Le regard désespéré de Gilbert se posa sur lui et en contradiction il lui dit des mots durs. Manipulé ? Pas vraiment, non. Il profitait juste de « son pouvoir » afin d'évité de se prendre une balle. Toutefois, le plus celui aux pupilles dorées semblait ne pas réellement comprendre le sens des mots du fragment de souvenir. C'était à prévoir, toutefois, avant même que ce dernier ne puisse répliqué le plus jeune se recroquevilla sur lui-même, semblant être envahit mentalement. Sa réaction collait assez bien avec son interrogation précédente, il devait très probablement être perdu.

L'actuel Nightray commença à marmonner, en y prêtant attention le ténébreux arrivait à décernée ce mot que l'autre répétait sans cesses « Mensonges ». Ca ne sonnait pas comme une affirmation, mais comme un moyen de se faire entrer l'idée dans la tête. Comme s'il cherchait à s'auto-persuader de la chose. Cette vision n'avait définitivement, rien de drôle, en fait, elle attiré plutôt la pitié.

Un soupir.

Glen posa délicatement sa main sur la tête de son ancien serviteur, ses doigts s’emmêlèrent dans les cheveux du plus jeune. Il lui ''caressait'' la tête comme pour le réconforter, lui montrer qu'il n'était pas seul. Un signe affectif qu'il lui était déjà arrivé de faire par le passé, sur un coup de tête la plupart du temps, tout comme maintenant. Alors qu'il ne s'y attendait pas pour le moins du monde, Gilbert finit par lâcher un autre mot que celui qu'il se répétait inlassablement. Cette fois, sa voie était pleine hésitation. On aurait pu presque croire qu'il avait brisé un tabou en prononçant ce simple mot.

Le chef des Baskerville s’accroupit pour se retrouvé à la même hauteur que son interlocuteur, d'un certain côté, c'en était presque nostalgique. Même si ce petit garçon était devenu grand, il se retrouvait accroupi de nouveau un genou au sol pour lui faire face.

« Oui, je suis là, Gil'. » Prononça t-il pour répondre à l'appel de l'autre.

Celui aux yeux violet, afficha un léger sourire, c'était probablement l'occasion d'enfin remettre les choses dans l'ordre. Toutefois, vu la réaction du plus jeune au simple fait qu'il dise qu'il était son maître, il conclut qu'il ne devait pas trop le brusquer. Sa perte de mémoire était complète et il a accordé jusque là tout sa confiance à Oz et plus indirectement à Jack. Pour faire simple, il s'était fié à l'ennemie, au menteur. S'il apprenait tout d'un coup se serait de toute évidence un trop gros choc pour qu'il le croie ou tout simplement pour qu'il le supporte. Il allait donc y aller avec un minimum de tact.

« Je peux savoir ce que Jack t'as raconté ?, reprit-il, tu ne devrait pas te fier à lui. Je te raconterais tout ce que tu as besoin de savoir, ainsi que la vérité, mais j'ai besoin pour ça que tu te calme et que tu me crois, t'en sent-tu capable ? »

Savoir ce que Jack avait conté était assez important pour établir rapidement un constat de la situation. Il était clair que Gil n'était pas le seul a avoir été embobiné, actuellement la terre entière le prenait lui -Glen Baskerville- pour le plus grand méchant n'ayant jamais existé. Encore, ce qu'il paraissait aux yeux des autres lui importait bien peu, ce qu'il voulait, c'était pouvoir rétablir en paix la stabilité de l'Abyss.
Il demanda ensuite à l'autre de se calmer, au vu de son état mental actuel, il n'allait plus tenir très longtemps, ni psychologiquement, ni physiquement. Autant dire que le temps qu'il reprenne conscience s'il s'évanouissait, le fragment qu'était le plus âgé aurait le temps de disparaître. Alors tant qu'il lui restait du temps, il devait le mettre à profil. Il devait faire évolué les choses. Maintenant, il restait plus qu'à voir s'il ses mots voulaient bien être entendu ou non. C'était les croyance de toute une vie qu'il s’apprêtait à briser en révélant la vérité, voir même celle de toute une génération si elle se faisait entendre de tous. Seulement, fallait qu'il encore que des gens acceptent d’entendre que le grand héros d'il y a 100 ans n'est rien d'autre qu'un charlatant. Maintenant, la question était est-ce Gilbert accepterait t'entendre ça ?

[Je pense être dans les temps pour une fois...XD. Sinon, tu me parle de blabla inutile, mais, mais j'ai fait pire. Je parle 3 ans pour rien dire, omg. Pardon. En plus, faut vraiment que j'arrête de commencer mes rps en perm, j'écris en me remémorant le rp, mais je suis à côté de la plaque. Huhu. Bref, je t'aime, tu sais que t'es post me vont toujours, j'espère que le mien t'ira. Encore pardon pour le blabla & les nombreuses répétition. ;w;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 1151
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert ! Glen and Elliot.~
Double comptes : Curtis Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Gilbert Nightray
Nom du Chain : Raven
Groupes: Famille Nightray/ Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   5th Mars 2013, 22:00

C’est étrange, c’était comme si sa présence lui était familière mais aussi réconfortante. Et pourtant, depuis toujours ou plutôt, depuis qu’il s’était lancé inconsciemment dans le combat de son cher meilleur ami, souhaitant plus que tout le protéger, l’homme en face de lui était son ennemis. Même pire, probablement la base de tous leurs soucis… N’était-ce pas à cause de lui que tout les Baskerville en étaient après Oz ? Mais même en ayant tout ceci bien profondément gravé dans sa petite tête, l’homme était incapable de fuir, de repousser cette main réconfortante qui vint alors se glisser dans ses cheveux. Relevant la tête, dans un premier temps surprit par ce geste assez peu habituel, il finit par la baisser à nouveau un peu. Le regard gêné, voir même des joues rougissants légèrement face à cette situation qu’il devrait trouver ridicule. Et pourtant, c’était une nostalgie inconnue qui grandissait doucement en lui. Il ne se sentait pas du tout menacé en sa présence, c’était même plutôt le contraire. Bien que l’esprit totalement perdu, ne sachant toujours quoi penser du peu d’informations qui lui étaient parvenus, il se sentait un peu apaisé.. ? Chose plutôt rare chez notre brun, en effet si vous faites partie de son entourage vous pourrez facilement constater qu’il se tue la santé à se préoccuper des personnes qui lui sont chères.

Il était là.. ? Pourquoi ces simples mots le rendaient à l’aise ? Pourquoi se sentait-il un peu mieux de savoir que lui, Glen Baskerville était là à ses côtés, qu’il prenait la peine une nouvelle fois de se baisser pour se mettre à sa hauteur et discuter. Cette simple vision fit avoir un blocage à notre homme. Quelque chose… Ca lui rappelait quelque chose… Gardant le silence, le souffle tout simplement coupé par la perdition de son esprit, il se contenta d’écouter ses paroles. Ce que Jack lui a dit ? Pas grand-chose, du moins juste assez pour le faire détester Glen et les Baskerville. Mais on peut dire qu’il n’appréciait pas le fait que cet être soit dans le corps de son meilleur ami, mais ça il le gardait bien pour lui. Oz ne devait pas forcément bien le vivre lui-même, inutile d’en rajouter. Il se mit à bégayer, il ne savait quoi dire, comment réagir. Et son cœur ne semblait pas se calmer. Il avait peur oui. Mais si vous lui demandez de quoi avait-il peur, il serait incapable de vous répondre. Il avait la même sensation que lors de la dernière mission avec Vincent, le jour où il apprit qu’il venait d’il y a cent ans, le jour où il s’était effondré pour une nouvelle fois se relever et continuer à vivre comme il savait si bien le faire. Cette sensation.. lui faisait comprendre que malgré la dureté des mots, les choses insensées à ses yeux qui pouvaient être dites, rien était faux… Mais pourquoi Glen.. ? Pourquoi lui.. ?

- Vous.. ? Pourquoi… Son regard resta planté dans le sol. Incapable d’oser lui faire face, comme s’il n’en avait pas le droit. C’est impossible…Comment pouvez-vous prétendre me connaitre.

Sa voix démontrait le peu de sûreté en ses propos, comme s’il connaissait déjà au fond de lui la réponse. Mais alors vraiment tout au fond de lui. Il ne pouvait l’admettre seul… Il le connaissait lui aussi, son instinct ne pouvait le tromper, mais sa mémoire défaillante l’empêchait de savoir réellement quel était ce lien qui semblait le lier à lui. N’osant toujours pas le regarder, il se prit la tête entre les mains. Le crane souffrait en ce moment même atrocement, et pour cause, un vide total pendant des dizaines d’année pour au final se retrouver face à une dure réalité qui semblait bien peiner à revenir. Parfois, il se demandait si l’oubli n’était pas mieux, le vide lui faisait peur certes mais son passé semblait bien plus lourd qu’il ne l’aurait imaginé. Peut-être un peu trop lourd pour lui seul… Clignant des yeux comme s’il venait de se réveiller soudainement, il réalisa qu’il n’avait même pas prit la peine de répondre à l’interrogation de l’homme en face de lui. Jack… Que dire de lui. Gilbert n’était plus sûr de rien, entre lui et Vincent il avait l’impression que la quasi-totalité de ses certitudes étaient fausses. Il ne s’était ainsi basé que sur le mensonge ? En était-il devenu un pour lui-même.. ? Avouez qu’il est un peu dur de penser ainsi, mais le plus jeune des deux hommes finit par déglutir difficilement.

- Il… C’est vous le responsable de la Tragédie, des malheurs que font les Baskerville désormais de retour. Il faut se battre contre vous et vous empêcher de recommencer.. ! Son visage se crispa, comme s’il ne se croyait plus lui-même. C’est ce qu’il dit… C’est ce qu’il a dit…

Qui était l’ennemi à combattre alors… ? Peu de chose lui permettait de rester éveiller, il n’avait qu’une envie, fermer les yeux et ne plus les ouvrir avant un moment, se déconnecter de ce monde… Cependant il n’était sûr que de deux chose, Oz avait toujours besoin de lui et c’était pour lui qu’il continuait de se battre. Et lui.. cet homme, ce grand brun à genoux en train de le fixer et de le réconforter, il n’en avait pas peur… Il s’effondrait doucement mentalement, mais tenait bon grâce à ses pensées qui l’avaient aidés pendant dix ans, grâce Glen. Il avait l’impression de n’être qu’un enfant face à celui qu’il aurait put considéré comme un père…

[Petit coup "d'inspiration" au boulot, j'espère que ça te va et que mon bala ne t'aura pas trop ennuyé .w. en tout cas ton post était génial Papounet ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   3rd Mai 2013, 14:02

Seul face au monde et pour seule arme une parole. Il n'avait pas autant de temps qu'il le souhaiterait pour tout exposé tranquillement à Gilbert. Le temps était compté, et le tic tac des montre ne se faisait pas attendre, c'était qui sait probablement maintenant ou jamais. Il se devait de tenter ce qu'il pouvait, ce ne pouvait pas être en vain après tout. Le cerveau humain pouvait oublier tant qu'il le voulait, le corps lui n’oubliait pas. Un geste aussi simple soit-il est capable du plus incroyable, il peut éveiller en nous une sensation de nostalgie, une impression de déjà-vue et qui sait, peut peut-être éveillé un souvenir perdu. Face à une amnésie chaque détail peut devenir important, une action, un mot, un visage, un objet, la mémoire et sans limites et ce sont les choses qui nous marque qui stimule les souvenirs. Eh bien, il ne restait plus qu'à savoir ce qui avait marqué Gilbert, il semblait que ce qu'il ai vu jusque là n'avait pas vraiment été très stimulant. S'il voulait voir les choses s'activer il devait agir comme il le pouvait par lui-même, même si c'était pas grand chose, c'était déjà mieux que rien, après tout, qui ne tente a rien, n'a rien.

Un mains se réfugiant dans les cheveux du plus jeune des deux bruns, comme autrefois, ce mouvement de va et vient sur sa tête, c'était quelque chose qu'il n'avait du faire qu'une ou deux fois, mais là il avait l'impression d'avoir en face de lui cet enfant qu'il y a 100 ans. Finalement, il n'avait pas tant changé, il avait toujours été ignorant, ignorant de la réalité et de ce dont Jack était capable, quoique, il ne valait pas mieux. Si ce jour n’était jamais arrivé il ne l'aurait probablement jamais cru capable le blond de telles choses. Soit, il le savait pas très...commun, mais il avait réussit à dépasser ses espérances et tout cela dans le mauvais sens évidemment. D'ailleurs, si quelque chose aurait bien pu marqué Gil, ce serait probablement la tragédie de sablier ou encore de cette scène dans son bureau où Jack l'avait tranché sans aucune véritable raison. Quand on y pense c'était plutôt ironique Oz était plus où moins Jack, et ce dernier était l’ennemi et celui qui avait grièvement blessé notre brun amnésique et à présent ils étaient comme les meilleurs ami du monde, les inséparable, le maître et le serviteur.

Dis, ne sers-tu pas la mauvaise personne ?


Encore heureux que Glen n'était pas quelqu'un de possessif, il allait falloir rabâcher encore une fois qu'il était son maître apparemment. Comment pouvait-il le connaître autrement ? Rien n'est vraiment impossible quand on songe bien, après tout rencontrer un fragment de souvenir n'était pas quelque chose de bien courant, venir d'il y a 100 ans sans avoir prit de l'âge non plus -même si ça l'était probablement un peu plus-. D'ailleurs, Glen ne prétendait pas, il affirmait. Il n'y a pas le droit à l'erreur et aucune place pour le doute, c'est quelque chose qu'il a apprit en tant que chef, un meneur n'a pas le droit de faiblir, il se doit de rester tête haute peut importe la situation. Gilbert se devait donc de relever la tête, être abattu de la sorte n'était pas digne de lui et s'il s'abandonnait maintenant, qu'adviendrait-il ? La vérité est dure et intrépide. Elle est synonyme de réalité et de désillusions, elle n'épargne pas, elle n'est pas douce et ne console en rien. Pourtant, elle est là et elle vaut mieux que tout les mensonges du monde, elle vaut mieux que tout les rêves dont on peut se bercer et de toute les illusions qu'on peut se créer.

L’aîné laissa un silence, laissant celui aux yeux dorés chercher ses mots, ses propos, lui laissant le temps qui sait de pourvoir rassembler ses esprits. De toute manières, sans réponses à sa question ce n'est pas comme s'il avait réellement quelque chose à dire. Dans ce monde, les faibles sont inutiles et le temps et des plus précieux. Nul besoin de presser celui qui n'a pas les idées claires, ça ne l'embrouillerait que d'avantage. Or le but d'Oswald n'était pas de le troubler, mais plutôt de lui faire réalisé, quitte à le secouer un peu pour cela. Plus l'information est forte, mieux elle s'imprime et se retrouve, toutefois elle doit rester vraisemblable surtout quand la personne qui se trouve en face de vous pense que vous êtes le grand méchant loup.

N'est-il pas l'heure d'ôter ce voile de mensonge qui te couvre la vue ?


Les secondes défiles et la voix hésitante de Gilbert vint briser le silence. Alors comme ça, ce charlatant de Jack avait volé les affaires de mère-grand afin de se faire passer pour elle ? Eh bien, c'était vil de sa part , surtout que le petit chaperons rouge que faisait le jeune Nightray était prêt à se faire dévorer. Parti comme ça Glen allait finir par jouer le bûcheron, effrayant mais aux bonnes intentions. Suspect, mais avec un bon fond et surtout avec un avec une envie de meurtre vis à vis dudit loup.
Ce qui était amusant c'était de voir à quel point le rôles des Baskerville avait été modifié. Ils sont soit-disant ceux qui ont causé la Tragédie de Sablier. Non, oh, non. Tout au contraire, il était là pour empêcher l'autre Blondinet de justement recommencer. Plonger une ville à néant pour une personne qui était déjà morte, c'était de la folie, de la pure et simple folie. Cet être rejeté de l'Abyss, ce cachant derrière le corps d'un enfant ne vivait, ne vit et ne vivra que pour cet unique caprice qui porte le nom de sa sœur : Lacie. Tant qu'il était en vie le monde était menacé, tant que ce jour où ces deux être ce sont rencontrés existait le repos n'était pas permit et si pour ça lui, Glen Baskerville devait faire commettre le pire dans cette époque, il le ferait, ce n'était pas important car ainsi il pourrait attendre son but, c'était sa seule priorité actuellement. Récupérer la volonté de l'Abyss, retourner là où tout a commencé et tuer sa bien-aimée de ses propres mains. Ainsi, cette aire de souffrance, de désordre ne verrait jamais le jour.
Allez, il faillait commencer à recoller les morceaux et mettre à chaque nom la bonne étiquette.

« Gilbert, ne te l'ai-je pas assez répété ? Commença le plus âgé. Je ne suis nul autre que Glen Baskerville, ton vrai maître. Tu ne me crois pas ? Réfléchit donc bien, pourquoi as-tu été le seul capable de passé un contrat avec Raven ? N'était-est ce pas parce que tu était déjà lié à lui ?
Un enchaînement de question qui était censé lui ouvrir la voix vers la vérité avant de passer aux affirmations . Tu es un Baskerville Gilbert, tout comme Vincent et tu étais censé à ton tour être à la tête de cette famille, tu étais mon serviteur, répéta-il comme un écho, mais aussi le futur Glen. »

Révélations sur révélations et le bout en était encore bien loin. Enfin, c'est sûr que cent ans ça laisse le temps aux histoires de se poser et aux mensonges de devenir une sorte de réalité, une convention en laquelle tous y croit dur comme fer, Pandora en était la preuve même. Elle avait été construite à partir des fausse bonne paroles de Jack, avant grandi dedans, avait mûri dedans. Maintenant le fruit était fait, il avait germé, il s'était enraciné. Les mots dudit Bezarius sont comme de la mauvaise herbe, envahissante et il est difficile de s'en débarrasser. Ça pousse et repousse sans cesse jusqu'à qu'on arrive à déraciner là où il le faut. Même avec une volonté de fer, si tout le monde nourri cette plante de mauvais augure tandis que vous essayez de la détruire, ce sera de toute évidence en vain. Voilà pourquoi Gilbert devait comprendre, voilà pourquoi il se devait de savoir, de se souvenir. Glen reprit en se pencha vers son ancien serviteur afin de lui parler tout doucement comme s'il allait lui révélé un grand secret :

« Ce ne sont pas les Baskerville qui ont causé Sablier, notre but et de protéger l'Abyss et faire en sorte qu'il reste stable afin que les Chains laisse ce monde se poursuivre en paix. Ce fût cependant un échec suite à cette tragédie. Expliqua t-il calmement avant de demander : Tu ne te souviens donc pas de ce jour maudit et de ce Jack t'as fait ? »

Les cartes étaient désormais posées sur table, il ne restait plus qu'à voir si le contractant de Raven allait suivre ou se retirer de la partie. L'ennemie commence à se tracer, et la vérité se dévoile. Le temps s'écoule il n'y aura pas mi-temps pour ce jeu, seulement des prolongations, toutefois il ne faut pas que l'un des deux seuls joueurs quitte la partie avant le temps imparti. Après tout, le jeu est ne demande qu'à continuer et il tarde d'attendre la réaction du petit protéger des deux chefs des clans adverses. Croira t-il les paroles de son ancien maître et retournera t-il à ses côtés ou bien se méfiera t-il de lui ? Quoique, il n'y a réelles solutions à cette question, seulement des compromis.

[Désolée pour l'attenteeeee. Si tu trouves que j'ai trop bombardée Gil -c'est l'impression que me donne ce que j'ai fais- hésite pas à me le dire. Le pauvre je vais le pousser à la dépression. En plus ma fin de rp fait trop fain d'épisode de Gossip Girl, je meurs;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 1151
Age : 22
Personnages préférés : Gilbert ! Glen and Elliot.~
Double comptes : Curtis Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Gilbert Nightray
Nom du Chain : Raven
Groupes: Famille Nightray/ Membre de Pandora


MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   23rd Mai 2013, 06:08

Tant de révélations. D’un coup comme ça ? Hey, attendez, il ne s’était pas préparé à ça ce matin en se levant. Quoique, en fait notre brun ne devrait très certainement jamais se préparer pour ce genre de chose. Si quelqu’un venait de bon matin lui dire qu’il aurait aujourd’hui même toutes les révélations de sa vie, lui permettant d’enfin combler le trou béant qu’était sa mémoire, il ne le croirait pas. En même temps, une personne semblait tant en savoir sur lui, mais ne lâchait les informations qu’au compte goute. A tel point qu’il n’avait eu que très récemment l’écho comme quoi il venait lui et son frère tout deux d’il y a cent ans. La belle affaire et ? Okay, maintenant il pouvait affirmer que ces légers flash-back venaient d’il y a cent ans. Mais on peut dire que la révélation s’arrêtait là. Silence, blanc, tout ce que vous voulez, mais rien de clair pour lui. Mais cette fois-ci, c’était trop. Le brun avait presqu’une envie, lui dire de se taire d’arrêter de lui mentir… Ou pas ? Étrangement, parmi toutes les personnes qu’il aurait pût croiser, jamais Gilbert aurait cru se mettre à croire les paroles de l’ancien chef des Baskerville. Techniquement c’était son ennemi, il aurait dû le combattre. Mais non rien à faire. Comme s’il ne pouvait se résoudre à le tuer ou même lui faire du mal à défaut de le pouvoir vraiment… C’est pourquoi il était faiblement à genoux par terre. Posés en avant sur ses mains, comme souffrant de quelque chose. Il ne pouvait qu’écouter. Se sentant bien impuissant face à lui. Mais pas en insécurité…

C’était même le contraire. Comme si ce grand homme, qui était tout de même légèrement plus grand que lui en taille, il se sentait en sécurité. Comme un gamin qui se cache derrière un adulte. Lui son maître.. ? Pourquoi au fond cela ne l’étonnait qu’à peine, n’était-ce pas une preuve de vérité au final ? N’osant nier une nouvelle fois, son regard se retrouva bien rapidement planté dans le sol. Comme un gamin à qui on passait un sermon. La différence c’est qu’il se faisait de plus en plus tremblant au fil des mots qui lui étaient dit. Un Baskerville lui ? Passant sa main sur son torse, il se souvint alors… Plus d’une fois il s’était retrouvé avec des blessures plutôt graves, peut-être même mortelles ? Pourquoi n’était-il pas mort lors de sa première visite chez ce chat de Cheshire.. ? Et puis lors de cette cérémonie, il s’était tout de même remis bien rapidement de ce coup d’épée. Encore il n’y a pas si longtemps, il s’était retrouvé mis au tapis par un coup bien placé d’un Chain en pleine ville, il s’était retrouvé debout bien rapidement. Ainsi… C’est ce qu’il était ? Il n’était vraiment pas du bon côté alors ? Ce n’était pas la famille des Bezarius qu’il devait servir mais plutôt rejoindre la cause des Baskerville. Passant sa main sur son visage, il étant très silencieux étrangement. Il réfléchissait. Compensait le pour et le contre de ce qu’il savait, vécut et de ce qu’on lui disait. Raven ? C’est vrai qu’étrangement lors de sa première rencontre avec lui, ce dernier semblait déjà le connaitre alors que lui non. Comme s’il lui était destiné il n’avait pas passé de contrat depuis si longtemps et là d’un seul coup pour quelqu’un n’étant même pas de la famille Ducale ça marchait.. ? Surprit par ses propres révélations, plus celles qu’on lui disait, notre homme avait l’impression d’être écrasé par le poids de ses souvenirs.

Chef ? Lui.. ? Que… Secouant la tête, comme pour résister devant cette vague de souvenir, le brun se faisait de plus en plus chancelant, bien qu’étant déjà au sol. C’était beaucoup. C’était trop. Tout n’était qu’un mensonge alors.. ? Les Baskerville ne sont pas ce qu’il croyait, et Jack non plus.. ? Crispé, comme pour tenter de ne pas se laisser totalement aller. Le brun finit par légèrement suffoquer. Calme. Il fallait se calmer… Plus facile à dire qu’à faire tiens… Et enfin, penché au-dessus de lui, Glen lui demanda s’il ne se souvenait pas ce que Jack lui avait infligé ce jour-là. Enfin, son regard doré se leva à nouveau vers celui améthyste de son aîné et de son maître ? Ce jour-là.. ? Un frisson lui parcourut alors l’échine. Une douleur, vive, dans le dos. Du sang. Ça faisait mal… Comme stupéfait de ses propres sensations et de sa propre découverte, il ne pût que lâcher une seule chose, la voix tremblante.

- Il… Il m’a…. Au dos…


Phrase bien incomplète que voilà. En même temps, trouvez-vous ça marrant de vous souvenir que vous vous êtes pris un coup violent d’épée dans le dos alors que vous n’étiez qu’un môme ? Que ce dernier vous aurait très certainement tué si vous n’étiez pas doté d’une régénération anormale. Endroit ironiquement placé au même endroit que le coup porté par Oz, mais dans le dos cette fois-ci. D’un seul coup, ses tremblements cessèrent. Ça ne pouvait pas être faut, trop de chose lui prouvait le contraire. Ainsi son véritable camp était celui des Baskerville ? Mais avait-il le droit de continuer à vouloir servir Oz. De vouloir le protéger de ce Jack qui se trouvait dans le même corps que lui. D’un geste étrangement vif vu sa faiblesse actuelle, il leva un regard presque suppliant à Glen.

- M-Maître… que dois-je faire.. ? Je suis perdu…

Encore une phrase courte. En même temps tout était dit. Il ne savait quoi faire, et il y avait de quoi. Perdu entre deux camps, entre là où il pensait être à sa place et là où il était destiné à être. Serrant sa main sur la manche de l’ancien chef des Baskerville il attendait. Une réponse, quelque chose. Du réconfort peut-être.. ? Certainement un truc du genre. En tout cas, le voile de son passé avait fini par se lever. Après est-ce mieux d’être dans l’ignorance ou de connaitre la dure réalité.. ? Il verrait bien.

[j'espère que ça te va >o<, si je laisse pas assez d'éléments de réponse mp moi papa ♥ impression de pas trop faire avancer les choses...]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Remember me - [PV Gilbert]   Aujourd'hui à 12:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Remember me - [PV Gilbert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Dimension de Cheshire :: ♠ Fragments de Souvenirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit