AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 512
Age : 20
Personnages préférés : Vincent, Leo, Jack, Gilbert et Elliot ♥
Double comptes : Grey & Reita

Feuille de personnage
Nom & prénom: Revis Baskerville
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Baskerville ♪


MessageSujet: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   15th Décembre 2012, 05:43

Once upon a time. C'est par cette phrase que commence tous les contes que l'on récite aux enfants. Quelle qu'en soit l'histoire et le sujet, on y perçoit toujours une morale, nous dictant des conseils que l'on peut choisir, ou non, d'écouter. Glen connaissait bien celle du petit garçon qui criait au loup, ce qui ne l'empêchait pas de mentir sans une once d'hésitation lorsqu'il en avait besoin. Mais passons, il y aura suffisamment d'occasion pour s'en rendre compte. Alors que ces histoires se finissent, pour la plupart, par ce que l'on appelle un "happy end", la vie réelle, elle, ne nous laisse pas toujours cette chance. Où est-ce que je veux en venir ? Eh bien, parlons de Lacie. Elle aurait pu avoir la vie d'une princesse Disney. Seulement la couleur de ses yeux avait fait d'elle une copie de Raiponce. Enfermé en haut d'une tour, aux mains de la personne l'y ayant enfermée -ce qui correspondait donc à l'actuel chef des Baskerville. Faisons un bref résumé de ce qui a été dit. Revis était un menteur, Lacie était Raiponce. Alors, qui était Oswald ?
Oswald était tout simplement la victime de toute cette situation. Une victime qui, jusque maintenant, ne s'était jamais révoltée. Jusque maintenant, car les pêchés finissent toujours par retomber sur leur pêcheurs et si l'albinos n'avait pas encore reçu le prix de ses actes, il allait bientôt comprendre que l'on ne réveille pas impunément le Oswald qui dort.

Bien, peut-être l'aurez-vous compris, le brun avait appris ce que son maître -et bientôt ex-maître- avait fait à sa Lacie et apparemment, ça ne lui avait pas plus. Pas du tout même. Et le plus âgé ne voyait vraiment pas pourquoi. Enfin, si, il voyait très bien, c'est juste qu'il préférait faire semblant de ne pas comprendre et s'amusait à prendre son air faussement innocent pour tenter de l’apitoyer -et accessoirement de bien s'amuser. Il n'y pouvait rien si c'était amusant de se moquer du prochain chef.

-Tu devrais avant tout penser à la prochaine cérémonie, non ?

Coup bas.
Parler du soir où il allait devoir plonger sa sœur dans l'Abysse pour détourner la conversation sur l'utilisation qu'il en avait fait quelque temps auparavant. Les deux sujets se rejoignant puisqu'il n'aurait eut aucun intérêt à la mettre enceinte si elle n'avait pas été le sacrifice. Certes, il aurait pu trouver mieux, mais il espérait tout de même déstabiliser son interlocuteur de cette façon, bien que le risque de l'énerver était tout autant présent. Mmh.. il était reconnu pour son calme légendaire, non ? -même si c'était plus un manque de réaction qu'autre chose- Donc il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, si ? Et puis... il serait peut-être bien intéressant de le voir s'énerver en fait. Pour une fois qu'il le verrait se révolter...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Vava et signa by Ayu ♥


Spoiler:
 


Dernière édition par Revis Baskerville le 15th Juillet 2013, 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   15th Décembre 2012, 12:18

« Tout homme est sensible quand il est spectateur. Tout homme est insensible quand il agit.  »

Lacie et Glen. Glen et Lacie. Ah, Oswald n'en croyait pas ses yeux -enfin ses oreilles-. Il était clair que cette histoire n'était pas monté de toute pièce, après tout le brun connaissait assez son cher maître pour le savoir capable d'une telle chose. Du moins à présent, une chose était sûre : toute vérité n'est pas bonne à dire, à entendre et dans ce cas là à apprendre. Toutefois, il est clair qu'il préférait savoir que plutôt ignorer cette odieuse réalité. Enfin là n'est pas la question. Maître Glen était tombé bien bas sur ce coups là. Soit, Lacie n'était plus une gamine, mais ledit maître était -avec tout le respect qu'on lui doit- un homme un peu trop âgé pour ce genre de fantaisies (pour ne pas dire vieil homme tombant en ruine).

Cette histoire était complètement farfelue, on pourrait presque la comparer à une bonne comédie de Molière qui finirait par une chute dramatique digne d'un Shakespeare. C'était tout aussi ironique que dramatique. Tout n'était plus qu'une question de point de vue et plus particulièrement de rôle. Celui qui agit ne ressent rien, il est semblable à un monstre au cœur de pierre : C'est d'ailleurs l'image actuelle qu'Oswald avait de son Maître. Derrière ses airs innocents, ce type cachait bien des choses. Ah, -le brun poussa un soupire- finalement il avait prit l'habitude de ces petits jeux idiots.

Cette accoutumance que ledit « Revis » avait à se moquer constamment de lui n'était pas bien méchante. Ma foi, c'était jamais quelque chose de très important, mais là il s'agissait de Lacie et personne d'autre. Bien qu'il ne connaisse pas les réelles intentions de son maître les choses n'allait pas se passer aussi facilement.
S'il allait désobéir à Glen et jouer cartes sur table ? La réponse était déjà toute faite et elle était aussi évidente qu'un et un fond deux. Mais que voulez vous après tout Tibet avait bien dit un jour : « Les vrais chefs -dans son cas Futur chef- doivent savoir désobéir. » et c'est ce qu'il allait faire sans hésitation.

~~~~~~

Clac, Clac. Des bruits de pas résonnaient dans les couloirs du manoir.
« Aah.. » Oswald poussa un soupir en se dirigeant vers la chambre dudit chef des Baskervilles. Avant même de faire face à cet individu, il en avait marre. Il savait qu'il allait faire l'innocent comme à son habitude. Un enfant, voilà ce qu'il était exactement : l’actuel Glen Baskerville n'était d'un gosse. En regardant de près, il aimait « jouer », se moquer des autres -et particulièrement de lui-, de faire des coups foireux et par dessus le marché se conduire comme si de rien n'était après ça. Lacie, elle, n'était d'une poupée entre ses mains, et lui ? Oswald n'était pas son fidèle servant, mais sa pauvre nourrisse qui payant les pots cassés. C'était exactement ça.

Vint après quelques minutes à arpenter le bâtiment le moment du face-à-face. Oswald avait un visage assez grave et lâcha un « Maitre Glen.... » qui voulait tout dire. Son expression, son intonation tout montrait qu'il venait de l'apprendre. L'interpellé semblait avoir comprit et s'en contreficher totalement, oui plutôt que se sentir coupable il s'était probablement dit « Enfonçons le couteau dans la plaie.  ♫ » ; du moins c'est l'impression qu'il avait donner à Oswald avec ces quelques mots :

-Tu devrais avant tout penser à la prochaine cérémonie, non ?


Esquive, coup bas. Pensez ce que vous voulez, le brun lui se disait clairement : Enflure. Oui, il devait du respect à cet triple idiot, il était contraint à lui obéir jusqu'à qu'il devienne officiellement Glen et il devait se taire et accepté ses moqueries incessantes. Soit, ce n'était pas le plus grave, il n'allait pas tomber aussi pas en lui répondant de la même manière ou en utilisant la force non. Au fond, il était un peu désespéré, bien plus proche du statut de clown que celui de chef, il restait son maître : Glen Baskerville.
Il était venu jusque là décidé et le voilà hésitant après un -très- court échange, quelle ironie.
Ledit serviteur secoua la tête comme pour chasser toute hésitation sans grand succès, mais au moins il réussit à reprendre la parole un peu indécis au début :

« Mai..Maître Glen. Finit-il par lâché avant de réussir à prendre un air sérieux, vous savez très bien que les préparatifs sont quasiment terminés, toutefois, vous avez beau être mon maître cela ne vous donne pas le droit de vous moquer impertinemment de moi, j’exige des explication. Oswald se détourna le regard comme dégoutté, il était en colère envers son interlocuteur, mais surtout envers lui-même: Il paraissait si faible. Réaction: Il serrait aussi biens les points que les dents avant de reprendre; Pourquoi avez vous fait ça à Lacie ?! »

Il ne souhaitait pas, non. Il exigeait une réponse. Plus qu'une requête c'était là un acte bien effronté que Glen avait fait, c'était un ordre. Mais le saviez vous ? « Mal savoir ne vaut pas mieux que tout ignorer... ». Dans ce cas là, n'est-il pas plus simple de tout savoir pour avoir deux choix : mieux ignoré ou tout réglé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 512
Age : 20
Personnages préférés : Vincent, Leo, Jack, Gilbert et Elliot ♥
Double comptes : Grey & Reita

Feuille de personnage
Nom & prénom: Revis Baskerville
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Baskerville ♪


MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   20th Janvier 2013, 05:15

Voilà une chose qui pouvait s'avérer bien intéressante. Si l'expérience en elle-même n'avait pas encore donnée de résultat, elle en avait quand même eut sur Oswald. Comme quoi, s'en prendre à lui était une chose, à Lacie en était une autre. Après toute ces années passées à l'embêter et pendant lesquelles il ne s'était jamais rebellé, c'était seulement maintenant qu'il pouvait se rendre compte qu'il suffisait en fait de s'en prendre à quelqu'un qui lui était cher -et plus particulièrement à Lacie- pour le faire réagir. Bon, il n'en était pas au point de vouloir le faire juste pour obtenir une réaction de sa part. Il trouvait bien plus amusant de le taquiner, lui ; même s'il comptait jouer un peu de cette situation.
Déjà, il était parvenu à le rendre hésitant grâce à sa remarque, un court instant, certes, mais c'était déjà ça. Cependant, il repris vite assurance. Un peu trop vite au goût de Glen, même.

Il l'écouta, un peu distraitement.
Ah ? Ce n'étais pas parce qu'il était son maître qu'il avait le droit de se moquer de lui ? ...possible. Mais, il le prenait ce droit. Personne ne viendrait le lui reprocher, pas maintenant du moins. Quand il ne serait plus chef, peut-être que cela lui retomberait dessus, seulement il savait qu'il ne resterait pas longtemps ici lorsque ce sera le cas. Peut-être un mois ou deux, tout dépendrait de son expérience. Si elle fonctionnait -et il n'en doutait que très peu-, il serait envoyé dans l'Abysse. Pas la peine de s'inquiéter pour son futur donc. Bref. Son valet exigeait des explications sur ses raisons d'avoir touché à sa jeune sœur. Oui, il exigeait. Il connaissait surement trop bien son maître pour se doutait que, s'il ne l'avait pas fait, il n'aurait reçu que des réponses vagues ou qui ne répondaient même pas à sa demande, celui-ci cherchant à l’esquiver. Eh bien d'accord, puisqu'il l'exigeait.

-C'est simple. Puisque Lacie va être.... envoyer dans l'Abysse, j'ai donc voulu en profiter pour tester quelque chose, ainsi sa mort ne sera pas vaine. J'ai souhaité la mettre enceinte pour voir ce que cela donnera une fois l'enfant né. Avec un peu de chance, cela donnera un corps à la volonté de ce lieux. Tu sais surement que ta sœur souhaitait lui offrir une meilleur situation ? Je crois qu'elle est triste de sa solitude.

Revis ne se serait pas pensé aussi bon mélodrame. Il avait chercher à prendre le brun par les sentiments et ce, en passant par ceux de sa "bien-aimée". Au passage, il avait tenu à éviter les termes de "sacrifice" et d'"expérience", ne souhaitant pas s'enfoncer plus qu'il ne l'était déjà. Restait maintenant à voir si cela donnerait l'effet voulu.
Son naturel coté bavard le poussa tout de même à en ajouter par dessus.

-Je comprends que tu ai besoin d'explication mais, ne crois-tu pas que tu t'emporte un peu ? Après tout... elle était consentante.

Soit, elle n'aurait pas vraiment pu dire non, il était son chef et même si elle l'avait fait, il aurait pu user de son statut pour l'y forcer. Sauf qu'il n'avait pas eu à en arriver là et jugeait donc ne pas avoir à être blâmé pour cette relation -si l'on pouvait appeler cela une relation. Bien sûr, il y avait un risque que le plus jeune lui sorte ces précédents arguments pour justifier la bonne volonté de sa cadette, tant pis, il ne nierait pas l'évidence. Il pouvait se contenter de faire la sourde oreille. De plus, quitte à devoir mettre les points sur les i avec lui, autant le faire jusqu'au bout, même s'il n'allait pas hésiter à utiliser aussi la mauvaise fois. Cela faisait partit du jeu, non ? Car, si pour le futur chef, ce n'en était pas un, l'albinos, lui, ne voyait pas la situation du même œil et pouvait tout prendre comme divertissement.

Glen savait que son servant aurait appris tôt ou tard l'existence de l'enfant -qui s'avérait finalement en être deux, mais ce détail n'était pas encore connu de son père-, ce qui était gênant, c'est qu'il pourrait avoir bien des impacts sur le futur. De la part de celui qui a pour poste de défendre le monde des Abysse, son gestes paraissait bien irresponsable...

|Et voilà, tu va pouvoir rp mon petit Oswald. Love ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Vava et signa by Ayu ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   20th Février 2013, 10:43

-Joue de moi et je jouerais de toi, moque toi de moi et je me moquerais de toi, provoque moi, touche à un être qui m'est cher et je te répondrais sans attendre.-

La comédie humaine, voilà ce que cette situation était. Une des nombreuses histoire complètement dépassée d'Honoré de Balzac. Un maître stupide (pardon.) et un serviteur malmené. Ce qui avait le don par dessus tout de faire réagir Oswald, c'était de s'en prendre à sa sœur, sa bien-aimée. Maintenant que l'autre zigoto le savait -au vu de sa réaction- il allait en profiter. Faire profil bas aurait été probablement une meilleure idée, mais là, c'était impossible. Il ne s'agissait pas d'une taquinerie ou encore d'une de ces blagues de mauvais goût, mais bel et bien de faits plus grave. Mettre enceinte une fille, une enfant -après tout elle Lacie restera à jamais aux yeux d'Oswald sa petite sœur- parce qu'elle était soit-disant consentante était irresponsable. De plus le futur Glen bloqua littéralement sur une partie de la phrase. « J'ai donc voulu en profiter pour tester quelque chose ». Le brun retint deux mots de cette affirmation : Profiter et tester.

Ce type était définitivement le plus grand pervers existant en ce monde et ce dans tout les sens du terme. Vicieux, tout cela était d'un vice extrême surtout qu'il jouait avec le respect qu'il prouvait pour les souhaits de Lacie. Elle souhait donner une meilleur condition à la volonté des Abyss ? Pendant un instant, il hésita à y croire. Il haussa un sourcils, soit, pourquoi pas, mais sa tendre sœur n'était pas quelqu'un de compatissant. Si elle voulait faire quelque chose, elle le faisait, il elle voulait quelque chose elle le prenait, elle était du genre à agir sur un coup de tête, tout comme elle avait approché Jack sur un autre de ces « coup de tête ». L'excuse était bien trouvé, toutefois, le plus jeune connaissait que trop bien sa sœur pour y croire -surtout quand ces paroles viennent de la bouche de quelqu'un tels que Glen-.

Au moins, maintenant Oswald était fixé. Il comprenait son besoin d'explication ? Oh. C'était vraiment gentil de sa part, il allait le consentir autant plus dans quelques instant. Oui, parce dire que Lacie était d'accord pour être mise enceinte par maître Glen c'était tout simplement logique. Le brun ne lui en voulait pas sur ce point, c'était plutôt la façon dont il l'annonçait, avec ses mots mielleux et malicieux.

Quand on y pensait, personne au manoir n'osait contester les paroles ou les actes de l’albinos. Soit, il était le grand et puissant Glen Baskerville, mais... Oui, il y avait un mais. Oswald qui d'ordinaire supportait très bien la situation -enfin, il supporte celle là tout aussi bien,du moins à sa manière- décida de mettre ne serait-ce qu'un peu un terme à cette mascarade. De toute manière, il allait bientôt prendre la place et le nom de Glen, à ce moment là, c'est lui qui ne serait plus contesté, mais d'ici là son prédécesseur se sera déjà enfuit pour vivre une autre et belle vie plus loin. Le laisser gambader dans les champs et faire sa nouvelle vie de licorne sans qu'on ne le réprimande une fois dans sa tendre vie ? Jamais.

Le brun se tourna vers un des vases décoratif de la pièce, il le détailla en silence pendant que son maître finissait son speech. Une fois la tirade achevé il saisit l'objet comme pour admirer et fît un de ses rares sourire.

« Consentante, hein ? Il planta son regard dans celui de l'albinos, Il semblerait que vous consentez à beaucoup de choses, alors j'imagine que vous consentez aussi au fait que je vous envoi ce splendide vase en pleine figure ? »

Ironie ? Presque. Il pourrait tout aussi bien utiliser ses chains, mais bon, il ne le ferait pas, pas tant qu'il n'était pas officiellement « Glen », juste par mesure de diplomatie, on va dire. Toutefois, il restait un problème, il avait beau se ''rebeller'', tant qu'il était son serviteur, tant que cet homme possédait la dernière chain, il était lié à lui ne pouvant que lui obéir. Le pouvoir des mots, du maître. La veine, il restait plus qu'à espérer qu'il accepte bien gentiment de se prendre un vase dans la figure, ce qui n'était de toute évidence pas gagné.
Il existait cependant une autre option ; celle du miracle. Par exemple que son maître ai totalement oublié son pouvoir sur lui, ça se serait la meilleure des options. En partant sur l'idée de sa deuxième idée le brun proposa :

« Je pourrais cependant vous épargner le vase si vous me promettez une chose : Ne vous approchez plus de Lacie. »

[Ça fait pile un mois. Omg. pardon, c'est n'importe quoi. MAIS ALORS VRAIMENT. XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 512
Age : 20
Personnages préférés : Vincent, Leo, Jack, Gilbert et Elliot ♥
Double comptes : Grey & Reita

Feuille de personnage
Nom & prénom: Revis Baskerville
Nom du Chain : Aucun
Groupes: Baskerville ♪


MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   9th Mars 2013, 13:13

Dans chaque œuvre, c'est toujours le maître qui est tyrannique et qui fait de sales coups à son serviteur, c'est dans la logique des choses. Cette situation n'échappait bien entendu pas à la règle, même si les rôles pouvaient menacer de s'inverser. C'est justement ce que craignait Revis. Si son cher et tendre Oswald décidait de se rebeller -et il semblait ne pas en être loin-, il en serait bien embêter. Il avait du pouvoir en tant que chef des Baskerville, mais bien peu d'aptitude physique pour se défendre depuis que l'état de son corps avait autant empiré et il continuer d'aller vers le pire, jusqu'au jour où il menacerait de le lâcher définitivement. Autrefois, il aurait dit que son servant n'oserait jamais lui faire le moindre mal, maintenant qu'il avait osé toucher à Lacie il n'en était plus aussi sûr. Surtout que le jeune semblait plutôt septique par rapport à ce qu'il lui avait dit, ce qui ne l'arrangeait pas.

Il était bien déconcertant le futur Glen, aujourd'hui. Si l'actuel chef avait pensé qu'il le connaissait que trop bien et qu'il avait facile à deviner ses intentions et réaction, il s'était trompé. Mieux valait être un peu plus prudent dorénavant. De toute évidence, il n'allait pas laisser passer l'affront fait à sa sœur aussi facilement.

L'albinos comptait principalement sur le fait qu'il allait fuir le manoir Baskerville dans peu de temps. "Fuir" n'était, soit, pas tout à fait le mot qui convenait. A la base, il devait rejoindre l'Abysse parce que son corps n'en avait plus pour longtemps, ce qui ne lui laissait que deux choix : mourir ou tenter sa chance en allant dans cet endroit sombre. Il aurait bien voulut utiliser cet argument, puisqu'il rejoignait le même lieu que Lacie, mais lui y allait pour survivre tandis qu'elle était un sacrifice. Lui le faisait par choix, elle en avait l'obligation. Il ne pouvait donc pas utiliser ces deux situations complètement différentes pour justifier ou démontrer quoi que ce soit. Dommage, mais au moins, dans tout les cas qui lui était donné, il finirait par éviter son serviteur. En tout cas, c'est ce qu'il espérait.

Apparemment, c'était sans compter sur ce cher Oswald, qui ne semblait vraiment pas vouloir le laisser aller tranquillement et Glen eu un bien mauvais pré-sentiment lorsque celui-ci porta son attention sur les vases et qu'il en prit un entre ses mains. Le plus effrayant n'était pas l'objet qu'il portait, cependant. C'était le sourire qu'il lui adressa à ce moment-là. Dans la mesure où cela arrivait si rarement, le fait qu'il en affiche un sur son visage dans cette situation semblait être... de très mauvais augure. La phrase qui suivit confirma ce propos.

Après la mort et l'Abysse, le voilà confronté à un nouveau dilemme : le vase ou Lacie. Le choix n'était pas si compliqué que cela. Il n'avait aucune envie de recevoir le dit vase et la jeune femme serait bientôt sacrifier, il n'avait donc pas de raison de la ré-utiliser, la suite de son plan allait se faire de lui-même sans qu'il n'est à interagir.

-Si je te dis que je laisserais ta sœur, tu reposera ce vase ?

Pas qu'il doutait de sa parole, mais après tout, il avait bien l'air décidé à le surprendre aujourd'hui et sa phrase sonnait mieux formulée de cette façon. On a le droit d'être pointilleux sur ce que l'on dit, non ?

-Je te le promet.

En cas de besoin, il lui restait sa dernière carte : le Joker. Du moment qu'il était Glen et qu'il lui restait le dernier Chain du jugement, Joberwooky, son prédécesseur n'aurait d'autres choix que de lui obéir. Autrement dit, s'il lui ordonnait quoi que ce soit, l'autre ne pourra pas l'ignorer. Rester à voir s'il allait le pousser dans ses derniers retranchement et lui faire utiliser cette carte. Enfin, peut-être aussi était-ce risquer d'attendre de voir ce qu'il préparait pour se servir de ce Joker.

[Bonjour, je suis celle qui dit qu'elle va répondre bientôt mais qui, finalement, répond quatre jours plus tard. /pan/ Bref, je t'aime, si ça va pas tu me mp ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Vava et signa by Ayu ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 243
Age : 20
Personnages préférés : Break, Gil, Glen, Oz, Alyss, Vince, Chechire, Elliot (etc ♥)

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   1st Mai 2013, 05:24

Si l'on pouvait considérer Glen comme le tuteur de ses deux protégés, il en va de soi qu'il faut le considérer comme celui ayant forgé toute leur éducation, ainsi les actions d'Oswald étaient indirectement lié à la mauvaise éducation de son maître, non ? Donc, s'il arrivait un malencontreux incident le chef ne pouvait s'en pendre qu'à lui même, c'était dans la logique des choses.
C'est en abusant de sa patience qu'ils en étaient arrivés là, et surtout, c'était en abusant de sa cadette.
S'en prendre à Oswald, c'était comme s'en prendre au vent, ou encore à un mur : il ne faut pas s'attendre à une quelconque réaction, surtout quand celui qui cherche à s'amuser s'appelle Glen. Il avait l'habitude. Cependant, là il avait été offensé de la pire manière possible et là, c'était impardonnable.

Il avait offert une pseudo chance à son maître de se tiré indemne de la situation dans laquelle il l'avait plus ou moins mise. Oh, quand il le voulait, le brun pouvait se montrer déterminé et pleins de ressources, c'est une règle primordiale en temps de en guerre : ne jamais sous-estimé l'ennemi. D'ailleurs, il devait se méfier de son interlocuteur ; tant qu'il possédait Jabberwock, il était normalement capable de lui imposer des ordres et de le forcé physiquement à se retirer. En somme, il devait rester prévenant et...imprévisible. C'était pas dans ses habitude ce genre de coup bas, il avait plutôt tendance à rester là observer dans l'ombre, c'était à la fois un avantage dans le sens où son maître ne peut définitivement pas prédire ses actions, mais aussi un désavantage dans le sens où il n'avait pas autant d’expérience que l'autre ancêtre.

C'était donnant-donnant, sauf que le plus âgé semblait vouloir se retirer de la charmante proposition que lui avait faite le brun. Ce dernier aurait presque pu le laisse s'en tiré, mais c'était trop facile. Il ne la toucherais plus ? Bien, mais n'avait déjà t-il pas fait ce qu'il avait déjà à faire ? N'allait-elle pas être jetée dans l'abyss dans à peines quelques jours ? C'était trop simple, beaucoup trop simple. Il était là pointé devant lui comme une fleure, faisant serment alors qu'il n'a plus utilité de la chose. Il fallait voir la réalité en face, c'était probablement maintenant ou jamais.

Oswald s'avança vers son maître, calmement. Il inspira et s'arrêta face à lui, posant son regard dans le sien. « Bien, » lâcha t-il, « pourvu que vous teniez vos promesses cette fois-ci . » , car des promesses non-tenues il en avait vu défilé. Il repris son chemin faisant cette fois dos à son maître, puis s'arrêta une nouvelle fois avant de se retourné.

« Cependant... » reprit-il au même moment, et à peine avait-il laisser le temps à l'autre de se retourner qu'il lui vida le contenu du vase au dessus de sa tête. « Je pense qu'il faut que vous tirez aussi une leçon de cette histoire. »

Voilà, il l'avait fait tout en gardant son air impassible tandis que l'eau coulait, faisant de son maître un homme trempé jusqu'aux os avec des fleures ornant ne dessus de son crâne. Il allait se faire réprimander soit, mais ça en valait la peine, songea t-il. Au moins, quelqu'un lui tenait enfin tête et une fois qu'il serait lui, devenu Glen, ce n'est pas comme s'il allait on allait le sermonner de ses actions passées ou non. Il pouvait donc se permettre un écart de conduite sans avoir trop grand chose à risqué après ça. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à voir si son maître allait plutôt bien le prendre ou mal. Non, parce qu'il n'avait vraiment pas envie qu'il le prenne bien. Le but c'était pas de l'amuser, non, mais plutôt de lui faire réalisé certaines choses, même si lorsqu'il s'agit de Glen, on est jamais sûre de savoir à quoi s'attendre.

[Pardon pour le retard, pour la longueur parce que c'est relativement court, et pour la façon dont tu finis..XDD. Je t'aime. Huhu]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]   Aujourd'hui à 14:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Vas-y, sermonne moi si tu l'ose. ♫ [Pv Gleny et Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Dimension de Cheshire :: ♠ Fragments de Souvenirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit