AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Ça faisait longtemps ... [PV Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 342
Age : 21
Personnages préférés : ♥ Elly ♥ Reim ♥ Alice ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   8th Novembre 2012, 09:52

Un pas, deux pas, trois pas. Liz sautillait gaiement, seule dans les rues de Réveil. Elle et Adrien avaient quitté Lutwidge depuis l'été, passer la nuit dehors n'avait pas été chose très confortable au début et c'était encore pire maintenant que le froid s'installait. Mais cela lui avait rappelé les moments qu'ils avaient partagé lorsqu'ils étaient sur la colline, derrière le lycée, endroit où ils avaient encore davantage appris à se connaître. Où ils s'étaient encore rapprochés et ensuite sans cesse pour enfin devenir ce qu'ils étaient : ensemble. En y repensant, le point de départ de toute cette histoire, si elle se retrouvait présentement dans la rue et avec lui c'était parce qu'elle l'avait rencontré en cette soirée enneigée. Parce que Liz était allée vers ce solitaire. Elle riait joyeusement en y repensant : il l'avait clairement repoussée, en fait. Et elle avait persisté... elle n'avait pas eu tort finalement, cela avait eu du bon. Elle ne voulait pas se séparer de lui bon sang, qu'est-ce qu'elle l'aimait ! Et dire qu'elle avait mis tant de temps pour s'en rendre compte. Dire qu'elle se persuadait encore et toujours d'aimer Elliot Nightray alors qu'elle pensait déjà sans cesse à Adrien.

Elliot... qu'était-il devenu ? Depuis qu'elle avait fui Lutwidge, et donc l'orphelinat, elle n'avait plus eu aucune nouvelle de lui. Elle n'osait pas retourner chez lui après ce qu'il s'y était passé la dernière fois qu'elle avait voulu l'y voir mais au fond, elle avait l'impression qu'il ne valait mieux pas. Quelque chose, une sale impression lui soufflait à l'oreille qu'il ne valait mieux pas qu'elle cherche à le revoir, et cela la freinait. Elle s'inquiétait sans doute pas mal, au fond, après tout Elliot représentait beaucoup pour elle. Si elle n'avait pas tenté de le suivre qui plus est, elle n'aurait jamais rencontré Adrien, puisqu'elle n'aurait jamais été à Lutwidge. M'enfin, avec de "si", on pouvait mettre Réveil en bouteille... Toujours était-il qu'elle l'avait longtemps aimé, et pour cause : il était si franc, si honnête, si droit. Elle le respectait tant. Et Leo, qu'était-il devenu ? Il lui manquait aussi, plus qu'elle ne l'aurait pensé. Vivre aux côtés d'Adrien était son choix, elle ne s'imaginait pas rester sans lui mais c'est vrai que, lorsqu'elle se retrouvait seule comme à cet instant cela se faisait dur parfois. Oui, parce qu'Adrien était allé elle ne savait où, lorsqu'elle s'était réveillé il n'était pas là, sans doute était-il allé faire quelques courses ou bien du repérage.

C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de se promener un peu dans la forêt. Elle repensa à Leo. Cet orphelin s'était montré si violent par moments, si indomptable et pourtant... Elliot avait réussi à s'en faire un valet digne et honorable. Liz adorait la façon dont ces deux-là se complétaient, elle pouvait les observer des heures... ce temps lui parut si loin, cela faisait longtemps qu'elle n'était plus à l'orphelinat à proprement parler et elel en fut nostalgique. Vivre dans la rue n'était pas de tout repos, de plus, ils devaient constamment changer de lieu, se cacher, les Connelly cherchaient sans doute très activement leur Damné et Liz ne voulait pas le perdre. Combien de fois elle s'était inquiété... bah, l'essentiel était qu'à chaque fois elle ait pu le retrouver. Là pourtant, elle se sentait inquiète, et bien seule. Là, elle avait envie de retourner à l'orphelinat pour revoir tous ses anciens compagnons, ne serait-ce que pour leur dire au revoir et les serrer une dernière fois dans ses bras. Remercier Mrs Finn. Dire enfin à Elliot qu'elle l'avait aimé. Remercier Leo. Les revoir.

Plongée dans ses pensées, Liz s'emmêla les pieds dans une racine qui dépassait un peu du chemin, et s'étala par terre de tout son long. Elle se releva, s'épousseta en faisant la moue -salir ses habits quand on n'en avait pas d'autres n'était pas très pratique- et se retourna... sur Leo. Que faisait-il ici ? Était-ce vraiment lui ? Quelque chose avait changé en lui. Il ne portait plus ses lunettes et avait coupé sa frange. Et puis... il n'était pas avec Elliot.

- Leo ! S'écria-t-elle. Ça fait longtemps, je suis heureuse de te revoir. Que fais-tu ici tout seul ? Tu n'es pas avec Elliot ?

La meilleure façon de savoir les choses, c'était de demander. Parfois cependant, il valait mieux ne pas demander...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J'te parle en tomato si j'veux d'abord.

"People cry not because they're weak, it's because they've been strong for too long."

What am I suppose to do when the best part of me was always you ... ?
I'm falling to pieces ♪
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lysunful.deviantart.com/


Féminin Messages : 352
Age : 22
Personnages préférés : Leo Baskerville, Elliot Nightray, Oz Bezarius, Xerxes Break
Double comptes : Edwina Phantom

Feuille de personnage
Nom & prénom: Barma Kurna
Nom du Chain : Spyt !
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   3rd Décembre 2012, 03:27

Suicidaire ? Non, quand même pas, sinon on apprend beaucoup sur Leo. Mais il n’empêche qu’il a parfois besoin de sortir. Il est humain, à ce qu’on sache, sinon le cache vraiment bien… Dans la ville qu’est réveil, le brun avancé sans grande peur. Bah oui, faut bien qu’il voie ! Mais certains passages lui reviennent en tête, avec… Lui. La course-poursuite après des gosses car on a pris l’épée d’Elliot. Objet qui se trouve maintenant vers lui, chose très importante. Il a toujours vu Elliot avec, il ne peut pas la laisser à Pandora. Son ami, c’est tout ce qui reste une simple épée à lame noire, c’est un peu stupide de s’attacher à un objet, mais Leo s’en fiche royalement des dires des autres. Cette fois Leo n’est pas venue en tête de prendre un autre livre, non pour une fois c’est histoire d’être un peu loin des Baskerville. Bon c’est un peu dangereux oui, il est au courant, mais parfois on a besoin d’un bon bol d’air frais ! Oui Leo, rat de bibliothèque, a envie de sortir, prions qu’il ne pleut pas quand même.

« Bon, je devrais peut-être rentrer, maintenant. Avant qu’on me remarque trop. »

Réveil est une grande ville, mais il n’empêche que les dires ça va vite, très vite. Leo a pris son petit air bien frais maintenant on retourne se cacher dans ses ruines à sablier. Bon y a le confort oui, mais… Non ce n’est pas le moment de retourner dans la déprime, quelque qu’elle soit. Il avance d’un pas tout de même lent, ça c’est Leo faut pas chercher, il prend son temps.
Le Baskerville se retrouve dans cette forêt dense qui borde la sortie de réveil. En y pensant quand il a quitté cet orphelinat, la première chose qu’il a vue c’est cette forêt dans cette diligence en compagnie de son meilleur ami. Serrant un peu les poings, il déteste cette situation, y a-t-il quelque chose qu’il puisse faire pour se sentir mieux ? Non aucune sûrement. Tout ce que fait Leo c’est avancer et tenter de rester en vie. S’il meurt il n’imagine même pas le savon qu’Elliot peut lui passer. Enfin penser cela, c’est idiot, mais ça prête un léger sourire de Leo un peu amuser à imaginer le sermon d’Elliot.

Un peu perdu dans ses pensées, il en est tiré quand il entend un bruit plus loin de lui. On la suivit . Non, ce bruit vient de devant lui pas de derrière. Il essaie de se calmer et approche d’un pas prudent ce soi-disant bruit. Le mouvement se fait vers des racines bien étroites, un vrai piège pour les pieds des passants. Mais d’un coup Leo se fige, cette fille, une personne du passé avec lui. Dieu sait qu’il a peur de revoir ces personnes, elle va lui en vouloir, c’est sûr… Comment ne peut ont pas lui en vouloir…

« Leo ! Ça fait longtemps, je suis heureuse de te revoir. Que fais-tu ici tout seul ? Tu n'es pas avec Elliot. »

Elle n’est pas au courant . Leo la regarde avec ses yeux qui se grossissent, comment lui annoncer cela… Il ne va pas lui mentir, et s’il contourne la question… C’est un peu gros quand même. Il faut qu’il se calme, son regard cherche de quoi s’appuyer, mais quoi . Il fixe la blondinette en face de lui, un sujet qui contourne, un sujet vite, vite.

« Li… Liz, cela fait longtemps oui. Ravis de voir que tu sembles bien te porter. Tu es perdu dans la forêt . Tu devrais faire attention… »

Non mais, ça se voit que Leo esquive la question comme un chat évite l’eau. Mais comment dire à un ami d’Elliot… ça. Impossible, enfin Leo ne peut toujours pas se faire à cette idée, il…non ! Leo panique un peu, sa respiration accélère légèrement, s’il reste trop, elle va demander, ou il va se faire voir. Mais c’est son ami, enfin l’est-elle encore ? Il triture le bout de son ruban légèrement stressé, il ne sait pas quoi faire Leo est totalement désemparé, il faut qu’il parle…

« Qu’est-ce que tu deviens ? Tu ne vas plus à l’école comme tu te trouves ici. »

Il affiche un petit sourire, mais au fond Leo ne sait même pas si c’est la question à poser, elle va lui rétorquer sûrement, faut-il mentir où sortir la vérité ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Ex Leo-sama♥

Barma un jour ! Barma toujours...hélas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 342
Age : 21
Personnages préférés : ♥ Elly ♥ Reim ♥ Alice ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   21st Décembre 2012, 09:03

Des yeux de merlans frits vinrent se fixer sur les prunelles cobalt de la blondinette. Que lui valait tant de surprise ? Pourquoi Leo s'étonnait-il de la question, c'était pourtant normal que Liz la lui pose, il était tout le temps fourré avec Elliot. Son regard fuyant se tourna à droite puis à gauche, pourquoi semblait-il si stressé ? Si Elliot était simplement resté au manoir, il n'y avait pas de souci à se faire et il pouvait simplement le lui dire. Alors... que s'était-il passé bon sang ? Cette paire d'yeux violacés, ces yeux si étranges et beaux à la fois qu'elle n'avait jamais réussi à apercevoir. C'étaient donc à ça que ressemblaient les yeux de Leo, son ami Leo ? Ils étaient terrifiants, lorsqu'il nous fixait avec. C'était le cas de Liz qui s'y perdait petit à petit. De tels yeux... avait-il peur ?

- Li… Liz, cela fait longtemps oui. Ravi de voir que tu sembles bien te porter. Tu es perdue dans la forêt ? Tu devrais faire attention…

Quel était ce changement de sujet ? Ces hésitations, cette façon de bafouiller qui lui ressemblait si peu ? Ce Leo devant elle, qui était-il ? Et Elliot, que se passait-il avec Elliot bon sang ?! Liz sentait son état physique changer doucement. Cette boule dans la gorge et dans le ventre. Cette angoisse. Le stress de l'ignorance qui commençait à la gagner. Que se passait-il, ou plutôt, que s'était-il passé après qu'elle ait quitté le lycée ?! Quelque chose de grave. Oui, Liz avait la conviction que c'était grave. Cette voix, cette façon de trembler n'était pas propre à Leo, ce n'était pas son genre de se mettre dans tous ses états. Qu'est-ce qui l'avait changé à ce point ? L'absence de soutien. L'absence d'Elliot ? Pourquoi serait-il absent ? Liz se mit bientôt à trembler elle aussi, resserrant ses poings sur son vêtement. La respiration des deux amis se fit alors irrégulière, quel était ce sentiment commun de peur ? Leo triturait son ruban, tandis qu'elle jouait avec le tissu de son pull. Deux angoissés. Il y avait bien quelque chose d'important, de grave. Elle le sentait.

- Qu’est-ce que tu deviens ? Tu ne vas plus à l’école comme tu te trouves ici. Demanda-t-il avec un petit sourire discret et crispé au possible.

Liz baissa la tête, fixant le bout de ses chaussures, anxieuse. Elle releva la tête d'un air décidé mais la mine grave, et lui adressa la parole comme si elle n'avait rien entendu de ce qu'il venait de lui demander. A vrai dire cela lui importait peu et Liz savait combien Leo s'en contrefichait. Ces petits évènements importaient peu, d'ailleurs lui non plus n'était pas à l'école en cet instant là.

- Leo...

Elle soupira.

- Il est arrivé quelque chose à Elliot, c'est ça ?

Toutes les angoisses vinrent appuyer sur ses épaules. L'attente de réponse était si dur. Elle sentait ce silence, ce court silence qui lui parut durer des heures, une infinité de jours, une véritable éternité. Que signifiait ce silence ? Avait-elle raison ? Elle espérait tellement que ce ne soit pas le cas. Elle voulait s'être trompée. Son ami était heureux, quelque part n'est-ce pas ? Il n'avait pas le droit de les laisser, de les abandonner dans l'ombre alors qu'il les avait tirés vers la lumière tout ce temps passé ensemble. Pas Elliot, pas ce Elliot, pas leur Elliot Nightray, futur Duc. Honnête, fier, grand, têtu mais si noble, si admirable ; il était si droit et si franc. Il allait bien. La dernière fois qu'elle l'avait vu il souffrait certes de ses insomnies mais, cela mis à part, il pétait la santé ! ... n'est-ce pas ?

Liz se pinça les lèvres. Elliot.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J'te parle en tomato si j'veux d'abord.

"People cry not because they're weak, it's because they've been strong for too long."

What am I suppose to do when the best part of me was always you ... ?
I'm falling to pieces ♪
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lysunful.deviantart.com/


Féminin Messages : 352
Age : 22
Personnages préférés : Leo Baskerville, Elliot Nightray, Oz Bezarius, Xerxes Break
Double comptes : Edwina Phantom

Feuille de personnage
Nom & prénom: Barma Kurna
Nom du Chain : Spyt !
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   5th Janvier 2013, 01:42

Le passé vient souvent nous hanter comme on dit. Pour Leo c’est pire que d’être hanté, il souffre, toujours à l’idée qu’il a une grande faute sur la mort de son ami. Le fait qu’il ne soit plus, le fait qu’il a été torturé dans son sommeil, en fait Leo prend tout pour lui. Si Leo n’a jamais rencontré Elliot il serait encore là. Le brun baisse la tête légèrement abattu comme souvent quand le sujet Elliot apparaît devant ses yeux et ses oreilles. Voir une personne de ce passé devant lui est une chose qu’il veut éviter pourtant, il a juste à lever la tête et voit Liz Reader. Fille proche d’Elliot, elle l’apprécie beaucoup… Comment va-t-il dire cette fameuse phrase qui peut détruire tout le monde ? Même lui la dire lui faire du mal… Puis de gaffe en gaffe Liz à bien comprit qu’une chose vient d’arriver au futur Duc qui n’est plus. Le Baskerville se mord la lèvre, baisse les yeux, sans presque regarder, le moment fatidique repasse devant ses yeux, les derniers mots d’Elliot résonnent encore dans sa tête. La scène il a tellement regardé retourner dans tous les sens, il ne voit aucun moyen de changer cela... Pourtant… Leo secoue la tête.

« Il…Elliot… »

La suite ne veut pas sortir, Leo ne veut pas encore l’entendre. Ce maudit mot qui suit maintenant à vie Elliot. Tout est passé si vite, si rapidement que le souffle de Leo en a été coupé. En moins de quelques jours passés du valet au chef Baskerville, en quelques jours passés du valet gentil à une personne qui veut détruire la volonté de l’Abyss…est-ce vraiment ce qui arrive ? Non ce n’est pas un rêve… Ni même un cauchemar tout n'est réel hélas… Leo serre un poing, sa faute…juste sa faute…

« Je…tout est de ma faute… »

Leo ne sait rien dire d’autre, il ne fuit pas la réalité que lui a vue, son maitre est tombé par sa faute et simplement. La Chain qui la suivit c’est Leo qui lui a donné pour le sauver, c’est tout lui et rien d’autre ! Sa faute ! Sa faute ! Ce mot lui tourne dans la tête chaque jour il se le dit, chaque jour il souffre. En fait c’est une punition qu’il s’afflige à lui-même, ne pas être trop heureux, ne pas l’oublier.

« Si…si je ne l’avais jamais rencontré. »

Le regret d’avoir survécu à cette soirée, pourquoi… ? S’il n’avait pas eu Glen, peut-être qu’il serait en paix… Non il n’y peut rien, c’est comme ça. Leo garde la tête basse devant la demoiselle qui ne cherche qu’à savoir la vérité. Il sait bien qu’il faut qu’il lui dise. Il prit une respiration froide de cette forêt et pose sa main sur l’épaule de la demoiselle. Son regard plongé dans le sien, il ne veut pas lui faire peur, mais ne veut pas voir le reste de son visage montrer une expression qui va le détruire à son tour…c’est dur

« Elliot…est… mort… »

Les mots sont espacés, il a du mal, mais là dit. Autant ne pas trop tourné autour du pot, le dire de lui-même qu’elle ne l’apprend dans une parole d’un passant, au moins elle sera sûr que ce n’est pas un mensonge car Leo n’est pas un blagueur surtout sur ça… Leo détourne le regard, il se sent coupable, coupable de tout, cette douleur ne cessera…cette douleur restera là et à tout jamais... Comme il le souhaite, pour toujours ce dire « n’oublie pas ton péché.»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Ex Leo-sama♥

Barma un jour ! Barma toujours...hélas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 342
Age : 21
Personnages préférés : ♥ Elly ♥ Reim ♥ Alice ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   16th Avril 2013, 03:46

L'angoisse, sentiment oppressant et gênant, dur à supporter de par son intensité et ses effets physiques. Liz avait la gorge nouée, les poings resserrés sur son pull orange trop grand pour elle ; une boule se trouvait au niveau de son ventre ce qui la faisait se sentir physiquement très mal. Ses jambes tremblaient, elles vacillaient, Liz peinait à tenir debout et pourtant elle le faisait, elle le faisait parce qu'elle désirait savoir ce qu'il était advenu de la personne qu'elle admirait tant, celle qu'elle avait aimé et qui lui avait permis de se relever et de garder la tête haute en toutes circonstances : Elliot Nightray. Il était hors de question qu'elle fuie pour se protéger, quitte à avoir mal elle voulait savoir, elle voulait connaître les raisons qui poussaient Leo à rester fermé sur ce sujet, à trembler de tout son être. Les deux amis sentaient sans doute autant l'un que l'autre l'atmosphère tendue qui régnait autour d'eux, comme s'il n'y avait pas besoin de le dire, comme si Liz avait déjà compris à demi-mot. Mais elle voulait l'entendre. Elle avait besoin de l'entendre, de le savoir, sans quoi elle ne pourrait plus jamais avancer droit devant elle. Sans Elliot qu'adviendrait-il de Liz ? Même s'ils ne se voyaient que peu, même si Elliot ne l'avait jamais forcément beaucoup appréciée, Liz avait besoin de le savoir en bonne forme, elle avait foi en lui, s'il était parti son idéal serait brisé. Comment quelqu'un d'aussi grand avait-il pu tomber ainsi ?

- Il…Elliot… dit simplement la voix brisée de Leo, rompant à peine le silence.

Il se tut de suite après avoir exprimé ces deux mots. Laissant sa phrase en suspension la tension s'intensifiait et se resserrait davantage autour des deux amis, Liz n'en pouvait plus. Une goutte de sueur glissa depuis son front jusqu'au bas de son visage, comme si elle pleurait mais ce n'était pas le cas. Non, Liz ne pouvait pas pleurer tant qu'elle ne s'en était pas rendue compte. Non, Liz ne pouvait pas... ce n'était pas possible, pas Elliot, pourquoi lui bon sang ?

- Je…tout est de ma faute…

Elle aurait voulu se jeter sur lui et lui hurler de dire ce qu'il avait à dire, pourtant elle restait paralysée. Elle restait telle une statue devant lui, attendant d'entendre sa sentence. Ce n'était pas une blague, Liz savait que ce n'était absolument pas le genre de Leo. Elle ne l'avait jamais vu ainsi, pourquoi affichait-il une telle expression ? Pourquoi tant de souffrance ? Qu'est-ce qui avait provoqué tant de malheur auprès de si jeunes gens ?! Leo... Il souffrait, Liz souffrait aussi, et Elliot, pourquoi n'était-il pas là ? Souffrait-il autant ? Etait-il gravement malade, blessé, disparu ? Quels maux de son maître pouvaient donc provoquer tant d'inquiétude et de culpabilité sur le visage de son valet ?

- Si…si je ne l’avais jamais rencontré.

Liz ouvrit la bouche pour engueuler Leo. Sans lui, Elliot n'aurait pas été ce qu'il était devenu. Elliot avait besoin de son cher valet à ses côtés, Liz le savait, cela se voyait. Et sans Leo Liz elle-même n'aurait jamais rencontré Elliot. Elle leur devait tant, elle leur devait la vie qu'elle avait à présent, même si c'était elle qui s'était battue pour aller à Lutwidge ou reprendre le violon, sans eux elle n'en aurait jamais eu l'envie. Sans eux elle serait toujours l'orpheline taciturne planquée dans son coin à qui la vie ne souriait plus, sans amis et sans famille, sans rien pour elle sauf la noirceur des lieux. Sans eux, elle n'aurait jamais pu sourire comme elle avait pris comme habitude de le faire. N'aurait pas rencontré Adrien, n'aurait pas eu le courage de fuir, elle n'en serait pas là à comprendre si bien le monde qui l'entoure, elle n'aurait jamais mûri. Non, sans eux deux, Liz n'aurait pas pris ce chemin et qui sait où elle se serait perdue. Ils étaient le point de départ de ce chemin qui la menait doucement au bonheur... c'était ce qu'elle aurait voulu dire à Leo. Lui faire comprendre qu'il n'avait pas à s'en vouloir, que jamais Ô grand jamais il n'aurait pu causer le malheur d'Elliot ... car le fier Nightray avait juste besoin d'être compris et Leo n'avait jamais failli à cette tâche, Liz le savait, cela se voyait lorsqu'on observait un tant soit peu ces deux amis-là. Oui, Elliot cherchait quelqu'un à qui parler d'égal à égal et il avait trouvé cette personne en Leo. Il n'avait pas le droit de gâcher ces moments en disant que c'était de sa faute...

Mais aucun son ne sortit de la bouche de la blondinette. Rien, pas même une lettre, pas même un mot, rien. La gorge serrée, elle se contenta d'attendre lourdement les paroles de Leo. Elle savait qu'elle ne pouvait plus revenir en arrière.

La tête basse, ce dernier s'avança vers Liz l'air un peu hésitant, puis posa sa main sur l'épaule de la demoiselle. La fixant intensément de ses tristes yeux violacés et dorés, Leo entrouvre les lèvres et égrène doucement trois mots. Trois mots. Juste trois.

- Elliot...

Pas le deuxième, priait Liz.

- est...

Ne le dis pas.

- mort...


Pourquoi ? Ce seul mot qui résonnait dans sa tête, comme si les trois mots de Leo avaient glissé à la surface, comme pour se défendre. Non, c'était faux. Non, pas Elliot, pas Elliot, pas Elliot, pas Elliot ! Il n'était pas...

- Mort ?

Ce seul mot fut prononcé par les fines lèvres rosées de Liz, qui bougèrent un peu avant de se refermer, pincées. Ce seul mot qu'elle avait prononcé lui fit comprendre les trois autres dit par Leo. Sans réaliser pour autant ce qu'il était arrivé à Elliot, sans vouloir le comprendre, elle avait tout du moins laissé son corps s'imprégner de ces consonances funèbres. S'habituer à cette suite de mots. Elliot est mort. Il y avait Elliot devant ce verbe d'état, et mort après le verbe. Mais Liz n'arrivait pas à lire la phrase autrement que par morceaux, saccadée.

Elle savait que si elle liait ces trois mots, un flot de larmes incessant déferlerait depuis ses yeux bleutés.








[HRP : je suis désolée du temps de réponse si long... >< J'espère que ça te convient malgré tout ! Si tu veux que je rajoute / enlève / change quelque chose, n'hésite pas !]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J'te parle en tomato si j'veux d'abord.

"People cry not because they're weak, it's because they've been strong for too long."

What am I suppose to do when the best part of me was always you ... ?
I'm falling to pieces ♪
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lysunful.deviantart.com/


Féminin Messages : 352
Age : 22
Personnages préférés : Leo Baskerville, Elliot Nightray, Oz Bezarius, Xerxes Break
Double comptes : Edwina Phantom

Feuille de personnage
Nom & prénom: Barma Kurna
Nom du Chain : Spyt !
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   12th Juillet 2013, 03:55

Une sensation désagréable, qui hante chaque jour l’ancien servant, le dégout de lui-même. Porteur d malheur et de mensonge, s’il pouvait seulement disparaitre à tout jamais de ce monde… Elliot n’est plus de ce monde à cause de lui, tout est sa faute. S’il était normal, s’il était juste banal comme tout le monde, un simple orphelin. Mais non, il faut qu’il soit dans un autre monde, celui qui n’est pas normal. Retirant la main de l’épaule de Liz, serrant les dents. Il a assez pleuré, il ne va pas encore entacher la mort de son meilleur ami d'une autre larme. Annoncer cette funeste nouvelle, lui pincer le cœur, tout cela aurait pu être un simple rêve, un simple cauchemar…qui se terminera sur la voix d'Elliot, qui le réveille car le cours commence… Mais non, tout cela n’est que réalité flagrante. On ne va pas mentir à Liz, lui dire que c’est en fait une mauvaise blague qui ne l’est pas, si seulement…

« …..Je ne ferais pas…ce genre de blague mal intentionné... »

Peut-être un peu trop froid, le sourire manquant, le regard vide, presque de haine en vers lui-même. Serrant un peu le poing, Leo voudrait presque se frapper, ou même…le rejoindre ? Non il a des responsabilités. Essayant de ne pas perdre raison, de ne pas pleurer, gardant sa tristesse pour lui, il tourne le regard vers Liz.

« Tu as le droit de me haïr, tout cela est ma faute. »

Punition pour lui-même, se faire détester par tout le monde, ne plus être apprécié, juste rejeter pour ce qu’il est. Qu’ont le pointé du doigt en l’accusant, qu’on le traite de monstre. Pourquoi ! Pourquoi ! Hurler ne sert à rien ! Chercher des solutions ne sert à rien… C’est…tout est perdu, le jeune homme n’a plus d’espoir, il déraille, sa raison n’était jamais là en fait. Ou bien elle est perdue parmi tous ces flocons dorés qu’il ne cesse de voir encore et encore… lui masquer la vue. Se mordant la lèvre, il ne veut pas partir comme un voleur, cela serait trop cruel… Mais si Liz pleure devant lui, va-t-il succomber lui aussi… Non ! Posant une main sur son visage, serrant ses cheveux pour se retenir, pestant contre lui-même.

« Tu sais...Elliot t’apprécier… J’en suis certain… »

Adoucir, ne pleure pas Liz, c’est ce qu’il voulait, mais comment le dire. Elle devait l’apprécier, il lui a retiré sûrement un ami… La main qui tremble, les forces de ses jambes ne veulent pas agir, elles ne veulent pas partir, tout ce qu’elle souhaite c’est rester là, le forçant à regarder le mal qu’il fait… Punition encore, ne sois jamais heureux Leo, regarde ce que tu as fait… Et maintenant que vas-tu faire Leo ? Il ne sait pas…il regarde juste, l’air triste, l’air qu’il a toujours eu depuis ce fameux jour, ou le sourire sincère n’est jamais revenu depuis…peut-être qu’il n’existe plus qui sait…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Ex Leo-sama♥

Barma un jour ! Barma toujours...hélas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-hearts-times.forums-actifs.com/


Féminin Messages : 342
Age : 21
Personnages préférés : ♥ Elly ♥ Reim ♥ Alice ♥

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   29th Juillet 2013, 04:03

Tout s'écroulait. Tout s'écroulait. Tout s'écroulait.

Tous ses souvenirs passèrent devant ses yeux, elle ne voyait plus Leo qui se sentait si mal et qui culpabilisait, elle ne voyait plus les arbres qui les entouraient, si grands et oppressants, elle ne voyait plus l'herbe mouillée sous ses pieds, ni les cailloux, elle ne voyait plus la lumière qui perçait au travers des épais feuillages au-dessus d'eux. Elle n'entendait pas Leo qui parlait, ni le chant insolent des oiseaux, ni le vent qui balayait quelques feuilles et branchages, lui caressant les cheveux ; elle confondit cette sensation avec la main d'Elliot qui lui frottait la tête l'air boudeur. Tout ce qui défilait devant ses yeux gris était ces souvenirs auxquels elle attachait tant d'importance, tous ces petits souvenirs qui ne signifieraient rien pour d'autres, des petits bouts de sa vie, de leurs vies, éparpillés devant elle. Quelques sourires, des rires, des disputes. Des choses sans importances, des poignées de main, un bonjour, un au revoir, Leo qui ajustait la cravate d'Elliot, une mélodie que Liz écoutait à chaque pause lorsqu'Elliot et Leo jouaient du piano au lycée, et puis juste Elliot, tourné vers elle, et un dernier sourire.

Puis plus rien. Tout s'était écroulé. Ses souvenirs s'étaient effacés et elle faisait face à son ami qui peinait à retenir ses larmes.

« Tu sais...Elliot t’appréciais… J’en suis certain… »

Elliot.

« Tu crois ? » dit-elle simplement, désorientée.

Et comme si elle marchait au ralenti, toute bouleversée qu'elle était, elle leva enfin la tête vers lui. Son visage était marqué par l'horreur de la nouvelle, mais aucune larme ne coulait sur ses joues. Aucune larme ne perlait au bout de ses cils. Ses yeux n'étaient pas humides. Elliot était mort, elle ne pleurait pas. Elle ne pleurait pas. Elle ne voulait pas pleurer. Hors de question. Être forte. Soutenir Leo. Ne pas pleurer...

« Il m'appré... »

Elle ne finit pas sa phrase. Interrompue par un sanglot, elle fondit en larmes. Elle se laissa tomber à terre et hurla. Hurla. Hurla, encore et encore, dans l'infinie forêt qui s'étendait tout autour d'eux. Les yeux crispés, elle se tenait à terres aux pieds de Leo, les poings sur le sol, déversant toute sa tristesse et essayant de chasser ces mots de sa tête. Ils étaient précieux mais à la fois si dévastateur. Il l'appréciait. C'était Leo qui l'avait dit. Son meilleur ami, celui qui était avec lui tous les jours. La personne qui le connaissait le mieux. Elliot appréciait Liz. Il l'avait vue, il avait posé son attention sur elle. Tout ce temps, alors qu'elle l'avait traité d'insensible et avait pensé qu'il ignorait ce qu'elle ressentait, tout ce temps Elliot l'appréciait. Elle avait été proche de lui, ce n'était pas qu'une oeuvre de son imagination et cela la blessait ; les larmes coulaient à flots comme le sang s'écoulerait d'une blessure grande ouverte. Elle hurlait comme si cela avait le pouvoir de desserrer l’étau qui lui serrait le coeur, l'entaillait en y appuyant toujours plus fort. Cela faisait mal, tellement mal. Et cette petite mélodie si insolente qui lui tournait en boucle dans la tête. Lacie. Cette mélodie qu'elle avait tant écouté de leurs quatre mains et désormais il n'y avait plus que deux mains pour le jouer. Il n'y avait plus que l'accompagnement, la première voix n'était plus. Liz pouvait bien jeter son violon puisqu'elle avait appris cet instrument pour les accompagner.

Elle se releva, à genoux dans la terre boueuse et ses yeux pleins de larmes, elle leva son regard embués qu'elle planta dans celui de Leo, à travers ses cheveux blonds emmêlés.

« Je l'aimais... »








[j'espère que ça te convient, tu me diras ! owo]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J'te parle en tomato si j'veux d'abord.

"People cry not because they're weak, it's because they've been strong for too long."

What am I suppose to do when the best part of me was always you ... ?
I'm falling to pieces ♪
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lysunful.deviantart.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ça faisait longtemps ... [PV Leo]   Aujourd'hui à 12:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Ça faisait longtemps ... [PV Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Alentours de la Ville :: ♠ Forêt-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit