AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Behind you ! [PV Kurana et Naaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Féminin Messages : 221
Age : 20
Personnages préférés : Glen ~ Jack ~ Leo ~ Vincent ~ Gilbert ~ Break ~ Alyss

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heather Taylor Crown
Nom du Chain : Akamae
Groupes: Contractants Illégaux


MessageSujet: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   20th Octobre 2012, 04:28

Ce jour là, Heather était fatiguée. Pas question d'aller courir partout ! En plus, c'était l'heure du thé... Elle était enfin complètement guérie de sa chute à Sablier et le déplacement de l'aiguille de son sceau était de l'histoire ancienne -bien qu'une certaine Chain commençait sérieusement à s'inquiéter de l'avancement de l’horloge sur sa poitrine. C'est vrai qu'elle finirait bien par mourir à cause de ça, mais de toute façon, elle ne pourra pas éviter ce moment fatidique, donc autant faire comme ci de rien était. Alors, pour fêter son rétablissement total, elle avait décidé de se poser dans son lit, de lire un livre peut-être, de ne rien faire du tout. Oui, c'est ce qu'elle aurait voulu faire. Mais c'était trop beau. Elle avait les oreilles qui traînaient partout, et bien que la curiosité soit un mauvais défaut, elle ne pouvait s'empêcher d'entendre ce qui ne la regardait pas. Tout Reveil en parlait, du grabuge du côté de la veille capitale en ruine. Apparemment, il y avait eu une affaire de meurtre bizarre, ou quelque chose dans le genre, elle n'avait pas bien suivit en fait. Ou des maisons qui prenaient feu pour rien peut-être...? En tout cas, des choses étranges et probablement parvenues d'un autre monde avait fait réagir une partie du pays. Quoiqu'il en soit, la première idée qui lui vint, et qui ne fut pas la plus stupide, c'était qu'un contractant illégal avait finalement pété les plombs et qu'il se faisait remarquer. C'était toujours comme ça de toute façon ; à partir d'un certain moment, le contrat avec une Chain fait perdre le contrôle du contractant. En plus, Sablier grouillait de ces dégénérés qui tuaient tout ce qui bouge, Heather avait l'habitude de les croiser. Son hypothèse était donc clairement fondée.

Logiquement, cela aurait absolument hors de question qu'elle fourre son nez dans cette histoire, mais sa récente rencontre avec ce membre de Pandora qui l'avait aidé lorsqu'elle cherchait son frère lui avait donné l'envie de courir après tous les contractants dont elle pouvait entendre parler ; qui sait, avec un peu de chance, elle retomberait sur lui puisqu'à présent elle connaissait la vraie mission de cette organisation. Bien évidemment, sa Chain, Akamae, était contre cette idée de retourner à nouveau à Sablier. Ce stupide loup était devenu trop superstitieux à l'égard de cette ville. Oui, elle avait faillit mourir. Oui, elle faisait trop facilement aux gens louches qu'elle voyait là-bas. Oui, c'était dangereux pour une débile faible et inutile comme elle. Mais comme toujours, Heather se contentait d'ignorer les propos tous plus désagréables les uns des autres de sa Chain. Ou qu'elle aille, il était forcé de la suivre, et comme il ne supportait pas qu'elle se blesse, il serait là pour la protéger, donc elle ne s'en faisait pas du tout.

Elle était partie saluer son frère aîné et ses parents adoptifs -chose qu'elle était obligée de faire au moins une fois par mois pour prouver qu'elle était encore bel et bien en vie- avant de se mettre en route une nouvelle fois pour cet « endroit maudit ». Des fois, Akamae la faisait bien rire avec ses expressions hors contexte et déplacer. Décidément, un petit tour dans l'Abysse n'était pas des plus rafraichissant ! Sur sa route, à dos de Chain, elle avait entrevue une calèche qui semblait aller dans la même direction qu'elle. Mais comme elle était beaucoup plus rapide que les chevaux du véhicule, elle ne s'inquiéta pas beaucoup. Et même si les passagers l'avaient vue, ils n'auraient pas pu comprendre ce qu'ils voyaient ; les humains normalement constitués avaient un cerveau trop limité pour imaginer ne serait-ce qu'un instant qu'une jeune fille puisse chevaucher un loup au pelage de sang venu d'un univers parallèle. Ledit loup qui avait visiblement l'air d'en avoir assez que sa contractante l'exploite à ce point. « J'suis pas un moyen de transport, bordel ! », qu'il disait.

C'était la première fois qu'elle mettait les pieds dans un Sablier le jour. Elle aurait aimé croire que c'était moins... Lugubre. Mais elle avait bien tord. Des bâtiments brûlés, pas de route, des pierres un peu partout ; un vrai carnage quoi. On pouvait dire que les Baskrville ne faisaient pas les choses à moitié dans le temps. Elle était bien heureuse de ne pas être née cent ans plus tôt. De loin, elle pouvait reconnaître l'orphelinat qu'elle avait eu la chance de visiter il n'y a pas si longtemps que ça. Elle souriait en repensant à son frère. Les poils d'Akamae commençaient à se dresser, et Heather pouvait l'entendre grogner entre ses dents.

« Calme-toi, Aka'... Y a personne... », le rassura t-elle en caressant le haut de son crâne.

Bon, en fait, elle savait bien que sa Chain avait un odorat fort développé et une ouïe un petit peu plus pointue que la sienne. Mais elle ne pouvait rien faire d'autre. Qu'est ce qui pouvait bien approcher ? L'éventuel contractant qu'elle pourchassait ? Et l'autre idiot qui ne disait plus rien. Plus ils avançaient, plus l'atmosphère devenait oppressante. Où est-ce qu'ils avaient atterris encore ?


{Bizarrement, j'avais pas trop d'inspi' xD Je veux retrouver la logique d'antan des RP ! xDD}

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Past ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 104
Age : 22
Personnages préférés : Leo ! Revis, Gilbert, Vincent, Oz, Elliot
Double comptes : Kurana Barma


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   25th Octobre 2012, 11:41

Une journée de flemmardise ! Vu comme c’est partie pour notre Kurana qui dort en haut d’un arbre. C’est vrai que c’est très studieux de dormir à l’ombre hors de son travail. Ah oui détail, il est censé bosser, pas pioncer ! Mais c’est un léger détail on va dire, le Barma n’aime pas son travail, mais le vieux Sénile le force à aller là dedans. Non mais qu’il y aille tient ! Alors que le blond dort paisiblement, on entend hurler son prénom, ce qui le fait légèrement sursauter et tombe sur le cul. Bon, il est repéré donc direction cet endroit plein de bouquin. Il faut lire, tout lire pour classer… Kurana fixe le tas de feuilles à moitié endormit, un bâillement se fait entendre. On voit toute la motivation de ce jeune homme. Il s’étire, se gratte la tête, bref essai de se réveiller. Mais pas moyen se boulot l’endort complètement !
« Je hais ce truc….. Je veux changer de filière ! »
Dit-il en laissant sa tête dans les feuilles, les yeux mi-clos. Bref, tout ce que veux Kurana c’est aller dehors, loin de tout ces papiers, cette odeur de vieux livres. Le Barma se lève style je vais aux toilettes, mais il tente plus une fuite… Mais son équipe l’a bien compris et lui donne 5 minutes. Le blond soupir, eh oui ça marche pas tout le temps ses techniques. Il avance dans le couloir, et écoute une conversation qui passe par là on va dire.

« Il y a un contractant qui sème la pagaille à Sablier, il empêche les recherches. »

Tien c’est intéressant ça ! Kurana écoute discrètement et part en courant vers son lieu de travail. Il a une raison de sortir, il peut faire croire qu’il a du travail en extérieur, car il a un Chain donc on peut avoir besoin de lui ! Pratique cette pieuvre… Elle est où au fait ?!

« Spyt vient là ce n’est pas le moment de faire un cache-cache ! »

Il regarde partout, et voit une tentacule qui traine par terre. Il soupire et la soulève, mais celle-ci se barre d’un coup sous les gros yeux de Kurana. Sa Chain à décidé de vouloir rester ici, car il fait frais et sombre un lieu pour elle quoi. Au bout de quelques secondes on se retrouve avec un Barma à quatre pattes qui passe sous les tables plein d’encre. Bon au moins sa Chain lui à refait son look, merci c’est vrai qu’il manque du noir sur Kurana. Le Barma se jette sur Spyt enfin, bon un peu gluant l’amortisseur mais passons se léger détail.

« Je te tiens enfin ! »

Il l’entend grogner mais peut importe ! Maintenant nettoyage du visage, il met sa pieuvre dans son sac et se nettoie le visage et change de vêtement dans les toilettes. Bon maintenant que Kurana est tout beau tout propre donc on peut sortir. Mais pas de diligence, il prend un cheval et y va tout seul, juste par vengeance car Spyt va bien être secoué celle là !

Au bout d’un moment il arrive enfin à Sablier, pas trop tôt entendre sa Chain hurler dans sa tête ça fait mal. Il attache son cheval et rentre dans les ruines. Bon bah c’est des ruines ça c’est sûre… Par contre un détail vient de titiller le Barma.

« …Mais il ressemble à quoi se Contractant et ce Chain ! »

C’est vachement le moment de ce le dire… Mais bon, il a de l’espoir de tomber dessus ! Il compte aussi sur Spyt. Il ouvre le sac, mais esquive un jet d’encre, bon elle est pas du tout d’humeur on va la laisser faire ça sieste celle là. Il avance dans les décombres en grimpant pour prendre de la hauteur sur tout ça. Mais où se trouve cette Chain ? Tient il aperçoit une âme qui vit au loin… serait-ce elle ? Mystère, Kurana approche doucement en l’espionnant pour être sûre. Pour le moment Kurana reste discret mais cela ne va pas être long…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 305
Age : 22
Personnages préférés : Break, Glen, Lily.

Feuille de personnage
Nom & prénom: Irwin Naaru
Nom du Chain :
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   26th Octobre 2012, 06:31

Ce qui avait encouragé Naaru à se lever ce matin était un mystère. Certainement dicté par son instinct ou une chose du même type, le chain se leva d'un air nauséeux alors qu'il n'avait, en tant que chain, pas la capacité à tomber malade. Sa chambre était dans un état on ne peut plus bordélique, indéfinissable et irrécupérable. Insistons sur ce dernier mot. Mais qu'importe, le chain n'avait pas la patience de nettoyer sa chambre, et même s'il l'avait eu, il ne l'aurait pas fait. C'était le boulot de son contractant, et ça avait l'air de lui plaire. Nana observa un instant ses cheveux lui barrer la figure, avant de repousser une mèche en soufflant dessus. Ok, il allait falloir qu'il se coiffe. Sauf qu'à présent qu'il était levé, là, en face de son miroir, sa volonté était descendue. Tout comme la misérable couverture qui s'était retrouvée à l'autre bout de la chambre, projeté par son sommeil agité. On ne pouvait pas vraiment dire qu'il rêvait, en tout cas lui en était persuadé. Il racontait ses rêves tous les matins à qui voulaient bien l'entendre. La plupart étaient totalement dénués de sens, mais Nana était, par définition, un chain. Et les chains se fichent de la logique.

Finalement, le jeune homme alla manger un morceau et tenta d'accrocher son ruban autour de ses cheveux. Au plus grand damne de ce dernier, ses cheveux semblaient refuser qu'on les attache. Et la flemme du chain grimpa en flèche. Il défit avec nonchalance son ruban et partit s'habiller d'une tenue plus décente qu'un simple kimono une pièce. Sa commode lui offrit le loisir de choisir entre plusieurs tenues, aux couleurs variées. Il ignorait où ses pas le porteraient aujourd'hui, mais ce qui était certain, c'est qu'il sortirait. Autant prendre quelque chose de pratique et ne pas s'encombrer de plusieurs couches. C'est ce qu'il fit. Sa tenue habituelle. Celle qui l'avait suivie lors de son premier contrat, et de son deuxième. Maintenant, il arnaquait souvent son contractant pour lui soutirer quelques modestes sommes et agrandir sa garde-robe. Mine de rien, à présent il était en possession de 7 tenues. Et il n'était pas sans dire que les kimonos étaient chers de par leur rareté et leurs détails.

Le chain mit ses sandales et quitta l'appartement comme un coup de vent. Pas de trace de Finn. Tant pis. L'éclat du soleil obligea Nana à plisser les yeux. L'astre lumineux semblaient bien en avance sur l'horloge interne du chain. Sans doute devait-il être treize heures, quatorze ? Ça laissait présager l'heure à laquelle ce mollusque s'était levé. D'une démarche assez lourde, les mains dans ses manches et le regard penché sur les pavés au sol, le chain s'exclut du monde extérieur. Il n'était pas pensif. Non, simplement vidé de toute envie, sans réel but. Ça lui arrivait souvent, surtout quand il errait dans l'Abysse. Il n'en était pas pour autant un être blasé, à qui la vie n'avait plus rien à offrir. S'il pouvait s'offrir une nouvelle façon de penser, un nouvel ami à découvrir, il n'hésitait pas à aller à sa rencontre, bras grands ouverts. Certes, il n'espérait rien de la vie, puisqu'elle l'avait officiellement désertée depuis quelque centaine d'années. Sa route continuellement droite finit par se heurter à une maison. Si Nana n'avait pas réagi à ce moment précis, l'acier des barrières aurait fondu à son passage, devant quelques dizaines de visages éberlués. Mais ce ne fut pas le cas. Il fixait d'un air patraque ce métal, ses pointes acérées qui ne l'impressionnait pas le moins du monde.

Le chuchotis de deux hommes à ses côtés le fit se retourner. Il crut d'abord qu'on parlait de lui. Mais les deux jeunes hommes semblaient totalement dans leurs mondes. Ignorant les deux énergumènes, le chain reposa son regard sur le métal scintillant mais eut un hoquet de surprise lorsqu'il perçut des mots pour le moins reconnaissables. Chain. Et puis Sablier. Un endroit, une mission. Nana, guidé par son instinct fou, se dirigea droit vers une ruelle sombre pour disparaître à travers une brèche. Ses yeux prirent aussitôt la teinte du sang et ses cheveux la couleur de la neige. Cette odeur forte était significative de son entrée dans l'Abysse. Il posa ses pieds sur cette surface humide et pourtant si rigide. Il se laissa guider par une sensation, une odeur, comme le ferait un animal, et sortit de l'Abysse en un rien de temps. Cette odeur de soufre confirma sa position. Sablier, ville engloutie dans l'Abysse qui l'avait rendue pareille à une porcherie. Voilà certainement d'où venait cette salle manie à bordéliser son environnement.

Le chain se balada tranquillement, un peu fatigué. Ok, il était venu ici pour se battre malgré lui. Mais il aurait préféré trouver le chain à son arrivée. Là, il se sentait un peu, voir beaucoup seul. Puisqu'il était ici, il gardait sa forme de chain et émanait par la même occasion l'Abysse à plein nez. En fin de compte, il s'assit sur ce qui autrefois devait être le mur porteur d'une maison. Bien en hauteur, il dû l'escalader mais une fois assis décida d'attendre patiemment.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Prisonnier du temps:
 
Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.com


Féminin Messages : 221
Age : 20
Personnages préférés : Glen ~ Jack ~ Leo ~ Vincent ~ Gilbert ~ Break ~ Alyss

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heather Taylor Crown
Nom du Chain : Akamae
Groupes: Contractants Illégaux


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   2nd Novembre 2012, 10:26

Heather, toujours sur son fidèle destrier Akamae, sentait l'aura qui émanait du lieu où elle se trouvait infiltrait ses pores, l'oppressant et la compressant. Elle était mal, vraiment. Pourtant, elle était déjà venue à Sablier avant, et jamais elle n'avait ressenti ce genre d'atmosphère lourde. De loin, elle apercevait encore vaguement l'orphelinat qu'elle avait visité il y a peu, et elle se souvenait bien du malaise qui avait perturbé sa Chain, bien que ses deux sensations soient différentes. Comment les habitants de la ville pouvaient-ils vivre à proximité d'un endroit pareil ? Akamae ne cessait de grogner, fixant de ses yeux hétérochromes une direction vers laquelle il semblait vouloir se diriger. Et elle avait beau pincer ses oreilles rousses comme elle le faisait souvent pour le calmer, ses griffes plantait et se rétractait dans le sol poussiéreux, comme s'il se préparait à bondir on ne savait ni où, ni pourquoi. Elle se préparait à descendre du dos de sa Chain, tapant d'un coup sec le haut de son crâne pour lui signaler qu'elle allait le renvoyer pour qu'il se calme un peu. Elle n'eut cependant pas le temps de poser un pied à terre qu'un liquide grisâtre se glissa entre ses doigts pour former une lame fine et luisante : la dague qu'Akamae lui confectionnait avec les chaînes en fer qui était accrochée à ses deux pattes avant lorsqu'il sentait qu'un danger approchait. Ses poils tout hérissé avait fait se recourber Heather sur elle même. Il fallait mieux rester discrète et bien accrochée à sa Chain dans ses moments où il était pratiquement sur qu'elle était en danger. Moments qu'elle n'appréciait que très peu, d'ailleurs.

Sans émettre le moindre son, ni même la prévenir un peu à l'avance, le loup géant s'élança d'un bon, dévoilant derrière lui un nuage de poussière brunâtre qui reflétait on ne sait comment la lumière d'un soleil qui continuait toujours sa course vers l'ouest. Ses mains se crispèrent soudainement, accrochant le coup de la bête sans lâcher l'arme de métal qu'on venait de lui créer pour qu'elle puisse se défendre contre l'éventuel obstacle qui se dresserait devant eux. Elle avait l'habitude de se battre contre des gens qui voulait sa peau depuis qu'elle était une contractant illégale, mais c'était la première fois que son instinct lui criait de s'enfuir au plus vite si elle voulait sa peau. La Chain continuait d'aller tout droit. Sa course était rapide et silencieuse, on ne l'aurait sûrement pas remarqué s'il n'avait pas été aussi grand. Et soudain, il s'arrêta, se stoppa net, comme s'il venait de trouver ce qui avait fait bouillir son sang aussi longtemps. Et sa trouvaille fût pour le moins surprenante : un creux immense. Juste un énorme rien d'où semblait venir cette aura désagréable qui lui tiraillait les entrailles depuis qu'elle était arrivée ici. Qu'est ce que c'était que ça ? Elle sentait qu'Akamae n'osait s'approcher plus, il recula d'ailleurs de quelques pas. La douleur qu'elle ressentait à la poitrine s'intensifia alors qu'elle avait totalement disparue il y a peu et la voix du loup dans sa tête semblait plus floue, plus lointaine.

« Ne restons pas là, Aka. Je n'aime pas cet endroit. »

Il hocha la tête sans plus de réponse et se retourna tandis que le jeune fille se redressait sur la bête. Le fameux danger ne venait finalement de rien du tout, ce qui, en un sens, était d'autant plus inquiétant. Mais alors qu'elle pensait enfin à retrouver une trace du contractant qu'elle recherchait, Akamae se mit de nouveau à grogner, montrant toutes ses canines blanches et acérées. Heather suivit du regard l'endroit qu'il fixait, tombant alors sur un mur carbonisé qui trônait en plein milieu de décombres. Elle leva la tête jusqu'à tomber sur un corps humain qui était sûrement encore habité. L'homme, de dos, qui patientait là haut n'avait pas l'air de plaire à sa Chain. Elle tapota son flanc en lui demandant de se calmer et lui ordonna de s'approcher de lui sans lui sauter à la gorge. Il ne pouvait pas être bien méchant, celui là. S'il était d'ici, il pourrait sûrement lui donner quelques informations sur la personne qu'elle poursuivait -et peut-être l'éventuelle présence du Nightray qu'elle tenait à retrouver aussi. Elle posa ses doigts contre sa bouche, prenant garde à tout de même cacher la lame qu'elle trimbalait avec elle, et poussa un sifflement voué à attirer l'attention du jeune homme sans être obligée de grimper jusqu'à lui. Elle attendit qu'il la capte enfin pour le saluer de la main, souriant gentiment pour lui prouver qu'elle ne lui voulait aucun mal. C'est alors qu'elle se rappela qu'elle était encore en présence de l'animal imposant qui lui servait de Chain, et bien que cette personne n'était pas censé en connaître l’existence, il n'avait même pas l'air d'être choqué ou troublé par Akamae. A vrai dire, elle s'en moquait aussi, ce n'était pas son boulot de taire la vérité sur l'Abysse et les Chains de toute façon.

« Ahem. Je suis pas là pour te déranger dans ta contemplation, mais il paraît qu'il y a du grabuge dans le coin. Tu saurais pas où je peux trouver le gus qui fout le bordel ici, dis moi ? »

Elle n'aimait pas trop cette façon d'aborder le sujet, mais elle était assez pressée. Connaissant le naturel fuyard et nomades des contractants, elle n'avait pas du tout envie de s'attarder avec les manières et les politesses de la société. Et puis, à Sablier, ce n'était pas vraiment votre langage qui intéressait les gens. Elle ne pouvait pas vraiment évaluer la réaction de son interlocuteur -qui n'interlocutait pas beaucoup pour l'instant en plus- mais il ne lui ferait probablement pas de mal. Et elle avait de quoi se défendre au cas où. Et elle avait Akamae aussi... Il ne faut pas l'oublier celui-là. Elle espèrait juste que cela ne tourne pas en sucette et qu'elle pourrait vite reprendre ses investigations.


{C'est court... J'ai honte... Q.Q Donc oui, c'est bien Naaru que je suis venue embêter, au cas où ce n'était pas trop compréhensible xDD}

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Past ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 104
Age : 22
Personnages préférés : Leo ! Revis, Gilbert, Vincent, Oz, Elliot
Double comptes : Kurana Barma


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   12th Novembre 2012, 01:34

La percutions, une chose bien utile parfois. Oui parfois, souvent ça c’est énervant car il faut tout le temps être à l’affut ! Bien que pour Kurana cela n’est pas de trop de l’être tout le temps. En suivant la jeune fille, il vient enfin, même pas trop tôt, de voir un animal, étrange ? Enfin ce n’est pas le genre de chose qu’on trouve à un tournant de rue. Si oui Kura doit plus sortir ou bien faire gaffe maintenant. Il avance pour une fois discret, la demoiselle ne l’a pas vu, tant mieux ! Celle-ci remarque un homme assit sur un mur. Peut être qu’elle le connait, mais pour le Barma c’est plus une technique d’approche pour le tuer ! Car oui maintenant qu’il a vu cette bête, il considère cette demoiselle comme étant la contractante de CE Chain qui fout une pagaille pas possible.

« Je dois agir au bon moment. »

Kurana avance discrètement le plus proche qu’il peut. Non mais miracle, il a réussis une approche discrète pourquoi son oncle n’est pas là pour cet exploit ? Jamais là quand il faut ! Enfin qu’est-ce qu’il ferait ici ce vieux Sénile…. Bref ! Spyt semble un peu stressé car elle gigote un peu dans le sac, comme ci quelque chose ne lui plait guère. Promis cette fois il ne va pas la balancer sur une personne pour la stopper, sauf si la demoiselle se barre. La c’est clair, elle va se bouffer Spyt, mais bon la pauvre pieuvre n’est pas une balle quand même.

« Ahem. Je suis pas là pour te déranger dans ta contemplation, mais il paraît qu'il y a du grabuge dans le coin. Tu saurais pas où je peux trouver le gus qui fout le bordel ici, dis moi ? »

Elle tente une approche de cet homme en mentant, car oui Kura cherche plus de logique, c’est elle la coupable ! La pauvre, qui sait, elle c’est juste une paumée en ce lieu, qui se cherche encore et demande son chemin et aussi où ce trouve Gus qui la gravement attaqué ! Oui bon l’imagination va loin parfois… Son langage n’est pas celui d’une noble c’est clair, enfin avec Kura il est dur de dire que c’est un Barma donc autant se taire la dessus.

« Spyt utilise ton pouvoir. »

Chuchote t-il à sa pieuvre en sac. Des tentacules sortent du sac et saisit la taille du jeune homme. Sur le papier ça pas l’air agréable, mais faut pas faire gaffe Kurana et habitué à sa chère petite Spyt. Il dégaine doucement son épée, ne quitte plus sa proie des yeux. Amen jeune fille inconnue ! D’un coup, il appuie sur sa jambe et arrive toujours à une vitesse fulgurante dans le dos de la jeune fille et la plaque au sol tout en pointant le monstre à ses côté de son épée.

« J’espère que je vous ai pas fait mal au moins…. Bref c’est vous qui mettiez une pagaille pas possible ici ?! »

Le côté gentil du blondinet ressort plus qu’une personne inquiétante, ça c’est sûr. Mais il est sûr d’avoir enfin attrapé vite fait ce contractant qui est une fille.

« Vous en faites pas je gère la situation monsieur ! »

Il parle à l’homme que la jeune fille à interloquée, il y a peu. Il se relève en tenant toujours la demoiselle pour pas qu’elle mange le sol. Bon bah mission finit ? Elle est rapide pour une fois ! Jusqu'à ce qu’on entend un énorme cri et un truc s’effondrer au loin. Ah... Ce n’est pas elle, enfin vu le cri poussé au loin indescriptible, comment on peut le savoir aussi !

« Bah…si ce n’est pas toi qui vient de pousser le cri ? T’es qui pour avoir se truc ?! Et L’homme n’est pas ta futur victime ?»

Dit l’homme au tentacule pendant de son sac, même Spyt est littéralement blasé de son comportement là… Un jour Kura tu apprendras que l’approche et plus pratique que directement l’attaque, mais ça c’est un léger détail ♥

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Féminin Messages : 305
Age : 22
Personnages préférés : Break, Glen, Lily.

Feuille de personnage
Nom & prénom: Irwin Naaru
Nom du Chain :
Groupes: Chain


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   14th Novembre 2012, 06:10

De son haut piédestal, le chain fixait l'horizon d'un air inactif. C'est ce qu'il était. Inactif. En venant ici, il avait, de son vivant, espéré trouver un quelconque jeu. Un chain ici ? À part sa propre odeur, il ne sentait rien d'autre que le calme plat et étouffant de l'Abysse. C'était vraiment étouffant en vérité. Les mains posées sur ses genoux ballants dans le vide, le bâillement tant attendu fit son apparition. Calme placide. Encore pire que l'Abysse lui-même. Au moins, là-bas, Nana était sûr de trouver n'importe quel chain à tuer. Voilà tout. Il ne fallait pas oublier que Sablier était une ville humaine. Auparavant humaine, certes, mais tout de même. Elle appartenait au monde vivant, et il est encore très difficile pour un chain d'y pénétrer sans contrat. Naaru le savait pour l'avoir expérimenté plus d'une fois. Qu'importe.

Comme un chien à l'affût, son échine se pétrifia d'un seul coup. Il sentit, pas loin derrière lui, l'odeur d'un chain. Pourquoi ne se retournait-il pas ? Voilà une bonne question. Nana était animé d'un fort désir de bataille, à n'en pas douter. Le seul problème, c'est que ce désir plongeait rapidement dans la folie et l'inconscience. Il préférait se dévoiler au dernier moment, frôler ce que la mort avait encore à lui apporter. Aux aguets, pourtant, sa pression descendit. Descendit encore, si bien qu'il hésita un instant à tourner son regard. Avait-il été repéré ? Il sentait des yeux pointés sur lui. Pourquoi n'attaquait-il pas, qui que ce soit ?

« Ahem. Je suis pas là pour te déranger dans ta contemplation, mais il paraît qu'il y a du grabuge dans le coin. Tu saurais pas où je peux trouver le gus qui fout le bordel ici, dis moi ? »

Surpris par la distinction de cette voix de femme avec son imaginaire débordant, le chain tourna presque sur lui-même pour baisser le regard et faire face à la jeune demoiselle. Lui qui se croyait seul à chercher qui provoquait des problèmes dans les environs, il s'était incroyablement trompé. Ses yeux identifièrent en un instant la situation. Il jaugea l'attitude de la demoiselle, sur quoi elle était assis – le fameux chain qu'il avait senti – et surtout sa façon de parler. Elle était bien méfiante. Très méfiante, trop peut-être. Ça lui rappelait un peu son contractant quand ils partaient tous les deux pour certaines missions assez dangereuses. Avait-elle quelque chose à se reprocher ? À voir comment elle tenait ses armes cachées, cela fit doucement rire Naaru. Croyait-elle qu'elle avait le pouvoir de l'effrayer avec si peu ? Si tel avait été le cas, Nana serait bien loin, avec une telle bête à ses côtés empestant l'Abysse. Faisant pourtant fit de tout ça, le jeune chain se décida à répondre aux interrogations de son interlocutrice. Il s'apprêtait... vraiment.

Pourtant, sans avoir même pu trouvé l'occasion d'ouvrir la bouche, la demoiselle se retrouva projetée à terre par un énième individu. Lui aussi, il avait un chain. Le regard de Nana se fit soudainement plus sérieux. Il n'était pas en position de force si tout cela tournait en bagarre générale. Mais il n'avait pas encore envie de s'enfuir comme un lâche par la première brèche ouverte. D'autant que les deux humains semblaient bien plus jeunes que lui, et donc aussi moins expérimentés.

« J’espère que je vous ai pas fait mal au moins…. Bref c’est vous qui mettiez une pagaille pas possible ici ?! »

Un sourcil s'arqua sur le visage de Naaru, qui contemplait de toute sa grandeur les récents agissements. Oh, vraiment, s'il devait rester là à rien faire, cela l'arrangeait. Les deux bonshommes lui promettaient une représentation amusante, à en juger par la réplique du garçon. Ses yeux se plissèrent d'amusement, tandis qu'il pivotait sur lui-même pour faire face au nouvel événement. Il enregistra les paroles une à une, sans vraiment tenir compte de ce qu'elles voulaient dire. C'était un peu comme suivre une histoire. Une histoire drôle. Depuis quand les humains s'excusaient après avoir volontairement mis au sol une femme ? Qui plus est contractante avec une attitude louche. Nana trouvait son geste totalement justifié, et la pause qui s'était dès lors installé entre les deux gugus en bas lui donnait subitement envie de s'y intéresser un peu plus.

« Vous en faites pas je gère la situation monsieur ! »

Un sourire suivit d'un signe de la tête, et Nana poursuivait son observation. Ils faisaient aussi intervenir le public, que demander de mieux ? Le chain s'amusait de plus en plus à les voir se dépatouiller sur le sol sans que lui-même n'agisse. Finalement, la courte bataille se termina. Et ce fut Nana qui tourna la tête le premier, ignorant totalement ce qui l'avait maintenu quelques minutes auparavant. L'odeur forte d'un chain, à quelques mètres, 500 tout au plus. C'était vraiment proche, et la force de cette odeur précédait celle du cri de la victime. Ah voilà que le loup s’était enfin montré. Naaru reprit le cours du spectacle, après quelques secondes d'inattention. Ah, voilà que l'élément perturbateur s'était enfin rendu compte de sa bêtise. Quelle ironie.

« Bah…si ce n’est pas toi qui vient de pousser le cri ? T’es qui pour avoir se truc ?! Et L’homme n’est pas ta futur victime ?»

Nana ne pu se retenir plus longtemps et explosa de rire, de là où il était. Quelques simples secondes, entrecoupées de moment de respiration, même s'il n'en avait pas vraiment besoin. Non pas par pitié, mais plus par une étrange envie de s'en sortir, Nana prit la parole pour la première fois. Au début, il ne pouvait répondre aux questionnements de la demoiselle, mais à présent, après ce magnifique divertissement, il se sentait l'âme à répondre :

-Perspicace, gamin. Ton chain va pas tarder à partir si tu te dépêches pas d'aller le trouver.

Pour Naaru, tout le monde était un gamin. Ou une gamine quand c'était une fille. Il avait vécu plus longtemps, et ne craignait franchement pas grand chose. En même temps, être chain signifiait aussi avoir un esprit un peu tordu, et il présentait le stéréotype même de cette folie. Il se leva sur le pilier du mur porteur et, ses mains dans ses manches, sauta de mur en mur jusqu'à tomber sur le sol, à quelques pas des deux humains et de leurs chains respectives.

-Moi c'est Naaru.

Et il leur interdisait mentalement de chercher à trouver un surnom pour le moins péjoratif.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Prisonnier du temps:
 
Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.com


Féminin Messages : 221
Age : 20
Personnages préférés : Glen ~ Jack ~ Leo ~ Vincent ~ Gilbert ~ Break ~ Alyss

Feuille de personnage
Nom & prénom: Heather Taylor Crown
Nom du Chain : Akamae
Groupes: Contractants Illégaux


MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   18th Février 2013, 23:45

La pauvre n'avait pas vraiment de chance ce matin. Elle qui ne cherchait qu'à s'occuper un peu en chassant du contractant. Certes, ce n'était pas son job et elle risquait très fortement de croiser quelqu'un de Pandora si vraiment il s'agissait d'un contractant, mais elle, qui est restée lucide et à qui on ne demande pas de tuer d'humains pour réaliser un rêve, elle aimerait surtout comprendre pourquoi ces hommes corrompus par le pouvoir de l'Abysse obéissaient corps et âme à ses entités démoniaques qu'étaient les Chains. Elle avait eux de la chance de tomber sur Akamae. Lui, tant qu'il n'était pas dans l'Abysse, il se fichait bien de qu'Heather pouvait faire de ses journées. Celui ci s'était d'ailleurs grandement méfié lorsqu'il bondit dans la direction d'un parfait inconnu qui semblait vouloir prendre du repos loin de la civilisation. L'arme de fer toujours en main, elle ne s'était pas gênée pour le questionner quant au pourquoi du comment de l'agitation qui troublait Sablier. Elle aurait vraiment aimé qu'on lui répondre ; à vrai dire, l'homme n'en eu pas le temps. Heather fut violemment poussée en avant, se ramassant douloureusement sur ses avant-bras. Elle leva rapidement la tête vers sa Chain, grognant et se préparant à arracher la tête de la personne qui la tenait ainsi en otage. Elle lança un regard noir au loup, lui faisant comprendre qu'il n'y avait probablement pas de danger et qu'elle lui interdisait de faire un pas ; arracher la tête n'est jamais une solution ! Heather ne bougea plus.

« J’espère que je vous ai pas fait mal au moins…. Bref c’est vous qui mettiez une pagaille pas possible ici ?! »

Mal...? Non presque pas... L'adolescente regardait les pierres pointues qui l'avaient amorties se teindre de quelques gouttes rouges. Elle en avait assez de se blesser à chaque fois qu'elle venait ici ! Sa cheville était tout juste rétablie en plus. L'homme qui était au dessus d'elle -car à la voix, on pouvait en déduire que c'était un homme... Un jeune homme- l'avait apparemment prise pour le contractant qu'elle même elle cherchait. Si c'est pas malheureux tout ça. Mais pour qu'il l'attaque ainsi, c'est qu'il était forcément près à l'abattre sommairement. Serait-ce possible...? Elle n'eut pas le temps de finir de vaquer à ses songes qu'un cri vint perturber le silence oppressant qui baignait en ces lieux. La poigne de l'attaquant se fit plus légère, libérant un soupir de soulagement à Heather qui avait quand même craint pour sa vie.

« Bah…si ce n’est pas toi qui vient de pousser le cri ? T’es qui pour avoir ce truc ?! Et L’homme n’est pas ta futur victime ? »

Heather lâcha un rire à la fois nerveux et de bon coeur. Pauvre Akamae... Il se retenait de tuer quelqu'un parce qu'il avait également comprit que ce n'était sûrement pas bien vu de tuer un éventuel agent de Pandora, mais elle voyait bien entrain de crier quelque chose du genre "le truc t'emmerde !". Elle se redressa vivement, frottant doucement ses bras rougit par le sang. Elle observa rapidement la plaie qui n'était pas bien profonde, ça laissera une cicatrice peut-être. De toute manière, une de plus, une de moins... Au point où elle en était avec les marques. L'inconnu qui était resté en haut à observer la scène, avait apparemment trouvé la réaction du jeune assez comique.

« Perspicace, gamin. Ton chain va pas tarder à partir si tu te dépêches pas d'aller le trouver. »

Il arriva près des deux autres, visiblement intéressé lui aussi parce qu'il se tramait là-bas. Il se présenta rapidement comme Naaru. Akamae s'activa auprès de moi. D'après lui, le blond avait une Chain -qu'Heather remarqua d'un simple coup d'oeil- et le brun était lui même une Chain. Heather fronça les sourcils. Une Chain à forme humaine ? C'était possible ça ? Elle savait qu'il y avait encore beaucoup de choses qu'elle ne connaissait pas sur l'Abysse, mais tout de même. Elle chevaucha d'un geste fluide son fidèle loup qui fit quelques pas vers l'aura du contractant que tous dans ce petit comité semblait rechercher.

« Heather. Et ce truc là, c'est Akamae. », dicta t-elle en tapotant le haut du crâne de sa Chain.

Elle n'attendit pas leur autorisation pour se diriger vers le bâtiment en ruine d'où provenait le cri qu'ils venaient d'entendre, ils la rejoindraient s'il en avait envie après tout. Heather se doutait bien que la personne qui s'était faite attaquer n'était probablement plus de ce monde. C'était triste, mais tellement habituel par ici d'après ce qu'elle savait. Il était stupide pour les contractants illégaux de se balader à Sablier. Depuis qu'elle était venu à Fianna, elle avait bien comprit que la zone était surveillée. Beaucoup plus surveillée que Reveil en tout cas et l'arrivée de ce blond qui devait sûrement faire parti de Pandora lui aussi ne faisait que consolider l'hypothèse de la jeune fille. Akamae activa le pas. Heather voulait être la première à coincer le perturbateur, et elle savait bien qu'elle serait la plus rapide des trois, puisqu'elle avait un grand méchant loup qui savait courir vite. Elle ne prit pas la peine de regarder si on l'avait suivit. Cependant, d'après sa Chain, le grand brun était également là pour faire sa fête au contractant. C'était commun que les Chains qui s'ennuyaient s'en aille tuer d'autres Chains plus faible pour passer le temps. Mais pour que celui-ci reste aussi longtemps dans le monde normal, il était sûr à 90% qu'il soit lié à un humain. Est-ce que les Chains qui prennent forme humaine ont le droit de se séparer comme ça de leur moitié ? Heather n'enverrait jamais Akamae dans une ville aussi dangereuse que Sablier tout seul -bien que ce soit clairement elle qui risquait sa vie aujourd'hui...-.

Elle arriva finalement là où ses pas l'avait conduit. Il y avait quelques flaques de sang par terre qui empestaient la rouille et le rat mort. Il ne lui fallu pas longtemps pour trouver le cadavre à qui appartenait ce sang. C'était dégoûtant. Le corps ne semblait même pas entier à première vue. L'adolescente ne s'en approcha pas plus que ça. Il valait mieux ne rien savoir. Elle préférait attendre les deux autres avant de continuer la chasse, enfin de compte.


{pardon pour le retard Q.Q je pensais que le RP avait été abandonné après mon absence}

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Past ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Behind you ! [PV Kurana et Naaru]   Aujourd'hui à 14:09

Revenir en haut Aller en bas
 

Behind you ! [PV Kurana et Naaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Sablier :: ♠ Terrier-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit