AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Des courses orageuses (Pv Zwei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Des courses orageuses (Pv Zwei)   2nd Août 2012, 04:11

Telle l'aiguille d'une trotteuse,
nous courons sans jamais nous poser.
Le temps seul nous commande.



Le marché battait son plein, c'était l'occasion idéale pour livrer des objets sans éveiller aucun soupçon. Toute la journée, il avait cherché des yeux toujours une personne à qui livrait un objet, cela en était devenu éreintant. Au coeur de toute cette foule de gens qui se ressemblait, il crut distinguer Zwei. Ah, c'était bien sa veine ! Il avait oublié une autre de ses missions en faisant ses courses sans intérêt. En plus, il devait prendre deux choux pour le repas de ce soir, encore une course sans intérêt comme si ça suffisait pas ! C'était pas marqué pigeon voyage sur son front, enfin bref c'était pour la bonne cause bien qu'il n'en saisissait pas l'urgence extrême de le faire sortir par un temps aussi terrible. Toute la matinée avait été suffocante, l'après-midi s'annonçait orageuse. Il était trempé jusqu'aux os. Tout le monde se demandait pourquoi il ne lâchait presque jamais sa faux. C'était son arme, sans elle, il se sentait tout nu. On n'était dans un lieu public, non ? On était libre de ses envies ? Hé ben, lui n'avait aucune, mais aucune envie de se séparer de cet objet. Comme il ne pouvait sans cesse la soutenir, il la transportait dans son dos avec une sécurité autour de son tranchant, histoire de ne pas avoir d'ennui avec un gosse irresponsable qui toucherait...

La première fois qu'il était venu ici, il avait eu des ennuis avec la police pour ce détail. Il s'était même battu avec eux comme si cela ne suffisait pas et s'était retrouvé en garde à vue. Il s'était fait reprendre par les Baskerville... Un espion ne doit pas attirer les regards sur lui, il fallait se fondre dans la masse, très bien. Personnellement, s'il faisait comme d'autres qui se faufilaient entre les étales pour chaparder ; il serait bien plus suspect. D'autres personnes avaient des armes sur elle, mais elles portaient des armes plus « conventionnelles », c'était là toute la différence. C'était un argument bien pauvre aux yeux de notre fétichiste de la faux.

Il revit Zwei qui se glissait dans la populace, oui, oui il arrivait. Elle ne pouvait pas attendre deux secondes. Vous croyez que c'est évident d'évoluer parmi cette foule et d'exécuter toutes ces tâches une à une ? Alexiel avait un esprit simple, il allait s'occuper d'elle une fois qu'il aurait fini et pas avant. Il livra encore une boîte en carton qu'il avait dû protéger avec sa cape de l'humidité... C'était un travail pour les Baskerville. Dans ces boîtes se trouvaient des renseignements à fournir à certaines personnes. Il s'adressa à une marchande de légumes juste à côté de lui tout en lui désignant deux choux d'une assez belle taille juste devant lui. L'odeur allait être merveilleusement belle. Par moments, Alexiel se demandait si on ne lui avait pas donné cette mission juste pour le faire tourner en chèvre. « Ah, tu vas au marché, peux-tu ramener des choux ? ». Cela paraît anodin, non ça ne l'est pas, c'est purement machiavélique.

Comme il ne se déplaçait plus, Zwei put mieux l'atteindre. Alexiel soupira, ça y est il pouvait passer à autre chose. On ne l'avait pas formé pour ce genre de travail peu exaltant. Ses mains et ses bras commençaient à souffrir de tous ces transports. Leur mission était d'enquêter sur le membre de Pandora qui se cachait dans ce marché. Comme il servait de plateforme d'échange pour eux, c'était comment dire dangereux qu'ils aient leurs propres correspondants. Mais comment le retrouver ? A vrai dire comme le temps s'était écoulé, certains marchands avaient plié bagages. Mais ceux qui étaient toujours sur place ne pouvaient appartenir qu'à deux catégories : soit des commerçants passionnés de leurs ventes, déterminés à faire du chiffre soit des espions de cet ordre.

Il n'y avait qu'un seul espion de Pandora, c'était bien peu... Qui plus est, on n'envoyait que rarement Alexiel sur une mission contre Pandora directement. Alexiel devinait qu'ils devaient sans doute l'éliminer et non le laissait en vie. S'il ne s'agissait que d'un simple riverain, on n'aurait pas envoyé deux personnes. La suite promettait d'être intéressante.

Alexiel jeta un coup d'oeil à Zwei, puis lui fit comprendre discrètement qu'ils devaient s'éloigner pour mieux discuter. Il était presque persuadé que cela énerverait la jeune femme comme elle lui avait déjà couru après toute la fin d'après-midi, mais bon ils n'allaient pas discuter d'un plan d'action devant un commerçant. «  Bonjour, ramassez vos marchandises, il va bientôt y avoir du bruit surtout si vous êtes de Pandora ». Non, c'était impossible de placer ce genre de phrase en l'air et s'en sortir sans dommage. Il l'attendait dans une ruelle, où étaient entreposées les poubelles des invendus du marché. Alexiel se dit qu'il restait dans le puant et le désagréable mais passons.

« Alors Zwei, tu es là pour la mission de rensignement ou pour une autre ? J'ignore si nos ordres ont changé ? As-tu des nouvelles plus fraîches que les miennes ? » murmura t-il en se disant que n'importe qui pouvait surgir pour innocemment jeter des détritus."

Cette fille l'avait toujours intrigué, elle était si ... peu prévisible parfois. Comme il analysait beaucoup le comportement de chacun, il la trouvait très intrigante. Cela allait être l'occasion peut-être de mieux se connaître même si avec toutes ses courses leur rencontre ne s'était pas déroulée de façon très.. courtoise,disons.
(alors j'ai avancé un peu, j'espère que ça t'ira. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   2nd Août 2012, 13:11

    Zwei grommela. Non seulement on l'avait envoyé au marché de Réveil sous la flotte et les éclairs, mais en plus on lui demandait de repérer  un membre de Pandora qui travaillerait apparemment ici sous couverture. Sans possibilité de le tuer. Quelle tristesse ! Elle qui se réjouissait de reprendre le contrôle de son corps pour un peu d'action, la voilà au milieu des patates, poireau et autres marchandises à tenter de repérer un abruti qu'elle ne pourrait même pas torturer. Du moins pas de suite. Une pensée qui lui redonna un peu de joie. Peut-être qu'une fois qu'ils l'auront repéré, on lui ordonnera de le torturer un peu pour lui faire cracher quelques informations. Noise résista à l'envie de sautiller sur place et de taper dans ses mains comme une petite fille. Pas la peine d'attirer l'attention sur elle, elle avait déjà croisé quelqu'un qui connaissait Echo, et si elle changeait de comportement d'un seul coup, ça attirerait l'attention et grillerait sa couverture.
   M'enfin bon. Continuant de se faufiler avec difficulté à travers la population - incroyable le nombre de gens qui viennent faire leurs courses alors qu'il pleut des cordes ! -, Zwei regarda autour  d'elle. En plus de trouver l'espion de Pandora qui bossait ici, elle devait rejoindre un autre membre des Baskerville qu'elle ne connaissait pas très bien, Alexiel, également assigné à cette mission. Depuis qu'on lui avait dit qu'elle devait le rejoindre, elle priait pour ne pas tomber sur un incapable et un abruti complet qui lui relèguerait tout le boulot. 
   Elle se rappelait de lui comme un grand bonhomme toujours droit, habillé en noir, aux cheveux noirs et aux yeux d'une couleur indéfinie. Incroyablement rasoir, pas de couleurs, elle l'avait jamais vu sourire et encore moins rire sadiquement comme elle aimait. Elle se souvenait également qu'il ne se séparait jamais de cette espèce d'énorme faux qu'il maniait avec aisance. Cependant, elle ne s'attendait tout de même pas à le voir débarquer tout guilleret, ses choux dans la main, sa faux gigantesque attachée dans le dos. Et ils étaient censés passer inaperçus ?! Mais quelle blague ! En fulminant, Zwei accéléra le pas, passa entre un couple qui s'embrassait, manqua de se prendre un gamin dans les jambes et finit par atteindre Alexiel, qui s'esquiva dans une ruelle vide mais puante. Noise le suivit à contre-coeur. 

« Alors Zwei, tu es là pour la mission de rensignement ou pour une autre ? J'ignore si nos ordres ont changé ? As-tu des nouvelles plus fraîches que les miennes ? » avait-il murmuré en la voyant le rejoindre. 

 « Mais c'est pas possible, ça, à chaque  fois que je pars en mission avec quelqu'un, c'est un abruti complet ! Le mot discrétion, il y est dans ton vocabulaire ou tu connais pas ? » , marmonna Noise en désignant sa faux. T'es au courant que ce genre de machin attire l'attention ? Je sais que tu ne la quittes jamais, mais tout de même... »

Zwei respira lentement, cachant son agacement. Maintenant qu'il l'avait, ils devraient faire avec. Et puis au moins, il fallait se dire qu'elle serait pas obligée de lui filer un coup de main si ça tournait en jus de boudin, il pourrait se défendre seul. C'était déjà ça.

 « Enfin bon, passons. La jeune fille afficha son habituel sourire sadique et laissa tomber le masque de la gentille petite Echo, maintenant qu'ils étaient seuls. Oui, je suis là pour la mission de renseignement, et effectivement, nos ordres ont changés. Son regard se voila, et ses yeux devinrent un peu larmoyants.  On a interdiction de le tuer ou même  de le torturer un petit peu... On doit juste le ramener au QG... Je n'ai même pas le droit de le contrôler avec Dledum sauf en cas d'ultime urgence car on risquerait de se faire démasquer... Elle le fusilla du regard. Si ce n'est pas déjà fait à cause de toi ! Sinon, j'ai repéré quelques personnes suspectes. Par exemple, les beignets au sucre du vendeur de beignet sont dégoûtant ! C'est une bonne raison pour le tuer, à mon avis, les agents de Pandora ne doivent pas savoir faire les beignets au sucre, ce sont tellement des incapables que ça m'étonnerait même qu'ils arrivent à couper leur viande sans l'aide de quelqu'un ! Enfin, plus sérieusement, dans la partie la plus fréquentée du marché, tout au milieu de la rue commerçante, certains vendeurs semblent suspects... Je te les montrerai sur place. Et toi, des nouvelles ? » Continua Zwei en le toisant. 

En attendant qu'il réponde à sa question, Noise l'examina plus en détail. À bien y regarder, ses yeux avec un bel éclat doré, et il semblait dans la Lune. Pas bon, ça. Il avait intérêt à vite reprendre ses esprits parce qu'elle voulait pas avoir un boulet enchaîné à la cheville. 
Qu'avait-elle donc fait pour se retrouver sur une mission si ennuyante ?


[Ça me va parfait ! ("C'était pas marqué pigeon voyage sur son front" <- XD)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   4th Octobre 2012, 09:41

Alexiel ne dit pas une parole quand elle le traita d'abruti, il avait bien autre chose à se soucier que des jugements d'une fille. Il ne se donna pas même la peine de soutenir son regard tant ce qu'elle disait était peu utile... Alexiel n'était pas obligé d'agir sous couverture, il pouvait être lui même alors inutle de se prendre la tête. Ses choux empestaient toujours, c'était juste ce détail qui ne l'amenait pas à de bons sentiments. Sa faux n'était pas l'arme la plus discrètes qu'il aurait pu manier. Très sincèrement, Alexiel pensait que l'homme le plus discret n'est pas forcément celui qui acceptera tout, même de porter des collants noirs. Quel imbécile il serait de vouloir se camoufler au milieu de personnes vivant " normalement? Autant être bizarre au début, d'accord on s'écarte un peu sur votre passage, mais si vous saviez vous y prendre c'était dans la poche.

" La discrétion n'est pas qu'une affaire d'apparence", fit-il il simplement comme remarque en la regardant à nouveau.

En fait, il n'avait pas envie de débattre sur ses choix personnels, cela le regardait et il était bien comme cela. Elle serait bien satisfaite de voir ô combien il savait manier cette chose qu'elle avait désigné si froidement. Ce n'était pas le genre de fille d'après ce qu'il savait qui tournait autour du pot. Ses airs revenchards l'attestaient, c'était une fille d'action. L'action était le meilleur langage qu'il soit, les paroles deviennent presque optionnelles. D'autant plus qu'une mission les attendait. Il ne l'aurait fait attendre pour rien au monde. Alexiel hocha la tête pour lui montrer qu'il suivait, mais fut désespéré par les indices qu'elle avait relevé. Il avait envie de la secouer et de lui dire " c'est tooouuuut". Le vendeur de beignets... et puis quoi encore? Tout cela parce qu'elle était frustrée de ne pas pouvoir lever la main contre lui.

" Des indices plus solides?" demanda-t-il en soupirant.

Il avait bien noté qu'elle lui avait parlé de d'autres commerçants, mais puisqu'elle le prenait de haut; il jouerait au même jeu. Alexiel avait été élevé dans les enseignements du bon espion, mais pouvait aussi torturer des gens au besoin. Il lui fit son regard qui en disait long. Si elle voulait que cette mission se passe en bonne et due forme, elle avait intérêt à y mettre du sien. Il n'aimait pas les caractères mous, sans personnalité, au moins là il était servi. Il tolérait les caractères forts, sans problème, mais il aimait aussi leur faire voir de toutes les couleurs avant d'aller dans leur sens.

" Au milieu de la rue. Le boucher. Il coupe tout juste sa viande. Il observe trop. Il doit savoir des choses".

Alexiel passa près d'elle en lui tapotant l'épaule, pour lui signifier un " sans rancune". Il se tournait à nouveau sur cette rue et tentait d'apercevoir entre les passants quelques indices. Alexiel avait ce visage impassible, ce regard absent, mais il était déjà très actif. Comme il ne voulait pas rester à traîner,il ajouta:

" Allez pas de temps à perdre. Passe devant."

[désolée pour le temps d'attente >.< j'espère que ça t'ira]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   6th Octobre 2012, 05:03


« La discrétion n'est pas qu'une affaire d'apparence »

Zwei résista à l’envie de grogner. Elle devait admettre qu’il n’avait pas tort. On pouvait être discret même en étant habillé de toutes les couleurs, mais tout de même… Sa faux était vraiment visible. M’enfin. Qu’il sache s’en servir était le plus important. En s’efforçant de ne pas laisser paraître encore plus son agacement, Noisy soupira. Comment la mission allait-elle évolué ? Elle devait avouer qu’elle n’avait pas vraiment relevé beaucoup d’indices tellement la mission l’importait peu, mais elle priait en silence pour que l’autre bosse quand même un peu. Il serait fâcheux de rentrer au QG sans avoir réussi à démasquer l’agent sous couverture. Si ça arrivait, cela lui vaudrait probablement un nombre minime de missions, et donc moins de possibilités de récupérer son corps.
Bon. Ca signifiait qu’elle devait y mettre du sien.

" Des indices plus solides?" Demanda-t’il, interrompant le fil de ses pensées.

Zwei releva la tête pour le fixer, et décela ce qui semblait être une once d’agacement dans son regard. Là, il essayait clairement de lui faire passer un message. Un message qui semblait dire « Mets-y du tien ou tu vas avoir à faire à moi. »
Enfin. En tout cas, ça ressemblait à un truc du genre. Quelque chose de pas forcément super sympa. Non mais franchement, il se prenait pour qui ?! Ce n’était qu’un petit Baskerville de bas niveau, alors qu’elle était son supérieur ! Techniquement, il devait lui obéir. Et puis d’abord, c’était quoi ce ton qu’il avait pris en lui demandant si elle avait des indices plus solides ? Comme s’il doutait qu’elle puisse faire son boulot correctement ! Ce qui était peut-être d’ailleurs le cas… Mais tout de même ! Elle allait lui faire regretter son attitude en démasquant toute seule cet espion, et en recevant tous les lauriers !

" Au milieu de la rue. Le boucher. Il coupe tout juste sa viande. Il observe trop. Il doit savoir des choses."

Bon, ben c’était pas gagné. Elle n’avait même pas fait gaffe à ce fichu boucher, n’avait même pas tourné la tête vers sa boutique de peur de tomber sur cet espèce de lapin carnivore qui accompagnait toujours Gilbert Nightray et cet imbécile de Bezarius. Noisy tenta de garder contenance et de faire comme si elle l’avait remarqué également, mais visiblement, l’homme ne fit pas dupe puisqu’il lui tapota l’épaule comme pour lui dire que ce n’était pas grave qu’elle n’ait pas remarqué.
Si les yeux de Zwei avaient été des revolvers, Alexiel serait transpercé de partout.


" Allez pas de temps à perdre. Passe devant."

Zwei mourrait d’envie de lui en coller une, mais elle se retint. En passant devant lui, elle le fusilla du regard.

« Ne me donne pas d’ordres. »

L’adolescente obtempéra cependant, et sortit de la ruelle, affectant un air calme et un sourire joyeux. Bien qu’il pleuve, la plupart des gens souriaient et discutaient, et la jeune fille savait que pour se fondre dans un peuple, il fallait adopter ses habitudes. Sans vérifier que le bonhomme à la faux la suivait, elle tenta de reproduire l’air endormi mais doux d’Echo, et se glissa dans la foule. En arrivant près de la boucherie, l’adolescente prit soin de vérifier qu’aucune des connaissances d’Echo ou des siennes ne se trouvait à l’intérieur. Si les Baskerville prenaient la décision de rentrer pour glaner quelques infos, ou observer le boucher, il serait fâcheux qu’un imprévu fasse tout capoter.
Zwei s’appuya dos au mur de la boucherie et observa son compagnon de mission.

« C’est lui, ton boucher suspect ? On fait quoi maintenant ? »

La Baskerville réalisa ce qu’elle venait de dire. En lui demandant ce qu’ils devaient faire maintenant, c’est comme si elle avouait qu’elle n’était pas capable de gérer cette mission. Elle se rattrapa donc rapidement en bafouillant légèrement et en détournant un peu les yeux.

« Euh… Crois pas que je ne sais pas quoi faire, hein ! J’ai même une idée d’action. Mais euh… Je veux voir ce que tu as dans le crâne ! »

Ouuuuh, le gros mensonge. C’est pas bien de mentir, Zwei. Mais bon, faut pas venir l’embêter avec ça, hein.
Elle détourna les yeux vers le boucher et attendit la réponse de son camarade, en priant pour qu’il ne fasse pas une réflexion sur son manque d’imagination et de bon sens dans une mission.


[Meuh non, t'inquiète pas, c'est pas grave o/
Prends ton temps pour ta réponse :3 ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   21st Octobre 2012, 04:54

Alexiel devait toujours être quelqu'un d'autre et parfois cette attitude pouvait vous faire une telle pression que dès que vous en aviez l'occasion, vous en profitiez un maximum. La pauvre Zwei était donc presque contrainte d'accuser son humeur... Il avait perçu sa moue, ses soupirs et s'en satisfaisait. Il aimait ne plus être transparent pour une fois. Il savait que Zwei tout comme lui dissimulait sa véritable identité. En cela, ils étaient pareils. Il comptait bien montrer qu'il avait son caractère. Elle savait bien jouer son jeu, mais comme ils étaient presque à la même école... Alexiel l'avait cernée. Elle ne savait pas pour le boucher, qu'importe ce qu'elle aurait pu lui dire. Le jeune homme eut la bonté de ne lui faire sentir que par un geste, mais un geste significatif. La réaction de sa coéquipière fut presque instantannée. Depuis sa place, il sentait qu'elle bouillait. Il se contenta de se redresser pour sa part. Cela pouvait faire une attitude dédaigneuse, ce qui donna une réponse sèche de la part de Zwei.

« Ne me donne pas d’ordres."

C'était si tentant de prendre le dessus juste pour cette fois qu'il n'aurait pas pu se retenir de toute manière. Il arrêta néanmoins de faire le coq et rangea ses mains dans ses poches. A présent, il serait à nouveau ce serviteur sans reproche qui se glissait dans la foule. Zwei l'avait devancée dans la foule, où elle paraissait une fleur douce et endormie. Alexiel avait toujours aimé le bleu, pas autant que le noir mais tout de même il l'appréciait. La pluie donnait aux ruelles un aspect plus triste, ce qui contrastait avec cet aspect festif toujours présent. Dans le fond de nombreuses personnes faisaient semblant de sourire, même lorsque la pluie délavait leurs cheveux et leurs visages. Alexiel songeait avec ironie à la sincérité... à moins qu'ils aiment être transformés en passoire, ce temps donnait plus envie de grimacer que de sourire à vrai dire... Le rire n'est pas un état, c'est une accord pour vivre en société. Seule une petite fille tirait sur la jupe de sa mère pour qu'elles s'abritent...

Le temps de l'enfance était peut-être le seul moment où tout le monde était naturel... Mais là Alexiel ne voyait qu'une populace qui oubliait leur environnement, leur espace tout comme il le faisait chez les Bezarius, alors il ne fallait pas qu'on lui repproche ensuite de jouer un rôle. Il maintient son col serrer pour que la pluie ne s'y infiltre pas... Etre pareil à la pluie et tomber sans que personne ne le remarque, voilà qui était poétique. Alexiel bascula dans une forme de rêverie... L'espion le plus doué c'est celui qui arrive à faire accuser tout le monde sans se désigner lui-même... C'était ce u'on lui avait dit et ce qu'il devrait appliquer. Mais sous cette pluie parmi tous ces gens, il se sentait comme similaire à eux. Etait-ce parce qu'avant il avait été lui-même? Alors qu'ils avançaient, Zwei fit deux erreurs qui rendit Alexiel sceptique. D'un elle ne proposait absolument pas de plan d'action alors qu'elle ne voulait pas d'ordre et de deux ils étaient tout près de la boucherie... Enfin, il avait remarqué qu'elle avait eu avant de parler un regard circulaire... Cela ne faisait pas tout.

" Oui, c'est ici. La viande n'est pas très bonne."

Personne n'avait pu entendre, elle avait presque murmuré mais Alexiel ne voulait prendre AUCUN risque si inexistant soit-il. Comme elle l'invitait à la taquiner, il ne s'y refusa pas.

" Reste en arrière. Tes idées viendront surement."

Il frictionna sa tête et s'avança vers le boucher. Zwei l'avait fixé pour éviter qu'il ne découvre son mensonge, il l'avait encore cerné... Pour le moment, il arrivait à lire un peu en elle, mais il fallait qu'il se méfie de cette assurance qu'il développait qui risquait de lui faire défaut. Enfin pour le moment, il ne se fiait qu'à cela et agissait en vrai solitaire.

" Bonjour Monsieur... Votre viande est fraîche?"

Le visage du commerçant fut consterné, voilà un homme qu'il connaissait à peine qui venait le juger. Sacre bleu, c'était fort de café ! Il baissa la tête en laissant entrevoir ses yeux courroucés. Alexiel se contentait de prendre un morceau de viande et de le sentir. Il voulait que le commerçant l’emmène dans sa réserve loin de cette foule trop curieuse, mais pour se faire, il se ferait passer pour un expert.

"... Du gras. De la viande compacte. Laissez moi douter de vos produits".

Il espérait aussi que les gens voyant son assurance s’éloigneraient. Discrètement, il avait même mis de la suie sur ses gants pour en badigeonner un peu les viandes. Le jeune serviteur retira ses gants en disant :

" Pas très propre non plus."


Alexie sortait le grand jeu dans l'espoir que cette jeune femme qui l'accompagnait à défaut d'avoir un plan d'action ne ferait pas tout capoter. Il lui jeta un regard qui en disait long là dessus.

** Sois avec moi ou reste à l'écart.**

C'était un jeu dangereux qu'il faisait... Le commerçant ne doutait pas encore de sa marchandise alors même s'il se refusait de l'admettre... Un peu d'aide ne serait pas de refus... Il demeura immobile toujours à inspecter les viandes en essayant de ne pas montrer qu'il recherchait d'autres arguments. Ses yeux fixait les tissus de ces animaux abattus en faisant la liste des défauts qu'il n'avait pas encore énumérés.

** L' hygiène, le gras, ... La présentation ah oui je n'ai pas encore fait... mais comment dire ça... non il faudrait un autre plan avec le mien... Pourquoi n'est-il pas parfait...?**


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   23rd Octobre 2012, 06:17

" Reste en arrière. Tes idées viendront surement."

Ce sale…
Zwei dut prendre sur elle pour ne pas l’assommer. Elle se doutait que cet abruti faisait exprès de lui faire des réflexions pour la taquiner, et il semblait d’ailleurs y prendre un malin plaisir. L’adolescente se força alors à se calmer, et respira doucement plusieurs fois pour retrouver son sang-froid. Pendant ce temps, son coéquipier était rentré dans la boucherie. Elle entendait sa voix lui parvenir faiblement. Visiblement, d’après le peu de chose qu’elle captait de la conversation, on pouvait facilement conclure qu’Alexiel accusait le commerçant de vendre de la mauvaise viande. Noisy réfléchit quelques secondes : à quoi cela servait-il de dégrader la qualité de la viande de cet homme ?
Au pire, le boucher mettrait son coéquipier à la porte, et il ne pourrait plus récolter d’informations sans éveiller la méfiance de leur suspect. Au mieux, pour prouver la qualité de ses produits, le vendeur amènerait Alexiel dans l’arrière-boutique. L’évidence s’imposa ensuite dans l’esprit de la jeune fille: si l’homme et le Baskerville se retrouvaient à l’écart de la populace, il serait sans aucun doute bien plus facile de lui soutirer des informations, et ce, sans témoin aux alentours ! Pas mal.
Zwei réfléchissait toujours, son compagnon discutait toujours, quand elle le vit lui lancer un regard. Un truc qui semblait dire « Montre-toi utile ou laisse-moi faire mon boulot. » La Baskerville laissa échapper un léger grognement. Elle allait vraiment lui faire la peau, à cet imbécile ! Pas question qu’elle reste de côté. Réfléchissant quelques secondes, l’adolescente finit par endosser le visage d’Echo, et rentra à son tour. Elle fit son possible pour ressembler à son alter-ego, bien que le visage endormi de celle-ci soit difficile à recopier. De toute façon, elle savait qu’Echo n’allait quasiment jamais dans cette boucherie. Déjà, elle ne faisait pratiquement jamais les courses, et en plus, son Vincent trouvait la viande de cet homme trop dure.
D’ailleurs, grâce à cela, elle avait trouvé comment mettre son grain de sel dans la mission. Le truc qui devrait faire craquer le boucher. En pénétrant dans la boutique, Noisy ne jeta pas un seul coup d’œil à son camarada : ce serait plus simple si on pensait qu’elle ne le connaissait pas, personne ne soupçonnerait un boycott organisé.
En faisait son air le plus angélique possible, Zwei tapota l’épaule du boucher :

« Monsieur, je viens me plaindre… Votre viande n’est vraiment pas fraiche ! Mon maître est tombé malade après en avoir mangé… Et après vérification, on a trouvé un ver et de tout petits œufs à l’intérieur de la viande… »

Juste à la fin de sa phrase, Zwei entendit comme un petit cri étouffé et vit deux femmes sortir précipitamment de la boutique en chuchotant qu’elles n’achèteraient plus ici. Dans la boutique, le silence s’était fait, et tout le monde les regardait comme on regarde une bête curieuse au cirque. Le boucher, lui, semblait abasourdi. En voilà deux qui commençait à critiquer sa viande ! En plus, ils semblaient bel et bien sérieux, et venaient de faire fuir la moitié de la clientèle présente dans la boutique.
Zwei vit différente émotions passer sur le visage du boucher. De la peur, du doute, un peu de colère. Consciente qu’elle avait réussi à l’ébranler et que c’était une petite victoire, elle jeta discrètement un regard victorieux à son coéquipier. Il ne pouvait plus dire qu’elle était inutile. Le boucher, qui n’y avait pas fait attention, commençait à balbutier, tandis qu’autour d’eux, les chuchotements reprenaient, accusant le boucher d’empoissonner ses clients. L’homme, lui, commençait à protester en disant que les deux compères n’avaient aucune preuve, et que sa viande était très bonne. Noisy sauta sur l’occasion, ne voulant laisser le temps à Alexiel de s’illustrer de nouveau :

« Si votre viande est vraiment bonne, prouvez-le nous ! Votre réserve est ici, non ? Laissez-moi y jeter un œil !! »

Le commerçant semblait hésiter, mais au bout de quelques secondes, quelque chose dans son regard fit comprendre à Zwei qu’il capitulait. Il lui fit signe ainsi qu’à l’autre de les suivre et ouvrit le pas vers l’arrière-boutique.
La jeune fille lança à son coéquipier un regard victorieux signifiant clairement « Tu viens ou tu me laisses faire mon boulot tranquille », et s’avança derrière l’homme, laissant les clients dans la boutique.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   15th Novembre 2012, 13:20

Alexiel réfléchissait toujours plus vite, plus fort; il lui fallait tromper son ennemi sans qu'il n'en sache rien. Zwei ne ferait rien à moins qu'il n'ait réussi à réveiller chez elle quelque chose, il l'espérait bien. C'était plutôt difficile de lutter en solitaire, même s'il appréciait toujours le travail bien fait. Le travail bien fait c'était son travail pont. Il n'acceptait que peu de concession. Alexiel porta ses mains sur ses hanches et affichait un air désinvolte d'une personne indignée qui restait sur ses opinions. Il lui fallait un air franc pour maintenir ses positions. Son allure faisait penser à une aile de corbeau, mais comment battre s'il se retrouvait seul à s'agiter surtout dans cette situation. Des pas légers et lents frappèrent délicatement le sol, il ne la regarda pas, il savait que c'était elle. Il fit le visage surpris tout en jetant des regards culpabilisateurs au boucher. Finalement Zwei réalisa le dernier acte pour que le rideau vers la réserve puisse se lever. L''avantage de ne pas sourire facilement c'était qu'il vous empêche de vous dévoiler. Son visage demeura marmoréen, emprunt toujours de cette colère fustigée. Il ne pouvait se permettre de suivre immédiatement Zwei et leur suspect. Il se devait de trouver une parade. Son coeur battait d'une émotion nouvelle, serait-ce de la reconnaissance ou de l'admiration..? Zwei assurait bien ses arrières et prenait les devants. Quelque part il voulait la tester aussi tout en lui montrant a victoire. La flatterie n'était pas bonne au travail, mais elle créait des liens et mine de rien Zwei lui manquait. Cette seconde personnalité aux traits doux qu'elle avait affichée l'horripilait, voire l'effrayait. Peut-être était-ce parce qu'il se sentait fait du même bloc?

Le jeune espion surveilla le passage qu'ils empruntaient, puis eut une nouvelle idée. Le temps que Zwei commne à parlementer et qu'il lui octroie enfin un peu de respect. Il rechercha les qulques clients qui repartaient de ce lieu si faussement mal entretenu. Alexiel toussa en disant qu'il était au service du manoir des Bezarius et qu'il savait qu'en ce lieu nulle injustice n'était toléré. Il lui arrivait d'utiliser ce nom prestigieux pour juste avoir l'appui d'une populace. Il promit d'en faire part à celui qu'il servait en leur assurant qu'ils n'auraient rien à craindre. Une fois qu'il se fut assuré qu'il n'y avait plus âme qui vive, il s'éloigna. Alexiel suivit l'air décidé le petit cortège quinze minutes plus tard. Lorsqu'il arriva, le commerçant était dans tous ses états. Il put le constater à travers le jour de la porte. Peut-être que sa collègue avait dores et déjà commencé à le cuisiner à feu vif. La torture psychologique n'avait pas l'air de lui déplaire, pour cela il lui faisait confiance. Pour le reste, tout restait à avoir. Il s'éclipsa dans un ptit couloir et dissimula son visage sous une capuche. Il se révéla enfin et contre toute attente, il dit à Zwei :

"Vous! Je vous ai vu agresser mon fournisseur, je travaille pour l'organisation Pandora. C'est inadmissible !"

Le meilleur moyn de savoir s'il travaillait pour cet organisme était, aux yeux d'Alexiel, une mise en scène crédible qui le pousserait à faire des aveux. Une larme sortait de son gilet noir qui apparaissait plus trapu que tout à l'heure. Des épaulettes épaisses et le tour avait été joué. Personne n'avait pu remarqué les petites modifications qu'il avait fait à ses vêtements et sa voix de baryton était plus grave qu'avant. C'était comme s'il interprétait une pièce. Il n'hésiterait pas à attaquer Zwei pour lui donner le statut de victime et ainsi lui donner du poids par la suite. Oui, le mieux ce serait que ce boucher prenne sa défense... Ainsi elle l'aurait à sa botte et pourrait lui faire danser l'air qu'elle désirerait.

"... Ainsi donc la domestique de ces Nightrays serait ici. De quoi se plaint encore votre maître? De cette viande, arrêtez vos mensonges...Elle est délicieuse, je viens ici chaque jour".

"Ce n'est pas possible, je ne vous ai jamais vu..., fit le commerçant avec un regard douteux. Cette jeune femme achète chez moi, j'en suis sûr; elle ne saurait me mentir".

** Oh tu me manges dans la main, Zwei, je te laisse finir le travail; ce sera du gâteau là... C'est presque aussi facile que d'arracher une pomme fraîche de son arbre. Si tu rates, tu baisseras dans mon estime.**

L'individu noir, qui n'était autre qu'Alexiel fit volte face en ne dévoilant pas son visage. Il se mit à ronchonner que personne n'en avait plus que pour ces Nightray et que les petites gens pouvaient crever, que personne ne s'en soucierait le moins du monde. L'espion était plus que convainquant et comme d'habitude, il avait agi en solitaire, tout en préparant le terrain de l'opération. Il s'éloigna de la boucherie pour se changer à nouveau dans une ruelle. on col remonté fut redescendue, ses épaulettes et son harnais pour lui donner une carrure plus épaisse furent ôtés. Sa morphologie redevint celle d'un jeune homme fluet au regard aussi vif qu'un renard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   27th Novembre 2012, 10:28

Zwei n'avait de cesse de fustiger le pauvre petit monsieur. « Mon maître était très en colère », « Par votre faute on m'a punie »... Que de petits mensonges qui pourraient sembler insignifiants, mais qui faisaient tout de même du mal à notre petite Baskerville. Elle aimait tellement son Vincent, que ça la désespérait de devoir en parler méchamment en disant qu'il l'avait punie. Certes, il arrivait à son maître adoré de frapper cette imbécile d’Echo, mais elle, au moins, elle l’avait mérité ! Vincent n’était violent que lorsque c’était nécessaire. Et même si parfois il a juste besoin de passer ses nerfs sur elle, après tout, il est totalement en droit !
C’est ça qui le rend si craquant…
Zwei était tellement obnubilée par son Vincentounet chéri qu’elle avait à peine remarqué l’apparition d’un bonhomme trapu. … Euh. A bien y regarder, et au vu de sa mission actuelle, on pouvait clairement identifier ledit bonhomme trapu comme étant son coéquipier, Alexiel. Là, la première chose qui traversa l’esprit de Zwei fut quelque chose du genre « c’est une blague ? ». Puis, quand il lui avait sorti « Vous! Je vous ai vu agresser mon fournisseur, je travaille pour l'organisation Pandora. C'est inadmissible ! » elle avait été un peu décontenancée.

Qu’est-ce qu’il racontait, encore ? Il avait fumé, pendant le court laps de temps durant lequel ils ont été séparés ? Ou alors il était bourré. Si ça se trouve, il était même bourré depuis le début de la mission ! Noisy secoua la tête. Pas possible. Au vu de ce qu’elle connaissait du caractère du Baskerville, elle n’arrivait pas trop – voire même pas du tout - à l’imaginer bourré sur une mission. Quoi que ça pourrait être drôle…
Immédiatement, dans son esprit, s’imposa l’image d’un Alexiel bourré, agitant sa faux n’importe comment, et tuant des dizaines de gens. L’adolescente étouffa un gloussement, qui aurait trahi leur couverture à tous les deux. Rah, mais maintenant, c’était loupé, elle ne pouvait le regarder sans se marrer intérieurement. La Baskerville laissa échapper un léger râle qu’elle transforma immédiatement en petit cri de protestation.


« ... Ainsi donc la domestique de ces Nightrays serait ici. De quoi se plaint encore votre maître? De cette viande, arrêtez vos mensonges...Elle est délicieuse, je viens ici chaque jour . »

Bon alors là, elle était paumée. Où voulait-il en venir, ainsi ? Franchement, quelle idée de se pointer déguisé en… en je-sais-pas-quoi, d’ailleurs, et d’imaginer une mise en scène la perturbant totalement. Zwei fronça les sourcils, montrant clairement qu’elle voyait pas du tout, mais alors pas du tout ce qu’elle était censée faire ensuite. Cependant, maintenant, le commerçant semblait être du côté de Zwei. Enfin, de son côté… Il semblait accorder plus de crédit à ses paroles qu’à celle d’Alexiel.

« Ce n'est pas possible, je ne vous ai jamais vu..., fit le commerçant avec un regard douteux. Cette jeune femme achète chez moi, j'en suis sûr. Elle ne saurait me mentir. »

Bon, c’était déjà ça. Maintenant, il serait probablement plus facile de lui faire avouer qu’il travaillait pour Pandora. Peut-être était-ce là qu’avez voulu en venir son compagnon. Noisy laissa échapper un soupir inaudible et parvint à fixer l’autre Baskerville en gardant un semblant de sérieux.

« Voyons, avez-vous vraiment mangé de cette viande ?! Elle est dure et fade… Je vous dis et répète que mon maître est tombé malade à cause d’elle ! Et d’abord, que faîtes-vous ici si vous trouvez la viande bonne ?! Je ne crois pas vous avoir déjà vu… »

Hop, hop, allez, tire-toi de là et plus vite que ça. C’est exactement ce que fit son coéquipier. Il s’éclipsa en marmonnant quelque chose à propos des Nightray qui étaient vraiment embêtants. Zwei nota dans un coin de sa tête de penser à lui faire comprendre qu’il ne devait pas insulter la famille de Vincent-sama, même si c’était pour une mission. Et qu’elle s’occuperait personnellement de son cas s’il recommençait. A cette pensée, un petit sourire apparut sur son visage, sourire qu’elle dissimula bien rapidement en se rappelant de la présence du commerçant.
Ce dernier, d’ailleurs, venait de vérifier que l’autre était bel et bien parti. Avant de se tourner vers celle qu’il pensait visiblement être Echo, en lui demandant de confirmer son identité en lui donnant des preuves de son service auprès de Vincent. Certes, Echo était connue, mais n’importe qui avec un bon déguisement pouvait se faire passer pour elle.

« Et comment voulez-vous que je vous le prouve ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que si vous vous mettez en travers de mon chemin, je devrais vous éliminer. » Avait dit Zwei en imitant à merveille le ton de cette abruti d’Echo.

Visiblement, elle avait été convaincante dans le rôle d’Echo, puisque le commerçant avait hoché la tête, et ouvert une porte, lui permettant d’entrer dans une petite pièce où se trouvaient deux autres hommes, reconnaissables à l’uniforme de Pandora. Zwei ne les avait jamais vu, et en fouillant dans l’esprit d’Echo, elle remarqua que cette dernière les avait croisé une ou deux fois au quartier général de Pandora, mais rien de plus.

« Mademoiselle Echo, veuillez pardonner la qualité de la viande d’ici. Nous ne sommes pas de très bons bouchers, votre maître doit être au courant des activités de Pandora dans ce secteur. Transmettez-lui nos plus plates excuses. »

Bon, alors là, Zwei faillit carrément exploser de rire. Il se foutait d’elle ?! Echo faisait ses courses dans un repère de membres de Pandora ?! Et puis en plus, ils dévoilaient leur planque et leur statut à la fidèle servante d’un Nightray, juste pour s’excuser de la qualité minable de cette foutue viande ? Un gloussement faillit franchir les lèvres de Noisy, mais elle le retint à temps. En fouillant un peu plus dans la mémoire d’Echo, Zwei récupéra quelques infos de plus sur les trois gugusses qui se trouvaient en face d’elle. Apparemment, ils étaient des agents de terrain, mais un manque d’agent d’infiltration avait dû contraindre leurs supérieurs de leur filer une mission de faible envergure en attendant des remplacements. Au final, ça n’aura fait que les mener dans les pattes des Baskerville. Pas de chance, hein ?
C’en était carrément comique ! Ah, si Noisy s’était attendue à ça ! Elle aurait de suite était plus enthousiaste de pouvoir faire face à un tel trio d’imbéciles !

Bon, maintenant, qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle attendait quelques minutes de voir si l’autre Baskerville se ramenait, ou elle embarquait ces trois-là de suite ? Après mûre réflexion – ou plutôt, réflexion prise à la va-vite par flemme – elle décida d’attendre de voir si son coéquipier pointait le bout de son nez. De ce côté-là, flemme de s’occuper des trois bonhommes toute seule. Elle pouvait même pas les tuer, alors aucun intérêt.


[Je sais, j'ai mis du temps à répondre, et au final, ça part totalement en cacahouète, mais bon... au moins, j'ai fait plus de 3 lignes XD]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   5th Décembre 2012, 11:59

Le jeune espion restait dans la ruelle en se repassant la scène, il avait vraisemblablement surpris sa collègue. il espérait qu'elle saurait au moins se tirer d'affaire, après tout elle avait sous entendu qu'elle s'en sortirait seule, alors autant apporter à ces dires leur valeur, n'est-ce pas ? Mais il se souvint d'une chose... ils ne pouvaient pas tuer ce boucher, Zwei serait sans doute moins enthousiaste pour satisfaire les finalités de la mission. Alexiel soupira en se disant qu'il n'avait peut-être pas eu raison de partir de cette façon. S'il revenait alors là par la suite il lui rappellerait ouvertement une fois en retrait ses actions pour sauver leurs affaires. Il laissa ses affaires sur une poubelle, de toute façon il pourrait les reprendre enfin cela ne lui manquerait pas à vrai dire. Un simple masque pour éviter d'être reconnu et hop il pourrait revenir. Imaginons que ce soit des membres de Pandora et qu'ils s'enfuient, Alexiel serait embêté s'il voyait son visage. prendre trop de précautions ne l'étouffait pas au contraire. Comme cela l'amusait aussi d'observer les autres, il se positionna contre un mur avant d'agir. Il n'était pas parti bien longtemps, enfin il avait essayé de faire au plus court du moins. Il s'aperçut en se penchant qu'il y avait à présent 3 hommes... Zwei aurait-elle été suffisamment discrète? On ne voulait pas ramener tout Réveil dans cette boucherie ! Alexiel fronça les sourcils de consternation, mais ce qui le radoucit fut l'explication de l'homme.

** Oh ! Bonne pioche !**

Zwei paraissait attendre quelque chose, elle était assez adorable avec son petit air agacé. Alexiel l'aurait presque laissée à attendre plus longtemps s'il n'avait pas eu peur pour le bon déroulement de la mission. Il entra modestement sous l'oeil surpris des trois hommes. Au passage, il fit un sourire à la jeune femme, sa main fut tenté de lui tapoter à nouveau sur l'épaule pour lui signifier qu'il avait encore dû prendre les choses en main, mais il se contenta d'un léger sourire.

" Messieurs... Je viens sous ordre de la ville de Réveil, on nous a rapportés que votre viande est infect et que vous soyez de Pandora ou non, cela nous importe peu. Vous devez obéir à une réglementation, je me vois dans l'obligation de vous arrêter, tendez vos mains".

" Juste pour de la viande..?"

" Et si je vous disais que vous aviez des intoxications à charge... il faut que je vous conduise ailleurs pour que le jugement vous soit rendu. Comme je n'ai paas d'assistant, je demanderai à la SERVANTE des Nightray de bien vouloir m'aider dans cette tâche qui, croyez moi me chagrine. La loi est la loi."

Sa gorge commençait à le gratter décidément ... il ne pourrait pas tenir longtemps alors il jetta des cordes à Zwei vers sa tête sans aviser qu'elle les reçoive correctement et commença par les présenter aux hommes.

" Si vous vous rendez sans résistance...** et sans cri parce que là... je n'ai pas trop envie de rameuter tout le quartier**, votre jugement sera favorable.

Alexiel toussa une fois, deux fois. Il n'allait pas reprendre sa voix d'origine l'air de rien avec l'excuse de " j'ai un chat dans la gorge"... Il comptait les mettre dans une calèche et les envoyait à un endroit de rassemblement, où ils seraient chaleureusement accueillis. Le jeune homme connaissait un homme qui pourrait les emmener dans ce lieu pour quelques pièces en échange de sa discrétion. Le paquet serait déposé et la mission finie. Par la suite, il aurait bien envie de remettre Zwei en place une nouvelle fois, c'était plus fort que lui.

( HRP :ça m'a donné envie aussi de me lâcher xD J'ai adoré ! Sinon ouais je suis d'accord, ça dépasse largement 3 lignes et comment ça je peux pas m'en prendre à Vincent u_û paaaan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   7th Décembre 2012, 08:33

Zwei vit un éclair de surprise passer dans les yeux des trois hommes qui lui faisaient face. L’adolescente détourna alors son regard d’eux et aperçut son coéquipier qui venait effectivement de revenir. Il lui adressa un léger sourire, et Noisy se rappela en vitesse qu’elle devait se comporter en Echo, se retenant ainsi de justesse de soupirer d’agacement. Elle préféra donc fixer le jeune homme d’un regard morne et endormi, en faisant de son mieux pour paraître elle aussi un peu surprise de son arrivée. Sembler morne, fatiguée, surprise et pas agacée en même temps. Dur, dur. Si, si, j’vous jure, c’est pas si facile que ça en a l’air !
Mais bon, passons.

« Messieurs... Je viens sous ordre de la ville de Réveil, on nous a rapportés que votre viande est infecte, et que vous soyez de Pandora ou non, cela nous importe peu. Vous devez obéir à une réglementation, je me vois dans l'obligation de vous arrêter, tendez vos mains. »

Zwei faillit glousser, mais se retint. Ce n’aurait vraiment pas été correct. Mais c’était tellement drôle, d’imaginer des agents de Pandora passer en jugement pour une histoire de viande avariée. Bien fait pour eux, tiens ! De toute façon, Pandora n’avait jamais été capable d’autre chose que de fournir de la mauvaise bouffe à un commerce sous surveillance. Des incapables, voilà ce qu’ils étaient ! Noisy se réjouissait vraiment de pouvoir se venger – indirectement, malheureusement – de ces abrutis qui les poursuivait depuis belle lurette. Un air déconfit prit la place de la surprise sur le visage des trois hommes.

« Juste pour de la viande..? »

Zwei avait envie d’arborer un sourire victorieux, de les toiser du haut de son petit mètre soixante et de les narguer en leur tirant la langue et en hurlant que c’était bien fait pour eux et pour leur viande dégueulasse. Mais bon, étant donné que c’était loin d’être le comportement d’une jeune fille mature au service d’une des 4 familles de Ducs – ce qu’est censé, (je dis bien « censé » !) être cette niaise d’Echo, je vous le rappelle – Noisy s’abstint. Et ce contenta d’un regard interrogateur mais tout de même satisfait vers son coéquipier. Elle devait donner l’illusion d’être un tant soit peu heureuse que justice soit faite.

« Et si je vous disais que vous aviez des intoxications à charge... il faut que je vous conduise ailleurs pour que le jugement vous soit rendu. Comme je n'ai pas d'assistant, je demanderai à la SERVANTE des Nightray de bien vouloir m'aider dans cette tâche qui, croyez-moi me chagrine. La loi est la loi. »

Woh, pourquoi il insistait tant sur le mot « servante » ? Il voulait que Zwei l’assome ou quoi ? C’est d’ailleurs ce qu’elle était prête à faire. Fallait pas qu’il se serve de sa position de prétendu officier de police venu arrêter les méchants empoisonneurs qu’il pouvait se permettre d’appuyer sur le mot « servante » dans une apparente tentative de rabaissement. Elle lui en toucherait deux mots à la fin de cette mission.
L’adolescente laissa échapper un grognement léger en réponse à cette tirade, et, tellement absorbée qu’elle était dans ses pensées – presque – meurtrières, avait failli ne pas voir arriver sur sa tête le tas de corde que venait de lui balancer l’autre abruti. Elle les rattrapa habilement, mais pas assez visiblement, puisque qu’elle se prit un bout de corde en plein dans la tronche. Ou plutôt dans la lèvre, qui se fendilla légèrement, une goutte de sang perlant. Noisy ignora la minuscule coupure. N’importe qui aurait dit que c’était douloureux, mais pas elle. A la vérité, elle s’en foutait complètement. Elle en voulait juste à cet abruti d’Alexiel de lui avoir balancé ce tas en pleine tête, et surtout, elle craignait pour sa dignité.
Heureusement, elle ne savait pas pour son coéquipier, mais aucun des trois agents de Pandora ne sembla avoir remarqué son incompétence en matière de rattrapage de cordes. Tant mieux. L’honneur était sauf, même si sa lèvre venait de décéder. Ouille.

« Si vous vous rendez sans résistance... votre jugement sera favorable. »

Les trois hommes ne répondirent pas, mais au vu de leurs regards, Zwei comprit qu’ils n’avaient pas l’intention de leur donner du fil à retordre. En effet, il valait mieux pour eux qu’ils se laissent emmener sagement – du moins, c’est ce qu’ils devaient croire – et leurs supérieurs les tireraient de là plus tard. Les hommes hochèrent donc la tête, et tendirent leurs mains ;
Ce fut à ce moment-là que Noisy se rendit compte que c’était elle qui avait les cordes dans les mains. Et que c’était donc à elle qu’il incombait de ligoter ces trois petits oisillons tombés du nid. Elle allait le faire payer à ce feignant d’Alexiel. Il n’était ni son supérieur, et elle n’était pas plus sa servante ! Il se prenait pour quoi, un Dieu, un prophète ? Mon c*l, ouais !
Décidément, Noise était de plus en plus décidée à coller un pain à cet abruti congénital. Non seulement il insultait son Vincentounet (même si c’était pour coller à sa couverture), mais en plus, il la traitait comme une esclave ! Il ne devait pas oublier que techniquement, elle était son aînée !... En quelque sorte.
M’enfin. Elle règlerait ça plus tard. En attendant, la jeune fille se contenta d’entortiller obligeamment les poignets des trois hommes avec la corde, comme l’aurait fait Echo. Puis elle se tourna vers son coéquipier, et lâcha d’une voix morne :

« Et maintenant, on en fait quoi ? »

En réalité, elle savait parfaitement – du moins, dans les grandes lignes – ce qu’ils allaient en faire. Les deux compères allaient envoyer leurs cibles voir de gentils Baskerville qui allaient s’occuper gentiment – ou pas – d’eux. Mais comme c’était Alexiel qui venait de s’improviser chef de la mission, à lui de se débrouiller pour trouver un moyen de les acheminer vers leurs coéquipiers. Bien fait pour lui.

(Pas le droit de t’en prendre à mon Vincent parce que c’est le meilleur des maîtres – ou pas -, le plus beau – ou pas –, le plus intelligent – OU PAS – de tous ! Point barre ! Et si tu l’insultes… j’te mord ! grrrr è_é)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   12th Décembre 2012, 23:03

Alexiel profitait largement de son nouveau statut improvisé pour faire enrager Zwei, il n'était pas vraiment lui mais le personnage qu'il s'était inventé ce qui lui permettait d'être plus bavard. La méfiance pouvait se taire un moment comme il sentait avoir le contrôle de la situation. Si cette mission avait duré davantage de temps, il aurait certainement trouvé trouvé cela inconfortable, mais ici il s'en donnait à coeur joie et s'amusait de la situation. Le jeune homme se doutait que Zwei s'amusait de voir qu'ils remplissaient la mission grâce à l'alibi de la viande avariée. La couverture pouvait passer d'autant que le voisionnage avait certainement eu des échos, de cette façon personne ne se douterait de rien. Sa remarque é juste pour de la viande" fit grimacer Alexiel, allons bon elle allait elle aussi se dresser contre lui... Elle ne poursuivit pas sa remarque au delà, ainsi donc c'était juste pour remplir son rôle d'Echo. Le jeune homme acquiesça sévèrement de la tête comme si c'était là une faute impardonnable. Son doigts accusateur se pointa vers les acteurs de cette "ignominie" en l'agitant pour montrer qu'il ne pouvait rester aveugle sur ce fait. Ce qui faisait la force de Zwei et d'Alexiel était que souvent, ils savaient dissocier leurs ressentis de leur attitude, c'était ce qui le poussait à la défier à ce point également.

Il avait vaguement entendu un grognement mais atténué... Aurait-il réussi son second objectif ? Noisy serait-elle prête à devenir sérieuse dans ce défi qu'il lui avait presque imposé. Tandis qu'ils menotaient les membres de Pandora, il lui fit un clin d'oeil amusé tout en gardant sa mine froide. Cela illustrait bien sa façon d'être. Il pouvait vous envoyer sur les roses puis l'instant d'après être calme selon ce qu'il avait en tête. Alexiel avait néanmoins toujours cette voix calme qui pouvait surprendre lorsqu'il cassait des personnes. C'était son petit caractère à lui. Sa relation avec Zwei était celle d'un joueur, c'était une des rares personnes avec qui il aimai jouer au chat et à la souris, à qui surprendrait qui. Mais le coup final fut pour lui. Il avait prévu que Zwei serait impatiente de reprendre les règles, mais non par pur esprit de contradiction, elle les lui laissait. Alexiel lui fit non pas un sourire de joie, il ne savait pas vraiment en faire mais un sourire de prédateur, fier d'avoir trouvé un alter ego pour la Lutte.

" Que faisons nous..? Hé bien, j'attendais que tu me ledises, à moins que tu n'attendes Vincent".

Il avait dit ces mots en mettant à l'écart leurs prisonniers, même s'il ne le savaient pas encore. Alexiel voulait profiter de discuter encore avec cette jeune femme à double personnalité. C'était étrange mais comme ils partageaient les mêmes capacités, il se sentait proche d'elle d'une certaine manière. C'était une façon de la retenir encore. Le jeu était-il déjà fini?... Ce serait bien dommage.

"Ton boulot était pas mal.", fit-il d'un air modeste.

Il se permettait de la juger pour relancer sa véritable personnalité car il l'appréciait cette petite râleuse même si elle ne pouvait pas le voir en peinture. Au moins, il n'attendait rien d'elle et elle heu... il n'en savait pas vraiment à vrai dire. Il la fixait d'un air innocent comme s'il n'éprouvait nul regret, dans un sens c'était le cas mais il voulait encore éprouver la patience de sa coéquipière. Il s'était retenu de ne pas critiquer davantage ce cher duc Nightray mais il ne voulait pas tout de même qu'elle ait une crise cardiaque. Il risquait juste ici une colère mais pas la décapitation, du moins c'était ce qu'il comprenait de la situation. Ceci bien sûr n'était qu'une image, il voyait mal Zwei l'assassinait froidement étant donné qu'ils étaient dans le même camp. Cela avait bien des avantages dans sa stratégie de jeu.

" Ils vont avoir froid. Alors des idées ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   14th Décembre 2012, 10:26



" Que faisons-nous..? Eh bien, j'attendais que tu me le dises, à moins que tu n'attendes Vincent."

Rah, qu’il était agaçant ! Franchement, il était juste stupide et ne réalisait pas ce qu’il disait, ou il la provoquait consciemment ? Zwei penchait pour la seconde solution. Il semblait calme et maître de lui-même, et la personnalité qu’il lui avait montrée n’était pas du genre à balancer des idioties à tout va. S’amusait-il encore à la tester ?
Etrangement, même si ça l’agaçait, Noisy ne pouvait s’empêcher de s’amuser un peu. C’était une sorte de joute verbale, c’était à celui qui dirait ce qu’il fallait quand il le fallait. La jeune fille se surprit à réfléchir un peu pour trouver quoi répliquer. D’habitude, elle trouvait une réplique cinglante dans les minutes qui suivaient, mais là, étrangement, ça ne venait pas. Alors elle se contenta de rester muette, observant d’un œil peu intéressé les trois hommes ligotés.

"Ton boulot était pas mal."

L’adolescente détourna son regard vers lui, mais il restait impassible. Impossible de savoir s’il se fichait d’elle ou s’il était sérieux. Un léger sourire apparut sur ses lèvres, et elle fixa Alexiel d’un regard goguenard, lui faisant clairement comprendre – du moins, elle espérait qu’il ait compris – qu’elle allait se moquer de lui. Ce qui ne manqua pas, bien sûr.

« C’est clair que contrairement au tiens, il mérite une médaille d’or. Gamin.», répliqua Noisy en appuyant sur le dernier mot.

Puis elle se détourna de nouveau. Allait-il répondre quelque chose à la provocation ? Elle attendait sa réponse quand il lui parla de nouveau.

" Ils vont avoir froid. Alors des idées ?"

Franchement, en fait, il lui laissait tout le boulot ! C’était elle qui les avait démasqué, elle qui les avait ligoté, elle qui devait trouver ce qu’on devait en faire… Ah là là, ces jeunes ! Ah cette pensée, Zwei dut retenir un gloussement qui menaçait de déborder. Elle n’avait – techniquement – que 16 ans, et elle employait tout de même – mentalement – des expressions du type « ah ces jeunes » ! Elle s’auto-surprenait parfois.
Mais bon, elle n’avait pas le temps pour ces badinages. En soupirant, elle se tourna vers Alexiel et le toisa de toute sa – petite – hauteur, essayant – sans grand succès – de paraître plus imposante.

« Tu le fais exprès ou t’es vraiment nul ? A mon avis, on devrait les escorter dans une diligence. On paie grassement le chauffeur pour qu’il n’ébruite rien, et on lui demande de nous conduire à une certaine distance du point de rassemblement le plus proche. On termine le reste de la distance a pies. Ou mieux, encore ! Tu réquisitionnes la diligence d’un inconnu, et tu la conduis direct au point de rassemblement, où on pourra passer le relais à quelqu’un d’autre ! »

Zwei n’était pas peu fière de son petit stratagème, et cet air de fierté passa d’ailleurs sur son visage. Puis elle commença à trépigner. Il donnait son accord, oui ou non ?! C’est qu’elle commençait en avoir marre d’attendre dans cet entrepôt froid !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 109
Age : 29
Personnages préférés : Gilbert et Vincent
Double comptes : Willow P. Cristo et Elliot Nightray

Feuille de personnage
Nom & prénom: Baskerville Meadow Alexiel
Nom du Chain : ~~
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   1st Mars 2013, 12:00

Alexiel lui fit un sourire à cette provocation qu'il avait quelque part cautionnée. Pour cette fois, il jugea qu'il l'avait bien assez mise à rude épreuve et voulut lui laisser cette chance de remporter. Il lui fit son regard des plus humbles sur ce masque lisse de toute émotion. il se tenait devant elle dans son habituel costume noir digne des meilleures cérémonies.

" Allez !", fit il de son ton le plus enthousiaste.

Sa voix n'était ni encourageante ni joyeuse, c'était une de ces voix standard que vous pouviez entendre d'un domestique. Il ne fallait pas qu'elle s'en fasse une habitude non plus... elle avait beau être sa supérieure hiérarchique, il se sentait d'une certaine façon proche d'elle. Quelque part elle s'attendait à ce qu'il rétorque, mais il n'aimait pas être là où elle l'attendait. Son petit rictus malin signifiait tant sur sa malice que plus de mille sourires, il ne s'en cachait pas loin de là. Cela le distrayait enfin venait un temps où il fallait se remettre au travail... Il ne pouvait continuer à prendre du bon temps ici avec une si belle compagnie. Il l'observa dans toute cette fierté qui lui était propre qui l'énervait autant qu'elle l'attirait et le poussait à l'embêter.

"Okay pour le canasson."

Il allait s'éloigner pour aller trouver cette fameuse calèche tout en lui glissant un "attends ici" juste pour lui donner un dernier ordre, mais avant il l'observa de ses yeux dorés comme pour la sonder. Sa retraite ne fut pas très longue puisqu'il revint avec une calèche assez sobre qu'il dirigeait lui même. L'engin n'était ni trop spacieux, ni trop fin; c'était une vieux transports qui devait servir de navette pour des trajets courts vu l'envergure restreinte de la cabine. Elle disposait néanmoins de portes pouvant être scellées de l'extérieur et d'une vitre si petite qu'il était presque impossible de vioir l'intérieur. Le véhicule était donc assez bien adapté pour l'usage qu'ils recherchaient lui et Nosy.

" Un emprunt de courte durée."

Il lui fit signe d’embarquer les passagers pendant qu'il se drapait dans sa cape. Alexiel n'allait pas la laisser complètement remporter ce duel sans une dernière petite pique sinon ce ne serait pas vraiment drôle. Comme il se doutait qu'elle fulminerait, enfin il le pressentait plus qu'autre chose il chargea une personne sur la banquette en faisant tournoyer le fouet pour les chevaux.

" Tu montes ou tu rentres seule? "

Le jeune Baskerville lui avait fait la fleur de charger tous leurs prisonniers et lui montrait la place près du chauffeur sur la calèche. Tout en baissant son chapeau, il se réinstalla à nouveau prêt pour s'éloigner de ce magasin dont sa proximité devenait de plus en plus dangereuse. Mieux valait partir dès maintenant.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 147
Age : 19
Personnages préférés : Echo, Alyss, Lacie et Vince!

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   25th Mai 2013, 09:47

Cet abruti d'Alexiel se bougea enfin le derrière, et revint dix minutes plus tard avec une calèche qui ressemblait à celles qu'on utilisait pour emmener lesp risonniers... Eh bien, en prison. Belle trouvaille, elle devait reconnaître cela. Même si elle ne le ferait bien sûr jamais à voix haute. Pas folle, la petiote !
Il chargea les prisonniers avant de monter à son tour dans la calèche, puis, ne résistant visiblement pas à l'envie de l'embêter encore, lui demanda si elle montait ou rentrait seule, d'un air qui paraissait moqueur. Se saississant d'un gros galet qui trainait au sol, elle le lui balança en pleine tronche, priant pour qu'il n'ait pas le temps de l'éviter. Quel sale emmerdeur !

"Ferme-la et conduis. Où doit-on les emmener ?" le questionna-t-elle tandis qu'il démarrait. "Tu le sais, au moins ? Ou faut que j'improvise, puisque tu ne sembles ni capable de prendre une décision, ni capable de savoir quoi que ce soit ?"

Hop, chacun son tour, à elle de lancer sa petite pique ! La balle était désormais dans le camp de son coéquipier : allait-il l'ignorer, lui répondre, se moquer d'elle parce qu'elle ne semblait pas savoir où emmener les prisonniers ?
Ce qui aurait bien plu à Zwei, c'est qu'il baisse la tête et se soumette un peu à son autorité. Au moins un peu, quoi ! Mais la pauvre ne se faisait pas d'illusions. Ce bougre d'imbécile ne baisserait sans aucun doute pas sa fierté et sa dignité à la hauteur de celle d'une bouse de vache, et allait probablement lui renvoyer lui aussi une pique. C'était comme une partie de tennis. Chacun gagnait un point, chacun sont tour. 15-0. 15-15. 15-30. 30-30. 40-30. 40-40. av-40. 40-40. 40-av.
Parfois, l'un d'entre eux gagnait deux points d'affilées, et remportait le jeu. 1-0. 1-1.
On arrivait au Tie-Break, 6 jeux partout, le moment le plus important du match, où deux points d'écart pouvaient mener à la perte de la partie. Et là, ils devenaient plus performants dans les piques, dans leurs sous-entendus. Aucun d'eux n'était prêt à laisser à l'autre deux points d'affilé. Et Zwei sentait que cette partie n'était pas prête de se terminer. Peut-être qu'un jour, quand l'autre n'aura plus d'idée, ou qu'il en aura une nulle et renverra la balle dans le filet...
Mais après tout, peut-être Alexiel et elle étaient-ils déstinés à se chercher des Noises (ahah, ahah, jeu de mots pourri.) perpetuellement. C'était assez séduisant comme perspective, ce pouvait être amusant d'avoir toujours quelqu'un à emmerder.
Mentalement, Noisy nota dans un coin de sa tête d'envoyer une lettre de défi verbal à son coéquipier, histoire de bien lui faire comprendre qu'elle allait pas le lâcher de sitôt. Ahah, le pauvre, il allait regretter de l'avoir rencontrée. Il en viendrait sans aucun doute même à préférer cet agaçant Oz naïf et crédule et cet abruti d'Oscar à l'idée de la croiser par mégarde dans le repaire des Baskervilles.
Ce qu'elle comptait bien sûr faire le plus souvent possible. Il faut savoir provoquer la chance, non ? Et c'était une chance de pouvoir l'embêter. Ce serait amusant qu'elle apparaisse COMME PAR HASARD sur son chemin et lui fasse COMME PAR HASARD un croche patte.
...
...
Aaaah, je vous vois venir avec vos grands sabots ! Vous vous dites que Zwei a vraiment le comportement d'une gamine et qu'elle ferait mieux de se concentrer sur la mission en cours, pas vrai ?
Ben attendez encore un peu.
Faut déjà que cet abruti d'Alexiel la fasse démarrer, la fameuse carriole, on reviendra à la mission ensuite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Avatar by Fuyu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des courses orageuses (Pv Zwei)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des courses orageuses (Pv Zwei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues Marchandes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit