AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Avec quoi combattre l'arrogance ? [Librel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 197
Age : 18
Personnages préférés : Break et Echo essentiellement.
Double comptes : Aiko Baskerville

Feuille de personnage
Nom & prénom: Fuyu Akeno.
Nom du Chain : N'en possède pas.
Groupes: Civils.


MessageSujet: Avec quoi combattre l'arrogance ? [Librel]   4th Mai 2012, 12:30

Tandis que l’astre solaire cédait sa place à celui que l’on nomme lunaire, que les étoiles se hissaient bien haut dans le ciel voilé pour témoigner de leur brillance, une adolescente était adossée à un réverbère. Sa lumière était défaillante et clignotante mais ce n’est pas comme si la jeune fille cherchait quoique ce soit à rester planté là, alors que déjà les passants se hâtaient de rentre chez eux, les bras chargés de sacs. Fallait-il encore avoir un chez soi. Un vrai. Fuyu elle, ne semblait pas en posséder. Ou peut-être que si. Va savoir. Ce n’était pas réellement sa préoccupation principale car elle préférait encore se casser la tête à tenter de trouve rune occupation pour vaincre l’ennui qui déferlait lentement sur elle. Il fallait à tout prix qu’elle trouve un moyen de s’amuser et ça n’allait sûrement pas avancer si elle restait là. Sur un soupire exprimant son blasement, elle se courba en avant et se mit en marche.

Où elle allait ? Elle ne le savait pas encore. Elle allait laisser ses pieds la mener et pendant ce temps, donnerait libre cours à ses émotions. Ne pensez pas qu’elle allait se mettre à taper dans les murs au risque de se salir les mains, ou encore de fondre en larme en rendant son visage désagréable à regarder. Une façon bien singulière de réfléchir, je vous l’accorde. Mais derrière une personnalité qui se voulait forte se cachait une petite fille apeurée. Ne désirant nullement se recroqueviller sur elle-même en attendant qu’une âme charitable passe par elle lui tendant sa main et lui proposant son aide, elle devint celle qu’elle est désormais. Fuyu ne considérait pas ce changement comme une erreur. Il s’était fait tout en douceur, progressivement, ne laissant pas le temps aux quelques personnes de l’entourage de la fillette de comprendre ce qu’elle était entrain de devenir. Non, au fait, elle a toujours été comme ça. Toute petite, elle était innocente mais à peine commençait-elle à assimiler une certaine logique qu’elle devint ainsi. Une personne méprisable. A la fois celle qui attisait la curiosité mais aussi la jalousie. Son père était un privilégié. Le privilégié. Il la voyait sourire sincèrement et même rire. Depuis l’incident qui la concernait directement, elle se jouait de la vie et s’amusait avec son propre bonheur.

Tout en longeant ce chemin de souvenirs, sa main droite vint se poser sur sa joue droite, son regard abrité d’un air nostalgique. Ce qui fut n’est plus. D’une démarche saccadée, elle progressait sur son chemin en remarquant les quelques passants encore présents. Quelques uns la regardaient en la jaugeant de haut en bas, d’autres l’apercevaient sans y prêter plus ample attention et d’autres encore ne la voyaient même pas. Dans la ville, Fuyu cherchait un endroit paisible, loin du brouhaha habituel qui régnait sur Réveil. Se faufilant dans les ruelles les plus malfamées et sombres qu’elle connaissait, la jeune fille avait des frissons à chaque fois qu’elle sentait un regard pesé sur elle. Si elle avait peur ? Je mentirai si je vous disais que non. Elle était une adolescente qui traînait dans des endroits mal fréquentés alors que le ciel s’assombrissait ; même en sachant se défendre, elle ne fera pas long feu contre un agresseur un temps soit peu plus âgé qu’elle. En temps normal, elle aurait dû être traumatisée par les évènements passés. Mais non. Elle savait qu’elle devait faire avec. Elle savait qu’elle devait aller au-delà de ça. Elle savait qu’elle devait être forte. Elle savait que le choix ne lui était pas vraiment proposé.

Finalement, elle atteint une petite rue étroite déserte de tous réverbères et de toute personne. Assis dos contre un cul-de-sac, elle faisait face à tout éventuel prédateur. En sa main brillait une lame métallique éclairée par les quelques lueurs envoyées par la lune, non pas pour tenter de se persuader d’une force imaginaire, mais seulement pour occuper ses mains. Au bout de quelques minutes, Fuyu n’était plus la seule en cet endroit. Ainsi une silhouette, féminine à première vue, approcha d’elle. Un sourire se figea sur les lèvres de la jeune Akeno alors qu’elle rangea son objet coupant dans une sacoche qu’elle avait prit soin de saisir. Le bout de sa langue passa sur ses dites lèvres alors qu’une expression de sadisme vint errer sur son visage, déformant sa bouche en un rictus alors qu’elle se releva en demeurant calée au mur derrière elle.

Ainsi, elle pourrait s’amuser. Elle trouva enfin un objet pour se divertir. Une personne. Ça restait un jouet de toute façon. Bien que les rayons de la lune réussissaient à percer malgré les nuages qui se laissaient entraîner par le vent, il était difficile de voir ne serait-ce qu’à un mètre devant soi. Ce nouvel arrivant était-il du sexe féminin ? Fuyu le pensait mais n’en possédait pas la certitude. Elle ne l’eut qu’en inclinant sa tête pour avoir un meilleur angle de vue. Néanmoins, elle pouvait maintenant savoir de quel moyen elle allait procéder. Ainsi, elle devait se servir de provocation verbale. Si son opposant était du sexe masculin, elle aurait joué en tentant une approche plus sensuelle pour tenter celui avec lequel elle s’amusera sur le moment. Elle n’était guère du genre à se donner au premier venu mais aimait les défis. Tout ce qui concernait les activités corporelles entre un homme et une femme n’était pas vraiment son domaine. Alors elle voulait réussir à faire ça aussi. Pour atteindre une certaine perfection. Non. La Perfection. Avec un grand P.

D’un regard hautain, elle s’amusa à jauger celle qui allait devenir dans quelques instants son interlocutrice. Elle s’exclama alors d’un air qui pourrait être interprété comme méprisable par une quelconque personne, aussi patiente puisse-t-elle être.

– Voues espériez trouver un jeune homme, non ? Enfin... Je suppose que vous cherchiez cela vu votre présence dans ce genre d'endroit à une telle heure.

Gardant bien sûr une marge de respect en vouvoyant sa vis-à-vis, Fuyu conclu sa phrase d’un haussement d’épaules alors qu’elle étouffa un ricanement. Quelle audace. Quelle arrogance. Ainsi pouvait-elle être décrite. Si la nouvelle arrivante était vraiment à court de répliques, elle pourrait faire un « retour à l’envoyeur » mais si elle était un temps soit peu plus intelligente, elle trouverait de quoi faire une contre attaque plus appropriée. La jeune adolescente l’espérait profondément. Combattre l’ennui par la provocation. Attendant d’avoir l’opportunité de juger le niveau d’adaptation à la situation de la jeune femme lui faisant face, Fuyu se contentait de garder un sourire relevant de la malice sur ses fines lèvres rosées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Avec quoi combattre l'arrogance ? [Librel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Réveil :: ♠ Rues sombres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit