AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   7th Septembre 2011, 06:52

C’était le début de l’après-midi, le soleil était très haut dans le ciel et une fine brise soufflait, faisant chanter les arbres. Aujourd’hui, l’ambiance était au calme, comme si la nature voulait enfermer le monde dans une bulle chaleureuse et protectrice. Et ce que Krestell cherchait, c’était justement le calme et l’air frais. Ces derniers temps, sa vie en ville avait un peu changé : elle avait fait des rencontres, s’était même liée d’amitié avec une jeune fille adorable qu’elle appréciait beaucoup et qu’elle espérait vite revoir. C’est pourquoi, depuis quelques jours, elle ne supportait plus de rester enfermée chez elle à attendre bêtement que le chemin vers sa vengeance se trace de lui même : elle étouffait et devait prendre l’air dans un coin un peu reculé. Il y avait aussi beaucoup de questions qu’elle se posait et dont elle espérait trouver la réponse en réfléchissant loin de son appartement. Elle avait donc choisi cet endroit particulier, celui qu’elle préférait dans tous les environs. Ici, la rivière régnait en grande maîtresse, divisant l’espace en deux rives pleines de verdure : d’un côté, on pouvait voir la lisière de la forêt qui entourait Réveil, de l’autre, l’herbe formait un tapis sur lequel il était agréable de marcher pieds nus. Des ponts de pierres reliaient les deux bords un peu en contrebas par rapport au reste du monde. C’était un endroit idéal pour faire ce que l’on voulait sans avoir peur du regard des autres et c’était ce qui plaisait le plus à la jeune sorcière qui ne supportait plus le mental coincé d’une partie habitants de la ville. Des gens pêchaient, assis sur les ponts, certains faisaient des pique-niques à l’ombre d’un arbre, d’autres venaient tout simplement se promener en amoureux.

La jeune fille était couchée en étoile dans l’herbe, les yeux fixant le ciel, son esprit divaguant entre les nuages dont elle cherchait la forme. C’était un jeu totalement enfantin qui lui correspondait très bien. Tout en admirant un nuage-baleine - qui devint subitement un nuage-lapin - Krestell n’arrêtait pas de se demander ce qu’elle pourrait bien faire pour avancer dans sa quête. Elle en venait même à se dire que c’était peut-être peine perdue et qu’elle n’obtiendrait jamais réparation. Elle avait parfois envie de pleurer de frustration et d’énervement tant elle était perdue : elle avait quitté sa tante sur un coup de tête en priant pour que ses pouvoirs l’aident et s’était lancée dans une chasse aveugle à l’ennemi. Alors certes, sa maîtrise de la magie était à présent devenue convenable mais elle devait avouer que pour le moment, ça ne lui servait pas à grand-chose.

Elle soupira et essaya de se replonger dans la contemplation des nuages pour se vider la tête. Non, il ne fallait pas se laisser abattre, elle y arriverait ! Elle était déterminée à réussir et pour rien au monde elle n’abandonnerait. Ses parents avaient souffert le martyre et étaient morts sous ses yeux, elle n’avait pas le droit de baisser les bras. A nouveau plongée dans l’infini de ses pensées, elle regardait le ciel bleu sans le voir, trop occupée par son débat intérieur qui tournait en rond : d’un côté, elle essayait de se persuader d’arrêter de se torturer et de profiter de sa vie présente (chose avec laquelle elle était totalement d’accord), de l’autre, elle se disait qu’elle ne devait pas écarter ses priorités pour s’amuser (là, elle ne savait plus si oui ou non, elle approuvait). Vu de l’intérieur, son cerveau devait ressembler à un labyrinthe qui changeait de forme à chaque fois qu’elle faisait un pas. Et elle n’aimait pas les labyrinthes car il fallait toujours se prendre la tête pour trouver la sortie.

- Dire que j’étais de si bonne humeur jusqu’à maintenant !

Un mal de crâne sournois décida alors de faire son apparition, éloignant de plus en plus Krestell de la bonne humeur. Ses paupières se faisaient aussi de plus en plus lourdes, si bien qu’elle ne distinguait plus les nuages que par intermittence. N’essayant même pas de lutter, elle se laissa emporter par le sommeil. Une petite sieste ne pourrait pas lui faire de mal de toute façon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   11th Septembre 2011, 14:56

Yeah, yeah ! C’était à peine dix heure du matin quand le jeune garçon sauta de son lit pour se dirige vers la salle de bain du Manoir Barma et de se débarbouiller le visage. A peine eut-il fini son petit train train, qu’il recouru dans sa chambre pour enfiler ses vêtements. Assis sur son lit, il regarda par la fenêtre en battant un petit peu des jambes. Il faisait rudement beau aujourd’hui ! Alors, pourquoi ne pourrait-il pas en profiter pour sortir un petit moment prendre l’air ? Après tout, cela faisait depuis qu’il avait été recueilli dans la famille Barma qu’il n’avait pas pu mettre un seul pied dehors. Il fallait dire que Kuroi devait quand même se faire assez discret comme l’oncle de Shinta n’avait pas encore pris connaissance de sa présence en ces lieux. Bon, il était vrai que le Duc n’était pas encore rentré donc, cela rendait la tâche plus facile !

Discrètement, il attrapa donc son manteau et le mit avant de s’avancer discrètement dans les couloirs de la demeure. Après tout, si quelqu’un le voyait sortir tout seul, les domestiques allaient surement l’empêcher et le renvoyer à la case départ. C’est-à-dire dans sa chambre où il allait fortement s’ennuyer toute la journée alors qu’il pourrait aller gambader dehors ! Non, non et non ! Kuroi n’avait pas encore envie de s’ennuyer alors il allait sortir et rentrer sans que personne ne s’en aperçoive. Après tout, il avait quand même sa grande sœur et son grand frère à retrouver le plus vite possible… Il lui manquait terriblement…

Arrivant au couloir d’entrée, l’enfant regarda encore une fois autour de lui avant de foncer telle une fusée vers la porte et de la pousser, sans faire de bruit. A peine eut-il mis un pied dehors, que le petit garçon reprit sa course folle et passa le portail en quelques secondes. Voilà qu’il était libre de faire ce qu’il avait envie ! Oura ! Prenant garde de bien cacher son œil gris avec sa longue mèche, il commença à arpenter un petit peu les alentours du Manoir dans l’espoir de reconnaitre une connaissance…

A un moment, il s’arrêta pour caresser un petit chat tout blanc et un grand sourire étira ses lèvres. Le petit chaton était en train de se frotter contre lui quand soudainement, un gros vilain chien vient lui foncer dessus pour l’éloigner le plus rapidement possible ! Rah, Kuroi n’était pas du tout fan des chiens et encore moins quand ils avaient une tête de méchant. Tirant un peu la tronche, il se releva et se mit donc à courir après le minou qui n’arrêtait pas sa course folle. Pendant son trajet, Kuroi faillit tomber plus d’une fois mais heureusement, il réussit à se rattraper sans se faire mal et en faisant qu’un simple petit tour sur lui-même.

Mais ce qui devait arriver, arriva finalement. Ne regardant pas vraiment où il était en train de courir à l’aveuglette, il ne remarqua une personne couchée sur le sol et trébucha littéralement sur elle se cassant la figure un peu plus loin. Il lui fallut bien quinze secondes avant de comprendre qu’il était en train de manger le sol et se mit vite à genou tout en se secouant un peu la tête. Ses habits étaient maintenant tout sale et quand il allait renter, sa petite promenade n’allait pas être bien discrète… Surtout que tout le monde devait être réveillé vu l’heure qu’il était en ce moment. De plus, son petit minois était maintenant tout crado…
Mais n’étant pas un sale gosse, un peu paniqué, Kuroi se dépêcha de se diriger vers la personne, plus précisément la jeune fille, qu’il venait de shooter. Et se mit à quatre pattes vers elle tout inquiété. De sa petite voix, il lui demanda directement comment elle allait.

« Vous allez bien mademoiselle ? Je suis vraiment désolé ! Je ne vous avais pas vue… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   16th Septembre 2011, 09:13

Étendue de tout son long dans l’herbe, Krestell faisait un voyage au pays des rêves. Dans son sommeil, il faisait chaud et beau et elle se trouvait dans un endroit qu’elle ne connaissait pas du tout. Elle était au milieu de nulle part et tout se ressemblait : il y avait des arbres à perte de vue et les rayons du soleil perçaient leurs sommets feuillus, éclairant la petite clairière où elle se trouvait. Il n’y avait pas de bruit. Tout était calme, trop calme. Pas un seul chant d’oiseau, pas de bruissement de feuille, rien. C’était comme si la forêt n’abritait aucune vie et qu’elle était isolée du reste du monde, en suspens. Il n’y avait aucun moyen de s’en aller : les troncs d’arbres étaient si proches les uns des autres que même un bébé n’arriverait pas à se frayer un chemin. La jeune fille se trouvait coincée, sans pouvoir faire quoique ce soit.

Soudain, au milieu des branches, une énorme touffe de poils apparue : complètement difforme, elle avait une énorme truffe, de longues dents acérées, des yeux minuscules et une queue ébouriffée qui battait l’air. En bref, elle était ridicule. Curieuse, Krestell s’approcha de la « chose » à pas lents, craignant qu’elle lui saute dessus. Arrivée en face de l’arbre, la bestiole n’avait pas bougé et la regardait calmement de ses yeux vitreux, reniflant activement son odeur dans un bruit proche du ronflement. La petite sorcière tendit la main pour la toucher ; après tout, malgré son apparence étrange, elle n’avait pas l’air méchant. Cependant, avant même qu’elle ait pu lui poser la main dessus, l’animal bondit sur son visage les crocs en avant et… PAF. Un choc violent la sortit de sa sieste et elle cligna des yeux, surprise. Alors ce n’était qu’un rêve ? Tant mieux. L’énorme boule de poils n’était qu’une invention de son esprit dérangé. Elle se redressa et une douleur traversa son bras. Tiens, elle ne se souvenait pas d’avoir eu mal avant de s’endormir… Bizarre. Elle finirait sûrement avec un bleu. Elle réalisa alors que c’était ce choc qui l’avait sortie de son rêve, juste avant qu’elle ne se fasse manger. La vue encore troublée par son réveil brutal, elle distingua une tête devant la sienne et une petite voix lui demanda :

« Vous allez bien mademoiselle ? Je suis vraiment désolé ! Je ne vous avais pas vue… »

Elle se frotta machinalement la tête et regarda la personne qui avait posé la question. C’était un jeune garçon aux cheveux noirs qui l’observait d’un air inquiet, se tenant à quatre pattes à côté d’elle. Ses vêtements et son visage pleins de terre, il était en piteux état. C’était très certainement un enfant qui jouait dans le coin et qu’elle n’avait pas remarqué en arrivant, trop occupée à autre chose. Voyant qu’il gardait une expression soucieuse, elle essaya de le rassurer.

« Oui… oui, je vais bien. Merci. »

Sa voix était encore pâteuse et elle retint tant bien que mal un bâillement en mettant la main devant sa bouche. Sa sieste l’avait plus fatiguée qu’autre chose. Elle s’étira et le bleu sur son bras se manifesta, comme s’il avait peur elle l’ait déjà oublié. Mais quel était ce choc qui l’avait sortit de son rêve (ou de son cauchemar, c’était selon le point de vue) ? Elle jeta un coup d’œil au garçon qui se tenait toujours à ses côtés. Il y eut un déclic dans son cerveau embrumé et Krestell fit la relation entre le choc et les joues terreuses du petit ; il devait sûrement savoir ce qui s’était passé !

« Dis moi, comment t’appelles-tu ? Et qu’est ce qui t’est arrivé pour que tu sois dans cet état ? On dirait que tu as voulu creuser le sol avec ton nez ! »

Elle lui passa un doigt sur le nez et rit en voyant la poussière terreuse s’envoler entre les yeux du garçon. Elle aurait juré l’avoir vu loucher sur son index. Elle suivit le reste de grains de poussières qui flottait encore dans l’air du regard, ce qui l’amena à lever la tête vers le ciel. Tiens, il y avait encore des nuages. En apprenant que le choc qui l’avait réveillée n’était dû qu’à l’empressement du garçonnet, elle rigola de plus belle : il l’avait en quelque sorte sauvée d’un destin funeste – et poilu.
La jeune sorcière, toujours assise dans l’herbe, admira quelques secondes les alentours et lui demanda :


« Tu habites ici ? Quelle chance tu as ! Tu dois beaucoup t’amuser, dans les arbres et tout ça !»

C’était l’endroit rêvé pour un enfant, et il y avait sûrement des tonnes de bêtises à faire toute la journée. D’ailleurs, Krestell aurait beaucoup aimé pouvoir se construire une cabane dans un coin, c’était tellement grand que personne ne s’en apercevrait !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   17th Septembre 2011, 07:22

Oh mais quel maladroit il pouvait faire ce petit bonhomme ! Comment n’avait-il pas pu remarquer cette jeune personne en train de dormir part terre ? Vraiment, il s’en voulait et il espérait surtout que cette dernière ne s’était pas faite mal… Kuroi était beau être d’une race qui se voulait dangereuse, sa mentalité était totalement opposée. Il préférait jouer et vivre librement tout en riant ! Peut-être que son jeune âge le faisait facilement penser aussi positivement par moment. De plus, son passé n’était vraiment pas très rose alors voilà une raison de plus pour que ce petit être ne veuille pas faire le mal autour de lui. C’était la principale raison du pourquoi il se souciait directement de la santé de la jeune personne qu’il venait de biller dedans.

Par chance, la jeune fille lui répondit assez rapidement qu’elle allait bien et Kuroi ne put retenir un petit soupir de soulagement avant de relever la tête et d’afficher un grand sourire tout innocent dont seul lui avait le secret ! Cette dernière était sûrement en train de piquer un petit somme comme sa voix semblait encore un petit peu endormie et ses yeux se faisaient bien lourds. Sur le coup, le petit garçon espéra qu’il ne l’avait pas réveillé pendant un bon petit rêve ou quelque chose d’agréable. Car pour lui, dormir est quelque chose de fort plaisant quand on y arrivait bien. Malheureusement, les siens étaient souvent tourmenté par les images de son passé qui aimaient bien venir le hanter pour le réveiller.

Puis la jeune fille semblait être surprise de le voir dans cet état d’après sa remarque. Il était si sale que ça ? A vrai dire, il n’avait pas pu se regarder dans un miroir alors celle-ci devait bien avoir raison selon lui ! De plus, il pencha un petit peu la tête sur le côté quand cette dernière lui demanda son prénom. On lui avait toujours dit de faire attention aux personnes qu’il ne connaissait pas… Devait-il dire son prénom à cette personne ? D’un côté, peut-être que s’il disait son faux nom de famille, cela allait lui mener à une piste vers sa grande sœur ? Aller, qui ne tente rien, n’a rien !

« Je m’appelle Kuroi Hasegawa ! Et toi ? C’est quoi ton nom ? »

Peu après ses petites paroles, la jeune fille commença à lui toucher le nez pour lui enlever un petit peu de saleté. Par réflexe, il loucha un petit peu pour voir ce qu’elle faisait et tirait une drôle de tête étonnée en voyant le reste sur son doigt. Et bien beurk ! Kuroi avait bien besoin d’une bonne douche pour enlever toute cette poussière. Dire qu’il venait de se débarbouiller avant de sortir du Manoir des Barmas… Se penchant un peu en avant tout en s’appuyant sur ses deux mains, il pencha une nouvelle fois la tête de côté pour répondre à la deuxième question de la jeune fille qu’il venait de connaitre.

« Oh bah… En faite, j’étais en train de courir après un petit chat tout mignon ! Et d’un coup, il a commencé à courir et j’ai voulu le rattrapé et… je ne t’ai pas vu par terre... »

Se frottant un peu derrière la tête de gêne, le jeune garçon se laissa tomba en arrière pour retomber sur ses fesses et croiser les jambes pour continuer de regarder la jeune fille. D’un côté, elle lui faisait penser à son grand frère et sa grande sœur avec sa couleur de cheveux… Qu’est-ce qu’il aimerait les retrouver… Mais ses pensées n’eurent pas le temps de se dissiper que la jeune personne vint de lui demander quelque chose. S’il habitait ici ? Kuroi ne sut pas trop quoi répondre et il réfléchit un petit peu avant de donner sa réponse.

« Etto… J’habite ici mais pas pour très longtemps en faite ! Je devrais bientôt aller ailleurs normalement… Enfin… J’espère… »

Agitant gentiment les deux jambes devant lui. Il réfléchit un petit peu avant de relever très vite la tête avec un grand petit sourire.

« Ca te dit de jouer avec moi à quelque chose ? Je te laisse choisir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   18th Septembre 2011, 06:17

Krestell, assise sur son moelleux coussin d’herbe, souriait au garçon qui lui faisait face. Alors comme ça, il s’appelait Kuroi Hasegawa… Elle n’avait jamais entendu un nom comme celui là avant, il avait une consonance spéciale sui lui plaisait bien. Le dit Kuroi lui renvoya sa question, lui demandant à son tour son identité. Elle lui sourit de plus belle et lui donna une réponse :

« Je m’appelle Krestell ! Krestell Jezequel. »

Le garçonnet répondit ensuite à ses autres questions. Ainsi, elle apprit qu’il était tombé en courant après un chat, se prenant les pieds sur son corps endormi – d’où le bleu sur son bras. Elle ne lui en voulait pas, au contraire, et rigola en pensant à sa bouille atterrissant par terre. Puis il s’assit à ses côtés, ce qui permit à la jeune fille de mieux l’observer. Son œil visible avait une couleur magnifique. Dommage que l’autre soit caché par ses cheveux, elle était persuadée que lorsque l’on voyait les deux, il devait être un très beau garçon. Il deviendrait sûrement un superbe jeune homme. Il lui dit également qu’il habitait effectivement ici et qu’il espérait quitter cet endroit bientôt. La sorcière leva un sourcil, surprise : quel endroit pouvait être mieux que celui-ci ? C’était un lieu génial qui ressemblait au jardin qu’elle avait étant enfant, mais en dix fois plus grand. Une journée entière ne devait pas suffire pour en faire le tour, même en courant. Elle ne dit cependant rien, il devait avoir de bonnes raisons de vouloir partir. Peut-être qu’il n’était pas heureux ici, même si son visage laissait croire le contraire.

Une fois qu’il eut fini de répondre, ce fut à son tour de lui demander si elle acceptait de jouer avec lui. Bien sûr ! Elle était toujours partante pour jouer, il n’y avait rien au monde qui lui plaisait plus que d’inventer des jeux et de rire aux éclats. Krestell avait beau avoir dix-sept ans, elle se comportait encore comme si elle en avait dix – du moins, dans ces cas là. Elle réfléchit alors à ce qu’ils allaient faire. Il y avait beaucoup d’espace, ce qui leur permettait de faire à peu près tout et n’importe quoi. Des tas d’idées lui venaient et elle arrêta son choix sur le jeu du chat. Après tout, n’était-ce pas un minet qui avait mené le garçon à elle ?

« Oui, j’adorerais jouer avec toi ! Et… Que dirais-tu de jouer à chat ? Je te cours après, et si je t’attrape, c’est toi le chat ! »

Elle se leva et chassa les brins d’herbes qui étaient restés collés à sa robe et lui proposa d’un geste de la main de l’aider à se lever. Elle le laissa ensuite partir devant, histoire qu’il ait le temps de lui échapper : ce n’était pas drôle si elle arrivait à l’avoir dès que la partie commençait. Elle attendit ainsi une bonne minute et se lança à sa poursuite, ses pieds glissant sur la pelouse. Ce n’était peut-être pas une bonne idée après tout…

Comme il courrait vite, elle avait du mal à le rattraper : elle redoubla d’effort et parvint à se placer juste derrière lui. Toute essoufflée, elle tendit le bras pour saisir ses vêtements mais elle loupa son coup. Il était drôlement agile. Elle ne s’arrêta pas pour reprendre sa respiration et accéléra le pas. A chaque fois qu’elle parvenait à raccourcir l’écart qu’il y avait entre eux deux, il réussissait à la semer : il détalait aussi vite qu’un lapin. Après une énième tentative, Krestell le rattrapa. Elle était à une vingtaine de centimètres de lui, elle allait l’avoir ! Elle rigolait quand son pied se prit soudain dans un caillou qui dépassait au milieu de l’herbe. Le traître ! Par chance, dans sa chute, elle s’accrocha à la cheville de Kuroi, qui tomba une poignée de secondes après elle. Ils étaient tous deux étendus de tout leur long, la jeune sorcière tenant fermement la cheville du nouveau « chat ». Elle se releva et resta à genoux. Son visage devait être aussi sale que celui du garçon tout à l’heure. D’ailleurs, il ne devait pas être dans un meilleur état ; il était même probablement pire...

« C’est toi le chat ! » Dit-elle triomphalement. « Décidément, ce n’est pas ton jour ! »

Elle pouffa. Elle avait un mauvais point de côté. La prochaine fois, elle penserait à un jeu plus calme, qui ne demanderait pas autant d’efforts. Elle se remit sur ses pieds et patienta quelques instants avant de repartir en courant. Elle avait beau être fatiguée, le jeu était le jeu : c’était à Kuroi de l’attraper à présent.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   19th Septembre 2011, 13:24

Kuroi restait là à fixer cette jeune fille en balançant un petit peu ses deux pieds en face de lui. Il attendait que celle-ci lui réponde à une de ses questions et il en profita pour essayer de s’essuyer un peu le visage avec sa manche qui était blanche bien sûr… Quelle idée lui avait passé par la tête de mettre un haut à moitié blanc aujourd’hui hein ? Du moins, il fit quand même attention à cacher son œil droite pour que celle-ci ne remarque pas qu’ils soient différends. Après ce petit nettoyage, le jeune enfant regarda sa manche d’un air de se dire un gros < berk !> Et oui mon petit Kuroi, la terre ça salit beaucoup !

Mais son attention fut à nouveau prise par la jeune fille devant lui. Cette dernière lui révéla son prénom et d’après ce que Kuroi avait entendu, elle s’appelait Krestell avec un… Nom très compliqué qu’il n’arrivait même pas à se redire en pensée. Partant légèrement dans ses pensées, il essaya tant bien que mal mais non, il n’arrivait pas ! Qu’elle idée d’avoir un nom de famille si compliqué aussi… Au moins ce lui de sa grande sœur avait été simple à retenir heureusement ! Car sinon, il aurait été dans de beaux draps le petit frère. Peut-être qu’elle l’avait fait exprès d’ailleurs ? Malheureusement, Kuroi n’allait pas le savoir avant un bon petit moment. Sortant de ses pensées, il regard une nouvelle fois la jeune demoiselle et reprit un de ses grands sourires.

« Ravis de te rencontrer Krestell ! »

Peut-être allait-il se faire une nouvelle amie ? Il était vrai que le jeune enfant ne connaissait pas beaucoup de monde dans les environs. A part la jeune demoiselle Barma, il n’avait pas eu le temps de rencontrer quelqu’un d’autre et cela le désola fortement. De plus, il n’avait pas encore mis la main sur quelqu’un de sa famille… Il espéra que ce jour allait arriver le plus vite possible en tout cas. Ils lui manquaient tellement. Mais encore une fois ses pensées furent détournées vers Krestell qui accepta de jouer avec lui ! Kuroi ne retint pas un grand sourire qui apparu sur son visage enfantin. Super ! Il n’allait plus jouer tout seul l’espace d’un après-midi. Après qu’elle eut répondu positivement, la jeune femme lui dit qu’elle voulait à chat et heureusement qu’elle lui expliqua le jeu comme il ne le connaissait pas du tout… D’ailleurs, il rit un petit peu comme la scène lui faisait penser à sa course poursuite précédente. Pour lui faire comprendre qu’il était d’accord, le jeune Hasegawa se leva et fit quelques pas en arrière avant de commencer une course assez folle.

La course poursuite dura quand même un bon petit moment avant que la jeune fille eut presque rattrapé l’enfant. En effet, voyant qu’il allait se faire rattraper, le jeune Vampire essaya d’aller un petit peu plus vite et elle rata son coup ! Un nouveau sourire apparu sur son fin petit visage. Mais il ne fallut pas beaucoup de temps pour que la demoiselle le rattrape une nouvelle fois mais cette fois-ci, elle trébucha et en même temps, elle s’accrocha à la cheville de Kuroi qui tomba une nouvelle fois le nez par terre. Hé bien, ce n’était vraiment pas son jour à ce petit bout de chou ! Normalement, tout enfant de son âge aurait fini en larme mais lui, il se tourna normalement en gardant un sourire et en lançant un « tu m’as eu ! ». Reprenant quand même un petit peu son souffle, il repartit pour une bonne course mais cette fois-ci, ce fut lui qui couru après la jeune fille. Kuroi remarqua assez rapidement que Krestell semblait assez essoufflée. Comme il était gentil, voir trop, il lui laissa un petit moment avant de l’attraper en lui agrippant gentiment le bras.

« Je t’ai eu ! »

Quand cela fut fait, il se rassit par terre soufflant un petit peu pour reprendre son souffle. Non, il n’avait pas de point ou d’essoufflement. Du moins, le deuxième était très léger. Puis il se mit à réfléchir assez rapidement avant de prendre un air interrogateur et de regarder la jeune fille.

« Ça te dirait de monter dans les arbres ? J’adore faire ça ! »

Son regard gardait cette petite malice d’enfant et il espérait que Krestelle serait d’accord mais bien sûr, il ne l’obligera en rien du tout ! Ce n’était pas son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   23rd Septembre 2011, 09:59

Krestell détallait à toute vitesse. Elle venait tout juste d’attraper Kuroi en pleine chute et ses membres étaient un peu engourdis par le choc. D’ailleurs, le jeune garçon s’était relevé comme si de rien était, partant pour la pourchasser à son tour. La sorcière, qui ne connaissait pourtant pas bien les enfants, fut surprise de ne voir aucune larme s’installer dans son regard bleu et fut tout aussi ravie de constater que l’entrain du petit brun n’avait pas diminué. C’était même plutôt le contraire puisqu’il lui courrait à présent après.

La jeune fille s’amusait bien et ne pensait à rien d’autre qu’à éviter de redevenir « chat » tout de suite. Toutes ses inquiétudes et toutes ses questions s’étaient envolées très loin et n’auraient aucune place dans son cerveau pendant toute la durée de la partie. Comme quoi elle avait finalement réussi à chasser ses idées noires. Elles reviendraient très sûrement plus tard, mais là n’était pas la question : il fallait courir, et plus vite que ça ! Sa respiration sifflait de plus en plus, elle n’avait pas pris la peine de reprendre son souffle juste avant et ce détail l’handicapait. Elle ralentit alors l’allure et se retourna brièvement pour voir où se trouvait son petit camarade. Disparu ? Elle regarda mieux et ne le vit pas plus. Mais où était-il donc passé ? Elle n’avait quand même pas réussi à le semer, il était là il y avait à peine quelques secondes ! Au moment où l’idée que le garçon s’était lui aussi fatigué commença à germer dans sa tête, elle sentit un main lui attraper lentement le bras. Alors il n’était pas bien loin finalement, juste derrière elle. Il avait raison, il l’avait eu à son tour. Elle lui adressa un grand sourire comme pour le féliciter de sa victoire, ses joues probablement rouges chauffant son visage.
L’avantage dans ce jeu, c’était qu’il n’était amusant que si l’on se faisait attraper, alors le fait de perdre ne lui fit trop rien. Elle vit Kuroi s’asseoir dans l’herbe et fit de même. Elle était un peu fatiguée et collait de partout : se poser au frais ne pouvait lui faire que du bien. Il se reposèrent peu de temps puis le garçonnet lui demanda si elle voulait grimper aux arbres avec lui. Pourquoi pas ? C’était moins fatiguant que de courir et c’était assez rigolo.


« Oui, allons-y ! On fait la course pour voir qui monte le plus vite ? »

Son essoufflement maintenant passé, elle sauta sur ses pieds et se dirigea vers un des énormes arbres qui bordaient les alentours. Celui-ci serait parfait : de nombreuses branches assez faciles d'accès se trouvaient à leur hauteur et les ramures montaient vraiment très haut.

« Tu vois la branche tout là haut ? On va voir qui de nous deux y arrive en premier ! Si tu gagnes, je ferais tout ce que tu me demanderas… mais si tu perds, ce sera à moi de décider de ce qu’on fera. C’est d'accord ? »

Elle le regarda avec les yeux pétillants, excitée comme une puce. C’était marrant de fixer des règles comme celles là : il en résultait toujours un jeu palpitant ! Elle saisit l’une des branches, se hissa de toutes ses forces et fit de même avec la suivante. Elle aimait beaucoup monter aux arbres elle aussi, mais sa robe la gênait plus qu'autre chose ; c’était d’ailleurs pour cela qu’elle préférait tricher et prendre la voie des airs pour rejoindre la cime des immenses feuillus. Cependant aujourd’hui elle n’en avait pas envie : elle jouait loyalement avec Kuroi qui lui ne trichait pas. Comme elle ne regardait pas où il en était, elle s’arrêta sûr la branche solide qu’elle avait remarqué et s’assit dessus en se cramponnant. Elle ne put donc pas déterminer qui d’eux deux était parvenu en haut le premier. La jeune sorcière se retourna vers l’enfant, tout sourire :

« Je n’ai pas vu si tu avais gagné ou non, alors je vais dire que oui, tu es arrivé le premier ! Tu peux me demander n’importe quoi, je le ferais. Parole d’honneur ! »

Elle fit un geste solennel et rigola gaiement. Elle aimait beaucoup la compagnie des enfants, ils étaient moins coincés que les adultes et ne se posaient pas de questions en permanence. Ils n’avaient aussi aucune obligation et vivait leur petite vie assez tranquillement. Elle n’avait pas eu l’occasion d’en fréquenter beaucoup pendant son enfance, sa tante préférant qu’elle ne sorte pas trop pour ne pas lancer des sorts à tous les passants (elle n’avait jamais vraiment compris quel genre de magie sa nièce exerçait). Comme elle n’avait pas pu avoir de petit frère ou de petite sœur, la présence de Kuroi lui faisait du bien et lui rappelait une époque heureuse de sa vie : celle où elle jouait innocemment avec ses parents dans leur petit jardin isolé du reste du monde.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   29th Septembre 2011, 12:41

Dire que la journée avait commencé par un léger stresse, le jeune garçon était maintenant content d'être sorti en douce comme l'amusement était à son comble ! Cela faisait si longtemps que le petit noiraud n'avait eu l'occasion de s'amuser avec quelqu'un de cette manière. En faite, c'était la première fois qu'il avait la possibilité de le faire en extérieur... Il était vrai qu'avec son frère et sa soeur, prendre l'air alors qu'ils étaient constamment enfermé, se trouvait être quelque chose de fort compliqué. Mais le moment n'était pas à la déprime!

Alors qu'avec Krestell ils étaient assis, le jeune garçon proposa donc un jeu qui consistait à grimper aux arbres. Un grand sourire apparut sur le visage de Kuroi quand cette dernière accepta et fixa même quelques règles qui promettaient de pimenter un petit peu la partie ! Hochant positivement la tête, il accepta donc de faire la course pour voir qui était le plus agile des deux jeunes. Sur le coup, le garçonnet se demanda s'il avait une chance de gagner comme la demoiselle était quand même bien plus grande que lui en taille ainsi qu'en âge... Mais comme Kuroi était quelqu'un de fort joueur, il n'allait pas abandonner en si bonne route ! Soudain, Krestell lui pointa du doigt une branche qui se trouvait tout en haut d'un arbre pas très loin d'eux. Pour le moment, il ne dit rien en attendant que son interlocutrice reprenne la parole. Elle voulait donc faire une espèce de pari que gagnerait le vainqueur? Pourquoi pas ! Tout content, il répondit donc d'une vive voix bien clair et enthousiaste

« Je suis d’accord ! Alors, que le meilleur de nous deux gagnes cette partie ! »

Aussitôt eut-il fini sa phrase, qu’il bondit sur ses deux petites jambes et se dirigea vers le grand arbre. Ne regardant pas vraiment où était Krestell, il attrapa donc une des branches de l’arbre en positionnant ses pieds sur le tronc. Depuis qu’il était arrivé dans la demeure Barma, le jeune enfant avait pour habitude de grimper dans n’importe qu’elle arbre ! Il aimait voir la vue et peut-être qu’une forme connue aurait pu le faire tilter au loin… Enfin tous les arbres… Kuroi n’était pas contre éviter de monter dans un sapin car ces derniers piquaient et avoir une épine dans le doigt ne faisait pas du tout du bien… Surtout qu’il n’arrivait jamais à les enlever tout seul et que ses petites promenades en solitaire étaient démasquées par cette vilaine petite bête !

Passons donc, Kuroi continua donc de monter dans l’arbre sans vraiment regarder autour de lui. Comme il était agile de nature, il n’eut aucune difficulté à grimper. Était-ce ses atouts de Vampire qui l’aidait un petit peu ? Certainement mais pour vous dire qu’il n’y pensait quasiment jamais. Pour lui, ce qui comptait c’était de s’amuser avec une nouvelle amie ! Et il ne voudrait gâcher ce moment pour rien au monde. Enfin rien… Sauf si un de ses ainés refaisaient surface bien sûr mais je pense que ce petit détail était inutile d’être précisé non ?
Quand il arriva sur la dite branche, il fut tout surpris de voir que Krestell y était aussi. Pour dire vrai, il n’avait absolument pas fait attention qui était arrivé en premier. Alors qu’il était, par réflexe, en train de cacher son œil gauche, il écouta la jeune fille parler. Elle voulait donc le déclarer vainqueur ? Il fit une petite boudeuse pour montrer son mécontentement. Kuroi n’aimait pas la triche et comme personne ne savait le gagnant, il décida de quelque chose comme un grand !

« Comme nous ne savons pas qui a gagné, on devrait se poser une question chacun ! Tu en dis quoi ? Comme ça, on pourrait mieux se connaitre ! »

Agitant un petit peu ses pieds, il attendit donc la réponse de Krestell en espérant que cette dernière allait être d’accord avec son idée. En patientent, il regarda un petit peu l’horizon avec un sourire de côté. Vraiment, cet arbre était rudement bien choisi vu le joli paysage qui s’offrait sans censure aux deux jeunes enfants. Il manquerait plus qu’un couché de soleil pour rendre le tout parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   1st Octobre 2011, 09:46

Le fait de grimper dans les arbres donnait un grand sentiment de liberté. C’est d’ailleurs pour cela que Krestell, hormis le fait qu’elle ne refusait jamais de s’amuser, avait accepté la proposition de Kuroi. Pour donner un peu plus d’attrait à la chose, elle avait fixé une règle que le garçon avait accueillie avec enthousiasme. Ils étaient maintenant tous les deux perchés sur une haute branche d’un magnifique arbre et tout le domaine se présentait devant eux. Emerveillée par le décor, elle se dit qu’elle devait revenir un jour pour voir les autres recoins de la propriété : vu du ciel, ce devait être un spectacle formidable, de jour comme de nuit.

La jeune sorcière regardait maintenant le petit brun qu’elle avait décidé de déclarer vainqueur et qui devait maintenant lui demander tout ce qui lui passait par la tête. Elle avait juré de faire tout ce qu’il voulait et elle comptait bien tenir sa parole ! Elle avait envie de voir quel genre de gage il allait lui donner, comme marcher sur les mains ou encore se pendre par les pieds à la branche, avec la tête dans le vide. Des tonnes d’images comme celles-ci lui passaient par la tête, elle n’avait pas peur de faire ce genre de choses, bien au contraire : un jeu n’est vraiment amusant que s’il présente un minimum de difficulté, non ?

Elle n’attendit pas bien longtemps la réponse de son petit compagnon. Avec une moue boudeuse, il avait décliner sa proposition et avait suggéré qu’ils se posent chacun une question à la place. La jeune fille haussa les épaules, un peu déçue : elle ne ferait rien de tordu ou de compliqué aujourd’hui… L’idée ne lui semblait pas mauvaise pour autant, elle adorait poser des questions pour assouvir sa curiosité. Elle avait déjà eu l’occasion de rencontrer des gens étonnants malgré leurs apparences. Kuroi, qui n’était qu’un jeune garçon, cachait peut-être quelque chose d’extraordinaire ? Elle accepta donc vivement la proposition :


« C’est une bonne idée ! Laisse moi réfléchir ! »

Elle se mit alors à chercher une question intéressante mais pas trop indiscrète. Elle connaissait déjà son prénom, son nom, et elle savait également qu’il habitait ici mais qu’il comptait déménager. En somme, elle ne savait rien sur lui, tout comme il ne savait rien sur elle : ils s’étaient mis à jouer ensemble sans réfléchir et sans se poser de questions, de manière naturelle. Maintenant qu’elle devait en trouver une, elle peinait dans sa quête. Si elle n’avait le droit qu’à une unique interrogation, il fallait qu’elle vaille la peine. Krestell chassa donc de son esprit tout ce qui avait un rapport avec ses goûts ou avec ses habitudes. La seule chose qui lui venait à l’esprit était sa famille. Un petit garçon comme lui devait bien en avoir une. Du moins, elle l’espérait pour lui. Elle n’en avait plus depuis longtemps maintenant et ne connaissait que trop bien les sentiments de solitude et de tristesse que leur absence lui procurait. Kuroi était un garçon plein de joie de vivre, il ne devait sûrement manquer de rien.

La jeune sorcière balançait ses jambes dans le vide, fixant un point des mètres plus bas. Comment formuler sa question sans qu’elle ne paraisse pas trop impolie ? Il fallait qu’elle arrête de penser, ça lui donnait mal à la tête. Elle se lança donc, les mots formant une phrase d’eux même :

« Tu te promènes souvent tout seul ? Je veux dire… Tes parents n’ont pas peur qu’il t’arrive quelque chose de grave ? Tu pourrais tomber d’un arbre ! »

Elle le regarda plus intensément et attendit sa réponse en jouant avec une feuille qui lui chatouillait la joue. Elle imaginait des gens angoissés de ne pas savoir où se trouvait leur fils, ou alors un couple aimant qui attendait gentiment son retour, pressé que leur garçon leur raconte ce qu’il faisait de ses journées et avec qui il s’amusait. Une vague de nostalgie s’empara d’elle. C’était presque exactement ce que faisaient ses propres parents lorsqu’elle était enfant. Il y avait des moments où ils lui manquaient énormément, plus que ce qu’elle vouait bien l’avouer. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle essayait au mieux de se distraire, pour ne pas y penser. Les larmes et la tristesse n’apportent jamais rien de bon, si ce n’est qu’un trop plein de souffrance. Elle sentit soudain une brise dans ses cheveux qui la ramena sur terre. Elle espérait qu’elle n’avait pas posé la mauvaise question, ou qu’elle ne porterait pas la poisse à Kuroi. Si jamais il venait à glisser de la branche, elle serait sûrement dans de beaux draps ! Riant de sa propre bêtise, elle regarda le soleil décliner dans le ciel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Krestell Jezequel le 15th Octobre 2011, 08:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   6th Octobre 2011, 13:33

Quand le petit garçon commença à poser son idée, il partit légèrement dans ses pensées en fixant l'horizon ainsi que la vue qu'il trouvait on ne peut plus magnifique. Sur le coup, Kuroi se dit rapidement qu'il devrait prendre manie de monter dans différents arbre pour y regarder la vue et observer la Réveil dans ses moindres recoins ! Après tout, cette ville devait avoir beaucoup de chose à cache non? Et peut-être que ce moyen l'aiderait à retrouver plus rapidement sa famille... L'enfant avant entendu dire qu'une vue du ciel favorisait la recherche! C'était de drôle de personne habillés bizarrement qui avaient dit cette chose. Dans la petite tête du noiraud, il se demanda si voler ne serait pas la solution. Malheureusement pour lui, il n'avait pas encore cette capacité entre les mains malgré le fait qu'il soit un Vampire. Mais après tout, le fait que cette race soit immortelle est totalement fausse hein? Il ne faut pas toujours se fier aux contes écrient dans les livres et ça, Kuroi l'avait compris depuis bien des années maintenant. Bien qu'il soit jeune, il n'était pas quelqu'un d'idiot non plus.

Mais revenons donc au moment présent et surtout à la réponse de Krestell qui fit sourire notre jeune petit ami. Elle était d'accord ! Le bambin fut soulagé et surtout content d'être a un pied d'égalité avec cette dernière. Vraiment, il n'avait aucune envie de se sentir supérieur à elle et voulait simplement s'amuser sur le même étage qu'elle. C'était pour cette raison que Kuroi chercha un moyen de les prononcer comme les deux gagnants de leur petit jeu.

Alors qu'il attendait la dite question, le petit noiraud commença à balancer légèrement les pieds dans le vide en fixant le sol. Sur le coup, il se dit qu'il n'avait pas réalisé que la terre était si bas maintenant. S'il venait à se casser la figure, la chute ne devrait surement pas faire du bien. Alors que la voix de l'adolescente résonna au creux de ses oreilles, il fit un léger sursaut en remarquant le sujet de interrogation. Elle voulait qu'il lui parle de sa famille... Mais comme il ne voulait pas mentir, il lui répondit donc en n'essayant de ne pas toucher les sujets sensible. Donc de sa race. Après tout, il venait de la connaitre et les humains prenaient vite peur en sachant qu'ils étaient en train de parler à un Vampire... Et comme Kuroi ne voulait pas perdre sa nouvelle amie, il fit attention.

- Hé bien on va dire que c'est spécial.. ! Je ne vis avec personne de ma famille et mes parents s'en fichent complètement de moi... Par contre, je dois bientôt retrouver ma grande soeur et mon grand frère ! Eux, je les aime beaucoup ! Et ils me manquent beaucoup aussi... Et puis...

Comme s'il voulait lui faire peur, il se laissa glisser en avant et se rattraper grâce à ses deux jambes en se maintenant la tête en bas. Un grand sourire apparu sur ses lèvres ainsi qu'un léger rire.

- Je ne vais pas me faire mal de tout façon !

Quand Kuroi eut fini de parler, il se remit en position normal et essaya de cacher la sensation que venait de lui procurer cette question. Mais la tristesse était toujours un sentiment très difficile à cacher et surtout qu'il n'en avait pas l'habitude. Se secouant légèrement la tête, il tourna cette dernière vers Krestell pour lui poser une question à son tour.

- Et toi, raconte moi la chose la plus formidable que tu n'aies jamais fait ! Il doit bien y avoir quelque chose non? dit-il en penchant la tête sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   15th Octobre 2011, 09:21

Le temps passant, Krestell, toujours au sommet de son arbre, trouvait que ce qui se présentait était magnifique. Elle se perdait dans la contemplation des lieux à chaque fois qu’elle attendait une réponse de Kuroi. C’était un coin qui semblait être hors du temps, où tout était calme et reposant. Même leurs petits jeux de tout à l’heure n’avaient pas troublé la plénitude de l’immense propriété. La jeune sorcière était bien heureuse de se trouver là, à l’abri des regards : elle pouvait admirer le paysage à sa guise et papoter tranquillement avec le garçonnet qui lui aussi regardait dans la même direction. Cette admiration devait être universelle, chacun avait très sûrement la même réaction qu’eux lorsqu’il se trouvait ici.

La petite voix de Kuroi brisa le silence qui régnait jusqu’à présent. Il répondait maintenant à la question que Krestell avait posé un peu plus tôt, comme ils l’avaient convenus : tous deux devaient questionner l’autre sur ce qu’ils avaient envie. La jeune fille avait choisi la famille, par manque d’idée mais surtout par curiosité, elle se demandait souvent comment étaient les relations des autres. Cela lui permettait de se remémorer les bons moments de son enfance et les comparer aux autres. Souvent, elle enviait ces gens qui avaient encore des proches qu’ils chérissaient ; ce n’était plus son cas depuis des années malheureusement.

Elle écouta attentivement la réponse du petit brun. Alors comme ça, il vivait seul. Elle trouva cela bien triste d’être dans cette situation là à son âge. Le pire fut tout de même d’entendre que ses parents ne voulaient pas de lui. Quels parents normaux ne voudraient pas voir grandir leur garçon ? Qui ne serait pas fier d’accompagner son enfant tout au long de sa vie ? Ces gens devaient vraiment être irresponsables et sans cœur. Krestell se sentit soudain malheureuse. Elle ne savait pas vraiment si c’était à cause de l’histoire de Kuroi, qui avait l’espoir de retrouver les derniers membres de sa famille qu’il aimait, ou si c’était le fait de constater qu’elle n’avait pas la chance d’avoir un rêve comme le sien. Elle secoua la tête, agacée d’avoir de telles pensées. Il ne fallait pas se lamenter sur un sort qu’elle ne pouvait pas changer !


« Alors toi et moi sommes pareils : je n’ai plus de parents non plus, mais les miens sont morts. Tu as de la chance d’avoir une grande sœur et un grand frère ! J’aurais bien aimé en avoir moi aussi ! »

Lui adressant un sourire franc, elle fut surprise de ne plus voir le visage de Kuroi à côté du sien et poussa une petite exclamation en voyant l’enfant la tête à l’envers, jouant au cochon pendu. Un grand sourire illuminait son visage tandis qu’il montrait à Krestell qu’il n’avait pas peur de tomber. Amusée par ses acrobaties, elle se mit à rire. Elle en aurait bien fait autant si elle avait été sûre de ne pas s’écraser en bas. Ce devait être grisant de faire une telle chose ! Elle aurait certainement pu éviter la chute grâce à une formule qu’elle connaissait mais elle ne préféra pas prendre de risques : si jamais elle se trompait, elle finirait en oiseau tombé du nid. Cette perspective la fit doucement grimacer.

Elle fut d’autant plus amusée lorsqu’elle entendit la question de Kuroi. La réponse se trouvait dans la vision qu’elle avait eue quelques secondes plus tôt. Pour elle, voler était la chose la plus formidable qui soit : cela lui permettait de se sentir libre et de ne penser à rien. C’était un pouvoir exceptionnel qu’elle était très fière de maîtriser – du moins quand elle ne s’emmêlait pas les pinceaux entre deux incantations. Ne voyant pas trop l’intérêt de cacher une telle chose à l’enfant, elle répondit sincèrement :


« Tu vas peut-être trouver ça bizarre mais… La chose la plus incroyable que j’ai jamais fait, c’est voler. Planer dans les airs et me laisser guider par les courants sans réfléchir à une destination. C’est vraiment la chose la plus merveilleuse du monde ! »

Et comme pour appuyer ses paroles, elle s’envola sous la forme d’un minuscule oiseau bleu. C’était une forme qu’elle avait perfectionnée : elle était pratique et mignonne et ne lui demandait pas autant de concentration que si elle se transformait en aigle ou en un animal de grande envergure. Elle fit un tour dans le ciel, battant rapidement l’air de ses petites ailes et revint se poser aux côtés du noiraud. Elle remit son plumage en place d’un mouvement de bec et reprit forme humaine en un rien de temps. Quelques plumes tombèrent, vestiges de sa transformation éclair : c’était encore un petit point à améliorer… Elle les chassa en soufflant dessus.

« Le seul problème quand je deviens un oiseau comme celui là, c’est qu’après j’ai envie de manger des graines et des insectes ! Et toi, tu as déjà fait quelque chose d’extraordinaire ? »

Elle lui renvoya sa question en rigolant. Elle avait bien envie de continuer leur petit questionnaire un peu plus longtemps.

[Excuse moi pour le temps que j'ai mis pour répondre >.<]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   16th Octobre 2011, 13:28

Quand le petit enfant raconta sa réponse, il ne s’attendait pas du tout à se que Krestell vienne lui dire qu’il avait de la chance d’avoir une grande sœur et un grand frère. Il grand sourire vint sur ses lèvres mais en même temps, un petit côté triste restait dans ce sourire. Ses parents étaient morts ? Les aimait-elle ? Kuroi avait beau être très jeune, il savait que ce n’était pas une question qui devait se poser à quelqu’un qui avait perdu un proche. Mais une autre pensée lui traversa l’esprit soudainement… Lui, il aurait préféré que ses parents soient morts car comme ça, il n’aurait jamais été séparé de ses deux ainés ! Puis ils leur avaient fait tellement de mal… Kuroi n’avait normalement pas pensé à ce genre de chose mais ses paternels étaient bien une exception. Néanmoins, il garda cette pensée pour lui et ne la dévoila pas à la jeune albinos pour ne pas dire quelque chose de travers encore une fois.

Rapidement, il se secoua la tête quand l’enfant remarqua que son amie allait à son tour répondre à sa question. Il fallait dire que Kuroi n’avait pas été très inspiré sur le moment mais sait-on jamais. Peut-être qu’il allait apprendre quelque chose de formidable ! Hé bien, il avait mis le doigt là où il fallait ! Krestell savait donc voler ? Vraiment, il n’aurait jamais pensé qu’une telle réponse allait parvenir à ses oreilles. D’un petit air curieux, il continua de la fixer jusqu’à que cette dernière commença à faire quelque chose de bizarre et POUF ! Elle se métamorphosa soudainement en un joli petit oiseau de la couleur bleue. Quelques secondes après, le volatile prit son envole et virevolta agilement dans le ciel. Ne voulant pas perdre une miette du spectacle, le noiraud continua de fixer l’animal jusqu’à que Krestell vint se reposer sur leur branche et redevenir l’humaine qu’elle était. Enfin, était-elle vraiment une humaine comme les autres ? Sur le coup, Kuroi se dit que peut-être… Il venait de trouver quelqu’un ayant une autre race que lui ? Ou bien peut-être qu’elle possédait un de ces monstres que Shinta avait déjà mentionné une fois avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas.
Il souffla un doucement sur une plume qui venait de lui arriver sur le bout du nez tout en gardant ce grand sourire enfantin qui lui allait si bien. Avant de prendre la parole, il écouta attentivement la suite des paroles de Krestell. Ne pouvant se retenir, il lâcha un rire quand cette dernière lui avoua qu’à la fin, elle avait envie de manger des grains ou des asticots. Cela ne doit pas avoir un très bon gout…

« Je trouve que ce que tu viens de faire et génial ! J’aimerai bien faire pareil… Tu es super forte ! Comment tu arrives à faire ça ? Tu as quelque chose de particulier ? »

Quand il eut fini de parler, la question lui fut d’un coup retournée. Devait-il aussi lui montrer son pouvoir ? Ayumi lui avait toujours dit de faire attention à ne jamais le montrer à des personnes extérieures et il ne l’avait jamais fait. Même Shinta ne savait pas pour son feu ! Mais trouvant que Krestell avait été gentille de lui montrer son don de voler, il se dit que la moindre des choses étaient de faire pareil.

Avançant doucement une main en face d’eux, Kuroi ouvrit la main et une petite flamme en sortit rapidement. Voulant un petit peu s’amuser, l’enfant la fit avancée devant eux et la faire tourner de tous les côtés avant qu’elle ne disparaisse comme par magie ! Reprenant son sourire angélique, il regarda Krestell avec une petite idée dans la caboche.

« Voilà quelque chose que je sais faire mais ce n’est pas grand-chose… Je vais te montrer mieux ! »

A peine ces quelques mots furent sortis de sa bouche que le garçonnet descendit tranquillement de l’arbre. Une fois les deux pieds sur le sol, il fit venir de plus grosse flamme et se mit à faire un dessin sur le sol grâce à l’herbe mais en faisant attention à ne faire brûler aucunes fleures ! Rapidement, une grande tête qui souriait se trouvait par terre et les flammes, de taille moyenne, disparurent des mains de Kuroi. Faisant un geste vers Krestell en souriant et en fermant les yeux, il s’amusait décidément bien !

« Voilà ce que je sais faire ! »

Mais étant maladroit, il n’avait pas remarqué que ses yeux avaient virés au jaune. Enfin, un seul de ses yeux était visible comme le deuxième était sous sa mèche. N’ayant plus vraiment l’habitude d’utiliser son pouvoir, le petit Vampire n’avait pas fait gaffe à ce détail… Espérons pour lui qu’il ne sera pas jugé encore une fois à cause de ses yeux différends des autres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   26th Octobre 2011, 01:44

Il y avait un inconvénient à passer de la forme volatile à la forme humaine : c’est qu’on se sentait tout de suite beaucoup plus lourd. Krestell avait beau avoir l’habitude de se transformer ainsi, cette sensation était tenace. Elle avait l’impression de peser une tonne après ce qu’elle venait de faire et regrettait de ne pas être rester un oiseau encore un peu. Le vent dans les plumes, le fait de planer dans les courants, la vue aérienne… C’était un sentiment de liberté et de puissance qui n’avait pas de prix.

Elle fut heureuse de voir Kuroi rire du fait qu’elle était tentée d’adopter le comportement d’un oiseau après ce genre d’exploit ; une autre personne aurait pu être dégoûtée d’apprendre ce genre de détail. Elle rigola à son tour, évitant de penser à son estomac qui la chatouillait. Kuroi la complimenta ensuite pour ce qu’elle venait de lui montrer. Il avait un grand sourire innocent sur les lèvres qui allait très bien avec sa bouille de petit garçon. Il lui demanda alors comment elle arrivait à faire cela mais Krestell avait été plus rapide et lui renvoya sa question précédente. Elle répondrait plus tard, ce n’était pas bien grave. Puis il n’y avait pas grand-chose à dire : c’était un don qu’elle avait hérité d’on ne sait où et elle avait appris à s’en servir et à le perfectionner. Tout n’était qu’une question de travail, pas vraiment de talent. Enfin si, un peu quand même…

C’est alors que se produisit un phénomène auquel la jeune sorcière ne s’attendait pas : au creux de la main du garçon se trouvait une petite flamme qui vacillait au grès de la brise. Krestell écarquilla les yeux quand celle-ci se mit à tourbillonner autour d’eux, lévitant dans les airs. Une seconde plus tard, elle avait disparue. Kuroi avait donc la possibilité de contrôler le feu ? C’était incroyable ! Lorsque celui-ci lui dit qu’il pouvait faire mieux encore, la jeune fille s’empressa de le suivre. Elle était impatiente de voir de quoi il s’agissait. Quelle ne fut pas sa surprise quand, arrivé en bas de l’arbre, son petit camarade se mit à tracer un dessin flamboyant sur l’herbe ! Il y avait devant elle un grand bonhomme souriant qui s’évanouit bien vite dans les mains de son propriétaire.


« Wahou, c’est incroyable ! Tout ce feu, c’est magnifique ! Tu es super doué et ça semble si facile quand on te regarde faire… Je n’avais jamais vu une chose pareille ! »

Émerveillée par le spectacle encore fumant, elle sourit de toutes ses dents. Il en était de même pour le garçon. Ils étaient vraiment bien ici, et ils s’amusaient beaucoup. Elle ne regrettait pas de s’être endormie en plein milieu de ce jardin, elle aurait loupé quelque chose de merveilleux. Ce n’était pas tous les jours que l’on rencontrait un enfant avec un tel don ! Elle se sentait joyeuse d’avoir fait la connaissance d’une personne qui lui ressemblait, même si leurs aptitudes étaient différentes. Mais sa joie disparue quelques instants plus tard. Elle crut tout d’abord rêver : peut-être qu’une flamme ne s’était pas bien éteinte ou alors ses yeux lui jouaient des tours. Elle les ferma donc quelques secondes pour chasser sa vision et les rouvrit ; malgré tout, ce qu’elle avait vu était toujours là. La pupille alors si bleue de Kuroi avait viré au jaune, une couleur qu’elle ne connaissait que trop bien. Elle espérait sincèrement se tromper : il était bien trop gentil pour faire partie des leurs. Il devait y avoir une erreur quelque part.

« Kuroi… Ton œil… Il a changé de couleur… C’est normal ? »

Elle recula d’un pas, déconcertée. Elle n’avait aucune envie de lui faire du mal. Il ne pouvait pas être une de ces maudites sangsues… Elle était pratiquement sûre que son visage exprimait un mélange de dégoût et de tristesse. Il fallait évidemment que le passé la rattrape même ici alors qu’ils s’amusaient si bien ! Ne lui laissant pas le temps de répondre à sa première question, elle ajouta :

« Dis moi que tu n’es pas un de ces vampires… S’il te plait… Dis le moi… »

Ses dents grincèrent malgré elle. La lueur dans l’œil du garçon faisait remonter à la surface tous ses pires souvenirs : celui du groupe d’étrangers, ses parents dans la mare de sang, le regard froid et cruel de leur bourreau… Elle s’était fait une promesse et ne voulait la briser sous aucun prétexte, mais aujourd’hui, seul le doute demeurait dans son esprit.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   29th Octobre 2011, 07:43

Le petit garçon était très content que Krestell ait aimé son petit spectacle ! C’était tellement rare qu’il puisse le montrer à quelqu’un. Non, c’était carrément la première fois qu’il pouvait le faire sans avoir peur d’une réaction négative. Et le petit garçon, en était sûr en voyant que Krestell était aussi en train de sourire en plus de la remarque qu’il venait d’entendre. Regardant un peu sa main, il se rappela que c’était sa grande sœur qui lui avait appris à le manier. Les premières fois, il avait failli cramer son grand frère n’arrivant pas à le contrôler… C’était un moment quand même assez comique et qui lui manquait énormément. Il voudrait tellement revivre ces moments dans les prochains jours… Mais il fallait d’abord qu’ils les retrouvent rapidement ! Le noiraud n’aimait pas les savoir loin de lui…

Soudain, il releva la tête et eut une expression de surprise. La demoiselle en face de lui avait soudainement un drôle de comportement et le petit pencha la tête sur le côté comme signe qu’incompréhension. Quand il allait lui demander ce qu’il y avait, Krestell le devança en lui demandant si c’était normal que son œil ait changé de couleur. Par réflexe, le petit toucha rapidement l’endroit où se trouvait sa mèche pour remarquer qu’elle n’avait pas changé de côté. Comme il avait les yeux vairons, Kuroi avait toujours peur que sa mèche change de côté sans qu’il ne le remarque et que son œil d’une couleur différente soit dévoilé. Comme il était encore jeune, l’enfant n’avait pas la manie de vérifier ou même le remarquer avant un petit moment voir même toute la journée.

Alors qu’il allait lui demander ce qu’il y avait, encore une fois, la jeune albinos prit l’avantage et lui demanda s’il n’était pas l’un de ces vampires. Kuroi ne put retenir une expression de surprise. Comment le savait-elle ? Ses yeux avaient-ils changé de couleur alors ? Mais elle semble avoir peur… Pourtant… Il ne lui voulait absolument aucun mal ! Le petit enfant n’était absolument pas comme les autres personnes de sa race, tout comme sa grande sœur. Baissant un peu la tête, il prit la parole d’une petite voix quand même tremblante.

« Tu as vu juste… Je suis bien un Vampire… Mais je ne suis pas comme les autres ! Je n’aime pas faire le mal moi… »

A vrai dire, il ne savait pas vraiment quoi dire. C’était la première fois qu’il s’entendait aussi bien avec quelqu’un et d’un coup, fasse aussi peur. Par le passé, le petit enfant avait toujours prit soin d’éviter les personnes de son âge pour ne pas faire ce genre d’erreur et là, pour une fois il avait voulu faire une exception et il n’aurait peut-être pas dû ? Il espérait que Krestell ne croit pas qu’il ne soit méchant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   11th Novembre 2011, 10:34

Presque tout le monde essaye de ne pas penser au passé, surtout quand celui-ci est douloureux, mais il arrive que ce soit lui qui vous rattrape. Il vient parfois à votre rencontre en utilisant des chemins sinueux, frappant toujours au moment où on s’y attend le moins. C’était le cas de Krestell, face à ses démons dans une fin d’après midi calme. Rien jusqu’à maintenant ne lui avait permis de voir que les choses allaient changer sans crier gare. C’était pourtant une si belle journée, elle s’amusait tellement. Mais une ombre était venue noircir le tableau et elle ne savait plus quoi faire.

Il ne lui avait fait aucun mal, il semblait tout ce qu’il y avait de plus inoffensif, il avait l’air innocent et curieux, non sanguinaire et machiavélique. Elle fixait Kuroi sans cligner des yeux, les larmes montant petit à petit – de frustration ou de colère, elle n’aurait su le dire. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle devait maintenant faire. Elle aurait pu tourner les talons et s’en aller sans un mot ou se jeter sur lui et l’empoisonner, en attendant froidement son dernier soupir mais elle n’était pas capable de bouger. Elle restait bêtement là, la bouche ouverte et une expression stupide sur le visage. Lui avait la tête baissée et semblait se caché, comme honteux qu’elle l’ai vu de cette manière. Elle devait sûrement avoir réagi trop brutalement, mais comment devait-elle se comporter devant un être qui, à la base, était son pire ennemi ?

Il lui avoua alors qu’il était bien un vampire. A ces mots, le cœur de la jeune fille se serra un peu, même si elle connaissait très bien la réponse. Il ajouta qu’il n’était pas comme les autres et qu’il n’était pas méchant. Elle aurait voulu le croire, il avait l’air si malheureux et si sincère. Et s’il était un loup déguisé en agneau ? Krestell ne pouvait pas lui faire confiance, mais quelque chose en elle lui disait qu’il avait raison et qu’elle n’avait pas besoin de se méfier comme elle le faisait. Elle était bouleversée et sans même s’en rendre compte, les mots sortirent de sa bouche, sans aucune émotion :


« Je n’aime pas les vampires. Pour tout te dire, je les déteste. Sans eux, je serais toujours chez moi, loin d’ici, à parler et à rire avec mes parents. Ils me les ont enlevés. Ils m’ont pris mon père et ma mère sans aucun scrupule, sans une lueur de sympathie dans leur regard. Je me souviens de leurs yeux jaunes et froids et de leurs ricanements mauvais. Je les déteste, vraiment. »

Krestell ne regardait plus Kuroi et son esprit divaguait dans les ombres de son passé. Elle n’avait jamais raconté son histoire à quelqu’un avant aujourd’hui, pas même à sa tante. La femme était d’ailleurs persuadée que ses parents étaient morts dans un accident alors qu’ils rentraient chez eux. La sorcière se sentait bizarre et continua son récit, n’essayant même pas de voir la réaction du garçonnet. Elle lui parlait sur un ton monotone, à des kilomètres du jardin dans lequel ils se trouvaient.

« Ils sont morts devant moi. J’aurais préféré ne plus être là pour n’avoir jamais à raconter cette histoire morbide. Mais ils n’ont pas voulu me tuer, je ne sais pas pourquoi. Ca devait sûrement les amuser de me voir perdue dans le sang de ma famille. Alors j’ai décidé de me venger. Je me suis jurée que plus jamais ils ne pourraient me faire du mal ou blesser quelqu’un d’autre. Je me suis mise à les chasser et à faire en sorte qu’ils ne puissent plus jamais faire de mal à qui que ce soit. »

Elle s’arrêta là et fixa à nouveau le petit brun. Elle devait lui faire peur avec ses histoires de vengeance. Les larmes coulaient sur ses joues et elle renifla bruyamment, plus habituée à fondre en larme de cette manière. Elle n’attendait pas de réponse de Kuroi. De toute manière, qu’aurait-il pu dire ? Il n’était pas responsable de ce qu’il lui était arrivé, il était bien trop jeune mais il faisait malgré tout partie des leurs et ça, elle n’arrivait pas à l’oublier. Elle s’assit alors dans l’herbe et ajouta, remettant en place ses idées confuses :

« Je déteste vraiment les vampires. Mais… Si je n’avais pas vu ton œil changer de couleur, je n’aurais jamais deviné que tu en étais un. Je… Je ne sais pas quoi faire. Je ne veux pas te faire du mal… »

Elle aurait nettement préféré ne rien savoir et continuer à jouer tranquillement, chacun montrant ses pouvoirs respectifs à l’autre. Elle ne pouvait pas tenir sa promesse, pas avec Kuroi. Elle l’avait trouvé bien trop gentil pour le traiter comme les autres. Et puis ce n’était qu’un enfant.
[Désolée pour le retard et la réponse pas top é.è ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Krestell Jezequel le 16th Novembre 2011, 07:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   16th Novembre 2011, 05:32

Que devait-il faire ? Comment devait-il penser ? Le petit enfant ne savait plus quoi faire face à cette situation. On lui avait toujours appris que face au danger, il devait se défendre en utilisant ses pouvoirs contre l’ennemi mais là, Kuroi en prenait pas Krestell comme une personne adverse mais plutôt comme une amie avec qu’il s’entendait plutôt bien avant cet accident qu’il n’avait pourtant pas voulu… Après tout, personne n’aime cette race de Vampire non ? Ils sont bien connus pour vider leur victime de leur sang… Sans aucune pitié et rien que cette pensée, le petit garçon en avait la nausée ne s’imaginant jamais faire une telle chose. Comment pouvait-on être aussi cruel… ?

Quand la jeune fille reprit la parole d’un ton sans émotion, Kuroi releva gentiment la tête pour l’observer et l’écouter de toute son attention. Ces souvenirs devaient bien être dur pour elle et ne pas y prêter attention serait quelque chose de vraiment sans respect. Les yeux de l’enfant devinrent grands quand il entendit que l’albinos avait perdu ses parents à cause de sa race et qu’en plus, elle avait bel et bien vu des yeux jaunes… Jaunes… ? Seule la famille avait la particularité d’avoir les yeux de cette couleur… Cela voudrait dire que parmi ses ennemis, son père ou sa mère devait s’y trouver ? Car Kuroi mit directement l’idée que sa sœur et son frère en fassent partie. Ce n’était pas leur genre. Ne sachant pas du tout s’il devait lui dire la vérité, il releva encore un peu la tête de son air apeuré pour continuer d’écouter le récit de la demoiselle.

Elle avait baigné dans le sang de ses parents ? Lui s’était réveillé avec le sang de sa grande sœur sur lui… Il eut la confirmation que ses géniteurs étaient bien les auteurs de se massacre et cela ne l’étonnerait même pas si son père en était même le chef… Voyant les larmes couler sur les joues de Krestell, Kuroi se tint un petit peu le cœur ne sachant toujours pas quoi dire… Il ne pouvait imaginer le supplice qu’elle avait du endurer à ce moment là. Personne ne pouvait imaginer la souffre de cette jeune personne…

Mais alors qu’il allait enfin dire quelque chose, la jeune fille reprit la parole en lui disant que si elle n’avait pas vu son regard, jamais Krestell n’aurait pensé que le jeune Hasegawa faisait partie de ces personnes là. D’un côté, Kuroi s’en trouvait touché mais cela ne resta qu’une fraction de seconde comme son humeur n’était pas à la rigolade. Tremblant un petit peu, les larmes coulèrent rapidement de ses yeux redevenu vairons. Ne se retenant absolument pas, il se frotta un peu les yeux comme un enfant de son âge. Non… Il n’arrivait pas à s’imaginer que ses parents avaient pu faire autant de mal à Krestell.

« Je suis désolé… J’ai tout cassé notre moment de jeu à cause de mes yeux et je ne voulais pas te faire revenir ces mauvais moments en tête… Mais il faut que je te dise quelque chose… »

Hoquetant un petit peu, il s’avança vers la jeune demoiselle avant de la prendre soudainement dans ses bras comme pour essayer de la rassurer d’un moyen très maladroit. Relavant un peu la tête pour voir le visage de Krestell, il ne cacha pas ses yeux vairons pour une fois. Surtout dut au faite qu’il n’arrêtait pas de se frotter les yeux.

« Si tu as envie de me tuer… Je peux comprendre car c’est horrible ce que tu as vécu… Surtout que… Ses larmes coulèrent encore plus. Mes parents sont surement à l’origine de ça… Je suis désolé… Vraiment désolé… »
Commençant à la lâcher, il recula de deux pas calmant un peu ses larmes mais en hoquetant toujours un petit peu.

« De toute façon, je ne manquerai à personne… Mes parents, je ne suis rien pour eux… Onii et Onee ne savent pas où je suis… »

C’était la première fois que l’enfant disait une chose pareille et la vérité aussi blessante soit-elle. Mais elle était vrai… Personne ne se souciait de lui en ce moment. Shinta était aussi bien trop occupée et il devait faire que la gêner… Alors… Pourquoi Krestell ne pourrait-elle pas se calmer un peu en le tuant… Hein.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   18th Décembre 2011, 08:46

Les larmes n’arrêtaient pas de couler sur les joues de la jeune fille. C’était à croire que le destin s’acharnait sur elle, comme si une entité cachée cherchait à la faire payer pour quelque chose qu’elle n’avait pas fait. Elle détestait l’idée que Kuroi soit un vampire, mais rien chez lui n’avait l’air menaçant ou inquiétant, si ce n’est son oeil qui changeait de couleur. Le garçon se mit lui aussi à pleurer, chassant les gouttes salées avec ses poings. Il avait l’air d’un enfant tout à fait banal, avec des réactions normales et des expressions aussi mignonnes que possible. A cet instant précis, il avait même l’air vulnérable, il était humain sous toutes les coutures. Comment pourrait-elle ne serait-ce que lever la main sur lui ?

Krestell eut envie de se mettre des claques quand le petit brun la prit dans ses bras et se mit à s’excuser pour son imprudence. Il n’avait rien fait de mal, c’était elle qui l’avait regardé au mauvais moment. Quand bien même ses parents étaient responsables de son malheur, lui n’avait rien à voir là dedans, il était bien trop jeune pour avoir pu assister au carnage. Certes, le fait de penser qu’il était peut-être apparenté aux bourreaux de sa famille la gênait un peu mai lui n’y pouvait rien. On ne choisit pas ses origines et on ne peut pas changer ce que l’on est, même si notre nature nous pousse à commettre les pires choses. Elle lui rendit son étreinte aussi maladroitement que lui, envahie par le chagrin.

Cependant, ce furent les dernières paroles du Kuroi qui la peina le plus. Après s‘être éloigné d’elle, il lui fit une confession qui lui brisa le cœur. Comment ça, il ne manquerait à personne ? Lui donnait-il le droit de le tuer ? Il était hors de question qu’elle le fasse, surtout que lui avait toujours une famille ! Et puis il semblait être tellement malheureux de ce qu’il était qu’elle n’aurait jamais pu se résoudre à lui faire quelque chose. Ils étaient pareils : loin de chez eux, sans leur famille, et en avaient gros sur le cœur. Krestell, ne pouvant plus se retenir, se jeta sur lui et le prit à nouveau dans ses bras, mouillant les vêtements du garçon avec ses grosses larmes. Elle reniflait bruyamment et pleurait comme une madeleine ; elle n’avait pas pleuré comme cela depuis tellement longtemps qu’elle ne parvenait plus à s’arrêter. Quand elle le lâcha enfin, elle sentit que ses yeux la brûlaient et se les frotta exactement comme le garçon un peu plus tôt. Elle devait avoir l’air misérable. Entre deux sanglots, elle réussit pourtant à articuler :


- Je… je ne te ferais pas de m-mal. Même si je le voulais… Je n’y arriverais pas. Ce n’est pas de ta faute et puis… te tuer ne me rendrait pas mes parents. Je serais même plus malheureuse. Alors ne dis pas que tu ne manquerais à personne.

Elle essaya de lui faire un sourire mais ne put lui faire qu’une grimace bizarre. Sa bouche refusait de lui obéir et ses lèvres tremblaient comme des feuilles. Le garçonnet avait les yeux rouges et elle était sûre qu’elle était dans le même état… Ils formaient un sacré duo de pleurnichards quand même. Cette réflexion la fit rire mais seule une autre grimace s’afficha sur son visage. C’était vraiment dérangeant de se sentir coincée comme ça.

- Je… Je suis contente de t’avoir rencontré. Tu es la seule personne à qui j’ai parlé de mes problèmes et… on dirait que tu en as beaucoup toi aussi. On est un peu pareils toi et moi.

C’était vrai. Si elle avait bien compris, Kuroi n’avait parlé que de son frère et sa sœur qui étaient loin de lui et pas de ses parents. Les avaient-ils abandonnés ? Et pourquoi le garçon n’était-il pas avec ceux qui comptaient pour lui ? Lui aussi devait avoir une vie dure et ne devait pas s’amuser tous les jours. Alors au lieu de se repousser, peut-être pouvaient-ils s’aider ?

- Comme on est seuls tous les deux, est-ce que ça te dirait qu’on reste un peu ensemble de temps en temps ? Et puis… Je ne sais pas comment mais… Je pourrais t’aider à retrouver ton frère et ta sœur. Elle le regarda et essuya une larme qui coulait sur sa joue. Enfin, si tu veux bien…

Elle avait envie de l’aider et voulait mettre de côté sa rancœur, juste pour lui. Un enfant ne devait pas payer pour ses malheurs. Elle ne connaissait presque personne et elle s’amusait bien avec lui, alors pourquoi ne pas lui tenir compagnie et lui rendre service ? Elle lui sourit franchement, priant pour une réponse positive du brun. Elle espérait ne pas l’avoir traumatisé avec ses histoires. Ils étaient un peu amis maintenant, non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dernière édition par Krestell Jezequel le 27th Décembre 2011, 05:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   24th Décembre 2011, 04:32

Les larmes coulaient et coulaient encore des yeux de notre petit enfant qui n’avait jamais pensé découvrir une victime de ses parents. Lui-même aurait du en être une en ce moment même mais comme ils ne semblaient pas au courant qu’il soit encore en vie, il avait un peu plus la paix que le reste de sa famille. C’était quelque chose qui lui faisait peur ça aussi. Comment réagirait-il, s’il apprenait que l’un de ses deux ainés avaient été tué alors qu’il ne le savait pas… Oui, ce raisonnement lui faisait une de ces peurs. Son envie la plus forte, serait de revenir en arrière et faire en sorte qu’ils soient toujours ensemble mais naitre dans une famille bien plus gentille et qui ne chercherait pas à les donner en sacrifice pour quelque chose que le petit n’avait toujours pas compris de son jeune âge. Il savait juste, qu’il fallait être tué…

Mais revenant sur la petite sorcière en face de lui. Kuroi lui avait donné clairement le droit d’abréger sa vie si cela pouvait l’aider à se sentir mieux. Et oui, il avait beau être très jeune, notre petit ami voulait par-dessus tout ne pas voir quelqu’un pleurer par sa faute… Ce qui était en train de se passer en ce moment même d’ailleurs… Krestell ne semblait pas réussir à se calmer tout comme le petit noiraud d’ailleurs. Tout deux était encore en train de pleurer comme des fontaines à se demander où ils allaient chercher toute l’eau qu’ils étaient en train de verser. Mais en toute attente, Kuroi fut plus que surpris quand il sentit des bras l’entourer. Ouvrant légèrement ses yeux qu’il avait fermé, il vit la demoiselle contre lui et le serrer assez maladroitement. Comme il venait de le faire il y a quelques minutes. Ne comprenant pas bien, il leva doucement la tête en hoquetant discrètement comme pour ne pas déranger l’albinos dans son étreinte. N’osant rien dire, il attendit simplement que la jeune fille prenne la parole.

N’attendant pas très longtemps, la faible voix de son interlocutrice raisonna près de ses oreilles d’un ton tremblant. Krestell lui expliqua, qu’elle n’avait pas la force de le tuer ainsi que l’envie. Que cela la rendrait encore plus malheureuse et qu’il ne devait pas dire que sa présence de manquerait à personne. Tout surpris, l’enfant eut comme un moment d’absence pour que les mots arrivent comme il faut à son jeune cerveau. Que devait-il répondre à ça ? Reculant un peu sur le point de dire quelque chose, de maladroit surement, il n’en eut pas le temps comme la blanchette venait de reprendre la parole pour lui dire qu’elle était contente qu’ils se soient rencontrés ainsi qu’ils se ressemblaient beaucoup. C’était vrai, tout deux vivaient avec quelque chose de lourd sur le cœur qu’ils n’arrivaient pas à partager avec n’importe qui. D’ailleurs, Krestell ne savait pas que ses parents avaient essayé de le tuer en voulant atteindre sa grande sœur. Peut-être qu’il devait lui dire pour qu’ils soient équitable ? Kuroi ne savait pas si c’était quelque chose qui se disait… Il allait voir comment les choses allaient évoluer.

S’essuyant doucement les yeux pour essayer de calmer ses larmes, il y alla un peu fort et se retrouva avec les yeux encore plus rouges qu’avant. Il releva un peu la tête pour essayer de prendre la parole mais sa voix était tellement basse, qu’il ne sut pas si la demoiselle l’avait entendu.

« Tu..Tu as raison… On se ressemble avec ce qu’on a vécu… »

Il ne réussit pas vraiment à dire quelque chose de plus et se contenta de continuer à essayer de calmer ses larmes qui l’empêchaient justement de dire quelque chose de plus long et de plus doux. Mais comme il prenait un peu trop de temps, la jeune fille eut la possibilité de continuer à parler en disant qu’ils devraient se voir plus souvent et qu’elle aurait peut-être la possibilité de l’aider à retrouver ses deux ainés. D’un air surpris, il reprit la parole d’un ton un peu plus normal.

« Je.. Je suis d’accord pour qu’on se revoie ! Je t’aime bien moi aussi. Mais je ne veux pas te déranger… Car ça risque d’être très long… »

Oui, Kuroi était touché par cette attention mais avait peur que le temps de la jeune personne soit gâché. Surtout qu’ils ne savaient pas s’ils étaient encore en vie. Baissant doucement la tête, il exprima sa dernière pensée.

« Je ne sais même pas… Si Onee et Onii sont encore en vie »

Comme pour s’éviter de nouvelles larmes, il se mit à fixer l’horizon comme pour espérer et garder espoir… Comment tout cela allait-il tourner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   28th Décembre 2011, 07:24

Krestell se sentait maintenant soulagée après avoir tant pleuré. Ses yeux étaient à cours de larmes, comme si tout son corps avait totalement vidé l’eau qu’il contenait, et brûlaient d’une manière plutôt désagréable, si bien qu’elle avait l’impression que des grains de sable se baladaient dans ses paupières. Elle devait quand même avouer qu’elle se sentait débarrassée en partie du poids qu’elle traînait depuis si longtemps, balayé par le flot continu d’eau salée. Elle reniflait encore un peu, pas tout à fait remise de ses émotions. C'aura au moins été une journée pleine de surprises, encore plus que l’on ne pouvait s’y attendre. Elle avait maintenant envie de rire à gorge déployée, pour chasser les dernières traces de tristesse qui restaient accrochées à ses pensées contre son gré comme fixées avec une glue persistante. Cela ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort, il y avait des personnes qui étaient dans une pire situation qu’elle : elle n’avait plus l’espoir de revoir ses parents depuis bien longtemps, donc elle s’y était faite tant bien que mal. La jeune fille continuerait sa vie tranquillement, s’amuserait et chasserait le vampire à l’occasion, parce que sa promesse n’avait tout de même pas été faite en l’air. Elle soupira et écouta la réponse que Kuroi lui donnait.

La petite sorcière sentit son cœur se réchauffer lorsque le garçonnet lui dit qu’il était d’accord pour qu’ils se renvoient. Il ne lui en voulait donc pas pour toutes ses révélations, pour sa haine, pour son envie de vengeance dont il avait été mêlé malgré lui. Cet incident était quasiment oublié et c’était tant mieux. Il sembla hésiter sur la proposition que Krestell lui avait faite, ayant peur que la recherche de son frère et sa sœur prenne trop de temps et la dérange. Si elle le lui avait proposé, c’était parce qu’elle voulait l’aider et se rendre utile, donc ça ne la dérangeait pas du tout ; sinon elle serait partie en courant et aurait tout fait pour oublier cette rencontre. La jeune fille avait du temps à revendre et n’avait – il faut l’avouer – rien de mieux à faire : elle ne travaillait pas et ne partait pas en chasse plus d’une fois par mois, quand elle avait de la chance. Ce n’était donc pas une corvée pour elle et c’était de bon cœur qu’elle voulait le faire. Cependant, bien que Krestell tentait de lui remonter un peu le moral, Kuroi baissa la tête et lui avoua tristement qu’il ne savait pas si ses aînés étaient encore vivants. Il n’y avait pourtant pas de larmes dans ses yeux et la sorcière pensa qu’il devait sûrement être un garçon fort et courageux avec la vie qu’il menait. Elle voulut alors le rassurer du mieux qu’elle pouvait, n’ayant aucune certitude de ce qu’elle disait, et s’accroupit devant lui pour le tenir par les épaules :


- Ecoute, il y a tout de même une chance pour qu’ils soient toujours là, et peut-être moins loin que ce que tu penses. Je retournerai toute la ville, tous les alentours avec toi s’il le faut.

Elle lui adressa un sourire maladroit mais sincère. Elle était déterminée à l’aider et elle ferait de son mieux pour y parvenir, comme elle le faisait toujours. Ce n’étaient pas quelques murs qui allaient les empêcher de les retrouver, et même si cela devait leur prendre plus d’une année, ils le feraient. Elle ajouta alors, pour lui mais aussi pour elle :

- Je te promets qu’on y arrivera. J’ai un tas d’amis qui pourrait nous aider à toute heure du jour ou de la nuit ! Il suffit de le leur demander !

Elle accompagna ses paroles d’un clin d’œil et deux petits papillons surgirent des buissons derrière eux, l’un bleu comme l’azur et l’autre assez camouflé pour vivre sans crainte d’être vu au beau milieu de la nuit. Il n’y avait pas de moyen plus sûr pour mener une enquête : personne ne pouvait les faire parler et le « bouche à oreille » de ces petites bestioles était assez efficace pour transmettre les informations même en cas de disparition d’un individu. Leurs seuls vrais soucis seraient les chats et les araignées, mais c'était dérisoire. Elle leur vouait une confiance totale et ne doutait pas une seconde de leurs capacités et tant que tous deux seraient confiants et garderaient espoir, tout se passerait bien. Il ne leur restait plus qu’à se mettre au travail, mais pas aujourd’hui, ils étaient beaucoup trop fatigués et n’étaient pas du tout organisés. Ce qu’il leur fallait maintenant, c’était une bonne dose de rire pour laisser de côté tous les mauvais souvenirs qui étaient remontés à la surface.

- On commencera quand tu le voudras. Tu n’auras qu’à m’envoyer l’un des deux papillons pour m’appeler, je te les laisse : ils savent très bien où je vis et n’auront aucun mal à me retrouver. A ce moment là, je viendrai illico, tu as ma parole !

Elle espérait qu’il lui faisait confiance et qu’il n’hésiterait pas à l’appeler. Elle souhaitait aussi réussir, pour qu’il puisse chasser la tristesse qui demeurait parfois sur son visage d’enfant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   6th Janvier 2012, 11:25

Mais qui pouvait s’attendre à tous ces événements à peine sorti de chez soi ? Les choses se passaient bien trop vite pour le jeune âge de Kuroi qui commençait à se perdre petit à petit. Avait-il trouvé une personne qui l’aiderait à retrouver sa famille ? Pourtant, cela ne devait pas être très amusant de chercher des jeunes gens qu’on n’avait jamais vus par le passé ? Oui, il avait accepté mais la petite crainte de la déranger restait quand même présente au fond de lui. Surtout avec la dernière remarque qu’il avait lâchée. Il ne voulait pas y penser, il ne devait pas y penser ! L’enfant avait peur… Peur qu’il soit maintenant définitivement seul. Lui, qui avait tant cherché ses ainés qu’il appréciait tant. S’il devait les retrouver et apprendre cette triste nouvelle, comment allait-il réagir ? Saurait-il tenir le coup et faire face ? Il ne put s’empêcher de se tenir légèrement le cœur pour que ses larmes ne refassent pas surface. Ce n’était pas le moment de pleurer ! Krestell croirait qu’elle avait fait quelque chose de mal, ce qui n’était bien sûr pas le cas.

Se concentrant à nouveau sur la voix de la jeune fille, Kuroi entendit qu’elle semblait connaitre pas mal de monde qui pourrait les aider le jour ainsi que la nuit. Est-ce que ses ainés se déplaçaient la nuit au lieu de dormir ? C’était très probable pour paraitre le plus discret possible mais… Il n’avait pas le droit de déranger quelqu’un aux heures tardives ! Cela ne se faisait pas… Lui était un vampire et pouvait dormir que très peu ( et encore comme ce n’est qu’un enfant) mais les personnes normales, avaient besoin de sommeil ! D’une petite voix, il regarda Krestell comme si quelque chose le dérangeait et qu’il peinait à le dire. Du son sortit tout de même de sa bouche.

« Je ne veux pas déranger toi et tes amis tard dans le soir. Vous avez besoin de dormir comme tout le monde, tout de même... »

Mais à peine eut-il fini de parler que deux jolis petit papillon arrivèrent près d’eux comme si la jeune albinos les avait appelés. D’un air plus que curieux, il fixa les deux petits insectes comme s’il essayait de voir leur comportement. Était-ce bien elle qui les contrôlaient ? Mais dans son moment d’égarement, la demoiselle eut le temps de reprendre la parole pour lui dire qu’ils commenceraient quand Kuroi l’aurait décidé ! Continuant à écouter, l’enfant eut la réponse à ses interrogations et les papillons étaient bien à elle. Penchant la tête sur le côté et attendant qu’elle ait fini, il ne put se retenir de poser une question de son petit air intrigué.

« Ses papillons t’obéissent ? »

Approchant doucement une main, il essaya de voir s’il se posait dessus mais ayant peur de leur faire du mal, il recula vite la main en rougissant légèrement de son comportement un peu idiot. Se frottant doucement le nez de gêne, il reprit la parole.

« C’est très gentil de votre part de bien vouloir m’aider… Mais je pense qu’aujourd’hui, nous avons eu trop d’émotion non.. ? »

Arrêtant de se frotter le nez, il laissa échapper un large sourire comme pour lui prouver que tout malentendu était sorti de sa tête ! Même s’il avait quand même mal que cela soit son propre père qui ait tué ses parents… Mais quoi qu’il arrive, il ne s’opposera pas aux choix de la demoiselle. Après tout, il n’avait que le sang d’en commun avec cet homme et ne l’appréciait pas le moins du monde… Ils avaient fait trop de mal à ses ainés. Ce qu’il espérait secrètement, c’est que Krestell ne le croise jamais… Kuroi avait peur que ce dernier ne lui fasse du mal... Ou pire rien que pour s’amuser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   11th Février 2012, 11:34

Il n’y avait rien de plus agréable que de regarder les frêles ailes des papillons battre frénétiquement les airs, du moins c’était l’avis de Krestell. Ils avaient quelque chose d’apaisant et de revigorant que l’on ne trouvait chez aucune autre créature. Ils étaient réellement magiques, sans être pour autant dotés de pouvoirs particuliers. Ils lui avaient permis d’arriver jusqu’ici, de surmonter les épreuves de la vie, de s’accrocher à la moindre minute de bonheur qu’elle pouvait toucher du doigt. Ils étaient ses amis plus que personne ne le serait jamais. Aucun être humain ne pouvait comprendre cette relation et gagner sa confiance comme ils l’avaient fait avec elle.

Kuroi lui demanda alors s’ils lui obéissaient. C’était vrai, elle ne lui avait montré qu’une partie de ses pouvoirs tout à l’heure mais il avait deviné de lui-même qu’il y avait une relation spéciale entre elle et ces fragiles insectes. Elle acquiesça en secouant vivement la tête, un large sourire illuminant son visage. Quand elle vit Kuroi essayer d’attirer l’un des papillons sur sa main, elle eut envie de pousser l’insecte à se poser délicatement sur son doigt, mais avant qu’elle n’ait pu faire quoique ce soit, le garçon avait déjà retiré sa main et la regardait, l’air gêné. Il n’avait pas à rougir pour si peu, son geste était mignon et puis il avait peu de chance de leur faire du mal. Contrairement à leur apparence, ces bestioles étaient drôlement résistantes, plus endurantes que l’on voulait bien le croire.

L'enfant remercia ensuite les papillons pour leur future aide. Il pouvait compter sur eux, il pouvait compter sur elle. Ils arriveraient à s’approcher de leur but, rien ne les empêcherait de retrouver les êtres qui semblaient si importants pour le garçonnet. De plus, ce serait sûrement l’occasion de remonter une piste, car son but premier restait quand même de mettre la main sur l’assassin de ses parents. Et si Krestell avait bien compris – chose dont elle ne doutait pas vraiment – l’éventuelle disparition des géniteurs du petit brun ne serait pas une grande perte si jamais leurs chemins devaient se croiser. Enfin, il ne valait mieux pas penser à ce genre de chose maintenant, l’heure était plus aux réjouissances ! Kuroi avait raison, ils avaient eu beaucoup trop d’émotions fortes pour aujourd’hui. Ils feraient mieux de se reposer pour le moment et de remettre leur expédition à plus tard.

- Oui, tu as raison. On ferait mieux de rester au calme pour l’instant, la journée a été longue !

Elle eut subitement très envie de bailler. Le fait de dire cela lui rappela qu’elle était fatiguée et que ses yeux la brûlaient, ses larmes maintenant sèches n’ayant rien arrangé. Que devaient-ils faire maintenant ? Rester encore ensemble ou se dire au revoir jusqu’à la prochaine fois ? Krestell n’avait pas très envie de partir mais Kuroi devait sûrement rentrer quelque part où il était attendu, même s’il n’était avec sa famille, il ne devait pas vivre seul. Elle n’était pas pressée, personne ne l’attendait nulle part. Elle formula alors sa pensée à haute voix :

- Que préfères-tu faire maintenant ? On peut refaire une partie de quelque chose, à moins que tu ne doives rentrer quelque part… Je ne suis pas pressée, je peux rester avec toi aussi longtemps que tu veux, sauf si tu préfères que je m’en aille…

Elle le regardait en souriant doucement, contente d’être encore là. Elle n’avait pas vraiment d’idée de jeu ; à vrai dire, elle n’avait plus vraiment la tête à courser Kuroi sur toute l‘étendue du merveilleux jardin dans lequel ils se trouvaient mais elle le ferait si jamais lui le voulait. On ne refuse pas une bonne partie de rigolade.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   18th Avril 2012, 14:17

Depuis que les petits papillons avaient tournés autour du garçon, Kuroi en était littéralement obsédé comme si les petits insectes lui volaient toute attention qu’il devrait peut-être poser sur Krestell. Que voulez-vous c’est bien curieux à cet âge non ? Et c’était bien la première fois que notre petit noiraud voyait des papillons d’aussi près ! Ils avaient quelque chose qui l’obsédait totalement mais le garçonnet ne saurait la dite raison. Après un petit moment de contemplation, il finit quand même par poser son regard sur la demoiselle qui venait de lui répondre en disant qu’il avait eu raison de lui demander de rester au calme. Un petit sourire innocent sur le coin du visage, Kuroi pencha la tête en ne pensant plus du tout au conflit qu’il venait d’avoir. Le petit Hasegawa n’était absolument pas quelqu’un de rancunier et préférait oublier les conflits que de les voir courir à travers chaque personnes et de semer du tort à du monde qui ne serait pas forcément concerner… Dans cette pensée, il y avait les personnes l’hébergeant justement. Ils devaient déjà le chercher un peu partout dans le Manoir Barma comme il avait fait une petite fugue pour pouvoir respirer et chercher des informations sur sa famille… Mais revenons à nos moutons s’il vous plait !

Quand Krestell lui demanda ce qu’il voulait faire, le jeune enfant se laissa littéralement tomber sur le postérieur et sur l’herbe fraiche. Ce petit geste était là pour lui montrer qu’ils devraient faire quelque chose de calme et ne pas courir partout comme fait précédemment. Agitant un peu les pieds devant lui, il tourna la tête vers l’albinos avant de reprendre la parole de sa petite voix pleine d’innocence.

« J’aimerai bien que tu restes encore un moment si ça ne te dérange pas… Je ne suis pas obligé de rentrer tout de suite au Manoir aussi ! »

Puis son regard partit un peu de tous les côtés comme pour essayer de trouver une idée. Soudainement, son regard se posa sur le soleil qui était maintenant très avancé et une idée germa dans l’esprit de notre petit Vampire. Pourquoi ne pas trouver un joli endroit pour voir le coucher de soleil qui ne devrait plus trop tarder ? Normalement, il n’avait pas le droit de rentrer aussi tard mais c’était le moment qu’il aimait pardessus tout dans une journée… Cela lui rappelait les moments qu’ils passaient avec ses ainés à le regarder… Maintenant qu’il vivait dans cette grande demeure, l’occasion de le voir était venue bien plus que réduit et cela le rendait quelque peu triste… N’hésitant plus une seconde, il tourna la tête vers son amie pour lui demander si elle était d’accord !

« Cela te dirait-il de trouver un endroit assez élever et sans lumière pour voir le coucher de soleil ? On pourrait même voir quelques étoiles filantes après ! Tu en dis quoi ? Il faudrait juste trouver une petite colline… »
Penchant la tête sur le côté, il attendit donc la réponse de Krestell. Bien sûr si elle n’était pas d’accord, il comprendrait parfaitement ! Mais dans un petit coin de sa tête, il espérait qu’elle dise oui…

( Désolé du retard ! je l'avais zappé ! ;____; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   7th Juillet 2012, 06:11

Ce n'étaient pas les émotions qui manquaient aujourd'hui et ça, Krestell n'allait pas s'en plaindre. Elle détestait fermement s'ennuyer : il n'y avait rien de pire que de passer une journée à ne rien faire ou à tourner en rond à la maison en regardant l'aiguille faire le tour du cadran à une vitesse infiniment lente. Elle était certaine que c'était une journée qu'elle n'oublierait pas de si tôt. Cela était évidemment dû à sa rencontre avec Kuroi - elle ne devait oublier comment elle s'était faite sous aucun prétexte - mais aussi parce que c'était la seule vraie trace la reliant avec son passé qu'elle avait trouvée jusqu'à maintenant. Et elle en était plutôt contente. Pas parce qu'elle allait pouvoir commencer à entamer une vengeance dûment méritée, mais parce que c'était le signe qu'elle avait fait un pas en avant. Elle avait une piste, chose qu'elle ne possédait pas depuis un certain temps. Elle allait enfin pouvoir arrêter de sillonner la ville bêtement et ça lui mettait de baume au coeur. Enfin, pas autant que le faisait le petit sourire de son nouveau camarade de jeu.

Ils étaient au calme et la journée arrivait à sa fin. A l'entente de sa proposition, son jeune ami se laissa tomber par terre, soulevant quelques petits brins d'herbe tout autour de lui. L'imitant, la sorcière s'assit avec entrain sur le sol puis s'étendit de tout son long dans le gazon vert. Ses jambes lui faisaient un peu mal - entre la course et leur chute, elles avaient été mises à rude épreuve - et se mettre dans cette position lui fit du bien. L'herbe sentait bon et le silence du moment était agréable. A cet instant là, Krestell aurait bien aimé rester jusqu'au lendemain et dormir à la belle étoile, les bras derrière la tête et la végétation lui chatouillant la peau. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas dormi en pleine nature, loin des lumières de Réveil et de l’excitation des gens qui rentraient chez eux après le travail.

Semblant partager son sentiment d'une certaine manière, le garçon lui demanda si elle pouvait rester avec lui un peu plus longtemps. Elle n'y voyait pas d'inconvénient puisque c'était ce quelle voulait elle aussi. Elle espérait seulement que le petit brun n'aurait pas de soucis avec les gens avec qui il habitait, elle ne voulait pas lui causer d'ennuis.


- Pas de problème, je reste. Elle lui sourit. Je suis contente que tu me le demandes !

Oui, c'était décidément une bonne journée et elle n'était absolument pas pressée de rentrer. Cependant, elle eu légèrement du vague à l'âme à cette pensée : elle n'avait pas à se dépêcher parce qu'elle vivait seule. Toute seule. Même si elle était heureuse de sa nouvelle vie avec ses amis ailés dans son petit appartement, le fait de ne retrouver personne lorsqu'elle arrivait chez elle était parfois à la limite du déprimant. Elle laissa ses pensées vagabonder ainsi quelques secondes, juste assez pour qu'elle s'entende dire tout bas :

- Et puis ce n'est pas comme si on m'attendait quelque part...

Heureusement, le timing de son ami était parfait et il lui posa une nouvelle question qui chassa ses mauvaises pensées. Il lui proposait d'aller regarder le coucher du soleil à un endroit un peu en hauteur. Quelle bonne idée ! C'était aussi une choses qu'elle n'avait pas faite depuis longtemps. En y repensant bien, il y avait beaucoup de chose qu'elle ne faisait plus, et c'était bien dommage. Prise d'une nouvelle vague d'entrain, Krestell se releva sans trop comprendre comment elle avait fait et atterrit sur ses deux pieds. Souriant comme une enfant - comme d'habitude, en fait - elle répondit :

- Oui, allons-y ! Vite, il faut se dépêcher, le soleil ne va pas nous attendre pour disparaître ! Aller, aller !

Elle attrapa la main de son ami et le força à se relever. Il était léger comme une plume et il se retrouva sur ses jambes en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Sans attendre de voir si ses appuis étaient stables ou pas, la jeune sorcière le tira par le bras, marchant à une cadence assez soutenue. Mais la fatigue ayant raison de son empressement, elle diminua rapidement l'allure et se mit à marcher doucement. Elle se retourna pour voir comment allait Kuroi ; elle était si pressée qu'elle n'avait pas pris le temps de vérifier comment lui allait. Puis elle se souvint que s'ils s'étaient arrêtés au départ, c'était pour être au calme. Prise de remords mais toujours excitée comme une puce, elle fit une pause et s'excusa auprès du petit brun pour son trop plein de vivacité soudain.

- Je suis désolée... Tu vas bien ? Regardant autour d'elle, elle aperçut une sorte de butée qui serait sûrement parfaite et la pointa du doigt. Et si on allait jusque là, ça te va ?

Elle reprit son nouvel ami par la main, faisant cette fois attention de ne pas avancer à toute allure. Même si le soleil ne les attendait pas éternellement, il descendait dans le ciel assez doucement pour qu'ils aient le temps de s'installer. La jeune sorcière avait hâte de se poser dans l'herbe et d'admirer le spectacle, se promettant de graver le souvenir de cette journée dans sa mémoire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin Messages : 258
Age : 18
Personnages préférés : Oz, Leo,
Double comptes : Zion & Ayumi

Feuille de personnage
Nom & prénom:
Nom du Chain :
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   18th Juillet 2012, 10:58

Le petit garçon était vraiment content de s’être fait une nouvelle amie ! Bien qu’il ne fût pas fier du tout que cela soit ses parents qui lui aient fait autant de mal… Après tout, Kuroi n’aimait pas ses géniteurs alors même s’ils venaient à mourir, ils feraient beaucoup moins de mal ! L’enfant n’aimait pas souhaiter la mort des gens et ne le faisait jamais… C’était tout de même ses parents non ? Cette histoire le perdait complètement… Quand il voyait d’autres gosses jouer ensemble avec leurs paternels, devait-il avoir pareil normalement ? Ou bien les vampires sont-ils une si grande exception au niveau du savoir vivre et familiale ?

D’ailleurs Krestell répondit positivement aux deux questions que Kuroi venait de poser. La demoiselle était d’accord de rester encore un petit peu de temps et d’aller voir le couché de soleil ! Le petit enfant aimait particulièrement ce moment de la journée qui lui rappelait sa famille. Des souvenirs positif lui revenaient rapidement en tête bien que d’un côté, cela voulait aussi dire que l’heure de rentée n’allait pas tarder s’il ne voulait pas inquiéter des personnes pour un rien. Après tout, il n’était pas si loin du manoir Barma non ?

L’enfant n’eut pas le temps de dire quelque chose en plus que Krestell sauta littéralement sur ses deux jambes et s’accrocha à Kuroi pour le soulever assez rapidement encore une fois. Sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, la petite demoiselle commença à courir comme une puce en direction d’un endroit que l’enfant ne connaissait pas. Heureusement que la petite se calma doucement car le vampire n’aurait pas tenu le rythme beaucoup plus longtemps. Reprenant son souffle, il sourit à Krestell qui venait de s’excuser.

« Ne t’en fait pas ! Plus tôt on y sera, plus on verra la vue ! »

Oui bon d’accord cette phrase n’est pas très française mais vu que Kuroi est encore un enfant, cela peut lui arriver facilement ! D’ailleurs, il n’a jamais eu une grande connaissance scolaire alors il faut lui pardonner au petit chou…

Trêve de bavardage ! Comme faire une petite vengeance mais surtout en s’amusant, Kuroi prit la main de Krestell qui marchait assez doucement en direction d’une corniche assez en hauteur qu’elle venait de pointer. Il ne fallut que cinq petites minutes aux deux enfants pour arriver à son sommet et heureusement avant le coucher de soleil !

« On est arrivé à temps ! »

S’asseyant sur l’herbe, l’enfant fit mine de s’installer à côté de lui pour que le spectacle débute ! C’était bientôt le moment vu les couleurs que le soleil était en train de faire surgir de tous les côtés. Les yeux pétillants, il attendit que Krestell vienne s’assoir avant de recommencer à parler.

« Tu es prête, ça va bientôt commencer ! »

Et à peine l’enfant finit sa petite phrase que le soleil était en train de disparaitre gentiment laissant ses couleurs chaudes se dissiper dans l’horizon lointain. La lune ne devrait pas tarder à montrer le bout de son nez aussi ! Les nuages n’étaient pas là, le tableau était vraiment presque parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin Messages : 165
Age : 23
Personnages préférés : Gilbert, Break, Elliot & Oscar :)
Double comptes : Neoh Pawenton

Feuille de personnage
Nom & prénom: Neoh Pawenton
Nom du Chain : Konshu
Groupes:


MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   2nd Septembre 2012, 05:52

La palette de couleurs qui peignait le ciel était indescriptible. Il y avait tellement de nuances, tout était mélangé et formait de magnifiques dégradés à l'horizon. L'azur se mélangeait au rose poudré, à l'orange pâle et au rouge sang, si bien que l'on avait l'impression que quelqu'un était parvenu à embraser le ciel et l'immense incendie se propageait à une vitesse incroyable, avalant une à une les parcelles de bleu qui montraient toujours le bout de leur nez. Beaucoup auraient dit que c'était un spectacle romantique à partager lors d'une balade avec l'être aimé. Pour Krestell ce décor était à l'image des contes de fée que l'on lisait aux enfants avant de rejoindre le pays de Morphée en tout insouciance. Tout correspondait aux descriptions des livres qu'elle feuilletait avec son père des années en arrière, observant les aquarelles de l'auteur de manière studieuse, quasi-religieusement. Le réel se mélangeait avec l'irréel et des lignes de ces histoires merveilleuses lui revenaient en tête, souvenirs de l'époque heureuse où elle s'endormait après avoir déposé un énorme baiser bruyant sur la joue chaude de l'homme qui la contemplait d'un oeil bienveillant avant de sortir de la chambre sur la pointe des pieds.

Après seulement quelques pas, les deux compagnons arrivèrent au sommet de la colline. Comme le faisait remarquer Kuroi, ils étaient arrivés pile à temps pour ne rien manquer du coucher de soleil. Ils se posèrent sur l'herbe qui rafraîchissait au fur et à mesure que les rayons chauds de l'astre fuyaient ce coté de la planète pour éclairer d'autres peuples qui attendaient de commencer une nouvelle journée. Il serait bientôt temps de rentrer pour le petit brun, car même s'il possédait des pouvoirs uniques, il était sûrement dangereux pour lui de rester dehors en pleine nuit trop longtemps... En parlant du loup, celui-ci semblait excité comme une puce à l'idée de contempler ce phénomène incroyable et pourtant si familier, ce qui fit rigoler la jeune sorcière, toute aussi prise au jeu que lui. Que ça faisait du bien de pouvoir rire à gorge déployée sans se faire dévisager par une foule de gens coincés !

Elle s'arrêta cependant rapidement, retrouvant son calme pour ne pas perdre une miette de ce qui se passait au loin. Le soleil, énorme boule rouge, descendait rapidement vers le sol, comme s'il était trop lourd pour que l'univers puisse supporter son poids plus longtemps. Il rapetissait à mesure qu'il se rapprochait de la terre, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus voir que la moitié du disque rougeoyant. Une seconde plus tard, ce qui restait du soleil se fit engloutir, et il n'y eut plus que de faibles rayons pour rappeler au monde qu'il faisait encore jour quelques minutes plus tôt. L'atmosphère était maintenant plus lourde et l'humidité prenait le pas sur la douce chaleur qui régnait autour d'eux.


- Oh regarde ! Une étoile, juste là !

Elle avait attrapé la manche de Kuroi et la secouait avec enthousiasme tout en pointant du doigt la minuscule lumière dans le ciel qui s'assombrissait. Il y en aurait beaucoup d'autres, il fallait juste être un peu patient. Peut-être qu'avec un peu de chance il y aurait également des étoiles filantes ! Ce serait l'occasion de faire un voeu ! Elle n'aurait cependant pas le temps de savoir si elles étaient au rendez-vous : un petit insecte volant vint se poser sur le doigt qu'elle dirigeait toujours vers le ciel. Elle comprit tout de suite le message. Il était temps de rentrer, elle avait des choses importantes à régler. La jeune fille se releva à contre-coeur ; elle serait bien restée plus longtemps...

- Je suis désolée... Je dois partir, et si je ne me dépêche pas, je vais rater ce que j'ai à faire. Excuse-moi...

Elle prit alors le garçon dans ses bras, espérant qu'il n'ait pas fait le rapport entre son départ précipité et les déclarations qu'elle lui avait faites juste avant. Elle pouvait aussi bien rencontrer la famille de Kuroi que n'importe quel autre vampire. Ce pouvait également être une fausse piste et elle ne voulait pas décevoir le garçon si jamais elle ne tombait pas sur les personnes qu'il recherchait. Et si par malheur elle rencontrait ceux qu'il fuyait, ce serait encore pire...

- Je te promets qu'on se reverra vite ! Et puis je t'appellerai dès que j'aurais des informations qui pourraient t’intéresser, ne t'en fais pas ! Tu devrais rentrer toi aussi...

Après un autre câlin, elle lâcha le garçonnet et fit quelques pas, laissait un peu d'espace entre eux deux. La lune se levait derrière Kuroi et éclairait les environs, baignant à son tour le jardin d'une lueur surnaturelle. Elle se mit à marcher à reculons pour ne pas perdre le petit brun de vue et agita sa main dans un geste d’au revoir.

- A bientôt ! On a bien rigolé aujourd'hui !

Et elle s'enfonça dans le noir avant de prendre une forme qui lui permettrait de rejoindre plus vite l'endroit où les papillons avaient trouvé une piste. Il n'y avait pas une minute à perdre !

[Désolée pour le retard, mon stage vient tout juste de se terminer ! J'ai donc fini ma part du RP (:]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs du passé et jeux d'enfants [PV Kuroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Hearts :: « Let's play together! ♠ :: ♠ Manoir Barma :: ♠ Extérieur :: ♠ Jardins-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit